AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Sélection de Blu-Ray 4K à 10€
Voir le deal
10 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[CLOS] A Good Fight ( Rylee & Amber )
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A good fight !
Zac and co

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le boulot l'a mis sur les nerfs. La tentation d'aller chez May lui a trotté dans la tête pendant une bonne demie-heure.
Il y avait un tournoi « amical » tous les jeudi soirs. Quatre rounds, de la sueur, des bleus, du sang. Exactement ce qui éloignait les soucis. D'expérience ça voulait aussi dire nuit blanche à se bastonner. Donc ne pas être frais pour le service du lendemain. Sauf que ce vendredi il devait être à l'heure pour un rendez-vous de contrôle. JB l'avait prévenu. Celui-ci, il ne peut pas y couper. Junior vient de se faire recadrer par le chef quatre jours plus tôt. Il ne peut pas se permettre une merde pour le moment.

Mais l'envie de se défouler ? Elle devait bien être déchargée. Sinon il allait encore se faire une nuit blanche mais d'un autre genre. Oui, Zac est épuisé. Il est temps que ça s'arrête. Il est temps qu'il retrouve ma trace. Rien que là, l'idée de ne pas être entrain de ratisser les rues de Londres à me chercher, ça le rend fou. Seulement, ça il l'a déjà fait... dix fois, vingt fois, cent fois.
Ce n'est pas ici qu'il faut me chercher. Ce que je ne peux pas lui dire. Ce que personne ne peut lui dire. A part Woods. Le seul qui sait.

Donc quelle est ta solution face à la frustration ? Prendre la moto pour rouler vers la zone industrielle. Là où il y a la salle de sport. Celle où Rylee et toi avez vos abandonnements. Ça fait quoi sept/huit ans que tu y vas. Ce que tu apprécies c'est que c'est un lieu hors classe. Il n'est pas référencé. Il n'est là que pour ceux qui cherche de la liberté. Un peu comme toi donc ?
Ça fait bien trois mois que tu n'y a pas mis les pieds. Trop obnubilé par ta petite sœur chérie. C'est bête ça t'aurait aidé. Rylee t'aurait aidé. Amber aussi. Toutes les deux, elles ont cette capacité, de t'aider à te poser. Il y a ma petite Megara aussi. Mais, c'est tellement tendu entre vous deux en ce moment que tu la fuie plus qu'autre chose.

Dans le champ panoramique Sanders voit Andrew. Le patron du coin, avec qui il s'entend bien. Le mec est direct, franc, et ne ménage pas ses coups. Le genre de partenaire avec qui on peut réellement se défouler une fois sur le ring. Avec Byrd c'est la même chose. C'est grâce à elle que tu as renforcé ta technique en combat au corps à corps. La méthode plus brusque, plus brutale, celle qui sert sur le terrain en fait.
Les vestiaires sont tout sauf du luxe. Ça pue la sueur et le testostérone. La moitié des casiers sont abîmés, par la rouille, ou les coups de poings de colère. Pourtant je ne pense pas que les habitués viendrait en profiter pour piquer des trucs.
Étrangement, cette bande de brutos partage deux trois codes de base. Un peu comme la flicaille.

Dans le sweat gris, capuche sur la tête, Zac devient un autre homme.
A l'image de superman quand il enfile une cap. Sauf que là c'est dans l'autre sens. Il oubli qui il est. Il vient rechercher l'épuisement dans la douleur. Rien de sain là dedans. Mais ça fait quelques temps déjà que c'est comme ça. Il s'avance en écartant ses bras repliés vers l'extérieur. Un échauffement basique et minimal. De toute façon passer la journée à courir derrière les connards de Slaves ça tient au chaud, vous dira-t-il.

« Tiens... Ry... Amber ? » La voix sarcastique a viré à la surprise en découvrant la jolie rouquine qui discute avec ta coéquipière. Amber. C'est tout. Elle ne t'as pas dit son nom de famille. Ce n'est qu'en la voyant dans ce nouveau cadre que tu fait un lien. Le souvenir du parc te rend d'un coup plus jovial. Plus sociable aussi. « Salut ! Ça va ? » Deux/ trois fois, t'as été tenté de la recontacter. Mais comme je le disais, la garde de Matt c'est compliqué ces derniers temps. Tu arrives moins à tenir tes engagements. Raison pour laquelle Megara -à juste titre- est sur les nerfs. Mais tu ne veux pas y penser plus. Tu te concentres sur le duo. Enfin tu te focalises surtout sur la plus jeune des deux.

« Ah donc, vous faites du sport ensemble les filles ? Rylee je ne savais pas que tu prenais des nouvelles élèves... » Bien entendu, il faut que tu la charrie. Vos dernières disputes, principalement à propos de moi, ça ne change rien au fait... que vous êtes de la Meute. « Je peux me joindre à vous ? Ou c'est une soirée entre filles ? » Que tu dis avec ton humour bien à toi. Au moins comme ça, ta mauvaise humeur est retombée. Ce qui n'est déjà pas si mal. Peut-être même que tu vas réussir à faire un bon combat ce soir ! Histoire d'en mettre plein à la vue de la jolie rouquine.





" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
19th Mars 2019, 21:26
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
AMBER MCANDERSON
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Sophie Turner
IDENTITE : Amber McAnderson
GROUPE : London People
RANG : //
AGE : 25 ans
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Comptable
ETAT DE SANTE : Normal
LIENS : Comptable de la salle de boxe - Cousine de Manus McCormack

Je ne suis pas toujours en train de faire des bulles de savons avec de grands filets dans les parcs, j’ai aussi décidé de pouvoir m’en sortir toute seule. Oh j’ai vécu au milieu de garçons peu doux et d’un orphelinat où vaut mieux savoir se défendre si on veut s’en sortir mais y’a une différence entre savoir disparaitre quand on sent que ça tourne vinaigre et savoir se défendre. J’ai toujours essayé de m’en sortir ainsi, paisiblement, mais il est temps que je sache au moins esquiver et faire mal avant de disparaitre. La dernière fois que j’ai eu un soucis avec un type peu recommandable j’aurais préféré m’en débrouiller toute seule plutôt que Manus n’intervienne. Je ne suis pas une oie blanche mais je me doute que l’homme repose par le fond désormais et ce n’est pas ce que je préfère comme finalité. Depuis ce « petit » soucis je préfère prendre sur moi et j’ai demandé à Rylee que je connais par Andrew et Manus de me filer un coup de main. Cela fait donc plusieurs mois que je m’entraine déjà dans cette salle de boxe. Bon… Il a fallu AUSSI prouver à Andrew que OUI je voulais apprendre à me défendre et non pas me faire protéger mais heureusement il est moins buté que mon cousin aussi on a rapidement trouvé un terrain d’entente.

Je suis à la salle depuis le matin quand tu arrives, j’ai commencé par faire les comptes d’Andrew avant de bander mes mains et de mettre mes gants. Je suis en train de frapper dans un sac que Rylee tient quand tu arrives et je suis aussi surprise de te voir là. « Salut Zac ! » Je t’adresse un doux sourire, contente de te revoir. Je te connais pas à vrai dire on n’a même pas parlé de nos métiers quand on s’est croisé la dernière fois on était bien trop occupé à prendre soin de Matthew et a l’amuser avec les bulles de savons. Je me souviens bien qu’il était bien plus doué que toi d’ailleurs et un petit sourire amusé apparait sur mes lèvres. « Bien et toi ? Matthew va bien ? Il s’entraine toujours à faire de magnifiques bulles ? J’espère que tu t’es entrainé aussi ! » Je te regarde avec malice alors que Rylee se marre doucement de voir qu’on se connait. Elle ne répond d’ailleurs pas à tes questions car Andrew l’appelle entre temps aussi elle se contente de te faire un magnifique doigt d’honneur et de te refiler le sac de frappe qu’elle tient, le mien, en allant vers mon papa de cœur qui a un truc à lui demander, il semble y avoir un soucis avec un ado dont elle s’occupe.

« Tu veux bien tenir le sac du coup ? » J’aimerais bien finir de m’entrainer mais ça t’embête peut être de prendre le relai de Rylee. « J’ferais pareil après si tu veux » Un échange de bons procédés non ? Je recommence à frapper comme on m’a appris, alternant droite et gauche en rythme, changeant mon angle d’attaque. J’aime être à fond dans ce que j’entreprends et cela se voit. « Tu connais Rylee alors ? » Je dois avouer que je n’ai pas pensé l’ombre d’un instant que tu pouvais être flic quand on s’est rencontré, tu semblais tellement paumé et « dark » avec comme seule petite lumière ton fils que je n’ai pas deviné ce que tu pouvais bien faire dans la vie. Après je suis mal placée pour parler vu ma famille où je suis certainement la seule petite lumière dans la vie de Manus. Cela fait longtemps que je ne juge plus les gens sur leur naissance ou ce qu’ils font, j’apprends à les connaitre et ensuite j’avise. Venant d’une fille qu’on a toujours mis de côté à cause de son nom de famille, je trouve cela normal… La rancœur n’est pas vraiment dans mon caractère après tout, je préfère apprendre de ce que j’ai vécu et de mes erreurs.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
28th Avril 2019, 21:58
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A good fight !
Zac and co

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le sourire d’Amber fait l’effet d’un rayon de soleil un jour de pluie. Certaines personnes sur la Terre ont un effet positif. Dans le monde intérieur de Sanders ils deviennent des Anges. Ils ne sont pas nombreux. Ils sont souvent maltraités par le reste du monde. Le flic se laisse aller à un petit sourire. Il ignore le ricanement de sa collègue.

« Ouais. Un peu…   » Confirme le père défaillant. Il n’a pas sincèrement pris le temps nécessaire pour poursuivre le défi à la suite de l’initiation de l’artiste. Il a une longue liste de raison pour ne pas avoir tenu parole envers son fils. Il repense à cet après-midi au parc avec le gamin.
Il le voit en train de s’esclaffer en essayant de faire les bulles. Le principe est assez simple. Un film d'eau retenu par une pellicule de molécules savonneuses, qui -quand on s’y prend bien- finissent par former une sphère. C’est un jeu vieux comme le monde. Les jumeaux y ont joué eux aussi. L’âge des jeux d’enfant est très loin. « Sa mère le forme encore.   » Se sent-il alors obligé de préciser. L’idée de voir de la déception sur le visage de cette jolie rousse lui déplait. Il trouve donc la parade pour dissimuler son manquement.

« Moi je n’ai pas eu le temps. Faudrait que tu me fasses une séance de rattrapage.   » Propose Zac, tandis que son humeur continue d’évoluer vers le bon sens. Il y a un truc chez les Anges qui ont chaque fois tendance à le rendre plus gentil, plus sympa, à lui faire retrouver ses bons côtés.

Les yeux gris de Sanders se teintent d’humour.

« Moi aussi j’taime Riry. » Bien sûre que tu détestes ce surnom Rylee.
BIen entendu c’est pour ça qu’il l’utilise. Au moins cela veut dire que l’ambiance est un peu plus détendue qu’au Bureau. La pression n’est pas la même quand on n’est pas sur le terrain à courir après toutes les pourritures de ce bas-monde.

Toi, frérot, tu refermes les mains sur le sac de sable. Le contact du cuir tanné te plait. Tu impose une force opposée pour arrêter le balancement. Tu ne regardes déjà plus ta vieille complice de boulot. Il y a une jolie oie blanche (l’image est trop jolie pour que ne la pique pas.)
Vous échangez un regard amical tous les deux. Vous voilà que tous les deux. Ta façon de la regarder change légèrement. Déjà, quand vous vous êtes rencontrés ce jour-là, tu t’étais posé la question. Mais maintenant que tu sais que Byrd et elles se connaissent.{/i]  

« Ouais. On bosse ensemble. »  Connaissant l’amour de Byrd pour le secret sur sa vie perso, il tente de rester dans la vague. Cependant, on sent qu’il n’est pas contre discuter avec la jeune femme. Il est plutôt loquace quand il est dans le bon mood. Il peut même être agréable et drôle. Amber en a eu un petit aperçu avec Matt l’autre fois. Ce n’est encore qu’un pâle reflet du jeune homme joyeux et léger qu’il a été à une époque. « Je la supporte depuis dix ans à vrai dire. » Lui dit-il en faisant de cet humour de mauvais gars charmeur. Il sait que cela peut fonctionner avec certaines filles. Il se souvient que la rouquine n’avait pas été rebutée par ses tentatives la première fois. Il est donc relancé. « Et toi ? » La curiosité est d’autant plus réelle qu’il a envie de connaître le degré d’intimité entre les deux femmes. Une façon plus ou moins détournée de préparer un terrain de drague.

[i]Est-ce que ça veut dire que la mère de Matt est effacée de l’ardoise ? Zac n’a jamais réussi à arrêter l’histoire. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a rien à vous offrir jolie oiselle. Crois-moi bien, on n’a jamais trop de chaleur humaine quand on est un Sanders.






" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
10th Mai 2019, 17:58
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
AMBER MCANDERSON
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Sophie Turner
IDENTITE : Amber McAnderson
GROUPE : London People
RANG : //
AGE : 25 ans
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Comptable
ETAT DE SANTE : Normal
LIENS : Comptable de la salle de boxe - Cousine de Manus McCormack

Mais la déception ne se lit pas sur mon regard parce que j’ai tendance à aimer voir le bon côté des choses et toujours chercher la lumière. Je continue donc de te sourire, heureuse d’entendre que Matthew continue de s’entrainer même si ce n’est pas avec toi, ce qui est important c’est que le petit aille bien et fasse ce qui lui avait tant plu. « Tu veux que je te fasse… » Mais je n’ai pas le temps de finir ma phrase que tu me devances et je rigole de bon cœur. « Tu as lu dans mes pensées ! » J’allais justement te proposer cela et je ris à cette transmission de pensée qui m’amuse beaucoup, t’observant avec malice. Mon rire fait sourire Andrew de loin car il aime bien entendre quand je suis à la salle de boxe, son petit rayon de soleil au rire cristallin qui fait sourire tout le monde d’un simple amusement. « Avec plaisir » Bien entendu que je veux bien te faire une séance de rattrapage, ce sera l’occasion pour toi d’en apprendre plus et de rendre ton fils heureux facilement.

La complicité entre Rylee et toi m’amuse et me montre que vous vous connaissez très bien car je connais peu de personnes capables de dire cela à mon amie sans se faire démonter en quelques secondes. Un doigt d’honneur c’est un signe d’amitié voir d’amour elle. Rylee nous laisse et je te demande de prendre le relai avec le sac de frappe pour que je puisse m’entrainer. Et puis c’est l’occasion de discuter un peu tous les deux. Nous ne sommes pas seuls dans la salle de boxe mais chaque personne qui s’entraine devant son sac avec un coach l’est quand même d’une certaine façon, c’est une petite bulle que personne ne perce jamais et j’apprécie que tu attrapes le cuir du sac pour le bloquer face à mes coups. Je ne suis pas une grande combattante mais je me défends à force d’entrainement. Je sais que cela fera râler Manus mais bon… il ne faut pas grand-chose pour le faire râler de toute façon quand il s’agit de moi.

Je suis surprise et je ne le cache pas quand tu me dis que tu travailles avec Rylee car je sais très bien son métier. Je me rends compte de mon air aussi je rougis légèrement car je ne veux pas que tu le prennes mal. « Désolée je ne pensais juste pas que tu étais flic mais Rylee non plus à vrai dire, vous n’avez pas le style de ceux que je croise parfois ! Tu fais parti de sa brigade d’assaut alors ? » Je me dis que oui certainement et je ris à ta remarque. « Je suis persuadée qu’elle me dira la même chose si je lui demande ! » Qu’elle le supporte depuis dix ans ! Je reprends les frappes dans mon sac pour cacher un peu ce moment de gêne, espérant que tu te vexes pas que j’ai été aussi surprise. « Hum… Cela fait un an je pense » A peu près. Enfin ça fait un peu plus longtemps que je connais son existence comme je l’ai pas mal croisé avec Manus et Andrew mais on se parle depuis une année seulement je pense, le temps de passer les barrières de la flic. « Je suis comptable pour Andrew, on a le même papa de cœur » Ce n’est pas par là que je l’ai connu mais je préfère ne pas parler de qui je suis pour éviter tout soucis, surtout si tu es flic, ce serait bien dommage. Je ne suis pas une grande criminelle je fais les comptes de mon cousin simplement et il se charge de me laisser bien loin de tous ses trafics pour me protéger mais je reste une irlandaise comme on peut ne pas les aimer.

J’aime bien prendre le temps de papoter avec toi. La dernière fois on était surtout occupé à prendre soin de Matthew mais puisqu’il n’y a plus que toi et moi pour quelques instants c’est le moment de faire connaissance. Ma queue de cheval bouge au rythme de mes coups, concentrée sur ce que je fais, me rappelant des conseils que Rylee me donne souvent, ne calculant clairement pas les regards des hommes qui se posent sur moi, Andrew leur jetant assez vite un regard pour leur faire comprendre qu’un geste déplacé vaudra un nez brisé. Et encore ça dépend du geste, il peut faire bien pire et tout le monde respecte Andrew ici.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
3rd Juin 2019, 11:50
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A good fight !
Zac and co

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L’odeur de la sueur stimule l’esprit de Junior. Il a reçu une éducation sportive très tôt. Jeune il a été un très bon disciple dans plusieurs arts martiaux orientaux. Il ne trouve pas tout ce qui lui faut dans la boxe. Elle l’aide surtout à évacuer les surplus.
Une thérapie primaire qui fait ses preuves depuis une dizaine d’années.

« Désolée de quoi ? T’en fais pas Amb’. T’es pas la première à être surprise. » Lui reconnaît Sanders moins moqueur que ce qu’il peut être avec d’autres. Avec les hommes, les mâles, les mots fusent à toute vitesse. Avec les femmes il est plus posé, plus patient, plus charmant. Ainsi lui a-t-on enseigné le rapport homme/femme.
Il peine pourtant. Dans son univers une preuve d’amour se donne au travers d’un tacle verbal ou physique. Les codes sont imprégnés de violence. Des sociologues ont analysé le phénomène. C’est quelque-chose de courant. Un individu placé devant la violence va développer un système de défense.

« Wep. La Strike. Elle t’en a parlé ? » Un peu interloqué Junior regarde cette jeune femme innocente.
Ils parlent peu ou pas de leur affectation à la police. Les brigades comme la leur n’ont pas bonne publicité dans l’opinion publique. Pourquoi ? Ils sont violents, ils agissements en dehors du cadre légal, ils sont sans droit ni loi. Un portrait peu flatteur qui n’a pas d’effet sur les membres.

Pourtant si tu demandes des précisions Zac c’est que cela t’intéresse un peu, au fond. Ne fais pas le malin. Je sais bien que tu es fier d’être de la meute de Lemoine. Sans le dire devant nous vous vous targuez d’être des “vrais”. Ceux qui agissent, ceux qui rendent la justice. On se dit souvent que c’est une façon dangereuse de réfléchir.

« Oh, d’acc. C’est cool ça. Il doit être sympa ? » Demanda-t-il en cherchant à savoir si la jolie Irlandaise est une orpheline, ou une fille déçue. Il lui souhaite la seconde option. Lui qui se sent parfois orphelin trouve qu’il n’y a pas plus dur. C’est ce qui le tient “à distance” du danger depuis qu’il est père. Bien que ses actions semblent témoigner du contraire.

Le concept le parent de coeur n’est pas inconnu au frérot. Nos parents sont loins. Même quand ils se retrouvent ici à Londres ils sont loin. Ils nous ont élevés. Ils nous ont donné notre indépendance. Ils vivent leur vie à deux et sans satisfont à la perfection. Ils nous adore je le crois bien. Mais ils s’aiment encore plus l’un l’autre. Des fois je me demande ce qui arriverait si l’un des deux passent l’arme à gauche sans prévenir.

« T’aimes les chiffres alors. Et le sport… Mmm et quoi d’autre ? … Boire un verre avec un boxeur de seconde zone par exemple ? » Lui dit-il, en étant moins crue qu’avec les Angel et les filles des bars.
Sous le sourire dragueur il y a le sourire des Anglais de la Haute. Ceux qui peuvent encore appeler leur compagne “ma mie” sans être rit. Mais Sanders se refuse bêtement à montrer ce qu’il sait de la courtoisie et des bonnes manières. Il n’y croit plus depuis longtemps.

« J’peux même nous faire faire un tour en moto. » Lui propose-t-il alors avec un sourire circonspect. Le haussement de sourcil demande une validation tacite de cette petite tentative de séduction à la Sanders.





" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
16th Juin 2019, 19:07
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
AMBER MCANDERSON
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Sophie Turner
IDENTITE : Amber McAnderson
GROUPE : London People
RANG : //
AGE : 25 ans
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Comptable
ETAT DE SANTE : Normal
LIENS : Comptable de la salle de boxe - Cousine de Manus McCormack

La rougeur de mes joues se calme quand tu me réponds que tu ne m’en veux pas. J’avais peur en effet d’avoir fait une bourde mais il est vrai que dans notre Londres tout étrange il est difficile de savoir exactement qui est quoi. Mafieux, flics, voyageurs, habitants, tout le monde a sa part d’ombre pour pouvoir survivre dans ce pays si étrange depuis que les frontières sont fermées. J’attaque mes frappes contre le sac alors que tu le prends contre toi et commence mon entrainement en discutant de cette fameuse team. « Oui elle m’a expliqué que vous étiez une section d’assaut, une de celles qui agissent dans les situations extrêmes. » Elle m’a dit aussi que vous étiez sa famille mais ça je n’ai pas besoin de le dire ici. Les murs ont des oreilles aussi je dis rarement à haute voix ce qui n’est pas une évidence. Surtout quand il s’agit des flics. Mot que je n’utilise pas d’ailleurs histoire qu’on soit tranquille tous les deux à discuter. Et clairement dans ma voix il n’y a aucun jugement au résumé que je viens d’avoir. En étant irlandaise et vu ma famille je me vois pas mal dire quelque chose vu que les bombes sont un peu la façon de communiquer des miens. Nous sommes juste ce que nous voulons être ou ce qu’on nous a apprit à être.

« Andrew ? C’est un amour. Moi qui n’ai pas de parents je suis heureuse d’avoir croisé sa route. Bon j’ai des parents éloignés mais une figure paternelle c’est important » Enfin je trouve. C’est certainement bien d’avoir les deux mais moi je suis déjà heureuse d’avoir un papa de cœur. Je sais qu’il compte tout autant pour Rylee qui a déjà perdu son père et son père de cœur lors d’une mission. Je pense qu’Andrew ce serait juste ingérable pour elle de le perdre et c’est certainement pour ça qu’elle veille autant sur lui. Mon regard passe sur eux un court instant avant que je reprenne mon entrainement alors que tu joues ton curieux avec moi. Je souris à ses demandes, peut être un peu plus à la dernière question alors que mon sourire se fait plus malicieux, peut être un peu plus craquant aussi et je finis ma salve de coups avant d’entourer mes bras autour du sac de frappe, te frôlant légèrement. « Hum… Alors… J’aime aussi beaucoup visiter et apprendre… Et pour aller boire un verre avec un boxeur de seconde zone faut qu’il sache que je suis gourmande donc il fera mon bonheur s’il m’emmène dans un endroit avec des cocktails de folie et surtout beaucoup de pâtisseries. »

Je clôture cet aveu d’un petit sourire avant de rire doucement. « Vous êtes tous des fans de moto dans votre team ? » Parce qu’entre Rylee et toi cela m’amuse beaucoup et j’ai déjà fait pas mal de tour sur la précieuse de ta collègue parce qu’elle me ramène souvent après mon service mais ça j’ai pas besoin de te le dire. « Avec plaisir oui » Parce que j’aime la moto même si je ne sais pas conduire donc ce sera vraiment avec plaisir si ça te dit et je ne suis pas fermée à ta petite tentative de séduction. Faudrait être insensible après tout car c’est toujours agréable de se faire charmer et je suis loin d’être insensible. Un petit sourire sur les lèvres je me remets à frapper mon sac après m’être remise en position. « Et tu proposes quoi comme balade ? » Que je sache un peu jusqu’où tu es capable d’aller pour me montrer du pays…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
8th Juillet 2019, 16:14
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A good fight !
Zac and co

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Chez les Sanders pas de demie mesure. Parfois je me dis que c'est un peu de leur faute. Si leurs deux enfants ont quitté le sentier comme ça. C'est vrai à force de répéter qu'il faut aller au bout des choses. Qu'il faut chercher et exploiter son potentiel. On l'a fait. Regardez un peu le résultat. Mamamia.

« On fait tout ce que les autres n’osent pas faire. » Lui précise-t-il pour aller dans le sens de Byrd.

Miss MacAnderson n’est pas une femme que l’on a envie de manipuler. Junior le roublard ne le fait pas. Il voit ici une opportunité d’être un peu moins idiot envers la gente féminine. Il n’est pas très doué avec les femmes de sa vie ces derniers temps. Megara et Rylee en sont les premières impactées. Voir Ambre le lui fait intuitivement comprendre. Par sa beauté de bel ange roux, elle lui remémore la vraie beauté de l’humanité.

Alors Zac se met sans doute à écouter comme il écoutait les messes quand il était un petit garçon.
Les mots de l’Irlandaise font paroles d’Evangile. Un Evangile qui par cette voix nouvelle prendre de la valeur, du poids.
L’homme se met ainsi à songer à son propre père. Il pense à sa mère également. Il imagine ces parents. Ils doivent être quelque part en Russie à chercher leur fille.

« C’est important oui. Je n’ai pas vue le mien depuis un moment. » Pourquoi donne-t-il cette précision, ici maintenant devant ce punching-ball ? Il n’est pas le père raté. Il est le fils perdu. A qui dire que son père lui manque ? Alors qu’il est celui qui est parti et qui a fuit les jupons protecteurs. « Par moment je me demande si j’étais fait pour en être un… de père. C’était pas vraiment au programme. On ne peut pas dire que c’est une erreur de jeunesse. »
Il suit alors le regard de la rouquine sur le côté. Andrew et Rylee sont en train de boxer eux aussi. Une pointe de honte prend Junior en défaut. Il pense beaucoup à lui et à ses difficultés. Ce qui le rend beaucoup trop égocentrique. Il en oublie que d’autres connaissent des pertes plus lourdes, des manques plus grands. « Ils s’entendent bien. Non ? »

« Les pâtisseries ? Ah oui ? Bon je note ça demoiselle. Et les pâtisseries indiennes tu connais ? C’est franchement les meilleures au monde… selon ma soeur et moi ! Je sais exactement où je vais t'emmener. »

« Non non. Juste Riry et moi en vrai. Les deux autres sont plus voiture ou marche à pieds. Mais je comprends. On a pas mal de trucs en communs avec ta protectrice. C’est pour ça. » Protectrice dit-il sans réfléchir. Parce qu’avec sa très brève analyse il en est venu à cette conclusion. Byrd est une femme qui aime prendre soin des femmes. Il le sait, et il l’a d’ailleurs confirmé de façon déstabilisante. Une image mentale de sa coéquipière en compagnie de sa jumelle se fraie un chemin. Il secoue alors vigoureusement la tête pour expédier ce tableau, loin très loin de ses yeux.
« Humm. En fait, ça dépend de ce que toi tu aimes. T’es plutôt ville ou campagne ? »

Attention, attention, sourire de dragueur en formation. Le voilà il est là il est beau le sourire de Sanders qui dragouille comme un ado. Ambre, bien que tu puisses lui apporter beaucoup de choses positives... Ma belle je ne sais pas si l'inverse est vrai avec un Junior en vrac.






" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
31st Juillet 2019, 21:01
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
AMBER MCANDERSON
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Sophie Turner
IDENTITE : Amber McAnderson
GROUPE : London People
RANG : //
AGE : 25 ans
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Comptable
ETAT DE SANTE : Normal
LIENS : Comptable de la salle de boxe - Cousine de Manus McCormack

« Ca doit être assez dangereux » Je connais un peu ce que c’est de faire les choses que personne n’a envie de faire, c’est un peu ce que beaucoup de l’IRA font, absolument pas inquiets de sauter pour leur conviction. Je ne dis pas que je comprends pourquoi les miens se battent, c’est aussi ce qui m’a fait perdre mes parents assez tôt mais je sais ce que c’est que les groupes extrêmes qui n’ont pas peur d’y aller pour quelques raisons que ce soit, pour leur conviction, pour sauver des gens ou prouver aux autres leurs valeurs. Je t’adresse un petit sourire avant de rajouter, la tête légèrement penchée sur le côté, me mordillant un peu la lèvre inférieure « Faites attention à vous quand même » Ce serait bête de disparaître alors qu’on se connait à peine non ? Bien entendu tu le comprends comme tu veux, ma phrase est assez générale après tout… Et je reprends mon entrainement en jetant juste un rapide coup d’œil vers Andrew et Rylee qui sont en train de entrainement un peu plus loin. L’homme est un véritable père pour moi, heureusement qu’il est là pour se poser en figure masculine forte et stable. Ce n’est pas Manus qui est capable de ça, même si je l’adore.

« Oh ? » Je demande en parlant de nos pères. « Vous vous appelez ? Enfin excuses moi, c’est indiscret » Après tout je me mêle certainement de ce qui ne me regarde pas. Je te regarde alors que tu te confies sur Matthew et toi et je t’adresse un doux sourire en posant quelques instants une de mes mains sur une des tiennes qui tient le sac de frappe. « Je ne sais pas si on peut vraiment être prêt un jour à être père. Je crois qu’un enfant, qu’il soit prévu ou pas, c’est un grand changement dans une vie et ça donne beaucoup à penser. » Enfin c’est toujours ce que j’ai pensé mais j’ai peut être tout faux, je ne suis pas maman après tout et je suis loin de le devenir puisque je suis toute seule. « On ne peut pas dire que Matthew soit une erreur en effet. Et ça se voit qu’il t’aime vraiment. Ne t’inquiètes pas pour ça » On voit que ce petit garçon t’aime, même si tu te juges imparfait à tort ou a raison. Le plus important c’est de l’aimer. Parfois on le fait mal mais faut surtout jamais changer de sentiments, toujours essayer de faire de son mieux.

Je regarde de nouveau Andrew et Rylee. « Oui. Andrew est tout ce que Rylee a perdu deux fois, elle tient beaucoup à lui et il lui rend bien. Ils sont assez inséparables tous les deux et je déconseille à quiconque de s’en prendre à un des deux… » Les conséquences feront clairement très très mal. Je ne connais pas la vie de Rylee mais je connais bien celle d’Andrew et je sais qu’elle est la fille qu’il n’a jamais eu alors parfois ça gueule fort mais ils ne sont pas vraiment capables de se faire la gueule. Rylee je sens que la vie n’a pas été facile pour elle mais elle ne parle pas d’elle et je respecte. Après tout on a tous notre façon de se sortir de nos emmerdes. Je reviens à notre conversation sur mes gouts en continuant mes coups sur le sac de frappe. « Indien ? Je connais mal donc je serais très heureuse que tu me fasses découvrir » Ce sera l’occasion de se revoir en plus si je comprends bien, à moins que tu comptes m’emmener juste après, je ne sais pas trop encore ce que tu désires faire.

« Ah ok ! » Je ne relève pas que tu parles du fait que c’est ma protectrice car Rylee a assez facilement cette image. Surtout quand il s’agit d’enfants ou bien de femmes, je sais qu’elle prend soin des gens qui sont sous sa protection et je le suis d’une certaine façon. Parce qu’elle sait que j’ai envie de savoir me protéger toute seule mais aussi parce que je suis la cousine de Manus. Non pas que son histoire de cul avec mon cousin change quelque chose mais du coup elle garde toujours un œil sur moi. Et puis elle aime beaucoup l’idée que je sache me débrouiller toute seule pour ne pas trop compter sur lui. Et cela m’amuse aussi je dois avouer. « Humm… J’aime bien les deux mais si tu veux un peu me dépayser je dirais que la campagne serait une meilleure idée. » Ton sourire appelle le mien et j’y réponds avec tout autant de charme. Je ne sais pas où cette conversation nous mènera mais pour le moment c’est bien agréable donc autant en profiter. « Et tu comptes m’emmener quand ? » Que je sache si tu es du genre à faire des folies et partir maintenant sur les routes avec une fille qui te plait ou si tu me proposes plutôt un second rendez vous. Les deux sont intéressants mais je ne te connais pas encore assez pour anticiper ça.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
6th Août 2019, 22:30
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A good fight !
Zac and co

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Oh ne t’en fait pas ma jolie. Si on peut avoir une assurance c’est que Junior restera en vie tant que je serais aux mains des Russes. Il faut bien qu’il me retrouve. Autrement c’est possible que ce soit ma mère qui se charge de lui. Ca personne n’a envie de voir ce que ça peut donner. Non, non, la Strike est casse-cou, mais pas suicidaire pour un cloud.
Même si loin ressemble un peu aux bombes à retardement dont tu parles là.


« Avec mon père ? Oui une fois par mois je dirais. On n’est pas vraiment du genre à faire de la parolotte. » Se défend Zac de sa propre attitude délétère.
Car il arrange la réalité comme cela l’arrange. Une tactique qui se retrouve chez les individus en fuite. Mais les relevés téléphoniques sont là pour preuve. Le fils filtre les appels. Il est moins intimidé par une conversation avec le Père. Le père plutôt que la mère cela a toujours été. « Mais on sait tous les quatre que l’on est là. » Rassure-t-il la jeune fille préoccupée. Ce qui fait la petite piqûre de rappel. Ils ne sont que trois pour l’instant. Il manque un pilier.

Sanders scrute alors la main qui touche la sienne. Un geste de compassion qui le prend de court. Il sourit par réflexe. Même si cette action modifie ses repères et son comportement.

« Ouais non, je sais. C’est pas l’amour qui manque dans cette histoire. » Le sac ralentit sous la force du boxeur. Il est indéniablement calmé maintenant. Amber est parvenue à l’amener sur un terrain calme. Un endroit où la rage ne peut pas prendre prise. Zac observe la rouquine pendant qu’il recherche des mots. Même après plus de vingts sur sol anglais, il lui arrive encore de penser d’abord en Hindi. « C’est le temps. J’le vois pas grandir ce gamin. Depuis la séparation avec sa mère c’est chaud tu vois. Je le vois le week end et encore…. Quand j’peux. En même tant je peux pas faire mieux en ce moment. Bref, ça fait chier. Parce qu’il est cool ce môme. »

En fait, on dirait que l’on s’est tous fait une famille ici. Nous ce n’est pas à cause de la mort, je suis d’accord. C’est la distance. Mais en même temps nos vieux ont choisi cette vie à deux, loin du reste du monde et de nous. Je ne leur en veut plus perso.
Mais toi frérot je suis moins sûre. Le truc du père adoptif, tu sais parfaitement ce que c’est JB c’est exactement ça pour toi. Marlon est ton frère de coeur. Quant à ma belle punk bien sûre que c’est ta soeur d’adoption. Heureusement que tu ne sais pas que pour moi elle est un peu plus que ça.


« Je comprends ça. J’sais que t’as ton cousin, que Rylee veille sur vous, tout ça. Mais tu sais que si vous avez des emmerdes ici, t’as qu’à m’appeler. C’est un endroit cool ici. Je n’ai pas toujours été le grand pote des mecs de l’IRA. Mais ça n’empêche que j’ai pas envie que tu sois dans la merde. Ok ? » Il s’avance alors au devant de l’Irlandaise pour lui faire un bécaud surprise au coin de la bouche. Une façon moins douloureuse de signer un pacte avec un des jeunes loups sauvage du Yard. S’il insiste autant c’est parce qu’il est dans le charnier de London. Il sait de source sur à quel point cette ville est sur des charbons ardent et que ça va empirer dans les mois à venir.

Et tout à coup, Sanders bloque le paquet de sable.
Il a un sourire malicieux. Un air de loubard qui s’apprête à faire un sale coup. C’est typiquement le genre d’action improvisée dont il est capable. Une échappatoire temporaire dans une vie bancale. Il ne faut pas plus pour prendre la porte de secours qu’une belle rousse vous indique avec le sourire.

« Bah. Là. Maintenant. Je peux t’embarquer. On se fait une virée ! On quitte la ville. On se fait une belle balade. On se bouffe un truc. Et puis je te dépose où tu veux… ou pas. Comme tu voudras. » La balle est relancée dans le camp Irlandais.
Junior attrape une serviette pour éponger la sueur sur son front et sa nuque. Il garde cette expression maligne et contente de lui. Il pense que la jeune femme ne va pas avoir le cran suffisant. Mais si elle l’a tant mieux. Ca ne peut pas lui faire du mal de changer d’air. Lui qui a carrément envie de changer de vie ces derniers temps.





" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
12th Août 2019, 00:15
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
AMBER MCANDERSON
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Sophie Turner
IDENTITE : Amber McAnderson
GROUPE : London People
RANG : //
AGE : 25 ans
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Comptable
ETAT DE SANTE : Normal
LIENS : Comptable de la salle de boxe - Cousine de Manus McCormack

Je me contente de t’adresser un doux sourire quand tu me dis que ta famille sait que vous pouvez compter les uns sur les autres. J’ai bien l’impression que j’ai touché une corde sensible en parlant de ça aussi je préfère laisser s’éteindre le sujet pour plutôt parler de ton fils que je trouve adorable et qui t’aime, j’en suis sure. On n’est pas toujours un parent parfait mais ce n’est pas ça que les enfants voient de toute façon. « Je crois que j’ai toujours entendu les parents dire ça. Même Andrew me l’a dit encore y’a pas longtemps « Mais tu as encore grandi c’est pas possible, tu es une véritable femme maintenant et je l’ai pas vu venir, je vais devoir attendre tes prétendants avec mes gants » » Et j’en ris doucement avant de te faire un clin d’œil. « Fais attention » Parce que nous ne sommes pas dupes tous les deux, on joue, on se charme et on sait très bien à quoi cette conversation va mener mais je suis curieuse de savoir ce que tu vas me proposer. Parce que j’en ai eu pas mal de propositions jusqu’à présent et certaines ont entrainé quelques noyades avec Manus ou bien séjour a l’hôpital avec Andrew. Ca dépend un peu de la façon dont on m’approche et il semblerait que le style de drague à Londres en ce moment ne soit pas particulièrement délicat.

« Ca dépendra des ennuis dans lesquels je suis mais je te remercie ». Le baiser me surprend. J’en rougis légèrement d’ailleurs et cela fait ressortir les quelques taches de rousseur qui parsèment mes joues. Je suis honnête avec toi, tu sembles savoir exactement qui je suis donc cela ne sert à rien de mentir et il est clair que jamais je ne ferais appel à toi si je sais que cela peut te créer des ennuies. Les irlandais règlent leur problème entre eux et même si Manus me tient au maximum loin de toutes ses affaires je sais que tout peut changer du jour au lendemain si jamais une guerre interne éclate. Ce n’est pas notre style normalement mais Londres est tellement étrange… Et si c’est le cas je ne vais certainement pas entrainer un flic dans l’histoire, ce ne serait pas fairplay de ma part. Mais si j’ai un autre souci ce sera avec plaisir que je ferais appel à toi si je juge que mes protecteurs habituels sont mieux en dehors de tout ça.

Je te regarde bloquer le sac et me proposer une balade. J’ai tellement l’habitude de la ville que le bon air de la campagne me ferait particulièrement du bien je dois l’avouer. Et puis je suis une rêveuse et il est tellement plus agréable de rêver loin de la ville en regardant le ciel et les étoiles. « Maintenant ? » Un sourire illumine mon visage et je m’approche de toi, frottant légèrement mon nez contre le tien en me mordillant la lèvre parce que la proposition me plait plutôt pas mal. « Ok. Tu me laisses me changer et on y va. » Je te fais un clin d’œil avant de partir vers les vestiaires histoire de prendre une bonne douche et mettre des affaires propres. C’est simple : un jean, un pull un peu large qui dévoile une de mes épaules et des baskets. Je laisse mon sac de sport à la salle comme c’est ma seconde maison de toute façon et me contente de mettre mes affaires indispensables dans un petit sac bohème que je me mets en bandoulière. Je te retrouve les cheveux mouillés à l’entrée de la salle après être allée faire un bisou à Rylee et Andrew -qui t’observe clairement d’un autre de dire que t’as intérêt à bien te comporter- et t’adresse un grand sourire. « On y va ? » Parce que cette balade me plait beaucoup et pour ce qui est de ce que je voudrais faire après, on verra bien. Déjà sortons de la ville et fais moi rêver.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
9th Novembre 2019, 23:37
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A good fight !
Zac and co

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Junior lance un bref regard vers le chef de sa salle et sa comparse tout en écoutant Amber lui parler de lui. Il étudie la physionomie de ce sportif d’un oeil de spécialité. C’est à force de faire des tournois de boxe que Zac a su évaluer la dangerosité de ses adversaires.
Andrew est une sommité dans le réseau clandestin londonien. Un combattant de cet acabit on n’en vient rarement à bout. De fait, personne ne vient faire d’histoire dans ce club. C’est surtout grâce à lui.

« Ouais. J’connais. Chez nous c’est avec le fusil de chasse que notre mère menaçait les petits copains et les petites copines. » Lui raconte Sanders alors qu’il revoit sa mère, postée droite comme un “i” dans la cuisine de la maison. Elle ne disait pas grand-chose pendant la première rencontre. Mais son regard était très clair.
Le comte, lui, posait les questions ordinaires. Une reproduction quelque peu caricaturale du “bon et méchant flic”. « J’ferais probablement pareil avec les partenaires de Matt. Déjà j’ai du mal à supporter que quelqu’un lui parle mal là. » Reconnaît le jeune père sans cacher sa nette tendance à aller à l’attaque.

J’me souviens encore du regard qu’il avait eu, à l’époque sur Peter. J’étais tombée raide d’un musicien. Un homme qui était plus âgé que moi. Il avait voulu profiter de son avantage. Sans Zac et Meg je me serais faite agressée. On avait seize/ dix-sept ans. Mais, déjà là, Zac était prêt à donner des coups à nos ennemis.

« Pas de quoi. » Déclara Junior avec sa nonchalance naturelle.
Pour un autre voyou cette promesse pourrait être motivée par un futur copinage avec le cousin. Junior peut fonctionner comme ça parfois. Le calcul pour son petit réseau perso. Les petits trafics de bas étages qui arrondissent les fins de mois. Ce n’était pas le cas là. Amber était comme Matt une créature rare.

« J’bouge pas m’dame ! » D’ailleurs, pour bien montrer sa bonne volonté Sanders se pose sur le banc pas loin de l’espace de pratique. Il adresse un clin d’oeil à la jeune fille avant de s’hydrater au goulot d’une bouteille.
Il la regarde aller vers les vestiaires. Le regard dérive ensuite sur Rylee et Andrew. Il lève sa bouteille à l’adresse du tandem, tout en riant dans sa barbe. Il sait très bien ce que ces deux-là ont en tête. Mais ça n’a pas pas plus d’effet qu’une pluie qui passe.


Entre temps Zac range ses affaires. Il n’aura pas vraiment fait sa séance aujourd’hui. Mais ce que tu lui proposes et beaucoup plus efficace pour lui en ce moment. Je peux voir la tension des épaules qui diminue. Le plaisir un peu puéril à l’idée d’une balade imprévue. D’ailleurs, tiens, il prépare une roulée qu’il coince derrière son oreille comme un adolescent.

Ils disent rapidement au revoir. Junior devance la jolie princesse pour aller lui tenir la porte en exagérant la galanterie. Le second degré, le jeu, servent à assouplir les atmosphères. Quand il va bien, il en fait beaucoup.
C’est lui qui prend la direction de leurs pas pour retrouver le deux roues. L’engin est garé dans une contre-allée. Il ouvre la caisse arrière pour donner un casque de sécurité à Amber. Une fois la boucle du sien fermée, il monte à l’avant, pour allumer le moteur.

« On est parti ! Accroche-toi ! Ouvre grand les yeux ! Si quelque-chose t’attire l’oeil tape moi sur l’épaule et on s’arrête. Autant profiter du voyage ! »

La moto quitte le ronron tranquille après une grosse poussée accéléré. Le compteur monte à 100 en un souffle. Sanders tient son cheval mécanique sans trembler. Il conduit beaucoup. Il connaît sa machine.
La salle d’Andrew est loin de l’hyper centre. Cela leur permet de contourner les zones bouchonnées. Ils empruntent les rues adjacentes pour sortir de la capitale. Les immeubles se fondent dans leurs dos. Une fois l’oraison verte le conducteur appuie un peu plus sur le champignon. Il attrape l’une des mains de la rouquine pour qu’elle se tienne solidement à lui.
La virée ralentit quand le paysage change pour devenir bucolique, verdoyant, et paisible.





" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
12th Novembre 2019, 23:13
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
AMBER MCANDERSON
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Sophie Turner
IDENTITE : Amber McAnderson
GROUPE : London People
RANG : //
AGE : 25 ans
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Comptable
ETAT DE SANTE : Normal
LIENS : Comptable de la salle de boxe - Cousine de Manus McCormack

Je ris quand tu m’expliques pour ta mère. Je ne suis pas surprise. Enfin moi je n’ai pas eu de parents pour faire ça mais vu comment Andrew et Manus veillent sur moi je comprends très bien ce que tu veux dire. Ce n’est pas pour rien que j’ai demandé à Rylee de m’apprendre à me défendre. Je préfère essayer de régler mes soucis toute seule avant que Manus ne les coule dans le fleuve avec un lest aux pieds. Et il l’a déjà fait… Andrew est quand même plus raisonnable mais pour Manus il semblerait que toucher à sa cousine cause toujours de gros soucis aux gens. Gros et mortels. « C’est normal » De protéger autant son enfant. Je crois que je serais pareille si j’étais maman. Enfin je suis très loin de l’être étant donné que je ne suis même pas en couple. J’ai des aventures parfois… Et encore c’est pas souvent car je m’attache assez vite alors je fais un peu attention à mon pauvre petit cœur qui a le fâcheuse tendance à s’amouracher assez rapidement. Trop sensible et sentimentale comme me disent toujours les deux hommes de ma vie. Certainement ridicule un peu aussi à leurs yeux mais ça ils n’osent pas me le dire.

Je m’en vais rapidement prendre une douche après que tu m’aies proposé de partir me balader. J’aime bien faire des choses imprévues, cela m’amuse et je trouve que cela met un petit côté chaotique à la vie qui est très agréable. Je ne mets pas longtemps à réapparaître, je ne suis pas du genre à me pomponner je me suis juste rincée et ai passé des affaires propres. Ton exagération à me tenir la porte m’amuse et je mime une longue et magnifique révérence en soulevant une robe totalement imaginaire comme je suis en jean. Je fais même mine de rougir et de m’éventer un peu devant tant de galanterie avant de te suivre jusqu’à la moto en m’étirant. Mon pas est léger, je suis clairement très enthousiaste de cette sortie et de la possibilité de profiter d’une virée au vert et de quelques heures de liberté loin de Londres. Même si Manus me protège beaucoup de ce qui peut se passer dans nos familles je reste une irlandaise, fille de deux activistes de l’IRA, et on me le rappelle assez souvent.

Je te remercie et passe le casque avant de m’installer confortablement derrière toi, passant un de mes bras autour de ta taille alors que tu démarres. « Ok. » Fais moi confiance je vais t’arrêter de toute façon si je vois quoique ce soit qui peut me plaire. Tu ne le sais pas encore mais je suis une grande enfant qui trouve de la beauté dans n’importe quoi donc on va s’arrêter très souvent à ce rythme là. Je ferme les yeux le temps qu’on sorte de Londres comme pour m’habituer aux sensations de la moto. J’apprécie ça mais ça fait quelques temps que je n’ai pas eu l’occasion d’en faire longuement. Je les rouvre quand je sens que tu accélères et quand tu attrapes mon bras. Je passe alors mes deux bras autour de ta taille en serrant un peu plus fort, resserrant aussi un peu mes cuisses autour de toi pour ne pas te gêner à la conduite et accompagner tes mouvements. J’adore la campagne à cette époque et au crépuscule. C’est beau… Je te laisse nous conduire là où tu veux avant de te tapoter sur l’épaule en te montrant un point de vue un peu plus loin, près d’une foret.

J’attends que tu t’arrêtes pour descendre de la moto, me dégourdissant les jambes un peu après avoir ôté le casque qui m’a fait une coiffure folle mais je n’y prête guère attention. Je pose le tout sur la moto avant de te prendre la main. « Viens !! Je suis sure que je connais cet endroit, y’a un point de vue extra ! » Je t’entraine en courant comme une enfant qui a vu son attraction préférée à la fête foraine du coin et finis par m’arrêter dans une petite clairière près de la foret. Il commence à faire bien sombre et il n’y a clairement rien à voir au sol mais je lève les yeux vers le ciel où on voit des tonnes d’étoiles. « J’adore les étoiles… Et toi ? » J’espère en tout cas car je risque de te saouler avec toutes les constellations que je connais…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
13th Novembre 2019, 22:08
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A good fight !
Zac and co

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La départementale n’est pas très empruntée à cette heure de la journée. Les banlieusards sont déjà rentrés chez eux. Les citadins s’attardent pour dîner ou aller voir un spectacle. Deux mondes cohabitent dans Londres. Même si le Brexit a mis un coup au tourisme le Royaume de William et Elisabeth résiste.
Junior aussi résiste. Avec la hargne des loups sauvages il résiste contre l’adversité qui frappe les siens. La prophétie d’une Destinée ne lui fait pas peur. Il sent, dans ses entrailles, qu’Izaline est vivante. Un jour, c’est sûre, ils la retrouveront. C’est habité par cette terrible certitude qu’il conduit. La lumière crépusculaire part la campagne de couleurs dantesque. Tout est là. Dieu semble lui sourire avec bienveillance.

Ou Alors ! C’est juste que ça lui fait du bien de rouler à tombeau ouvert sur les routes ! Pas de délire sanctificateur. En 2018, juste après la naissance de Matthew il a disparu, pendant un bon mois. Pouf ! Il s’est fait un road trip en Amérique, au pays de Mother. Je sais que de temps en temps ça le titille.

Zac se débarrasse de son casque qui pend au guidon de la moto. La coque est cabossée pour l’avoir souvent préservé de la Mort. Un autocollant de Batman, au niveau de la tempe gauche témoigne de sa vie de père.

« Quand j’étais ado On venait jouer dans le coin. » Il balance un cailloux vers le petit fossé. Les pierres roulent et ricochent. En écho, les mouvements furtifs de la faune nocturne qui se prépare à sortir.
Zac est un enfant de la campagne indienne. Il a grandi au milieu des champs et des rizières. « On se faisait des parcours, genre entraînement sportif et tout. » Il rit en revoyant sa jumelle pester contre les racines rebelles et les plantes piquantes.

Junior active son téléphone perso en mode lumière. Le raie blanc perce dans le clair obscure.
Une petite bête rebique sur ses pattes arrière et fuit. Les feuilles frémissent de tous les côtés. La vie animale obéit à ses propres lois, loin des Hommes. Il n’y a pas de violence gratuite ou de traîtrise injustifiée. Zac lui a toujours trouvé plus de sens.

Je kiffe ça. » Répond-t-il à la jolie rousse en approchant. Il se poste juste à côté d’elle. Le point panoramique donne une vue d’ensemble. Excellent choix pour voir la vallée. Il y a moins de pollution lumineuse. Le ciel se noircit. La Grande Ours est déjà sortie. Le clignotement des avions picote les alentours.
Sanders se met à observer les cieux, aussi sage qu’une image.
« Je voulais être astronaute. Iza aurait été la pilote de navette et moi le réparateur. On avait tout prévu. » Une passion qui avait tenue quelques années. Face à l'irréalité de ce rêve la soeur avait abandonné ses maquettes. Le frère avait commencé à jouer les rebelles à la sortie de l’école. Ils n’étaient pas très vieux. Mais ils comprenaient déjà que beaucoup de portes se fermaient en l’absence de moyens. « J’avais emmené Matt à l’observatoir une fois. C’était cool. » Il raconte son enfance d’une voix lointaine.

Il cherche l’une de ses constellations favorites. Dans le ciel européen on la voit plus rarement. La voix de sa mère qui lui récite les noms latins vient bercer sa contemplation. Il se détend doucement.

« Alors ? C’est laquelle ta préférée ? Attend ! Laisse moi deviner. Cassiopée ? Pégase ! » Paris qui se base sur des stéréotypes de genre. Après tout Zac est un fils de Lord. Difficile de se rendre compte qu’il est marqué par un machisme surannée. Il a un petit sourire goguenard mais heureux.Cela lui fait du bien de revoir le Royaume de Dieu.





" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
22nd Novembre 2019, 18:20
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
AMBER MCANDERSON
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Sophie Turner
IDENTITE : Amber McAnderson
GROUPE : London People
RANG : //
AGE : 25 ans
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Comptable
ETAT DE SANTE : Normal
LIENS : Comptable de la salle de boxe - Cousine de Manus McCormack

Je trouve ça amusant que tu connaisses l’endroit, c’est même une coïncidence mignonne et je regarde les étoiles avec envie. Un petit rire s’échappe quand tu me racontes l’histoire des parcours, j’aime bien entendre les histoires de famille des gens, je trouve que c’est ce qui rend vivant une histoire. « Moi j’ai été en orphelinat jusqu’à ma majorité alors je n’ai pas vu grand-chose à part les murs et la cour de l’endroit mais je me suis rattrapée quand j’ai pu enfin en partir. Enfin j’ai mis quelques années avant de m’en sortir mais maintenant j’essaie de tout rattraper. » Parce que j’ai mis un peu de temps avant d’avoir assez de sous pour profiter de ça aussi. Quand tu n’as pas de permis tu ne sors pas de Londres en fait mais depuis que je travaille et que j’ai Manus avec moi je fais beaucoup de choses. Il aime bien me montrer des endroits qui me font rêver, c’est notre truc entre cousins. On prend toujours un jour dans la semaine qu’on passe ensemble, voir avec James qui aime bien rester avec son chef, et on prend du temps pour découvrir un endroit. Ca fait du bien de s’évader parfois. « Et oui c’est ça je suis bien déjà venu ici, avec Manus » Puisque tu me parles de ta famille je peux bien te parler de moi. De toute façon tu sais certainement déjà que je suis la cousine de Manus et je ne le cache pas, j’adore mon cousin, il est tout pour moi.

Je t’adresse un grand sourire heureux que tu me dis que tu adores ça. Tant mieux on va pouvoir passer une bonne fin de soirée du coup et je soupire de bien être d’être ici en regardant de nouveau la voûte céleste. « Iza ? C’est ta sœur c’est ça ? » Je crois me souvenir que tu m’en as parlé la première fois qu’on s’est vu mais je préfère te poser la question pour ne pas dire de bêtises et la confondre avec quelqu’un d’autre. « Oh ! Et il a aimé ? » Car s’il a aimé je peux lui monter plein de livres et d’objets qui se rapportent au ciel et que j’ai chez moi maintenant. Ce sera une idée tiens, comme on s’entend bien ton fils et moi. « C’est un beau rêve d’être astronaute » Je te souris « Tu as presque réalisé son rêve sauf qu’au lieu de découvrir des nouveaux mondes, tu prends soin de ceux que tu connais déjà » Je sais je suis une rêveuse utopiste mais j’aime voir les choses ainsi sinon le monde devient bien trop laid très rapidement. Je préfère voir le bon côté de chaque chose plutôt que le mauvais. C’est bien pour ça que certains hommes de Manus me prennent pour une idiote mais je m’en moque, j’aime penser ainsi.

« Pas loin. Andromède » Et oui je sais que ce n’est pas courant mais c’est comme ça. « Je me retrouve un peu dedans. Elle a failli être sacrifiée juste parce qu’elle était…. » Je n’ai jamais trouvé de familles et j’ai été mise de côté toute ma vie car j’étais une fille d’activistes de l’IRA. « … Et puis elle a été sauvée par Persée et a fondé ensuite une dynastie. » J’en ris de bon cœur. « J’en suis loin mais j’aime l’idée qu’une jeune fille qui n’a pas eu un début de vie facile puisse devenir une reine. Je ne demande pas à le devenir mais ça m’a donné du courage quand j’en avais parfois besoin. » Après tout le monde y voit ce qu’il veut y voir, on peut voir aussi une femme forcément sauvée par un homme pour pouvoir vivre -ce qui rendraient folles les féministes- mais moi je ne vois pas ça et cela me plait. Je te montre d’ailleurs où elle se trouve, près de Cassiopée, sa mère. « Et toi ? » Et je ne ferais pas de pronostics parce que je ne te connais pas encore assez pour ça.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
28th Novembre 2019, 19:23
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A good fight !
Zac and co

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Zac ne marque pas de changement. A travers de leurs discussions il a compris qu’Amber a été élevée par l’institution anglaise. Il peut se figurer ce que ça signifie. Il a grandi, dans une toute petite ville, où il y avait un orphelinat. Un orphelinat où ils sont souvent allés. Le fait d’une mère très -trop- impliquée dans une œuvre caritative.
Mrs Sanders avait tant peiné pour avoir les jumeaux. Elle avait trouvé une autre façon de prodiguer de l’amour maternel. Izaline et son frère étaient arrivés ensuite. Ils n’avaient pu se soustraire à ce devoir historique.

« Et moi qui me plaint de la campagne indienne. Ça devait être chiant parfois. » Commente l'expatrié ironique. Maintenant qu’il est un homme il comprend mieux les choses. Pourquoi son père souriait en l’écoutant se plaindre. Pourquoi il lui disait qu’un jour il éprouverait la nostalgie de son pays, de sa terre. Il n’y a pas amené son propre fils.
« Qu’est ce que tu as envie de faire en priorité ? » Pour les jumeaux la réclusion a duré trois ans. Le temps du pensionnat, pendant le lycée, ici à Londres. Ils n’ont pas compté leurs heures d’école buissonnière. Le nombre d’interdits bravés dans les murs ancestraux.

Non, non, ne commence pas à détourner le regard des Cieux Sanders. Profite du moment comme tu es bien parti pour le faire. Les affaires peuvent attendre demain. Crois moi, Amber ne va pas s’envoler comme ça.

« Pire. Ma jumelle. » Le ton sonne faux comparé au regard. L’humour est là pour diminuer la force du lien qui relie cet individu à une autre. Il plonge ses mains plus au fond des poches. Il rentre les épaules. « … Elle est portée disparue. » Il l’a dit si bas que c’est quasiment inaudible. Le dire plus fort est trop dangereux pour son esprit vacillant. Alors, Junior s’ébroue, pris d’un frisson de panique. Il inspire, gonfle ses poumons d’air.


« Il a aimé oui. Tu pourras lui en parler. Je suis sûre que ce sera l’éclate pour lui. Il me demande souvent des tes nouvelles. » Matthew est formidable pour ça. Il est un catalyseur et un communicateur de passion. Pour plusieurs adultes qui s’en occupe c’est un futur lead. Zac écoute. Il ne dit rien sur l’évolution de ce gamin. En vérité tout ce qu’il lui souhaite c’est d’être le plus normal possible. Quelqu’un d’ordinaire, qui ne se fera pas remarquer et qui pourra vivre sa vie tranquillement. Malheureusement, sa mère -Megara- ne voit pas les choses de la même façon.


« C’est une… joli façon de voir ça. Haha. » C’est un regard qui n’est pas réaliste. Ils font surtout du ménage. Même si c’est une vérité, le flic n’a pas envie d’abîmer cette vision onirique. Amber a un regard doux et émerveillé, comme Matt. Cela fait du bien. Pour un peu Junior peut s’imaginer en héro de la nation. Le rêve qu’il avait quand c’était lui le gamin. « Si au moins c’est un peu moins la merde dessus c’est pas mal. »

Ils contemplent Andromède et sa mère dans le ciel. L’Histoire de ces deux femmes de force fait partie des contes de l’enfance. Zac retient un sourire amusé en écoutant la jolie Irlandaise. Il la connait par cœur.
Il recherche le Capricorne au milieu du reste. C’est à la limite équatorial. Il n’est pas toujours évident de la voir. Il repère une forme enfin.

« L’Aigle. Mais c’est surtout parce qu’il me fait penser à Prométhée. Le seul des dieux qui croit assez en l’Homme pour lui apporter le savoir. Ça me fait penser qu’à la base la Nature a bien fait son job. En vrai on avait tout pour faire des trucs cools. Mais on fait que de la merde. » Cynisme naturel, que les événements renforcent, tant et plus.
Junior balance d'un pied sur l'autre et admire l’immensité.







" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
30th Novembre 2019, 14:50
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: