AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
-53%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur rapide sans Fil Universel 10 W – Limxems – Classe A+++
15.99 € 34.20 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[CLOS] Event #1 : This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !.
Scénario

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La remarque de Byrd ne tombe pas à côté. Son coéquipier renvoie un regard peu amène en retour. Il voit Lynch et elle qui échangent un air entendu. Leur réaction de concert raconte quelque-chose sur la façon dont ils le perçoivent. Ce qui ne fait pas plaisir et qui ne lui plait pas. Ce n'est pas le moment pour discuter, épiloguer.
Ils régleront cela plus tard. Une fois que tout le monde sera sortie de la banque sain et sauf. Meg la première...

« Je te suis. Ok. Captich. » Promet donc Junior à Jean-Baptiste.
La tension dans son regard est plus que parlante. Le fait de savoir son ex-femme est sur les lieux a un effet direct sur lui. Il se sent comme un soldat auquel on dit d'attendre le lancement de la bataille.

Zac n'attend pas plus. Il relâche la manche du chef d'équipe et tourne les talons pour aller s'équiper convenablement. A présent que la mission est donnée l'esprit parvient à se concentrer sur une chose claire.
Il croise Blondie et lui adressa un hochement de tête solennel. En s'éloignant il tente une fois encore de joindre le téléphone de Megara. Aucune réponse.
Prêt ! Il arrive dans le dos de Waterford et prend les informations au vol. Un grognement remonte de sa gorge de fumeur invétéré.

« Pour un coup comme ça ils sont au moins 5. Minimum. » Appuyant la remarque de Lemoine.
Les données apportées par leur collègue provoque la perplexité de Zac. Il ne comprend pas ce que vient faire un mercenaire dans un casse de cette envergure. Il lance alors un regard vers l'agent Rush.
La communication avec les braqueurs débute à peine.

Junior contrôle son impatience. Son regard se rive sur ses deux camarades de brigade. Il a un regard plus appuyé pour Rylee.

« Avec un cadrillement réseau. On pourra peut-être avoir une rapide triangulation avec tout le matos qu’ils ont sortis. » Remarque d’ailleurs Sanders avec un semblant d’ironie.
La langue de bois ce n’est pas le genre de la Strike. C’est bien ce qui pose problème au grand manitou du Yard. Mais, enfin, ils sont bons dans ce qu’ils font.

L’équipe d’intervention est en train d’analyser les plans de la banque. Zac vient se poster à côté de l’un des gars de l’OP. Ils ne se regardent même pas. Un regard rapide, efficace, l’Anglais pointe du menton le niveau inférieur. Le bâtiment dispose de souterrains, probablement des anciennes caves.

« Une infiltration à deux gars. Ca se tente. Effet de surprise. JB ? T’en dis quoi ? » Une interrogation directe au vieux de la vieille. Le Frenchy sait de quoi ils causent.



Résumé action a écrit:
Zac promet d’obéir au chef d’équipe. Il se prépare pour l’opération.
Il prend les différentes infos et fait une proposition d’action. IMPATIENT d’aller au charbon aider la mère de son môme… et les autres.




" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 710
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - Bientôt 3 enfants
Jeu 23 Mai - 20:50
Revenir en haut Aller en bas
Dice Master

Hands up!

This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !

Les braqueurs


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



ACTION 2

Le hall de la banque est plongé dans le calme. Les fouillent se terminent.

COCKER : -« C'est la procédure.» Rétorque-t-il devant la jeune femme ( Megara ) qui se plaint ouvertement.

Il est à présent à la hauteur de la grande blonde dégingandée ( Hope ). Il la regarde avec insistance car il ne la croit pas une seconde. Il sent que cette nana se moque de lui. Il faut en avoir de la confiance pour ouvertement se foutre de la gueule de celui qui tient le flingue.

COCKER : -« T'es pas une bleue.» Il retire ses lunettes de soleil à la jeune femme. Il la prend en photo avec le téléphone pro. Il envoie ça à un consultant extérieur. Il range l'appareil et sourit tranquillement. -« On va voir ça.» Il se penche pour inspecter ses longues jambes.


***

Dans les yeux verts de Lizbeth passent un micmac émotionnel. Elle est intimidée par les deux ravisseurs tout en étant soulagée de ne pas être seule avec eux. Elle hésite et répond d'une voix fluette à la cliente ( Ana ).

-« Lizbeth. » Le sourire de l’employée s’efface d’un coup d’un seul.

Devant les yeux écarquillés de la jeune femme se déroule alors une scène qui lui rappelle les films d'actions que son compagnon adore regardé le jeudi soir. Elle recule précipitamment derrière Léliana qui paraît être la plus à même de la protéger.

Un grognement de douleur arrive de Bowie qui vient de se faire avoir comme un débutant. Il attrape la radio d'un mouvement brusque. Il fixe la jeune femme avec un air mauvais. Il la jauge. La façon dont elle tient le calibre l'encourage à ne pas la sous-estimer.

Lenone oreille tendue écoute attentivement ce qui se passe. Immobile il active une commande sur la montre à son poignet gauche. Les 5 membres de l'équipe reçoivent alors simultanément un message crypté sur leur montre similaire. Après lecture Mercury et Cocker échangent un regard entendu.

MERCURY : « Vous en êtes où ? » Demande le leader pour avoir confirmation du problème.

BOWIE Tout va bien patron. » Articule le gangster avec insistance. Il lui transmet une information en filigrane.

MERCURY : « Ok. » Répond rapidement dans l'appareil. Il prend ensuite le temps de peser les pour et les contres. « Cocker vas-y. » L’homme désigné s’écarte de la brochette d’otage en armant son fusil à pompe. Il fait un clin d’œil joueur aux deux provocatrices. ( Megara et Hope )


***

Devant la banque les forces s'organisent et se préparent pour une intervention. Un groupe se forme avec les différents représentants des autorités.

AGENT RUSH : --- Okay. Prenant les infos de l'agent ( Waterford ) en considération dans son analyse globale. Votre nom c'est quoi ? Puisque vous le connaissez trouvez-moi avec qui/pour qui il a bossé ici. Ici sous-entendu dans le pays. Les données sont accessibles via la cellule informatique qui vient de se garer à 6 mètres de là. MacGee est sur le coup.

Le chef d'opération entend alors la voix de son interlocuteur désigné pour une « négociation ». Il arque un sourcil au choix du patronyme. Il fait signe au gars de l'écoute de lancer une identification vocale.

CURTIS :-« On veut que un hélicoptère. On vous envoit un plan de vol qui devra être dégagé. On veut l'assurance que personne ne nous suivera. Et on veut que la famille de Kane O'Conor ait une pension à vie. » D’un regard l’agent donne l’ordre de trouver des informations sur cet homme. Il fait signe à la jeune femme blonde ( Eileen ) de noter. Pendant ce temps deux hommes armés et cagoulés accompagnent les agents ( Byrd et Lynch ) à la recherche du sixième homme. : « On vous donne deux heures. Ou les otages y passent. » En disant cela le voleur note que les deux agents de sécurité sont maintenant inconscients. Comme quoi, ils ne mentent pas. « Un otage va sortir avec un blessé. Pareil ne tentez rien ou on les achève. » Curtis coupe la conversation tout de suite après.

:-« M’ssieur. » L’agent tient un version papier de l’avis d’info sur l’homme emprisonné. Le tampon en haut de page annonce la couleur. Kane O'Conor, arrêté il y a deux ans pour attentat à la bombe. 14 morts. Prisons à vie. Mort il y a deux mois en prison. Il a laissé une femme et quatre enfants.

AGENT RUSH : --- Bon. Lemoine vous suivez l’équipe. Vous faites en sorte que tout le monde sorte de là en entier. Il lorgne ensuite (Sanders et Waterford.) --- Vous vous restez là.

Un peu plus loin un journaliste force le barrage et se rapplique d’un pas vif en brandissant sa carte de presse. Il est évidement du Time. On peut lire Paul Woods sur la carte. Il regarde autour de lui avec l’acuité d’un aigle. Il remarque alors deux agents de police qui s'écartent de la masse (Rylee & Marlon ). Il arrive à leur rencontre l'air très déterminé.

AGENT RUSH : --- Qu’on me vire ça ! Allez ! Je veux des hommes en hauteur. On se dépêche les gars! Lance-t-il en faisant signe aux deux collégues ( JB & Zac ) de se mettre dans le groupe d'intervention.

***

Lenone s'avance, mains en l'air de façon visible. Il y a dans le creux de sa paume gauche ce qui ressemble belle et bien à une grenade de l'armée de terre. Il toise la jeune femme brune avec un air de défi. C'est au premier qui cédera. Pendant ce temps Cocker arrive dans le couloir. Il s'arrête à la frontère de la porte pour écouter ce qui se passe avant d'invertenir.

***

MERCURY : « Vous deux. » Le chef désigne le grand brun ( Andrew) qui est prêt des pleureuse. Le regard autoritaire passe ensuite sur la jeune femme qui a ouvertement ouvert la bouche ( Megara ). Il approche, il montre un canif dans sa main. « Restez sages. » Il vient dans leur dos et coupe le lien pour libérer leurs paires de mains. « Occupez-vous des blessés. » Il ordonne au troisième agent de sécurité de venir les aider. Qu'ils préparent leur transfère vers l'extérieur et en silence.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Rappel des règles
- Jet de dé pour savoir la réussite d'une action individuelle (fonction incorporée sur le forum), si le MJ le demande dans son post. (A lancer dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].)
- Min 250 MAX 500 par réponse.
- Mettre en gras les noms des personnages joueurs et non joueurs cités dans votre post.
- Résumé des actions à la fin de chaque post.
- 1 tour relancé chaque dimanche soir, par le MJ, pour un échange dynamique
- Un sujet en flood est ouvert pour que vous puissiez tous vous y concerter. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Know the rules:
 
Dice Master
Dice Master
MJ
Messages : 677
Date d'inscription : 20/11/2011
Profession : Lanceur de dés
Jeu 30 Mai - 15:38
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Otage <<<

Un des braqueurs avait bien remarqué ce jeu de mot et sa moquerie. Piqué, il décida de se concentrer sur elle. Non, en effet, Hope n'était pas une Bleue et cette assurance n'était pas feinte. Elle était forgée sur une solide expérience. Le dénommé Cocker lui retira alors ses lunettes de soleil. Le regard de l'américaine devint froid comme la glace. Il prit alors une photo d'elle. Elle faillit hausser un sourcil mais son visage resta de marbre. Devait-elle réagir tandis que sa photo était envoyée à elle-ne-savait-qui ? Devait-elle réagir tandis que l'homme se baissait devant elle et commençait à mettre ses mains sur ses cuisses à la recherche évidente d'une arme quelconque ? Genre, son couteau papillon toujours en place.
L'homme était plutôt plaisant pour les yeux. Ils auraient été dans le même camp que les choses auraient été intéressantes entre eux. Encore que... Elles pouvaient le devenir. Cocker posait ses doigts où il fallait pas. Le corps de Hope réagit par pur réflexe.

Un coup de genou violent percuta la tête de Cocker sur la tempe droite. Déséquilibré, l'homme tomba devant elle. Déjà, Hope chercha à se défaire de ses liens en tordant ses poignets, mais bien trop vite le chef des braqueurs (Mercury) arriva en quelques pas sur elle, l'arme au poing. Le canon du flingue lui toucha le front. Hope s'immobilisa. Son regard était calme et serein. Sûre d'elle toujours. L'américaine cessa alors de gigoter. Le braqueur l'obligea de son arme à s'allonger au sol, face contre terre. Hope ne tenta pas le diable. Ses mains toujours liées dans son dos l'entravaient beaucoup trop pour désarmer son adversaire, ce dernier étant plus alerte que sa première victime.

:copyright:️️️ 2981 12289 0

Résumé:
 

Invité
avatar
Invité
Sam 1 Juin - 17:31
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !
Event #1

J’hoche la tête en faisant signe à Marlon de me suivre pour faire le tour et voir s’il y aurait pas un chauffeur. On profite que le matos soit de sortie pour récupérer oreillettes et talkies, de quoi pouvoir filer les informations rapidement si jamais on trouve quelque chose. J’aurais préféré la jouer discrète en ôtant ma plaque pour pouvoir me fondre un peu dans la masse avec mon coéquipier mais clairement il en a été décidé autrement et on se retrouve avec deux gars armés et cagoulés. Bon bah voila… Comme ça au moins si on a un doute sur le fait qu’on est flic. Je lance un regard saoulé à Marlon et continue mon chemin. « Manquait plus que ça » Le mec du Time s’approche de nous. « Dégagez ! » Je ne suis pas patiente c’est pas nouveau et franchement ce n’est pas le regard de tueur de Marlon qui peut faire comprendre au mec qu’il a envie de parler mais les journalistes c’est comme les morbacs on s’en débarrasse difficilement. Je laisse l’agent Rush envoyer des mecs pour le gérer parce qu’on a franchement autre chose à foutre.

Je commence un tour du périmètre avec Marlon et les deux gars, leur disant de prendre un côté de la rue alors qu’on prend l’autre, regardant rapidement les voitures et les plaques. Il y en a beaucoup de garées nous sommes dans un endroit plutôt passant. Presque tous les gens du quartier sont en train de regarder ce qui se passe et commentent. C’est certainement ton air trop décontracté qui m’attire l’œil… Un mec au volant d’une voiture alors que tout le monde a tout laissé en plan pour regarder ce qui se passe c’est étrange. C’est limite si les voitures ne sont pas arrêtées au milieu de la route, les portières ouvertes pour que les gens puissent mater... Ah l’humain et le danger… Je fais signe à Marlon et aux deux agents, c’est peut être rien du tout mais vaut mieux vérifier. Il me fait signe de se faire discret parce que si jamais c’est un mec du braquage on peut aussi tout faire foirer en quelques instants « JB on a une voiture avec conducteur à l’est de la banque, on vérifie. » Si c’est un simple passant il aura la peur de sa vie, si c’est un mec du braquage, il est temps de connaitre un peu plus ce gars. Je me baisse et on avance doucement avec Marlon dans l’idée déjà d’écouter un peu ce qu’il dit et voir ce qu’il fait, les deux agents se mettent à l'abri d'une voiture en position de tir. Clairement le mec dans la voiture c'est bien le chauffeur, un écran, un flingue et du matos. Faut que je prévienne l'équipe. « JB c'est lui. Il est armé et voit ce qui se passe dans la banque. Il a une télécommande qu'il va activer. Un brouilleur d'onde à mon avis. On le neutralise ? » S'ils ont en pleine échange d'otage c'est peut être pas le moment.
code by exordium.



Spoiler:
 




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 1116
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
Mar 4 Juin - 12:24
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Tout se déroulait vite, signe que cet évènement était préparé de longue date. Andrew, bien qu’affairé à garder les décibels au plus bas, avait compté quatre, maximum six personnes dans les assaillants.

*Non.* fit irruption dans son crâne. L’équipe avait au moins un complice en ISR(1).

Affairé avec les employées, il fallut à l’ancien médecin de terrain une seconde supplémentaire pour comprendre que l’on s’adressait à lui. Dès que la pression des liens retomba comme un mauvais soufflé, le cerveau reptilien d’Andrew eu une étincelle vive. L’envie de combattre réprimée d’une tarte derrière le crâne, il préféra se référer au médecin en lui, quand il reçut l’ordre d’aller aider les blessés.

Les mains en évidence, restant courbé, Andrew emboita le pas, jusqu’au premier blessé, le garde qui n’en menait pas large, se tenant le ventre. Ce n’était pas une bonne situation. Les blessures au ventre étaient rarement de bonnes nouvelles sauf si traitées rapidement. Andrew avait déjà entendu parler d’un soldat ayant agonisé pendant près d’une demie heure après une telle blessure, mais le garde n’était pas un soldat, et n’avait surement pas la même carrure. A genoux devant l’infortuné, il chercha le regard de la femme qui avait hérité de la même tâche que lui (Megara). Il fallait un skipper, il fallait trier.
Se dirigeant vers les corps au sol

- J’ai été infirmier, vous ? lui lança-t-elle. C’est pas bon. GSW (2) thorax et ventre… Il secoua la tête.

Andrew releva la tête vers un agresseur proche, grimaçant.
- Et je fais quoi hein ? Trente minutes, je peux rien faire pour blessure par balle au torse! Tripes ça va être pareil!

Les paroles sortirent plus agressives qu’il n’aurait dû, le médecin militaire parlant avant le civil. Ces types étaient visiblement des pions inutiles à leur ISR, en tout cas celui qui avait eu l’idée de soigner les morts. A moins qu’ils n’aient un couteau sur eux…
Mine de rien, il chercha un pouls. Des fois que…


Résumé + ndlr
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Sam 8 Juin - 18:01
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Andarsan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
This is a hold upft. Scénario
Certains s’enorgueillissaient parfois d’un credo tel que « on ne négocie pas avec l’ennemi » mais ces gens-là n’étaient heureusement pas présent ce jour-là. Certes, les moyens physiques seraient déployés pour ne pas laisser échapper les criminelles, mais la vie des otages était la priorité. C’est ainsi que le canal de négociation fut ouvert entre Curtis et l’Agent Rush ; qui ne tarda pas à demander son nom à Eileen, le puit d’information.

▬ Waterford
. indiqua-t-iel avant d’opiner du chef.

Rejoignant l’agent MacGee, avec lequel elle avait déjà travaillé -et qui donc connaissait ses spécificité-, celui-ci lui tendit simplement un casque pour entendre le reste de la conversation ; avant d’ouvrir ses fichier informatique pour démarrer la recherche informatique. Suivant les indications de l’inspectrice, ils ne tardèrent pas à trouver les informations sur le dit Curtis.

Dans le même temps, le jeu de négociation démarra. Ce qu’ils voulaient ? Un hélicoptère pour décamper et une pension reverser à la famille d’un certain Kane O’Conor. Eileen réfléchit un instant mais ça mémoire n’était pas parfaite. Tout ce dont elle se rappelait était qu’iel avait déjà entendu ou lu ce nom quelque part. Iel se mit à faire les cent pas derrière l’informaticien qui, lui, avait déjà lancé une recherche sur l’homme en question.

L’information ne tarda pas à tomber. Attentat à la bombe. Hum… Pourquoi cela lui rappelait-il à ce point quelque chose ? C’était sur le bout de sa langue mais… Mais si ! Il y avait bien un dossier qui reliait les deux hommes. Poussant légèrement MacGee de derrière son écran, elle entra un nom dans la barre de recherche avant de reculer. Son sang ne fait qu’un tour, et l’information rapidement transféré sur son natel. Attrapant JB et Zac du regard, alors qu’ils se préparaient, elle les prévint :

▬ Curtis est du genre à utiliser des explosifs à distance. Il va falloir vous faire discrets. Ajouta-t-iel avec une instance particulière pour le plus jeune et son tempérament fougueux.

Iel réorienta ensuite son attention sur son natel afin d’envoyer l’image de Michael à une Rylee qui semblait avoir repéré un homme. S’il s’agissait bien de celui-ci, alors iel avait une petite idée de l’homme qui dirigeait l’opération. Et ce n’était pas Curtis. Iel avait déjà eu à faire à lui.

▬ Mercury. murumura-t-iel.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



Citation :
Eileen prévient Zac et JB du mode opératoire de Curtis
Iel pense avoir identifié le Chef de l'opération; si Rylee lui confirme l'identité du Chauffeur.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm definitely on the spectrum of

socially awkward.
Eileen Andarsan
Eileen Andarsan
PROTECT&SERVE
Messages : 520
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur de Police (S07)
Etat Civil : Célibataire
Jeu 13 Juin - 0:05
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Event #1
This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !
Si Eileen connaissait une partie de cette équipe, c'était un plus. Il laissait donc l'enquêtrice faire une partie du boulot. Ça lui laisserait la possibilité d'entrer avec l'équipe d'intervention. D'un œil, il observait Rylee et Marlon partirent de leur côté, bien... trop bien entouré. On repasserait pour la discrétion, ça c'était une certitude. Au moins, le journaleux se faisait virer manu-militari.

Attentif, comme toujours dans ces cas-là, Jean-Baptiste écoutait ce qu'il était en train de se passer. C'était quand même étrange que des mecs fassent un casse et prennent des otages pour... si peu? Ou était-ce une façon de détourner l'attention? Il se posait très sérieusement la question, quand son téléphone vibra, il le porta instinctivement à son oreille. Les informations de Rylee lui faisaient hausser légèrement un sourcil. Les mecs voulaient un hélico, mais un de leur gars attendait dehors?

- Gardez-le en ligne de mire pour le moment.

N'étant pas le chef, il préférait ne pas prendre de décision hâtive, même si le mec dans sa voiture, pouvait être un bon moyen de faire pression sur ceux à l'intérieur, mais tant qu'ils auraient des otages.

- Rush, on a un de leurs mecs en vision là.... mon équipe peut le mettre hors d'état de nuire rapidement. Suffit de coordonner les actions.

Mais c'était sa décision, bien entendu. JB attrapait le matos qu'on lui passait. Les flics avaient décidés de taper fort, de toutes les façons. Même si une négociation était en route. Mais tout le monde était sur les nerfs depuis quelques temps et ce genre de prise d'otage... il espérait juste que tout n'allait pas partir en cacahuète... surtout avec une Meg à l'intérieur du bâtiment et un Zac prêt à faire n'importe quoi pour la sauver, comme il savait si bien le faire parfois.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Résumé a écrit:
> JB laisse Eileen causer.
> Il fait remarquer à Rush qu'ils ont un des mecs en vue.
> Il se prépare pour l'assaut.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1592
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
Dim 16 Juin - 21:44
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !.
Scénario

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le cordon autour de la zone d’action est renforcé pour éloigner les civils. Les opération de ce type sont le plus souvent mise en péril par les éléments extérieurs. Sanders a vu plus d’un pauvre type se prendre une balle perdue à cause de sa curiosité mal placée. A force, il en est devenu quasi insensible à ce qui arrive aux c****** qui jouent avec le feu.

Pendant qu’ils mettent la tenue d’intervention spéciale Zac pense à Megara. Il cherche la date de son dernier stage d'entraînement intensif. Mais, il réalise qu’il n’en sait rien du tout. Il ne suit plus la carrière de son ex-compagne depuis leur séparation. Une erreur apriori…
Il se concentre donc sur les informations qui passe Byrd, puis Waterford. Il ne fait aucun commentaire sur le sous-entendu d’Eileen. Pour elle non plus, ce n’est ni le lieu ni le moment.

L’équipe du cass’ a l’air décidément bien équipée… Brouilleur, explosifs à distance… Étant donné le mal de chien des Geek pour relancer le système de surveillance… Ils ont sûrement un pro dans la bande.
La sangle mise en place sur l’épaule Junior fait peser le poid de l’arme dans ses mains. Une bonne dose d’adrénaline lui arrive directement du cerveau. Il sent des fourmis dans ses doigts. L’attente devient plus que pénible: insupportable. Alors il passe devant JB et Rush pour rejoindre les gars en position.

Si dans trente secondes il ne se passe rien… Il…



Résumé action a écrit:
Sanders s’équipe, il est prêt.
Avec les informations fournies par les filles en tête il s’avance pour aller dans le feu de l’action…




" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 710
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - Bientôt 3 enfants
Lun 17 Juin - 10:11
Revenir en haut Aller en bas
Dice Master

Hands up!

This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !

Les braqueurs


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



ACTION 3

MERCURY : « Arrête de jouer. » Tonne le leader du gang en direction de l’homme à l'entrejambe en souffrance.

Cocker a un rictus de colère. Il regarde en direction de la femme (Hope) étendue sur le sol. Elle a beau être attractive à présent il lui mettrait bien un poing dans la face. Il reprend son arme. Face à l’air accusateur de son vieux comparse de coup il pointe la Blonde Platine du doigt.

COCKER : -« ]Elle est cliente à l’Hôtel je te le dis. »

Il se tourne alors vers le mec qui vient de se décrire comme infirmier. Il se penche vers les trois blessés. Colm et Brown si l'on en croit les badges épinglés sur leurs poitrines. Il lance un regard sur l’agent de la banque. Le mec est lui aussi inconscient. Trois cadavres sur les bras. Tout cela parce que Lenone n’a pas su tenir sa gâchette. Il va récupérer l’un de leur noir et le pousse du pied vers Megara. Une méga trousse de secours est à leur disposition.

COCKER : -« Vous nous les garder en vie. Extraction dans trois minutes. » Il profite de son avantage pour enjamber Miss Platine et lui annonce la couleur. « Un geste de trop et je m’occupe personnellement de toi. » Il arme son revolver au-dessus d’elle avant de quitter la salle pour aller voir ce qui se passe en interne.

***

Dans la salle au trésor Bowie et Lenone sont en mauvaise posture. Les filles ont pour l’instant le dessus. Mais en voyant le retardataire dans la main de Lenone, Bowie gronde furieux. Pourquoi a-t-il fallu qu’on l’envoi avec le plus taré de la bande ? Il n’y a plus qu’à espérer que les gars aient compris le message…


***

Une fois le terrain vidé des éléments gênants ils n’ont plus qu’une chose à voir ensemble avant de passer à l’action. Une fois que Curtis a donné ses attentes, un petit escadron se déplace pour aller réceptionner les blessés à la sortie centrale de la banque. Les forces sont en place, armée, attendant la moindre ouverture pour tirer.

AGENT RUSH : --- On vous envoie des hommes Curtis. Un des agents techniques tente un scanner par drone de la bâtisse. Mais, il y a quelque-chose qui empêche les données de transiter. Voilà qui ne leur rend pas service… Il fait ensuite signe à MacGee et Waterford de poursuivre les recherches. Ils n’ont que ça pour le moment. Il se tourne vers Lemoine dont l’idée paraît sensée. Une intervention double. Prévenez vos hommes. Dès que les blessés sont en sécurité. On y va. D’un signe de main il ordonne le déplacement de ses hommes. Il quitte la table pour aller rejoindre les gars de l’OP. Une grande tension se lit dans sa démarche. Il n’a aucune confiance en ces malades.

Derrière les murs de la Lady c’est encore plus tendu.

CURTIS :-« Okay ! Messieurs-Dames ça va être le moment. » Il a raccroché. Il frappe dans ses mains avec énergie avant d’attraper son arme. Il a sur la face un sourire de fou. Il pointe son arme vers l’agent de sécurité encore en vie. : « Allez. Vous mettez tout ça dehors. » Il fait signe à Andrew, Megara et Nova de porter les trois blessés vers l’entrée. Ils se débrouillent comme ils le veulent du moment que c'est fait. La vue des traînées de sang fait se pâmer une des otages qui gênait. « Au moins celle-là on ne l’entendra plus. » Dit-il dans un rire. Il les suit à la trace, armé et plus que prêt à tirer, au moindre pépin. « Pas de connerie le doc. » Curtis a bien vu que celui-là en a dans le ciboulot. Ce serait dommage que ça lui coûte la vie.

AGENT RUSH : --- On attend que les otages soient sortis. Répète le chef, surtout pour le chien fou (Zac) , qu'il sent impatient. Ce tout observant la sortie des otages. Les portes centrales de la banque s’ouvrent lentement. Lentement avance un premier duo blessé/valide. Un brancardier vient à leur rencontre. Il bloque le brancard, et vient porter assistance aux otages. C’est l’agent de la banque qui est toujours inconscient. Curtis reste dans l’angle mort du mur et surveille les réactions de la police. Un deuxième duo s’avance avec l’agent de sécurité mourant. --- … Plus qu’un.


***

MERCURY : « Michael. » Dans sa voiture le Chauffeur du gang rapproche l’appareil de son oreille. Il ne se doute pas une seconde que deux agents d'intervention ainsi que (Byrd et Lynch) sont tout près. Une voix d’homme avec un léger accent Irlandais reprend. « 2 minutes. Tiens-toi prêt. » Michael a un sourire. C'est ça partie préférée du job. Il active le brouilleur et pose son pied sur la pédale. C'est parti...

Une fois l’ordre donné Mercury entreprend d’en savoir plus sur ce qui se passe de l’autre côté. Il a peine à croire que trois de ses gars ne puissent pas s’occuper de deux gamines. « Bowie. 3 minutes. » Il accélère tout de même le planning. Il a le pressentiment qu'il faut faire encore plus vite.

Entendant l’ordre de l’autre côté du mur Cocker décide de passer à l’action. Il pousse la porte de la salle avec vigueur. Un regard panoramique pour saisir ce qui se passe. Il peste et pointe son arme sur la pauvre employée (Liz) de banque. Il n'a pas envie de tirer. Mais, il fait bien comprendre à la brune (Ana) qu'il peut le faire sans sourciller.

COCKER : -« On a pas de temps à perdre là ! Lenone baisse ce truc ! Faut que tu te ramènes. Ils essaient de craquer ton pare-feu. » Le téléphone du gangster réceptionne alors un message pour lui apprendre que BabaYaga est avec eux dans la banque. Il en prendra connaissance un peu plus tard.

***

Les portes de la banque se referment sur les otages encore debout. L’agent Rush compte jusqu’à 5. Il inspire.

AGENT RUSH : --- Maintenant. En simultanée les agents déployés se concentrent sur les entrées et sorties de la banque. Une équipe commence à défoncer l’entrée ouest à coups de bélier. Les snipers couvent ceux qui vont de face pour profiter que le volet mécanique soit encore en mouvement. Les hommes bougent vite et bien. Ils seront bientôt entrés.

CURTIS :-« ILS ENTRENT » Dans l’oreillette alors qu’il choppe le premier otage (Megara) sous sa main, pour la menacer de son arme sur la tempe. Il en fait son bouclier vivant, tout en reculant pas à pas vers le fond du hall de la banque. Mercury armé a attrapé le père de Nova pour faire la même-chose.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Rappel des règles
- Jet de dé pour savoir la réussite d'une action individuelle (fonction incorporée sur le forum), si le MJ le demande dans son post. (A lancer dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].)
- Min 250 MAX 500 par réponse.
- Mettre en gras les noms des personnages joueurs et non joueurs cités dans votre post.
- Résumé des actions à la fin de chaque post.
- 1 tour relancé chaque dimanche soir, par le MJ, pour un échange dynamique
- Un sujet en flood est ouvert pour que vous puissiez tous vous y concerter. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Know the rules:
 
Dice Master
Dice Master
MJ
Messages : 677
Date d'inscription : 20/11/2011
Profession : Lanceur de dés
Lun 17 Juin - 22:38
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Complication
Event 1

Léliana a le dessus sur les deux cambrioleurs, elle avait su désarmer l’un d’eux et elle l’avait mis à genoux. Pour le second, elle ne le voyait pas très bien, mais la brune menace de tuer son collègue si ce dernier ne se montre pas sans rien dans les mains. Il était inutile de jouer au héros dans de telles circonstances pour celui-là sauf s'il a un atout caché dans sa manche. Cependant, Ana n’allait pas le laisser faire encore longtemps, les autres criminels n’allaient pas tarder à remarquer leur absence si cela prend trop de temps. Ils semblent organiser, ils ont dû prévoir un temps imparti pour leur opération afin d’être dans les temps. Le chauve prend la radio comme l’avait demandé Léli afin de dire que tout allait bien, même si elle a un doute sur sa façon de parler à son chef. Pour le moment, tout semble bien se passer et Liz devrait se sentir moins stressé enfin ce n’est pas évident, non plus. Ayant la situation en main dans cette partie de la banque, il reste encore d’autres gars à devoir neutraliser pour espérer en sortir vivant. Cependant, en voyant l’autre arrivée, la situation devient ennuyante. Ce type avait une grenade sur lui depuis le début . Il fallait être dérangé pour apporter une telle arme, mais surtout l’utiliser dans une espace si petite. Il risquait de se tuer lui-même en agissant de la sorte. Ce n’était pas bon signe. Il fallait trouver un moyen de gérer cette situation, car même son collègue chauve n’était pas ravi de le voir avec un tel objet. Gardant son sérieux, Léliana pense que c’est sans doute du bluff, mais elle ne va pas tenter le diable pour autant. « Tu crois faire quoi avec ta grenade, idiot ? Range là, je doute que personne ici ne souhaite mourir, même toi, tête brûlée. »

Soudain, la porte s’ouvre brusquement, un des hommes du cambriolage entre dans la pièce, armée et pointant Liz de son arme. Il est hors de question que cette pauvre femme puisse se faire tirer dessus, il n’a pas l’air de rigoler, en plus. La brune profite de la discussion entre l’arriviste et Lenone pour se mettre devant Liz pour servir de bouclier afin de la protéger. « Désolée, mais ton ami ne fera rien de cela et toi, tu devrais baisser ton arme. À cette allure, on ne risquera pas de bouger et tes amis risquent d’être bien ralenti dans leur petit cambriolage de banque. » Dit-elle avec un léger sourire. « Tu sais ce qu’il te reste à faire, mais je te donne un conseil. Tu pointes ton arme sur la mauvaise personne et crois-moi si tu me blesses, tu auras des représailles énormes. » Evidemment, elle parle bien de la colère de sa cousine si ça devait arriver. La famille Bertinelli n’est pas connu à Londres, mais les De Santis, c’est une autre histoire. Difficile de faire quoi ce soit, mais elle s’interdit de se rendre, ça leur rendra la tâche facile. Il fallait faire gagner du temps à la police et à eux, leur en faire perdre. Soudain, elle entend du boucan avec des cris, ça doit être la police qui est entré en force dans la banque pour neutraliser les criminels. Les hommes aussi entendent le bruit. Bowie fait un geste vers Lenone pour qu'il lâche l'affaire. Un coup de feu part. La balle manque la cible et se fiche dans le béton. Cocker arrive vif et désarme Ana dont il prend l'arme et la tend à Bowie. Lenone a eu une peur bleue et a bien failli lâcher la grenade. Bowie fait se lever Liz. Il l'oblige à prendre un sac. Cocker fait de même avec Ana. « On arrive. » Informe-t-il (Cocker) le reste du gang dans talki. « Tiens-toi bien si tu ne veux pas que ta copine ait des ennuis. » Marmonne-t-il (Cocker) à l'Italienne en avertissement. Léliana peste et obéit, mais ils ne sont pas aussi doué qu’ils le prétendent. Il est hors de question de les laisser s’en tirer comme ça. La brune allait trouver une solution.

© HELLOPAINFUL




Résumé:
 
Invité
avatar
Invité
Ven 28 Juin - 15:44
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !
Event #1

Marlon et moi attendons les ordres. On reste à l’ abri, restant en contact avec les deux autres hommes de la brigade pour qu’aucun de nous ne fasse le moindre faux pas. Clairement le mec est bien trop occupé à attendre des ordres pour faire attention à nous et franchement ça nous arrange bien. En contact avec JB j’attends qu’on nous dise quand agir. Il faut attendre que les blessés soient à l’abri et que les brigades agissent, ça me parait logique c’est bien pour ça que je n’ai rien fait pour le moment, pour ne pas risquer la vie des otages avant que les commandos soient partis. Je sais que JB et Zac en feront partis, je reste donc en contact avec l’agent Rush qui est en train de coordonner les équipes.

Je vois notre homme en train de répondre à une communication. « Ca va bouger » Je lance à Curtis histoire qu’il soit au courant que les choses sont en train de s’activer de notre côté et soudainement l’ordre est lancé. Les commandos entrent, il est temps pour nous de bouger aussi et je fais signe aux deux autres de le mettre en joue pour tirer si jamais le moindre truc déconne de la part de Marlon et moi. Je m’approche le plus possible sans me montrer avant de me redresser légèrement. S’il regarde dans le retro il me verra donc ça ne sert à rien de perdre du temps. Marlon ouvre la portière à la volée et je met en joue Michael en joue en espérant être plus rapide que lui. « NE BOUGES PAS. Et n'envisages même pas de prendre ton arme où j'te bute. » Marlon sort le mec sans ménagement de la voiture pour le plaquer au sol et le menotter.

Je rentre dans la voiture, trouve le téléphone et écoute le talkie. « Curtis on l'a. Ils sont en train de se barrer... » Je fouille dans le téléphone avant de reprendre rapidement ma comm' avec le chef des opérations. « ... AH PUTAIN ! Attends j'ai leur plan B ils vont fuir par les sous bassement, ils vont utiliser une sortie d'égout. On s'met en route pour les chopper s'tu veux. Envoies moi des mecs j't'envoies le plan. » Elle l'envoie par sms à Curtis et le montre à Marlon aussi alors qu'il file le chauffeur aux deux gars avec eux pour qu'ils aillent le coller dans une voiture. Elle continue de fouiller et finit par trouver dans ses mails des infos pour un vol. « Ils ont aussi réservé un vol express à Dubin pour aujourd'hui. » Autant leur bloquer ça aussi. J'attends les infos et me dirige vers la sortie d'égout sauf contre ordre.
code by exordium.


Résumé:
 




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 1116
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
Ven 28 Juin - 18:21
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Otage <<<

Hope sentit le canon du flingue s'éloigner lentement de sa tête, tandis que son braqueur se relevait et parlait avec la pleureuse à l'entrejambe douloureuse. Ce dernier, sûrement en grimaçant, parla des Hotels. Même si la réputation des Hotels Particuliers n'étaient plus à faire dans le milieu, il fallait néanmoins être du milieu pour en avoir connaissance. Cette bande de bras cassés étaient peut-être plus dangereuse qu'elle ne le pensait de prime abord. Elle sentit alors le grand black (Cocker) l'enjamber. Il lui souffla à l'oreille une menace dont elle n'avait que faire tandis que le son d'une balle se chargeant dans le canon d'un flingue résonnait familièrement auprès de la tueuse. Puis l'homme quitta les lieux.

La tête tournée sur le côté, Hope observait ce qu'il se passait. L'ambiance était électrique. Elle en connaissait les symptômes, les quelques mili-secondes avant l'action. Et soudain, c'était l'assaut. Les flics débarquaient.
Totalement oubliée, Hope se redressa à genoux et joua à nouveau des poignets. Elle tenta un geste fort de ses bras, issu de son entraînement aux arts martiaux, mais ses liens tinrent bons.
Sentant un regard sur elle, elle détourna rapidement sa tête et vit un otage la fixer du regard. C'était bien beau mais cela n'allait pas l'aider. Surtout pas quand dans son champ de vision réapparut l'un des braqueurs qui étaient partis dans la salle des coffres précédemment.

"Et merde." pesta-t-elle alors qu'elle bondissait sur ses pieds tandis que le braqueur (Lenone) fonçait sur elle pour la neutraliser. Même les mains liées dans le dos, Baba Yaga était une menace mortelle pour ses ennemis.
Une fraction de seconde plus tard, l'homme était dans son champ d'action. Vive comme l'éclair, elle lança sa jambe en avant dans le but de faire mal. Très mal.

:copyright:️️️ 2981 12289 0

Résumé:
 

Invité
avatar
Invité
Ven 28 Juin - 19:13
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Event #1
This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !
C'était tellement chaud ce genre de situation... ce n'était pas la première fois que Lemoine vivait une prise d'otage. Mais une chose était sûre. Il n'aimait pas ça. Trop de vies en jeu. Il suffisait qu'un des braqueurs pète un câble et ce serait un carnage. Et eux, pour entrer dans le bâtiment... cela aussi ça pouvait être dangereux. Rush avait pourtant l'air d'être prêt à entrer en force. C'était sans doute ce qu'ils avaient de mieux à faire, mais pas par la porte de devant. C'était se mettre dans la ligne de mire des mecs à l'intérieur. Il y avait peut-être des portes de côté. Bien sûr qu'ils allaient attendre que les otages qui pouvaient sortir soient dehors, autant en profiter pour bouger plus rapidement. D'un mouvement, JB mettait sa main sur l'épaule de Zac, pour lui faire signe de le suivre. Le chef d'équipe s'adressait alors à celui qui coordonnait toutes les actions.

- Il faut entrer par une autre porte que celle-ci, ils nous attendent... gardez-les occuper, je vous prends votre équipe de choc.

Le français ne faisait pas que seulement proposer, il faisait signe aux mecs du commando de le suivre, ils allaient frapper vite et fort, autant que les rats aient cette impression d'être piégés. C'était le plus important. Les prendre en tenaille. Ce qu'ils devaient tous faire, c'était d'agir vite et fort. Sans leur laisser le temps d'appuyer sur la détente.

JB croisait les doigts pour que Marlon et Rylee s'en sortent de leur côté, alors que l'un des hommes armé d'un bélier, défonçait une porte sans attendre. Des grenades flashs étaient balancées en direction de la salle principale. Ne pas regarder l'explosion, tout en avançant rapidement, arme au poing. Gueuler le plus fort possible, pour intimider l'équipe, surtout, ne pas leur laisser le temps de quoi que ce soit, ou le moins de temps possible. Il entendait les informations de Rylee dans son oreillette. Au moins le chauffeur était mis hors d'état de nuire, c'était déjà une bonne chose.

- POLICE! MAINS SUR LA TÊTE! A TERRE! COUCHEZ-VOUS!

Ce que gueulait tout le monde d'ailleurs. Les otages avaient intérêt à suivre les instructions que les flics hurlaient. Si l'un des braqueurs avait la mauvaise idée de s'attaquer à cette bande de "surflic", il risquait de finir à la morgue.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Résumé a écrit:
> JB décide d'entrer dans la banque, mais pas par la grande porte.
> L'équipe d'intervention entre dans la banque et tente de surprendre les braqueurs.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1592
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
Mer 3 Juil - 20:53
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Andarsan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
This is a hold upft. Scénario
Eileen avait beau avoir une excellente mémoire et une passion pour l’étude des dossiers, iel n’était pas pour autant un ordinateur. Contrairement à ce que certains pouvaient dire. Et contrairement à l’objet dont elle était séparée par McGee. Incapable d’articuler ses mots à travers le flux de pensées qui traversait son crâne, elle se contenta de décaler l’autre agent afin d’effectuer elle-même les recherches. Ce n’était certes pas son rôle mais elle avait besoin de dossiers bien précis. Ses mains pianotèrent rapidement sur le clavier et les documents ne tardèrent pas à apparaitre.

Iel les parcourut rapidement, créant un schéma dans son esprit. Les braquages pour lesquels Mercury était soupçonné c’était toujours conclu par sa fuite. La sienne et celle de la plupart de son équipe. Pour dire, O’Conor avait été une des rares pertes. Il n’avait rien avoué en cellule, mais Waterford était persuadée qu’ils avaient à faire à la même équipe qu’un autre cas qu’elle avait pu lire sur son temps libre.

Bientôt Rylee confirma que le chauffeur était bien celui auquel elle avait pensé. Il fallait qu’elle lise plus rapidement. Car les équipes étaient déjà en mouvement. Allez !

Puis la réponse lui sauta aux yeux.

Ses prédécesseurs avaient bien faire leur boulot. Leur rapport expliquait, après déduction et preuves découvertes après les faits, comment l’équipe de preneurs d’otages en question –supposément Mercury et sa bande– s’étaient échappé de leur précédente attaque. D’une galerie d’art cette fois, du même architecte que pour la Banque d’Angleterre. John Soane. Les flics avaient aussi débarqués, les négociations avaient commencées et… le sauvetage s'était mal passé. En même temps, avec un artificier aussi barjot que Mayfield à qui ont prête la technologie... A en croire le rapport, les policiers qui étaient intervenus avaient souffert de multiples pertes de connaissances et de brûlures assez importantes des voies respiratoires. Il y avait eu un mort. Bref, s'il avait remis le couvert, ce ne serait pas joli.

Zac et JB venaient d'entrer.

▬ Et merde. RUSH!


Le sang d’Eileen ne fit qu’un tour. Elle se précipita vers l'agent. Allait-elle y arriver à temps, telle était la question.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



Citation :
Eileen finit par comprendre que des explosifs chimiques sont peut être installés dans la banque et se précipite vers Rush pour prévenir les équipes.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm definitely on the spectrum of

socially awkward.
Eileen Andarsan
Eileen Andarsan
PROTECT&SERVE
Messages : 520
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur de Police (S07)
Etat Civil : Célibataire
Mer 3 Juil - 22:09
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !.
Scénario

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Junior termine de placer l’oreillette alors qu'il sent une pression sur son épaule. Il incline le menton en signe de reconnaissance. Depuis dix ans qu'ils sont sur le terrain Jean-Baptiste et Zac sont plutôt rodés. Ils en ont vu des prises d'otage de ce style. La seule différence avec celle-ci c'est qu'il y a l'une des leur à l'intérieur. Aucun droit de se planter, car dans le pire des scénarri Matthew perd mère, père ET parrain. C'est donc avec une pression supplémentaire que l'homme d'action écoute la dernière instruction.

Cette fois il ne prend pas son pied le chien fou. Il n'a pas la gaule. Il n’exulte pas. Il veut surtout s'assurer que Megara va bien. Aucun plaisir là dedans. Rylee a raison c'est peut-être dangereux de l'avoir mis là. Lynch n'aurait pas été de trop probablement. Mais en même temps qui l'aurait arrêté ? Hein, jB ?

Le compte à rebours est rapide. Ensuite c'est une chorégraphie. Le secret est la fluidité. Chacun a une place stratégique.
La matière craque sous la puissance de l'assaut collectif. Les fumigènes recouvre couloir et salle principal d'un voile opaque. Une sorte de brune qui de très loin peut faire penser au fogg anglais, ou à la brume irlandaise.
Sanders couvre les arrières de Lemoine[b] plus que les autres. Le Français est la priorité dans cette équipe d'intervention un point c'est tout. A travers les lunettes de protection il voit de des hommes qui perdent leurs moyens. Il remonte le couloir en comptant les silhouettes.

-" 4." Hurle-t-il en en sommant un homme de se coucher à terre ([b]Curtis
).

L'autre partie de l'équipe vient de pénétrer dans la banque par l'entrée centrale. Ils avancent. Tout semble bien se passer. Sanders garde le gangster en joue. Mais il relève la tête pour continuer d'analyser le lieu. Il fouille à travers la fumée dans l'espoir de pouvoir repérer une silhouette en particulier. Il compte mentalement trois, quatre, cinq, otages. La tension augmente quand il n'arrive pas à identifier les femmes présentes.

-" MEG ?"

Bon eh bien ça fait un peu film Hollywoodien on est d'accord. Mais au moins, une fois qu'il sera que tu vas bien ma chérie, il pourra calmer la contraction de ses doigts sur la gâchette. En tous les cas c'est tout ce qu'on peut souhaiter au gars qui est juste devant ses pieds. Ne pas s'en prendre au membre d'une meute.

Un cracha dans l’oreillette accapare alors l'attention de Junior. Il se concentre sur le son. Ce n'est pas super clair. Il identifie portant le timbre de voix de Blondie.

-" Quoi ? Répéte ?! " Marmonne alors Zac dans son micro interne.



Résumé action a écrit:
Zac suit les ordres (et oui!). Il passe derrière Lemoine et en profite pour immobilisé l'un des hommes.
Allant contre les règles il recherche l'une des otages qui se trouve être la mère de son gosse.
Il capte alors un message de la part de Waterford qu'il tente de comprendre... en vain.




" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 710
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - Bientôt 3 enfants
Jeu 4 Juil - 19:07
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: