AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -55%
Remise de 50% sur le tractopelle de chantier à ...
Voir le deal
10 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[CLOS] Where is Lemoine ? / La Strike
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Where is Lemoine ?
STRIKE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L’unité de Tower Hamlets appela Sanders dès que le numéro de plaque fût identifiée comme appartenant à Jean-Baptiste Lemoine. Ils se connaissent tous et toutes entre eux. Même si l’unité d’intervention est critiquée, le code d’honneur des flics passe au-dessus des mésententes. Inutile d’attendre les procédures. Un pour tous et tous pour un. On ne laisse pas l’un des siens.
A son tour Zac transmit l’information aux deux autres membres de la Strike. Message succinct. Naturellement, il pris sa moto pour aller dans le District Est. Là où le véhicule accidenté vient d’être trouvé. Voir de lui-même de quoi il en retourne. Il ne va pas attendre après le boulot des bleus.
Le temps du trajet est long. L’homme prend sur lui pour ne pas enfreindre l’ensemble du code de la route. Tout cela réactive en lui une sensation qu’il commençait à peine à oublier.

Ce noeud au fond du ventre formé par la peur. C’est ce qu’il a ressenti pendant six mois de recherche. Bientôt c’est moi qui va m’y mettre. Un pour tous et tous pour un c’est ce qu’ils disent. Je pense pareil. JB c’est la famille. Est-ce qu’un jour ils nous laisseront tranquilles ?

Le badge suffit pour passer le cordon de la sécurité. Le blouson et la déguéne sont des marqueurs de son groupe spécial. La sale gueule fatiguée est plus réservé à Sanders. Les gens sont habitués à voir son air de voyou… de drogué. Un bruit de couloir qui n’a pas encore provoqué de réactions dans les hauteurs. Une chance.
Les plots ont été posés. Le secteur est bouclé. Une déviation vient d’être mise en place. Les automobilistes sont détournés pour sortir de la zone. Une enquête est ouverte puisqu’il y a eu carambolage, délit de fuite et disparition. Heureusement, pas encore de presse sur les lieux. Il ne pleut pas non plus. Il faut en profiter pour relever le maximum d’indices.
Junior, avec carnet en main, va à la récolte des données récupérées par les premiers enquêteurs. Il reçoit les sourires désolés en silence. Lemoine est une personnalité au Yard. C’est un homme que l’on respecte. Personne ici n’a envie de retrouver le cadavre du Français.

Une fois qu’un tour est fait Zac pique une paire de gants en plastiques aux scientifiques. Il vient à côtés des autres. Il salue d’un bref coup de tête. Ils sont là pour bosser. Les minutes sont précieuses.
A la position de la voiture le choc a été violent. Les chauffards y sont allés droit dedans. Puisque le corps de Lemoine est introuvable l'hypothèse la plus probable est celle de l’enlèvement. Un autre enlèvement dans les rangs. Ceci sonne comme des représailles. Il n’y a pas besoin de chercher loin. La Strike a sa réputation. Il y en a pas mal qui seraient heureux de les mettre hors-circuits.
Junior se contorsionne pour voir s’il peut trouver des traces du côté conducteur.

« Qu’est-ce que tu venais foutre dans ce coin Jib ? » Marmonne le cadet de la bande pour lui-même.
Il tente encore une fois de joindre le téléphone du vieux loup. La tonalité sonne dans le vide complet. L'impression de "déjà-vu" est très (très) déplaisante.





" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
9th Janvier 2020, 23:24
Revenir en haut Aller en bas
Marlon Lynch
Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes, mais Marlon avait un peu allongé sa journée pour avancer dans ses rapports en retard. Pas que ça l'enchantait bien sûr, mais il y avait un moment où il ne pouvait plus reporter indéfiniment. Et il était assez content, il avait la muse de l'inspiration avec lui ce matin. Du coup, son retard avait réduit comme neige au soleil. Il était plutôt de bonne humeur, même s'il s'était levé très tôt pour ça. Le jour commençait à peine à poindre, mais au moins il pouvait se mettre au boulot sérieusement.

D'ailleurs, il allait commencer par faire le point sur la disparition d'Emily. Il se leva pour choper le dossier sur le bureau de JB, et retourna à sa place pour le feuilleter. Il avait beau en connaître chaque pièce, il lui semblait toujours qu'il manquait quelque chose.

Il prenait son téléphone pour savoir si le reste de la Strike allait débarquer bientôt, quand son téléphone vibra dans sa main. Il lut le message de Zac si vite qu'il dût s'y reprendre à deux fois pour bien tout assimiler.
- Merde! Il l'avait mis en silencieux pour avoir la paix.

Du coup, il regarda dans son journal. Deux appels en absence, et un autre SMS des collègues.

Il ouvrit son tiroir pour prendre son arme, et prit quelques chargeurs en réserve qu'il glissa dans la poche arrière de son jeans, ainsi que deux trois bricoles dont il pourrait avoir besoin. Il enfila son gilet pare-balle et mit sa veste par dessus, prêt à rejoindre son collègue sur le terrain.

Une paire de clé avec un sigle Yamaha atterrit sur son bureau. Marlon releva la tête pour voir un jeune collègue assez fraîchement arrivé dans leur étage.
- T'es sûr? Lui demanda Marlon voulant bien lui faire comprendre qu'il y avait certains risques.
- Ouais, t'iras plus vite! Avec la circulation qui allait augmenter de manière exponentielle ces prochaines mintes, ça pouvait être effectivement plus facile pour arriver vite.
- Je ferai gaffe!
- Ramène-le, surtout.

Evidemment, la nouvelle de la disparition de Lemoine avait le tour de tous les services en un rien de temps.

Posé sur le dessus de l'étagère à côté de son burlingue, Marlon choppa son casque. Celui qui servait quand ils devaient filé à l'arrache avec Zac par exemple. Le Tank soupira pour se lancer, attrapa les clés, et fit un signe de tête avant de détaler. Il trouva sans mal la moto au parking, et fila plein Est, oubliant pas mal le code de la route sur son chemin.

Arrivé sur zone, le flic parqua la moto à côté de celle de Zac. Il posa son casque à cheval sur un des rétros, et prit la direction du gros de la troupe en collant son badge à la ceinture. Personne ne moufta à son arrivée. A les voir, le Français était déjà enterré.
Voir la voiture de JB comme ça lui mit un coup de pression. L'homme fit à peine cas des collègues autour. Repérant Zac, il arriva droit dessus un rien remonté intérieurement.
- Alors?

Il se força à se calmer. Péter un câble maintenant n’amènerait rien de bon. Il leva un peu les mains en signe d'apaisement.
- Excuse. Faut que je me calme.

Le tank se passa un main sur le visage, et sortit une mini-torche led pour fouiller la voiture au besoin.
- T'en es où?

Savoir s'il avait besoin d'aide ou encore mieux s'il avait trouvé quelque chose.




Marlon Lynch
Marlon Lynch
PROTECT&SERVE
Messages : 604
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Entre Watford et le Yard en général
Profession : Poulet crâmé
Etat Civil : Marié, sans enfant.
10th Janvier 2020, 23:46
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Where is Lemoine ?
Strike Team
« Putain ! » C’est tout ce qui sort de mes lèvres quand je reçois le sms de Junior pour me dire que JB a disparu. Je me lève rapidement du canapé avant de croiser ton regard. Ok alors on la refait en moins vénère et en moins stressée car je vois déjà dans tes yeux l’inquiétude que quelque chose aille mal. Maintenant je t’ai jamais menti, ça va pas commencer aujourd’hui alors je te dis que JB a disparu et qu’il faut que j’y aille vite. Je sais ce que tu penses Iza, je pense la même chose. On attend depuis quelques mois déjà la réponse des albanais au carnage qu’on a fait pour te récupérer et c’est bien trop facile pour qu’on ne pense pas à eux dans ce moment précis. Je te dis que Meg va venir avec Matthews. Ici vous serez à l’abri. Le hangar est protégé par pas mal de monde dans les familles mafieuses. C’est l’avantage de n’être pas tout blanc, on a d’autre moyen de protection et si les albanais sont capables de se moquer de défoncer l’immeuble où vit Meg même si c’est un flic, ils ne viendront pas se mettre à dos les irlandais en faisant exploser le hangar. A part s’ils veulent être envoyés sur la lune.

Une promesse de tenue frivole plus tard je quitte tes lèvres pour prendre la moto et partir rapidement rejoindre le reste de l’équipe. Je ne suis pas plus calme que vous, Zac et Marlon, mais je le laisse moins paraître. Après ma vie est plus calme que la vôtre en ce moment. Étrangement c’est moi qui me pose dans l’équipe, on n’aurait jamais pensé ça quelques mois plus tôt. Je gare la moto et passe mon badge autour de mon cou en faisant signe aux collègues. Cela murmure dans les rangs, je le sais bien. Tout le monde a bien remarqué que la Strike ne fonctionnait pas aussi bien qu’avant. Je suis là, je fais mon travail mais je n’y passe plus ma vie et surtout je m’arrange, si je peux, pour ne jamais être en duo avec toi Zac. On parle de retraite pour moi, de changement de voie. Les gars de l’équipe le savent aussi, nous ne sommes plus aussi soudés que nous l’étions avant, c’est ainsi. Mais aujourd’hui JB est dans la merde aussi on va agir de concert comme on l’a toujours fait. J’espère juste que ce ne sera pas la merde comme la dernière fois et je dois avouer que je ne te confierais pas mon dos mais le sujet n’est pas là pour le moment.

Je viens vous rejoindre. « Yo ». Je te mets un coup d’épaule Marlon car je vois bien l’état dans lequel tu te trouves. « Respire Bro’ c’est toi le chef en plus comme JB n’est pas là donc prends une bonne respiration et on y va ! » On est que deux à avoir un grade et on a le même mais tu es plus ancien que moi et c’est toujours ainsi. JB, toi, moi et Zac. Ce n’est pas souvent que c’est moi qui t’encourage à garder ton calme mais faut bien qu’il y en ait un de nous qui soit toujours calme lors d’une mission. Comme une vraie famille ça tourne et aujourd’hui c’est moi alors tranquille. J’attends de voir ce que tu as trouvé Zac quand des flics nous ramènent des affaires qu’ils ont trouvé un peu plus loin. « Ca vous dira peut-être quelque chose » L’étui à guitare me fait tilt tout de suite « Je le connais ce truc, c’est à une petite du club, Louisa » Et je récupère le reste des affaires qui me confirment que c’est bien elle vu les messages dans le téléphone que je vous montre du coup.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
16th Janvier 2020, 14:49
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Where is Lemoine ?
STRIKE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Junior entend la voix du Tank. Il sort la tête de la carcasse du véhicule, pour le voir. Le peu de lumière ne l’empêche pas de deviner que son frère d’armes est en colère, lui aussi. Pour une fois, les deux hommes sont au diapason. Cela fait du bien à Zac de voir sa rage justifiée. Il ne dit rien.
Il s’avance en attendant que le colosse se reprenne. Les rôles sont inversés cette nuit. Ce n’est pas un mal. C’est la démonstration que le lien qui unit les membres de cette unité est solide. Un fil d’acier que rien ne peut ronger, en tous cas pas totalement.

« Alors rien. Nada. » Il tient dans sa main l’arme de service de Jib. Il vient de vérifier. Elle n’a pas servie. Si elle est là, c’est que leur chef est sans cette défense. Un point négatif, puisqu’ils connaissent la dangerosité des gangs.
Zac s’efforce pour autant de ne pas partir dans des conjectures trop pessimistes. Il sait que cela n’est pas constructif. L’expérience de lui a durement prouvé.

« Je pense que la voiture donnera rien. Ils l’ont juste chopé. » Lui dit-il en glissant l’arme de Lemoine dans la poche de son blouson. Il regarde les agents déployés sur le périmètre. Tout le monde est au taquet. « Faut voir si la vidéo surveillance donne quelque-chose. » Sanders suit le protocole d’enquête à la lettre. Mais en son for intérieur il est pessimiste. L’accident s’est fait juste après un angle. Il pense que ceux qui ont opéré ont fait attention aux caméras.

« Salut Rylee. » Répond alors Zac qui n’utilise plus trop de surnoms. Avant parcequ’il était fâché, maintenant parce qu’il se fait plus discret avec sa vieille amie. Il ne la provoque plus. Il attend qu’elle communique avec lui pour répondre. Ce n’est pas naturel. Pourtant il s’en sent forcé. Il la fixe prêt à poser une question personnelle. Mais il garde son inquiétude pour lui. « Ah ouais. C’est vrai ça. » Le sourire de Junior s’éclipse en une seconde. Il rentre les épaules pour lutter contre le petit vent traître. Il ne fait pas chaud à cette heure-ci dans le coin. « Alors Patron qu’est-ce qu’on fait ? » Lance-il à Lynch pour encourager la démarche de sa coéquipière.

« Louisa ? » Zac approche de Byrd pour voir les affaires de plus près. Il ne voit rien de signifiant. Mais pour lui, il n’y a pas de place aux hasard pour que ces affaires se soient retrouvées là. « JB la connaît ? » Il demande à voir le téléphone portable de la dite petite. L’écran tactile est verrouillé par un code secret. Il est impossible d'accéder au journal d’appels. Junior lève les yeux. Il épie le périmètre pour trouver une silhouette. « MacGee est là ? Ou Eileen ? » Les noms de deux agents du Yard qui sont assez Geek pour régler ce contretemps technique.






" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
17th Janvier 2020, 15:20
Revenir en haut Aller en bas
Marlon Lynch
Pour lui annoncer qu'ils n'avaient rien de concret, Zac commençait à peine à lui répondre que Marlon entendait vrombir la moto de sa collègue qui approchait. Comme par magie, il sentit le changement en lui. Certes, ils n'étaient pas tous les quatre, et si la Strike n'était pas à son meilleur, elle en avait encore dans le ventre, et était prête à se battre sans rien lâcher. Instantanément, le Tank reprit le contrôle.

Au salut et à la sollicitation de sa collègue, le nouveau chef se fendit d'un sourire en coin.
- C'est bon maintenant que tu es là. Merci d'être venu, chérie.

Il lui aurait presque claqué la bise, mais avec le reste des gus autour, il n'avait pas du tout envie de risquer un foutage de gueule en règle. Mais il était franchement content qu'elle soit arrivée si vite. Son retour sur le terrain, même un plus light qu'avant, lui faisait du bien. Pas qu'il aimait pas bosser à trois, mais assurément la Strike n'était pas complète sans Rylee.

Et accessoirement, ça lui faisait aussi plaisir qu'elle, comme Zac, prennent sur eux pour ne pas s'envoyer sur les roses comme c'était un peu trop leur habitude ces derniers temps. Peu importe les ennuis que chacun pouvait avoir, en l'espèce, il avait un but commun, retrouver JB au plus vite.

Le plus jeune de l'équipe demanda la suite du programme.
- Par contre, les gars, vous m’appelez Patron encore une fois, et je vous fais bouffer votre insigne, parole. Le patron c'est JB, point barre. Comme il sentait, qu'il y était allez un peu fort, il dédramatisa un peu quand même. Sinon, je tolérerai éventuellement de temps en temps un Votre Seigneurerie , mais c'est tout. Il les regarda tour à tour avant d'ajouter en riant. Marlon suffira, ok?

Pour lui, qu'il y ait un chef vis à vis de leur hiérarchie, ça lui allait, mais entre eux...

Un collègue ramena l'étui à guitare de Louisa. Marl' l'avait reconnu en même temps que Rylee. Aucun doute pour lui non plus. L'homme regarda le portable de la gamine. On pouvait voir sur l'écran les pop-up des derniers messages et appels reçus. Effectivement, il fallait un technicien pour déverrouiller l'objet.
- Ritter, tu me trouves quelqu'un pour accéder à ce truc, et trouvez moi aussi où a borné celui de Lemoine pour la dernière fois.

On pouvait rêver non? Pendant ce temps, Marlon éclaira la lanterne de son collègue.
- Louisa Lorca, 18 ans, elle vit dans un foyer pour jeunes, tenu par un certain Phil Wilson, pas vraiment blanc-blanc. Elle était venue voir JB car sa meilleure pote a disparu avant Noël. Elle aussi créchait chez Wilson. Si on trouve rien ici, je serais d'avis d'aller le secouer un peu, celui-là.

Trois disparitions, ça commençait à faire beaucoup pour n'être qu'une coïncidence.

Tout en parlant, il avait aussi vérifié visuellement pour d'éventuelles caméras, mais l'endroit semblait plutôt bien choisi justement.

Là, il hésitait sur la marche à suivre pour Wilson. Est-ce qu'il demandait à Richards pour une perquisition en bonne et due forme, ou bien ils n'avaient pas le temps et se la jouaient à la bourrin? Hum, tentant...

Marlon Lynch
Marlon Lynch
PROTECT&SERVE
Messages : 604
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Entre Watford et le Yard en général
Profession : Poulet crâmé
Etat Civil : Marié, sans enfant.
17th Janvier 2020, 23:39
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Where is Lemoine ?
Strike Team
Je vois ton regard Zac aussi je rajoute rapidement. « Les meufs sont à l’abri avec Matt. » Si c’était ça la question autant que tu le saches. Je les ai regroupé à un endroit qui ne craint rien. Il est plus compliqué de faire sauter un hangar surveillé par diverses mafias et personnes qu’un appartement en ville. J’ai beaucoup de défauts mais je prends soin des gens qui sont proches de moi et Meg fait partie de la famille. « J’savais pas où était Sam mais dis lui de rester au taf ou d’aller au hangar. On sait jamais » Si c’est toute la strike qui est visé il faut protéger ceux qui nous sont chers, ce seront les premiers qui seront visés. « Allez chéri, enchaînes » J’écoute ce que vous avez récupéré comme informations avant de rire en entendant ta réflexion Marlon. Je sais bien que le chef c’est JB et ça, personne ne pourra jamais lui ôter mais là nous avons besoin d’un chef maintenant. Une équipe ça fonctionne comme ça sinon on va partir tous les trois dans notre délire. Ce n’est pas pour autant qu’on ne va pas se concerter pour les idées mais tu restes celui qui décide à la fin c’est comme ça. Et moi je te fais confiance pour prendre les bonnes décisions.

Je reconnaîtrais les affaires de Louisa entre mille. Notre première rencontre a été fracassante, je ne pense pas qu’elle m’apprécie des masses -étant parfois bien moins douce et délicate qu’Andrew- mais par contre je suis observatrice et ça c’est son étui de guitare. Je te laisse le voir Marlon et fais signe à Ritter de se bouger les miches mais tout le monde est au taquet de toute façon. Un flic qui disparait, aimé ou pas, ça reste la famille qui est touchée et on ne touche pas à une famille comme la nôtre. « Elle est venue à la salle de boxe pour se réfugier l’autre jour. On a fait comme d’hab avec Andrew, on l’a foutu sur un ring avec des gants » Une base quoi, vous savez tous les deux qu’on a tendance à faire ça avec les mômes. Les faire se défouler et apprendre le respect de l’autre. Une méthode comme une autre qui secoue les plus durs. Louisa ne l’est pas mais elle est pleine de colère et de frustration. Que des sentiments dangereux et explosifs.

Les mecs nous récupèrent assez vite les caméras dispos mais clairement ceux qui ont fait ça ne sont pas cons, on n’a rien qui est vraiment dans le bon angle. « Bon, s’ils l’ont pas tué direct c’est qu’ils veulent des infos. Ca veut dire qu’il va en chier mais au moins qu’il va être en vie quelques heures » C’est toujours mieux que rien. « Si tu penses que ce Wilson est dans le coup, on réveille la baronne et on va le secouer façon Strike. » De toute façon s’il a des trucs à cacher il fermera sa gueule même si on le secoue un peu trop violemment alors on a rien à y perdre mais par contre si on passe avant que la proc soit au courant on va se faire défoncer. Elle est reloue elle mais vu la situation on peut y aller fort, tout le monde fermera les yeux. « On est dans une situation où on peut réveiller la terre entière alors go. » Non ?
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
1st Février 2020, 00:22
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Where is Lemoine ?
STRIKE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Junior apprécie que Rylee lui confirme que leurs proches sont en lieu sûre. Cette affaire ne concerne pas que Jean-Baptiste. Il y a en plus de Matt les filles qui sont directement menacées. Sans compter le cercle proche étendu. Mais, il est impossible d’enfermer tout le monde. Dans ce genre de cas, il n’y a qu’une chose à faire, avancer dans l’enquête.
2025 et les Paladins cherchent toujours à protéger les dames.

« Mouais si elle est venue vous voir, c’est le type est louche. Ca pue le trafic à plein nez cette affaire. Je vais voir avec les gars du coin ce qu’ils ont sur lui. » Zac attrapa son téléphone. Il a plusieurs contacts de la rue qui peuvent le rencarder. Il fait défiler les noms d’un scroll de pouce.

« La Terre ouais. » Sanders ne fait pas dans les petites mesures en temps normal. Mais quand ça touche à un membre de la meute c’est encore plus fort. « Je re. » Dit-il en s’éloignant pour aller passer deux coups de fils.
Ils furent respectivement de 20s chacun. Il y en eu un au vieux Bobby. Un autre pour l’un des chefs de famille de Gitans. Deux individus implantés dans deux réseaux bien distincts. Chacun allait avoir des infos différentes. Le genre d’information que le Yard ne peut obtenir parce qu’il est contraint dans le champ légal.

A peine revenu-t-il sur ses pas que le téléphone sonna. Une réponse simple et courte mais dont la substance était suffisante.

« C’est bon on a l’adresse perso de Wilson. Marlon ? On commence par quoi ? Chez lui ou le Foyer ? » Chef ou pas chef Lynch devait donner la directive. Zac prenait déjà sur lui pour ne pas monter sur sa bécane et partir chez le connard.

Un des hommes de la cellule technique approcha pour signaler qu’ils avaient des dernières coordonnées GPS du téléphone portable de Lemoine. L’appareil se trouvait dans le canal. Une autre piste qu’ils pouvaient donc oublier. Ils travaillaient encore à déverrouiller celui de la jeune fille. Mais, il y avait peu de chance que cela leur en dise plus.






" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
1st Février 2020, 13:41
Revenir en haut Aller en bas
Marlon Lynch
Si Marlon n'avait pas encore pris le temps de s'inquiéter pour sa femme, c'est qu'il savait qu'elle était partie la veille pour une double garde, donc elle était encore à l’hôpital pour un bon moment. Pour autant alors que Rylee rassurait tout le monde à ce sujet, il prit son portable pour envoyer un message rapide style code d'urgence, en lui disant que c'était sérieux que JB était manquant et de se replier sur le hangar.

Rien à dire, même avec les heurts et chaos récents dans la team, ça fonctionnait toujours. Après l'enjeu était plus que stimulant pour tout le monde, ça arrondissait grandement les angles, et ça ne laissait de la place pour aucune gaminerie.

Tandis que Rylee fait son topo sur Louisa, le Tank recevait déjà un message.
- C'est bon, Sam ira au hangar après sa garde.

Marlon laissa Zac passer ses coups de fil. Il trouvait Rylee presque trop calme.
- Ca va aller toi? Lui lançant sa question dans un sourire qui se voulait rassurant.

Sacré retour sur le terrain en tout cas. Etre impliqués aussi personnellement n'était assurément pas le retour idéal. Mais il fallait faire avec.

Junior fut rapide, et efficace. Ils allaient s'occuper de Wilson.
- On va essayer de le cueillir au saut du lit, c'est toujours plus impressionnant. J'appelle la proc' Il lança l'appel et le mouvement vers les bécanes. On roule molo au départ, sinon on va pas s'entendre. En montrant son téléphone.

Leur collègue revint avec une partie des réponses.
- Un instant Madame la Procureure. Marlon éloigna un peu le téléphone en mettant son casque. Ritter, tu nous balances le reste dès que tu peux sur nos portables. Alors qu'il coinçait son téléphone dans le casque pour continuer son appel, il mettait ensuite ses gants. Désolé de vous déranger si tôt Madame, c'est Marlon Lynch de la Strike. Tout porte à croire que Lemoine a été kidnappé cette nuit, et la seule piste qu'on ait est un logeur louche sans doute impliqué dans un autre enlèvement. On soupçonne un trafic de traite des blanches. La moto vrombit pour ponctuer sa phrase. Toujours en ligne, il fit signe à Zac d'ouvrir la route après avoir jeté un oeil vers Rylee pour être sûr que tout était ok également.

Il ne batailla pas vraiment, ils avaient carte blanche ou presque, enfin il le prenait comme ça en tout cas. Richards lui aillant quand même précisé, comme elle connaissait les lascars qu'elle n'avait encore rien signé! C'est donc quelques secondes plus tard que Marlon fit signe à Zac de mettre la poignée dans le coin en donnant deux grands coups de gaz dans le vide.
Marlon Lynch
Marlon Lynch
PROTECT&SERVE
Messages : 604
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Entre Watford et le Yard en général
Profession : Poulet crâmé
Etat Civil : Marié, sans enfant.
1st Février 2020, 18:50
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Where is Lemoine ?
Strike Team
Niquel. Tout le monde au hangar est une bonne chose. Je ne doute pas des capacités de Sam à se défendre tout comme Meg -et Iza si elle était en état- mais je préfère que tout le monde soit à l’abri car on ne sait pas encore à quoi on s’attaque. Difficile de penser à autre chose qu’aux albanais vu le massacre qu’on a fait quelques temps auparavant chez eux mais cette supposition reste muette car personne n’est au courant de cette histoire. C’était une mission qui aurait pu être discrète et qu’on avait essayé d’enterrer au max vu le bordel que cela avait été finalement. « Ouais » C’est ma première grosse mission sur terrain mais ça fait quelques temps que je suis revenue quand même. Je sais que normalement je suis en première ligne à dire qu’on faut y aller, faut bouger, etc. Je sais aussi que j’ai normalement du mal à contenir mes nerfs et que j’aurais certainement déjà tapé dans quelque chose sous le coup du stress de savoir JB entre les mains de connards mais là ça va. Pourquoi ? Je ne sais pas. Je suis inquiète comme vous mais je reste focalisée sur l’objectif. Certainement parce que si ce sont les albanais c’est l’occasion de régler plusieurs soucis y compris finir d’ôter les cauchemars de ma compagne. Et puis ça aide de ne plus boire comme un trou et d’avoir une vie posée en fait. Je m’en rends compte quand tu me poses cette question, surpris que je sois si calme.

« Chez lui » Parce que c’est lui qu’on veut en premier, le foyer on viendra y mettre notre nez ensuite si jamais il fait vraiment du trafic. Je vous suis vers les motos, faisant signe aux gars qu’on a un mec à secouer et que Marlon est au tel avec la proc’ histoire qu’on vienne pas nous briser les ovaires ensuite. Je monte sur ma bécane en y allant tranquillement le temps de savoir si c’est bon ou pas. Connaissant la bonne femme ce sera bon. Va pas falloir qu’on secoue le mec trop fort mais ce sera ok. Je finis par mettre les gaz quand tout est ok et te suit, Zac, jusqu’au mec comme tu sais exactement où il se trouve grâce à tes indics. On finit par arriver, parquant les motos un peu plus loin histoire de les mettre à l’abri et je regarde mon téléphone. « On a les messages de Louisa et JB. C’est elle qui lui a demandé de l’aide car on voulait la tuer. Une histoire avec une Emily. C’était sa meilleure pote ? » Je te demande, Marlon, comme je ne connais pas toute l’histoire. Je vous tends mon tel pour que vous puissiez regarder, il bip au même instant d’un sms d’Iza qui me demande si ça va. « Bon frangin, vas y, on va secouer le mec » A toi l’honneur boss, on n’a pas de temps à perdre de toute façon. « Tranquille Zac hein. » Parce que bon, on a besoin d’un mec en état pour qu’il parle.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
2nd Février 2020, 21:49
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Where is Lemoine ?
STRIKE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Durant l’appel procédurier de Lynch son coéquipier recherche l’itinéraire le plus rapide pour rejoindre le domicile du suspect. Celui-ci se trouve beaucoup plus à l’ouest de la ville. Là où il y a des zones pavillonnaires. Là où il faut un bon revenu pour acheter ou louer un appartement. Cet élément met également la puce à l’oreille du policier.
Il lance un regard vers les deux autres et s’assure de ne pas être vu pendant qu’il envoit un nouveau message. Il prévient son réseau perso, des mercenaires avec qui il est en accord. Il sait que ces hommes débarqueront, sans poser de questions, en cas de problèmes. Une assurance indispensable quand c’est la vie de Lemoine qui est dans la balance.

Junior ouvre la voie. Les trois cylindrées foncent sous le soleil qui se lève. Londres prend lentement des couleurs rouges. C’est encore calme et endormi pour le moment.
Ils ne mettent que quelques minutes tant le trafic est fluide. Zac suit la moto de Rylee et gare la sienne à côté. Il quitte son casque et approche, pour écouter les infos descendues du Bureau. Il tend la main pour lire le contenu de l’échange. Tout ceci va dans le sens de leur hypothèse.

« Tiens. C’est Iza. » Lance l’homme en rendant le téléphone à sa propriétaire. Il s’écarte naturellement, tant pour respecter l’intimité de Byrd que pour ne pas être tenté.

« J’suis tranquille. » Rétorque-t-il tout en fermant le gilet pare-balle sur son torse. Il ouvre le sac d’armes en grand et pioche un calibre chargé. Il l’actionne pour vérifier que le matos fonctionne. La mécanique fait un doux bruit familier. « Okay. C’est bon pour moi. »

Ils avancent à trois dans le clair-obscure du matin. Il fait froid. Il n’y a presque pas de vent ici. n’y a pas un bruit dans le quartier.
Sanders est silencieux lui aussi. Il est concentré, calme et méthodique. Cette fois la colère est un moteur au fond de ses tripes. Visiblement l’année écoulée n’a pas été que négative. Le flic apprend de ses erreurs. Il a mis ses deux soeurs en danger à cause de sa rage. Hors de question qu’il fasse de même avec son père de coeur. Il lance un regard vers Marlon…. A son signal.





" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
3rd Février 2020, 11:34
Revenir en haut Aller en bas
Marlon Lynch
Comme tout le monde était d'accord, la troupe filait chez Wilson. Si c'était pas pour une raison aussi sérieuse, cette virée a bécanes aurait pu être des plus sympas. Le trio avaient tracé la route tranquille, en un rien de temps ils furent sur place.

A peine sur place, Rylee leur lisait le rapport de Ritter sur le mobile de Louisa. Ca confirmait leurs soupçons. Une bonne chose en somme. Au moins ils n'avaient pas à se disperser pour suivre différentes pistes.
A la question de sa collègue, Marlon confirma.
- C'est ça. C'est la gamine qui a disparu il y a plusieurs semaines, et c'est pour ça que Louisa était venue voir JB au départ.

Inutile pour l'instant de rentrer plus dans les détails. Ils savaient l'essentiel et surtout ils avaient un gars à cuisiner! A l'encouragement de son amie, le Tank hocha la tête. Ca pour le secouer, il allait être secoué, foi de Marlon!
- Chérie, fais le tour par derrière au cas où. Zac, après moi.

Le colosse sortit son arme, et engagea une balle dans le magasin de son automatique, en prenant la direction du bâtiment indiqué par Junior remettant son arme à la ceinture. Un instant Marlon hésita à plaisanter en lui demandant s'il était sûr que c'était bien la bonne maison, mais non, il n'était pas vraiment d'humeur.
De sa main libre, il fit signe à Rylee de continuer, tandis qu'ils avançaient vers le pavillon cossu, dont le jardin était impeccablement entretenu. Il commençait à faire jour, mais la maison semblait encore endormie.
- 10£ qu'il est en train de baiser bobonne! Chuchota Marlon en arrivant sur le porche à l'adresse de Zac.

Le flic jeta un coup d'oeil à travers la vitre de ce qui devait être le salon juste à côté. Personne en vue. La porte était plutôt légère, signe qu'il y avait sans doute une alarme. Marlon sortit de quoi crocheter la simple serrure.
- Tu sais ce que ça veut dire? On a cinq secondes pour le trouver, guère plus. On monte, je prends à droite, toi à gauche. Et déconne pas, on le veut vivant, et si possible entier! Fit-il à demi-mots.

Après avoir testé la clenche, sait-on jamais, le Tank engagea son premier outils dans la serrure radiale. Puis d'un geste sûr avec son second outils il crocheta sans problème les goupilles une à une. Quand la serrure pivota légèrement, il redonna un petit coup de crochet pour lever la dernière protection avant de faire tourner le rotor complètement. La porte était déverrouillée. Un vrai jeu d'enfant.
- Prêt? Demanda-t-il en rangeant ses outils, et en sortant son arme.

L'homme prit une grande inspiration, et lança un regard vers Junior pour lui donner le top.


Marlon Lynch
Marlon Lynch
PROTECT&SERVE
Messages : 604
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Entre Watford et le Yard en général
Profession : Poulet crâmé
Etat Civil : Marié, sans enfant.
3rd Février 2020, 23:12
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Where is Lemoine ?
Strike Team
« Ok frangin » Je pars vers ma moto et passe le gilet pare balle avant de vérifier mon arme. On ne sait pas trop à quoi s’attendre dans cette maison aussi je suis sur le qui vive. Je réponds rapidement à Iza histoire de la rassurer et de la tenir au courant puis je range mon téléphone après l’avoir collé en silencieux. Si ce mec fait du trafic avec les albanais, soit il a une petite vie de famille bien rangé, soit c’est un vieux célibataire et je redoute un peu de ce qu’on peut trouver dans sa baraque si c’est le second cas. Je n’ai pas trop eu l’occasion de discuter de ça avec Louisa mais je sais ce qu’on peut trouver dans ce genre de baraque. Suffit de voir l’état d’Iza. On verra bien. J’attends de voir le timing que tu donnes, Marl’, pour savoir quand entrer à mon tour par derrière mais y’a des chances que l’alarme soit un bien meilleur indicateur en effet. Ce n’est pas bien compliqué de faire le tour de la baraque, un jardin l’encercle, mais la porte arrière à l’air bien équipée. Enfin… Un coup d’œil par la fenêtre me permet de voir qu’il y a plusieurs cadenas mais ça reste bien léger pour le reste.

Je reste a raffut jusqu’à entendre l’alarme hurler comme tu t’y attendais et je colle un grand coup de pompe dans la porte pour voir. Comme souvent les serrures vont tenir, c’est le cadran de la porte qui va céder. Un jour faudra expliquer aux gens qu’il est important aussi de faire renforcer le reste et que ça ne sert à rien de juste mettre des serrures. Enfin, nous, on va pas se plaindre, ça nous permet de ne pas nous prendre la tête. J’entends une cavalcade à l’étage mais je sais que vous êtes montés directement aussi je sécurise la cuisine et salle à manger qui sont totalement vides. Il y a pas mal de papiers sur la table de la cuisine, j’y reviendrais. Je remarque aussi une porte vers le sous sol qui est fermée d’un cadenas. Manquent les clefs… Je reste en bas histoire de ne pas avoir de mauvaises surprises si le mec a eu le temps d’appeler sa cavalerie. Je regarde par la fenêtre. « Ok les gars ? » Il ne semble plus y avoir beaucoup de bruit donc vous avez du le chopper.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
12th Février 2020, 16:36
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Where is Lemoine ?
STRIKE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Junior suivit le pas félidé de sa coéquipière qui disparue à l’angle ouest du bâtiment. Il marcha à la suite de Marlon, pour couvrir ses arrières. Il ne repéra ni caméra de vidéo-surveillance, ni drône planant dans le ciel. La zone est dégagée.

« Tenu. » Répondit-il au paris soufflé dans la nuit.
Un jeu bien en place dans l’équipe de la Strike. Les règles y sont très simples. Cela aussi entretien l’esprit d’équipe et la coalition devant la dureté du métier. Sans ces petites doses d’humour noires ils ne pourraient pas évacuer la noirceur du monde dans lequel ils luttent.

« Oui. C’est bon j’ai capté. A gauche. C’est bon vas-y ouvre. » Top.

Sanders entra le premier dans le pavillon. L’arme à la main, prêt à tirer à la moindre incartade, vigilant et rapide. L’adrénaline pulse et file dans le cerveau pour actionner les bons réflexes. Ils sont d’ailleurs inscrits dans le corps. L’homme contourne les meubles, il surveille les angles, il écoute le silence.
Du coin de l’oeil, il repère l’escalier qui mène à l’étage. Les chaussures d’action frôlent les marches une à une. Il oblique vers la gauche. Le couloir et long, sombre et muet. Il repère trois portes. Il baisse la poignée de la première, inspire et ouvre. Il tombe nez à nez avec une frimousse endormie sous les draps. Une enfant sage qui dort. Il referme la porte avec précaution.

Il passe à la porte d’en face. Là, il tombe sur un homme et une femme en position missionnaire. Un ricanement lui échappe.

« Putain, il gagne à chaque fois. » L’arme braquée sur l’homme Zac hurle: « WILSON A TERRE! » La femme nue hurle de terreur. Elle se recroqueville vers le fond du lit. Dans une seconde fraction de lucidité elle tirer le drap sur son corps.

« Je te déconseille de faire ça mec. » Prévient-il l’autre qui fait mine d’aller récupérer une arme à feu.
Les cris ont alerté la petite fille qui pleure de l’autre côté. Sanders ne perd pas de temps. Il bondit sur l’adversaire et le castagne pour le faire plier. Il est formé, boxeur, et très hargneux. Alors, même si Wilson se défend comme un lion c’est le jeune loup qui prend le dessus dans le combat.
Ça se finit avec lui sur le dos et Zac qui lui passe les menottes.

« Tu vas nous dire où ils sont ! » Grogne-il tout en retournant le prisonnier sur le dos. La colère est totalement réciproque. Le revolver serré dans le poing Junior maîtrise son envie de lui refaire le portrait... avec peine.






" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
12th Février 2020, 21:13
Revenir en haut Aller en bas
Marlon Lynch
Même si ça l'avait un peu démangé, Marlon n'avait pas répondu devant l'impatience de son collègue à entrer. Il lui lança tout de même un regard qu'il espérait assez lourd de sens. S'il déconnait, ça allait clairement aller mal pour son matricule, et ce n'était pas de son statut de flic dont on parlait là!

Sans plus de cérémonial, le Tank poussa la porte et aussitôt une pré-alarme commença à biper, signe qu'elle attendait un contre-ordre pour ne pas sonner pour de bon. Marlon laissa passer son collègue, il regarda vite fait ce qui était dans son axe de mire à ce niveau, rien en vue, et suivit Junior dans l'escalier montant quatre à quatre. En haut, il bifurqua comme prévu à droite. Première porte, salle de bains, vide. Deuxième porte, une chambre d'amis qui tenait plus du débarras. Il allait enquiller la dernière porte quand il entendit Zac donner son injonction à Wilson. Après une quart de seconde d'hésitation, il finit son geste et vérifia la dernière pièce de son côté, vide. C'est à ce moment là que l'alarme décida de faire son job. Outch!

L'homme rebroussa vivement chemin, et tomba nez à nez avec un petit bout de choux dans un pyjama rose qui pleurait toutes les larmes de son corps devant tant de vacarme. Marlon planqua son feu dans son dos mais le garda en main, et passa pour vérifier vite fait où en était son collègue.
Il arriva au moment où Zac était à cheval sur le gars en train de le menotter. Il allait faire de l'humour, mais se retint à la vision totalement épouvantée de "bobonne" qui visiblement était totalement dépassée par les évènements.
- Police, madame, rhabillez-vous et occupez-vous de votre fille, elle n'a pas besoin de voir ça... Devant sa sidération, il haussa un peu le ton. VITE!

C'est à cet instant que Rylee se manifesta.
- En haut, Trésor!

La femme avait enfin bougé, elle se levait un rien chancelante, s’emmêlant un peu dans le drap qui lui couvrait tant bien que mal le corps. Un rien suspicieux, rien ne prouvait qu'elle ne réagirait pas dans le mauvais sens, Marlon la suivit du regard avant de lui demander.
- Y a quelqu'un d'autre dans la maison? Elle secoua la tête négativement, et se précipita sur la fillette toujours en pleurs qui arrivait dans l'ouverture de la porte. Elle l'emmena dans le couloir, tandis que Marlon revenait vers son collègue, mais en gardant un oeil vers le couloir tant que Rylee ne se manifestait pas.

Au vue de la tenue d'Adam du suspect, Marlon inclina la tête faussement perplexe.
- Toujours dans les bons plans, toi! Pour le coup, il n'était pas fâché d'avoir pris le mauvais côté. Tu m'en dois dix en attendant! Faisant évidemment allusion au pari.

L'arme toujours en main, le Tank écarta un peu les bras, dubitatif.
- Zac? Laisse-le s'habiller peut-être, non?

Au loin, on entendait la cavalerie qui arrivait déjà. Comme quoi dans certains quartiers, huppés comme par hasard, les collègues pouvaient être réactifs! ... à moins que le trio ne se soit fait remarquer en arrivant.




Marlon Lynch
Marlon Lynch
PROTECT&SERVE
Messages : 604
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Entre Watford et le Yard en général
Profession : Poulet crâmé
Etat Civil : Marié, sans enfant.
12th Février 2020, 22:47
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Where is Lemoine ?
Strike Team
Je monte les escaliers rapidement, gardant un œil sur la femme et sa fille. Ce n’est pas parce que je suis une femme que j’ai l’air plus avenante que mes deux camarades aussi la femme reste à distance, passant quelques affaires et essayant de calmer sa petite qui ne comprend pas du tout ce qui se passe. « On a une porte en bas, certainement qui mène au sous sol, fermée par un cadenas. Sinon RAS. » Cette porte c’est le genre de truc qui pue. La femme m’explique que c’est normal, ce sont les affaires de son mari qui y sont et il a besoin que ce soit sous clef car les dossiers des pensionnaires sont secrets. Je ne sais pas si elle me bourre le mou ou si son mari lui a vraiment baratiné ça aussi je te regarde, Marlon, quelques instants avant de revenir vers la femme. « Elle est où la clef ? » Et là soudainement y’a plus personne, elle ne répond plus et doit s’occuper de sa fille. Je vais pas lui coller une tarte devant sa môme, en plus j’ai tendance à ne pas frapper les femmes aussi je me contente de gueuler un peu plus fort comme tu gueules déjà Zac et que le suspect aussi « Trouves moi où il cache la clef du sous sol Junior ! »

Je reste près de la bonne femme histoire qu’elle ne le fasse pas à l’envers alors que la cavalerie arrive. « Je descends les occuper le temps d’avoir les infos » Je te refile la surveillance et redescend histoire d’accueillir les collègues en leur montrant mon insigne histoire qu’ils ne sortent pas comme des forcenés. Ils savent déjà qu’il y a un des leurs dans la nature aussi ils jouent les cons à rester un peu dehors histoire de poser des questions au voisinage et nous laisser faire ce qu’on veut. C’est fou comme la police se met facilement plus des œillères quand il s’agit d’un des leurs. Je reviens vers vous. « On a 10 minutes avant qu’ils reviennent. » C’est toujours ça en plus. « Bon c’est ok la clef ou j’y vais à l’arrache ? » Parce que je peux aussi défoncer la porte si y’a besoin vraiment. J’ai un doute qu’elle soit blindée et avec un tournevis je défonce la serrure hein. Ca n’a pas l’air de la haute sécurité, c’est juste histoire que bonbonne ou fillette ne mettent pas le nez dans ses affaires à mon avis.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 971
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
17th Février 2020, 23:19
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: