AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
-8%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
599.99 € 649.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
I’m not gonna stand here and wait. - ft. Rosario
Seamus McCreary
I’m not gonna stand here and wait.
Rosario & Seamus

« Nice to meet ya, what's your name? Let me treat ya to a drink »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je refuse cette réalité. Je refuse que ma petite sœur ne soit plus. Je refuse qu’à peine sorti de prison on me jette cette vérité en face. Pourtant, j’ai bel et bien traversé l’Atlantique en avion, je me suis coltiné une hôtesse hyper lourde, j’ai posé mes bagages chez un pote de Rackham et je suis venu jusqu’à ce foutu commissariat pour reconnaître un cadavre méconnaissable. Pourtant, une part de moi le sait. Une part de moi hurle de douleur car cette part a bien reconnu ma petite sœur dans ce corps inerte, mais incapable d’émotions concrètes, je ne sais plus où donner de la tête. Je sors du poste de police et m’arrête sur les marches y menant.

Ce début de soirée pue la pluie à plein nez. Je lève les yeux vers le ciel, constate ces gros nuages. Le Royaume-Unis, pays du thé, de la gelée à la menthe et de la flotte incessante qui tombe des cieux. Je profite que ça ne soit pas encore le cas et m’assieds sur les marches du commissariat. Je tire un paquet de Chesterfield slim de ma poche, mon briquet zippo et l’allume. J’inspire une première grosse bouffée et la recrache dans cette volute bleue. Je ferme les yeux, revois le visage souriant de ma petite sœur qui se décompose pour ressembler à ce cadavre. Je sursaute, jette un coup d’œil aux alentours pour être sûr que personne ne m’a surpris et me demande depuis combien de temps n’ai-je pas dormi.

Depuis combien de temps n’ai-je pas mangé non plus ? J’ai trouvé le moyen de refuser cette collation gratuite dans l’avion et de vomir le peu de résidu restant dans mon estomac, mêlé à la bile. Je soupire, inspire une nouvelle taffe et regarde les environs, essayant de trouver une source de distraction. Mes yeux s’arrêtent sur une bécane. Un pur petit bijou, une merveille. J’aurais aimé en avoir une pareille à une époque. Même si je dois avouer que ma bonne vieille harley davidson faisait l’affaire lorsque j’étais aux Etats-Unis.

Je me relève, descends les quelques marches qui me séparent du trottoir et m’approche de la bécane pour mieux l’inspecter, pour mieux la contempler sous toutes les coutures. Je siffle en observant quelques détails qui ravissent l’œil et commente d’un " T’es tout à fait le genre de fille que j’aime monter, ma belle, tu sais ? " Non. N’y pense pas, McCreary. T’es devant un commissariat.

(c) DΛNDELION


Seamus McCreary
Seamus McCreary
FUCK THE LAW
Messages : 39
Date d'inscription : 26/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Voleur / braqueur
Etat Civil : C'est compliqué
29th Février 2020, 23:54
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez

I’m not gonna stand here and wait
@ « Seamus Maccreary » & @ « Rosario Gomez »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quelle journée horrible. Passer toutes ces heures sur le site de l’explosion m’a épuisée et mis le moral à zéro. On à beau savoir que notre boulot va nous confronter à ce genre de désastre, c’est toujours dur à vivre, surtout les premières minutes. J’ai beau me concentrer sur le travail dans ces moments-là, un coin de ma conscience sait sur quoi je suis en train de travailler. Je ne comprends pas comment des humains peuvent avoir assez l’idée de faire exploser un endroit public juste par vengeance, conviction politique, religieuse ou autre. Comment peut-on vivre avec autant de morts sur la conscience ? Cela me dépasse. C’est aussi pour cela que j’ai choisi ce métier, pour montrer à ces hommes et à ces femmes que nous ne les laisserons pas impunis et qu’il y aura toujours quelqu’un pour fouiller et trouver de quoi les inculpait. Et temps que j’en aurais la force, je les combattrais. Je sais que c’est un combat sans fin, mais on ne doit pas abandonner, juste parce que c’est compliqué.

Je viens de revenir de l’université avec des dizaines d’indices récoltés pendant plusieurs heures. Je quitte mon blouson et le pose sur le portemanteau de la porte. Le temps de m’étirer pour délier les muscles de mes épaules qui ont souffert pendant cette journée et c’est parti. Je vérifie que chaque indice est bien photographié, étiqueté et je me mets au travail. Il y en tellement que je ne vais pas pouvoir tous les faire ce soir. Heureusement qu’on travaille en équipe, l’entraide va être importante sur cette enquête J’ouvre le premier sachet et je commence les analyses en prenant soin de suivre la procédure pas à pas sans erreur. Je ne supporterais pas qu’une preuve soit invalidée pour une erreur bête que j’aurais commise. Le temps passe et mon estomac se met à gronder me rappelant que je n’ai rien mangé depuis mon réveil. Le café c’est bien, mais cela ne nourris pas. Bon je vais m’accorder une pause et aller m’acheter un plat à emporter. Il y a un resto sympa au coin de la rue qui fait des hamburgers à tomber par terre et des frites maisons extraordinaires. J’en salive d’avance. Allez c’est parti pour une petite pause bien méritée. De toute façon je ne vaux rien quand je suis en hypoglycémie.

Je prends les escaliers pour descendre, comme je n’ai toujours pas repris l’entrainement j’essaye de me maintenir en forme, car à manger n’importe quoi et à n’importe quelle heure, je vais bientôt rouler au lieu de marcher si je ne fais pas attention. Arrivée en haut des marches du perron du Yard, je vois un homme de dos face à mon bébé. Yeah, qu’est-ce qu'il fait, il est trop près. On n’approche pas de ma beauté sans mon accord, non mais ! J’accélère le pas pour le rejoindre rapidement. Au moment où je vais l’interpeller, je l’entends parler à ma moto. Non il n’a pas dit ce que je viens d’entendre ! Je rêve, on ne peut pas dire qu’il fait dans la finesse. J’éclate de rire et je ne peux pas m’empêcher de répliquer sur le même ton.

« C’est dommage, mais elle est comme moi, en ce moment elle préfère les filles »

Moses.


Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 480
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
1st Mars 2020, 19:20
Revenir en haut Aller en bas
Seamus McCreary
I’m not gonna stand here and wait.
Rosario & Seamus

« Nice to meet ya, what's your name? Let me treat ya to a drink »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une pure merveille. Ouaip. Et l’envie de grimper dessus pour me tirer me ronge mais ici… Devant ce commissariat… Je n’ai pas quitté une prison américaine pour aller dans une geôle britannique. Un rire m’extirpe de ma contemplation et chasse ces pensées de vol. Je me redresse et me tourne vers son origine. Ainsi… Voici l’heureuse élue a qui appartient ce petit bijou ? Je n’essaye même pas d’avoir l’air gêné, je n’y arriverai pas. Et sans rouge aux joues, ce ne serait pas crédible, de toute manière. " Oh… Euh… Sacrée bécane, hein? J’voulais pas être impoli mais… Votre moto… Elle force l’admiration ! Sans rire… Vous avez sacrément bon goût. Mais elle doit consommer non ? Elle se tient bien dans les virages ? Je… Pardon. J’en oublies mes manières, hein ! Savez c’que c’est… On voit un p’tit bijou et la politesse passe à la trappe… " Je me recule d’un pas et croise les bras sur mon buste. Merde. Je parle trop. Mon identité secrète va se faire griller et on va capter que je suis un irlandais en moins de deux. Ceci dit, elle sort du même bâtiment d’où je viens, donc peut-être qu’elle sait déjà qui je suis. Les flics ne parlent que de l’attentat. D’ailleurs… Elle sort du même bâtiment d’où je viens… Est-elle policière ? Travaille-t-elle ici ? Une victime ? Une délinquante ? Quoiqu’il en soit, une opportunité reste à saisir. Voyons voir si mes réflexes de joueur de poker sont encore présents.

Je vais tenter un coup de bluff, malgré une main pourrie. " C’est la guerre, par ici, hein? Cette histoire d’explosion… Je venais faire une déposition pour tapage nocturne mais finalement je me suis ravisé. " Dis-je en pointant du pouce le yard par-dessus mon épaule. " Où va l’monde, hein? On se le demande… En tout cas, je ne sais pas ce que je vais faire de ma pause déjeuner. J’avais planifié deux heures pour venir ici, porter plainte et repartir, mais étrangement, les rues sont plus désertes que prévues. " Dans le genre je raconte ma vie et je tente de me montrer sociable, de créer un lien, une conversation. Ce n’est pas comme si j’avais quelque chose de prévu. Personne ne m’attend nulle part, je viens d’arriver dans un pays que je ne connais pas, sur un continent que j’ai oublié… Toute piste est bonne à prendre, y compris discuter avec un citoyen pour tenter d’en savoir plus que ce qu’Eileen a pu me dire.

(c) DΛNDELION


Seamus McCreary
Seamus McCreary
FUCK THE LAW
Messages : 39
Date d'inscription : 26/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Voleur / braqueur
Etat Civil : C'est compliqué
15th Mars 2020, 14:11
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez

I’m not gonna stand here and wait
@ « Seamus Maccreary » & @ « Rosario Gomez »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dès qu’il se retourne je l’observe de la tête aux pieds. On ne s’approche pas de ma merveille sans que je vérifie qui le fait. Il semble vraiment impressionné par elle et me tire un sourire. Je me marre intérieurement lorsqu’il commence parler sans s’arrêter et sans finir vraiment ses phrases. Il est marrant et moi vacharde je le laisse déblatérer sans intervenir. Bon d’accord ce n’est pas super-sympa de ma part, mais en ce moment je profite de tous les petits plaisirs que la vie veut bien m’amener. Lorsqu’ il arrête de parler et qu’il prend du recul je prends le temps de répondre à sa salve de questions.

« Vous n’êtes pas impoli. Cette moto est une Reine, elle mérite d’être admirée comme il se doit. »

Cela ne me viendrait jamais à l’idée de me vexer face à quelqu’un qui admire mon bébé.

« Et dans sa perfection de souveraine, elle consomme peu et tient bien la route. Elle est lourde pour un gabarit comme le mien mais il suffit de bien la maitriser. »

Et même si elle avait la moindre imperfection, je suis sure que je ne le verrais pas car pour moi elle symbolise la perfection. Elle m’accompagne au quotidien et ne m’a jamais laissé tomber quoi qu’il arrive. J’ai galéré à la faire rentrer en Angleterre mais je ne regrette pas. C’est la seule qui ne m’a jamais abandonné.

Je suis son geste du coin de l’œil lorsqu’il désigne le Yard de la main et commence à se poser des questions sur ce qui se passe. Tout le monde est au courant pour l’explosion à l’université et comme il le dit si bien nous sommes tous sur le pied de guerre, mais qui ne le seraient pas. Quand on face à tant de haine qui se déchaîne d’un coup, on ne peut pas rester les bras croisés sans rien faire ; La ville est déjà assez envahie par les gangs et les différentes mafias on ne peut pas les laisser gagner du terrain et régner par la force. Je sais que l’on ne règlera pas le problème en quelques jours mais cela n’est pas une raison pour baisser les bras.

« Rien ne vous empêche de porter plainte. Ce n’est pas parce qu’il y a du boulot avec l’explosion que les affaires courantes s’arrêtent.. »

Je désigne une rue adjacente de la main et lui propose assez naturellement.

« Je partais m’acheter un hamburger bien gras et un soda au coin de la rue. Si ça vous dit de m’accompagner et après je vous montre où se trouve le bureau pour porter plainte. »

J’ai mon estomac qui crie famine et je ne pourrais pas résister et être efficace bien longtemps si je ne mange pas rapidement.

Moses.


Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 480
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
20th Mars 2020, 12:26
Revenir en haut Aller en bas
Seamus McCreary
I’m not gonna stand here and wait.
Rosario & Seamus

« Nice to meet ya, what's your name? Let me treat ya to a drink »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Apparemment, je suis crédible en admirateur de moto. Cela dit, je n’ai pas à forcer beaucoup pour donner l’illusion de n’être qu’un fanatique d’engins à deux roues. Ces véhicules m’ont toujours passionné. J’écoute avec attention les réponses de mon interlocutrice pour m’assurer que mon petit jeu fonctionne. Bingo. J’approuve d’ailleurs d’un mouvement de tête lorsqu’elle dit que sa moto est une Reine et je me recentre sur l’inconnue pour avoir l’air de m’intéresser aux futilités dont on parle lorsqu’on discute bagnoles et autres motocyclettes. " J’en doute pas que vous avez de la poigne. Elle a l’air très bien entretenue, en tout cas. Bravo. La Reine doit être satisfaite. " finis-je, souriant.

Il est maintenant temps de sonder un autre terrain : à qui ai-je à faire ? Je raconte faussement ma vie. Maintenant que j’ai une base -fragile, certes- sur les réactions de mon interlocutrice, je vais essayer de lire entre les lignes. J’invoque le fait que je voulais venir ici pour une raison bidon. Elle parle de ce lieu comme du « boulot » et j’ai bien confirmation que l’explosion les occupe, mais pas au point de les figer. Boulot, hein ? Inspectrice ? Agent de circulation ? Si j’insiste, ça va se voir. Heureusement que j’ai préparé le terrain en indiquant que je souhaitais manger. Au regard de l’heure de sa sortie, elle le fait en plein service. De fait, elle me propose d’elle-même un repas. " Ce serait avec plaisir, mademoiselle. " Voilà qui est acté pour le repas. Ce qui veut dire qu’elle m’accorde un moment pour un interrogatoire maison. On verra plus tard pour se débarrasser de cette histoire de plainte. Mais au passage, elle confirme bien indirectement qu’elle travaille ici.

Je m’oriente donc vers la destination qu’elle m’a indiquée. " C’est vraiment gentil de votre part. ‘Savez, je ne suis pas à Londres depuis longtemps. C’est assez effrayant comme ville. On a l’impression que tout le monde est très gentil, très courtois. En tout cas la journée. Mais le soir, il ne fait pas bon s’attarder dans les rues. D’ailleurs, je n’en sais rien, mais cette histoire d’explosion aurait tendance à me faire très peur. J’ai beau me dire que c’est sans doute qu’un accident, une part de moi me hurle que c’est sans doute un attentat… Et comme la police ne dit pas toujours tout et que les médias passent plus leurs temps à refaire le monde qu’à informer les britanniques… On se sent un peu seul… Enfin, je n’ai pas à me plaindre. Certains vivent ça au quotidien. " dis-je tout en marchant en direction du « burger bien gras ».


(c) DΛNDELION


Seamus McCreary
Seamus McCreary
FUCK THE LAW
Messages : 39
Date d'inscription : 26/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Voleur / braqueur
Etat Civil : C'est compliqué
26th Avril 2020, 23:50
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez

I’m not gonna stand here and wait
@ « Seamus Maccreary » & @ « Rosario Gomez »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comme je suis quand assez pressé avec tout le boulot que j’ai, je lui propose de m’accompagner vers le petit snack qui fait des hamburgers à tomber. Je commence à être bien connu le bas, vu que j’y passe quasiment tous mes midis pour prendre mon repas à emporter que je mange tout en continuant de bosser. Avec toutes les affaires en cours, je ne peux pas me permettre de perdre du temps en journée. Il m’arrive même de rester tard le soir pour terminer une analyse. Entre mes activités professionnelles et personnelles, j’ai vraiment un emploi du temps de dingue en ce moment mais ça me va, j’aime être occupée

Je commence à me diriger vers le snack invitant mon interlocuteur à me suivre. Sur le chemin, il m’explique qu’il vient d’arriver depuis peu et qu’il trouve la ville effrayante en faisant référence à l’explosion de l’université. Ce fait divers a fait couler beaucoup d’encre et fait paniquer une partie de la population. Arrivée au snack, je fais la bise au patron que passe me dire bonjour et passe ma commande rapidement « La même chose que d’habitude avec un double café s’il te plait. A emporté je suis super à la bourre » Puis je me tourne vers le jeune homme qui me suis et lui montre de la main la carte rétroéclairée au-dessus du comptoir. « Faites votre choix. Tout est bon. » .

En attendant qu’ils préparent ma commande je réfléchis un instant à son questionnement et cherche à le rassurer. « Arrivée dans une nouvelle ville n’est pas toujours facile. Il faut un temps d’adaptation. Mais Londres n’est pas plus dangereuse que n'importe quelle autre grande ville. Comme partout il faut faire attention, mais je me déplace de jour comme de nuit en ville sans soucis.» Bon je viens d’une ville qui a encore plus de délinquance qu’ici, Detroit n’est pas connue comme la ville des Desperate Housewives aussi je considère Londres comme assez cool malgré les mafias et les gangs qui peuplent la ville « Je n’ai pas beaucoup lu les journaux ou regardé les informations à la télé dernièrement, mais cette explosion n’a jamais été annoncée comme un accident. Maintenant on n’a pas beaucoup plus d’info. Et vous connaissaient les médias, quand ils n’ont pas d’info, ils brodent et inventent n’importe quoi pour faire des ventes»

Moses.


Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 480
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
3rd Mai 2020, 20:29
Revenir en haut Aller en bas
Seamus McCreary
I’m not gonna stand here and wait.
Rosario & Seamus

« Nice to meet ya, what's your name? Let me treat ya to a drink »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merde… Ce que je viens de dire tombe dans l’oreille d’une sourde je crois. Elle n’a pas vraiment l’air de réagir. Il faut dire qu’on arrive au snack. Elle commande un « comme d’habitude ». Ok, elle connaît le coin. Un regard circulaire pour être sûr que personne ne me reconnaisse… Impeccable. Il faut dire qu’à part Rack et Apophis… Eileen peut-être ? Il n’y a pas grand monde que je connaisse dans le coin. En tout cas, pas en vie. Chié… C’est moi qu’on regarde, faut que je commande. Je commence à m’adresser au patron du boui-boui : " Euh… Je vais prendre la même chose… Si tout est bon, je n’ai pas trop de souci à me faire, pas vrai ? " la fin de ma phrase étant destinée à la jeune femme à la bourre, je lui adresse un sourire.

Fort heureusement je n’ai pas besoin de retenter quoique ce soit, elle n’est pas si sourde-oreille que ça et répond à mon « inquiétude ». Je l’écoute avec attention. Elle dit vraie pour les villes dangereuses. Même les coins paumés en Irlande ou aux USA craignent. Elle ne fait que me conforter dans l’idée que ce n’est pas un accident. Ceci dit, j’ai quelque peu menti sur ce point en le présentant comme tel. Et elle, elle le confirme indirectement. " Ouai, c’est sûr qu’il faut toujours écouter ou lire ces trucs là d’une oreille. Bah j’espère juste qu’on aura le fin mot de l’histoire et que tout rentrera dans l’ordre. " Ouaip. J’espère surtout avoir un nom s’il y a un nom derrière tout ça. Tuer ma sœur c’était le dommage collatéral de trop.

" J’espère juste que ce n’est pas le retour des heures sombres du terrorisme… Je me souviens que c’était pas mal la merde dans le coin avec ces fanatiques religieux… Enfin j’dis ça, mais je n’ai pas tout suivi non plus… Savez, l’Australie a ses merdes à essuyer aussi. Quand ce n’est pas les incendies qui ravagent le peu de végétation dont nous disposons, c’est la nature qui est dangereuse…. Je suis bien content d’en être parti. Malgré la pluie, le climat est plus respirable par ici. " C’est ça, parle beaucoup, noie le poisson. Met la en confiance et rattaque !


(c) DΛNDELION


Seamus McCreary
Seamus McCreary
FUCK THE LAW
Messages : 39
Date d'inscription : 26/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Voleur / braqueur
Etat Civil : C'est compliqué
1st Juin 2020, 15:42
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: