AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -55%
Aspirateur sans sac PHILIPS PowerPro Active FC9533/09
Voir le deal
89.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Décisions importantes Ft. JB
Rylee Byrd
Décisions importantes
JB & Rylee
Au repos le vieux. Enfin le boss. Alors on se relaie histoire que tu ne sois pas tout seul sur ta péniche. Je me doute que tu as certainement aussi de la charmante compagnie mais on reste une famille alors on passe te voir souvent. J’ai un peu évité les réunions depuis les embrouilles. J’étais là à Noel bien entendu, difficile de faire autrement et Iza et moi n’avons pas caché que nous étions de nouveau ensemble. Après tout faut bien que les choses soient claires au bout d’un moment et comme c’est moi qui veille sur elle chaque jour, y’a plus grand-chose à vous cacher. Déjà qu’on le faisait pas vraiment. Après j’ai fait mon taf, on a travaillé d’un seul homme comme on l’a toujours fait quand il a fallu aller te récupérer mais quelque chose reste tout simplement cassé de mon côté. C’est con mais c’est comme ça et les derniers évènements ont repoussé le fait de t’en parler. Je pensais même que cela passerait mais force est de reconnaitre que la visite de la Dona m’a quand même fait réfléchir car normalement je n’aurais jamais même pensé à lui dire oui mais là il faut bien reconnaitre que je ne lui avais dit ni oui ni non. Cela l’avait étonné et m’avais fait réaliser que cette indécision était vraiment une faiblesse pour notre team.

Mais comme toujours dans les situations complexes j’ai besoin de discuter avec les deux personnes qui sont les mieux placées pour me donner leur avis : Andrew et toi. Pour mon père de cœur c’est à moi de choisir. Il sait que la ST c’est toute ma vie mais il sait aussi comment je suis et comment je réagis face aux attaques personnelles quand elles viennent des rares personnes que j’aime. Car ouais, je lui éclaterais bien la gueule à Junior mais ça reste une personne que j’aime. Et pour le moment, même s’il a fait des efforts et qu’il a calmé le jeu, je n’arrive pas à passer au dessus de cette embrouille entre lui et moi. La drogue et la situation n’ont clairement pas aidé à ce que ça se passe bien mais déjà commencer à se soigner pourrait être pas mal. Quoiqu’avec la balle qu’il vient de prendre ainsi que les parents des jumeaux qui arrivent on a peut être une chance qu’il ferme sa grande gueule. Enfin… A voir vu la nouvelle qu’Iza vient de me dire par rapport à Meg. Bref… Ce sera l’occasion de voir s’il est capable d’assumer pour une fois ce qu’il fait ou pas. Qui sait…

Je gare ma moto devant le mojo et récupère les restes de la cuisine d’Iza qui a décidé qu’on devait être certainement vingt à la maison avant de frapper à la porte. « Yo l’vieux. T’es décent ? » Comme si ça m’inquiétait… C’est juste histoire de te prévenir que j’arrive et que t’aies le temps de me lancer un truc à la gueule si t’es pas seul. Sinon je t’ai déjà vu à poils un certain nombre de fois, j’en perdrais pas la vue. « Je t’ai amené de quoi survivre pour facile une semaine » Large… Manque plus que Marl’ ait fait la même chose et on est bien tiens. « Iza t’embrasse » Parce que si je le dis pas je vais prendre un sms dans environs cinq secondes…. Et la vibration dans la poche de mon jean me le confirme, ce qui me fait sourire. « Bon comment tu vas aujourd’hui ? Vieux ou un peu moins vieux ? » Parce qu’avec tout ce que t’as pris dans la gueule y’a de quoi prendre vingt ans. J’viens te tapoter sur l’épaule en signe de tendresse parce que bon je suis bien contente que tu sois toujours en vie. C’est même plutôt un miracle putain. Pour une fois qu’on en a c’est bien cool.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 907
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
20th Mars 2020, 15:36
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Décisions importantes
<<<

Et oui, le vieux au repos. Obligatoire, avec interdiction d'aller faire le malin sur le terrain. C'était bien quelque chose d'assez difficile pour lui, mais il ne pouvait pas non plus aller à l'encontre des ordres. Surtout que son corps, pour le coup, lui avait bien fait comprendre que de toutes les façons, il avait surtout besoin de dormir et de se remettre de tout ce qu'il avait vécu en moins de 48h. Entre un accident de voiture, un tabassage en règle, de la torture et une balle perdue, il avait de quoi être mis KO. Il tentait pourtant de prendre des nouvelles de Louisa et Zac, quand il pouvait et se laisser dorloter par Laure, ainsi que par le reste de la team qui venait le veiller quand ils le pouvaient. C'était bien comme ça.

A l'instant, le vieux loup était redevenu solitaire, il profitait d'un moment tranquille pour lire les différents journaux qui traînaient sur le comptoir de la cuisine. Installer dans un de ses fauteuils, lunettes sur le nez, il prenait le temps, s'intéressant toujours aux nouvelles du monde. Ce n'était pas parce que lui était arrêté, que le monde avait suivi le même mouvement. Il entendit sans problème les pas au-dessus de sa tête, quelqu'un montait sur Mojo. A la démarche, il pouvait parier que c'était Rylee, parce que oui, ceux qu'ils connaissent le plus, étaient reconnaissables aux bruits que faisaient leurs pas sur le pont. Il resta donc tranquille dans sa position, terminant son paragraphe, alors que la porte s'ouvrait et que la voix confirmait son intuition. Un petit sourire naquit aux coins de ses lèvres.

- Comme si cela te dérangerait vraiment. Tout en se redressant doucement, afin d'accueillir son invitée surprise. Sympa de te voir princesse.

Il lui laissait la place de venir et poser ce qu'elle avait dans les mains, avant de lui faire une vraie accolade, se moquant bien du reste, du fait qu'elle pouvait ne pas être trop tactile, mais dans ces moments, JB avait aussi besoin de montrer qu'il tenait à eux et que pour le coup, il leur devait un max.

- T'as bonne mine. Avec un petit sourire.

Le retour d'Iza semblait porter ses fruits sur Rylee en tous les cas. Il savait qu'elles étaient ensembles, mais il ne se mêlait pas de leurs vies. Il voyait que ça se passait de bonne façon pour les deux. Et si en plus, cela apportait du bonheur dans la vie de Byrd alors c'était doublement bénéfique.

- Oh merci. En effet, j'ai de quoi manger pour quelques mois-là. Tout le monde s'était mis à vouloir le nourrir. Il n'avait rien contre, mais pour une fois qu'il avait le temps de se faire à manger, on ne lui laissait pas la possibilité de le faire. Il en riait, ce n'était pas très grave. Tu lui diras que moi aussi.

Il lui montrait une place où s'asseoir, alors qu'il allait chercher une bonne bouteille de vodka dans son frigo. Ce n'était pas conseiller avec les médicaments qu'il prenait, mais une fois de temps en temps. Deux verres étaient attrapés, lentement, faisant gaffe à son bras blessé, puis il venait s'asseoir en face d'elle, galérant à ouvrir le bouchon, mais terminant pas le faire et servir la vodka gelée dans les verres.

- Comme un vieux. Avec un petit sourire. Mais je survis. Et toi? Comment ça va au hangar? Avec Iza? Tout ça quoi.

Il préférait entendre parler d'autre chose que de sa condition.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1423
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
23rd Mars 2020, 00:22
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Décisions importantes
JB & Rylee
« Déconnes. Manque plus que tu sois avec une femme et j’ai déjà vu assez d’horreur ces derniers temps » Bah quoi ? Comme si tu t’attendais pas à cette réflexion ? Je vais mettre les trucs au frais et essaie de me rappeler tout ce que m’a dit Iza. Compliqué mais bon on va essayer. Je connais Mojo par cœur de toute façon dont me faut pas plus de quelques minutes pour avoir tout mis à sa place avant de venir te voir. Princesse… Enfoiré, y’a bien que toi pour m’appeler comme ça mais bon, je te laisse faire, c’est le privilège des vieux et j’te laisse faire ton accolade même si je me raidis au contact. Ca n’a jamais été mon kif, ça va pas commencer aujourd’hui mais bon il parait que le contact ça aide. Ouais bah pas trop moi mais soit. Je te tapote dans le dos en mode « oui oui c’est bon. Moi aussi j’t’aime mais lâches moi » et reprend rapidement ma liberté. J’suis contente de te savoir en vie mais voila voila hein.

« Ouais. A part quand tu nous fais courir dans tous les sens, la vie est plutôt cool en c’moment » C’est pas un reproche dans ma bouche, juste un tacle. Et j’suis pas du genre à cacher que ça va mieux. Difficile de le rater de toute façon étant donné que j’ai arrêté l’alcool à outrance, que je dors et que j’ai Iza à la maison. Arrêter de penser juste à sa gueule ça change pas mal de choses dans une vie. Avoir des projets aussi d’ailleurs. Et si je suis pas du genre à étaler mes sentiments, je sais que tu as compris. Je n’ai même pas cherché à le cacher à Noel. « Ah ouais. Iza s’est plongée dans la cuisine depuis un mois c’est terrible » Parce qu’elle fait absolument tout ce qui lui passe à l’esprit ou dans un magasine aussi y’a beaucoup à manger au hangar. Les clodos du coin n’ont jamais été aussi bien nourris. Entre ça et la décoration y’a pas mal de trucs qui changent au hangar. Elle a juste interdiction totale de toucher à ma salle de mécanique si elle tient à la vie. Je sors le téléphone de ma poche histoire quand même de répondre au sms. « Tiens elle me demande si t’aimes le cumin » En gros tu vas avoir à manger une semaine en plus…

Je m’écroule sur la place que tu me donnes et te laisse aller chercher de la vodka. C’est pas moi qui vais dire quelque chose alors que je noie bien souvent les medocs dans un verre d’alcool aussi. J’me contente de voir si t’as besoin d’aide mais sauf si tu m’demandes j’te laisse gérer. « C’va. J’suis en train de mieux l’isoler. Iza a souffert l’hiver dernier donc j’me dis qu’il est temps. » De faire des faux plafonds digne de ce nom et de faire des murs aussi. En gros bien isoler notre zone de vie du reste du hangar qui est massif et donc plein de courant d’air. « Sinon elle va mieux. Elle cherche à s’trouver un boulot là » Parce qu’elle se fait chier à force, même si on n’a pas de soucis de fric entre mon boulot et mes a-côtés. « Leurs parents ont débarqué aussi. » Ce qui n’est pas un mal d’ailleurs vu l’bordel dans lequel Zac s’est foutu. Il va prendre deux murs et il en a bien besoin. « D’ailleurs, juste pour qu’tu saches, j’ai échangé les résultats sanguins de Zac avec d’autres à l’hôpital pour qu’il soit pas foutu à pied. » Parce que vu comment il est drogué ça aurait été perte de plaque direct. « Il a intérêt à s’soigner maint’nant » Fin tu sais ce que je pense de tout ça et je l’aurais bien laissé dans sa merde quand il m’a appelé à l’aide mais ça reste la famille, même si l’entente n’est pas au beau fixe. C'est même pas cette histoire de drogue qui me gène parce que j'ai pas été mieux avec l'alcool à un moment, c'est son attaque personnel au hangar
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 907
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
5th Avril 2020, 15:30
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Décisions importantes


- Tu trouves que mes goûts en femme sont à revoir? Lâchait alors JB dans un petit rire taquin.

Le français avait bien compris pourquoi son interlocutrice lui disait cela, mais c'était un peu la base de leur relation, de se chercher, de se taquiner. C'était un bon moyen de garder le moral des troupes et de faire comprendre qu'il n'était pas au bord de la Mort ou de la dépression. Son moral était plutôt bon, c'était juste son corps qui avait besoin de se remettre.

- Désolé. Plutôt tranquille et vraiment désolé de les avoir fait courir, enfin pas courir, de les avoir inquiété comme cela, il aurait peut-être dû faire autrement, mais il ne pensait pas qu'on l'attendait ainsi au tournant. Tout le monde pouvait faire des erreurs.

Il était content d'entendre, par contre, que ça allait plutôt bien dans sa vie. C'était agréable, parce qu'il savait à quel point Rylee en avait bavé, qu’elle n’était pas du genre à le dire, qu'elle était plutôt renfermée et solitaire. C'était bien qu'elle trouve enfin quelqu'un qui la faisait se poser un peu. Surtout qu'Iza demandait réellement à ce que l'on fasse attention à elle, pas par caprice, mais à cause du traumatisme qu'elle avait vécu. Peut-être pouvaient-elles un peu se comprendre toutes les deux. Il appréciait cela.

- Je vois ça, ça l'occupe. Souriant, il n'avait rien contre avoir de la bouffe dans son frigo. C'était tout ça en moins qu'il avait à faire. Et puis, ce n'était pas comme s'il était tout seul tout le temps. Vu qu'il était considéré comme blessé, pas mal de monde passait pour s'assurer qu'il allait bien. Avoir des réserves, lui permettait d'inviter ceux qui venaient lui dire bonjour, sans trop se prendre la tête sur le repas à faire. Ouais pas mal.

Les verres étaient servis, il s'installait face à son équipière, toujours son petit sourire en coin. Voyant bien tous les effets positifs qu'avait Iza sur cette femme. Oui, au moins, de ça, il n'avait pas à s'en inquiéter. Qu'importe le reste des problèmes qu'ils avaient tous, au moins ça... se passait bien.

- Il t'aura fallu le temps. Parce qu'il s'était permis de lui en faire la remarque, à l'époque, elle n'avait guère voulu l'entendre. Ou en tous les cas, trouver cela pertinent ou important. Il hochait doucement de la tête. Tant mieux, elle avait l'air bien la dernière fois que je l'ai vue, en effet. Il haussa légèrement un sourcil. Les parents? Carrément. C'est dire s'ils estimaient que la situation était grave.

Il avait rencontré une fois ou deux les Sanders senior, ils dégageaient quelque chose d'assez impressionnants, peut-être que Zac irait enfin sur la bonne voie cette fois-ci, même quand lui l'avait amené de force en désintox, ce con avait tout lâché pour retomber dedans, ensuite, le français n'avait pas eu le temps de reprendre les choses en main, avec tout ce qu'il leur était arrivé.

- Mmm... t'as bien fait. Mais je pense qu'ils lui ont fait des prises de sang aussi. Ils ne pouvaient guère le sauver de toutes les situations. Et peut-être que c'était ce dont avait besoin ce chien fou, de se faire sérieusement remettre en place pour prendre enfin sa vie en main. Lemoine n'était sans doute assurément pas le seul de l'équipe à être fatigué de cette façon de faire de la part de leur chien fou.

JB levait son verre dans sa direction, son sourire en coin, il portait un toast, avant de finir le verre d'un trait.

- Et si tu me disais ce qui te ronge? Se frottant lentement la barbe. Pas dupe, le chef d'équipe savait qu'il y avait des problèmes et que Rylee avait sans doute beaucoup d'interrogation, de remise en question, il était sans doute temps qu'ils s'assoient tous les deux et en discute.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1423
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
11th Avril 2020, 17:30
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Décisions importantes
JB & Rylee
« Pas assez badass a mon gout » Je me marre en rangeant les affaires avant d’venir m’installer en face de toi. Ouais tu nous as inquiété mais c’est pas mon style d’en parler pendant des heures. Voila c’est dit c’est comme ça et j’hoche la tête quand tu t’excuses. C’est pas de ta faute de toute façon, on est sanguin dans le groupe donc on aurait tous fait certainement la même chose à ta place et on a assez fait de merde pour ne pas aller faire la leçon de morale au chef qui a toujours fait plutôt gaffe jusqu’à présent. ‘fin voila. Je m’installe en répondant au message d’Iza du coup et en t’expliquant les trucs en court. « Ouais ouais j’sais » Que tu me l’as fait remarquer des tonnes de fois mais moi je pourrais vivre dans un taudis tant que ma moto est à l’abri, j’ai toujours été comme ça. Après pour Iza je peux faire beaucoup d’effort. Même si je lève les yeux au ciel elle fait clairement ce qu’elle veut de moi. On a même un chat maintenant, comme il est venu squatter celui la ?... « Ouais elle a envie de faire des trucs seule, de bouger, de bosser, c’cool. » Pas que cela m’ait fait chier d’être H24 avec elle, elle en avait besoin et j’ai été là mais voir la Iza badass et sexy que je connais reprendre gout à la vie, ça fait plaisir. Surtout ses petits sourires en coin quand elle me regarde. Rien que ça, ça montre qu’elle est de nouveau vivante et je kiffe.

Je bois une gorgée d’alcool avant d’hocher la tête. « Ouais carrément. Apparemment ils ont décidé d’expliquer la vie à leur fils. » Et bien entendu de venir prendre soin de leur fille mais ça, ça va, c’est géré. Je les ai rencontré d’ailleurs, c’est vrai qu’ils sont impressionnants mais j’avais un truc à demander au paternel comme j’ai vite compris dans une famille comme les Sanders qu’il y avait de vieilles règles qu’il fallait respecter donc soit. J’ai préféré jouer l’jeu pour Iza. A moi de gérer le reste maintenant. Autre point qu’il faut qu’on aborde mais on va commencer par le plus chiant, celui dont on doit discuter depuis un bout de temps mais que les événements repoussent de mois en mois. « Ouais j’sais » Pour la prise de sang. « Disons que j’me suis arrangée pour que ça paraisse moins terrible que ça l’est. » Il échappera pas à une mise à pied et sanction mais disons qu’il ne perdra pas sa plaque quoi.

Je souris à ta question, je sais que je suis assez transparente pour toi. Et pas du genre à tourner autour du pot aussi je prends une nouvelle gorgée d’alcool. « La Dona est venue me proposer du taf » J’ai pas de raison de t’mentir donc autant y aller direct. « Pas que j’ai envie de quitter la team mais ça m’a fait réfléchir. Ca veut dire que toute cette merde fout la famille dans la merde et ouvre des failles. » Et donc une faiblesse pour la famille. « Du coup j’sais pas quoi faire. J’arrive pas à passer sur l’histoire avec Zac pour l’moment. S’il s’bouge l’cul certainement mais là nop… J’m’en fous qu’il soit un junkie on a tous fait d’la merde à un moment mais d’la à venir chez moi pour m’cracher dessus… Tu m’connais JB, faut pas faire ça. » J’m’ouvre envers personne sauf les membres de la strike parce que j’ai confiance en vous alors le fait de venir au hangar pour m’expliquer que je suis nocive envers Iza, c’est pas possible… Ça a juste brisé un truc qui reviendra certainement jamais mais ça encore je peux faire avec. Juste faut qu’il arrête. « Et j’ai pas envie que tout ça puisse impacter la team si j’suis pas capable de passer au d’ssus. Si j’deviens une faiblesse pour vous, autant qu’on arrête les frais » Parce que j’ai toujours tout fait pour vous protéger comme vous le faites aussi alors si ça commence à être l’inverse, je préfère largement laisser ma place.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 907
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
14th Avril 2020, 18:54
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Décisions importantes

JB haussa un sourcil à la réponse de Rylee, avant de rire, en effet, ce n'était pas trop son style de se retrouver avec des femmes qui pouvaient lui ressembler, à elle. Il appréciait, c'était un fait, la douceur de Laure par exemple, sans pour autant que cette femme soit réellement très très sage. C'était cela qui l'amusait, qui lui plaisait aussi. Il secouait la tête doucement.

- J'avoue, je tiens pas à me faire boxer au lit. Taquin, lui aussi.

Ca faisait du bien de pouvoir parler ainsi, sans prise de tête. Cela avait toujours été le cas avec cette femme. Elle était comme une petite soeur pour lui, même s'ils le voyaient tous plutôt comme une sorte de père de substitution, lui essayait de ne pas les voir comme ses enfants. Enfin, l'important était bien le fait que les liens étaient importants et incassables. Enfin, ça, c'était ce qu'il pensait. Il savait que tout n'était pas très rose ces derniers temps. Cela pouvait parfaitement devenir une petite source d'angoisse, s'il se mettait à ruminer dessus et dans les conditions dans lesquelles il était en ce moment, c'était plutôt propice à ce genre de chose.

- Oui, elle guérit, c'est rassurant.

Rassurant pour tout le monde, à commencer par Iza, bien entendu, elle était soutenue et suivie de la bonne manière. Un jour, cette foutue histoire serait derrière eux. Loin dans la mémoire, un souvenir qu'ils pourraient balayer d'un revers de la main. Si les choses suivaient leur cour de cette façon, en tous les cas.

- Tu peux un peu respirer comme ça. Gardant son petit sourire. Ce n'était absolument pas une critique envers Iza, mais le vieux loup savait que Byrd avait quand même un certain besoin d'indépendance et de solitude. A moins qu'elle n'ait totalement changée par rapport à cela, aussi.

Ce n'était pas plus mal que les parents Sanders débarquent. Ils aideraient peut-être à remettre Zac sur les rails. Même si le français estimait qu'il n'y avait Junior pour se remettre lui-même correctement sur une voie qui en valait la peine. Ils pouvaient tous lui tourner autour, tenter de l'aider, mais tant qu'il ne déciderait pas de se prendre sérieusement en main et de faire les efforts nécessaires, tout serait fait en vain. Et ne ferait qu'épuiser un peu plus tout son entourage, qui l'était déjà suffisamment. Mais, un peu d'aide en plus ne serait pas de refus.

- Je leur souhaite bien du courage...

JB ne comptait plus le nombre de fois qu'il avait attrapé Zac par le col, pour l'amener en désintox, le nombre de fois qu'il l'avait vu chuter à nouveau. Une spirale infernale sans fin. Qui était aussi due à leur boulot, au monde violent dans lequel ils évoluaient tous les quatre. Il n'en voulait pas vraiment à Sanders, il pouvait comprendre les rechutes, même si cela l'énervait profondément. C'était surtout parce qu'il s'inquiétait pour lui, c'était destructeur et le nombre de connerie que cette merde pouvait lui faire faire... combien de fois l'avaient-ils sorti d'un mauvais pas? Est-ce que quelqu'un tenait encore les comptes dans l'équipe?

- Mmm....

Encore une fois, ils tentaient de lui sauver les miches. Même si cela risquait de ne pas suffire. Mais ils entraient dans le vif du sujet. Lemoine était à l'écoute, sans doute prêt à tout entendre. Il ne put s'empêcher de montrer un peu de surprise en apprenant que De Santis avait approchée Rylee. Est-ce que les problèmes de l'équipe remontaient aussi loin? Ce n'était pas bon pour leur réputation ça et ce qui emmerdait le plus notre ami, c'était bien le fait qu'il n'avait toujours pas compris la base de l'engueulade entre ses deux équipiers... il savait que c'était tendu, mais sans plus.

- Et si tu m'expliquais sérieusement, cette fois, ce qu'il s'est passé entre vous? Parce que je nage quand même un peu dans l'incompréhension. J'ai du mal à saisir votre problème à tous les deux, Zac a toujours été un peu con et ça c'est pas nouveau, alors qu'est-ce qu'il s'est passé pour que le prenne si mal, toi que jamais rien ou presque, ne touche... mmm?

Ils avaient le temps, c'était peut-être le moment de poser enfin toutes les cartes sur la table. Lemoine avait besoin de comprendre tous les tenants et les aboutissants. Ils avaient vécu des périodes de stress intenses, maintenant que ça s'était calmé, peut-être pourraient-ils tous voir la situation différemment et prendre les décisions nécessaires. Sous le coup de l'émotion, on pouvait faire pleins de choses stupides, un regard extérieur permettait parfois de faire tout relativiser.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1423
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
17th Avril 2020, 10:40
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Décisions importantes
JB & Rylee
Ouais c’est rassurant. Et ouais ça m’permet de souffler un peu parce que j’en ai besoin. J’ai passé beaucoup de temps à prendre soin d’elle, me découvrant des trésors de patience ou au moins de capacité à rester des heures à la rassurer quand il y avait besoin. On a trouvé ensemble comment calmer les terreurs, quoi faire quand elles sont trop présentes, arranger le hangar pour que rien ne puisse lui rappeler un moment de son enfermement. Beaucoup de moments très difficiles. Plus pour elle que pour moi mais j’n’ai pas non plus l’habitude de prendre soin de quelqu’un et on ne peut pas dire que j’sois douée pour cela. Gérer le quotidien ouais, être présente ok mais pour le reste… La parlotte ça n’a jamais été trop mon truc mais heureusement ce n’était pas forcément ce qu’elle demandait et il y avait le psy pour ça. Il faut bien que ce soit pour elle que j’ai accepté de le voir d’ailleurs. Pas pour moi mais pour m’expliquer ce que j’pouvais faire en cas de crise… Trop de changement qui me demande en effet de r’prendre ma routine sous peine d’exploser. Heureusement que j’ai ma méca’ pour me changer les idées et j’suis de retour auprès d’Andrew pour la boxe.

Et pour Zac bah c’est Junior quoi. Il faut qu’il se mette un coup de pied au cul pour comprendre qu’il a trop fait de la merde et qu’il a épuisé son entourage mais peut être que si les parents interviennent ça aidera. J’sais pas… J’sais pas ce que c’est d’avoir une famille donc…. Mais chez les Sanders c’est important donc qui sait… Et ouais j’lui ai encore sauvé les miches…. Parce que ça reste un frère… Enfin j’ai fait au mieux car vu sa gueule c’est pas la peine de dire qu’il est clean, personne n’y croirait mais disons que j’ai fait pour que ça soit pas trop grave quoi. Il va se faire remonter les bretelles, mettre à pied quelques temps et voila. De toute façon on est en stand-by la Strike avec deux membres de moins. On est appelé que si vraiment ils ne peuvent pas faire autrement comme les teams ont l’habitude de travailler ensemble et qu’une demi team n’est pas super fonctionnelle… On fait l’administratif quoi… Ce que Marl’ et moi on préfère…

Mais la conversation n’est pas là et tu le sais aussi je t’explique ce qui s’est passé et ce qui est putain de chiant en ce moment. « C’est vrai qu’avec tout c’qui s’est passé on n’en a pas parlé. » Trop a gérer depuis le retour d’Iza et on n’a pas pris le temps de se parler comme on fait aujourd’hui. « Rien me touche tant que c’est pas la famille qui m’le dit » Parce que j’m’en moque de ce qu’on pense de moi. J’suis abrupte, chiante, ripou, vulgaire et tout ce que tu veux. C’est comme ça. Tu peux me dire les pires saloperies je m’en branle quand j’te connais pas. Au pire j’te pète le nez et voila mais la famille ce n’est pas pareil. « Quand j’ai sorti Iza de l’hôpital parce qu’elle était en train d’péter un câble Zac a débarqué au hangar. » J’bois le verre que tu m’as servi d’une traite. « Il a forcé Iza physiquement à le suivre, la rendant hystérique… » A cette époque là elle ne supportait pas qu’on la touche et encore moins qu’on la force. Quel con. Et on sent que ça me tend de me souvenir de cette scène, de devoir faire lâcher Zac qui sert le bras d’Iza pour qu’elle le suive… De force…

« Quand j’me suis interposée pour qu’il la lâche et pour calmer l’jeu il m’a craché au visage que j’n’étais pas quelqu’un de bien, que j’détruisais tout ce que j’touchais et c'genre d'choses. » J’serre les dents en regardant le verre avant de le poser sur la table, le claquant sous la colère que j’contiens difficilement à me remémorer de cela. « J’sais que la période était compliqué pour tout l’monde mais faut arrêter un peu JB. On a été là dans chaque merde de sa foutue vie, on lui a mis des claques certes mais on l’a soutenu. Il est dangereux. Et j’ne suis pas la meilleure mais j’ai pas mérité de prendre ça dans la gueule. Pas de quelqu’un que j’considère comme un frère. » Parce que ça ne change pas ma façon d’le voir. Toi tu sais que la famille c’est compliqué pour moi. Le seul qui s’est permis de me démonter comme ça c’est mon père et j’l’ai fait descendre… J’ne ferais jamais de mal à Zac j’lui ai même pas pété le nez et pourtant il m’a mené la vie dure pendant les nombreux mois où on a cherché à Iza, il m’en a mis plein la gueule. « J’ne veux plus de promesses de merde de sa part. Soit il se soigne, soit il se rend compte qu’il est un danger ambulant, soit je démissionne. » Pas de gaieté de cœur mais j’le ferais. « Ce n’est pas du chantage, j’te demande pas de choisir et tu l’sais, je voulais juste que tu saches mon état d’esprit. » Je n’ai jamais envisagé de quitter le Strike mais j’ne peux plus travailler avec Zac dans cet état. Peut être que vous aussi mais ça fait tellement de mois qu’on taf comme on peut avec son état que là j’ai juste plus envie.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 907
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
11th Mai 2020, 18:17
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Décisions importantes

JB hochait de la tête aux paroles de Rylee avec une petite moue. En effet, ils n'avaient plus parlé depuis un moment. Ils avaient tous bien été occupés. Pour des raisons diverses et variées. C'était là que notre homme se rendait compte qu'il avait peut-être un peu négligé son équipe. Qu'il n'avait pas été totalement là pour eux, comme il devait l'être. Peut-être était-ce aussi à cause de ça que tout était parti en live entre Zac et Rylee? S'il avait fait la zone tampon comme il savait si bien le faire normalement, les choses auraient été différentes? Il préférait ne rien dire et juste laisser parler Byrd. Cette dernière n'était clairement pas la femme la plus bavarde qu'il connaissait, alors quand elle était prête à mettre carte sur table, à dire ce qui lui pesait, il n'allait surtout pas la couper dans son élan. Il sirotait son nouveau verre, attentif.

En effet, elle n'était touchée que par ce qui lui était proche. Parce que ça comptait pour elle. Zac avait dû être sacrément blessant pour qu'elle lui en veuille encore comme cela. Le récit continuait, à la vitesse d'exposition de Rylee. Le chef d'équipe voyait donc se profiler le problème. Il comprenait aussi qu'il serait plus compliqué de réparer les pots cassés cette fois-ci. Pourtant, s'ils étaient comme une famille tous ensemble, il y avait peut-être moyen que les choses se tassent, qu'ils se reparlent plus calmement, plus normalement.

- Je vois... la laissant continuer. Il ne prendrait pas la défense de Junior face à Rylee, tout simplement parce qu'il estimait que ce dernier aurait sans doute mieux fait de fermer sa gueule. Tu sais, je pense que ce qu'il a dit, c'était plutôt pour lui que pour toi... après tout, j'ai pas trop de doute qu'il pense qu’il ne réussit pas grand-chose et que tout ce qu'il touche par en couille, mais c'est toujours plus simple d'agresser les autres que de se regarder dans la glace. Marquant un petit temps. Et toi, ça devrait pas te toucher comme ça, tu sais que c'est des conneries... et surtout que tout ça est faux. Avec un léger sourire, si les paroles l'avaient touchée comme ça, était-ce aussi parce qu'elle pouvait y croire? Et tu sais... c'est souvent des frères et sœurs qu'on se prend les plus grands taquets... la famille, c'est pas toujours pour être tendre, surtout quand c'est celle qu'on choisit. C'était bien parce qu'ils se faisaient totalement confiance, qu'ils étaient tout, les uns pour les autres, que parfois, les mots pouvaient être aussi violents. Mais il a clairement été très con.

La suite le surpris quelque peu. Lemoine n'aimait pas ce qu'il entendait, ce qu'elle disait. Cette sorte d'ultimatum n'était pas pour lui plaire. Ce n'était pas ainsi qu'ils fonctionnaient. Elle ne pouvait pas menacer de se tirer comme ça. Certes, Sanders risquait de se faire sonner, encore, sérieusement les cloches par son chef. Surtout s'ils perdaient l’élément féminin du groupe. Il déconnait souvent en l'appelant Princesse, pourtant... pourtant il y tenait comme à la prunelle de ses yeux et il ne voulait pas la voir partir.

- Ça m'inquiète ce que tu me dis Rylee. J'aime pas trop me dire que tu envisages de quitter l'équipe. Bien sûr, tu feras comme tu veux, hein... mais... comme tu le dis, on est une famille. Et tu le sais comme moi, si on se lâche, on est plus rien. Cette grogne entre vous deux, il faut qu'on la règle. Quitte à vous foutre sur un ring et que vous vous défonciez la gueule. Marquant un petit temps. Il était plutôt sérieux pour le coup. Je veillerai, personnellement, à ce qu'il arrête de replonger et toi, à côté, j'aimerai bien que tu le confrontes pour de bon. Si c'est des excuses dont tu as besoin, en plus, il les fera et crois-moi... il sera désolé.

Une conversation avec Zac risquait de s'imposer. Jean-Baptiste pouvait être autant fatigué que Marlon et Rylee de ce comportement stupide. Lui avait l'impression d'avoir déjà presque tout essayé pour ce mec... était-ce sans espoir? Mais il ne lui pardonnerait pas d'avoir fait fuir Byrd de la team, s'ils devaient en arriver à cet extrême.

- Puisqu'il est de toute façon, mis aussi, sur le banc de touche, ça permettra de faire une désintox un peu sérieuse... observant alors son équipière de toujours. Est-ce que c'est une situation qui pourrait se régler, réellement?

Le fait qu'elle n'ait plus une dent comme ça contre leur chien fou, qu'elle puisse lui pardonner? Parce que si elle estimait que non... est-ce que cela valait la peine de se battre? Tout ce bordel remettait sérieusement en question JB, qui se demandait où tout avait d'un coup merdé, comment il n'avait pas vu tout venir. C'était son boulot, il n'avait pas su protéger sa meute et pour ça, il s'en voulait.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1423
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
18th Mai 2020, 23:40
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Décisions importantes
JB & Rylee
« J’sais j’sais… » Que tout ça c’est parce qu’il n’est pas foutu de gérer et qu’il était vexé comme un pou que je puisse être plus efficace et présente pour sa sœur. Il ne savait pas quoi faire, il la forçait à faire les choses. Blessé et inquiet donc con comme il l’a toujours été, pas capable de réfléchir cinq secondes avant d’agir quand il s’agit d’Iza ou bien de Meg. « Mais j’vais pas tout lui passer. » Il a passé six mois à me pourrir la vie après avoir appris que je sortais avec Iza, chose qu’elle m’avait demandé de ne pas dire… Pour finalement me tomber dessus pour ça. C’était la goutte d’eau, j’avais moi aussi mes inquiétudes vis-à-vis de sa jumelle, la pression de prendre soin d’elle sans savoir si je serais capable de le faire. Je ne suis quand même pas la plus douée pour ça, tu le sais bien alors j’avais franchement pas besoin qu’il en rajoute. Je te regarde quand tu rajoutes que je ne devrais pas le prendre en compte. Tu sais très bien l’estime que j’ai de moi, ce n’est pas pour rien que ça m’a touché mais je ne réponds pas…

« J’pense juste que c’est la goutte d’eau » C’est tout. J’en peux juste plus qu’il soit si con. Moi aussi je n’ai pas toujours été un cadeau mais il a mis en danger l’équipe un peu trop. Déjà j’ai pris une balle pour ses conneries à ne pas respecter tes ordres, ensuite il me tombe dessus pour me dire ça. Non désolée c’est bon. J’ai mes limites comme toute personne, même si elles sont hautes avec la « famille » et il les a atteintes donc soit il ferme sa grande gueule et arrange la situation. Soit je résoudrai la situation autrement. Je sais qu’on est une équipe mais là on l’est plus et ce depuis quelques mois déjà… « J’lui mettrais pas la main dans la gueule » Parce que, depuis la mort de mon père, je me suis promis de ne jamais frapper un membre de ma famille. « Sinon j’l’aurais déjà fait » Et j’ai été putain de patiente jusqu’à présent. J’hoche la tête simplement. « Ouais j’vais le confronter. Histoire qu’on parle » Mais je ne promets pas que cette issue soit favorable, ça dépend si tu as raison et qu’il sait s’excuser. S’il en rajoute une couche, c’est juste mort.

« Si j’t’en parle c’est que oui » Sinon j’aurais tout simplement déjà signé ma démission et je me ferais pas chier à mettre le sujet sur le tapis aujourd’hui. Je t’observe et nous ressers un verre. C’est pas ça qui va me bourrer et vu les sujets de conversation c’est pas mal de prendre un peu de courage. « T’y peux rien JB. Comme tu dis on est une famille et y’a des hauts et des bas. » Le seul truc c’est que quand on est flic ça peut vite entraîner de la grosse merde et des blessés. On n’a tous les deux pas du tout envie de perdre encore un membre de l’équipe en mission. Je passe la main dans mes cheveux, j’ai déjà parlé pour deux mois donc j’ai rien à rajouter à part : « Il fait chier » Voila c’est tout… Je récupère mon téléphone qui vibre de nouveau de sms d’Iza auxquels je réponds. « Sinon pour parler d'aut' chose… Bon évites de te foutre de ma gueule hein merci… Mais j’ai prévu de me passer la corde autour du cou avec Iza… » Ouais alors y’a façon et façon de dire les choses. Moi ma façon a rarement beaucoup de forme.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 907
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
21st Mai 2020, 16:12
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: