AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
-37%
Le deal à ne pas rater :
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
16.99 € 26.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[CLOS] Event #1 : This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Megara M. Sanders
Pour un chèque de trop.Megara & Co


Et voilà... C'est la merde. Une sacrée Merde... J'aime me faire menacer d'une arme au petit matin. Quitte à choisir un gros calibre j'aurais préféré celui de mon homme... Enfin ça c'est si j'en avais un. D'homme. Et pour ne rien changer, mon arme de service était dans ma voiture, bien cachée certes, mais dans ma voiture quand même... Vu qu'on entre pas armé dans une banque en temps normal. Mais il avait fallu que je sois là. Mode pas de bol. Vrai chat noir entre Zac qui me file un chèque, la prise d'otage et maintenant moi qui me retrouve à porter un otage vers la sortie...

Ma robe ne va jamais survivre à tout ça. Ma seule robe habillée. Si j'avais su je serais venue en jeans t-shirt. J'ai à peine le temps de déplacer le blessé que l'on m'avait désigné que celui que je suppose être le chef gueule qu'ils sont en train d'entrer. J'ai à peine le temps de lâcher le blessé que je me fais prendre en otage par celui que je suppose être le chef. Me voici maintenant, une arme sur la tempe, à servir de bouclier humain. Qu'avait dit mon horoscope ce matin? Surtout tenez vous éloigné de tout type d'action. Vous risqueriez de vous faire mal. Comme quoi, les horoscopes ça ne raconte pas que des conneries...

Soudain, des fumigènes recouvre le couloir et la salle principal d'un voile opaque. On y voit pas le bout de son nez. Je me serais cru revenu en Ecosse, au petit matin, devant le Lock Ness, en plein mois de Novembre... J'entends la voix de JB - POLICE! MAINS SUR LA TÊTE! A TERRE! COUCHEZ-VOUS! J'essaie de plonger en avant en écrasant le pieds du chef quand j'entends la voix de Zac. Je marque un temps d'hésitation. Assez pour que le sale type me recolle contre lui alors qu'un tir fend l'air. Je sens l'impact de la balle sous ma clavicule. Je la sens qui me traverse. Bien avant d'entendre le bruit du verre qui se brise. L'impact nous déséquilibre Mercury et moi. Bon sang qu'est ce que j'ai mal.

Un liquide chaud coule et inonde ma robe. Heureusement qu'elle est noire. Je ne sais pas pourquoi, après le cri de douleur, je crie après Zac en lui disant qu'il est armé tout en lui indiquant où je suis. Je me cale derrière le meuble le plus proche que je trouve à tâtons. Poser ma main droite me fait mal. Le dos calé au meuble, je presse la blessure qui saigne. Heureusement la balle est ressortie. Putain de journée de merde... Horoscope chinois 1 - La chance de Megara 0. Again.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


résumé:
 
Megara M. Sanders
Megara M. Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 330
Date d'inscription : 17/03/2019
Localisation : Commissariat
Profession : Secrétaire du Grand Patron-(Ex) Sco19
Etat Civil : Mariée mais Séparée
5th Juillet 2019, 21:35
Revenir en haut Aller en bas
Dice Master

Hands up!

This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !

Les braqueurs


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



ACTION 4

L’escadron est en marche pour aller libérer les otages. Il prend en tenaille de chaque côté de cette bonne vieille Lady aux vieilles pierres. L’opération est déjà immortalisée par des dizaines de caméras amateurs. L’image est relayée par les réseaux sociaux en quelques cliques.

AGENT RUSH : --- Quoi ? Waterford répétez. Terminé.

Les hommes se placent rapidement. Une partie commence à faire évacuer des otages en les protégeant de leurs corps du leur protégés par des gilets. Nova-Lynn et Lizbeth font partie des premiers à retrouver l’air libre. Une équipe médicale les prend immédiatement en charge. L’évacuation se fait le plus rapidement possible alors que les spinners cherchent à avoir les braqueurs dans le viseur.

AGENT RUSH : --- Trouvez-moi l’artificier avant qu’il fasse une connerie.


***

Michael se retrouve menotté et embarqué par la petite équipe de Byrd. Il se débat, contre l’énergie de l’homme en uniforme, qui l’éloigne de la voiture blindée. Il suit la dispersion d’une partie de la troupe. Tout cela est très mauvais signe. Michael ferme sa gueule. Il tâte discrètement le bracelet de sa montre à son poignet gauche. Il la fait tourner jusqu’à atteindre l’excroissance sous le plastique. Il se prépare, inspire, et presse le bouton. L’enclencheur active la bombe qui est placée sous les sièges passagers. La déflagration envoie toutes les personnes en arrière. Les flammes montent vers le ciel. Vingt secondes plus tard il y a une seconde explosion celle du réservoir de carburant. La voiture est totalement cramée.

MICHAEL : « Boum. Haha. »

La puissance du feu a pris tout le monde par surprise. Marlon se retrouve au sol, avec un autre agent. La vibration a fait trembler le sol et les murs sur deux-cent mètres à la ronde. Les vitres d’une boutique sur la droite ont explosées. Il y a plusieurs blessés légers à ajouter à la file de soin… C’est le chaos.

***

La salle des coffres échappe de justesse à une implosion. Bowie profite que la tension de son partenaire se relâche pour lui prendre l’engin explosif des mains et désactiver le mécanisme. Cocker surveille les deux otages Ana. Ils marchent en file indienne vers le centre de l’action. Voyant la fumée par la raie de la porte l’homme prend Ana en bouclier humain pour se protéger.

Le trio entra dans la salle principale quasiment en même temps que les forces de l’ordre. Lenone en tête vit le danger représenté par Babayaga La tentative de la mettre hors compétition s'achève par deux braqueurs à terre pendant quelques secondes. Mais ce furent quelques secondes de trop. Dès qu’il Lenone est au sol un des hommes de la Brigade arrive pour le maintenir au sol et lui ligoter les mains dans le dos. Il le force à se lever et le maintien en respect. Ensuite seulement il demande à la Blonde.

Ca va aller madame ? Vous pouvez marcher ?

CURTIS :-« Michael répond pas chef ! » Il se retourne pour fixer son adversaire. Lemoine et ses hommes qui commencent à prendre le dessus. Alors il braque le Français « Pas un pas de plus ou bien je tire ! » Hurle-t-il en sentant bien que la situation est clairement à leur désavantage là.

***

L'équipe d'intervention est plus nombreuse et mieux armée que le gang de Mercury. L'attaque arrive en plein sur les deux hommes les plus près qui sont bien sonnés. Ils mettent quelques précieuses secondes à réagir ce qui vous donne un avantage certain pour les désarmer. En même temps Mercury. vient de perdre son bouclier de protection. La jeune femme vient de s’échapper derrière un meuble pour se protéger.

MERCURY : « Plan B ! »

COCKER : -« Y en a partout chef. » Gueule le grand en se massant la tempe super douloureuse. Ils sont quasiment encerclés à présent. Dans un dernier élan Cocker avise le grand brun Andrew et le menace en venant vers lui. Il lui attrape un bras et le placé de telle sorte à ce qu’il fasse bouclier humain. « Tu vas être ma porte de sortie. Avance ! »

MERCURY : « Curtis est HS. » Annonce le chef alors qu’il tombe sur le cadavre de son partenaire qui vient de s’écrouler sur le sol. La balle a touché au front. Il n’a eu aucune chance. L’Irlandais regarde autour de lui. Il fait le point: Curtis mort, Lenone arrêté, Mike sans nouvelle… Il regarde Bowie et Cocker tous les deux avec un otage devant eux. « Plan C. » Les deux autres hochent du chef. Ils avancent vers le chef, forment un triangle avec lui pour couvrir tous les angles de vue. Ils gardent les otages devant eux. « Laissez nous passer ! OU TOUT LE MONDE SAUTE !. » Hurle-t-il alors qu’il active le dernier engin explosif de leur artillerie. Une minuterie débute. Il va falloir faire moins de bruit pour localiser son emplacement… dans les temps!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Rappel des règles
- Jet de dé pour savoir la réussite d'une action individuelle (fonction incorporée sur le forum), si le MJ le demande dans son post. (A lancer dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].)
- Min 250 MAX 500 par réponse.
- Mettre en gras les noms des personnages joueurs et non joueurs cités dans votre post.
- Résumé des actions à la fin de chaque post.
- 1 tour relancé chaque dimanche soir, par le MJ, pour un échange dynamique
- Un sujet en flood est ouvert pour que vous puissiez tous vous y concerter. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Know the rules:
 
Dice Master
Dice Master
MJ
Messages : 544
Date d'inscription : 20/11/2011
Profession : Lanceur de dés
8th Juillet 2019, 22:00
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Retournement de situation, encore.
Event 1

Après le boucan causait par les forces de l’Ordre, Léliana et Liz sont emmenés vers la salle centrale avec les autres otages. Cependant, tout ne se passe pas comme prévu et le nombre de ravisseurs commençait à diminuer grâce à l’intervention de la FO. Liz a pu parvenir à fuir la banque avec d’autres otages, ce qui rassurent la brune. Or, la jeune Bertinelli ne semblait pas encore avoir terminé avec le cambriolage et elle était encore l’otage de Bowie. Ce dernier semblait bien ravi de l’avoir à ses côtés pour utiliser la femme comme bouclier humain. Il y avait du mouvement partout, il était difficile de discerner des bons, des neutres et des méchants. En tout cas, l’Italienne ne pouvait pas fuir pour se mettre en sécurité. En effet, elle sentait le canon du pistolet du chauve pas loin de son dos. Un faux mouvement et elle se faisait tirer dessus. Il fallait attendre le bon moment pour réagir, mais pas trop non plus. Heureusement que son oncle avait fait partie des forces spéciales dans l’armée Italienne et qui lui a appris pas mal de choses. L’enseignante ne réagit pas, elle patiente pour le moment venue. De toute façon, l’endroit est devenu un tel bordel que ça ne pouvait que déstabiliser quiconque était en plein stress. Les cambrioleurs n’avaient sans doute pas prévu un tel échec et ça pouvait s’entendre quand on parlait entre eux. Bowie, Cocker et un certain Mercury s’étaient rejoint et ils savaient que ce n’était pas bon. Elle les écoute, ils n’avaient plus le choix à aller jusqu’à un plan C. La jeune femme avançait doucement, elle pouvait voir la police se dirigeait vers eux. Mais, ils n’allaient pas pouvoir faire grand-chose à cause des otages servant de bouclier humain.

Léliana est l'otage de Bowie, tout le monde stresse et elle sait que l'équipe des braqueurs a été réduit de moitié. Ils doivent être stressés et trop concentrés sur la police pour éviter de se prendre une balle. Cela semble risquer, mais il est hors de question qu'ils partent libres comme l'air. La belle Bertinelli joue la comédie en tombant en arrière, elle devait désarmer Bowie et le neutraliser. Elle parvient à la prendre de court et à le désarmer. La femme lui donne un coup dans les parties génitales afin de l’empêcher de bouger de trop. Alors qu'il se tient l'entrejambe, les rôles s'inversent. Mercury lui balance un regard atterré face à tellement d’incompétence. Il le voit devenir un bouclier humain pour la jeune femme. La situation devient critique pour eux, mais pour Léliana, c’était un moyen de se libérer temporairement de leur joug. La brune fixe Mercury d’un regard noir. « Aucun de vous ne sortira d’ici vivant. » Elle recule petit à petit afin d’être loin d’eux, mais ça prend du temps. En effet, le chauve (Bowie) est costaud et lourd à transporter surtout qu’il ne se laisse pas faire pour autant. Elle murmure à Bowie. « La famille De Santi est loin d’être facile à prendre en otage, retiens bien ça. » Et dire qu’elle n’aime pas utiliser ce nom de famille pour y être identifié, mais si ça pouvait le calmer un peu, alors pourquoi pas.

© HELLOPAINFUL





Résumé:
 
Invité
avatar
Invité
10th Juillet 2019, 12:24
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !
Event #1
Dans l’idée on devait partir pour aller vers la bouche d’égout au cas où ils sortent par là si jamais une partie échappait aux sections d’assaut. En vrai on a à peine fait quelques mètres Marlon et moi que cet enfoiré fait péter la bagnole et franchement on l’a pas vu venir. Et 'tin je suis plutôt contente qu’on ait commencé notre chemin vers l’égout car cela nous permet d’être soufflés par l’explosion sans non plus en crever comme des cons. Décidément je DETESTE les bombes. Je me redresse difficilement alors que j’ai les tympans qui sifflent à mort et j’ouvre et ferme ma bouche comme si ça pouvait faire quoique ce soit mais franchement j’ai un son strident bien trop ancré dans mes oreilles pour obtenir quoique ce soit. Je me traîne un peu pour aller vers la carcasse de Marlon qui bouge aussi légèrement. « Ca va ? » J’hurle parce que je n’entends rien. Je sais c’est très con il ne va pas plus m’entendre de toute façon il est dans le même état que moi et quand je vois qu’il me parle mais que je ne comprends pas vraiment plus je lui dis de lâcher l’affaire.

Je m’assoie pour regarder autour de nous le chaos ambiant alors qu’une partie des secours arrivent en courant, ne pouvant pas vraiment nous mettre des tonnes de renforts comme il y a déjà des blessés partout. Une fois que ma tête ne tourne plus trop je me redresse pour aller voir si les gars qui avaient Mickael vont bien mais ils étaient plus loin que nous normalement… J’aide les gens qui sont blessés un peu partout à rejoindre les secours alors qu’on me fait signe qu’il faudrait que je me soigne aussi à un moment. Ouais ouais bah ça va attendre, je suis pas morte et c’est pas quelques morceaux de verres qui vont me tuer de toute façon hein. Je vérifie aussi qu’une équipe est bien partie vers les égouts parce que Marlon et moi on n’est clairement pas en état pour le faire, on a déjà du mal à trouver notre équilibre.
code by exordium.


Résumé:
 




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
25th Juillet 2019, 11:30
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Andarsan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
This is a hold upft. Scénario
Eileen avait rejoint l’Agent Rush rapidement, lui transmettant l’information de vive-voix. A l’intérieur le chaos semblait s’installer mais, malgré les blessés, leur équipe reprenait désormais l’avantage. Jusqu’à ce que Mercury ne sorte leur dernière carte. Une bombe. Dont il venait d’activer le minuteur.

▬ J…. F…! s’étrangla-t-iel, avant de s’élancer vers la porte de la banque encore ouverte.

Iel ne faisait certes pas partie de l’équipe d’intervention, ni de celle de déminage mais iel disposait d’informations que les autres n’avaient pas. Or les transmettre aurait demandé plus de temps qu’ils n’en disposaient puisque le stress de la situation l’avait rendue mutique ; l’une des nombreuses joies de son handicap. Et si celui-ci lui faisait d’habitude respecter les règles au pied de la lettre, iel était prête à subir les conséquences de son action. Après tout, c’était le plus pragmatique.

Callan sur ses talons, Eileen dévala plusieurs séries de marches pour atteindre les toilettes des employés masculins. Ils étaient loin du lieu de l’action mais on était jamais trop surs. Après un signe à son coéquipier, iel fit voler la porte d’un coup d’épaule et ils entrèrent l’arme au poing. Rien. Excepté un bip discret.

▬ On a trouvé la bombe. informa Callan par les canaux de communication. Toilettes hommes, 3ème sous-sol à l’est du bâtiment. Eileen lui fit un signe. Rectification, on a trouvé une des deux bombes.

Car s’ils avaient suivi le même pattern que la dernière fois –ce qui semblait être le cas au vu de la position de celle-ci – cela signifiait qu’ils venaient de trouver celle censée déstabiliser la structure du bâtiment. Les seuls hics, c’était qu’iel ignorait où se trouvait la deuxième, ou comment désamorcer celle-ci de manière 100% sûre. Pourtant, elle n’affichait déjà plus que 116 secondes. Il fallait faire quelque chose. Les démineurs n’arriveraient surement pas à temps. Surtout avec un talkie-walkie qui décidait de faire des siennes à un moment aussi crucial. Fuck.

Se retournant dans la précipitation, iel se mangea le sèche-main qui trainait par-là enhauteur. Est-ce qu’il avait toujours été là ce machin ? En tous cas, la douleur fut aussi vive dans son visage que la précipitation mais le karma décida que c’était suffisant pour les reconnecter à l’extérieur. Mais pas suffisant cependant pour leur donner autre chose qu’un démineur à l’accent texan prononcé, tellement haché par l’appareil que même Callan n’était pas sûr d’avoir bien entendu. Pourtant rouge et bleu étaient quand même des mots vachement distincts. Surtout quand il s’agissait de devoir couper des fils de bombes.

Iel ordonna à Callan de sortir de la pièce –il avait une famille, lui, iel n’avait qu’un frère– et les mains tremblantes s’approcha du fil rouge. Avant d’être interrompue par le démineur qui avait réussi à débarquer rapidement. Et qui, lui, savait ce qu’il faisait. 00:23 affichait la bombe. Il était temps.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



Citation :
Eileen (mutique) fonce chercher à l'endroit où elle pense trouver une bombe, en ce basant sur d'anciens cas.
Iel la trouve avec Callan.
Iel se prend un sèche main dans la figure dans la précipitation
Le démineur fini par arriver in extremis
[/quote]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm definitely on the spectrum of

socially awkward.
Eileen Andarsan
Eileen Andarsan
PROTECT&SERVE
Messages : 509
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur de Police (S07)
Etat Civil : Célibataire
28th Juillet 2019, 15:32
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !.
Scénario

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le braqueur noir a profité d'un mouvement de foule pour bouger. Il n'est plus dans le viseur du flic. Il braque de nouveau. Même si c'est à la vitesse de l'éclair c'est trop tard. Un collègue vient de bouger et lui bloque la vue sur la cible. Cocker vient ainsi de gagner un sursis. Quelques secondes... Mais quelques secondes ça suffit.

- " C*** ! "

Junior cherche à communiquer avec l'extérieur (Eillen) à deux reprises. Mais le signal ne passe toujours pas. Il est possible, même fort probable que le petit génie de cette bande est fait en sorte de brouiller les signaux. Il voit sur la droite que l'évacuation des otages se poursuit dont Nova-Lynn. Une file indienne de fourmis silencieuses qui exécute des entrées sorties, alors que le premier nuage de fumigène se dissipe lentement dans l'atmosphère du hall.

Zac analyse de son regard de flic. Il voit un homme à terre. L'un des braqueur Curtis. Un de moins à prendre en compte c'est déjà un bon point pour eux. Seulement, il en voit encore trois bien debout eux. Ils ont l'air de s'agglutiner dans la même zone. Il connaît ce genre de tactique. Agir ! Vite !

- " Les laissez pa... " La fin de la phrase tombe à l'eau. Les hors la loi se sont tournés le dos. Sanders cherche Lemoine des yeux. Il fait signe d'encercler la zone. Ils sont savent faire avec ce genre de merdier. Le souci, c'est qu'il y a encore des civils sur place, dont la sulfureuse Hope d'ailleurs, qu'il voit un peu plus loin. Il la couvre de loin tout en avançant en crabe vers la zone de tension. " MERDE! " Une bombe. Une bombe dans une structure de cet âge... " Fais chier !!" Zac gueule alors dans le micro : " Marlon ?! Rylee ?! Où vous êtes ? ! On a besoin de renfort !! " Ils ne seraient pas trop de 4.

BOUM
Le petit artifice du chauffeur vient d'exploser en face de la banque. Là voilà ta réponse Junior.

- " Madame a raison. " Dit Sanders en arrivant devant Mercury & Coker. Il braque alerte comme un chasseur. " Vous êtes cuit. " Il sort des liens en plastique d'une des poches de sa tenue et les tends à la jeune femme Ana qui tient Bowie en respect. Pendant ce temps il fait signe aux collègues de gérer le cadavre et le Bowie. Il avance d'un pas pour imposer son autorité au chef de la meute. Il lève son casque pour regarder Mercury dans les yeux. " Où est ma femme connard ? " Qu'il le questionne sur un ton menaçant. Megara n'est pas visible et ça le tend au maximum.

Lentement, mais sûrement l'escouade d'intervention encercle les deux derniers braqueurs.

- " Allez faites pas les cons. " Siffle Zac entre ses dents, alors qu'il espère le contraire...



Résumé action a écrit:
Sanders perd Cocker dans son viseur.
Il rejoint la position des braqueurs. Il demande de l'aide à la Strike. Dont JB qui est avec lui sur place.
Il menace de façon directe le chef de bande.
Il attend la moindre petite erreur des malfrats pour avoir la permission de tirer.




" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
28th Juillet 2019, 16:43
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Paddington
Le tumulte et le chaos, ravivés par l’arrivée des forces de l’ordre, une secousse qui avait tout l’air d’une explosion étouffée par les murs de la banque, les cris des braqueurs, leurs voix autoritaires, empreintes malgré tout de cette touche d’instabilité et d’absence de contrôle ; tout cela avait réveillé le grenadier. Il ne manquait plus que cette odeur de jungle humide Malawienne, et le poids de son kit. Le docteur Paddington lâcha complètement les rênes du corps d’Andrew, lorsque Cocker lui agrippa le bras.
L’anglais n’étant tangiblement pas armé par autre chose que sa carrure. Mais derrière le crâne, il orientait déjà son affût. Il avait assez joué la comédie, et puisqu’il ne semblait pas y avoir de fin où les braqueurs sortiraient indemnes, entiers, vivants, et tout court de cette banque, il était hors de question pour le psychologue de subir la volatilité de la situation.i]
Mais d’abord… il fallait redonner un avantage à l’ex-sergent. D’abord, il fallait mettre cette arme à feu hors d’état de cracher son plomb. Des années d’entraînement, de « drill », de répétition et de mise en action, vinrent accompagner l’action d’Andrew. Alors que Cocker le ramenait à lui pour se cacher entre ses épaules, Andrew fit mine de perdre l’équilibre, comme surpris et emporté par le braqueur. La voix intérieure du capitaine Daur résonna un court instant dans le crâne.

Éjection du magasin…

Se rattrapant sur Cocker, un bras s’enroula autour de celui tenant l’arme, et d’un geste vif quoi que grossier, pressa le bouton d’éjection du magasin qui tomba au sol de son poids mort.

Éjection de la cartouche…

La main remonta vers la culasse, Andrew faisant face à l’adversaire. Il ne s’en rendait pas compte, mais son rythme cardiaque s’était propulsé sous l’adrénaline. Regardant le braqueur droit dans les yeux, sa main libre fit un mouvement de charge, et la cartouche quitta sa chambre pour voler plus loin.

Prendre la distance.

Et maintenant qu’il était désarmé, Andrew pouvait s’écarter. Le danger mortel était amoindri. Alors il tomba, pour de vrai cette fois. Allongé sur le flanc, les bras couvrant son visage pour le protéger du courroux de Cocker, les jambes pliées prêtes à déchaîner son excitation palpable d’être au combat, Andrew espérait que cet imprévu déclencherait la chute de son ravisseur.
Sous stress, l’être humain perd toute capacité motrice fine. Si Cocker avait la brillante absence de se rendre compte de l’inutilité de son arme, Andrew gagnait trois secondes. La première, l’incrédulité de son assaillant. La seconde, une arme qui émet un cliquetis pathétique une fois braquée sur lui, en l’absence de projectile. La troisième – et la plus importante – la réalisation de la perte de son arme à feu, réel poids dans l’acte présent.

Mais si la police était entraînée comme il le pensait, cette troisième seconde serait celle suffisante pour qu’un agent n’aille enfoncer quelque dose de 9mm dans son centre-masse.


Résumé
Spoiler:
 

Andrew Paddington
Andrew Paddington
PROTECT&SERVE
Messages : 124
Date d'inscription : 17/03/2019
Localisation : Londres
Profession : Psychologue/thérapeute
Etat Civil : Célibataire
31st Juillet 2019, 00:46
Revenir en haut Aller en bas
Megara M. Sanders
Pour un chèque de trop.Megara & Co


Je me suis trainée tant bien que mal vers le bureau de change. A quatre pattes, une balle dans l'épaule, ressortie certes, et un poignet en vrac c'est tout de suite moins fun. Et ma robe est fichue... Trou, poudre, sang... Fait chier. Je douille. Et dès que j'enlève ma main ça pisse le sang. Ah clair qu'il m'a pas loupé l'abruti derrière sa lunette... Si je sors de là, je vais lui offrir un cours privé de visée à grands coups de canette de bière sur le crâne.

J'essaie de redresser la tête et me voilà prise de haut le coeur. Je ne me souviens pas d'avoir mangé ce matin. Ma vue se brouille. C'est pas bon. Il ne faut pas que je m'évanouisse. Bon sang Meg... Des balles tu t'en ais déjà pris... Bon y a plus de 8 ans mais quand même. Aller appuie sur cette blessure... J'y vois plus grand chose tout est flou... Contre coup de la balle? trop de fumigènes? Un peu des deux surement.

Ma tête dodeline jusqu'à ce que j'entende un truc explosé. Le son et les vibrations me remettent en alerte... Mais pas très longtemps, je me ressens flancher. - "Madame ?!" Je relève la tête. Ah... " Miguel? " Je le reconnais, enfin je crois. Ou alors le type à les mêmes yeux. Je grimace quand il me touche. Ca fait un mal de chien. Je l'entends donner mon état par radio.

" Où est ma femme connard ? " Ce ton menaçant, ce timbre de voix. Ca me fait réouvrir les yeux. Ma femme? Il vient vraiment de demander où j'étais en m'appelant MA FEMME? Ca faisait plus d'un an qu'il avait pas employé le terme. " Bébé? Je suis là. Sous le comptoir." Ouu j'aurais peut être pas du élever la voix... Ca tourne drôlement. Je crois bien que je vais voir des pommes.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


résumé:
 
Megara M. Sanders
Megara M. Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 330
Date d'inscription : 17/03/2019
Localisation : Commissariat
Profession : Secrétaire du Grand Patron-(Ex) Sco19
Etat Civil : Mariée mais Séparée
31st Juillet 2019, 18:46
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Event #1
This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !


C'était un peu le bordel, mais au moins, l'équipe d'intervention avait réussie à surprendre certains des braqueurs, les mettant hors d'état de nuire. C'était sans compter sur le fait qu'ils avaient des bombes comme menace sérieuse. Ce qui ne manqua pas de faire grogner JB. L'explosion qu'il entend à l'extérieur pourrait l'inquiéter, s'il ne se retrouvait pas face à un des braqueurs prêt à lui mettre une balle entre les deux yeux, mais l'un de ses équipiers n'hésite pas non plus à lui mettre une balle entre les deux yeux. Quand la vie d'un policier est en danger, plus personne ne réfléchit, c'est l'instinct de survie qui prévaut.

Autant se concentrer sur les autres, il entend dans son oreillette que tout ne va pas si mal, quand bien même tout peut partir en live d'un instant à l'autre. Il doit se concentrer sur ce qu'il se passe à l'intérieur, surtout que Zac est vraiment aussi intenable que les bombes qui peuvent péter d'un moment à l'autre. Il faudra vraiment qu'il le remette au pas une fois que tout ce bordel sera terminé.

Reconnaissant Andrew, il le voit mettre un terme rapidement à sa prise d'otage, ce qui pourrait le faire sourire, si la chose n'était pas aussi grave, sans attendre, il tire droit dans la poitrine de Coker, ne lui laissant clairement aucune chance de s'en sortir. Voyant que les autres mettaient à mal l'équipe de criminel, qu'on lui transmettait par radio que la dernière bombe était mise HS, il gardait le chef de la bande dans sa ligne de mire.

- Lâchez vos armes! A terre! Si vous voulez pas rejoindre vos copains, rendez-vous!

Son regard crocha alors un instant sur une silhouette qu'il reconnut sans problème. Elle?! C'était vraiment trop beau pour être vrai, mais était-ce l'endroit? Heureusement qu'il portait une combinaison complète, la tueuse à gage (Hope), ne pourrait ainsi pas le reconnaître tout de suite. Il lui faudrait trouver un moyen de la mettre hors d'état de nuire aussi, elle avait les mains attachées, ce qui était un bon début.

Que Zac gueule comme ça, pour Marlon et Rylee ou Meg', ne manqua pas de faire serrer les dents JB. Il aurait pu lui gueuler de la fermer, mais ce n'était pas le moment de montrer quoi que ce soit aux ennemis, il s'approchait, pour lui poser une main sur l'épaule, qu'il se calme un instant, faisant signe d'un mouvement de la main du côté de la voix de Megara qu'il avec perçu juste sur leur droite. Depuis quand on donnait autant d'informations à la con à des criminels? Junior avait vraiment besoin de vacances...

Quant aux deux derniers membres du gang, leur vie ne tenait qu'à un fil, ils avaient intérêt à faire ce qu'on leur demandait. Les otages qui pouvaient déjà être sorti, se faisait escorter par une partie de l'équipe d'intervention, aucunement besoin de prendre plus de risque.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Résumé a écrit:
> JB abat Coker sans attendre, grâce à Andrew.
> Le fait que les bombes ne soient plus des menaces, lui permet de faire comprendre au chef de l'équipe qu'ils ont perdu.
> Il reconnait Hope et se demande comment l'attraper.
> Zac lui court sur le haricot et il lui montre où se trouve Meg.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1502
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
9th Août 2019, 13:32
Revenir en haut Aller en bas
Dice Master

Hands up!

This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !

Les braqueurs


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



ACTION FINAL


AGENT RUSH : --- "Bien joué Waterford." Dit le coordonnateur à la jeune femme. La perspicacité de la jeune femme a été un vrai atout. Il salut son coéquipier. Voilà la menace principale écartée. S'il n'y a pas de nouvelle surprise... Ils devraient s'en sortir. "Bien. Rejoignez Mac Gee. Il faut nettoyer tout ça. " Rush sait que la matinée va encore être longue. Le temps d'évacuer les civils, gérer les prisonniers et les politicards. Il observe le bordel dans la pièce avant d'annoncer. "11h15 débriefing au Bureau. Que tout le monde soit là. " Puis, il remonte vers le cœur de la banque pour assister à la fin de l'intervention.

L'Irlandais aux commandes du vol regarde Cocker prendre une balle à bout portant. Le gilet pare-balles fait le travail bien sûr. Mais une tâche sombre se dessine lentement sur le poitrail. Tous les deux comprennent le verdict.

COCKER : -« Merde Karl. » La main se couvre de sang. Il fixe le chef de bande incrédule. Ils devaient faire ça vite. Il aurait eu l'argent pour soigner Patty et... L'homme est en détresse respiratoire. La mort est déjà là. Il chue. Deux hommes morts. Deux autres dont ils ne savent rien. C'est un fiasco. Une hécatombe. On n'a jamais vu ça.

BOWIE : -« Non... Bob. Putain, BOB !! Bob ! » Appelle l'homme entre fureur et dénie.

MERCURY : « ... David. » L'homme de main n'écoute rien. Il fixe le visage de son pote mort. Une veine palpite à sa gorge. Il relève un regard noir sur les hommes en uniformes. « DAVID! » Mercury grogne. Il vérifie que les armes restent immobiles de l'autre côté. Puis il lance d'un ton dur: « Pense à ta femme. » La tension de Mercury fait trembler sa main. Il regarde en direction du meurtrier (JB) de son homme. Il lui fait la promesse d'un règlement de compte futur.

La fin de l'équipe arrive alors. Ils aident les civils à se lever pour sortir de la banque (Léliana, Andrew & Hope). L'évacuation se fait dans le calme et le silence. Maintenant que le danger est écarté un calme étrange se propage sur la scène de crime. Les deux braqueurs encore debout sont sortis menottes aux poignée, par la grande Porte. Ce sous l’œil des snipers.

AGENT RUSH : --- "Embarquez-moi ces deux-là. Qu'ils rejoignent leurs camarades." Ordonne l'agent en reluquant le leader d'un air mauvais. Depuis le temps qu'ils cherchent à le coincer celui-ci. Pas mal comme prise pour un début de journée ! Il avance, entre Zac et JB et se redresse avec un air sérieux. "Bon travail messieurs." Le regard passe sur Andrew qu'il gratifie d'un salut respectueux.

Un peu plus loin Miguel prend en charge l'agent Sanders qui a été méchamment amôchée. Il appelle de l'aide pour qu'elle soit déposer sur un brancard.

MIGUEL : - Miller ! Préviens les Urs. C'est une des nôtres. Il sourit à la jeune femme et la maintient consciente en lui parlant. Hey Sanders tu restes avec nous ? Comment il va le gamin ? Un grand barbu débarque alors dans leur dos. Il indique sa présence d'une tape dans le dos de l'agent. Une civière attend pour transporter la blesser. Préviens son mec qu'on la transfère.

A l'extérieur c'est toujours le chaos. La cellule de crise grandie pour gérer les nouvelles victimes de l'explosion du véhicule. Il y a d'autres effectifs qui sont appelés pour venir prêter main forte. Mais, il va leur falloir quelques minutes.
Un journaliste tente encore de faire une percée pour venir interroger les flics blessés. Il va y en avoir de paperasse sur ce braquage sanglant.

MICHAEL : « A bientôt beauté. » Balance le voleur à Rylee juste avant que la portière de la voiture de police claque.

Les blessés sont peu à peu pris en charge pour être transportés à l’hôpital. Là où l'on pourra les prendre en charge. La civière qui contient Megara passe devant Marlon & Rylee. L'ambulance démarre quelques secondes plus tard.

AGENT RUSH : --- "Lynch. Byrd. Bien géré. Maintenant vous allez me faire un bilan complet. Débrif à 11h15. " Rush presse l'épaule du Tank au passage. Il s'éloigne pour prendre la suite des opérations. Il salut Olivia qui arrive du terrain pour soutenir.

Lady Threadneedle Street est fermée à durée indéterminée, le temps de lui refaire une beauté. Les hors-la-loi viennent d'embarquer directement pour le pénitencier de la ville. Maintenant, il va falloir garder un œil sur ces fichus Irlandais et voir avec Le Directeur comment gérer les représailles des veuves et des frères d'armes. Mais avant... il va falloir prévenir les familles des victimes. Encore une belle journée qui débute à Black London!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Rappel des règles
- Jet de dé pour savoir la réussite d'une action individuelle (fonction incorporée sur le forum), si le MJ le demande dans son post. (A lancer dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].)
- Min 250 MAX 500 par réponse.
- Mettre en gras les noms des personnages joueurs et non joueurs cités dans votre post.
- Résumé des actions à la fin de chaque post.
- 1 tour relancé chaque dimanche soir, par le MJ, pour un échange dynamique
- Un sujet en flood est ouvert pour que vous puissiez tous vous y concerter. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Know the rules:
 
Dice Master
Dice Master
MJ
Messages : 544
Date d'inscription : 20/11/2011
Profession : Lanceur de dés
18th Août 2019, 22:49
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !.
Scénario

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les malfrats sont mis sous contrôle en très peu de temps. D’autant qu’ils ont des anciens dans la maison. Sanders peut voir l’ancien sergent ( Andrew) s’occuper comme un grand de son agresseur. Il n’est d’ailleurs pas le seul à avoir des bases d’auto-défense dans la place.
L’exécution sommaire de l’un des braqueur ne fait pas sourciller l’agent. Il y a déjà eu des civils de tuer. La zone est clairement sensible. Ils ne peuvent pas se permettre d’être des enfants de cœur. Rush avait été clair. Ils devraient être tranquilles.

Zac vire brutalement son regard sur le mec, qui lui prend l’épaule, avant de reconnaître son chef d’équipe. La tension redescend d’un cran illico. C’est JB. Il n’y a pas de raison de s’énerver. Junior se calme. Immédiatement son esprit se concentre sur la deuxième urgence.

- " … Meg ? "

Mais tout de suite il entend la voix de Megera sur leur droite. Il fonce vers le comptoir. Il vire sa cagoule en regardant ce que font les deux hommes au-dessus d’elle. Elle est blessée. C’est une balle. Comment est-ce que ça a pu arriver… ?

- " JE … la porte. " Sanders pousse l’homme d’un coup d’épaule autoritaire pour passer. Il s’agenouille devant Meg. Il scrute la plaie à son épaule. Ca a l’air propre et superficiel malgré tout. Cela le rassure et lui redonne un peu de couleur. Il s’avance et il la prévient. " Je te soulève à trois. … Trois. " Dit-il en refermant ses bras pour la porter en princesse. Il l’installe sur la civière et escorte le déplacement vers la sortie de la banque.

Junior fait, ceci dit un crochet pour informer Lemoine. La mère de son gosse est la priorité pour l’instant. Il ne peut pas rester pour la suite. Tant pis pour Rush et ses beaux discours. La famille d’abord.

- " Je vous rejoins dès que je peux. " A son tour, il attrape l’épaule du vieux loup en signe de fraternité. Le fait que Meg soit à l’abri l’a déjà rassuré. Bien entendu, il y a le cas de sa soeur en fond de pensée. Cependant, ils reprendront cela plus tard. Avant de disparaître, il marmonne : " A mon avis c’était pas pour l’IRA. " Parce qu’il y aussi et surtout l’enquête qui continue. Eilleen lui expliquera le bordel plus tard.

La civière est portée jusqu’à l’une des ambulance. Zac escorte toujours. Il regarde les braqueurs se faire embarquer. Il aperçoit le reste de la Strike. Voilà pourquoi ils ne les ont pas vus. La gueule du Tank l'inquiète un peu. Junior siffle pour attirer l’attention de Byrd. Il fait un échange visuel demandant si ça va aller. Ils vont certainement se retrouver à l'hôpital.
Le jeune loup aide à monter Megara dans le véhicule. Il monte à sa suite, saute et marche tête baissée pour se glisser dans le fond. Les portières claquent. Un moteur gronde.

- " Qu’est-ce que tu foutais là ? " Zac tâte ses poches arrières. Il se souvient avoir laissé son téléphone dans l’autre pantalon. Merde. Il appellera l’école de Matthew là-bas.



Résumé action a écrit:
Junior assiste à l’exécution de Coker.
Il retrouve Megara blessée et décide de l’escorter jusqu’aux urgences.
Il prévient JB, croise les deux autres, et monte dans le véhicule.
Sanders sera un peu en retard à la réunion de 11h15…




" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
19th Août 2019, 11:58
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Retournement de situation, encore.
Event 1

Les rôles s’inversent, à présent, Bowie était devenue l’otage de Léliana et elle pouvait reculer vers les policiers. La brune avait réussi un coup de maître et encore, elle a eu de la chance que ses coéquipiers n’ont pas réagi. Les forces de l’ordre interpellent le chauve et décident de faire sortir Ana avec d’autres otages profitant du chaos et de la fin du braquage pour éviter des pertes humaines. L’enseignante se met un peu à l’écart et regarde la banque depuis l’extérieur, il y avait du calme. Autour d’elle, ça semblait agité avec les journalistes, les civils et les restes de la police en train de sécuriser le paramètre. Ah oui, il y avait aussi des ambulanciers et l’un d’eux vérifie si la Bertinelli allait bien et d’un hochement de tête, elle indiquait que tout allait bien. La brune n’était pas blessée ni rien et encore, Cocker l’avait épargné malgré le fait qu’elle a failli tuer l’un de ses hommes et qu’elle les avait ralenti dans leur progression. Pour aujourd’hui, elle avait assez donné en matière d’adrénaline et sensation forte. Nightingale allait se reposer ce soir. Au loin, elle aperçoit Rylee qui semble aller bien et cela la soulage. Ceci dit, elle n’allait pas aller l’embêter et disons que Léliana n’avait guère envie qu’on lui pose des questions sur sa présence ni même à propos de sa façon d’avoir neutralisé à deux reprises l’un des braqueurs. Ryry est dans les parages et elle pourrait peut-être déraper en voulant faire dans l’humour. Apparemment, ça s’est terminé avec deux hommes d’arrêté, Bowie en fait partie. Leur regard se croise au loin avant que la brune décide de partir des lieux.

Partant dans une ruelle, elle ne se sent pas suivie ni rien. Léliana prend alors son téléphone et prévient son établissement qu’elle risquerait d’être en retard en lui expliquant la raison. Le proviseur lui demande de prendre sa journée et qu’il lui trouvera un remplaçant pour la journée. Une telle épreuve, ce n’était pas facilement moralement selon lui et ça pourrait avoir un impact sur son travail de professeur. Cela arrange bien la jeune femme, elle allait en profiter pour se reposer chez elle et réfléchir à son avenir privé. Professionnellement parlant, elle était déjà bien à bosser dans une université donc elle n’avait pas à se poser de questions sur son boulot. Or, quelque chose l’inquiète et c’est à propos de ces braqueurs, elle espérait vraiment qu’ils restent en prison. Bowie connaît son visage et il pourrait avoir dans l’idée de se venger un jour, qui sait. Là-dessus, inutile de s’inquiéter, elle avait confiance à la police. Direction la maison pour se reposer et se préparer pour les jours à venir.

© HELLOPAINFUL




Résumé:
 
Invité
avatar
Invité
29th Août 2019, 17:20
Revenir en haut Aller en bas
Megara M. Sanders
Pour un chèque de trop.Megara & Co

" Hey Miguel... Contente de te voir... Årg... Matth? Il va bien. Il est à l'école là... Ça fait un mal de chien tu sais... Et toi la famille... " J'ai du mal à me fixer sur des idées claires. J'ai la vision qui me joue des tours. Enfin jusqu'à ce que Zac vienne jouer les gros bras et prenne les choses en main d'autorité.

Il me dit qu'il me porte à trois. Je peux pas lever mon bras. Même si je suis préparée à ce qu'il me soulève ça me tire quand même une grimace. Il m'installe et ne me quitte pas. Ça m'étonne qu'il rejoigne pas JB de suite pour le debrief. Je sais pas trop comment analyser son comportement. Et pourquoi Ma Femme... Je suis tentée de prendre sa main mais on est sur un lieu de travail. Du coup je me retiens. Ils insistent pour me mettre un masque à oxygène. J'en veux pas. J'en ai pas besoin. Mais Miguel est du genre têtu et me le met d'autorité. Je suis un peu las alors je me laisse faire.

Il me laisse deux minute pour un crochet vers l'équipe. Je les regarde un peu avec la tête qui tourne. Je vois les braqueurs se faire embarquer. J'en compte deux de plus que ce que j'avais compté dans la banque. Je réfléchis encore à comment j'ai pu me prendre une balle quand Zac revient pour me faire monter dans l'ambulance et... Il monte. Pourquoi ? Pourquoi il grimpe dans l'ambulance ? Pourquoi il reste pas avec les autres? Bordel pourquoi j'arrive pas à le décoder.

Je le regarde monter à ma suite. Je le regarde se glisser le dos voûté jusqu'à moi. Sa voix est las quand il me demande e que je foutais là... Je tire lentement sur le masque pour lui parler. " Je déposais ton chèque pour Matthews. Je pouvais passer que ce matin sinon j'ai pas les bons horaires pour la banque tu sais... " Je grimace un peu parce que mon épaule me lance. Elle me lance assez pour que finalement je tombe dans les pommes les yeux à peine fermés.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


résumé:
 
Megara M. Sanders
Megara M. Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 330
Date d'inscription : 17/03/2019
Localisation : Commissariat
Profession : Secrétaire du Grand Patron-(Ex) Sco19
Etat Civil : Mariée mais Séparée
29th Septembre 2019, 11:42
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Event #1
This is a Hold Up Lady Threadneedle Street !

Heureusement que les malfrats n'étaient pas complétement cons et que finalement, ils se rendaient enfin! Ils en avaient fait des dégâts mais au moins, JB n'aurait pas une mort en plus sur la conscience. Même si cela ne l'empêchait pourtant pas de dormir. Il regrettait seulement que des innocents aient subi les conséquences d'un casse qui aurait pu bien mieux se passer.

Son regard ne quittait pas celui du chef d'équipe. Qu'il lui fasse les menaces silencieuses qu'il voulait, cela ne lui faisait guère peur. Le chef de la Strike Team était habitué à dormir avec des menaces au-dessus de sa tête. Ce n'était pas pour rien qu'il y avait sous son lit, une arme de poing, toujours prête à servir.

Pour le moment, les cambrioleurs se voyaient menottés et sortir sans aucune douceur de la banque. JB laissait Zac s'occuper de Meg', même s'il aurait tendance à vouloir lui remonter les bretelles. Il le ferait, mais quand ils seraient tous un peu plus au calme. Éviter un esclandre au milieu de tous ces inconnus. Et les collègues n'avaient pas non plus à voir les remontrances au sein de l'équipe. Il aurait voulu pouvoir reporter son attention sur la femme qu'il avait reconnu mais cette dernière avait mis les voiles avec une rapidité déconcertante... il grogna dans sa barbe tout en enlevant sa cagoule, alors qu'il sortait à son tour de la banque pour croiser l'agent Rush, plutôt satisfait de ce qu'il s'était passé finalement. Chacun sa vision des choses. Il offrait un petit sourire à Meg' qui embarquait dans l'ambulance, accompagnée de Zac, serrait la main d'Andrew pour le remercier de sa réactivité et allait voir comment se portait Rylee et Marlon, avant d'aller remercier Eileen de sa rapidité d'action.

Finalement, tout ne finissait presque pas si mal. Mais l'enquête risquait d'être longue. Surtout s'il fallait aller fouiller chez les Irlandais. Tout le monde savait à quel point cela pouvait être chaud... autant dire qu'ils avaient encore pas mal de pain sur la planche.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Résumé a écrit:
> JB laisse Zac s'occuper de Meg.
> Il a perdu de vue Hope qui s'est barrée.
> Il s'assure que toute son équipe va bien.
> Il remercie Andrew et Eilenn et se dit qu'ils vont tous en avoir du boulot.
> Dernier post pour JB.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1502
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
11th Octobre 2019, 15:25
Revenir en haut Aller en bas
Dice Master
SUJET CLOS




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Know the rules:
 
Dice Master
Dice Master
MJ
Messages : 544
Date d'inscription : 20/11/2011
Profession : Lanceur de dés
4th Décembre 2019, 23:29
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: