AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
-25%
Le deal à ne pas rater :
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
135 € 179 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Rencontre a Westminster
Rosario Gomez

Rencontre à Westminster
@"Nessa. Templeton" & @Rosario Gomez

Cela faisait plusieurs jours qu’elle étudiait cette substance sans savoir ce qu’elle était, ni comprendre qu’elle était ses caractéristiques. Elle avait beau faire tous les tests qu’elle connaissait et les refaire, elle avait juste réussis à voir que la substance était inflammable, mais rien d’autre. Elle butait, elle arrivait au bout de ses connaissances. Cela ressemblait à un accélérant et devait être un des composants de ce qui avait mis le feu a l’entrepôt qui avait brulé il y a quelques semaines et dont on lui avait confié le dossier. Si elle voulait clôturer ce dossier, elle devait s’adresser à un expert pour mieux comprendre à quoi elle avait affaire.

Elle avait entendu parler d’un expert pyrotechnique qui travaillait dans un laboratoire privé à Westminster. Une femme qui semblait maitriser le sujet et serait surement à même de la renseigner. L’avis d’une spécialiste devenait indispensable. Il était 17h elle avait peut-être une chance de la trouver à son travail. La journée avait été longue et une petite balade à moto lui ferait du bien. Elle finit de rédiger le rapport sur lequel elle travaillait depuis le début de l’après-midi et remplit une fiole avec un peu de la substance qui lui était inconnue.

Elle enfile son cuir, heureuse de sentir le poids du blouson sur ses épaules et cette odeur si caractéristique du cuir ancien. Revoir sa moto bien garée dans la rue face au Yard fait apparaître un énorme sourire sur son visage. Elle passe sa jambe par-dessus la selle et met le contact après avoir vérifié que son casque était bien attaché. Le chemin jusqu’au labo est court mais elle n’hésite pas à mettre les gaz et à faire quelques détours. Rien ne peut égaler cette sensation de liberté quand elle roule.

Quelques minutes plus tard elle se gare devant l’adresse du labo. Heureusement qu’elle avait pris le temps de regarder le chemin avant de partir car elle n’aurait jamais trouvé par elle-même. A part les monuments historiques comme ceux de Trafalgar Square ou de Big Ben qu’elle avait visité avec son ex en arrivant en Angleterre elle ne connaissait pas encore bien le reste du quartier. Le bâtiment abritant le laboratoire était anonyme, aucune plaque n’apparaissait sur le devant de l’immeuble prouvant qu’elle était au bon endroit. Après avoir retiré son casque et l’avoir rangé dans le top-case de sa moto, elle relit une nouvelle fois le papier où est écrite en patte de mouche l’adresse de la spécialiste. Purée, il va falloir que sa collègue s’applique mieux la prochaine fois, elle écrit vraiment comme un médecin.

Une fois entrée dans le bâtiment elle va se repérer grâce aux boîtes aux lettres et se elle se dirige vers l’étage indiqué. Ascenseur ? Escalier ? Le choix est vite fait. Escalier un peu de sport ne lui fera pas de mal, elle a arrêté depuis son arrivée à Londres et elle commence à s’encrouter, ces escaliers ne vont pas la tuer. Quelques étages plus haut, elle longe un couloir et se retrouve face une porte où est indiqué un nom « Nessa Templeton ». Elle ne s’était pas trompée d’endroit, elle frappe à la porte déjà entrouverte et passe la tête à l’intérieur espérant ne pas être arrivée trop tard se serait dommage de l’avoir raté de peu.

« Hey, Y’a quelqu’un ?».

Moses.


Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 364
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
16th Février 2020, 22:50
Revenir en haut Aller en bas
Nessa Templeton



Rencontre a Westminster

Rosario & Nessa ♣ Friendship ... is born at the moment when one man says to another "What! You too? I thought that no one but myself . . .” - C.S. Lewis

Ce qu’il y a de cool de revenir après une bonne semaine de formation c’est qu’on ne manque jamais de boulot. Heureusement j’ai prévu le coup, j’ai refusé de jouer les deux semaines après mon retour du Québec histoire de pouvoir rattraper le retard que le labo a forcément pris. En plus j’ai besoin de temps pour faire un compte rendu de toutes les conférences que j’ai suivi. Je suis la seule à avoir eu la chance de pouvoir partir donc autant faire profiter les collègues et surtout justifier l’importance de faire partir les experts vers ce genre de formations, même si l’Angleterre est fermée. Ce n’est pas parce que le pays à décidé de prendre cent ans de retard sur le reste du monde que le pays doit régresser complètement non plus. Nous sommes face à une montée violente des mafias et des délits en tout genre, gérés par des camps qui n’ont aucun soucis de frontière, EUX, alors il est quand même assez ridicule que les experts judiciaires ne puissent pas être à la pointe de la technologie et des avancées dans leur domaine car le reste du pays a décidé de jouer les arriérés. C’est une position que je défends à chaque réunion, je sais que je suis épaulée par beaucoup donc je ne compte pas me faire avoir bêtement en ne jouant pas le jeu du compte rendu.

Après ce n’est pas parce que c’est important que ça me stresse, je suis, à mon habitude, calme et détendue. Les collègues sont partis, ils ont fait largement assez d’heures pendant ma semaine d’absence aussi je leur ai dit de dégager. Moi je me suis mise de la musique car je travaille toujours mieux ainsi. Je me suis aussi servie une bière, piquant dans le stock totalement illégal qu’on se met de côté. Ca c’est bien le seul truc dont j’ai du mal à me passer avec les nouvelles lois : une bonne bière histoire de se détendre. Je suis en mode cool, les bottes posées sur mon bureau, mon ordinateur portable sur mes jambes en train de vérifier plusieurs docs sur de nouvelles substances explosives quand le gardien de l’immeuble me signale ton arrivée. Tout est surveillé dans ce bâtiment vu sur quoi on travaille aussi on ne passe jamais inaperçu quand on y entre.

J’ouvre le placard de mon bureau histoire d’y ranger ma bière mais ne change pas pour autant de position. Je me penche légèrement en arrière quand tu ouvres la porte histoire de voir à qui j’ai affaire. « Je suis là » Je me remets correctement, posant mon ordinateur portable sur le bureau et enlevant mes pieds dudit meuble avant de me redresser. « Bonsoir. Je suis Nessa Templeton. » Je passe la main dans mes cheveux bouclés totalement libres histoire de les repousser mais ils retombent rapidement sur mes yeux. Autant oublier. Je te tends la main pour te saluer, l’autre main dans la poche de mon jean à trous. Tout un style pour une experte. « Yard c’est ça ? » En tout cas c’est ce que m’a dit le gardien qui vous reconnait à des kilomètres. « Qu’est ce que je peux faire pour vous aider ? » Allez, ça va me changer un peu des documents que je potasse depuis des heures ou bien des tests en cours auxquels je peux rien faire à part attendre que la machine me réponde.


Codage par Magma.
Nessa Templeton
Nessa Templeton
OBJECTION!
Messages : 119
Date d'inscription : 18/12/2019
Localisation : Au boulot ou dans un bar à chanter
Profession : Spécialiste Pyrotechnie - Chanteuse
Etat Civil : Célibataire
18th Février 2020, 00:07
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez

Rencontre à Westminster
@"Nessa. Templeton" & @Rosario Gomez

Dès que je passe la tête par la porte, je découvre une femme assise dans le bureau. Enfin assise pas vraiment, elle est installée confortablement les pieds sur son bureau, son ordinateur sur les jambes. J’adore prendre moi aussi cette position pour travailler, mais je le fais plus dans mon petit studio le soir quand je ramène du boulot à la maison. Je sais, je n’ai plus vraiment de vie sociable depuis que je vis seule, mais je débute dans ce job et je ne peux pas, ou plutôt je ne veux pas, faire d’erreur ou passer à côté d’une information importante. Si j’ai décidé de faire ce métier c’est pour être utile à la justice, pas d’être un boulet qui aide les malfrats à s’échapper. Si un jour cela devient le cas, je changerai de voie, je ne pourrais pas me regarder dans une glace si cela devait arriver. Bon je sais, cela fait très mélo de dire ça, on a tous le droit à l’erreur bla-bla, bla-bla. Dans mon cas l’erreur pourrait empêcher l’incarcération d’un suspect, et qu’est-ce qui dit qu’après lui avoir rendu la liberté il ne sera pas responsable, directement ou indirectement de la mort de quelqu’un.

Il y a de la musique en fond, je ne reconnais pas ce que c’est, ma culture musicale n’est pas assez importante pour cela, mais j’aime bien. La musicalité et le rythme me touche, c’est agréable comme musique de fond pour travailler.

Dès que je mets un pied dans la pièce, elle quitte sa position de détente et se redresse, Je l’observe rapidement et me sens tout à fait à l’aise face à elle. Mon jean, mes bottes de moto et mon blouson de cuir ne la choqueront pas. Certaines personnes nous jugent sur notre apparence et se font une idée de notre professionnalisme rien qu’en étudiant notre manière de nous habiller. Il y a des fois où des gens on doutait de mon travail à cause de mon style vestimentaire, depuis je fais attention à ma manière de me présenter au tribunal, mais je ne change rien lorsque je travaille au labo, je ne vais pas renier ce que je suis, pour le plaisir des autres. Je fais passer mon amour pour ma moto avant mon amour pour mon dressing, elle le vaut bien, c’est une des rares personnes qui ne me laisseront pas tomber.

Je lui serre la main et confirme en souriant que je suis du Yard, j’aurais dû me douter que le gardien de l’immeuble m’ait vu monter et qu’elle ait été prévenue de mon arrivée. Ce genre de bâtiment est bien protégé et c’est une bonne chose vue les recherches qu’ils mènent. «Enchantée de vous rencontrer, je m’appelle Rosario Gomez ». Je sors de la poche de mon blouson la fiole que j’ai prise avant de partir et lui tend. «Je bosse sur un incendie d’entrepôt depuis quelques jours et on a découvert cette substance sur le lieu de l’incendie. J’aimerais savoir si cela vous parle »



Moses.


Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 364
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
22nd Février 2020, 15:37
Revenir en haut Aller en bas
Nessa Templeton



Rencontre a Westminster

Rosario & Nessa ♣ Friendship ... is born at the moment when one man says to another "What! You too? I thought that no one but myself . . .” - C.S. Lewis

Ton style me plait, j’aime bien quand on ne se prend pas la tête. Tu me fais un peu penser aux mecs de la ST qui sont plutôt coolos dans le style aussi. C’est bien, je sais que je n’aurais pas trop à me prendre la tête avec les convenances et tout ça. Pas que je sois désagréable mais j’aime bien quand je n’ai pas à justifier que je sais faire mon taf même si mon style est à part. Là au moins je sais que ce sera tranquille. Tu sers ma main et te présentes. « Enchantée Rosario. » Et je fais ma curieuse « C’est espagnol non ? » Moi je suis plutôt du côté de l’Italie par ma mère mais j’aime bien rencontrer des gens qui viennent du sud. Je n’ai pas trop connu l’Italie comme mes parents y reviennent peu et que ce n’est avec le brexit qu’il est facile de voyager. Foutue idée mais bon…

Je récupère la fiole avec un petit sourire. « Tiens tiens. Vous n’avez pas récupéré les nouveaux petits contenants pour y coller ce genre de fiole au Yard ? Je vais vous en filer. » Je ne suis pas surprise, c’est souvent que les consignes de sécurité n’arrivent pas jusqu’à vous et franchement je plains les techniciens comme toi qui travaillent avec la moitié des informations. Enfin ce n’est pas un explosif sinon tu le manipulerais pas aussi facilement mais ça peut être un foutu accélérant. A voir. Je vais donc poser la fiole dans un petit rack en te faisant signe de me suivre vers la partie plus labo de notre étage comme j’étais du côté des pcs et de l’administratif. « Vous pouvez poser vos fringues sur mon bureau. » Dans le labo plusieurs machines tournent, je suis en attente de plusieurs recherches sur des substances complexes et surtout des mélanges dont on a du mal à deviner la provenance. Hélas il y a aussi des experts de l’autre côté de la ligne et parfois il me donne pas mal de taf.

« Racontez-moi le dossier. Qu’est ce qui a été déterminé lors de l’enquête ? Vous avez quoi comme départ de feu ? Et vous avez trouvé cette substance où ? » Je n’ai pas vu passer ce dossier comme il est encore dans les rouages du Yard et que je travaille surtout avec la cour de justice du côté de l’accusation. Souvent on me fait reprendre les dossiers que vous avez fait justement mais tant que ça n’est pas remonté vers la justice j’ai aucune chance d’y avoir accès. Enfin je finis par avoir des contacts mais à part ça… Je vais récupérer une blouse et t’en file une aussi histoire de ne pas faire de la merde avec l’échantillon et récupère la fiole pour la regarder à la lumière.


Codage par Magma.
Nessa Templeton
Nessa Templeton
OBJECTION!
Messages : 119
Date d'inscription : 18/12/2019
Localisation : Au boulot ou dans un bar à chanter
Profession : Spécialiste Pyrotechnie - Chanteuse
Etat Civil : Célibataire
23rd Février 2020, 17:26
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez

Rencontre à Westminster
@"Nessa. Templeton" & @Rosario Gomez

Je suis contente de voir que notre première approche se passe bien et sans chichis. Notre poignée de main est rassurante. Aucune ne cherche à imposer sa supériorité ou sa force comme cela peut être le cas avec certains hommes (ou femmes quelquefois) qui cherchent à marquer leur territoire et leur domination au travers de ce simple geste. Je souris à sa demande concernant mes origines. «Je suis portoricaine, mais j’ai été élevé aux Etats-Unis. Il y a une grande communauté hispanique là-bas» Je n’ai jamais visité l’île de mes ancêtres, mes parents n’ont jamais eu les moyens de nous y amener. Même s'ils m’ont toujours élevé avec les valeurs de leur pays d’origine, je me suis toujours sentie plus américaine qu’hispanique, mais je suis fière de mes racines.

Je pose mon blouson sur son bureau, me retrouvant en teeshirt. Je ne porte quasiment jamais de pull, la température est toujours contrôlée dans nos laboratoires pour une meilleure conservation des preuves. Un de mes tatouages apparait légèrement au bord de ma manche droite. On voit la fin de la queue d’un Phoenix qui recouvre le haut de mon bras. C’est le seul tatouage que l’on peut apercevoir car j’ai bien caché les autres.

Je reviens sur sa remarque sur les nouveaux contenants. «L’information a du mal à passer entre les services, je ne savais pas qu’il y avait eu du changement » Je ne suis absolument pas étonné de ce manque d’information et de formation. On ne peut pas dire qu’au Yard ils soient friands de changements. Des fois je me demande si certaines personnes ne nous mettent pas délibérément des bâtons dans les roues pour que nous avancions plus lentement dans nos recherches. «Je me doutais que je prenais un risque en faisant cela mais il fallait que je vous l’apporte, vous êtes la seule qui puisse m’expliquer de quoi il s’agit » Mes connaissances pyrotechniques sont assez sommaires, mais j’avais limité le risque, tout ce j’ai pu déduire de cette substance ce que ce n’était pas un explosif. Peut-être que j’arriverais à la convaincre de me donner quelques cours pour améliorer mes connaissances, cela m’aiderais dans mes recherches.

Je mets la blouse qu’elle me tend pour me conformer au protocole et commence à raconter ce que je sais. «On travaille sur un entrepôt qui a brulé. Comme il y a eu des morts on nous à confier le dossier. Je prends un temps de réflexion pour être sûr de ne rien oublier. L’entrepôt à bruler en pleine nuit dans l’East District. Le départ de feu semble être un court-circuit, le système électrique était obsolète et aurait dû être remis aux normes depuis longtemps. On a pensé à un accident au départ, jusqu’à ce qu’on trouve cette substance à proximité du panneau électrique. On a donc classé ce dossier en incendie criminel. Comme le dossier n’est pas clos de notre côté, elle n’a pas pu y avoir accès alors que son aide nous ait indispensable dans ce genre d’affaire. Je m’arrête dans mes explications ayant fait le tour de ce qui me semble être les informations indispensables. Je lui laisse le temps de commencer ses expériences. Je me positionne non loin d'elle sans la gêner et l'observe travailler avec attention.

Moses.




Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 364
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
23rd Février 2020, 21:31
Revenir en haut Aller en bas
Nessa Templeton



Rencontre a Westminster

Rosario & Nessa ♣ Friendship ... is born at the moment when one man says to another "What! You too? I thought that no one but myself . . .” - C.S. Lewis

« Ah ouais je connais. Je suis italienne par ma mère et j’ai toujours vécu ici » Après tout j’ai été curieuse sur tes origines donc je trouve normal de lâcher quelques informations sur moi. Au pire tu t’en moques et on passe à autre chose mais je suis assez dans l’échange. Je trouve ça normal, un truc de famille. Ecoute contre écoute, service contre service. « Et puis on risque pas de bouger maintenant hein ! » Merci le brexit et tout ce qui va avec. Enfin je suis médisante car j’ai pu sortir du pays la semaine passée donc j’ai bien plus de chance que tous mes autres collègues du laboratoire mais bon ce n’est quand même pas la même chose que pouvoir voir sa famille. Enfin on sait bien avec les miens qu’on ne risque pas de revoir nos familles tout de suite. Heureusement qu’on arrive quand même à leur faire passer quelques nouvelles et qu’on en reçoit sinon on aurait vraiment l’impression d’être seul au monde.

Je te laisse poser tes affaires, remarquant le bout du tatouage que tu as sur ton bras droit. Moi je ne cherche pas particulièrement à cacher non plus le bateau qui est sur mon torse. Ne fermant jamais les deux derniers boutons de ma chemise une partie des mats et voiles sont visibles. Je vais le cacher en mettant la blouse, te tendant la même. « Oh je ne suis pas surprise. Y’a toujours une gueguerre compliquée entre les services. » Je n’ai jamais compris perso qu’on puisse se tirer dans les pattes alors qu’on fait le même taf. Même si je suis souvent une experte de l’accusation ce n’est pas pour autant que je ne peux pas aider comme aujourd’hui lors d’une expertise si jamais vous manquez de moyen. Après tout vous n’avez pas forcément assez de personnel pour tout gérer et parfois c’est juste trop pointu, c’est tout. Normal. « Y’a pas de soucis mais je vais vous filer ce qu’il faut pour la prochaine fois. De toute façon je suppose que vous avez testé que ce n’était pas explosif donc même si c’est un accélérant ça ne va pas s’enflammer si facilement dans une fiole hermétique. » Sauf si on a de nouveaux petits chimistes et hélas on en a.

Je regarde la fiole en écoutant ton explication. J’ai lu cette histoire d’incendie dans les journaux. Alors comme ça ce serait criminel. Intéressant. « Le court circuit vous en êtes sur ? Vous avez trouvé des câbles abîmés ? » Histoire de savoir un peu vers quoi chercher sinon je vais devoir faire pas mal d’analyses. « Près du panneau électrique tu me dis ? » Je tilte. « Ça te va si on se tutoie ? J’y passe très naturellement perso » Mais bon c’est la moindre des choses de demander si ça te dérange pas quand même. « Ça semblait avoir coulé du panneau ? T’en as trouvé dedans ? Les câbles étaient en état ? Rongés ? » Je sors plusieurs petites fioles et une pipette pour pouvoir faire des prélèvements de la substance. Déjà pour garder un échantillon de référence au cas où j’ai besoin de vérifier de nouveau puis j’en fais différents échantillons que j’étale sur un rack a cet effet. J’en mets un dans une machine qui va s’occuper de diviser la substance pour dire ce qu’il y a dedans.


Codage par Magma.
Nessa Templeton
Nessa Templeton
OBJECTION!
Messages : 119
Date d'inscription : 18/12/2019
Localisation : Au boulot ou dans un bar à chanter
Profession : Spécialiste Pyrotechnie - Chanteuse
Etat Civil : Célibataire
24th Février 2020, 17:01
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez

Rencontre à Westminster
@"Nessa. Templeton" & @Rosario Gomez

«L’Italie. Il paraît que c’est un pays magnifique» Moi non plus je ne suis pas fermé aux échanges, j’ai toujours aimé partager et apprendre des autres. Cela peut apparaitre parfois comme de la curiosité dans le mauvais sens du terme, mais pour moi c’est naturel. Lorsque je tombe sur quelqu’un comme Nessa qui n’a pas l’air de s’offusquer de mes questions, je me permets d’en lancer d’autres. «Et vous vivez en prenant un peu des deux cultures ou vous vous sentez entièrement anglaise ?» De mon côté j’ai fait un mix. Je suis très latine lorsque je suis avec ma famille et plus américaine ou Anglaise dès que je suis loin d’eux. Elle dit vrai, je ne suis pas prête de quitter le pays et de les revoir. Avec cette histoire de visa, je sais que je pourrais rentrer à Detroit mais je ne suis pas sûr de pouvoir revenir et pour le moment je me sens bien ici, donc je ne tente pas le diable en essayant de les revoir. «Sortir du pays est très compliqué vous avez raison. J’espère juste ne pas me languir des miens trop vite», Je n’ai pas encore fait ma vie ici mais je me sens bien dans mon travail. On verra bien ce que me réserve l’avenir au niveau vie privée et si je continue d’apprécier ce que je fais ici et comment je le fais.

J’aperçois un bout des voiles et le mât du bateau tatoué sur son torse avant qu’elle enfile sa blouse. Ce tatouage doit être grand et recouvrir une partie de son torse. Pour faire une pièce pareille, elle a dû rester longtemps entre les mains du tatoueur. Ce dessin doit avoir une importance particulière pour elle. Je quitte mes pensées qui se mettent à vagabonder lorsqu’elle s’exprime sur le manque de communication entre les services. Elle n’a pas tort, c’est une guéguerre idiote et sans raison que se livre les différents services scientifiques entre eux. «Je veux bien un cours rapide. Non, un vrai cours en fait. Mes connaissances s’arrêtent à ce que j’ai appris à l’université. Elles couvrent beaucoup de domaine mais sont peu approfondies. Dans le cas de cette substance, j’ai juste vu que ce n’était pas un explosif», Les cours que j’ai eus ne sont pas mauvais, loin de là mais rien ne vaut la réalité du terrain. J’espère me spécialiser un jour, mais je n’ai pas fait mon choix. J’ai du temps devant moi et tellement à découvrir. Je sais qu’au Yard je vais apprendre énormément. Dans quelque temps je choisirais ma voie, mais là aussi cela dépendra de ce que l’avenir me réservera.

Je quitte des yeux toutes les machines qui meublent son laboratoire et m’impressionnent pour répondre à sa demande. «Se tutoyer ? Bien sûr» J’ai tendance à avoir du mal à tutoyer normalement mais dans son cas cela ne me pose aucun problème. Cela vient même de manière très naturelle. Je ferme un instant les yeux pour me replonger sur la scène de crime et lui redonner une description la plus fidèle possible. « Les câbles n’étaient pas rouillés, ils étaient…comment dire comme grattés. Pas comme rongée par des rats mais abimé. Je dirais avec un couteau. Mais c’était bien fait. Quasiment indétectable à l’œil nu. Et cette substance coulait du panneau», Bon j'aurais bien dit dégouliner mais ce n’est pas un terme bien scientifique . «Cela risque d’être long comme analyse, ça te dérange si je reste un peu pendant tes tests ?» Je n’ai rien de prévu pour ce soir donc je peux bien rester et observer si elle d’accord. Enfin tant qu’elle restera la bien sûr.

Moses.


Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 364
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
27th Février 2020, 19:54
Revenir en haut Aller en bas
Nessa Templeton



Rencontre a Westminster

Rosario & Nessa ♣ Friendship ... is born at the moment when one man says to another "What! You too? I thought that no one but myself . . .” - C.S. Lewis

« Je vis en parfaite anglaise la plupart du temps, sauf quand je reviens chez les miens » Parce que là ça parle fort en italien très vite avec plein de gestes. Non je ne fais pas de stéréotypes c’est comme ça. Tous les pays ont leur façon de communiquer et chez nous c’est ainsi. « Mes parents tiennent un restaurant avec mon frère aîné. Si vous avez envie de manger italien c’est là où il faut aller. » Normal que je fasse de la pub pour les miens. Qui ne le ferait pas ? C’est forcément le meilleur restau italien du coin. Bon faut dire aussi qu’il en reste pas des masses vu le bordel qu’est devenu l’Angleterre mais les miens tiennent bon en essayant de ne pas se faire manger par la mafia locale non plus. Je veille pas mal dessus pour ça mais rien n’est plus difficile en négociation qu’un italien sur ses positions de toute façon. « Heureusement qu’internet existe ! » Ça ne peut pas remplacer de voir les siens mais au moins ça permet de se donner des nouvelles en temps réel. Faut voir le bon côté des choses, ce que j’ai tendance à faire assez souvent.

Je t’entraine vers la salle d’examen histoire de tester un peu l’échantillon que tu m’apportes. Je te regarde, surprise, quand tu me dis que tu veux un cours. « Bah ? Vous n’avez pas d’expert chez vous ? Ah mais non il est en arrêt maladie ! » Enfin un truc comme ça. On n’est pas masse d’experts pyrotechniques et si je fais partie d’une boite privée y’en a un chez vous normalement mais je l’ai pas vu depuis quelques temps en effet. Faut dire qu’entre le smog et le boulot qu’il y a, il y a de quoi se faire porter pale. Et forcément comme c’est la galère de faire des formations on ne t’a pas formé. Décidément c’est compliqué en ce moment. « C’est avec plaisir que je vous montrerais. Mais un cours rapide ça ne va pas être possible. Va plutôt falloir passer pas mal d’heures à travailler. » Parce que sans t’apprendre tout le métier ça demande quand même du boulot d’en connaitre la base mais ce serait bien que tu puisses au moins ne pas te faire sauter en faisant des relevés de terrain quoi.

Je commence à prélever la substance pour la mettre dans différentes fioles en te posant des questions. Vas pour le tutoiement, ça m’arrange ! Je suis plutôt du genre nature mais bon j’essaie de ne pas l’être trop si ça gène. Mais ça a l’air de plutôt bien passer toutes les deux. « Ils ont du vouloir faire rentrer la substance dans les gaines. Un conducteur peut être. Je vais tester. » De toute façon faut que la machine que je viens de lancer sépare les molécules et ensuite que les réactifs agissent donc je ne vais pas te donner la solution tout de suite. Je mets tout sous hotte pour être tranquille avant de me retourner vers toi. « Pas de soucis mais tant que la première machine n’a pas fini je commence rien donc... Tu veux boire quelque chose ? » Je me redresse et vire mes gants que je jette avant de revenir vers l’autre pièce. « Boisson chaude ? Fraiche ? Je dois avoir aussi des gâteaux italiens tiens si ça te dit ! » Je serais fort surprise que maman ne m’ait pas collé un tupperware dans mon sac comme je suis allée la voir ce matin.


Codage par Magma.
Nessa Templeton
Nessa Templeton
OBJECTION!
Messages : 119
Date d'inscription : 18/12/2019
Localisation : Au boulot ou dans un bar à chanter
Profession : Spécialiste Pyrotechnie - Chanteuse
Etat Civil : Célibataire
5th Mars 2020, 11:15
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez

Rencontre à Westminster
@"Nessa. Templeton" & @Rosario Gomez

«C’est bien de pouvoir retrouver ses racines auprès de sa famille de temps en temps» Je sens que c'est cela qui va me manquer le plus en vivant ici. Lorsque je suis avec les miens nous fonctionnons comme un groupe soudé. Je ne suis jamais seule. C’est vrai que cela n’était pas tous les jours faciles, et que par moments j’avais besoin de m’évader et d’être seule. Je pense que c’est pour ça que je me suis tant attaché à ma moto, elle me permettait de quitter le brouhaha de la famille et de m’évader le temps de me retrouver. Mais maintenant je vis seule et même si je me sens bien à Londres, mon studio est trop calme par moment. «Un restaurant italien ? Je suis toujours à l’affut de bonnes adresses où manger et l’ambiance doit être au rendez-vous d’après tes dires» En plus comme je ne sais pas cuisiner, trouver des bonnes adresses me permettraient de me nourrir un peu plus sainement et pas uniquement avec ce qui me tombe sous la main ou ce qui vient du distributeur. Si en plus je peux retrouver un peu de l’ambiance latine et fraternelle que je connais, je me languirais surement moins du pays. «Internet est mon sauveur. Je peux voir ma famille régulièrement. Cela ne remplacera pas leur présence, mais c’est mieux que rien. » Je me sens bien ici, mais j’ai un peu de mal à vivre seule. C’est juste une question d’adaptation je le sais, il faut que je m’y habitue et ces Skype avec ma tribu m’aide me sentir moins seule.

Je la suis jusqu’à la salle d’examen toujours aussi curieuse de tout ce qu’elle fait. A sa remarque sur ma demande de cours, je comprends son étonnement et tiens à lui expliquer ma démarche. «On a bien un technicien qui est spécialisé en explosif. » Clairement pas autant qu’elle, il a suivi des formations supplémentaires pour être à même d’analyser ce qui est lié à des feux ou des explosions, mais il n’a pas suivi le même cursus, et c’est compliqué de se tenir au courant des évolutions des techniques. Dans le monde où l’on vit les gangs face à nous apprennent malheureusement plus vite que nous. «Il s’est gentiment proposé pour m’apprendre la base. Mais entre les dossiers qui s’accumulent sur son bureau et sa vie familiale, j’ai eu du mal à lui demander de me consacrer un temps supplémentaire Et comme tu le sais il est malade en ce moment. Je pense qu’il a craqué sous la pression » J’espère juste qu’il va aller mieux et qu’il va pouvoir un peu profiter de sa famille. Je souris, heureuse lorsqu’elle accepte de prendre du temps pour me transmettre la base de ses connaissances. « Merci, je consacrerais le temps qui sera nécessaire pour apprendre. » S'il faut que je passe mes soirées le nez dans les bouquins je le ferais. Puis je réalise que je lui demande de me sacrifier une partie de son temps libre aussi et je me reprends. «Enfin si tu as du temps pour moi bien sur Je ne veux pas t’empêcher de voir ta famille ou de mettre en péril ta vie privée » Ce n’est pas parce que je n’ai pas de vie en dehors du boulot que je dois présumer que c’est la même chose pour tout le monde.

Je me dirige dans l’autre pièce après qu’elle est lancée la première machine et retire ma blouse pour la laisser dans le côté recherche. Je ne veux pas compromettre les indices en risquant de ramener des miettes ou des tâches de ce côté du labo «Plutôt boisson fraîche si tu as » Si je prends un café supplémentaire je ne dormirais pas pendant plusieurs jours. «Des gâteaux ! Si tu me prends par les sentiments je ne peux pas dire non. » Je n’ai pas pris le temps de manger ce midi et des gâteaux seront les bienvenus. Comme on a du temps avant d’obtenir les premiers résultats, autant le faire en grignotant et en apprenant à se connaître. Le courant a l’air de bien passer entre nous. C’est l’occasion joindre l’utile à l’agréable.

Moses.


Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 364
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
7th Mars 2020, 20:46
Revenir en haut Aller en bas
Nessa Templeton



Rencontre a Westminster

Rosario & Nessa ♣ Friendship ... is born at the moment when one man says to another "What! You too? I thought that no one but myself . . .” - C.S. Lewis

« Ah ça ! Y’a toujours de l’ambiance chez moi. » Et je rajoute beaucoup de gestes à cette phrase exprès. Bien sur que je caricature mais pas tant que ça finalement quand on connait les italiens. Mais je comprends que ce ne soit pas facile tous les jours dans un pays comme l’Angleterre et surtout loin des siens. Tu cumules l’éloignement et le pays bien fermé. Doublé gagnant pour que cela puisse être chiant. Enfin heureusement que nous avons internet pour rester proche les uns des autres. Certes ça ne remplace pas le contact humain mais ça aide quand même à garder contact. Faut voir le bon côté des choses. Ça en a aussi des terribles quand on voit que des bridages se sont créés exprès pour les crimes sur le darknet mais y’a aussi des bonnes choses. A vrai dire c’est comme toute chose dans notre existence désormais : faut voir de voir le bon ou le mauvais côté. Etre neutre ou prendre parti. Chacun ses pensées, chacun ses choix.

Je suis surprise que tu me demandes de t’enseigner plus de choses sur les explosifs avant de me souvenir que mon collègue chez les flics est en arrêt. « Je le comprends » Qu’il puisse en avoir marre et craquer. Gérer le pro et le perso c’est déjà pas facile alors quand on n’a pas les moyens de faire les choses efficacement. Il ne faut pas croire que les flics sont mieux lotis parce qu’ils sont liés au gouvernement, c’est même tout l’inverse et vaut mieux être dans un cabinet indépendant comme moi. Finalement on n’a pas moins de ressources et on a certainement plus de libertés pour travailler. « J’ai eu la chance de participer à une formation au Québec il y a quelques jours. La première depuis des années. » Fou qu’on soit si peu au courant des avancées mais bon, je ne vais pas revenir sur le sujet. « Je lui passerais mes notes, ça le motivera peut être à reprendre le travail avec des réponses à ses questions. En tout cas ça m’a fait du bien de me remettre à jour moi ». Mais ça fait des années que je me bats pour avoir une formation alors lui qui a bien d’autres trucs à gérer je peux comprendre qu’il ait capitulé.

Je ris doucement en te faisant signe de me suivre pour aller boire un coup en attendant que les machines travaillent. « T’inquiètes. Ma famille ne me voit déjà pas des masses et je n’ai que mon travail et mes chansons pour m’occuper. » Pas de vie privée depuis… au moins tout ça. Enfin des amies parfois mais rien qui puisse occuper des soirées et nuits entières. « On a qu’à prendre l’habitude de passer une soirée de temps en temps au labo et je te filerais de quoi bosser et lire entre temps si ça te va. Si t’as du temps libre... » Parce qu’après tout toi aussi tu peux avoir une vie privée. Après avoir fouillé dans les réserves je finis par trouver une bouteille de jus de fruits en verre que je te tends et vais fouiller dans mes affaires, me doutant trouver… ohhhh un tupperware ! J’en souris avant de l’ouvrir et de te le tendre « Ciambella » Je t’explique avec l’accent italien qui revient quelques instants. « Un gâteau à la ricotta si tu aimes ça. » Je te laisse en prendre une part comme j’ai de quoi nourrir facilement quatre personnes. Mama italienne quoi…

Je m’installe sur un fauteuil de la zone de détente qu’on a fini par se payer entre collègues histoire de pouvoir faire des pauses et puis surtout pouvoir améliorer nos soirées quand on reste au bureau jusqu’à très tard. « Tu cuisines ? » Je demande par curiosité en faisant sauter le bouchon de mon jus de fruits aussi après l’avoir secoué et en piquant un peu de gâteau. « Tu te plais en Angleterre quand même ? » Parce que c’est quand même particulier comme pays, surtout depuis le brexit donc je sais que beaucoup de personnes ont surtout envie de partir vivre ailleurs plutôt que de rester ici. Moi j’ai toute ma vie ici alors je fais avec mais je peux comprendre ceux qui veulent changer d’air.


Codage par Magma.
Nessa Templeton
Nessa Templeton
OBJECTION!
Messages : 119
Date d'inscription : 18/12/2019
Localisation : Au boulot ou dans un bar à chanter
Profession : Spécialiste Pyrotechnie - Chanteuse
Etat Civil : Célibataire
20th Mars 2020, 22:01
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez

Rencontre à Westminster
@"Nessa. Templeton" & @Rosario Gomez

Beaucoup de souvenirs remontent à la surface lorsqu’elle me parle de l’ambiance qui règne lorsqu’elle est en famille. Et j’ai un petit pincement au cœur en pensant à mes parents et à mes frères que j’ai laissés aux Etats unis. C’est vraiment quelque chose qui me manque depuis je suis ici. Je savais à quoi je m’engageais en venant m’installer à Londres, mais la perspective d’une vie à deux avait balayé tous mes doutes. Heureusement que les technologies modernes nous aident. Je récupère rapidement le sourire, je ne suis pas là pour me morfondre et je préfère profiter du moment. .Et lorsqu’elle me parle de sa dernière formation, j’en profite rebondir sur le sujet et me changer les idées.

«Tu as pu quitter le pays pour une formation ? C’est formidable. ! Cela a dû être une super expérience. En plus le Québec est magnifique, j’espère que tu as pu en profiter, les Québécois et les Québécoises sont très accueillants»
Savoir qu’elle a pu y participer prouve qu’il y a encore un espoir auquel se rattacher. Même si cette formation est la première à avoir eu lieu depuis des années, cela ressemble à un pas vers plus d’ouverture. Je ne me fais pas d’illusion, nous sommes encore loin de la liberté de déplacement et de l’ouverture des frontières, mais c’est déjà un petit pas de fait vers plus de liberté.

Mon pauvre collègue a besoin d’une bouffée d’air frais et d’une motivation pour reprendre son poste et ces notes seront peut-être le déclencheur pour le faire revenir.
«C’est sympa de ta part de lui envoyer tes notes»

J’apprécie le geste qu’elle fait en partageant ses connaissances, c’est agréable de rencontrer des personnes comme Nessa qui sont dans le partage et font preuve de gentillesse. En plus elle est super mignonne, ça ne gâche rien .Je la suis dans la salle de détente en attendant les premiers résultats et l’observe un peu plus attentivement comme elle marche devant moi. J’essaye d’être discrète car je suis venue pour le boulot mais je ne peux pas m’en empêcher. J’ai toujours été attirée par les filles qui ne se prennent pas la tête et dégage de la douceur.
«Tu chantes ou tu écris seulement ? »
C’est sympa d’avoir une passion en plus de son travail, cela nous permet de nous vider la tête et de passer le temps, surtout quand on n'a que le boulot dans nos vies. Et le boulot est une de mes principales préoccupations en ce moment comme je lui avoue sans honte.
«Oh du temps libre j’en ai. Je suis un peu comme toi, je n’ai que mon travail et ma moto »
Je me suis noyé dans le travail depuis ma séparation, et comme je ne suis pas intéressé par des aventures d’un soir, je sors peu ou pas du tout. A peine pour aller me trouver à manger et encore.

En parlant de manger, le gâteau qu’elle sort de son Tupperware me donne l’eau à la bouche et fait gargouiller mon estomac. Je réalise qu’une fois encore, j’ai zappé mon repas du midi. Ça commence à devenir une habitude. J’écoute son explication sur le gâteau qu’elle me tend et l’accepte avec plaisir.
«Je ne connais pas, mais j’adore les nouvelles expériences culinaires »
Je prends le temps de goûter le gâteau et pousse un soupir de plaisir. C’est moelleux et si bon. Je me bats un peu avec les amandes effilées pour éviter d’en faire tomber, cela serait dommage de gâcher.
«Hum c’est délicieux ! Je rêverais de savoir-faire des gâteaux aussi bons, mais je ne sais pas cuisiner. Ma vie culinaire se résume aux plats à emporter des restaurants près de chez moi ou du Yard »
Et pourtant j’adore bien manger, mais plus jeune j’ai préféré partir faire des virées en moto plutôt que d’aider ma mère à cuisiner donc d’apprendre avec elle.

«Et toi tu cuisines ? C’est toi qui as fabriqué ces merveilles ? »
Je continue de manger ces fabuleux gâteaux en réfléchissant sérieusement à sa demande. Est-ce que je me plais en Angleterre ? Voilà une question que je ne me suis jamais vraiment posée depuis ma séparation. J’ai juste essayé de m’intégrer et de repenser ma vie en solitaire. Mais en y réfléchissant un peu la réponse s’impose d’elle-même.
«Cela n’est pas comme ça que je m’imaginais vivre ici. Les choses ne se sont pas passées comme prévu»
J’avais planifié une partie de ma vie ici, je ne pouvais pas imaginer que mes plans allaient être changés du jour au lendemain.
«Mais finalement c’est un mal pour un bien. J’aime le boulot que je fais et je prends cela comme un nouveau départ »
Il va juste falloir que je sorte de mon train-train quotidien.

«Si ça te dit, je connais un bon restaurant indien qui fait des plats en emporter ou en livraison pas loin d 'ci. Si les analyses durent longtemps, je peux les appeler qu’on se fasse livrer un truc ? »
Vu le temps que peuvent prendre les analyses autant s’installer tranquillement pour manger si ça la tente

Moses.


Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 364
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
22nd Mars 2020, 22:34
Revenir en haut Aller en bas
Nessa Templeton



Rencontre a Westminster

Rosario & Nessa ♣ Friendship ... is born at the moment when one man says to another "What! You too? I thought that no one but myself . . .” - C.S. Lewis

« Le travail de longues années de demande. Heureusement j’ai fini par me faire de bons contacts qui m’ont permis d’avoir cette formation » Je ne pense pas que sans des demandes acharnées depuis des années plus l’appuie de plusieurs personnes je serais partie. Et je peux comprendre que les gens autour de moi lâchent l’affaire de ce fait. « Je n’ai pas eu le temps de visiter beaucoup. » Petit sourire coupable d’être une acharnée du travail. « Je suis partie avec une amie tout aussi bourreau de travail que moi donc on a réussi une soirée à se détacher du centre de conférence pour visiter mais je pense que la ville mérite plus de temps pour être découverte. » Franchement c’est vraiment très beau et si on n’était pas coincés en Angleterre ainsi j’y retournerais pour prendre le temps de mieux visiter. Mais bon on se contente de ce qu’on a. En tout cas c’est mon genre de voir le bon côté des choses. Déjà j’ai pu sortir du pays c’était un événement en soi et j’espère bien que ce premier pas et le dossier que je vais rendre va ouvrir un peu les yeux de nos chers dirigeants. Oui je suis du genre utopiste aussi…

En tout cas je n’ai aucun souci à te former, je suis toujours partagée entre mon travail et ma passion de toute façon, ayant pris le pli de peu d’heures de sommeil pour vivre. Certainement une capacité innée qui m’est bien utile aujourd’hui vu que je passe un certain nombre de soirée à chanter en plus de mon travail au labo. « J’écris et je chante. Viens me voir si tu veux. Je chante dans plusieurs bars de la ville. » Ceux avec qui je travaille depuis des années et qui ouvrent leur scène aux jeunes artistes, ce qui me permet de les aider à se lancer. « Ah ah je botte en touche je ne connais rien en deux roues. » Ni en quatre d’ailleurs. Je n’ai pas de honte à l’avouer et je mets mes mains dans les poches arrières de mon pantalon en souriant. « Je suis plutôt le genre de personnes à marcher ou faire du stop. » J’ai passé aucun permis, j’ai toujours été très bohème sur ce sujet là. Après à chacun ses passions je peux comprendre que cela attire comme la musique pour moi.

Armée du gâteau que ma mère a glissé dans mon sac -comme si je pouvais me laisser mourir de faim- je t’en propose un bout, sentant que ton estomac est plutôt raccord avec cette idée. « On ne peut pas savoir tout faire. Suffit de trouver quelqu’un pour cuisiner pour toi. » Un petit sourire sur les lèvres je prends aussi une part de gâteau. « C’est ma mère qui a fait celui-ci mais je cuisine aussi oui. Un autre petit plaisir. » Moins important que mon travail ou bien ma musique mais qui reste une donnée importante de ma vie. Disons que je suis plutôt du genre à me préparer quelque chose à manger que d’acheter du tout près. Je ne prends pas forcément le temps de me faire de grands repas mais il ne faut pas grand-chose pour se faire un repas correct. « Faut toujours voir le bon côté des choses. » En tout cas c’est ce que je fais. « Ça permet d’avancer dans la bonne direction » Et de ne pas passer sa vie à penser à ses regrets. « C’est cool que ça se passe bien au Yard. » Véritablement je le pense.

Je regarde l’heure qu’il est et jette un œil aux analyses en cours. « Sinon j’habite pas loin. Ce n’est pas un palace mais je peux te faire à manger et on sera bien pour continuer de discuter. » J’ai tout ce qu’il faut pour faire un petit repas sympa et c’est toujours plus agréable de cuisiner pour deux personnes que pour soi-même. « A moins que tu préfères manger indien bien entendu. » Je ne suis pas du genre à imposer quelque chose mais forcément je pense en premier à faire plaisir et partager un moment avec toi que de rester ici. L’avantage avec toutes ces machines c’est qu’on n’est pas obligé de les observer pour qu’elles travaillent.


Codage par Magma.
Nessa Templeton
Nessa Templeton
OBJECTION!
Messages : 119
Date d'inscription : 18/12/2019
Localisation : Au boulot ou dans un bar à chanter
Profession : Spécialiste Pyrotechnie - Chanteuse
Etat Civil : Célibataire
29th Mars 2020, 22:40
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez

Rencontre à Westminster
@"Nessa. Templeton" & @Rosario Gomez

«Ça en valait la peine. Tu as fait avancer les mentalités. » Elle se bat pour ses convictions et ne baisse pas les bras malgré les obstacles qui sont venus lui barrer le chemin. J’ai toujours apprécié et respecté les gens qui se battent pour leurs idées. Cela a dû être un combat de longue haleine. Elle avait contre elle des éléments qui auraient pu la faire abandonner. Comment se battre face à la fermeture des frontières et ce qui semble être un désengagement des autorités, qui ne trouve pas indispensable la formation de ses experts, qu’ils soient au sein de leurs propres établissements ou bien que ce soient des experts privés. «Québec est une très belle ville, c’est dommage que tu ne sois pas eu le temps de la découvrir » Mais je peux comprendre qu’elle est privilégiée le boulot. Elle s’était tellement battue pour obtenir cette formation qu’elle a dû en profiter à 200%. J’aurais surement fait la même chose. J’aimais beaucoup y passer quelques jours de congé. Je te donnerai de bonnes adresses si tu as la chance d’y retourner » Mes frères m’avaient fait découvrir Québec pour ma première grande virée en moto en famille. Ils avaient organisé un périple sur une semaine. Il y a moins de 1400 kilomètres entre Detroit et Québec. Une fois arrivé à destination au bout de 2 jours, j’ai découvert une nouvelle manière de vivre, totalement différente de celle de ma ville natale. Ce jour-là mes frères mon fait le plus magnifique des cadeaux, ils m’ont montré que les voyages étaient formateurs et qu’il fallait apprendre des autres. Sans ce voyage je n’aurais surement jamais envisagé de venir vivre à Londres, lorsque le frère de Freyah me l’a proposé.

« J’avoue que je suis très curieuse de t’entendre chanter. » Je prendrais les adresses des bars de ses prochaines prestations avec joie. Je n’arrive pas à imaginer le timbre de sa voix quand elle chante , ni le style de musique qu’elle fait même si je penche plus pour un style pop rock en voyant sa façon de s’habiller. Mais on peut toujours avoir des surprises. Il me tarde vraiment de le découvrir. Une belle soirée en perspective. « Piéton ça a son charme cela permet de faire des rencontres. Mais cela ne pas être facile tous les jours ? Comment fais-tu pour les longs trajets ou pour le boulot ? » Je ne vois pas vivre sans ma moto, je serais surement perdue si je devais me déplacer sans elle. Cela doit lui demander une organisation sans faille. Mais le peu que j’ai vu d’elle me dit qu’elle sait ce qu’elle fait et qu’elle a toujours un plan de secours en cas de départ urgent.

Je reprends avec joie un nouveau morceau de gâteau et le déguste pour en savourer tous les goûts qui s’en dégagent, les uns après les autres. « Quelqu'un qui cuisine pour moi ? Pourquoi pas. Cela ne sera pas mon critère principal pour trouver la femme de ma vie, mais je ne serais pas contre bien manger de temps en temps. » Je n’ai rien contre les plats à emporter. J'ai une sélection de restaurant qui fait de la bonne cuisine, mais cela ne remplacera jamais la présence de quelqu’un à ses côtés, ni les plats maison, Ceux qui sont faits par passion. Comme ce gâteau si merveilleux que je termine en faisant attention de ne pas en perdre une miette. «Tu féliciteras ta mère pour moi c’est délicieux »

«Si tu acceptes mon aide pour faire la petite main, t’aider pour la corvée de pluche par exemple ou juste t’encourager, cela sera avec plaisir» Je ne peux pas dire non à une invitation pareille. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas pris le temps de partager un moment au calme et de penser à autre chose qu’à mon boulot.. «Je t’emmène? » J‘ai toujours un casque supplémentaire à disposition en cas de besoin. Le top-case casse un peu la ligne de la moto mais il est bien pratique. Je t’observe une nouvelle fois de la tête aux pieds pour valider mon idée et je souris «Ton look est parfait pour faire un tour de moto» Après je ne veux pas te forcer juste nous faire gagner du temps et te faire partager pendant quelques minutes ma passion.


Moses.


Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 364
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
4th Avril 2020, 23:08
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: