AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur Noir
4.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[CLOS] Un sauvetage étrange Ft JB
Aller à la page : Précédent  1, 2
Jean-Baptiste Lemoine
Un sauvetage étrange
En effet, ils s'étaient mal compris. JB hochait alors de la tête, pour dire que cette fois-ci, il comprenait. Notant donc que la demoiselle n'était sortie de Russie que pour venir s'installer à Londres. Il n'y avait rien de suspect à cela, elle n'était pas la seule à faire cela. C'était juste sa façon de vivre ensuite, ici, qui pouvait attirer l'attention du flic. Même s'il n'avait guère d'intérêt à mettre une prostituée derrière les barreaux. Il préférait les avoir dans la rue, les protéger si elles le lui demandaient et avoir des informations en échange. Comme dans tout bon échange de bons procédés. Pourquoi ne pas profiter l'un de l'autre?

- Okay. Et ça va? Pas trop difficile de s'adapter?

L'avantage des Slaves, c'était bien leur faculté à apprendre un peu plus facilement les langues. Elle pouvait être là depuis quelques mois et parler déjà bien l'anglais, comme être là depuis des années. Sans le montrer vraiment, Lemoine relevait les informations qu'elle était prête à lui donner, bien entendu.

- Ouaip. Avec un petit sourire amusé. Tu trouves que j'ai la tête de l'animal? Taquin. Je ne le prendrai pas mal, promis. Petit clin d'œil, avant de se resservir un peu de café et faire signe pour savoir si son invitée surprise en voulait encore un.

La laissant observer la photo, tandis qu'il faisait le nécessaire, étant on ne peut plus d'accord avec elle. Oui, son coin de pays était beau. Il lui manquait parfois, mais il savait qu'il ne pouvait pas, pour le moment en tous les cas, retourner vivre là-bas. Pour sa retraite peut-être. Amener Mojo au plus près et passer de la montagne à l'eau, jusqu'à sa mort. Enfin... s'il arrivait déjà jusqu'à la retraite.

- Oui, c'est pas mal.

Le français gardait son petit ton taquin, tout en écoutant son interlocutrice parler de son propre pays. Il ne doutait pas qu'il y avait des endroits qui valaient la peine d'être vu. Surtout dans un pays aussi grand que ne l'était la Russie. Il y avait sans aucun doute de quoi faire. Un jour peut-être... comme beaucoup d'autres choses qu'il mettait de côté en se disant que peut-être, il finirait par le faire.

- Volontiers. C'est toujours plus intéressant de se faire conseiller par des gens qui connaissent. Je te rendrai la pareille si un jour tu veux aller en France.

Comme dit plus haut, un échange de bon procédé. Cela pouvait se faire pour beaucoup de chose. Notamment se passer des informations et pas que des informations sur ce qu'il pouvait bien se passer entre les différentes familles mafieuses, dans la rue, chez les gangs. Un bon restaurant, un bon film, une bonne musique, c'était aussi nécessaire que le reste.

- Ha ha, je vois, je vois. Tu t'en sors bien. Buvant son café, tout en la fixant, toujours avec son air tranquille. Les Anglais sont quand même pas mal fermés. Marquant un temps. Ouaip, quelques années. C'était un peu plus calme. Plus vivable, là, on sent quand même qu'on vit sur une cocotte-minute qui ne demande qu'à exploser. Enfin, c'est comme ça que je le ressens.

Mais les mouvements de contestations se faisaient de plus en plus grands, agressifs. Quelque chose couvait. JB ne pouvait pas dire quoi, mais autant dire que ça n'allait pas dans le bon sens. Son regard fût attiré par l'horloge posée face à lui.

- Tu veux un peu plus de glace? Tu sais, tu peux dormir sur le canapé ce soir, pour pas avoir à ressortir, c'est tard, tu dois être un peu fatiguée, non?

Une course poursuite, se faire tabasser, se remettre de ses émotions, ça pouvait être épuisant. Mais elle ferait bien ce qu'elle souhaitait.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1499
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
9th Janvier 2020, 22:12
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Cooper

JB & angel

« Non ça va » J’ai toujours eu une bonne capacité d’adaptation et autant dire que je m’étais bien renseigné avant de venir ici. Et puis quand on est ce que je suis on doit savoir s’adapter en quelques instants. Sinon la vie devient très difficile. Déjà qu’elle est loin d’être parfaite tous les jours. J’avais été heureux de savoir que je pouvais venir ici. J’avais prévu de convaincre Anton mais je n’avais même pas eu à le faire, il avait décidé que je suivrais de toute façon. Les nombreux mois à me rapprocher de lui avaient fini par payer et j’en étais bien content. Mais oui les slaves on s’adapte facilement en plus et franchement que ce soit en Angleterre ou bien en Russie ma vie est pratiquement pareil. De toute façon je vis au sein de mon clan et les guerres entre les différents clans étrangers sont franchement très très calmes. Ici je vis toujours les petites guerres intestines au sein des russes comme chez moi mais c'est tout. Bref rien ne change.

J’accepte de nouveau un peu de café même si c’est un fond. « Non franchement ça va » Tu ressembles pas à un rat mais cela m’amuse quand même parce que comme tu es flic l’image est amusante. Et puis je regarde une photo de chez toi. C’est beau, ça me rappelle de vieux souvenirs et je reste quelques instants songeur avant de te parler comme si je connaissais mon pays. Ce qui n’est pas vrai, je n’ai pas particulièrement eu le temps de le découvrir. J’ai travaillé très tôt et ce n’est pas ainsi qu’on fait du tourisme, même dans son propre pays. Mais je l’ai découvert à travers le récit des autres et les livres. J’ai toujours trouvé important de m’éduquer un minimum pour attirer l’attention des bonnes personnes. « Pourquoi pas ! » Je ne pense pas que je pourrais un jour aller en France mais ça ne fait pas de mal d’y penser après tout. Rêver reste un peu un échappatoire. Je vois l’échange de bons procédés que tu veux mettre en place. Pourquoi pas. A voir ce que ça peut nous apporter car jamais je ne donnerais quoi que ce soit sur les miens. Tout est une question de règles qu’on instaure.

« Non tu as raison » Cette histoire de cocote minute je la ressens aussi. « On sent que le pays entier a besoin que quelque chose se passe. En bien ou en mal » Et je sais que c’est le mal qui sortira en premier de tout ça. Entre les clans ça a l’air plutôt calme mais dans les clans eux même c’est plutôt difficile. Plus Jack, plus la population qui commence à en avoir certainement un peu marre de tout ça. On sent que c’est la tension aussi en ville généralement, sans qu’il y ait besoin que quelque chose se passe forcément. Un jour il y aura un nouvel accident, un nouveau mort et puis tout pétera. « C’est gentil mais je vais rentrer. Merci encore pour le coup de main » Parce que la nuit aurait été bien moins plaisante si t’avais pas été là pour me sortir des coups de ces cons. « Je suis attendu. » Je dois aller filer l’argent que j’ai récupéré dans la soirée si je ne veux pas avoir de soucis donc à part si je trouve de quoi justifier que je ne rentre pas -soit un nouveau cachet- y’a peu de chance qu’on me laisse cette liberté. Je finis mon café et me relève. « Je saurais maintenant qu’il y a une péniche où je me peux me cacher » Je te fais un clin d’œil. Une façon de savoir si je peux revenir j’ai le moindre soucis. Toujours bon à savoir après tout.

*En russe dans le texte
*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle.”(De Confucius // beerus)[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un sauvetage étrange
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 827
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
16th Janvier 2020, 13:48
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Un sauvetage étrange
Comme JB le pensait, la demoiselle était donc du genre à savoir s'adapter sans trop de problème. Il n'en était pas étonné. Sans la connaître, son expérience personnelle, lui permettait de se faire une idée - en général juste - de ses interlocuteurs. Il ne pouvait pas expliquer comment il faisait les profils, mais il le faisait plutôt naturellement. Et il avait senti qu'elle n'était pas du genre à poser problème, à plutôt jouer les caméléons pour passer le plus inaperçu possible, quand elle le pouvait.

Encore une fois, elle répondait par la négative, quand il demandait s'il ressemblait à un rat. Le petit sourire qu'il lui avait fait avoir, montrait qu'au moins, l'idée l'amusait. C'était bien ce qui était le plus important.IL n'était pas là pour la mettre mal à l'aise, encore moins à cette heure avancée de la nuit.

- Bien, je préfère. Taquin.

Elle acceptait par contre, qu'il lui donne quelques endroits où aller si un jour elle partait pour la France, tout comme le café qu'il lui proposait.

- Tu sais où venir sonner pour poser tes questions. Ouvrant ainsi la possibilité à une nouvelle rencontre, peut-être un peu plus naturelle et sans risque de se faire tabasser.

Ils étaient au moins d'accord sur ce qui couvait dans ce pays. Lemoine attendait de voir quand tout exploserait. Il se demandait d'où cela viendrait, au final, les choses pouvaient très mal tourner comme pas du tout. Parfois, c'était le peuple qui pouvait tout faire changer. Mais pour cela, il fallait que les bonnes personnes prennent les rennes et la problématique du pouvoir, c'était bien le fait que cela faisait tourner les têtes en général. Les repères étaient perdus et l'on finissait par se battre pour ses propres intérêts, au détriment de ceux avec qui l'on s'était battu. Bref, une sorte de serpent qui se mangeait la queue. A voir comment tout cela allait finalement évoluer.

Finalement, elle préférait rentrer plutôt que de profiter de son hospitalité. Jean-Baptiste ne faisait pas de remarque mais n'en pensait pas moins. Qu'elle soit attendue voulait tout dire... il ne relevait rien, chacun était libre de faire comme bon lui semblait, il n'allait clairement pas l'enfermer sur sa péniche, surtout qu'il ne serait pas contre profiter encore un peu des quelques heures qui lui restait pour dormir.

- Comme tu préfères. Avec un sourire, alors qu'il attrapait les tasses pour les mettre dans l'évier. Avec un petit air amusé à sa dernière remarque. Exactement, n'hésite pas à venir si tu as le moindre problème, Angie. Allant attraper son blouson négligemment balancé sur l'un des dossiers des fauteuils. On y va?

Oui, comme il le lui avait dit, il allait l'accompagner un bout. Pas jusqu'à chez elle, mais au moins à la moitié du chemin, pour s'assurer que personne ne l'attendait quelque part pour lui sauter dessus. Si le groupe avait filé en voyant que c'était un flic, cela ne les empêchait pas d'attendre leur proie. Autant leur faire comprendre que ce n'était même pas envisageable. Blouson sur le dos, clés dans une main, le flic ouvrait la porte de sa péniche à la demoiselle, pour qu'ils sortent à l'air libre. Ils marchèrent un moment en duo, sans que personne ne les accoste. Puis au moment de se séparer.

- Avant que je n'oublie. Le flic sortit de la poche interne de son blouson, sa carte qu'il tendait à la miss. Je suis plutôt joignable, alors n'hésite pas. Qu'importe l'heure.

Sa main revenait au chaud dans la poche du blouson, elle pourrait ainsi le contacter, il lui suffirait de cacher correctement sa carte de visite ou d'apprendre son numéro par cœur.

- Fais gaffe à toi.

Et après un dernier sourire, il s'éloignait tranquillement, simplement pour montrer qu'il ne la suivrait pas et ne l'obligerait pas à lui montrer où elle pouvait bien se rendre. Il lui offrait cette intimité-là. Mais si un jour, il la surprenait à faire le trottoir, peut-être que les choses seraient bien différentes.

Pour cette nuit, "Angie" n'aurait pas un nouveau flic sur le dos.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1499
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
29th Janvier 2020, 14:28
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: