AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
229 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[CLOS] Retour vers le passé ! + Lydia McRory
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sean Miller
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



_ Merci Ludo ! Attend je m’en charge ! Je lâche le câble et je me redresse pour prendre le plateau des mains de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est un teneur de salle cool. J’aime bien quand on bosse avec lui. Ca marche bien. On se comprend. Je lui ai déjà proposé de jouer avec nous. Mais il ne veut pas se lancer. Je me marre en voyant ce qu’il y a. Le plateau est plein à craquer. Les gars profitent large des conso gratuites. J’enjambe le matos en positionnant le plateau à plat sur ma main. J’ai fait des services en salle pendant les études. Ca a servit à payer les frais de l’école militaire. J’attrape ma bière de Noël à la fin. C’est bon la vache. J’ai soif en fait. Bon allez, ne traînons pas. On commence dans moins d’une heure !

Pas le temps de lambiner. Ça passe vite. Mais ça change du stress du boulot. Le temps de régler les problèmes techniques avec le gars de la régie. Heureusement le mec connait bien son job. On a pu géré. Tout est en place. Plus qu’à passer la tenue de scène. J’entre dans la peudo loge. Ça a du être une réserve pendant longtemps vue la configuration. Les gars sont là aussi. On se fait le serment. Un peu de déo, la chemise bleue, les cheveux ça passe. Y a plus qu’à!

La salle est pas mal remplie. On est entre les deux fêtes de fin d’année. C’est une bonne période pour que les gens se détendent. En plus, ici le public est souvent cool. Il y a une bonne ambiance de base. Je fais un clin d’œil taquin à Connor. On est chaud. On est prêt. On va les faire chanter ce soir. Je regarde rapidement dans le public. Peut-être que Louisa viendra quand même écouter. Ça me ferait plaisir d’avoir son avis d’artiste sur ce que l’on fait. Je ne vois pas de tignasse blonde. Dommage… Bon, go ! On va s'amuser un peu.

_ BONSOIR ! Je lève les mains pour saluer la foule qui avance devant la scène. Il y a des éclats de voix, des réponses, des rires. Voilà bonne ambiance comme on se le disait. Cool ! Salut ma beauté. Je suis content de la façon dont on la pisée. Je vais pouvoir profiter de la vue cette fois. J’effleure la cymbale. Ah ! Ça va sonner ! Je fais tourner les baguettes pour faire un peu le show, le temps que les mecs se positionnent. Ce n'est pas moi le chauffeur de salle. J’observe les gens. Il y a quelques suiveurs. La pub a l'air d'avoir bien marché. Je rend les sourires que je croise. Je vois des jolis visages. Ça donne envie d’être de bonne humeur tout ça. Je fais jouer les tambours. La basse de Malcome répond. Okay ! C’EST PARTI ! C’est moi qui donne le top départ. Une reprise pour mettre tout le monde d'accord. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On donne avec un premier standard pour mettre le public dans l’ambiance. Le son rend bien. Je m’éclate !

Eden Memories

Sean Miller
Sean Miller
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 287
Date d'inscription : 23/10/2019
Localisation : Hopital public
Profession : Ambulancier
Etat Civil : Sans enfant
27th Décembre 2019, 16:04
Revenir en haut Aller en bas
Lydia McRory
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ce soir, tu as rendez vous avec ton groupe à votre café habituel. Le gérant était adorable et vous avez déjà permi de jouer quelques fois. Mais là tu ne venais pas pour jouer mais pour profiter que plusieurs groupes passaient sur scène. Une soirée tranquille entre potes de médecine. Certains étaient en passe de devenir médecins généralistes, quelques uns se lançaient dans les spécialisations, d'autres partaient vers les soins infirmiers... Tu étais la seule à avoir pris la voix du médecin légiste anthropologue judiciaires. Bon faut dire qu'au début, ils t'avaient pris pour une folle qui était revenue de la guerre avec quelques fusibles en moins. Puis vous aviez fini par vous apprécier. Faut dire que tu avais déjà plus de bases en médecine qu'eux tous réunis. Tes années sur le front y avaient bien aidé donc tu avais pu te concentrer plus sur l'anthropologie.

Tu enfiles une robe d'un vert sombre, des bottes noires, et tu te maquilles légèrement. Tu as jamais été fan des maquillages lourds. Un trait de noir sur les yeux, du mascara et un rouge à lèvres prune. Tu lises légèrement tes cheveux et tu passes ton manteau avant de sortir. Tu t'y rends à pieds, ce n'est pas très longtemps. Une vingtaine de minutes.à pieds. Pour une marcheuse comme toi, ce n'est pas loin. Tu finis par pousser la porte du bar où l'ambiance est déjà bonne. Tu vas saluer le patron d'une bise sur la joue avant de prendre une bière et de rejoindre ton ancienne promo à une grande tablée. Vous parlez de tout et de rien. Des promotions, des études, des expériences de travail. Ca enchaine sur un mariage prochain. Te voilà promue demoiselle d'honneur et vous portez tous un toast.

Ca discute sec jusqu'à ce que tu entends les premières notes de Kings of Leon. Tu attires tes amis sur une partie de piste dégagée et commence à danser avec eux. Vous vous déchainez aux rythmes des musiques proposées. Quand le groupe s'arrête, vous allez tous chercher des verres pour vous désaltérer. Tu laisses ta bière sur votre tablée et tu files vers les commodités pour te refaire une beauté. Ca donne chaud de danser au rythme de la musique. Mais tu es contente, ça faisait un moment que tu ne t'étais pas défoulée comme ça. En sortant tu envoies un sms. Tu regardes pas vraiment où tu mets les pieds. Alors que tu remets ton téléphone dans ton sac tu rentres dans le dos de quelqu'un «  Pardon je suis désolée. Je vous avez pas vu. Pas de mal.  »


Eden Memories

Lydia McRory
Lydia McRory
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 178
Date d'inscription : 01/11/2019
Localisation : Morgue de Saint Thomas
Profession : Médecin Légiste
Etat Civil : Célibataire
27th Décembre 2019, 23:08
Revenir en haut Aller en bas
Sean Miller
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


45 minutes de scène ! Généralement on peut faire sept, huit, morceaux. Ça dépend surtout de comment Marco et moi on se lâche sur les instrus. Le public nous suit bien. Les gens dansent aussi. C’est aussi pour ça que j’aime quand on passe ici. Je ne participe pas de la même façon que le chaleur ou le mec à la basse. La batterie me met et dans le fond. C’est pas mal. Je peux voir l’ensemble et j’évite les cris des lycéennes. Il y en a qui frisent l’hystérie collective.

Il y a une bande de potes qui se dépensent pas mal. Je repère des cheveux roux. Une jolie fille qui se donne à fond. Elle a l’air de vraiment aimer. C’est plutôt cool de voir ça. Je lance souvent un coup d’œil vers elle pour prendre la température. En plus, j’aime bien les rousses. J’ai toujours eu un faible. Enfin je crois. J’y je regarde en arrière mes deux dernières tentatives. Restons concentrés sur le concert.

Ca passe vite. Bien sûr ! Ce genre de kiffe passe toujours trop vite. Je relâche les baguettes dans un rire. Je me lève pour foncer sur Malcolme et lui faire l'embrassade de la mort. On a fait du pro ce soir. Rien à redire. On aide les tech à retirer notre matos. Il y a trois groupes programmés pour ce soir. Je les laisse un peu en plan. Mais il faut que j’aille régler une affaire avec dame nature. Je passe par la scène, je cours ras du mur pour éviter le public. J’ai repéré les WC en arrivant. J’entend quelqu’un qui gueule mon prénom. Qui c’est ? Un des potes sur service peut-être ?

_ WOOOOoooo ! Je lève les mains pour ne blesser personne. Je me retourne pour voir avec qui je suis entré en collision. Oh. La jolie rousse de tout à l’heure. Encore plus belle de près. Ça c’est… un sacré bonne surprise. Salut ! Je t’ai vue en salle. Tu bougeais bien! Ça inspire quand on est sur la scène. Bon ça sonne comme de la drague. Pas grave. Ça en est peut-être un peu.

Je sens comme un truc qui aimante. En général j’écoute ces trucs-là. Ça ne me trompe pas. J’ai une impression de déjà vue. Je sens la petite douleur intracrânienne. Je sens les odeurs de là-bas. Qu'est-ce qui se passe ? Ça fait un moment que j’ai plus eu ça. J'en parlerais au doc. Punaise son visage… Ce visage me parle. Mais pour que je croise quelqu’un d’Avant… Y a quand même une chance sur mille. Je n’ai pas envie de me prendre la tête.

_ Sean ! Je tend une main pour échanger une poignée avec elle. Je t’offre un verre ? Pour te remercier de ton soutien ? J’y vais direct. Je ne le suis pas autant normalement. Mais là… Si elle retourne avec sa bande de potes maintenant, je sais que c’est mort. On ne se recroisera pas. Punaise ces yeux… Elle a des yeux qui me disent des trucs. Y a un truc qui m’attire aussi dans ces yeux. C’est dingue là j’ai carrément envie de toucher sa bouche. Non c’est pas une histoire de libido. C’est dans le bide. Dans les tripes. Elle, je le sens, je ne dois pas la laisser partir. T'en dis quoi ?

Eden Memories

Sean Miller
Sean Miller
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 287
Date d'inscription : 23/10/2019
Localisation : Hopital public
Profession : Ambulancier
Etat Civil : Sans enfant
29th Décembre 2019, 18:11
Revenir en haut Aller en bas
Lydia McRory
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Tu t'es bien dépensée sur la piste, le petit rafraîchissement était le bien venu. Mais tu n'avais pas prévu qu'en sortant tu bousculerais quelqu'un parce que tu répondais à ton frère Misha que tout allait bien et que tu t'amusais et que non tu ne le rejoindrais pas pour qu'il te présente un copain à lui parce que Justement tu t'Amusais bien.

Et là... Je reste totalment interdite. Bretzel de Merle... Sean. Là. Devant moi. Avec un grand sourire. Son sourire. Celui du petit gars charmant, un brin dragueur. Il a la même voix que dans ton souvenir. Le timbre chaud, un peu rieur. Non il a pas changé. Il a un peu vieilli, quelques rides en plus, mais le visage tellement détendu. Tu secoues la tête pour te remettre les idées en place quand il te parle. «  Ah Merci. C'est gentil. La musique était pas mal aussi. Ca aide à bouger. »

Grand dieu... Tu étais vraiement en train de lui faire la conversation comme si de rien n'était ? Il se présente en te tendant la main... Allez ma grande secoue toi... Il va te trouver bizarre... Après tout qu'est ce que tu en as à faire qu'il te trouve bizarre... Il se souvient même pas de toi, de vous, de nous... Tu lui tends la main pour serrer la sienne. «  Lydia. Hum... Tu ne dois pas remonter sur scène ? La presta est finie ? Un petit verre alors. Je suis avec des amis. »

Mais qu'est ce que tu fous ?? Sérieusement ? Tu vas boire un verre avec lui comme si de rien n'était ? Comme à une première rencontre alors que ton cœur a fait un arrêt rien que de le revoir ? Que ta respiration s'est accélérée quand tu as replongé tes yeux dans les siens ? Non mais Allo quoi... Oui la référence est merdique... Autant que cette idée saugrenue qui vient de te traverser l'esprit.... Tu te souviens de ce qu'ont dit ses parents et les médecins y a 4 ans ? Que tu devais plus l'approcher. Que c'était pas safe pour lui. Que tu lui remettrais de trop mauvais souvenirs en tête. Que votre histoire n'était pas assez importante pour lui infliger un trauma que son cerveau fuyait...

Oui mais voilà c'était il y a 4 ans... Et tu te prends à te dire que tu aimerais bien savoir ce qu'il devient, s'il est marié, s'il a une petite amie, des gosses pourquoi pas. Dans quoi il taffe, s'il aime toujours les biscuits au beurre salé et les hamburgers fait maison... S'il remet toujours ses lacets dans ses chaussures quand il les enlève, s'il chante toujours du ACDC,s'il... Bref plein de petites choses comme ça que tu connaissais sur le bout des doigts.

Tu le suis jusqu'au bar et tu décides de prendre un cocktail sans alcool... Tu as besoin de toute ta tête pour gérer ça parce que ton cœur fait toujours du saut en parachute sans parachute. «  Alors Mr Le Batteur... On fait ça souvent ? Jouer des bons morceaux, faire se trémousser les filles et les aborder ensuite pour un verre ?  » Tu souris pour lui montrer que tu le taquines.


Eden Memories

Lydia McRory
Lydia McRory
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 178
Date d'inscription : 01/11/2019
Localisation : Morgue de Saint Thomas
Profession : Médecin Légiste
Etat Civil : Célibataire
30th Décembre 2019, 01:48
Revenir en haut Aller en bas
Sean Miller
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mais à qui me fait-elle penser, bon sang ?

_ Peut-être en fin de soirée! Si le chef veut bien. Là je suis libre. Le bar ferme assez tard. Il arrive que Ludo ouvre la Scène aux musicaux qui sont là une heure avant la fermeture. C’est pas mal. Ca permet de rencontrer du monde. Une fois on a trouvé notre nous bassiste comme ça. Ok ! Pas de problème! Je me contente de ce que l’on me donne. Je ne veux pas me prendre la tête. Je ne fais pas de plan. Pas pour ma vie privée. C’est trop chiant. Je prend les choses comme elles viennent. Ca ne m’a pas trop desservi jusqu’ici.

_ Hummm. Je ris un peu. Je vais pour lui répondre mais je vois Ludo pas loin de nous. Hey Ludo! Un Tropico et une bière de Noël please! Merci ! Je vois à son sourire qu’il est amusé de me voir avec une jolie fille. Je ne crois pas qu’il m’ait déjà vu dans cette situation. Je me tourne vers la belle. Je lui souris. Je secoue doucement la tête. Non pas si souvent que ça! Je sais que je pourrais, sans souci, obtenir des plans culs, des aventures à la pelle. Les filles me trouvent pas mal. Mais ça ne me dit rien. Un moment de kiffe artificiel, sans lien avec la personne, ça perd de sa saveur. Ouais c’est une conception du sexe qui en amusent certains. Chacun voit midi à sa porte. Je ne vais pas te cacher. J’ai un faible pour les rousses. Elle peut trouver l’argument débile. Je ne vais pas faire le beau-parleur pour rien. J’ai été aimenté par cette nana. Ni plus, ni moins, je ne vais pas chercher à comprendre. Je trouve très jolie. Plus je la regarde, plus c’est vrai. C’est comme si je redécouvre un tableau que je connaissais déjà.

_ Alors Mrs la Danseuse, à part inspirer les musiciens amateurs que fais-tu de beau dans la vie ? Demander à quelqu’un sa fonction dans la société, je sais que c’est bateau. Mais je ne vais pas réinventer les techniques d’approches. Il faut bien que je lance notre conversation. Cruz vient poser nos consos sous notre nez. D’un clin d’oeil je lui fais comprendre que c’est sur ma note perso. Je sais qu’il s’en doute mais j’anticipe. Merci Ludo. Je prend la bière et je la lève. Nouvel an dans quatre jours. On est au beau milieu des fêtes. Y a de quoi porter des toasts à tour de bras. Je lui souris de plus belle. Aux Princesses Rebelles! Haha! Alors, là je ne sais pas du tout où je viens de pêcher ça. Mais sur le coup ça m’a semblé évident. Un peu comme si je savais déjà qu’elle est une rebelle de la vie. Je bois une gorgée.

Le goût de la bière, associée au parfum de cette fille, plus la musique rock en fond… ça fait encore vriller mon cerveau. Un flash pope dans ma tête. Je vois une jolie rousse en tenue militaire, bras nus, assise devant un feu de camp. Elle rit, elle parle fort, elle tourne son visage vers moi d’un coup. Le sourire qu’elle a me fait un drôle de truc. L’image disparaît. Je vais poser doucement le verre. Je me frotte le la tempe gauche avant même que la douleur physique soit là. Putain de cerveau.

_ Désolé. Je tape sur le bar pour demander un verre d’eau à la place. Je n’ai rien sur moi évidement. Ca fait des mois que je n’ai plus de cachet quotidien. Je me tourne vers Lydia. J’hésite. Je ne veux pas la faire flipper la pauvre. Je n’ai pas envie qu’elle décampe non plus avant que j’en sache plus. Je la regarde. Je lui souris. J’ai parfois des maux de crâne. Je lui fais un clin d’oeil pour la rassurer. Voir une jolie fille ça me met dans un drôle d’état. Haha! Je remercie pour le verre d’eau qui arrive. Je le bois aux deux tiers. Je prendrais ce qu’il faut en rentrant. Je n’ai pas envie de partir maintenant. Je suis trop curieux. Ca va le faire. C’est bizarre. J’ai l’impression qu’on se connaît. Alors que c’est la première fois que je te vois. Tu viens souvent ? Y a un truc perturbant depuis tout à l’heure. J’ai envie de mettre la main dessus!

Eden Memories


Sean Miller
Sean Miller
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 287
Date d'inscription : 23/10/2019
Localisation : Hopital public
Profession : Ambulancier
Etat Civil : Sans enfant
3rd Janvier 2020, 10:49
Revenir en haut Aller en bas
Lydia McRory
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Tu souris. Il était toujours aussi charmeur que dans ton souvenir. Ca en fait surgir beaucoup trop d'ailleurs, des souvenirs. Son premier sourire charmeur quand il a eu un service à te demander, la première boutade, le premier contact... Stop stop stop. Tu te réfugies derrière l'excuse des amis. Tu l'as un peu déstabilisé avec ta question et se détourne pour commander. Un tropico... Ca fonctionne toujours ce cocktail. Et puis tu n'es pas difficile non plus. Tu souris pour lui dire merci.

Pas si souvent qu'il te sort. Un moyen comme un autre de faire croire à la fille qu'elle est plus importante qu'une autre. «  Je ne vais pas te cacher. J’ai un faible pour les rousses. Je trouve très jolie. » Ca te fait rougir. Du genre fortement. Tu as des souvenirs en écho qui remontent. Il te l'avait déjà dit. Avec la même formule. Lors d'une permission. Cette permission qui avait fait de vous un peu plus que deux collègues de travail et un peu moins qu'un couple. Heureusement pour toi, il change vite de conversation. «  Moi ? Ce que je fais dans la vie... hum... Voyons... Est ce que je te dis la vérité et tu fuis ou est ce que j'édulcore un peu avec des paillettes... Aller la vérité vraie. Je suis médecin légiste. Je travaille à l'hôpital et pour la police de Londres. Et toi ? Quand tu ne joues pas les charmant batteur sur scène pour faire danser les minettes, que fais tu ? » Voilà. Pas de référence à l'armée, pas de référence réelle à ton ancien travail de médecin... Rien qui ne pourrait lui faire du mal non ?

Les verres arrivent et ils sont les bienvenus. Tu prends ton verre que tu cognes au sien. Les princesses rebelles te font rire. C'est un des surnoms que tu avais au campement. Princesse parce que quoi qu'il arrivait tu essayais d'avoir une tenue impeccable et d'être femme en même temps que soldat et que dès que tu avais une permission, tu filais pour un bain et des produits. Rebelle parce que tu ne t'en laissais pas compter. Tu étais certes un petit gabarit comparé aux mastodontes de l'armée mais tu n'hésitais pas à les provoquer et à gagner. Surtout contre Sean au début qui avait du mal à passer par l'infirmerie. Si le chef ne montrait pas l'exemple, le bataillon ne suivait pas. C'était toujours comme ça.

Mince... Finalement c'était peut être pas une si bonne idée que ça... Il a l'air d'avoir des flashs assez douloureux. Tu t'en veux beaucoup sur l'instant d'avoir accepté... Mais ça faisait si longtemps. Et tu avais envie de prendre de ses nouvelles. De savoir ce qu'il était devenu. S'il était heureux. S'il avait refait sa vie, s'il avait quelqu'un... Bon sur ce point apparemment pas vu qu'il dragouillait dans les bars... A moins qu'il ne soit devenu du genre volage ? Ahh Stop. Focus. Tu lui fais un signe de la main pour dire que c'est pas grave. Tu comprends pas de soucis. Tu ris avec moins d'entrain qu'au début à sa blague. Et là... Tu te dis que tu aurais du prendre l'excuse du mal de tête pour t'éclipser... Qu'est ce que tu vas bien pouvoir répondre. « pardon c'était une mauvaise idée » et partir ? Non. S'il était encore le même Sean qu'à l'armée il allait te suivre et continuer. « Non. On ne sait jamais rencontré. On évolue pas dans les mêmes sphères. » Hein... C'est mauvais aussi. Comment tu pouvais savoir que vous n'évoluez pas au même endroit hein ? Du coup tu optes pour une semi-vérité. «  Hum... je sais pas je pense pas... Je suis rentrée à Londres y a un peu plus de 4 ans quand j'ai quitté l'armée... Hum... Oui je viens souvent. A vrai dire, j'ai déjà chanté sur scène pas mal de fois ! Tu m'as peut être vu avec mon groupe ? Ou aux soirées estudiantines ? Je suis sortie des études y a quoi... 6 mois ? Ou alors tu m'as vu aux informations ? Il m'arrive d'être en arrière plan sur les JT quand la presse arrive sur les lieux d'un meurtre et qu'on est en train de remballer le corps...  » Tu le noies sous les indices, tous plus probables les uns que les autres pour essayer de noyer le poisson. Et le tout avec un grand sourire innocent.
Eden Memories

Lydia McRory
Lydia McRory
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 178
Date d'inscription : 01/11/2019
Localisation : Morgue de Saint Thomas
Profession : Médecin Légiste
Etat Civil : Célibataire
7th Janvier 2020, 18:45
Revenir en haut Aller en bas
Sean Miller
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


J’aime bien son humour. Elle ne se démonte pas. Visiblement, c’est une fille qui a aussi un estomac bien accroché. Gérer des cadavres ce n’est pas rien. Perso je ne peux pas. Je préfères gérer des entrailles à l’air de quelqu’un qui cri à la mort, plutôt qu’un macchabé. Les morts ça me fout les poils. Pas que ça me met mal. Je ne sais pas pourquoi. Enfin j’ai une théorie. Les mecs le savent à force au service. On a passé un deal. Je gère les trucs les plus dégueux mais pour les morts je passe mon tour.

_ Pas facile comme job. Mais on ne fait pas un truc pareil par hasard. Je comprends le principe de vouloir bosser avec les cops. C’est la première orientation que j’ai tenté après ma démobilisation. En fait, on a des métiers qui sont connectés. C’est marrant. Il est même possible que certains de mes patients aient terminé sur sa table d’autopsie. [color:2698=#cc6600 ]Je suis ambulancier urgentiste. Sur St Thomas. Le grand hôpital public du coin.

Je sens le fil qui me tire le bide. Il ne lâche pas. Le crâne qui s’y met. Ca m’est arrivé une fois. L’année dernière, j’ai croisé un gars de l’armée par hasard. J’ai la même sensation qui monte quand je regarde cette fille. Je tilte quand elle me dit quatre ans. C’est pareil pour moi. On a dû bosser ensemble à un moment donné. Je ne vois que ça…

Je cherche, je cherche. J’écoute sa voix, le son… Hola, c’est quoi cet écho ? J’entends sa voix dans ma tête. C’est quoi ? Un souvenir. Punaise mais qu’est-ce qui se passe ? Je n’entend plus ce qu’elle dit là. J’entends… C’est son rire. Il y a d’autres voix qui sont présentes. Okay c’est un souvenir. Un souvenir de quand ? De où ? Vite, il faut que… que je note tout. Pour ma prochaine consultation. Punaise.

_ Désolé ... Je n’ai pas le carnet. Merde. Bon sur le téléphone. J’ai un truc sur le bout de la langue. Putain, je déteste quand ça fait ça. Bordel ! Le souvenir est fragmenté. C’est par bribe. Je vois le désert en fond maintenant. Donc ça devait être une mission. Une mission dans une région chaude. Ils n’ont pas voulu me filer mon dossier perso les connards. J’ai fais une chrono tout seul. Attend. L’image est très nette. C’est elle. La fille qui me parle. Elle est devant moi, dans sa tenue de combat. Elle me parle d’un truc. Mais je n’ai pas le son.

_ Lydia ? C’est le même prénom. Je fixe la fille du bar. Son visage se colle à celui de la fille du souvenir. Ca veut dire quoi ? Cette fille, c’est celle de là-bas ? C’est pour ça que le souvenir est si précis ? L’image est encore là pas loin dans mon cerveau. J’ai des sensations étranges dans mon corps. Les images se mettent brutalement à défiler derrière mes yeux. Cette fille est dans tous les fragments. Je vois un bataillon. Mais, il n’y a pas que ça. Il y a des trucs plus intimes. Je la vois qui dort près de moi. Je la vois… Lydia ? Elle… et moi ? Si c’est bien elle faut que je sache. Putain il faut que je sache !!


J’ai bossé à l’armée aussi. Mais je suis parti. Enfin on m’a viré, après un accident. Un gros truc. Je ne me souviens plus du tout de ce qui s’est passé. Mes entrailles qui se brouillent comme ça. Je sais ce que ça veut dire. Mais est-ce que c’est vrai ? Est-ce que c’est ce qui s’est passé ? Est-ce que… C’est toi ? T’es bien cette fille que je vois ? On a bossé ensemble… je crois. Elle va me prendre pour un malade je sens. Je dois avoir l’air d’un illuminé. Je ne vais pas lui parler de la partie intime. Non, faut que je me concentre sur une scène précise. C’est ça. Je veux savoir ce qui est vrai. Je veux savoir qui j’ai été. Je n’ai pas renoncé. Est-ce que tu peux me dire si on a bossé ensemble ? C’est le bordel dans mes souvenirs. Ca marche mieux quand quelqu’un me redonne la chrono. Il faut que je prenne rendez-vous avec le docteur Kent. Demain. Il faut qu’on reprenne la thérapie. Je viens peut-être de trouver un nouvel élément pour avancer. Ouais, faut que je raccroche à ça. Pu*** ma tête. Ca fait mal. Ahggrrr.

Eden Memories

Sean Miller
Sean Miller
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 287
Date d'inscription : 23/10/2019
Localisation : Hopital public
Profession : Ambulancier
Etat Civil : Sans enfant
9th Janvier 2020, 13:06
Revenir en haut Aller en bas
Lydia McRory
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


«  Non mais très intéressant. Et puis... Je n'aime pas laisser des morts sans sépulture ou des familles dans le doute. » Tu lui souris. «  Urgentiste ? Vous êtes dans le cœur de l'action... St Thomas ? C'est marrant. Je travaille dans leur morgue.  » C'est là que tu remarques que la tête de Sean change. Et merde... C'était vraiment pas l'idée du siècle. Il est en train de se faire un tripe mémoriel. T'as été médecin. Tu sais les symptômes. Tu sais les reconnaître. Quand il prend son téléphone pour noter, tu te rends compte qu'il est toujours en thérapie.

T'es en train de foutre un beau bordel dans sa tête. Pas volontairement. Mais Quand tu l'avais vu là, devant toi, souriant, charmant, dragueur. Comme avant sur le terrain, comme avant dans la vie civile... Ca t'avait attiré. Tout ce que tu pensais avoir laisser sur le sable du Sahara, enterré par les tempêtes de sable, revenait de son tombeau de sable. Ca te frappait au cœur. Ca te retournait le cerveau. Alors tu n'oses pas imaginer ce que ça lui fait au sien...

« J’ai bossé à l’armée aussi. Mais je suis parti. Enfin on m’a viré, après un accident. Un gros truc. Je ne me souviens plus du tout de ce qui s’est passé. Est-ce que tu peux me dire si on a bossé ensemble ? C’est le bordel dans mes souvenirs. Ca marche mieux quand quelqu’un me redonne la chrono. » ET MERDE MERDE MERDE Tu le regardes droit dans les yeux. Qu'est ce que tu vas bien pouvoir lui dire hein... « Bordel... Ta mère va me tuer/  » Tu le vois souffrir... Ca ne te plait pas. Tu hêles le serveur et tu lui prends une bouteille d'eau. «  Viens suis moi.
 »

Tu prends sa main et tu l'entraînes dehors. Il a vraiment une grande main, ça tu l'avais oublié. Tu fends la foule pour l'entraîner vers la sortie. Il lui faut de l'air frais et un peu de calme. Y a trop de monde ici, trop de bruit et il fait trop chaud. Et toi aussi tu en as besoin. Tu ne t'arrêtes qu'une fois dehors et près d'un banc. Il fait noir mais l'éclairage public donne assez de luminosité. «  Assieds toi et fais moi voir tes yeux.  » Tu te penches pour les regarder. Tu veux t'assurer qu'il ne va pas tomber dans les pommes. Tu soupires et dévises la bouteille. «  Bois ça va faire du bien à ta tête.  » Tu t'assoies sur le banc à côté de lui. Tu réfléchis à quoi lui dire ou comment lui dire.

Tu finis par te lancer dans un condensé. «  Je suis entrée dans l'armée j'avais 18 ans. C'était il y a 8 ans. Il y a 6 ans j'ai été déployé en Irak. J'ai atterri dans ton unité en tant que médecin militaire. J'avais à peine 20 ans. Tu étais le chef de l'unité à l'époque. J'ai eu un mal de chien à te faire accepter de passer par moi quand tu te blessais. T'étais plutôt chiant comme malade. Mais tu étais un bon chef. J'ai demandé ma démobilisation il y a 4 ans pour revenir ici voir ma mère et mes frères et reprendre des études dans le domaine civil.  » Voilà tu espères que ça lui suffira.

Eden Memories

Lydia McRory
Lydia McRory
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 178
Date d'inscription : 01/11/2019
Localisation : Morgue de Saint Thomas
Profession : Médecin Légiste
Etat Civil : Célibataire
11th Janvier 2020, 22:22
Revenir en haut Aller en bas
Sean Miller
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le monde est plus petit qu’on le pense. Ou alors c'est cette ville ?

_ Ah ouais ? Et on s’y ai jamais croisé... Ce n’est pas si improbable que ça. Les équipes tournent. Je suis celui qui s’y colle le moins souvent de la bande. L’un dans l’autre, cette petite nouvelle a pu passer sous le radar. C’est un coup de chance qu’elle soit venue au concert ce soir. Ou alors, on devait se rencontrer à un moment ou à un autre… La Destiné… ouais, je laisse ça aux curés.

_ Hein ? Ma mère ? Pourquoi elle me parle de ma mère ? J’ai bien entendu ?

Punaise, je crois qu’il faut que je rentre en fait. Si je ne prend pas un truc ça va dégénérer. La barre est en train de s’installer dans mon crâne. Je la sens. J’attrape mon blouson à la va vite et je suis la rouquine. Elle a raison. La première étape c’est de quitter cet endroit. Faut que je me pose là où je ne serais pas stimulé. Je pousse des épaules pour qu’on me laisse passer. Franchement, je n’ai pas le temps d’être poli.

On arrive sur un square. Mais je suis bien incapable de dire lequel pour le moment. Pas la peine de le dire. Je me pose sans discuter. Déjà, il y a moins de weed dans l’atmosphère. Je prend la bouteille pour la boire en entier d’une traite. Une fois que je suis passé par la case désert j’ai appris à devenir un dromadaire. On stock l’eau autant qu’on le peut. Parce qu’on ne sait jamais quand on en aura à nouveau.

_ La vache ça faisait longtemps... Je garde la bouteille vide dans ma main. J’écarte les genoux et je glisse ma tête vers le bas. Une inspiration, une expiration, une inspiration, une expiration. Il faut que l’afflu sanguin se calme. Putain mes épaules sont d’un seul bloc. J’entend la voix de la rouquine. J’écoute. J’essaye de bien comprendre tout ce qu’elle dit. 8, 6,4 ans, c’est la chronologie que j’ai en tête.

Les détails qu’elle me donne sur moi me confirment qu’on s’est cotoyé sur le terrain. Donc cette fille, cette jolie fille rousse, qui s’appelle Lydia a été mon médecin en campagne irakienne. Ca se tient. Mais alors d’où viennent ces impressions plus persos ? Je ne sais pas. Est-ce que j’ai fantasmé sur cette fille pendant qu’on était sur le terrain ? Est-ce qu’on a eu un truc ensemble ? Elle me donne pas l’impression d’être une ex.Putain je suis perdu.

_ Des frères… Ca aussi ça me parle. Je vois deux mecs avec une gueules sympas. Je n’arrive pas à remettre leurs noms. Mais, elle, elle est à nouveau là dans l’image. C’est encore un truc intime. Maintenant je là vois venir m’embrasser. C’est le genre de baisers qu’on a quand on est devenus proches, du genre super proches.

_ On a eu une histoire… non ? Le truc que je sentais dans mon bide, ce n’était pas pour rien. Maintenant j’en suis presque sûre. Je tourne ma tête vers elle. Je veux voir ses traits. Je veux voir ses yeux. Y a que comme ça que je peux savoir ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas.

Eden Memories
Sean Miller
Sean Miller
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 287
Date d'inscription : 23/10/2019
Localisation : Hopital public
Profession : Ambulancier
Etat Civil : Sans enfant
17th Janvier 2020, 12:42
Revenir en haut Aller en bas
Lydia McRory
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Il est un peu déboussolé mais il t'écoute avec attention. Du coin de l’œil, tu le surveilles pour être sûre qu'il ne fasse pas un malaise. Il t'inquiète et maintenant tu culpabilises d'avoir accepté de boire un verre. Tu aurais du lui dire non, lui mettre un vent. Faire comme s'il existait pas. Mais le voir là, alors que tu t'y attendais pas, ça t'a désarmé et tu as pas réfléchi.

Il est définitivement perdu... Mais il se souvient de tes frères. Arf mauvais choix de mots... Zut. T'as eu une trop grande gueule sur ce coup Lydia. Bah bravo la militaire, pas foutue de restreindre les infos, bravo on applaudit des deux mains. Tu maugrées en ton fort intérieur quand il t'estomaque par une simple phrase. «  _ On a eu une histoire… non ? »

Tu fermes les yeux et inspires fort. Là tout de suite, tu donnerais pas mal de choses pour un whisky pur malt. Tu ré-ouvres les yeux parce que tu sens les siens, pesant sur ton visage. Alors tu plantes tes yeux dans les siens. Quoi faire ? Mentir en mode « tu rêves éveillé » ? Une semi vérité en disant « Ouais on a eu un truc, quelques nuits par ci par là. ». Ou... La sincérité jusqu'au bout ? Mais tu risques de lui faire mal non ? Fin le mal est déjà fait non ?

Tu soupires fortement. «  Ouais... Toi et moi, on a eu une histoire. Elle s'est arrêté y a quelques années maintenant. Un peu plus de 4 Ans pour être exact. Comme j'ai jamais eu de tes nouvelles, j'ai pas insisté.  » Ouais voilà... C'était vrai. Il n'avait jamais rappelé. Et pour cause, il ne s'était jamais souvenu d'elle. Du coup, tu avais fini par te dire que ce que vous aviez vécu ça avait été plus fort pour toi que pour lui sinon il s'en serait souvenu. Oui se voiler la face en se disant que ce n'était pas le grand amour est souvent mieux pour avancer que de se morfondre sur le grand amour perdu.

Et puis ses parents avaient été très clair. Pas de contact avec lui sauf s'il se souvenait de toi. Alors t'avais pas chercher. T'avais tourné ta peine dans ton coin, t'avais dit à personne ce qui t'étais arrivée à toi. T'as pas voulu alourdir la note des parents de Sean, ni la sienne. Alors tu avais pris sur toi et tu étais retourné au champ. Tu passes ta main sur ta tempe avant de lui demander. «  Ta tête ? Je te ramène chez toi . T'es pas en état de conduire. Et j'aurai mauvaise conscience de te laisser prendre les transports dans cet état. J'habite pas très loin et je peux te ramener en voiture.  » Tu sais qu'il va avoir des questions mais t'as pas envie qu'il les pose en pleine rue, là où tu auras plus qu'à appeler les pompiers parce que tu auras rien sous la main pour le soigner.

Eden Memories

Lydia McRory
Lydia McRory
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 178
Date d'inscription : 01/11/2019
Localisation : Morgue de Saint Thomas
Profession : Médecin Légiste
Etat Civil : Célibataire
31st Janvier 2020, 20:55
Revenir en haut Aller en bas
Sean Miller
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je déteste l’état dans lequel je suis. J’avais réussi à sortir de ces trucs mémoriels. Là c’est comme si je faisais un retour de trois ans sur mes progrès. Il n’y a qu’une seule explication pour une réaction aussi puissante. Cette fille doit avoir eu une vraie place dans ma vie. Je la fixe, pour déterminer ce qu’elle peut penser du fait qu’on ait partagé une histoire. Mais il n’y a rien dans sa voix qui m’indique que j’ai pu compter.

_ J’ai un black out de plusieures années. C’est à la suite de l’accident… Comment ça se fait que personne ne l’a prévenue ? Si elle a été de mes proches quelqu’un aurait du lui en parler. J’y comprend rien. Bordel. Je suis désolé. Je n’en savais rien. Ethan pourra m’en dire plus sur elle. Il est le seul de la famille à ne pas me traiter comme un aliéné sur le sujet de ma mémoire. Enfin lui et sa femme. Mais je ne me souviens pas d’elle non plus avant les visites à l'hôpital. … Je me doute que ça n’a pas été simple de faire avec ma super amnésie. Je ne suis pas con. C’est dur pour moi. Mais clairement, je ne suis pas le seul impacté par cette merde. J’imagine que cette jeune femme doit m’en vouloir. Je trouve ça dommage.

_ Okay. … Merci Lydia. J’ai conscience que ça doit pas être simple pour toi non plus. C’est cool. Que tu ne m’envoie pas bouler, je veux dire. Autant lui dire les choses. Concrètement, on fait chacun une expérience désagréable. Même si ce n’est pas tout à fait pour les mêmes raisons. Je prend le temps de finir la bouteille d’eau. Je me lève lentement pour aller jeter le contenant dans une des poubelles de rue un peu plus loin. Je marche lentement parce que j’ai quand même un léger vertige à la con.

En revenant sur mes pas j’ai un autre flash mémoire. Il concerne à nouveau Lydia. Je la vois, avec le désert en fond, debout, droite de la même façon. Elle a l’air aussi inquiète que maintenant… Quand je lève une de mes mains, dans le souvenir, elle est rouge de sang. J’ai un mouvement de recule à la surprise. Je secoue la tête. L’image se dissipe.

_ Est-ce que tu peux me raconter des choses sur nous deux ? S’il te plait. Je voudrais savoir exactement. Je la suis pour gagner son domicile. Je ne sais pas du tout où elle peut bien habiter. De toute façon, là, je ne peux clairement pas me concentrer sur autre chose qu’avancer mes deux pieds l’un après l’autre. En plus de contrôler les différentes réactions de mon corps. Parce qu’il m’envoie des signaux hyper contradictoirs depuis tout à l’heure. On s’est connus en mission c’est ça ? De ça je suis certain. Les souvenirs vont tous dans ce sens. Je cherche. Elle m’évoque surtout des émotions positives j’ai l’impression. Je sens qu’il y a eu de la confiance entre nous. J’espère que ça pourra nous aider à replacer les morceaux. C’était sérieux ? Notre histoire ? J’ai l’impression qu’on était proche. Je ne sais pas comment expliquer. On l’a été ? L’envie que j’ai de la tenir dans mes bras ne vient pas de nul part quand même.

Eden Memories

Sean Miller
Sean Miller
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 287
Date d'inscription : 23/10/2019
Localisation : Hopital public
Profession : Ambulancier
Etat Civil : Sans enfant
3rd Février 2020, 16:40
Revenir en haut Aller en bas
Lydia McRory
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Tu vois bien que tu le perturbes beaucoup trop pour son bien. Tu te mors la lèvre ne sachant pas trop quoi faire. Après tout... Tu n'étais pas allée le chercher, tu n'avais pas chercher non plus à le retrouver malgré la peine que tu avais eu... Et puis tu avais juste été polie, curieuse aussi. Tu sais que niveau mémoire c'est pas ça... Tu lui souris. " J'aurais peut-être du vu ce que je provoque... Ca aurait été plus simple. Mais quelque chose me dit que tu laisses pas facilement tomber quand tu as un truc en tête. " Non ça s'est sûr... Tu l'avais rarement vu renoncer à quelque chose quand il l'avait en tête.

Tu le surveilles du coin de l'oeil quand il se lève pour jeter la bouteille parce qu'il tangue quand même. Ca t'inquiète quand même. Puis tu vois à sa tête... Il a un nouveau Flash qui lui revient. Mais ça devait pas être la meilleure vision qui soit vu son mouvement de recul... T'as peur qu'il tourne de l'oeil... Mais finalement il se reprend et revient vers toi. Il te demande des précisions sur vous deux... " Pas en pleine rue Sean. Vraiment. J'ai pas envie que tu t’évanouisses ou quoi dans la rue." Non vraiment pas dans la rue... Déjà que tu n'es même pas sûre qu'il atteigne ton appartement sans tomber dans les pommes.

"_ Est-ce que tu peux me raconter des choses sur nous deux ? S’il te plait. Je voudrais savoir exactement. On s’est connus en mission c’est ça ? C’était sérieux ? Notre histoire ? J’ai l’impression qu’on était proche. Je ne sais pas comment expliquer. On l’a été ? " Tu sens que tu pourrais y couper. Mais jusque où tu peux être sincère? "Tu tiendras pas jusque chez toi hein... Je te propose de monter chez moi. Je dois avoir de quoi calmer ta crise et en prime je peux te faire un bon thé. On va éviter le café pour ton mal de crâne... "

T'as du mal à trouver tes clés parce que tu trembles un peu. Mais tu finis par l'ouvrir cette fichue porte... Tu l'entraînes dans l'ascenseur et t'appuies sur le dernier étage. Tu restes silencieuse jusqu'à chez toi. "Tu enlèves tes chaussures? Y a des pantouffles à l'entrée. Prends la paire que tu veux... Je vais chercher de quoi te soulager. " Il trouvera des chaussons très geek dans le star wars ou autre univers geek. T'enlèves tes chaussures et tu enfiles tes chaussons panda. Tu files à la salle de bain pour prendre dans ton armoire un flacon qui porte ton nom. Ca fait longtemps que tu n'y as pas eu recours... 3 ans au moins. Mais au début pour toi aussi ça avait été dur le retour à la vie civile. Tu retournes au salon et tu lui tends le flacon. " Un seul ça devrait suffire. Un seul hein c'est pas des tic-tac. " Tu vas à la cuisine américaine et tu sors de quoi faire du thé à l'ancienne. " Tu veux savoir quoi exactement... Parce que si je fais tout de A à Z on en a pour la nuit... " Ton téléphone vibre. Un SMS de tes potes qui s'inquiètent de pas te trouver et qui ont ton manteau... Et merde. Tu réponds que tu as du rentrer, un imprévu. Rien de grave. Et que tu récupéreras ton manteau demain au taf.


Eden Memories

Lydia McRory
Lydia McRory
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 178
Date d'inscription : 01/11/2019
Localisation : Morgue de Saint Thomas
Profession : Médecin Légiste
Etat Civil : Célibataire
3rd Mars 2020, 23:09
Revenir en haut Aller en bas
Sean Miller
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je sens que mon insistance met Lydia dans une posture désagréable. Je vois la gêne dans son regard, la tension dans ses épaules. Pourquoi est-ce que me revoir la met dans cet état là ? Je suppose que ça n’a pas dû se finir super bien entre nous… Peut-être faudrait-il mieux que je reparte de mon côté ? Mon instinct me souffle de rebrousser chemin. Mais je ne veux pas. Je veux parler avec cette fille. J’ai besoin de mettre du sens dans tout ce qui se passe. C’est ce que j’attends depuis que je suis revenu du front.

En effet, elle n’habite pas loin du bar. Je jette un regard de contre-plongé sur le bâtiment. Ouais, je vois bien où on est. Je passe ici assez souvent. Faut attendre ce soir pour apprendre qu’il y a une fille de mon bataillon qui habite ici. Punaise. Si ça se trouve je ne l’aurais jamais su. Je ne moufte pas moi non plus. De toute façon je ne vois pas quoi dire. C’est elle qui a les infos...

Okay, j’obéis au fonctionnement de la maison. Je pose une main contre le mur en appuie et je vire mes chaussures du bout des pieds. Je les place l’une contre l’autre, rangées dans un coin contre le mur. Je me déplace dans l’appartement en silence pendant qu’elle est occupée.

_ Merci. Je lève le flacon pour lire rapidement la notice. Je connais ce produit. On m’en a prescrit pendant un moment. Je prend un cachet et je replace le capuchon. Je pose le flacon sur la table que je croise dans le salon. Je marche, derrière Lydia, à distance. Je découvre l’endroit, le mobilier, la décoration. Cette ambiance me parle sans que je sache exactement pourquoi. T’aurais des photos ? On ne sait jamais.

Je reste de l’autre côté du bar, sentant bien qu’une distance est de mise pour ne mettre personne mal à l’aise. J’ouvre la bouche pour lui répondre mais je m’arrête, qu’elle réponde à son téléphone. C’est vrai que je n’ai pas prévenu les gars mais je sais que Ludovic le fera pour moi. Je regarde encore autour de moi le temps qu’elle finisse.

_ Je veux savoir qui tu es. Elle m’a donné un nom, un âge, une profession. Okay. C’est une base. Mais ce n’est pas ça qui définit quelqu’un à mes yeux. Ce n’est pas ça qui va aider ma mémoire à retrouver les fichiers. Je veux savoir quel lien nous avons partagé. Parce que je le sens jusque dans ma peau. Elle a eu un rôle dans ma vie. Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi personne ne m’en a parlé. Pourquoi a-t-il fallu que le hasard nous mette l’un devant l’autre. Je veux savoir ce que j’ai oublié. Je pose mes coudes sur le bar. Je croise mes mains devant moi. Je sais que les gens m’ont sciemment caché des choses. Je comprends la démarche. Ils m’ont expliqué l’état de mon cerveau. Mais j’ai un trou d’un de presque un an dans ma vie. Ca me ronge. Tu vois ? J’ai besoin de savoir qui j’ai été. J’ai besoin de savoir quel genre d’homme j’ai été avant l’accident. Parce que toutes ces questions je n’arrive pas à m’en débarrasser. Tu comprends ? Je suis sûre qu’elle le comprends. Je peux lire dans ses yeux qu’elle sait que j’ai raison. En plus, je sens même si elle ne le dit pas, qu’elle a des choses à dire. Il y a sûrement des trucs qu’elle a dû garder pour elle. Là c’est moi qui te le demande. Alors même si ceux sont des trucs moches… dis-moi. Il faut que je sache la vérité sur moi… sur nous, le bataillon, tout. Mais est-ce que j’ai réussi à la convaincre ?

Eden Memories

Sean Miller
Sean Miller
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 287
Date d'inscription : 23/10/2019
Localisation : Hopital public
Profession : Ambulancier
Etat Civil : Sans enfant
8th Mars 2020, 14:47
Revenir en haut Aller en bas
Lydia McRory
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Il n'a jamais vu cet appartement. Par contre vous en aviez discuter de nombreuses fois au coin du feu, sur le papier, en revenant du terrain. Mais jamais vous n'aviez réellement songé à sauter le pas d'un achat. Mais tu chasses l'idée d'un revers de la main. Il s'installe en face de toi. «  Des photos ? Je dois avoir notre... Mon album qui traîne dans la bibliothèque ou dans la chambre...  » Tu te détournes rapidement pour te tourner vers la cafetière. Tu vas pour lui préparer un café. Quand tu te retournes vers lui, il est assis derrière le bar à te regarder et à te demander des comptes sur qui tu es.

«  Tu veux savoir qui je suis ? Ce que tu as oublié ? La vérité ? T'étais … T'es un excellent soldat. Notre capitaine qu'on aimait. Toujours a essayé d'être le plus juste avec tout le monde. Une vraie tête de mule quand tu devais passer sous ma tente pour te faire soigner. Courageux comme pas deux. Inconscient aussi. Toujours à te porter au secours du bataillon, à t'occuper des populations sur place... Ton accident... Il a eu lieu alors qu'on était en opération pour évacuer des civils afghans. Ils allaient être pris en exemple pour la forme. Ce jour là j'ai eu la peur de ma vie. J'ai laissé une partie de moi dans ses sables. Je crois qu'on a tous laissé une partie de nous là bas.  »

Il veut savoir même les trucs moches... Qu'est ce que tu peux lui dire de plus que ce que tu es prête à dire ? Rien. De toute façon, tu sais que les mots sont vides de sens dans son cas. Tu lui sers le café à l'italienne. Noir. Tu te souviens encore du jus de chaussette que vous buviez sur place et que l'une des première chose qu'il faisait en permission était de s'offrir un vrai café, noir, sans artifice. Tu as appris à faire de même. Par la force des choses. Tu vas jusqu'à la bibliothèque et tu regardes les livres qui y sont... Avant de te souvenir que tu l'as dans ton carton sous le lit...

«  Je ne peux pas réellement t'éclairer sur ton toi intérieur d'il y a 6 ans. Mais … si tu y tiens vraiment... J'ai des photos du bataillon... Je reviens. » Il va falloir que tu sois forte. Très forte. Ca fait longtemps que tu n'as pas ouvert ta boite de Pandore. Dedans tu as l'armée, tu as ta vie avec lui... Et tu ne l'as plus ouverte après y avoir enfermé cette vie que tu ne mènerais plus. Les photos du bataillon, les photos de vos vacances, les photos du mariage de son frère, les billets de réservation pour votre rode trip aux EU, jamais utilisés du coup, la fleur séchée de votre dernière soirée avant l'accident où vous aviez parlé mariage et retour à la vie civile. Et enfin, le plan d'un appartement idéal.

Tout te revient. En force, en image, en couleur... Tu as toutes les odeurs, tous les bruits qui te reviennent en pleine figure. T'as la main qui tremble quand tu vas la chercher sous le lit. Tu respires fort avant de revenir dans la pièce principal. Tu vas poser la boite sur la table du salon. Puis tu reviens prendre ton café. «  La plus grosse partie de ce que tu veux savoir se trouve dans la boite sur la table basse. Tout du moins tout ce que j'ai gardé. Tu peux y jeter un œil mais je préférerais que tu sois dans le canapé pour cela... Je... Juste au cas où... Je sais que tu as pris un de mes cachets mais on sait jamais...  » Tu l'invites à te suivre dans le canapé en prenant une bouteille d'eau au passage...


Eden Memories

Lydia McRory
Lydia McRory
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 178
Date d'inscription : 01/11/2019
Localisation : Morgue de Saint Thomas
Profession : Médecin Légiste
Etat Civil : Célibataire
18th Mars 2020, 20:58
Revenir en haut Aller en bas
Sean Miller
Retour vers le passé !
Lydia & @"Sean"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je regarde le bois de la table devant laquelle je viens de me poser. C’est une imitation bois. Le mobilier se fait rarement avec la vraie matière première de nos jours. Mais je me souviens de la maison de mes grands-parents maternels. Les meubles taillés dans le bois, la texture sous les doigts, l’odeur. Pourquoi je me souviens de ça et pas de ces cinq années là ?

C’est ce que je pense au moment où Lydia pose sa cafetière et débute un portrait du Capitaine Miller. Je me reconnais un peu dans la façon qu’elle a de me décrire. Je redresse la tête pour l’observer parler. Elle croit à ce qu’elle dit. Elle a l’air sincère. Je ressent qu’elle m’a appréciée. De nouveau, la frustration de ne pas savoir revient comme une petite voix fourbe dans ma tête.

_ Une partie de toi ? … Je ne comprends pas trop ? T’as été blessée aussi ? … On a jamais rien voulu me dire sur les autres personnes du bataillon. J’ai quelques prénoms qui me sont revenus. Pendant un moment j’ai cherché. Mais Ethan me décourageait chaque fois. Comme j’avais aussi peur de ce que j’allais trouver. Vous êtes encore en contact les uns avec les autres ? … Ils vont comment ?

Je la remercie pour le beug de café. J’en prend un peu. La force de la caféine se plaque sur mon palais. J’ai un flash qui vient. Je vois Lydia assise face à moi. On doit être dans un café. On parle. Elle a le sourire. Je secoue la tête pour retrouver ma concentration. J’entend que Lydia revient dans la cuisine. Mais, là elle n’a pas de sourire. Je la trouve même pâle et nerveuse.

_ Ca… va ? Je me contorsionne pour voir de quelle boîte il est question. Okay. Ca ressemble à une boîte aux trésors. J’ai presque envie de m’excuser. Je sens toute sa nervosité qui augmente. Je voudrais lui dire que l’on arrête là. Mais… Mais j’ai tellement envie de savoir. Je me lève pour aller dans le canapé. Je pose la tasse de café sur un coin de la table. Je prend la boîte pour la poser sur mes genoux.

Mes mains deviennent moites. Je suis nerveux aussi on dirait. J’échange un regard avec elle. Je prend une profonde inspiration qui part du ventre. … Il y a des photos oui, des tickets des objets. Je fouille en faisant attention. Je sens des odeurs de sable qui remontent. J’ai l’impression d’entendre des bruits, des voix.

Ca revient, comme un rêve dont j’aurais peine à voir les contours exactes. Mais ça revient. Je me rappelle de Lydia. Je me rappelle des autres. Quand j’effleure la fleur séchée je me retrouve plongé dans une vieille scène dont je suis le spectateur. Et puis après, je me revois moi, seul, qui regarde si la bague de fiançailles est bien dans mon paquetage.

_ J’ai jamais eu le temps de te demander en mariage... Je me rend compte que j’ignore totalement où est passée cette bague. Je me passe une main sur le visage, le long de ma barbe. ... Je... Je me dépêche de poser la boîte à côté de moi. Là il faut que je bouge. Il faut que je fasse quelque-chose. Les images de mes missions défilent en fond. Je fais les cent pas sur une ligne imaginaire pendant que mon cerveau semble fait la mise à jour du siècle.

Le flux de s’arrête pas. C’est chaotique. Mais j’ai l’impression que son médicament aide à tenir. Ca et l’adrénaline qui remonte. En plus de ma colère, ma rage… mon amour.

_ … Je vous ai totalement laissé tomber…. Je me passe une main dans les cheveux. Je viens me planter devant elle. Putain Lydia… Je te demande pardon ? Je me penche pour m’accroupir devant elle. J’ai envie de la prendre contre moi. Mais je sais que je n’ai pas le droit. Je pose mes mains sur ses cuisses. Je regarde mes mains et pas ses yeux. ... Ne me hais pas... J’attrape sa main pour embrasser la peau douce du dos. Je sens qu’elle n’a pas tenue une arme depuis longtemps. Oh merde. J’ai envie de pleurer. Notre Fée… Je suis tellement désolé. Lydia. Tellement désolé.

Eden Memories

Sean Miller
Sean Miller
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 287
Date d'inscription : 23/10/2019
Localisation : Hopital public
Profession : Ambulancier
Etat Civil : Sans enfant
21st Mars 2020, 09:19
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: