AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[CLOS] Happy Birthday Petit Chat! [ouvert aux Amis et à la Famille]
Megara M. Sanders
Happy Birthday Petit ChatFamille et Ami11h30 du matin et je suis dans ma cuisine en pleine effervescence. Aujourd’hui est un jour spécial. C’est l’anniversaire de mon petit Homme. Il va avoir 7 ans aujourd’hui. C’est important 7 ans. Il va rentrer en grande section. Et moi… une fois qu’il sera dans sa nouvelle classe, je demanderai mon retour à la Sco19… Pour l’instant, je ne dis rien à personne. Sauf mon chef. Je ne veux pas que ça arrive aux oreilles de Zac. Il serait capable de faire capoter mon retour dans l’unité.
Bon aller on se concentre. J’ai encore beaucoup de chose à faire. C'est lors de tels événements que je maudis le Royaume Uni d'être sorti de l'Union Européenne... Bah oui... Une sacrée fête avec les amis, la famille et pas une once d'alcool à l'horizon... Bon j'ai bien quelques réserves pas très légales planquées dans la maison... Bah quoi je suis écossaise. Et on fait de très bons whisky par chez moi. Et ils ont interdit tellement de chose que je me retrouve à faire un punch aux fruits avec du shampo ou un truc approchant. Bref rien de bien folichon... Mais je me rattrape sur le buffet.

Je fais chauffer les fourneaux depuis hier. Je ne suis pas fort riche mais bon c'est un jour par an. C'est mon petit bébé. Oui je gagatise devant ma merveille et je vous flûte. Et là tout de suite je dirais pas non à une flûte d'ailleurs... Bon aller, il ne me reste plus que le buffet froid vu que tous les petits fours et autres cuisent. Ah et puis préparer le café aussi. Je suis un peu traditionnelle là-dessus, je préfère le café fraîchement moulu. Alors je le fais moi-même. Maman s'arrange toujours pour m'avoir des bons grains qui sentent bien fort le café. Alors quand je le fais, j'ai toujours cette odeur qui traîne dans la cuisine.

J’ouvre la porte du frigo et je me dis que bon oui j’en ai peut-être fait un peu beaucoup… Bon c’est pas grave, c’est ça l’hospitalité écossaise, tout le monde repartira avec un doggy bag. Je m’affaire en chantonnant un peu dans la cuisine. J’en profite pendant que Zac s’occupe de Matthews, ils sont sortis dans le jardin pour terminer les derniers préparatifs. On a quand même décidé de faire simple, financièrement parlant, ni lui ni moi ne roulons sur l’or. Surtout que Zac a toujours un peu de mal avec le paiement en temps et en heure de la pension. Pas qu’il ne veuille pas nous donner quoi que ce soit mais je gérais toujours les comptes et il doit avoir encore un peu de mal à jongler entre son loyer, l’aide pour Matt et … Le reste.

Je sais qu’il n’est pas au mieux de sa forme, je le vois bien. Je ne suis pas aveugle. Mais… est ce que j’ai encore le droit de lui dire quelque chose ? Je ne sais même pas si j’ai encore une quelconque importance à ses yeux, à part ce rôle de « Mère de Mon Gosse ». Je crois que j’ai même plus le droit au statut de femme à ses yeux depuis que j’ai eu, non qu’on a eu, Matthews. Quand j’y repense, quel beau merdier… Quel gâchis… Mais sur la fin on arrivait même plus à communiquer. Ca m’a d’ailleurs énormément surprise quand il a refusé de signer les papiers du divorce. Je n’ai toujours pas compris. Et ce n’est pas par esprit de contradiction mais … Du bruit dans le jardin attire mon attention. Je lève le nez… 13h30 déjà ? Olala…

Je range la cuisine et file me changer. Oh je n’ai pas prévu une tenue des plus fantastique non plus, mais bon ça fait longtemps que je n’avais pas enfilé une robe et des talons, c’est l’occasion. Je redescends donc avec une robe en jeans bleue longue et évasée à la taille. Pour une fois, je décide de laisser mes cheveux longs. Un léger trait noir et du mascara et voilà. J’étais prête. Il faut dire que je ne suis pas plus coquette que d’habitude, j’ai toujours mes boucles d’oreilles et ma bague. Une dernière touche de parfum vanillé et des talons hauts plus tard, je me retrouve dans le jardin avec les premiers invités qui arrivent. «  Bonjour ! Ca fait plaisir de te voir ! »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Megara M. Sanders
Megara M. Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 344
Date d'inscription : 17/03/2019
Localisation : Commissariat
Profession : Secrétaire du Grand Patron-(Ex) Sco19
Etat Civil : Mariée mais Séparée
27th Mars 2019, 19:07
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Happy Birthday Petit Chat!
Sanders and …

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La main de Sanders sort de sous le drap pour éjecter le radioréveil. La force du mouvement projette l’appareil sur le parquet. Le fil est débranché dans le même temps. L’alarme s’arrête d’un coup. Le calme s’insinue dans la chambre à coucher.
Puis, arrivent les bruits de l’extérieur. Il est midi. Londres est en pleine activité en ce samedi de printemps. Mars est un peu timoré cette année encore. (Heureusement la pollution a un peu baissée.) Alors dés qu’il y a le moindre rayon de soleil les gens sont dehors. Au pied de l’immeuble les jeunes ont investi l’espace pour jouer au foot. Les cris de l’arbitre trahissent une excitation continue. Ils peuvent passer toute une journée à s’affronter sur le bitume. On faisait ça nous aussi à leur âge. Est-ce que tu te souviens quand on avait 15 ans ?

Aujourd’hui, ils fêtent les sept ans de Matthews. Je ne serais pas là pour ça non plus. J’espère qu’il ne sera pas trop déçu et qu’il ne m’en voudra pas. Ils ont intérêt à me trouver un alibi de la mort qui tue. Megara a tout organisé. Ça se fait chez elle. Puisqu’ils vivent toujours dans deux appartements séparés.
Tu as proposé ton aide. Je sais que tu l’as fait, autant pour montrer ta bonne volonté, que pour montrer au petit que tu fais le job. On a été toutes les deux agréablement surprise. Depuis votre séparation tu n’es pas élu comme père de l’année. Mais on en a parlé toutes les deux. On est tombé d’accord. Ce ne serait pas de trop que tu ailles voir un psy. Pour parler de tous ces trucs que tu gardes depuis qu’on a quitté les Indes. Il y en a un pas mal à Yard.

Zac repousse la couette qui est déjà à moitié sur le sol. Il se lève, les membres raides, la bouche pâteuse, le crâne chauffé au fer blanc. Il se dirige mécaniquement vers les portes fenêtres pour les ouvrir. La lumière du jour lui brûle les rétines pendant un instant. Il lance un regard vers le bas pour voir où en sont les ados. Ça fait un moment qu’il n’est pas descendu jouer un match avec eux.
Il a donc une heure pour se rendre potable et rejoindre les deux. La perspective d’une journée en famille, avec le monde, le bruit, l’excitation… Actuellement ça semble dur à imaginer. Il imagine donc la bouille du petit. Ça lui donne un coup de fouet.

Au fur et à mesure des minutes Junior émerge. Il s’impose une douche glacée et rapide. Il se rase au poil prés, pour faire propre. Ça lui donne immédiatement une autre apparence. Il pense même à mettre le T-shirt que Matt « adoooore » pour lui faire plaisir. Un rien d’efforts et il obtient l’allure racé du jaguar. Ce n’est pas juste. Il y a de bons gènes là-dessous.

Tout ça est un peu gâté par mon absence. Que je ne sois pas là pour ce repas « à la con » ça  te fait chier puissance dix-mille. Tu penses d’autant plus fort à moi et à ce qui peut m’arriver. Ça envahie tellement ton crâne que tu es très tenté de prendre un truc pour calmer la vague. C’est la voix de Jean-Baptiste qui vient te mettre en garde. Une autre descente dans les bas-fonds et ça va être mauvais pour ton matricule. Tu échanges donc la drogue contre trois aspirines.

La fleuriste a un sourire commercial. Elle ne se souvient pas de grand brun qui demande un bouquet de rose. Il n’a pas mis les pieds là depuis deux ou trois ans. C’est en discutant avec Amber que Zac a compris qu’il devait améliorer son attitude. Ne serait-ce que pour le gamin. Il embarque les fleurs sans s’attarder. Il n’est pas d’humeur à faire la causette. Le bouquet rejoint le sac de course dans le baquet arrière.
Avant d’aller sonner chez son ex-compagne l’agent Sanders prend le temps de fumer une cigarette sur la chaussée. Il en profite pour regarder un peu ce qui se passe dans le quartier. C'est calme dans le coin.

« Salut… Ca va ? » La question rituelle et neutre, pour entamer ces dialogues, qui sont toujours un peu complexes entre eux. Voilà, oui, il entre en matière comme cela, en tendant la liasse de roses, sans explications. Ça parle de soi évidément. Il la détaille de la tête aux pieds. Ce qu'elle porte lui va bien. « T'es belle. » Parce que c'est un fait. Parce qu'il sait qu'elle l'a fait pour leur gamin. Parce que Zac a retenu qu'une femme aime les compliments.
Il roule ensuite des épaules pour aténuer la courbature qui ne part pas depuis une semaine. La semaine a été longue. Non en fait c'est le mois entier. Mais ça, plutôt crever que de l'avouer devant elle. C'est con. On le sait tous les trois. « Où est mon petit Prince ? » Il n'a pas vu de voitures devant. Il suppose donc que, cette fois, il est bien le premier arrivé. Tant mieux. C'est ce qu'il voulait.

Zac dépose le sac sur le sol quand il voit une tornade arriver dans le patio. Même si Meg n'a rien demandé il a apporté du rab'. Si la Strike débarque ce ne sera pas superflue.
Leurs ressemblances est frappante aux deux là. Surtout quand on a connu le plus âgé au même âge. C'est dommage que les parents ne soient pas là pour voir ça. Je suis certaine que maman sourirait. Ils se sont vus il y a quatre jours, au petit-déjeuner, mais ça ne change rien pour Matt. Lui il a été habitué à voir son père chaque matin pendant des années.

« SALLUUUUT ! » » Gueules-tu en pliant les genoux -qui craquent- pour t'accroupir à sa hauteur. Tes bras se referment sur lui comme les pinces d'un énorme crabe. Tu le soulève du sol malgré la fatigue et son poids. En deux deux pour un câlin à la limite de l'étouffement. « Alors, tu nous a fait un gâteau ! » » Première question alors le met en sac de pomme de terre sur son épaule la moins endolorie, pour le fare rire.





" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 710
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - Bientôt 3 enfants
28th Mars 2019, 20:45
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Happy Birthday Petit Chat! <<<

Heureusement que la Strike Team ne se voyait pas que pour le boulot ou des coups foireux. Non, parfois, il y avait des réunions agréables et qui donnaient le sourire. Que ce soit aller se boire un verre pendant le weekend, un barbecue chez Marlon ou là, l'anniversaire de Matt'. Le fils de Junior. Bon, bien entendu, la relation entre les deux parents du garçon pouvait être tendue et JB ne comprenait pas vraiment le raisonnement de Sanders concernant son ex, dont le fait qu'il refusait catégoriquement de signer ces foutus papiers de divorce. Comme s'il avait peur de mettre réellement un terme à toute cette histoire. Et ce n'était pas faute d'avoir essayé de lui en parler. Mais ce garnement était une vraie tête de mule quand il s'y mettait.

Le français espérait juste que pour cette fois, les deux adultes sauront tenir leurs langues et qu'ils ne gâcheront pas l'anniversaire du môme. C'était sa fête aujourd'hui, mieux valait donc éviter de la lui pourrir pour des problématiques dont il n'était pas le coupable. Le parrain, qu'était notre vieux loup, veillerait au grain. Ca, tout le monde pouvait en être certains.

Il avait pris le temps de siroter son café sur le pont de Mojo, profitant du soleil un peu timide du printemps qui venait chauffer la vieille carlingue de la péniche, comme la peau de son propriétaire. Il humait avec cette tranquillité qui le caractérisait, l'air humide de l'eau sur laquelle il vivait. Little Venice était un petit paradis perdu au milieu de l'effervescence de Londres. Il appréciait particulièrement ces matins, où il avait le droit de prendre son temps. Ou rien ne venait réellement gêner sa quiétude, à part parfois, le cri insistant des mouettes. Ce n'était clairement pas les voisins qui étaient chiants, puisque les péniches aux alentours, étaient le plus souvent habitées lors de vacances. Alors on le voyait un peu comme le gardien de l'endroit. Personne encore, depuis qu'on savait qu'un flic vivait dans le coin, n'avait osé tenter de commettre ne serait-ce qu'un vol de pot à fleur dans les parages.

Oui... un vrai coin de paix.

L'heure tournait pourtant à la vitesse grand V et il était temps qu'il se rende à l'anniversaire du petit. Sac contenant le cadeau sur le dos, il passait ses lunettes de soleil et partait donc pour une petite marche, jusqu'à la maison de Meg. Après tout, il avait le temps et appréciait de pouvoir se dégourdir les jambes.

Le français arrivait donc un bon moment plus tard devant la porte et frappait un coup, avant d'entrer sans attendre. Ce n'était pas comme s'il n'était pas un habitué des lieux. Ce fût d'abord sur Meg qu'il tomba et avec un sourire amical, allait lui faire la bise pour la saluer. Elle était de la famille, il était donc on ne peut plus familier avec elle.

- Salut toi. Et beh, tu t'es mise sur ton 31. En voyant les efforts fait sur sa tenue. Avant de lui tendre une bouteille de vin qu'il avait sorti de ses réserves, ainsi qu'un plat qu'il avait préparé la veille. Il n'était pas le plus grand des cuisiniers, mais il avait une facilité pour faire des plats et avait insisté pour ne pas que la mère de Matt' se tape tout le repas. Ma contribution, comme promis. Gardant son petit sourire. Comment vas-tu?

Tout en jetant un regard aux alentours, voyant alors que Matt' et Zac étaient en pleine interaction, un nouveau sourire fendit son visage. C'était comme ça qu'il appréciait de voir Junior. Encore plus de le découvrir là avant tout le monde. Au moins faisait-il les efforts nécessaires. Il pouvait être un bon père, si seulement il se reprenait sérieusement en main.

- Je vois que je ne suis pas le premier, pour une fois. D'une voix taquine, à leur hôte. Il préférait ne pas directement aller déranger père et fils et restait donc aux côtés de Meg.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1592
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
29th Mars 2019, 16:44
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Andarsan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Happy Birthday Petit Chat!ft. Sanders & friends
On pouvait être surpris de voir quelqu’un d’aussi à l’aise qu’une huitre – socialement parlant – invité à ce genre d’évènements. Pourtant, malgré ses difficultés de crustacé, elle avait réussi à intégrer ce cercle très privé; les années et les coïncidences d'un petit monde l'y ayant aidé. Leur bienveillance aussi. Car, avec Eileen, les faux-pas ne manquaient pas. Et ce n'était pas quelque chose qui allait changer de sitôt. Encore moins ce jour-là.

Passant sa tête sous l'eau sous l'eau glacée, elle terminait ses exercices de respiration alors que sa montre sonnait dix heures. Elle s'était levée tôt comme à son habitude, enchaînant avec une séance de sport pour éliminer les tensions qui pouvaient la parcourir. C'était une routine bien huilée mais d'autant plus nécessaire les jours de grandes sociabilisation. Et l'anniversaire d'un petit chat en faisait partie; ce même si elle appréciait les gens avec qui elle allait passer la journée.

D’ailleurs, en parlant de cet anniversaire, Eileen avait hésité longtemps sur le choix du cadeau à offrir. Après tout, ce n'était pas souvent qu'on l'invitait à des anniversaires. Encore moins souvent celui d’un petit chat. C’était une première pour elle, à dire vrai. Qu’offrait-on à ce genre d’évènement ? Un hamac ? Un arbre pour y faire ses griffes ? Finalement, sur les conseils de la vendeuse qu’elle s’était résignée à questionner, Eileen avait penché pour un petit foulard noir orné d’une empreinte de patte. Elle espérait ne pas s’y être trompée. Si seulement elle savait.

Sortant de la douche, elle passa rapidement un jean sombre et empila tshirt, chemise et veste en cuir offerte par JB. Elle s’habillait toujours sobre, mais faisait souvent l’oignon pour le haut. Le blouson lui donnait une touche légèrement plus habillé. Et lui permettait également de se fondre dans la masse de la Strike team dont c’était la marque de fabrique.

Lançant un regard à l’horloge, elle s’aperçut que l’heure n’était pas encore venue de se mettre en route. Elle rejoignit donc le salon où son frère était en train de lancer la console. Eileen attrapa un dossier pour venir s’assoir à côté de lui mais à peine l’eut-elle ouvert qu’une manette entra dans son champs de vision. Lorsqu’elle releva la tête, Harvey lui faisait des yeux de chat potté qui n’avait aucun effet sur elle. Pour autant, elle attrapa l’appareil ; sachant pertinemment qu’elle ne pourrait de toute façon pas se concentrer à l’idée de devoir participer à un évènement social où elle n’était pas personne.

La compétition entre eux grimpa rapidement, au point qu’elle ne s’aperçut que l’heure avait filé qu’au moment où sa montre sonna le deuxième rappel de l’anniversaire. Attrapant le paquet cadeau, elle dévala les marches avant de se sauter dans le premier bus qui passait pour finir le chemin en trottinant. Il ne fallait pas être en retard. C’était une des premières règles qu’on lui avait apprise. Et elle ne comptait pas commencer aujourd’hui.

C’est donc légèrement nerveuse qu’elle appuya sur la sonnette à l’entrée, pile à l’heure. Tant pis pour les exercices de respirations. Elle se contenta d’inspirer une fois, tirant sur sa manche. Tout allait bien se passer. Après tout, elle les aimait bien.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm definitely on the spectrum of

socially awkward.
Eileen Andarsan
Eileen Andarsan
PROTECT&SERVE
Messages : 520
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur de Police (S07)
Etat Civil : Célibataire
25th Avril 2019, 19:48
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Happy Birthday Petit Chat!
Famille de Matthew
Anniversaire de gnome aujourd’hui… Vaste programme mais j’ai promis d’être là comme d’habitude alors jserais là et franchement ça me fait plutôt plaisir. J’aime bien le fauve de Zac comme j’apprécie mes « neveux » de cœur même si je suis loin d’être une tata gâteau, je laisse ça aux autres. Moi c’est plutôt la tata baston et jeux à la con avec laquelle on peut dire des gros mots mais chut on le dira surtout pas aux parents. Enfin pas trop fort… Et puis c’est tellement amusant à cet âge là ça retient tout et ça répète. Je me souviens encore de la chanson paillarde que je lui ai apprise la dernière fois. Grand grand moment de bonheur quand il s’est mis à la chanson a tue tête. Et ouais… Fallait pas m’inviter… Je m’étire sur mon lit longuement, récupérant mon téléphone histoire de répondre aux quelques sms que j’ai reçu dans la nuit, Lely, Andrew, Amber... Faut dormir les gens quand même… Ouais c’est moi qui dis ça, l’insomniaque… J’ai le droit ! Je m’allume une clope avant même d’avoir fait mon café, une mauvaise habitude que j’ai depuis longtemps. A une époque je commençais même par un bon verre d’alcool mais j’ai arrêté ce genre de petits rituels depuis quelques temps déjà.

Dix minutes plus tard le café coule et je prends une bonne douche dans ma salle de bain de fortune comme ma « demeure » n’est rien de plus qu’un hangar abandonné que j’ai trafiqué pour y rajouter des cloisons et me faire une piaule. Ca manque de confort mais je m’en fous clairement, ça me convient car je n’ai besoin de rien d’autre qu’un lit pour dormir, un accès à de l’eau et de la place pour ma moto. Je profite d’être debout de bonne heure pour aller m’entrainer à la salle après avoir pris un bon café et avoir fait signe aux sans abris qui vivent dans l’hangar que je partais, sachant très bien que ça viendra aux oreilles de Manus aussi je lui envois un petit sms au passage. Le jeu… Toujours le jeu… A la salle de boxe tout est calme, Amber est en train de faire les comptes, Andrew est en train d’entrainer de futur champion aussi je m’entraine un long moment avant de faire un match comme un habitué qui a le même niveau que moi. C’est direct, c’est franc, c’est une bonne occasion d’arriver pas totalement en un seul morceau à l’anniversaire mais ça c’est pas bien grave.

A l’heure dite je gare ma moto devant chez Meg, l’ex de Zac. Enfin ex… Compliqué avec un junior qui sait pas trop ce qu’il veut mais bon… Je prends deux minutes pour fumer une clope, mon regard se posant sur toi, Eileen, qui arrive aussi et je jette mon mégot dans le caniveau avant récupérer le sac dans lequel j’ai un présent pour Matthew et m’avance vers la porte où tu viens de frapper. Je passe mon bras autour de ton cou avec un sourire. « Salut ! La forme ? » Et je pousse la porte sans attendre qu’il y ait eu une réponse parce que j’ai mes habitudes aussi et que je ne vais pas faire chier Meg a se déplacer à chaque personne qui arrive aussi je t’entraine à entrer avant de te lâcher car je sais bien que t’es pas super fan du contact mais bon… Tu m’connais ! Je lance aux présents : « J’ai trouvé une belle blonde sur le pallier jvous l’emmène » Je vais embrasser Meg. « Sexy la belle ! T’as la forme ? » Je vais ensuite saluer les deux mecs de ma team qui sont déjà là et jdois avouer que je suis plutôt contente que t’aies déjà ton cul de posé ici, Zac. Ca change… Parce qu’on a l’habitude que Parrain soit parfait mais toi… Ca dépend des lunes quoi… « Vu mon niveau de bouffe j’ai préféré faire simple hein. » Gâteau déjà fait, ça évite de foutre le feu quelque part. J’ébouriffe les cheveux de Matthew qui râle. « Alors comme ça il parait que le gnome grandit… »
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 1116
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
2nd Mai 2019, 15:34
Revenir en haut Aller en bas
Megara M. Sanders
Happy Birthday Petit ChatFamille et Ami

Je regarde Zac et ses roses. Je lui souris. Aujourd'hui je décide de faire un effort pour mon bébé et aussi pour pas en rajouter sur les épaules de son père. " Salut Zac. Merci pour les fleurs…" Et voilà que je souris un peu bêtement à le voir. Il a vraiment fait un effort vestimentaire. Je me sens rougir aussi "T'es pas mal non plus comme ça. Ca te va bien" Je m'efface pour le laisser entrer. Je ramasse le sac de vivres que Zac a ramené. Et je tâche de trouver de la place dans le frigo.


Matthews a en lui un radar à personne. A peine son père a-t-il débarqué qu'il déboule dans le patio et lui saute dessus. " Papaaaaa ! T'es venu " Il saute au cou de son père qui lui manque beaucoup. Tous les matins, quand sa mère ne le regarde pas, il regarde par la fenêtre vers le garage. Il regarde en espérant voir la moto de son père. Il compte même les jours pour savoir combien il en reste avant que son père ne vienne. Alors quand il est là, il est tout joyeux. Surtout quand son père le soulève pour faire l'avion. Il adore ça. Alors il rit fort. " OUIIIII. On a fait un gâteau au chocolat! Et dessus j'ai mis une moto! Mais pas une vraie hein. Un dessin. Tu peux le manger le dessin. C'est un dessin Az...azy… 'Fin tu peux le manger. " Matthews s'exprime beaucoup en bougeant les bras et les mains. Il ne sait pas rester sans bouger. Il faut toujours qu'il y ait du mouvement. Sauf quand il est concentré. Là, il peut rester des heures sur la même chose. Il rit fort quand son père le prend pour un sac de pomme de terre. Sans conteste, il aime quand son père est là.


Je les regarde faire leur retrouvailles et ça me serre un peu le cœur de voir à quel point Matthews est dépendant de son père. Mais aussi à quel point il lui ressemble. Ah ça Zac ne pourra jamais renier sa paternité. C'est là qu'arrive JB. Je lui fais un grand sourire et lui fais la bise. Je l'aime beaucoup cet homme. C'est un peu… Comme un père. Enfin c'est comme ça que je le sens avec Zac. Et puis… Il est vraiment top avec Matthews. Il ne se passe pas une semaine sans que mon fils ne me parle de son super parrain. Le sourire que je lui fais en dit long. "Bonjour JB. Merci, tu n'es pas mal non plus. Merci pour la bouteille et le plat. Je vais bien. Et toi?" Et même si je n'allais pas bien, je n'étais pas du genre à se plaindre réellement de mes états d'âme auprès des autres. Iza me l'a beaucoup reproché fut un temps mais bon… On ne change pas une Chieuse hein…

Je vais tout mettre au frigo… Enfin non. Je ne peux pas il n'y a place. Alors je commence à sortir des choses pour aller les mettre sur la table du jardin. Je souris aux propos de JB. "Oui! Pour une fois tu t'es fait devancer! Comment tu vas JB? Je te sers une bière? " J'ai les mains pleine quand on sonne à la porte. Qui finit par s'ouvrir toute seule. Rilee et Eileen passent la porte. Et mon sourire s'agrandit. La Strike est presque au grand complet. Ca me fait plaisir pour Matthews mais surtout pour Zac. La Strike c'est sa famille. Dès le premier jour où il y est entré. Je rends l'embrassade à Rilee " Oui et toi? Merci! " Je crois que je vais plus avoir de place dans le frigo pour tout ce qu'ils ont ramené. Des amours que ces gens là. Elle salut Eilleen de la main. Je sais qu'elle est pas fan des contacts même si j'ai très envie de la serrer dans mes bras.


" TATA!!! >J'suis pas un Gnome ! Bordel ! Pas mes cheveuxxxxx!" Lève les mains pour repousser ceux de sa tata. Bordel étant le dernier gros mot qu'il avait appris, il le mettait à toutes les sauces. Surtout quand Tata eétait là. Parce que oui Tata Rilee elle était drôle avec ses gros mots et ses chansons bizarres. Matthews tend quand même les bras pour un câlin. C'est qu'il est tactile le môme. Puis il courre vers son parrain. Il vient s'accrocher à ses jambes et essaie de l'entrainer dans le jardin. "Viens voir viens voir. Tonton il m'a fait une maison!!! Viens voir! Le tonton en question n'est autre que le frère de Megara, en service pour l'instant, il essaiera de passer les voir dans la soirée.

" Allez tout le monde dehors il fait beau. Je vous amène tout pour manger et boire!"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Megara M. Sanders
Megara M. Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 344
Date d'inscription : 17/03/2019
Localisation : Commissariat
Profession : Secrétaire du Grand Patron-(Ex) Sco19
Etat Civil : Mariée mais Séparée
18th Mai 2019, 18:35
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Happy Birthday Petit Chat!
Sanders and …

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Zac répond au compliment de Megara d’un sourire. Un sourire en coin. Celui qu’il a par réflexe, ou par habitude avec elle. Pendant ces instants, ces fragments, il ressent le lien qui les a uni, y a plus de 20 ans de ça. Puis, l’effet disparaît dès qu’un élément perturbe l’alchimie. Un phénomène auquel il a fini par s’habituer.
Le regard redevient neutre. Il sourit à leur fils.

Il y a un lien qui dépasse tout ceux que l’on peut avoir avec Zac. C’est celui qu’il existe entre lui et Matthews. On a beau être les femmes de sa vie, Meg. Je sais très bien, que ce bonhomme passe avant toutes les autres vies de la planète, dans la tête de mon frère. Tu sais quoi, ça le fait tenir autant que ça lui fait peur de tenir autant à un quelqu’un.

« Bah ouais. J’allais pas manquer ça ! » Sanders assure l’équilibre du paquet de 26 kilos d’énergie pure posé contre son épaule. Il le tient avec fermeté et il en profite pour lui frotter le dos. S’il n’est pas un déclamateur d’amour il passe souvent par le geste pour manifester son affection.
La porte vers le jardin est ouverte. La lumière de l’après-midi leur tend grand les bras. Une belle journée pour l’anniversaire voilà une bulle de légèreté. « Je la mangerais. Tu me la mettra de côté ? » Les pieds de l’homme s’enfoncent dans la terre molle. Il a plut la veille. La terre s’est ramollie. Mars est le bon mois pour s’occuper des plantations de base dans un jardin de ville. Zac lance un regard panoramique. Il fait un état des lieux, pendant qu’il discute avec son fils. « Alors racontes ? La poésie ? » Il faudrait entretenir cet endroit. Megara peut y faire pousser quelques tomates et compagnie. Sanders a grandi dans la campagne indienne. Il a longtemps eu un potager à entretenir avec sa mère. Une activité qui s’était perdu à l’arrivée en Europe.

Les parent sont en déplacement. Ils me cherchent à la frontière Turc. Il n’y a que deux heures de décalage. C’est plus vivable que quand ils vont du côté du Japon. Normalement, ils ont préparé leur coup. Ils vont appeler, dans l’après-midi, pour faire une courte apparition dans la journée de Matt. Je sais que ça ne l’inspire pas le fils indigne. Mais, il prend sur lui, pour le sien de fils. Ce sera mieux que rien.

« Attend. » Ordonne calmement le flic en sentant son fils gesticuler comme un asticot.

Il s'accroupit pour le reposer au sol. L’enfant détale tel un lièvre vers ses invités du jour. Le père garde la position. Il est dans un bon axe pour voir la scène à distance. Il a l’instinct d’un sniper en faute. Il regarde les filles congratuler Matt. Rylee, Eileen… Ils n’ont pas fait ça depuis un bon moment.
Lui, le petit Prince, s’accroche à Jean-Baptiste, comme on s’accroche à ce que l’on aime le plus. Zac se passe une main sur le visage. Il est prit d’une soudaine émotion. Sept ans…

Junior se redresse en voyant l’hôtesse enjamber la plainte. Il vient à sa rencontre, et sans un mot il la libère des plats qui l’encombre. Il prend le tout. Il a un sourire fugace.
Même si la vie n’est pas simple cette journée est importante. Elle est importante pour tout le monde.

« Merci de gérer ça. »

Au deuxième aller-retour, Mrs Sanders amène avec elle la bande de potes.
Zac s’avance lentement. Il se tient droit. La fatigue le maintient en tension. Il adresse un clin d’oeil à la jolie Waterford. « Comment va Blondie ? » Comme il le lui a promis, il a pensé à elle pour les boissons. Le regard coule en direction de Byrd. En fait, il plante son regard dans le sien. Entre eux deux ce n’est pas le beau-fixe en ce moment. Les raisons ils les connaissent. Mais, ça ne remet pas en cause la relation de fond. Ca jamais. Il vient à elle et il l’attrape pour la plaquer contre lui avec fermeté et embrasser sa joue droite. Il la coince un instant dans son étreinte et lâche un chuchotement. « Aujourd’hui on s’éclate. »

Les deux autres mâles de la maison suivent juste derrière. Le parrain est occupé. Sanders lui fait un signe de la main en guise de salutation. Le plus personnel attendra.
La jardin est rempli. Zac fait sa part pour transporter les plats. Il veut aider Meg. Il veut compenser ses manquements des dernières semaines. Il veut aussi être occupé. Il préfère se glisser dans le rôle de l’assistant. Cela lui évite une surcharge d'interactions sociales qu’il se sait moins apte à gérer.
La table est couverte pour un buffet digne d’un réveillon de Noël. Junior se place près de Megara et aide à faire le service de l’apéro. Il prépare le jus de fruit pour leur fils qu’il vient lui donner en main propre.

« Bras de fer tout à l’heure ! » Un clin d’oeil selle le pacte père/fils. Puis l’homme va se prendre une bière en bouteille. Il note le regard de Marlon mais n’en dit rien. Il note l’absence de sa soeur et n’en dit rien non plus. Il faut vivre, il faut sourire, alors il sourit.
Il se secoue mentalement et affiche son air habituel en venant se poser à côté de Rylee.





" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 710
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - Bientôt 3 enfants
19th Mai 2019, 13:22
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Happy Birthday Petit Chat!
JB avait un petit sourire, Meg lui rendait la politesse sur son habillement, qui était sommes toute... comme d'habitude. Mais qu'importe, elle avait l'air presque un peu dépassée par tout ça. Ils se mettaient bien trop la pression tous les deux, Zac et elle. Qu'importe ce qu'ils pouvaient bien dire, cela se voyait. Encore plus dans ces moments, alors que leur gamin ne demandait qu'à pouvoir bien s'amuser aujourd'hui. Il l'aidait alors sans qu'elle ne demande rien, en bon chef de groupe qu'il était, tout en continuant la discussion.

- Pas d'quoi, je vais pas te laisser faire tout quand même. Amenant le tout à la cuisine. Pas si mal, la routine. Que le français aille bien ou pas, c'était à peu près toujours la même chose, il n'emmerdait pas tellement son monde avec ses états d'âme. Il s'inquiétait surtout pour Junior, mais ce n'était ni le lieu, ni le moment d'en parler. Quand bien même toute la Strike serait présente, ainsi que la famille autour. Il garderait cela pour lui, pour le moment. Difficile de se plaindre de le voir déjà là. Fit-il avec philosophie, avec un air complice pour Meg', elle était bien celle qui était en première ligne pour ce genre de chose. Volontiers oui.

Ne faisant pas non plus comme chez lui, il se permettait d'attraper le décapsuleur, tandis qu'il attrapait la bouteille que la jeune femme lui tendait, la sonnette se faisait déjà entendre, le monde arrivait rapidement finalement. Ce n'était pas trop le style de l'équipe de manquer l'heure. Quand ona vait l'habitude de devoir arriver avant le reste des forces de police, l'avance était devenue naturelle. Il eut un fugace sourire en voyant Rylee débarquée avec Eileen. "Blondie" était donc de la partie, c'était bien qu'elle se fasse intégrer ainsi.

- Salut les filles! Fit-il alors qu'il tendait déjà sa bière à Rylee, connaissant la dame, mieux valait lui occuper rapidement les mains.

Il s'occupait donc de prendre une nouvelle bière pour lui, tranquille, amusé à sa première gorgée, de voir son filleul débarqué comme une furie, pour répondre à la femme du groupe avec son propre langage fleuri. Pas de doute que cela ne devait pas toujours plaire, mais lui trouvait ça drôle. Matt' avait cette tendance à s'adapter à ses interlocuteurs bien rapidement. Il allait proposer quelque chose à boire à Eileen, mais voilà que son pantalon se faisait tirer, le petit avait fini par le repérer.

- J'arrive, j'arrive! Avec une petite moue désolée envers les trois dames présentes. Désolé mesdames, mais quand le devoir appel... enfin vous connaissez. D'un petit ton taquin, avant de se laisser pousser par le gamin.

JB en profitait pour rendre son salut à Zac, avant d'aller donc devant la cabane construite pour le monstre dont ils fêtaient l'anniversaire. Le tonton avait fait du bon boulot. Y avait de quoi être envieux.

- Woah. Elle est belle dis-donc. Il a vraiment fait ça tout seul? Restant taquin.

Bien que le parrain soit concentré sur son filleul, il entendait d'une oreille que le dernier du groupe était finalement arrivé. Avec ses propres gosses, même si le fils Sanders était la star de la journée, ce n'était pas plus mal que quelques enfants en plus soient de la partie. Autant dire que tout ceci risquait d'être fortement animé.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1592
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
29th Mai 2019, 16:22
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Andarsan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Happy Birthday Petit Chat!ft. Sanders & friends
Si Eileen était quelqu’un d’observateur, il était des situations où iel était bien trop dans sa tête pour repérer certaines choses. L’anniversaire dans lequel iel s’apprêtait à s’engouffrer faisait partie des dites situations. Iel avait beau aimer profondément la petite troupe, le stress n’en était pas moins présent. Il y aurait du monde. Il y aurait du bruit. Et puis iel n’avait jamais assisté à l’anniversaire d’un chaton. Chose étrange remarquait-iel, ils n’avaient rien prévu pour celui de Matthews. Etrange.

Elle haussait les épaules pour elle-même lorsqu’un bras passa autour de son cou, la faisant sursauter. La voix qui atterit à son oreille arrêta cependant tout reflexe d’auto-défense. Une chance. Il n’aurait plus manqué qu’une d’iels finissent aux urgences maintenant ! Joyeux anniversaire !

Reprenant ses esprits, elle se laissa entrainée à l’intérieur en lui souriant, avec un simple « Hello ! Ca va et toi ? » machinal. Avec les années, Eileen a fini par comprendre que la question, lancée comme ça, est souvent plus une forme de politesse qu’une vraie interrogation. Elle se contente donc toujours du répondre d’une voix monotone, par politesse également.

Une fois le pallier passé, iel ne tarde pas à repérer toute la petite équipe. A l’exception de Marlon et ses enfants. A la mention d’une belle blonde emmenée par Rylee, Eileen se retourna pour voir de qui elle parlait. Sans voir personne, elle en vint à la conclusion qu’il devait s’agir d’une bière. Quoi d’autre ? Iel haussa encore les épaules. Parfois, il ne fallait pas chercher plus loin.

Iel salua individuellement chacun d’un mouvement de la main et répondit machinalement à l’éternelle question – en se dandinant d’un pied sur l’autre–, jamais trop sure de la procédure à suivre ensuite. Heureusement pour iel, iel sait qu’ils ne lui en tiennent jamais rigueur. Peu importe le nombre de bourdes qu’iel peut faire à ce niveau. Et ce n’est pas aujourd’hui que ça va changer. Ni pour leur acceptation. Ni pour les bourdes. Car, alors que Rylee ébouriffe la crinière du petit bout, celle-ci parle de gnome. Et ça ne manque pas.

▬ Le Gnome ? Je… Je croyais qu’on fêtait l’anniversaire d’un chat? lacha-t-iel, confuse.

La main sur le menton pour réfléchir, le sac toujours dans sa main libre, elle reste planter là avant qu’une ampoule ne s’illumine au-dessus de son crâne.
« Oh. » est tout ce qui arrive à sortir de sa bouche. Le rouge s'empare de ses joues bien plus rapidement qu’il ne lui en a fallu pour enfin mettre les pièces en places. Son dandinement s’accentua significativement.

Alors que JB allait lea sauver en lui proposant une boisson, il fut alpagué par le petit qui fêtait son anniversaire ce jour-là. Et on ne faisait pas attendre le roi de la fête ! Eileen se contenta de leur sourire, toujours très peu sûre de quoi faire. Après son monumental plantage, elle cherchait dans son protocole mental. Il était souvent recommander d’aider l’hote, non ? Iel s’approcha donc de Meg pour lui proposer la sienne.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr

[/quote]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm definitely on the spectrum of

socially awkward.
Eileen Andarsan
Eileen Andarsan
PROTECT&SERVE
Messages : 520
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur de Police (S07)
Etat Civil : Célibataire
4th Juin 2019, 23:49
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Happy Birthday Petit Chat!
Famille de Matthew
« Tranquille » Comme d’hab quoi. Je vais toujours tranquille. Et je te laisse entrer avant de filer mes affaires à la maitresse de maison et de venir voir le petit gnome qui fête son anniversaire aujourd’hui. C’est avec plaisir que je le décoiffe parce que je sais bien qu’il ne supporte pas ça quand il a mis son gel. Moi j’ai déjà oublié de me coiffer ce matin autrement qu’avec mes doigts rapidement alors bon je suis très loin de faire gaffe à tout ça et je crois bien que j’y ai jamais fait gaffe. « Putain mais ça se refait regardes ! Rales pas ! » Je me marre et je repasse la main dans ses cheveux histoire de lui faire une putain de coupe punk pour continuer de le faire râler. Mon attention est détourné par toi, Eileen, qui cherche où est le gnome et je me marre doucement. « Gnome, chat, gamin. Choisis le nom que tu veux lui donner et fais toi plaisir. C’est marrant et ça le fait râler » Explication made in moi… Tu peux ne pas comprendre plus, ce ne sera pas la première fois comme je fais rarement attention à qui je parle. C’est pas que je vous respecte pas c’est juste que je mets tout le monde dans le même panier et si vous êtes là aujourd’hui c’est déjà que vous faites parti de la famille pour moi.

Je te sers contre moi Junior avec un sourire à ta réflexion à mon oreille. « Bah comme d’hab quoi » Parce que bon y’a un peu que toi qui a un soucis avec cette histoire, moi ça fait longtemps que je m’en bats les ovaires quand même. Je suis désolé pour toi si t’as réalisé y’a pas longtemps que je couchais avec ta frangine mais c’est la vie. En fait je sais pas si t’es vexé de ça ou du fait que tout le monde le savait sauf toi car tu te mets toujours des putains d’œillères quand il s’agit d’Iza mais ce n’est pas le sujet aujourd’hui c’est clair, on est là pour Matthew et pas pour se remettre sur la gueule pour ça, surtout que je sens bien le regard de Jb sur nous. Un clin d’œil pour toi Jb je récupère la bière que tu me tends histoire de boire un coup en voyant arriver Marlon et ses neveux. Ils sont un peu plus grands que Matthew mais ils ont l’habitude de se voir à toutes les fêtes de la Strike donc ça fait un bon trio malgré tout.

Je prends une bière pour la tendre à Marlon alors qu’il vient saluer toute l’équipe et embrasser à son tour la maitresse de maison. Les deux gamins saluent tout le monde aussi, prenant au passage un décoiffage de la tata qui va s’accompagner d’un « Bordel tata ! » qui fait écho à ce qui vient de se passer. C’est fou comme je sais bien éduquer les mômes, ça me plait ! Je suis ensuite tout ce petit monde dehors, bien heureuse de pouvoir m’allumer une clope même si je me mets loin de vous histoire de ne pas enfumer quelqu’un et surtout pas les gnomes. Mon téléphone vibre aussi je regarde mes messages, ce serait cool qu’on n’ait pas une urgence aujourd’hui mais je sais que si y’a que moi qui reçois un message c’est que c’est perso. Appuyée contre un arbre je baille longuement en laissant tout le petit monde faire sa vie, concentrée sur mon téléphone, alternant gorgée de bière et clope.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 1116
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
8th Juillet 2019, 10:46
Revenir en haut Aller en bas
Marlon Lynch
Ce n'était pas habituel, mais Marlon était légèrement en retard. Il faut dire qu'il avait fait un détour en chemin pour prendre comme prévu ses neveux en route, mais ils n'étaient pas tout à fait prêt à son arrivée. Les enfants de sa belle-soeur avaient l'habitude de rendre visite au petit Matt quand le policier les avait en garde. Ca arrangeait tout le monde en fin de compte, bien souvent. Le trio s'entendait plutôt bien, et la légère différence d'âge ne les gênait nullement. Trois garçons fans de foot, il y a toujours matière à s'amuser ensemble.

Bref, cette fois-ci c'était pour fêter l'anniversaire d'un de leur pote, alors les jumeaux étaient plus que ravis. La route leur avait parue une éternité, et les nerfs de Marlon avait été mis à rudes épreuves avec deux trublions pareil.
Un petit coup de sonnette pour s'annoncer, et les trois nouveaux arrivants entrèrent chez Meg.
- Hop, hop! les garçons, on dit bonjour avant de filer jouer, s'il vous plait.

Bon gré, mal gré, les gamins firent un stop aux niveaux du groupe d'adultes, mais filèrent ensuite vite vers le petit Matt qui montrait sa cabane à son parrain.
Le Tank avait regardé ses neveux faire avec un sourire attendri. Ils les aimaient bien ces petits. Pas toujours facile à gérer, mais ils les maitrisaient sans trop forcer. Il pensait parfois à ce que serait leur vie si sa femme et lui avaient décidé d'avoir des enfants... Mais dans le fond il ne regrettait pas, se demandant franchement comment allait tourner le monde dans les prochaines années. Il était bien content de ne pas avoir pris cette responsabilité.

Il se secoua mentalement pour revenir parmi les siens.
- Salut. J'ai rien loupé? Déposant un bise sur la tempe de leur hôte.

Après un clin d'oeil en direction des filles, Marlon avança de quelques pas vers le buffet, et fouilla dans le sac qu'il avait à la main depuis son entrée et qui contenait quelques paquets cadeaux colorés pour en sortir ce qui intéresserait plus les adultes. De dos au groupe jusque là, il se retourna avec un sourire ravi.
- Je nous ai trouvé un cadeau, parce qu'il n'y a pas de raison qu'on ne fête pas cet anniversaire comme il se doit.

Dans chacune de ses mains, une bouteille de champagne. De quoi égayer à coup sûr leur petite fête. Et même sous la torture, il ne révèlerait pas où il avait trouvé ça.

Marlon Lynch
Marlon Lynch
PROTECT&SERVE
Messages : 620
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Entre Watford et le Yard en général
Profession : Poulet crâmé
Etat Civil : Marié, sans enfant.
14th Juillet 2019, 23:57
Revenir en haut Aller en bas
Megara M. Sanders
Happy Birthday Petit ChatFamille et Ami

Je surveille tout ce beau monde du coin de l'oeil. Tu peux pas savoir à quel point ça me rend nostalgique JB de le voir comme ça avec Matt. Ni combien ça me fait du bien de retrouver quelques moments complices avec Zac. Et puis... Ca s'envole toujours très vite. C'est comme les moments avec l'équipe. Avant... On se voyait souvent. Il ne se passait pas 15 jours sans que l'on se voit autour d'un verre ou d'un repas. Et maintenant si je les voyais une fois par an c'était grâce à Matthews. J'en suis là dans mes réflexions quand Eileen vient proposer son aide. Je lui donne le plat de salade composée à mettre sous la table avec un sourire. Je la laisse partir devant.

Je prends encore un peu de temps pour revenir dans le monde réel et quitter les souvenirs qui ont refait surface. Marlon arrive et je lui plante un énorme baiser sur la joue. Je l'aime beaucoup. Lui et ses neveux que j'en bisoute aussi. Je lui indique qu'il n'a rien loupé et lui tends une bière."Ohhh Magnifique! Merci Marlon. Elles seront bien accueillies." Je lui indique le jardin pour qu'il aille s'installer avec les autres le temps que je termine le dressage des plats.

Zac m'apporte son aide, je me contente de lui sourire. Il sait où sont les choses rien n'a bougé de place depuis son départ. Je termine d'apporter les plats et les boissons. Zac fait le service avec moi. " Matthews laisse un peu Parrain tu veux bien? Tes copains sont là." Je regarde Zac s'occuper de son fils. Ca me fait tendrement sourire. Que j'efface bien vite pour finir le service et aller m'installer à table avec les autres.

Matthews est tout content même si Tata a ruiné sa coiffure. Mais il aime bien ce qu'elle lui a fait alors ça va. Mais il est aussi super content de voir les neveux de Marlon arriver. Un peu moins quand il entend sa mère mais il a vite compris que des fois les adulte ont besoin de se retrouver entre eux. Alors il laisse son parrain partir " Oui Tonton il a fait tout tout seul. Je vais jouer avec les autres!" Et là il fonce vers les neveux de Marlon et les entraine dans la cabane où il joue jusqu'à ce que son père lui apporte son jus de fruits. Il boit tout le verre sans y laisser une goutte.

Oui il fera un bras de fer avec son père après. Mais avant, il regarde tout le monde. De son regard d'enfant il juge les situations. Il sent que tout n'est pas rose alors il abandonne le jeu et court vers son père et sa Tata. "Papaaaaa. J'ai faim!!!"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Megara M. Sanders
Megara M. Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 344
Date d'inscription : 17/03/2019
Localisation : Commissariat
Profession : Secrétaire du Grand Patron-(Ex) Sco19
Etat Civil : Mariée mais Séparée
17th Août 2019, 13:08
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Happy Birthday Petit Chat!
Sanders and …

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Zac prend la cigarette coincée derrière son oreille l’embrase et la glisse au coin de sa bouche. Il yeute sur Rylee. La jeune femme est le nez dans son téléphone. A force il a fini par comprendre que c’est une façon d’être présente sans s’ennuyer. Il ne fait plus de remarque.
Mais comme ils se connaissent et que le travail est une pensée en continue dans leur crâne. Il garde sa posture et balance d’une voix marquée par les excès de la vieille:

« J’ai vu un de mes indic hier. Y a une nouvelle piste. Bratav. Y a... » Le débarquement des Lynch suspend la confidence entre les deux. Junior se redresse et porte la bière à sa bouche. Il balance d’un pied sur l’autre pour aller à la rencontre de Marlon. Sans le vouloir, il se comporte comme s’il était encore dans sa baraque.

« Bien vu gars ! J’avais nous chercher des flûtes. » Annonce-t-il après une bonne tape dans le dos du Tank. Aujourd’hui est la journée de son fils. Peut-être que c’est ça aide et qu’il s’octroie un minimum de paix.

En vrai on se fiche du pourquoi du comment de la chose. Ce qui compte c’est le résultat. T’as raison Meg. Depuis que Zac et toi vous êtes séparés ce n’est pas la même chose. Moi aussi je l’ai senti. Ca fait chier. C’est pas comme si vous aviez tout résolu en plus tous les deux.
Fin bon, je ne suis pas là. Je ne peux pas mettre les pieds dans le plat. Dommage parce que j’aurais bien fait deux trois remarques. Ce sera pour l’année prochaine. On y croit ! Bon, j’espère que l’un de vous va penser à prendre des photos. Parce que je veux des souvenirs de tout ce que je manque. Genre le trio infernal en train d’organiser une opération de pirates.


« Cool que tu sois là Blondie. Callan ça va ? Faudrait qu’on arrive à se boire une bière. » L’invitation tombe alors qu’ils sont en chassé-croisé dans la cuisine pour transférer les plats.
Sanders assorti tout ça d’un sourire charmant et légèrement séducteur. Qu’il soit séparé, ou non, il y a ce jeu léger depuis le début. Même s’il réfléchirait à deux fois avant d’aller vers quelqu’un du Bureau. Certes avec Megara ce n’est pas simple. Mais, à sa façon, Zac cherche à l’épargner.

La table est fin prête. Le soleil est au rendez-vous. Junior ouvre une des bouteilles de champagne pour faire un premier service. En fils de son père il applique les règles de bienséance. Une nouvelle clope en coin il tend un verre à Byrd.

« On commence par la femme la plus âgée. » Le ton est clairement à l’humour et la déconnade. Junior gratifie sa soeur de coeur d’un sourire malin et file servir la petite Waterford. Il lui décoche un clin d’oeil. « Tu veux un peu de sirop avec ? » Un Cardinal. L’une des boissons préférée de la grand-mère de Matt. Zac a une pensée pour elle et pour son père alors qu’il va trouver Jean-Baptiste pour lui offrir sa coupe. Il la lui tend avant de s’avancer pour lui embrasser les deux joues. « Comme au bon vieux temps, hein ! » Pendant un court instant le sourire de Junior est là. Le sourire joyeux et léger du chien fou. Celui que tout le monde aime. Ensuite une ombre revient en fond des iris jumelles.

Le petit prince du jour distrait son père. En le sollicitant il le retient avec les présents. Ceux qui sont là de chair et d’os. Alors, l’homme pose la bouteille vide sur la table.

« Ouais. On va t’faire une assiette. Tu veux quoi ? » Demande-t-il à l’enfant en attrapant une assiette vide.
Ils font le tour des plats. Ils débattent un peu sur la quantité de légumes. Sanders a beau avoir une alimentation discutable il est très sérieux concernant l’équilibre de son fils. Depuis qu’il ne vit plus avec Matthews son autorité sur lui est changeante, fluctuante, complexe. Il faut sans cesse repositionner le cadre.

Quand chacun des convives est installé. Quand tout le monde a des couverts et que les plats se vident, Junior se lève. Il embarque sa chaise avec lui. Il la pose dans l’herbe à trois mètres de la table. Il grimpe dessus. Il prend l’appareil photo et fait un premier aperçu.
Ensuite seulement, il attire l’attention du groupe. Une petite gueulante, un sifflement énergique.

« Allez c’est pour Iza’ faites vos plus belles gueules ! Têtes, Vos plus belles têtes! » Se reprend-t-il pour plaisanter un peu à l’insu du Meg. Ce qui entérine le jeu de Byrd. C’est justement tout l’intérêt ici. « Un, Deux, TROIS ! Voilà. C’est dans la boîte. » Zac saute sur la pelouse. Il remet la chaise à sa place. Il profite de l’excuse de l’appareil photo à mettre en lieu sûre pour aller à l’intérieur.

Non, ce n’est pas une crise. C’est uniquement pour avoir le temps d’évacuer l’émotion fraternelle. Les neveux du Tank lui rappelle “nous”. Mais enfin, tout est un prétexte. C’est dingue comme je suis devenue populaire dans son cerveau. J’aurais peut-être du utiliser cette technique avant. Allez un peu d’humour noir n’a jamais tué personne.
Le voilà qui revient. Il achève la coupe d’une traite. Et puis il sourit. Pour Matt. Pour la meute qui rassemblée.







" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 710
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - Bientôt 3 enfants
21st Août 2019, 23:54
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Happy Birthday Petit Chat!
Oui, c'était agréable de se retrouver pour une fête et pas pour autre chose. Que la Strike se voit en-dehors du boulot, gardait les liens serrés. Ils étaient une famille, quoi qu'en dise les autres. JB les voyait ainsi en tous les cas, il savait que c'était réciproque. Ce genre de moment lui permettait de mettre un peu le boulot de côté. C'était agréable et reposant. De ces moments, ils en avaient tous besoin. Il profitait donc pleinement.

Restant accroupi près de son filleul, il entendait Meg' lui faire une remarque sur le fait de le laisser tranquille. Oh, le français n'avait aucun problème à être le centre d'attention du gamin. C'était le meilleur moyen d'oublier le monde des adultes. Il gardait son petit sourire en coin et lui passait une main sur la tête.

- Cool. Ouais, va t'amuser un peu. Saluant alors les neveux de Lynch.

Il se redressait tranquille, pour saluer Marlon d'une accolade, avant de prendre la bière qu'on lui avait ouvert pour en boire une gorgée. Un léger rire marquait l'apparition des deux bouteilles de champagne. A croire que le gouvernement faisait vraiment mal son boulot, pour que l'alcool coule finalement toujours à flot. Et pas que dans leur groupe. La prohibition, pouvait être vue comme une vaste blague. Car si l'on savait où chercher, on trouvait. Et tout le pays savait où s'en procurer.

Restant un instant dans son coin, il observait tout ce petit monde vivre et échanger, Rylee et Zac semblaient être capable de se parler sans se sauter à la gorge, Eileen qui tentait de comprendre ce qu'il se passait autour d'elle, Marlon et Meg' discutant, tout ceci apaisait notre vieux loup. Un moyen comme un autre de se ressourcer. Avant de revenir parmi les siens, pour prendre une des flûtes que Zac leur tendait. Autant porter un toast au petit gars qui était le centre de l'attention pour aujourd'hui. Il lui laissait même prendre une goutte de son verre. Avant d'échanger quelques mots avec Marlon et Meg. Pas besoin de parler du boulot, des problèmes, juste passer du bon temps en bonne compagnie.

Appréciant peu les photos, il eut juste un sourire pour la photo avant de remarquer que Junior prenait la tangente un instant, quand ce dernier revenait, le plus vieux du groupe venait tranquillement lui poser une main sur l'épaule, pour qu'il sache que tout irait bien. Iza n'était pas perdue, pas encore, pas tant qu'ils seraient là, pour la chercher. Et tout cela, sans avoir besoin de prononcer un seul mot. Ils avaient appris à se comprendre en silence. Un avantage dans les situations plus délicates, qui demandaient une discrétion absolue.

Il lui mettait une bière dans la main, tranquille, c'était son fils qui devait être le centre de ses pensées pour aujourd'hui.

- J'crois que les jeunes t'attendent pour un tournoi de bras de fer. Taquin.

Autant faire partir Zac sur des pensées moins sombres. Qu'il puisse profiter pleinement, de l'anniversaire de son fils.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1592
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
11th Octobre 2019, 12:28
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: