AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -65%
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
Voir le deal
209 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lueur - PV JB
Aller à la page : Précédent  1, 2
Jean-Baptiste Lemoine
Lueur
Ils avançaient, pas à pas, mais il y avait de l'avancement. Louisa ne se braquait pas totalement, elle était prête à faire des efforts, à tenter des choses. JB avançait donc sur le bon chemin. Il usait en tous les cas, de toute la bienveillance dont il pouvait être capable, pour les gens qui le méritaient vraiment.

- C'est déjà bien d'essayer. Avec un petit sourire.

Et qui sait, peut-être que ce premier pas, en permettrait d'autre. Bien entendu, c'était à Emily de prendre cette décision. Il espérait qu'elle ferait le bon choix. Il préférait savoir les deux jeunes femmes sur son bateau, en sécurité, plutôt qu'installées il ne savait où, en proie à toutes les ordures possibles et imaginables. Surtout qu'il estimait que Louisa devait quand même avoir un petit suivit au niveau de ses soins. Il voyait bien que les blessures n'étaient pas correctement entretenues et si elle continuait sur cette voie, les choses pouvaient parfaitement empirées et très rapidement. Oui, même s'il ne le montrait pas toujours à ceux qui s’arrachaient pour le soigner, il écoutait et connaissait les conséquences. Il ne souhaitait donc pas qu'une jeune femme d'une vingtaine d'année perdre sa jambe stupidement, parce qu'elle n'avait pas pris soin de la blessure, pas si anodine que cela, qu'elle avait prise lors d'une situation plus que traumatisante.

- Ok, tu sais quoi, je vais appeler certains de mes contacts, et je vous organiserai une rencontre? Comme ça, vous pouvez venir à deux, tranquille, sans pression. Surtout ne pas brusquer ces demoiselles. Enfin, on en parlera quand elle sera là. Avec un nouveau petit sourire.

Comment ça il était confiant qu'il verrait Emily sur son pont? Pas du tout, mais par rapport à son invitée, il préférait montrer qu'il n'était pas trop du genre à douter. Ce qui était vrai d'ailleurs. Même s'il ne pouvait pas vraiment prévoir la suite des évènements, l'important, c'était de montrer qu'on ne se laisser pas dépasser par eux. Comme il l'avait fait lors de l'enlèvement.

L'homme terminait alors les soins et laissait la jeune femme dans ses pensées, alors qu'il rangeait le tout dans la boîte de secours, avant de la regarder, tout en hochant de la tête. Il levait sa bière pour venir la frapper doucement contre celle de son interlocutrice.

- Rien de bizarre, c'est plutôt bien que tu le penses. Cela démontrait qu'elle guérissait gentiment, qu'elle ne voyait pas tout en noir et ça... c'était ce qu'il y avait de plus important. Il lui faisait un petit clin d'oeil. Je t'en prie.

Pour lui, rien de plus normal que d'être là pour elle et de l'aider. Il se levait à nouveau, pour aller voir où en était la viande sur le grill. Il lui avait promis un repas, il allait le lui faire. Pour éloigner encore un peu les ténèbres. La question n'était pas surprenante, rien ne démontrait qu'il pouvait être autre chose qu'un mec célibataire. Et si elle descendait dans la cale, cette impression ne ferait que se confirmer.

- Oui, j'ai parfois la visite des chats du coin, ils savent qu'ils sont les bienvenus. Retournant la viande sur le grill. Et j'ai une amie qui passe souvent en ce moment. L'avantage d'avoir besoin d'une infirmière. Taquin, avant de redevenir un peu plus sérieux. Et vous, vous vous êtes installés où? Autant essayer de savoir où il pourrait la retrouver, s'il y avait une urgence.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1502
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
6th Juin 2020, 22:05
Revenir en haut Aller en bas
Louisa Lorca
Louisa écoutait le flic. Il avait confiance en ce qui allait arriver, comme s'il était certain que tout se passerait bien. L'adolescente n'était pas certaine qu'Emily accepterai, mais de voir le français aussi confiant la motivée dans sa démarche. Son amie verrait bien les côtés positifs. Louisa demanda "Quand tu parles de contacts, c'est quel genre de contact ? Pour quoi faire exactement ?". La blonde avait vu nombre de professionnel, de service sociaux et de famille d'accueil. Le dernier en date était le responsable du foyer. Une personne qui n'était vraiment pas quelqu'un de bien.

L'adolescente était assise dans son transat, regardant le flic cuisiner. Il parlait des visites des chats et son amie qui venaient régulièrement le voir. Sincère, Louisa commenta, "En fait, tu vois, je pensais trop que t'étais marié avec des enfants, dans une grande maison... Genre avec un chien." Elle regarda un peu mieux la péniche "Je pensais pas que tu vivais sur un bateau.". La blonde posa son regard bleue sur le flic "Toi tu connais beaucoup de truc sur ma vie, mais moi je ne sais rien de toi... Est-ce que tu peux me raconter des trucs ? Genre t'as grandis ou ?" Il serait temps de les mettre sur un pied d'égalité. Louisa voulait en apprendre plus. Mais s'il ne souhaitait pas répondre, la blonde pouvait comprendre. Elle-même ne donnait pas forcément d'information. La passé, cela orientait la vie dans une direction mais cela ne définissait pas une personne.

Louisa répondit à la dernière question du flic. "Emily a trouvé un appart. Me demande pas comment elle a eut les clefs..." La jeune femme ne savait pas dans quoi son amie s'était avancée. Mais il était clair que ce n'était pas que dans quelque chose de positif. Il y avait des zones d'ombres. Il y avait de la noirceur dans le cœur de la rousse. Une épine noire de douleur, contaminant son coeur, amenant la colère, la rage, la haine. Emily voulait faire mal. Une volonté de briser le monde pour le rendre à son image. "C'est pas le top du luxe, mais c'est pas mal... C'est au-dessus d'un resto avec un nom un peu débile "L'espadon". Y'a une panneau comme dans les vieux truc, en forme de ce poisson chelou. C'est juste à côté de là où il y avait le foyer avant." Louisa commenta "C'est pas difficile à trouver.".

La jeune femme bu une autre gorgée de bière, se laissant profiter du soleil. Elle était au repos, calme, laissant ses peurs et ses angoisses de côté pour le moment. Ses muscles et ses nerfs s'étaient détendus. Et même s'il y avait encore des traces de sa précédente crise de larmes, Louisa était beaucoup plus belle. Il y avait quelque chose chez la jeune femme. La blonde pouvait être charismatique, transmettre et faire rayonner des émotions. Il y avait du potentiel. Mais il fallait le cultiver et le faire grandir. Louisa avait la possibilité d'être extraordinaire. "J'aurai dû ramener ma guitare..."
Louisa Lorca
Louisa Lorca
LONDON PEOPLE
Messages : 344
Date d'inscription : 17/10/2019
Localisation : Londres
Profession : sans revenu
Etat Civil : C'est compliquée
12th Juin 2020, 19:44
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Lueur
Évidemment, il serait plus compliqué d'avoir la confiance de ces jeunes femmes que le système avait un peu oublié, mais JB espérait que les choses changeraient. En tous les cas, pour Louisa, puisque c'était pour elle qu'il s'inquiétait, surtout.

- Des amis à moi qui sont dans le social, des gens de confiances, qui pourront vous aider réellement. Sans se foutre de votre gueule, sans abuser. Des gens droits et honnêtes. Je sais que tu peux avoir du mal à me croire, mais ça existe encore. Il faut bien qu'on vous donne un coup de main. Avec un petit sourire.

Il l'écoutait alors lui expliquait comme elle s'était imaginer sa vie à lui. En effet, elle était bien loin du compte. Ce n'était pas trop le genre de Lemoine, de se retrouver caser, avec une famille et un chien. Il était plutôt du style loup solitaire, à vivre pour son job. C'était étrange quand on connaissait sa jeunesse, quand on savait qu'il avait grandi dans une grande famille. Mais son caractère avait toujours été ainsi, un peu en décaler de ce qu'était sa réalité. Cette image ne manquait pourtant pas de l'amuser.

- Ah oui? Je donne vraiment cette image? On me voit plutôt du genre bourru et associable souvent. Tournant la viande sur le grill. J'avoue, le bateau, personne n'y pense, mais c'est un chouette endroit, qui se déplace en plus! Les vacances, mais toujours chez soi. Mojo ne prenait pas souvent la mer, mais parfois, JB naviguait sur les canaux de Londres, la Tamise, c'était plaisant.

Bien entendu, la jeune femme voulait en savoir plus sur lui, il n'était pas contre, en plus, cela démontrait son attachement à sa personne, de quoi lui dire qu'elle était plutôt du genre à créer un vrai lien avec lui et ça, c'était important.

- J'avais pas de raison de te raconter ma vie. Avec un petit clin d'oeil. J'ai grandi dans le Béarn, ça se trouve dans les Pyrénées françaises. Pas si loin que ça de la frontière avec l'Espagne. Une vie de montagnard, on avait pas grand-chose, mais on était plutôt bien. Quand t'as un terrain de jeu aussi vaste, difficile d'être malheureux.

JB avait été un petit gars casse-cou, toujours fourré là où il ne fallait pas, grand amoureux de la nature on pouvait le retrouver dormir sous un arbre avec les chiens de la maison, ou le troupeau, les beaux jours d'été. Il aurait plutôt dû devenir garde-chasse, ou quelque chose du genre, plutôt que de se tourner vers l'armée et la police, mais... les aléas de la vie. Marquant un temps. D'autres questions?

Il était prêt à lui répondre le plus honnêtement possible, en tous les cas. Avant que la conversation ne revienne sur elle. Louisa lui disait rapidement où elle vivait, il notait mentalement les informations.

- Elle semble savoir se débrouiller cette Emily. Ne l'ayant qu'aperçu lors du sauvetage, il n'avait pas prit le temps de mieux la connaître. Faut dire aussi qu'il avait été dans un sale état, le pauvre. Je note. Démontrant ainsi qu'il avait enregistré et qu'il saurait où la trouver, si elle en avait besoin.

Jean-Baptiste profitait du moment de tranquillité pour mettre la table pour eux, sans presser le pas, envoyant un message aux invités qui devaient venir pour dire qu'il reportait à une date ultérieure, mieux valait profiter d'avoir la jeune femme avec lui, pour le moment. Vu comment elle semblait bien, il voulait cultiver un peu ce bonheur et cette paix qu'elle semblait trouver ici. Il haussa un sourcil à sa remarque.

- Bouge pas. Sans attendre, il retournait dans les entrailles de la péniche pour remonter avec sa propre guitare et la lui mettait entre les mains. Tiens, amuse-toi. Avec un clin d'œil, avant de continuer à préparer ce repas improvisé.

*En français dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1502
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
24th Juin 2020, 17:22
Revenir en haut Aller en bas
Louisa Lorca
Louisa n'y croyait pas. Des personnes sensés les aider, il y en avait plein. Mais ceux qui devaient tendre la main aux personnes les plus fragiliser, finissaient par les étrangler et profiter de la situation. C'était ce qu'avait fait le responsable du foyer. La confiance de Louisa dans les institutions étaient définitivement mortes. Mais elle ferait semblant d'y croire. Cela semblait important pour le flic. Louisa ne voulait pas le décevoir.

La blonde répondit "Pas vraiment... Mais en fait, les flics sont toujours en train de te faire la morale en disant es trucs du style "Ma fille a ton âge, elle va au lycée et elle pas de casier." ; "Comment ça se fait que t'es fringué comme ça ? Je laisserai jamais ma fille s'habille comme toi" ; "Mon fils, il est plus jeune que toi, mais il il y arrive, lui." ". Louisa continua "Du coup, ouais, j'ai l'impression que les flics ont toujours leur petite vie tranquille à côté de leur boulot." C'était ce qu'il défendait et mettait régulièrement en valeur. Comme si les forces de l'ordre étaient toujours meilleurs que les autres.

Surprise, Louisa demanda "Mais comment t'as fait pour atterrir ici ? C'est même pas la même langue !" Toujours curieuse, elle continua de poser des questions "T'as des frères et sœurs ?" Puis plus direct, Louisa demanda "Mais t'es fâché avec ta famille pour être parti aussi loin ?". Pour l'adolescente, cela semblait évident que c'était le cas. Une famille, c'était trop précieux pour être gaspiller. Louisa ne pourrait pas comprendre autrement. Bien qu'elle ne le formulait pas, elle aurait vraiment aimer avoir une famille classique. Des parents, un chien, une maison, c'était une archétype qui lui aurait plus.

Louisa acquiesça quand Lemoine fit la réflexion qu'Emily savait se débrouiller. C'était Emily, débrouillarde, forte, indépendante. C'était son amie. Louisa la respectait, l'admirait et l'aimait. La blonde profitait du moment, laissant la chaleur du soleil la réchauffait. Elle était bien ici. Elle ne se posait pas de question. Le français finit par descendre, puis ramena une guitare. L'adolescente se leva et attrapa l'objet, toute contente. Au final; Louisa était de ceux qui appréciait les plaisirs simples. Avant de faire quoi que ce soit, elle prit le temps d'observer l'objet. Elle releva les yeux vers le flic et fit un beau sourire. La blonde se posa de nouveau, jouant un petit peu à la guitare. Elle essayait l'instrument, vérifiant les accords. "Elle est accordée en plus !". Taquine, Louisa proposa au français "Tu joues un morceau et je te joue un morceau !". Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas joué. Elle n'avait joué de la guitare depuis l'enlèvement. Mais maintenant, la tout de suite, elle avait envie de jouer. C'était une bonne chose.
Louisa Lorca
Louisa Lorca
LONDON PEOPLE
Messages : 344
Date d'inscription : 17/10/2019
Localisation : Londres
Profession : sans revenu
Etat Civil : C'est compliquée
2nd Juillet 2020, 21:45
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: