AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
– 50% sur les baskets Nike Air Max Dia
60 € 120 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Zac Sanders - NSY - Pas net
Zac Sanders
Zac Sanders
ft. Nicolas Duvauchelle
Prénom(s): Zac Nom: SANDERS surnom: Junior / Chien fou âge: 38 ans Naissance (date - lieu): Août 1986 Indes Nationalité:Anglais /Indien Profession:Policier Strike Team Groupe: Protect&Serve
Il a vécu dans un van pendant des années. Un toxicauman sur le retour. Il a des origines nobles bien cachées. Il aurait tendance à aller vers les mauvaises fréquentations. Il fume et pas que de la cigarette Il fait de la boxe et participe à des tournois clendestins Il posséde un lien très puissant avec sa Jumelle Izaline.
Mon caractère

Une enfance sur différentes ville, dont certaines très chaudes, Zac supporte plutôt mal le froid... A l'inverse la pluie chaude des moussons lui manque souvent. Il a une assez bonne tolérance à la chaleur ce qui a été bien utile pendant mon séjour sur l'arche de Mexico (hiver 2006 après le passage de l'ouragan). Mais cet homme aime encore plus la nuit, le frais et le calme qui s'installe. On a l'impression de devenir le prince de son propre royaume. Il s'est plutôt bien acclimaté ici. Sanders est très mal à l'aise en présence d'un lieu de culte, tout en y pourtant du respect. Il s'en tient naturellement éloigné. Il a de vieilles superstitions bien enracinées. Et on lui a appris à ne pas faire le malin avec ça. Il y a des forces dans ce monde qui sont bien au-dessus de nous. Zac aurait d'ailleurs tendance à voir un peu de divin dans tout ce qui est « Super ».On lui a aussi appris à tirer à l'arme à feu, quand il avait 15 ans, pour savoir se défendre. Mais, Il n'ai jamais accepté l'arme que lui a confié son père. Ce revolver aussi classe qu'effrayant quand on sait ce qu'il y a dedans. Elle doit prendre la poussière quelque part dans la maison. Maintenant, Zac a une arme de service. Il a fait un peu de sport de combat. Principalement un dérivé du boli-khela Ici. mais Sanders préfère des altercations physiques d'un autre genre. Il aime tester les limites du corps. Ils le faIzaient pas mal, avec sa sœur, en randonnées. Zac est assez bon en escalade grâce à ces expéditions. Même s'il fait une belle chute une fois. Il a eu un bras cassé et Il a décidé de recommencer jusqu'à ne plus du tout avoir peur. Il fait également de la boxe avec Rylee. Ses parents sont deux fumeurs. Sanders sait reconnaître un bon cigare rien qu'à son odeur. Il ne fume qu'occasionnellement, quand l'instant s'y prête. Il a un briquet sur lui en permanence. D'une ça facilite les prises de contacts. De deux, la vie lui a prouvé comme ça peut être utile quand on a besoin de lumière par exemple. Ça l'a également aidé à conquérir une ou deux jolies filles pendant les missions humanitaires de sa prime jeunesse. Maintenant c'est un bon moyen pour aller vers les indics potentiels. Il a aussi une bonne descente quand on lui présente une bouteille. Zac a mis du temps avant de saisir réellement la valeur de l'argent, n'en ayant jamais manqué, jusqu'à son départ de la maison de famille. Il ne court pas après. La cupidité n'est pas son pêché principal. Il a appris à s'en servir avec discernement. A 18 ans, ce « petit ange » a envoyé un mec aux urgences, parce qu'il avait insulté sa famille devant lui. Il ne le regrette pas. Il le referait sans aucun doute. Quand on est de sa meute personne n'a le droit de toucher. Au-delà de ça, Zac aime autant trouver un autre moyen de dominer ses confrères. La force, ça ne fait pas bon ménage avec la tranquillité. Ça c'est son père qui le lui a appris. Et il sait de quoi il parle le vieux. Il aime autant éviter d'avoir des trucs sur la conscience. Seulement dans une ville comme celle-ci ce n'est pas toujours simple de résister à la tentation. D'autant qu'il est naturellement un sanguin. Il peut être sujet à des insomnies quand quelque-chose le préoccupe. Il lui arrive parfois d'avoir l'impression... d'être prisonnier d'un cauchemar. Un enfer... Dans ces cas là, tout ce que Il peut faire c'est attendre que ça passe. Sanders tue le temps en écoutant de la musique, de préférence à l'air libre, sous les étoiles. C'est un truc qu'Il faIzait souvent avec sa mère quand Il était ado. Zac n'avait pas besoin de parler. Il était juste bien, là, sous le ciel calme. En grandissant, Il a plus de mal à retrouver cette sensation. En particulier depuis qu'Izaline s'est fait la malle. Ce gars déteste son premier tatouage (celui à l'épaule). Un stupide paris avec sa sœur Izaline. Il le garde parce qu'il me rappelle d'où Il vient. Pas seulement le village, mais aussi, qui Il est. Partir en arche Occident a été un choix déterminant dans sa vie. Mais, il n'a pas été facile. Il redoute d'avoir laissé les parents seuls là-bas. Même s'il sait bien qu'ils sont prudents. Il attend mais peut-être bien qu'il s'en fera un pour marquer son entrer dans « la bande » des Strike. Zac est assez doué pour mentir quand cela l'arrange. C'est ainsi qu'il a pu me sortir de quelques situations délicates par le passé. Parce qu'il ne vaut mieux pas se mettre à dos ceux qui l'ont élevé. Vraiment pas. Mais là plupart du temps, Sanders s'en sert pour aider. Enfin, Il croit que c'est de l'aide. La frontière entre ce qui est bien et ce qui est mal est assez difficile à voir. Surtout qu'elle devient de plus en plus relative à mesure qu'il découvre les dessous de la cité. Un mec qui est plutôt facile à vivre en groupe. La vie sur la route à pas mal aidé pour ça. Zac aime créer du lien avec ses prochains et pour ça rien ne vaut mieux que des blagues. Il fait preuve de beaucoup d'imagination pour perturber le quotidien en général. Ce n'est pas bien méchant mais souvent prètexte à des fous rires. De quoi faire des annecdotes qui permette mine de rien d'adoucir l'ambiance quand le travail devient lourd.

Pseudo: AnSo Âge: 30 ans Ton arrivée ici: Je me suis dit, j'ai envie ! ton avis: ü DC : Oui, Jessica Keenan inventé/scénario/PV: Inventé crédit: I am
par Moses. sur Bazzart




" My Family is first."

Zac Sanders - NSY - Pas net Blmars22
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 710
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - Bientôt 3 enfants
17th Mars 2019, 16:31
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders
Mon histoire


Janvier 2017 Arrivée dans la Strike

Zac s'était dit que pour son premier jour, il serait à l'heure. Il arrivait donc en avance... 7h50 entrant dans le bureau de la Strike Team, que lui avait indiqué un futur collègue au rez-de-chaussée. Le gars avait été sympa ce qui participait à entretenir l'optimisme de Sanders. Ce poste était la concrétisation de quatre années de travail. Pour parvenir à ce résultat, Zac avait renoncé à plusieurs projets.

Il avait fait un effort, c'est à dire qu'il avait quitté sa tenue de baroudeur pour quelque-chose de plus passe passe-partout. L'uniforme assez commun d'un t-shirt blanc et d'un jeans délavé. Un bref passage chez un barbier l'avait rendu imberbe... Ce qui ne durerait que le temps de la première impression.

Un sac passé par dessus son épaule, Zac s'arrêtait à présent sur le seuil du bureau. C'était ici. Voilà où il allait passer une bonne partie de son temps pour les prochains mois, voir, les prochaines années. Ses yeux embrassait la pièce lentement pour appréhender ce nouvel environnement. Une impression générale de sobriété et même de délabrement s'en dégageait. Soit, après avoir passé sa jeunesse sur des énormes chantiers, ce qu'il avait devant lui s'apparentait encore à un trois étoiles.

Il remarquait la présence de deux individus, un homme, une femme, qui étaient occupés. Après un court silence, il se lançait indiquant du même coup sa présence et la raison de celle-ci. :

« Hello. Je suis le nouveau. » Sanders s'avançait, sortant la main de sa poche droite, pour la tendre vers la jeune femme brune assise devant le bureau. Ce devait-être la second. On lui avait dit le minimum syndical sur les membres de cette équipe. Il devrait se faire une idée par lui-même ce qui était beaucoup mieux. « Zac. » De sa connaissance du milieu Zac savait qu'il devait aller au plus efficace.

La femme se retournait alors vers son collègue pour l'apostropher de façon assez brute par un :

« Genre on nous a filé un bleu pour remplacer Greg ? » Zac effaçait son sourire avenant et baissait sa main un peu gêné, par cette réaction assez brute de décoffrage.

Le contexte ne jouait pas beaucoup en sa faveur. Il savait qu'en effet, il remplaçait un homme qui avait tué en service. Pour autant, Sanders était déterminé à se faire une place dans le système. Il le fallait.

Visiblement en train de finaliser un dossier d'enquête, l'homme présent levait un œil sur lui. Il le regardait tenter de faire ami-ami et souriait en coin. :

« Faut bien que jeunesse se passe ». Le Français se redressait et reprenait pour le pour Zac cette fois : « Faites pas attention, elle mord peu ».

« « Okay. Zac Sanders. » Dépendait-il tout de suite en tendant une main franche à la Sanders, que l'homme attrapait visiblement sans problème. Cela encourageait Zac à reprendre sa présentation. « Je suis le nouveau détective. »[/b][/color]
Même s'ils devaient sans douter, celui-ci préférait mettre les bases tout de suite.

Il posait alors son sac sur l'une des chaises vides. Il savait qu'il devait s’acclimater le plus vite possible tant à ces personnes qu'à l'endroit. « Et vous devez être... Le lieutenant ? » On ne savait jamais. On ne lui avait pas filer de trombinoscope avec l'assignation.

« Lieutenant Lemoine, oui » Zac relâchait la main de Lemoine donc, avant d'acquiécer. Cet homme n'avait pas l'air très loquace, mais au moins sa présence ne semblait pas autant l'indisposer que sa coéquipière. : « Enchanté ! » C'était un peu prématuré pour le dire. Mais Sanders avait été élevé ainsi. De plus, en soit, il était enchanté. Enchanté d'être parvenu à ses fins.

« Peu peu... Ça dépend un peu des états de service du bleu. Tu viens d'où ? » Lançait l'agent brune à son partenaire, tout en posant ses pieds sur son bureau avec une certaine nonchalance. Zac la regardait jouer avec avec son briquet, tandis que Lemoine souriait à la remarque.

« Oui enfin mord le pas trop fort, on en a besoin, hein? » Tandis qu'une Petite moue taquine apparaissait sur son visage un peu ridé.

Zac les observait en tentant de leur donner un âge. Il n'aurait su dire exactement. Mais, en plus d'être le bleu, il était clairement le plus jeune de l'équipe. De quoi renforcer le challenge de l'intégration. Assez franc il rétorquait du tac au tac pour leur montrer qu'il était de bonne motivation.

« J'étais sur Mexico avant de débarquer ici. C'est mon premier poste. Content que ce soit dans cette équipe ! » Il souriait ensuite à la dame et poursuivait pour éviter que le dialogue ne retombe. Il lui fallait quand même un minimum d'infos pour pouvoir prendre ce poste correctement. : « Ouais, je viens en renfort ! » Il désignait le dossier qu'on avait mis dans ses mains au poste d’accueil. « Et donc vous c'est... ? » Interpellant celle qui ne s'était pas encore présentée.

« Ah bah ça va te changer mon ptit ! Moi c'est Rylee, le second du grand chef » rétorquait la brune en allumant une clope. « Mexico quoi... Tin Mexico/Edimbourg... T'as perdu au poker ou quoi ? »

Le chef du bureau s’asseyait alors sur le coin de son bureau, attrapant le dossier du gamin pour y jeter à nouveau un œil. Il les laissait causer un peu. Mais Sanders ne doutait pas de son écoute. : « Au moins, il sera pas dépaysé. »

« Haha, non. Je... suivais une piste. » S'expliquait alors le jeune homme, le regard une seconde plus grave, avant de retrouver sa bonhomie. Il allait tirer la chaise libre, virait son sac pour prendre place et sortant calepin et stylo, prêt au taff.

« Alors ? Comment vous fonctionnez ? c'est quoi les règles à savoir ici ? »

« Demandes au chef mais tu peux ranger tes petites notes à mon avis. » Répondait simplement la dénommée Rylee. Le langage et l'attitude de cette femme laissait présager un tempérament bien trempé. Une chance que Sanders ait grandi avec des fortes têtes comme Isabel.

« On est pas compliqué, Zac. Tu la fermes et tu nous suis, sans poser de question. Soit observateur et si t'as des questions, c'est après l'action. T'as encore Marlon a rencontré mais il est sans doute coincé dans la circulation. »

Zac lâchait le calepin sans attendre. Décidément, ce Lemoine avait le sens de la synthèse. Quant à ce Marlon, le troisième membre de l'équipe, oui, il avait noté son nom quelque part.

Zac reculait la chaise, de cette attitude tranquille, qu'il avait quand il commençait à cerner ce qui l'entourait. Autant ne pas perdre de temps, Il sortait une boîte de café moulu (du bon!) une tasse pour les mettre avec le reste. Il commençait un tour de la pièce mains dans les poches.

« Et on se tutoie tous donc... » Histoire d'être sûre. Plus vite il serait intégré et plus vite il pourrait commencer l'enquête directement à la source...

« Ouais on est tous une ptin de grande famille mon gars. » L'humour de Rylee pouvait se sentir dans presque toutes ses prises de paroles. Zac devrait savoir à quel point c'était de l'humour, avant de pouvoir rentrer dans ce jeu. Mais, déjà, il sentait qu'il allait se marrer.

« Ça resserres les liens ouais. Et c'est important dans ce groupe. On doit pouvoir compter les uns sur les autres, les yeux fermés. On est pas envoyé pour aller cueillir des pâquerettes... mais pour aller dans les endroits les plus chauds de la ville. Enfin t'as passé les tests à lire, c'est que t'as plus qu'une belle gueule de jeune premier. »

« Je vois l'idée oui ! » De fait, Sanders n'en est pas à son premier travail d'équipe. Il savait dans quoi il s'était engagé en postulant dans ce commissariat. « Ouais, on m'a dit et c'est pour ça que j'ai dis oui. J'ai besoin de connaître les dessous de cette ville. » Remarquait-il d'une voix plus lointaine, avant de reprendre dans un petit rire. « Ouais, enfin, chef, les apparences ! » Le taquinait-il sans quitter un sourire calme. « Faut pas toujours s'y fier. Enfin, je ne vous apprend rien... pas vrai ? » Zac attrapait son sac pour le ranger dans un casier disponible. On peut s'échanger les num de suite ? ce sera fait ? » Propose-t-il en sortant un vieux modèle de téléphone universel.

« Tiens voila le mien. Fais pas gaffe le chef il est encore au télégraphe. »

Puis le patron de l'équipe tendait son propre numéro. Il en profitait d'ailleurs pour donner ses premières directives : « Soit joignable n'importe quand, même si t'es en bonne compagnie. »

Zac avait eu un petit sourire sans pour autant relever la taquinerie. Il se contentait de hocher du chef en direction de Lemoine. Il se doutait que ce job était prenant et qu'on ne comptait pas les heures. Ce qui ne changerait pas de ceux qu'il a tester avant d'arriver là. Ça ne poserait aucun souci pour un insomniaque comme lui.

« Okay. Va falloir que je me trouve un chargeur valable. » Nota-il en pZacotant pour enregistrer les numéros, tout en demandant "désinvolte". « Et pour les codes informatiques ? » Rylee lui lançait un crayon.

« Tiens ici c'est l'âge de pierre... » Ajoutait ironiquement la second, alors que l'objet se retrouvait dans la main de Sanders. Il cachait du mieux qu'il pu sa déception.

« Ah. Il se force à rire. ... on a aucun accès ? » Voilà un élément imprévu dans le plan du jeune homme. Il allait devoir y remédier. Oh, il ne se faisait pas encore de souci. Il lui suffirait de trouver un mec sympa dans l'un des autres services du Bureau.

« Trop de panne, le maniement du crayon est plus que nécessaire ici. » Renchérissait le lieutenant, avec un autre sourire en coin.

« J 'espère que t'écris bien mec. » Appuyait de suite la nana. Au moins Zac appréciait l'ambZacce. Il n'était pas contre se faire taquiner. Après tout, on l'avait imposé ici.

« Yep, je me débrouille. Il attrapait une feuille de calepin et écrit trois langues différentes. Tant pour casser un peu l'image de petit ange qu'ils étaient en train de se faire sous la rétine, que de ne pas oublier lui même sa valeur. Il abandonnait aussi sec le stylo avec un petit sourire malin. Ils pouvaient lui reprocher son âge. Son manque d'expérience du terrain. Mais pour le reste Sanders était un grand débrouillard. « Okay ! Bon! en quoi je peux aider là ? »

« Un bon café ! » Le cherchait miss Pique. Lemoine gardait son sourire en coin, tout en se redressant. Il retournait s'installer derrière son bureau, pour signer le dossier qu'il était en train de terminer, avant que Sanders se présente.

« Deux. » Lançait alors ce dernier alors que Zac avait déjà trouvé deux autres tasses.

Eh bien, en quelques minutes, ils avaient donné le ton. De bonne nature le jeune riait doucement. Il n'était pas si surprit que ça. Par la force des choses, il avait souvent été le dernier arrivé. Il allait donc préparer une cafetière avec du café qu'il a amené. Il faisait ça tranquille, se mettant même à siffloter, cogitant sur la meilleure façon d'avoir un accès aux bases de données du service.


***



15 Avril 2016

Ils étaient au bureau de la Strike quand la nouvelle est tombée. C'était "oui" à la sortie de l'UE. Sanders a froncé les sourcils. Il a lancé un regard vers Marlon. Ils n'ont pas parlé pendant deux trois minutes. Ils en avaient parlé pendant des semaines de cette question politique. Megara et Zac c'étaient même engueulés sur le sujet.

« Putain que les Anglais sont cons... » Marmonnait finalement Junior avant de se détourner du poste radio.


***


07 Février 2024

** Zac , ta sœur n'a pas donné de signe de vie depuis deux semaines.

Le bruit de la pluie qui claquait contre une vitre s'entend dans le fond. Une pluie à laquelle le jeune homme rêvait depuis des jours. Pourtant la timbre inquiet de sa mère gâte son humeur. *Iza.. qu'est-ce que tu as encore fichu ?* La voix d'un homme résonnait en bas-fond. La voix féminine reprenait après un silence. Le ton est plus préoccupé : Ton père pense qu'elle est allée voir le groupe de Détroit. Nous y allons. Il y a une autre piste vers Londres... vas voir.

- « Londres ... Qu'est-ce qu'il y aurait là-bas ? »

- Passez le moi Zac tendait l'oreille. Monsieur n'aimait pas ces outils de communication moderne. Il aimait le papier et les palefrenier. La distance déformait la voix de son père. Fils... souvenez-vous... notre unique avantage...

- « Est de rester invisible. Oui, père. » **

***



copyright Moses. sur Bazzart




" My Family is first."

Zac Sanders - NSY - Pas net Blmars22
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 710
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - Bientôt 3 enfants
17th Mars 2019, 17:30
Revenir en haut Aller en bas
CENTRAL
Comme dit à ton patron, on vous a à l'oeil. russe


Tu es validé !

Amuse-toi bien sur le forum !

Bravo! Le plus dur étant passé, tu vas enfin pouvoir jouer.

Mais... pour une expérience optimale voici quelques petites choses à faire:

Il est important de remplir son profil.
N'oublie pas d'aller remplir les différents bottins.
Une fiche de lien est toujours la bienvenue pour bien commencer, sans craindre d'aller chercher des liens chez les autres joueurs.
Si tu recherches un rp, n'hésite pas à passer le coin..
Tenir à jour l'évolution de son personnage, permet à n'importe quel autre joueur de tout savoir sur ton personnage en quelques mots.
Si une envie de PV te prend, c'est par et le système de PNJs c'est par ici.
Pour finir, la zone flood, ainsi que la ChatBox sont toujours de bons endroits pour une intégration tout en douceur.

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter l'équipe du staff : Jean-Baptiste Lemoine, Jessica Keenan ou Eileen Waterford.

Bon jeu!





Zac Sanders - NSY - Pas net Tenor
Know the rules:
 
CENTRAL
CENTRAL
Messages : 377
Date d'inscription : 06/11/2011
Profession : Mejeu
https://blacklondonshield.forumactif.com
17th Mars 2019, 18:07
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: