AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -30%
HAUCK Lit parapluie Dream N Play
Voir le deal
29.39 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[CLOS] South Bank Aera, soirée mondaine. [ft. Sacha et qui ça tente...]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Timothy Cooper
Helen & Angel
Ce sourire…. Je le préfère largement au regard de la Baronne que tu as fait quelques instants plus tôt à notre petit couple de dingues. Et je te crois. C’est peut être ridicule mais avec toi j’ai la même sensation que celle que j’ai eu avec un flic que j’ai rencontré il y a quelques temps. Un petit quelque chose me fait dire que je peux te faire confiance. On verra bien si je me trompe mais cette soirée est bien trop parfaite pour y penser n’est ce pas ? Je préfère garder les conséquences du choix que je viens de faire pour plus tard et profiter de l’instant présent à te faire danser. Le petit cri que tu échappes me fait rire aussi et je te glisse à l’oreille, malicieux. « Je savais que je te faisais de l’effet. » Amusons-nous puisque nous sommes partis à profiter de la soirée ainsi, non ?!

Je continue de te faire danser avec grâce, appréciant de sentir que le moment te plait et n’ayant clairement pas décidé de t’offrir qu’une danse. Surtout qu’au grès de nos mouvements je peux apercevoir Amelia qui nous observe, rouge de colère et de frustration comme je viens de détruire ses espoirs pour obtenir ce qu’elle désirait. Elle a déjà passé son message, je me doute que mon téléphone ne va pas tarder à vibrer dans la poche de ma veste mais mon attention revient plutôt sur toi pour te remercier de ton intervention. Je suis surpris de voir que tu perds de ta superbe quelques instants et me regarde contrariée. « Ne t’inquiètes pas pour ça. » Je te fais de nouveau tournoyer sur toi-même, me calquant sur le rythme des autres cavaliers pour que nous puissions évoluer sans nous gêner les uns, les autres. « Profites du moment » N’est ce pas le plus important ? Je t’adresse un grand sourire pour te rassurer avant de te ramener contre moi pour reprendre la danse.

« Je m’occuperais des conséquences plus tard » Je trouverais le moyen de justifier cela ou alors j’essaierais de voir si un de mes habitués n’a pas envie que je finisse la soirée avec lui pour que je récupère l’argent qui va me manquer et qu’on va immanquablement me demander. Et si ça fonctionne pas j’encaisserais les conséquences, je les connais depuis le temps. « Mais j’espère qu’elle ne va pas te créer d’ennuis non plus. Vu ton métier il ne faudrait pas qu’elle raconte qu’on t’a vu avec un « mignon » » Quoique… Est-ce que vraiment quelqu’un croirait cela ? Et puis il n’y a qu’Amelia dans cette salle qui sache exactement qui je suis et je peux toujours trouver le moyen de la faire taire si elle a décidé de nous mettre dans les ennuis. L’artiste semble avoir trouvé une nouvelle cible aussi je nous éloigne doucement de la mégère pour qu’on puisse penser à autre chose.

*En russe dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“Celui qui se libère, loin d'être incapable de jouer le jeu, le joue encore mieux car il voit la vie comme un jeu. ”(Allan Watts // beerus)[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
South Bank Aera, soirée mondaine




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝ Mr, Mme ❞ J'voudrais m'écrire un monde, Une planète rien qu'à moi, Une planète sur laquelle, Je me sentirais moi, Un renouveau sans chaînes, Dépourvu de haine, Une planète sur laquelle, Tu me donnerais des ailes ▬ Loïc Nottet
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 1094
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
12th Novembre 2019, 22:29
Revenir en haut Aller en bas
Helen Richards
Si ce n'était un peu le contexte à présent, tout aurait été divin pour ce début de soirée. Car Helen appréciait au plus haut point les manières et la délicatesse d'Angel. Même son humour subtil était parfait...

La danseuse essayait d'apprécier à juste titre ce moment, mais pour autant la magistrate, ou plutôt la femme tout court, à cet instant s'inquiétait quand même pas mal des conséquences de leur petit jeu à tous les deux.
Mais cela toucha Helen encore bien plus qu'Angel s'inquiète aussi pour elle. Dardant son regard sur Amelia quelques secondes, essayant de lui faire passer ses pensées pour la mettre en garde, enfin si sa rivale était en capacités d’interpréter correctement cela, ce dont elle doutait pas mal, Helen se recula légèrement des bras de son cavalier pour le regarder bien en face d'abord d'un air un rien sérieux, comme pour le sonder, avant d'éclater de rire.
- Et puis quoi? On est encore libre de danser avec qui l'on veut, non?

Franchement, elle ne craignait pas trop les pressions, et surtout pas ce genre là, venant de vieille rombière snobinarde un peu basse du chapeau. C'était franchement le cadet de ses soucis.
Sans compter qu'elle formait un couple, libre, solide et adulte avec son mari. Ils n'étaient pas du genre à être jaloux, suspicieux ou quoi que soit. Ils s'entendaient parfaitement et depuis bien longtemps, même un accroc au contrat ne mettrait absolument pas en danger leur relation.

Sans rien changer à son attitude, gardant parfaitement le rythme, elle questionna son vis à vis, en mode professionnel, mais pas intimidant pour autant, du moins ce n'était pas son intention.
- Tu fais partie du réseau russe ou tu bosses pour toi?

La magistrate avait évidemment quelques notions du milieu. Elle craignait la réponse du reste, ce qui ne serait pas pour arranger ses inquiétudes. Helen savait parfaitement ce que cela pouvait impliquer. Ca faisait partie de son job.

Même si leur relation était toute jeune, elle apprécierait grandement que Angel joue carte sur table avec elle. Helen aimait le feeling qui émanait de cette jeune personne. Quelque chose d'assez rare, qu'elle n'avait pas croisé très souvent jusqu'ici, et qui faisait écho en elle, d'une manière qu'elle avait du mal à interpréter du reste pour l'instant.

Comme elle n'y avait pas songé depuis un moment, trop occupée avec cette soirée trépidente, Helen chercha du regard Flintstone qui suivait discrètement les plateaux des serveurs espérant une maladresse quelconque. Elle fut rassurée de voir que toutes à ses occupations canines, lui aussi la surveillait régulièrement. Ils ne risquaient donc pas de se perdre.

Helen Richards
Helen Richards
OBJECTION!
Messages : 575
Date d'inscription : 19/03/2019
Localisation : London
Profession : Proc'
Etat Civil : Mariée, sans enfant.
http://www.seashepherd.fr/index.php/Soutenez-Nous/dons-ponctuels
7th Décembre 2019, 21:28
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Cooper
Helen & Angel

Je suis surpris du regard que tu me lances en premier, me demandant bien ce que tu vas m’avouer ou me rétorquer avant que ton rire ne me fasse sourire. D’accord tu es joueuse, j’aurais du m’en douter vu nos échanges depuis le début de soirée. « Quel chanceux je suis de pouvoir profiter d’une femme aussi libre » De la malice passe sur mes lèvres alors que je te fais tournoyer sur toi-même pour te récupérer de nouveau au creux de mes bras. Je ne sais pas où va nous mener cette soirée mais même si elle se termine dans quelques instants et que je dois en payer les conséquences, j’aurais passé une parfaite soirée. Bien entendu tu ne sais pas qui je suis exactement, je joue un jeu comme je le joue chaque jour, ayant laissé une bonne partie de ma personnalité de côté depuis de longues années mais cela fait longtemps que je ne m’étais pas autant amusé en travaillant. Et finalement je suis peut être plus naturel avec toi que je le suis le reste du temps.

Je nous écarte doucement de la commère furibonde et de l’artiste pervers et souris quand tu me poses la question qui te brule les lèvres. La musique s’arrête pour enchaîner sur un autre rythme, une autre danse de salon et je change légèrement mes pas pour continuer de te faire danser, n’ayant pas décidé de laisser un autre cavalier te prendre à mes bras. « Ne le devines tu pas ? » Je laisse mon accent russe transparaître plus que d’habitude. J’ai appris à très bien parler anglais depuis une bonne année et demi, c’est mon travail de pouvoir me fondre dans le décor pendant ce genre de soirée. J’ai un léger accent que je ne peux cacher, j’ai vécu pendant seize ans en Russie mais j’y fais attention normalement. Je me permets donc juste de le faire ressortir pour répondre à demi-mots à ta question. Tu sais bien que les russes ne permettent pas les indépendants. A la Bratva c’est la famille ou rien. Je n’ai donc pas le choix et travaille dans le clan le plus important de ce gang. Si j’étais libre je ferais certainement autre chose de ma vie. Quoi je n’en sais rien, je n’ai jamais eu l’occasion de me poser la question. Ni l’envie. Ça me rappellerait juste que je n’en ai pas la possibilité.

Je te fais tournoyer légèrement avant d’éviter habilement qu’un partenaire récupère ta main et je te fais un petit sourire car je me doute que tu l’as vu « Je te kidnappe pour le reste de la soirée. » Enfin presque car le téléphone vibre dans mon veston et je me doute bien que ce n’est pas une amie pour me dire que je lui manque. « Excuses moi » Je récupère le téléphone pour jeter un œil « C’est terriblement malpoli, tu as le droit de me demander compensation » Le sms est clair, pourtant je ne perds pas mon sourire car j’ai déjà eu ce genre de menace par centaine aussi j’y réponds rapidement avant de ranger le téléphone. « Ah le travail… Jamais cinq minutes pour souffler, tu sais ce que c’est » Toi, Madame la Baronne, en train de danser avec une personne qui exerce le plus « vieux métier du monde ». Je vois ton regard vers ton chien qui ne perd pas un instant pour ramasser tout ce qu’il trouve. Il est plutôt malin. « Comment s’appelle-t-il ? »

*En russe dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“Celui qui se libère, loin d'être incapable de jouer le jeu, le joue encore mieux car il voit la vie comme un jeu. ”(Allan Watts // beerus)[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
South Bank Aera, soirée mondaine




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝ Mr, Mme ❞ J'voudrais m'écrire un monde, Une planète rien qu'à moi, Une planète sur laquelle, Je me sentirais moi, Un renouveau sans chaînes, Dépourvu de haine, Une planète sur laquelle, Tu me donnerais des ailes ▬ Loïc Nottet
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 1094
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
7th Décembre 2019, 22:15
Revenir en haut Aller en bas
Helen Richards
Vrai que le tableau ne manquait pas d'ironie, et la phrase de son cavalier laissa Helen dans l'expectative. Qui pouvait se targuer d'être réellement libre dans nos sociétés? Chacun à un degré différent, mais assurément tous esclaves. Pourtant sur cette piste de danse ils représentaient peut-être les plus parfaits opposés en théorie.

Bien entendu, la crainte d'Helen sembla se confirmer. Il était assez évident que baigner dans le milieu aussi jeune impliquait à coup sûr une vraie emprise. Même si on peut honnêtement douter qu'on puisse faire commerce de sa personne en tout bonne grâce.

La magistrate était en pleine réflexion sur le fait qu'elle doive ou non s'impliquer plus personnellement. Elle en était à se dire qu'elle pouvait au moins faire un pas en avant, si des fois elle pouvait se rendre utile et aider Angel d'une manière ou d'une autre, quand un homme tenta de la ravir à son cavalier. Ce dernier esquiva l'attaque fort habilement, ce qui fit sourire la Baronne, amusée et consentante, lorsque Angel verbalisa son désir de la garder comme unique partenaire.

C'était plutôt flatteur, et fort agréable d'être... courtiser, était sans doute un mot un peu fort, mais être l'objet d'attentions d'une jeune personne aussi gracieuse et élégante. Cela faisait un bon moment que ça ne lui était pas arrivé en tous les cas. Et Helen devait avouer que ce n'était pas désagréable, bien au contraire.

Le téléphone de son vis à vis trouva le moment opportun pour les couper dans leur élan. Car Angel ne put s'empêcher de regarder le message qu'il venait de recevoir. A son commentaire, Helen plaisanta.
- Et dire que je pensais avoir enfin trouvé le parfait Gentleman!

Elle ne lui en voulait évidemment pas. Qui n'était pas accro à cette saloperie de technologie de nos jours? Non, ce qui embêtait le plus la magistrate, c'est qu'elle se doutait un peu du contenu du message. La Amelia avait dût se plaindre à qui de droit du comportement d'Angel. Et d'ailleurs, ce fut confirmé presque aussitôt par l'intéressé qui ne s'en cacha même pas. Helen tordit le nez dans une expression ennuyée. Elle se promit de rectifier le tir, d'une manière ou d'une autre...

C'est à ce moment là que le chien refit surface.
- Flintstone Boy, Flint pour les intimes. Mais attention, il n'est pas commode! Il a le même caractère que sa mère, teigneux et perspicace! Lui répondit-elle.

Ce qui était plutôt proche de la vérité, pour les deux! Ils lâchaient rarement l'affaire, et d'ailleurs Helen trouva le moment judicieux pour creuser un peu le personnage.
Montrant d'un signe de tête l'endroit d'où venait de disparaître le téléphone, elle demanda.
- Tu risques quoi exactement?

Elle espérait juste ne pas y aller un peu trop franco, au risque de voir Angel se défiler. Mais elle n'avait pas envie de fausser l'amorce de relation qui semblait déjà s'être établie. Au moins, elle allait vite être fixée...

Helen Richards
Helen Richards
OBJECTION!
Messages : 575
Date d'inscription : 19/03/2019
Localisation : London
Profession : Proc'
Etat Civil : Mariée, sans enfant.
http://www.seashepherd.fr/index.php/Soutenez-Nous/dons-ponctuels
7th Décembre 2019, 23:24
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Cooper
Helen & Angel

Je souris à ta remarque quand je prends le téléphone pour répondre rapidement au sms. On ne fait jamais attendre la bratva sinon c’est la dernière chose qu’on fera de sa vie et j’ai un instinct de survie bien trop développé pour jouer à ce petit jeu. « Je suis terriblement désolé de te décevoir » Et pourtant j’essaie de l’être au maximum, gentleman. J’ai des bonnes manières que j’ai apprises en Russie autant que possible pour plaire. Parfois on vient me voir juste pour quelques heures, histoire de se détendre. Parfois on demande ma compagnie pour plus et l’envie de passer une soirée en ayant l’impression d’être courtisé. Quand je me suis rendu compte de ce que ça pouvait me rapporter, aussi bien humainement que monétairement j’ai vite décidé d’en apprendre plus : la danse, la musique, etc. Et surtout me cultiver, ce que je n’avais pas eu l’occasion de faire depuis mon entrée au bordel. Je n’ai même pas été à l’école après tout. Même si je n’ai pas le choix, que ma « dette » ne serait jamais payée auprès de mon clan, je peux au moins essayer d’améliorer ma façon de vivre. Une façon comme une autre d’avoir l’impression de se donner de l’ambition.

Mais avec toi je joue peu. Je suis bien entendu pas ainsi au naturel, j’ai un rôle à tenir pendant cette soirée. Déjà je suis dans mon rôle d’homme ce que je ne suis pas, même si je cultive ambiguïté de mon corps. Mais je suis honnête, j’ai bien compris que c’était la meilleure façon pour s’entendre tous les deux même si nous sommes l’opposés l’un de l’autre. Tu rêves certainement de faire tomber la famille Markov et tu es au creux des bras de quelqu’un qui pourrait t’aider mais je sais que tu t’inquiètes vraiment pour moi. Et c’est terriblement agréable. Je vois ton nez qui se tortille de contrariété quand je parle du texto à mots voilés et je m’en amuse, venant le frotter doucement avec le mien. « Ne t’inquiètes pas » Ça ira. Comme toujours. Je te fais un clin d’œil et reporte mon attention sur ton chien avant de rire de bon cœur quand tu parles de son caractère. « Perspicace j’avais remarqué. Teigneuse pas encore et j’espère ne jamais y faire face. » Je rajoute avec malice. « Mais ça veut aussi dire forte, charmante et terriblement ironique alors. » Parce que notre premier jeu avec ton cher ancien camarade de classe était quand même particulièrement ironique et amusant.

Tu remets le sujet sur le tapis et j’en souris. « Têtue non aussi un peu ? » Mais clairement ce n’est pas méchant dans ma bouche, je suis plus amusé qu’autre chose. « Des soucis si je ne ramène pas ce que cette soirée était censée me rapporter mais je trouverais bien un moyen. » La soirée n’est pas finie après tout, je peux toujours me refaire même si pour le moment je n’ai pas particulièrement envie de partir en chasse d’un niveau client. Je profite de l’instant. Et je sais que ma réponse ne te suffit certainement pas aussi je rajoute. « Et si je ne trouve pas j’en mourrais pas. » Si c’est ça la question de base. Je souffrirais certainement parce que je viens de faire capoter un bon pécule. Manque plus que l’idiote d’Amelia ait parlé et dit que j’étais parti en plus avec un procureur pour qu’on me rapproche certainement de ne pas t’avoir fait craquer. Ce serait tellement parfait pour les miens d’avoir de quoi faire tomber une femme comme toi mais non, j’ai pas envie. Et ça je peux encore choisir, même si ça risque de me rapporter des emmerdes bien corsées.

*En russe dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“Celui qui se libère, loin d'être incapable de jouer le jeu, le joue encore mieux car il voit la vie comme un jeu. ”(Allan Watts // beerus)[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
South Bank Aera, soirée mondaine




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝ Mr, Mme ❞ J'voudrais m'écrire un monde, Une planète rien qu'à moi, Une planète sur laquelle, Je me sentirais moi, Un renouveau sans chaînes, Dépourvu de haine, Une planète sur laquelle, Tu me donnerais des ailes ▬ Loïc Nottet
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 1094
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
9th Décembre 2019, 09:52
Revenir en haut Aller en bas
Helen Richards
Restant notablement sur la même longueur d'ondes, Angel répondit du tac au tac, et sur le même ton, ce qui fit sourire la magistrate. Assurément, elle était fort peu déçue de sa réponse.

C'était un sentiment assez curieux qui lui était arrivé plutôt rarement. Ils se connaissaient depuis moins d'une poignée d'heures et pourtant l'alchimie semblait là. Peut-être un peu aussi parce qu'ils pouvaient être l'un pour l'autre une véritable menace. Pour autant, Helen était loin d'être naïve, elle savait ce que potentiellement elle pouvait risquer à côtoyer le Milieu. Et elle ferait un minimum attention, pourtant la confiance était là, sans qu'elle ne se l'explique réellement.

Sous l'impulsion de son cavalier et dans un geste plutôt naturel, le bref contact physique entre les deux troubla un peu Helen quelques secondes. Et malgré sa recommandation, si, elle s'en inquiéterait. Si elle souhaitait s'amuser, elle ne voulait en aucun cas que ce soit au détriment d'Angel.

Mais les facéties de Flint la ramenèrent vite à l'instant présent. Aux compliments qui fusèrent ensuite, Helen secoua la tête, amusée, avant de rétorquer.
- Attention, comme dit l'adage, tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute... Helen laissa sa phrase en suspend, pas sûr qu'il doive se méfier d'ailleurs. C'était plus un nouveau trait d'humour.

Voulant quand même avoir la conscience plus tranquille, à la demande de la magistrate, Angel tenta une pirouette. Helen pensa une fraction de seconde que c'était pour se défiler, mais assurément, non. Lorsqu'il la qualifia également de têtue, elle acquiesça.
- Aussi, oui. Dans un franc sourire.

Lorsqu'il répondit, honnêtement du reste, à sa question, Helen reprit son sérieux. C'était assez évident, mais bien entendu, ça ne l'amusait plus. Elle réfléchit à une solution qui puisse contenter tout le monde.
Bien sûr, financièrement, elle pourrait faire quelque chose. Mais l'idée ne lui plaisait guère, ne voulant pas fausser son début de relation avec le jeune homme.
A son nouveau commentaire, Helen saisit parfaitement l'allusion, elle imaginait que la violence était de mise quand l'argent ne rentrait pas comme convenu.

Le visage grave d'Helen s'illumina soudain.
- J'ai une idée! Son regard dériva vers Amelia. La désignant du menton. Elle t'a dit celui qu'elle préférait ?

Attendant la réponse, elle chercha à présent l'artiste du regard. Son idée était d'acheter l'oeuvre en question, et de faire un bénéfice en la revendant de suite à la snob de service sous un prétexte fallacieux! A eux maintenant de trouver un stratagème pour rouler la bonne femme. Angel la connaissant mieux, il aurait peut-être une idée...







Helen Richards
Helen Richards
OBJECTION!
Messages : 575
Date d'inscription : 19/03/2019
Localisation : London
Profession : Proc'
Etat Civil : Mariée, sans enfant.
http://www.seashepherd.fr/index.php/Soutenez-Nous/dons-ponctuels
9th Décembre 2019, 19:42
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Cooper
Helen & Angel

Plus les minutes passent, plus les confidences s’échappent de mes lèvres et plus j’ai l’impression que nous sommes proches. C’est quelque chose d’assez étrange et nouveau pour moi. Terriblement agréable aussi. Je ne me confie pas vraiment, nous n’en sommes pas là mais je réponds honnêtement à tes questions parce que la confiance s’est instaurée entre nous deux et je sais que tu joues carte sur table. Normalement je biaise, je joue avec les mots et surtout face aux représentants de l’ordre comme j’ai déjà eu des interrogatoires mais aussi des clients qui venaient de ce milieu mais c’est la première fois que j’ai l’impression que je peux tout dire sans que cela me retombe dessus. Arriver à une soirée pour travailler et finalement être en train de parler ouvertement avec une procureur comme toi c’est juste hallucinant. Et pourtant ça me plait particulièrement, je ne résiste pas à créer quelques contacts entre nous, ça me vient naturellement, je ne cherche pas forcement à te séduire. C’est juste évident.

« Je ne suis pas juste flatteur, je suis honnête aussi. » Qu’en penses-tu… Mais je suis joueur aussi, comme toi, aussi je rajoute à ton oreille. « Je vis à tes dépends d’une certaine façon » Puisque je suis en train de te parler de moi alors que je reste un mignon de la bratva quand même. Mais à mon sourire tu peux voir que je te taquine et que je ne m’inquiète pas, tu m’as mis en confiance. Tu es têtue en tout cas, ne lâchant pas l’affaire mais j’apprécie de voir que tu es surtout inquiète pour moi, et non pas intéressée par l’organisation pour laquelle je travaille. Ton aveu me fait sourire, au moins tu es honnête sur toi et je lâche du regard Flint qui courre après toutes les miettes qu’il peut trouver pour te regarder de nouveau. Oui je vais être dans les ennuis si je ne ramène pas ce que la soirée devait me rapporter mais c’est ainsi.

J’ai l’impression de voir les rouages qui s’enclenchent dans ton esprit et je me doute que tu cherches une solution. Cela ne sert à rien et franchement je n’accepterais pas que tu me paies ce que la soirée devait me rapporter si jamais c’est ton idée. Je vais pour le dire quand soudainement tu as une idée. « Helen… » Franchement ce n’est pas utile. Je suis un peu pris au dépourvu quand tu me demandes lequel elle préfère. De quoi ? Je mets quelques secondes à comprendre avant que ça fasse tilt. « Je ne sais pas exactement mais… » Ce n’est pas si compliqué de trouver lequel lui plairait le plus aussi je nous arrête à la fin de la danse, récupère de nouveau deux verres sur un plateau avant de te présenter mon bras pour que tu puisses le prendre. Je t’entraine auprès des tableaux de l’artiste. Je ne suis pas particulièrement fan de ce qu’il fait mais j’en fais le tour avec toi, commentant chaque tableau d’un « non, trop abstrait », « Oh non elle n’aime pas cette couleur », etc. Je finis par m’arrêter devant un tableau qui est plus sur suggestif. Personnellement le gout me laisse perplexe mais du coup... « Par contre celui-ci serait tout à fait son style. Qu’en penses-tu ? » Je finis par te regarder de nouveau. « Quelle est ton idée exactement ? » Je suis curieux de savoir ce que tu es en train d’imaginer. Et clairement amusé aussi parce que je me doute que ça va me plaire.

*En russe dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“Celui qui se libère, loin d'être incapable de jouer le jeu, le joue encore mieux car il voit la vie comme un jeu. ”(Allan Watts // beerus)[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
South Bank Aera, soirée mondaine




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝ Mr, Mme ❞ J'voudrais m'écrire un monde, Une planète rien qu'à moi, Une planète sur laquelle, Je me sentirais moi, Un renouveau sans chaînes, Dépourvu de haine, Une planète sur laquelle, Tu me donnerais des ailes ▬ Loïc Nottet
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 1094
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
15th Décembre 2019, 22:26
Revenir en haut Aller en bas
Helen Richards
Même si Helen avait eu l'habitude de côtoyer la jeunesse un bon moment lorsqu'elle était professeur, elle avait rarement eu un tel feeling aussi vite avec quelqu'un. Homme ou femme, du reste, là n'était pas la question. Et ce qui était d'autant plus curieux, c'est que la réciproque semblait vraie. Chaque minute qui passait semblait le confirmer un peu plus. La complicité était là, et il n'y avait pas de raison aux yeux d'Helen pour que ce soit de la comédie.
Pour le coup, la magistrate serait très déçue si c'était joué, et au demeurant cela resterait quelque chose de fort particulier, car très bien joué. Quand on gravitait dans le milieu du droit, c'était plutôt usuel de croiser des gens faux qui jouaient, voir sur-jouaient. Helen pouvait d'ailleurs être plutôt douée à ce jeu, et pour démasquer les joueurs d'ailleurs.

Mais, bref, pour l'heure, Helen s'était donné une mission, réparer ce qu'elle avait déclenché.

Angel prit les choses en main en leur faisait quitter la piste de danse. La femme remercia d'un sourire son cavalier lorsqu'il lui offrit un nouveau verre.

Le couple déambula parmi les oeuvres d'art, et Angel désigna un tableau qui pourrait contenter Amelia.
- Ce n'est pas ma came, mais il y a un style.

Evidemment, son chevalier servant était curieux de savoir ce qu'elle avait en tête. Helen hésita un instant à le faire mariner, mais dans un sourire elle y renonça.
- La loi de marché... Laissant quelques instant à son vis à vis pour capter sa pensée. Elle ajouta pourtant assez vite. En fait, je compte faire un deal avec notre ami artiste. Je vais lui acheter 2 ou 3 oeuvres, et j'ai quelques contacts pour lui mettre le pied à l'étrier. Il ne me résistera pas bien longtemps s'il est un peu malin.

En fait, elle était assez sûr d'elle. Ce n'était pas dans ses habitudes ce genre de business. Elle n'avait pas besoin de ça, voir c'était même un peu contre ses convictions profondes. Mais elle voulait surtout effacer les conséquences de leur amusement de la soirée. Voilà bien une solution plutôt facile à mettre en oeuvre à priori.

Comme elle n'arrivait pas vraiment à se décider sur une deuxième pièce, Helen demanda.
- Quelque chose te plait?

Alors que Helen mettait sans en avoir l'air le cap vers leur hôte qu'elle avait retrouvé parmi la foule.

Pour l'instant, leur déambulation complice était plutôt discrète, ça n'allait pas forcément durer...
Helen Richards
Helen Richards
OBJECTION!
Messages : 575
Date d'inscription : 19/03/2019
Localisation : London
Profession : Proc'
Etat Civil : Mariée, sans enfant.
http://www.seashepherd.fr/index.php/Soutenez-Nous/dons-ponctuels
18th Décembre 2019, 18:54
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Cooper
Helen & Angel

Je comprends rapidement ce que tu veux faire. Forcément ça me dépasse un peu, je n’ai aucun argent, aucun bien personnel. Tout ce que je donne rembourse une dette éternelle que j’ai auprès de la bratva. Mais je côtoie assez de gens avec beaucoup d’argents pour me rendre compte que tu as largement assez de sous pour te payer plusieurs de ses tableaux même s’ils sont de gouts fort douteux. « C’est vraiment pas mon délire non plus » Mais alors vraiment pas. Je ne peux pas dire que je suis expert en œuvres d’arts mais j’ai appris à apprécier les belles choses au fur et à mesure des années. J’ai appris aussi à m’y intéresser pour ne pas être la pute lambda qu’on trouve sur le trottoir. Plus on a de passions et de culture générale et plus on peut accrocher un client au point qu’il devienne un habitué. Cela permet une rente quotidienne, quelqu’un qu’on a l’habitude de côtoyer et parfois même des petits cadeaux en plus qu’on n’est pas obligé de montrer a son mac. J’ai fini par cacher et entasser quelques bijoux au fil des années et j’espère bien que cela me servira à un moment.

J’essaie de comprendre ce que tu veux faire et un sourire nait sur mes lèvres quand tu m’expliques. « Je vois très bien. Par contre il faudrait lui dire que c’est grâce à Madame Connasse…. » Parce qu’il faut toujours être poli dans la vie « …que tu vas faire cela puisque c’est elle qui voulait s’attirer les faveurs de l’artiste pour avoir un de ses tableaux. C’est elle aussi qui doit payer ma soirée » Je n’oublie pas que c’est elle à la base qui est ma cliente et franchement maintenant que tu sais ce que je suis, je n’ai absolument aucun scrupule à te la balancer. Si tu pouvait lui pourrir la vie un jour j’en serais bien heureux. C’est à cause de clientes comme cela que je me retrouve avec des mecs totalement dingues qui finissent par me faire du mal. Je regarde de nouveau les toiles comme tu me demandes ce qui me plait. Plaire c’est pas vraiment le cas mais je te montre les « moins pires » selon moi. T’ayant prêté mon bras pour pouvoir déambuler devant les toiles je finis par remarquer moi aussi l’artiste mais aussi celle qui est notre soucis.

Nous allons nous approcher de l’homme et elle va apparaitre tout de suite, voulant savoir ce qui se passe car si en plus je permets à une autre femme d’obtenir les tableaux qu’elle convoite, elle compte bien me pourrir la vie. Je lui adresse un grand sourire lumineux, pas du tout agressif, qui va la décontenancer quelques instants avant de te laisser parler pour expliquer ta proposition. Je sais bien que tu seras mieux placée que moi pour expliquer ton idée et surtout pour les avoir tous les deux. Pour une fois, et c’est rare, je m’en remets entièrement à quelqu’un et me contente d’observer nos deux adversaires histoire d’intervenir si jamais je sens que quelque chose ne se passe pas comme prévu. Je suis certainement moins solide que toi pour négocier mais par contre je sais comment enjoliver les choses pour que ça passe mieux et plaire. Et ça je sais très bien que ca fonctionne avec l’artiste qui m’observe à la dérobée, se méfiant quand même de toi. Des fois que tu lui crées des soucis mais tu risques plutôt de l’intéresser à mon avis.

*En russe dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“Celui qui se libère, loin d'être incapable de jouer le jeu, le joue encore mieux car il voit la vie comme un jeu. ”(Allan Watts // beerus)[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
South Bank Aera, soirée mondaine




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝ Mr, Mme ❞ J'voudrais m'écrire un monde, Une planète rien qu'à moi, Une planète sur laquelle, Je me sentirais moi, Un renouveau sans chaînes, Dépourvu de haine, Une planète sur laquelle, Tu me donnerais des ailes ▬ Loïc Nottet
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 1094
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
29th Décembre 2019, 16:04
Revenir en haut Aller en bas
Helen Richards
Encore un point sur lequel le nouveau duo était d'accord, ce n'était pas facile de trouver une touche de génie dans les œuvres en présence. Mais bon, comme il faut de tout pour faire un monde, il y a forcément quelques pigeons qu'on arriverait à amadouer pour lancer leur hôte dans la cour des artistes du moment en vogue et qui disparaitront sans doute bientôt...

Toujours attentive, Helen nota mentalement les recommandations d'Angel. Bien sûr que dans l'histoire, elle voulait que tout le monde s'en sorte le plus honorablement possible, ou du moins qu'ils en aient l'impression.

Alors qu'ils approchaient de leur cible, la magistrate regarda discrètement vers Amelia, avant de glisser à l'oreille de son cavalier.
- Si notre amie s'approche trop, je compte sur toi pour faire diversion... Lui faisant un petit sourire complice, et endossant son parfait costume d'amatrice d'art enamourée, alors qu'il rejoignait l'artiste qui les regardait approcher avec une expression qui tenait plus de la biche prise dans les phares d'une voiture folle!

Sans se défaire du bras d'Angel, Helen posa une main sur l'avant bras de l'artiste.
- Cher Andrew, j'espère que vous ne m'en voulez pas trop d'avoir accaparé Angel de la sorte. Mais voyez-vous, nous nous croisons si rarement! Finissant sa phrase sur un ton suraiguë limite ridicule. Comment ça elle surjouait? Oui, parfaitement!

Après un regard appuyé vers l'entremetteuse qu'elle espérait suffisamment décourageant pour la tenir à distance, la procureure commença sur le ton de la confidence.
- Notre amie m'a convaincue, et je crois que je vais me laisser tenter, mon cher. Doit-on traiter avec vous en direct, ou bien avez vous un agent?

L'artiste dont le regard un rien lubrique trainait toujours à intervalles réguliers vers son compagnon se focalisa parfaitement sur Helen. Elle avait visiblement toute son attention cette fois. Comme quoi, chacun a ses priorités, et sait les revoir au besoin!

Histoire de l'amadouer un peu plus Andrew, elle ajouta sans lui laisser le temps de répondre, comme il semblait chercher ses mots, un rien sous le choc.
- Voyez-vous, j'ai plusieurs bons amis dans le milieu. Ce genre de connaissances qui font un peu la pluie et le beau temps. Il suffit parfois de pas grand chose pour mettre le pied à l'étrier de jeunes artistes prometteurs comme vous. Accompagnant sa phrase d'un sourire mielleux de circonstances.

A la flatterie, elle faisait toujours des merveilles!

Le regard d'Helen glissa vers Angel. Il lui semblait qu'il s'était un peu tendu à son bras. S'il était aussi amusé qu'elle s'amusait à jouer son rôle d'amatrice d'art enfiévrée, ça risquait de dégénérer. Et ce n'était assurément pas le moment!

Helen Richards
Helen Richards
OBJECTION!
Messages : 575
Date d'inscription : 19/03/2019
Localisation : London
Profession : Proc'
Etat Civil : Mariée, sans enfant.
http://www.seashepherd.fr/index.php/Soutenez-Nous/dons-ponctuels
29th Décembre 2019, 17:18
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Cooper
Helen & Angel

« Je le ferais » Je finis par connaitre très bien Amelia. Elle peut me pourrir la soirée mais je sais assez de choses sur elle pour la bloquer assez facilement si jamais elle interfère dans tes plans pour faire que tout le monde y trouve son compte. Je souris en entendant la voix que tu utilises pour l’artiste. Je sais que tu surjoues mais je ne suis pas certain que l’homme s’en rende compte et il t’excuse rapidement de la tête de m’avoir accaparé. De toute façon il est difficile de dire le contraire à part si on est totalement débile, ce qu’il n’est pas. Il va faire signe que tout va bien, me jetant de petits regards de temps en temps, espérant certainement que je finisse par revenir vers lui à un moment de la soirée. Après tout madame la Baronne a le droit de se faire un petit extra mais elle peut ne pas m’avoir payé pour toute la nuit. Je vois les engrenages qui se font dans son esprit et cela m’amuse clairement. « Nous pouvons voir ça ensemble. » Comme s’il avait un agent… Il est tout nouveau dans ce monde, il a juste eu la chance d’avoir les bons contacts. Personnellement je pencherais plutôt pour l’option : être passé sous le bon bureau mais soit…

Il t’entraine pour discuter donc des tableaux que tu désires et je vois Amelia qui fait un pas vers toi aussi j’avance aussi de côté, un grand sourire sur les lèvres. « Cette soirée est magnifique n’est ce pas ? Grace à vous j’ai pu convaincre mon amie d’investir dans les tableaux de votre protégé. Je pense que cela permettra à tout le monde de trouver son compte. » L’artiste est en effet très content de parler mise en relation et achat avec toi, Helen, et va donc s’intéresser de nouveau à Amelia qui avait besoin de cela pour pouvoir faire un achat à son tour. Comprenant qu’elle est en train de se faire avoir mais qu’elle aura quand même ce qu’elle désire, elle va se détendre un peu en portant un toast puisque tout a l’air de se passer correctement. Une discussion assez étrange va s’en suivre entre les protagonistes pour faire que tout s’arrange au mieux et je vais faire un signe discret à Amelia qui va hocher la tête, envoyer un sms puis passer non loin de moi pour me payer ce qu’elle me doit. Je vais te signaler que tout est ok en passant ma main sur tes reins, revenant à la conversation avec l’artiste qui lui est totalement heureux de vendre plusieurs toiles. Même s’il fait un prix à Amelia pour lui avoir aussi un aussi bon contact, il gagne clairement sa soirée.

Quelques instants plus tard nous sommes de nouveau seuls et je me permets enfin de rire de bon cœur tellement c’est bon de les avoir eu ainsi. « Merci » Parce que si je ne finis en pièce à la fin de cette soirée c’est aussi grâce à toi et je viens te voler un baiser, un léger, ailes de papillons sur tes lèvres avant de te faire un clin d’œil. « Tu restes encore à cette soirée ou ça te dit qu’on rentre ? » Personnellement je me suis assez amusé pour la soirée mais je peux comprendre que tu veuilles rentrer. Je serais quand même gentleman jusqu’au bout en te raccompagnant si tu le désires. De plus je pense que si ton chien mange une miette de plus il va clairement exploser. « Je crois que Flint a besoin de faire une pause… » Avant de devenir aussi large que long.

*En russe dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“Celui qui se libère, loin d'être incapable de jouer le jeu, le joue encore mieux car il voit la vie comme un jeu. ”(Allan Watts // beerus)[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
South Bank Aera, soirée mondaine




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝ Mr, Mme ❞ J'voudrais m'écrire un monde, Une planète rien qu'à moi, Une planète sur laquelle, Je me sentirais moi, Un renouveau sans chaînes, Dépourvu de haine, Une planète sur laquelle, Tu me donnerais des ailes ▬ Loïc Nottet
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 1094
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
8th Janvier 2020, 21:44
Revenir en haut Aller en bas
Helen Richards
Comme des duettistes bien rodés, tout s'était passé à merveille. Sans agent, le pauvre Andrew n'avait guère réussi à se vendre aussi bien que l'aurait fait un professionnel aguerri, et en face, Helen ne lui avait pas facilité le travail. D'autant que Angel avait parfaitement joué son rôle de diversion quand Amelia avait fait mine de vouloir se mêler de leurs affaires.

Cerise sur le gâteau, Helen avait même réussi à faire dire à l'artiste quelle toile semblait particulièrement apprécier la mécène de Sasha, et comme de bien entendu la procureure s'était empressée d'inclure l'oeuvre dans sa sélection. C'était donc délestée, pour l'heure, de quelques milliers de Livres qu'Helen se retrouvait l'heureuse propriétaire de trois tableaux bariolés à souhaits, quand son acolyte la rejoint, avec un geste complice qui fit légèrement frissonner la magistrate.

Le temps de finir leur conversation, le duo se retrouva seul, et Angel remercia Helen, verbalement, puis à sa manière. Les contacts physiques étaient visiblement naturels chez le jeune éphèbe russe. Pour autant, le geste était léger, plaisant et parfaitement de circonstance pour sceller leur collaboration. Le sourire qui s'affichait sur le visage de la magistrate lui prouvait qu'elle était nullement offusquée.

La question qui suivit laissa Helen un rien perplexe quelques secondes quand à sa tournure, mais lui vient à l'esprit son planning pour le lendemain, et elle redescendit vite sur terre.
- Hum, j'ai adoré cette soirée, vraiment. Mais je dois absolument dormir un peu. J'ai une plaidoirie demain à la première heure, et si je ne suis pas au top, la vermine risque de trouver une faille. Et je détesterais ça! Sur sa dernière phrase, on pouvait mesurer que c'était une certitude, et qu'elle le pensait vraiment.

La diversion de Flint fit se retourner vivement Helen. Le cabot revenait vers eux tout guilleret d'on ne savait où avec une cuisse de poulet dans la gueule.
- Grand dieu, Flint! Tu n'es pas sortable! Avant de rire franchement.

Pour autant, Helen se radoucit bien vite, et sourit à son vis à vis.
- Mais j'aurais aimé continuer, pour qu'on apprenne à se connaître un peu plus. On remet ça à une autre fois? Ce n'était guère une question, mais plus un souhait.

Comme elle avait salué leur hôte en le quittant, et qu'il était occupé, Helen attrapa le bras de son cavalier, et prit la direction de la sortie d'autorité.
- Filons avant de nous faire remarquer davantage!

Bien sûr, elle plaisantait. C'était le genre de chose dont elle se moquait totalement. Non, sa soirée avait été parfaite, et le moment d'y mettre un terme approchait.

Le couple improvisé prit donc la direction de la colonne de taxis qui patientaient à l'entrée de la galerie.
Helen Richards
Helen Richards
OBJECTION!
Messages : 575
Date d'inscription : 19/03/2019
Localisation : London
Profession : Proc'
Etat Civil : Mariée, sans enfant.
http://www.seashepherd.fr/index.php/Soutenez-Nous/dons-ponctuels
9th Janvier 2020, 00:55
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Cooper
Helen & Angel

Je me doutais que je ne t’offusquerais pas, tu ne sembles pas te braquer pour grand-chose et même si les gestes intimes sont en effet naturels pour moi je ne dépasse pas les limites normalement. Au pire tu me le diras. Cette soirée a été très agréable. Beaucoup de rire, de la complicité, une pointe d’angoisse mais heureusement notre duo fonctionne excessivement bien. Je te propose de rentrer. Cette soirée pourrait ne jamais avoir de fin mais il faut quand même y penser et je juge que partir ensemble est une bonne conclusion à tout ce qui vient de se passer. Je te laisse voir si tu as des gens à saluer. Moi je n’en ai pas, j’ai récupéré l’argent qu’il me manquait pour ne pas avoir de soucis aussi je peux repartir en toute tranquillité. Je peux même espérer rentrer chez moi assez discrètement pour me reposer et prendre un peu de bon temps. Après tout j’étais réservé normalement pour toute la soirée et je me retrouve déjà libre donc je peux envisager d’échapper aux regards des hommes de la bratva pour qu’ils ne me refoutent pas au boulot sur un malentendu.

Je souris à ta remarque. « Rappelles moi de ne jamais me retrouver face à toi » Parce qu’on sait très bien tous les deux ce que je suis et que le jour où je me retrouverais face à toi tu devras aussi faire ton travail de procureur. Et je te respecte aussi pour ça même si j’espère que ce moment n’arrivera jamais. Ton chien, lui, a bien compris l’intérêt aussi de cette soirée et je ris en le voyant revenir avec carrément une cuisse de poulet. « Il a compris tout l’intérêt de ces soirées. » Et cela m’amuse beaucoup. Je n’ai jamais eu d’animaux, je ne vois pas trop comment je pourrais en avoir de toute façon mais je n’ai rien contre eux, je trouve ça même apaisant.

« Qui sait » Que répondre d’autre à ton souhait ? On sait tous les deux qu’on est chacun d’un côté de la ligne alors c’est compliqué de savoir si on aura l’occasion de se revoir ou pas. Je t’adresse cependant un doux sourire parce que ça me ferait plaisir aussi mais on ne choisit pas. Et certainement pas moi. Je te laisse mon bras pour partir rapidement de la soirée et hèle un taxi qui nous fait signe de nous installer. Je t’ouvre la porte avant de monter à mon tour. Je ne peux m’empêcher de noter l’adresse que tu donnes au chauffeur, j’ai été formé pour ça mais je ne compte pas l’utiliser contre toi. Enfin j’espère ne jamais avoir à le faire et je discute de tout et de rien avant de faire signe au taxi de me laisser à un croisement de rue. « C’est aussi bien que je descende ici, pas besoin que tu viennes jusqu’à chez moi » Autant ne pas montrer aux miens que je connais une procureur, on va vouloir que je m’en serve contre toi. Je viens t’embrasser sur la joue et caresser avec douceur Flint. « Prends soin de toi Helen. » Je sors et rajoute a la fenêtre. « Merci encore pour cette soirée. Bon courage pour trouver une place pour les tableaux » Je te fais un clin d’œil avant de m’éloigner tranquillement pour finir mon chemin à pied.

FIN

*En russe dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“Celui qui se libère, loin d'être incapable de jouer le jeu, le joue encore mieux car il voit la vie comme un jeu. ”(Allan Watts // beerus)[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
South Bank Aera, soirée mondaine




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝ Mr, Mme ❞ J'voudrais m'écrire un monde, Une planète rien qu'à moi, Une planète sur laquelle, Je me sentirais moi, Un renouveau sans chaînes, Dépourvu de haine, Une planète sur laquelle, Tu me donnerais des ailes ▬ Loïc Nottet
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 1094
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
16th Janvier 2020, 10:51
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: