AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
21.95 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[CLOS] Help and Protect
Aller à la page : Précédent  1, 2
Austen Thomas
HELP AND PROTECT
Austen et Rosario

SUJET N1
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Austen sourit à Rosario. Elle chipe un légume frit d’une baguette véloce. La danse des doigts, des baguette, fait partie du plaisir de manger de cette cuisine. Les mères de Ten lui en ont offert une paire japonaise. Une de ces destinations de rêve où elles sont allées pour participer à un colloque. Universitaires de renom elles sont “connues” dans le microcosme de l’Enseignement. Elles ont déjà fait des cessions de dédicaces dans des grandes et petites librairies. C’est aussi ces modèles qui ont appris à cette jeune femme à aller vers l’économie des matières. “ La seconde main pour des chaussures c’est risqué ! Donc faudrait plus une boutique de sport.” Tout le matériel servira pour beaucoup d’autres occasions. Il n’y a pas que des randonnées dans la nature. Il suffit d’aller dans une capitale pour voir qu’une bonne paire de chaussure sauve parfois la vie. “Conseil, prend un bon tapis de sol. Enfin ça, on en a en stock à l’assos’ je peux t’en prendre un que tu testes avant. ” Le confort nocturne est essentiel quand on part pour une rando de plusieurs jours. “J’ai déjà essayé pas mal de sols.” Entre les clic-clac défoncés, les duvets sur le carrelage, les bottes de pailles des granges. Un lit deux places est du luxe.

Je vois ! ” Maintenant, que les choses sont posées Ten voit en effet. Elle comprend le principe, la contrainte du travail, le temps incompressible. Ceux sont des contraintes qui sont aussi présente dans le travail, en intérim, journalier. Les ouvriers sont appelés selon le besoin, qu’importe l’horaire, la distance etc. “C’est mieux oui de ne pas s’engager trop vite. Je vais vite ? Je suis désolée Rosario. J’ai une forte tendance à m’emballer quand je rencontre quelqu’un de motivé. Ca va de soit que tu fais ce que tu peux. Ce sera déjà super. Vraiment.

Fais !” Le partage est la clef d’une philosophie de vie. Austen croit profondément à un partage des richesses. Elle trouve que le libéralisme qui conduit la politique anglaise, et internationale comporte des risques. Régulièrement, elle a envisagé de quitter le système.

La flic éclate d’un rire soudain. Ten observe sa mine. Elle sourit naturellement curieuse de connaître la cause de ce rire. On peut être comique sans en avoir conscience. “ Oh! ” Elles sont deux à rire maintenant. “Je n’ai pas fait ça depuis des années!” Austen se revoit à 16 ans chez ses grands-parents dans un village perdu. Le concours de dévoreur de saucisses. Chaque été elle tentait de gagner la première place. Mais elle n’a jamais réussi à dépasser Katy Woods. Après la mort de son grand-père elle a eu du mal à retourner là-bas. Elle n’y va plus en été. L’absence du vieil homme est trop présente dans la maison. “ Tu as été une compétitrice je paris ? ” La brune recule les épaules pour qu’on desserve son couvert. Le premier plat a été apprécié par la tablée.


(c) DΛNDELION

Austen Thomas
Austen Thomas
LONDON PEOPLE
Messages : 167
Date d'inscription : 21/03/2020
Localisation : London
Profession : Opératrice service aides sociales de la ville
Etat Civil : Nada
Mar 5 Mai - 11:01
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez
Help and Protect
ft. Austen Thomas


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Austen est toujours de bon conseil. Non seulement elle connaît parfaitement la ville mais en plus elle est toujours à la recherche de bons plans. Si je dois prendre conseil pour des achats, elle est la personne auprès de qui se tournait. « Je ne pensais pas à des chaussures de seconde main, mais plus à du matériel d’amateur pour que le prix soit accessible. » J’avais toujours fait attention aux chaussures que je portais. Je passe mes journées debout ou ai piétiné et il est très important d’avoir de bonnes chaussures pour tenir le coup. «Je veux bien de bonnes adresses si tu en as. Je n’ai pas trop pris le temps de découvrir la ville. Je suis toujours à la recherche de bons plans.» J’avais privilégié la recherche de restaurants pouvant me nourrir tout au long de la semaine c’était une question de survie. Pour le reste, je m’étais débrouillé au fur et à mesure de mes besoins. Je pose un instant mes baguettes pour mieux profiter des mets qui nous sont présentés. Dans un restaurant j’aime prendre le temps de savourer chaque bouchée et analyser chaque saveur qui vient chatouiller mes papilles. « Tu penses que je pourrais emprunter un tapis de sol à l’association ? Je ne sais pas si je renouvellerais l’expérience et je préfère ne pas acheter de matériel si je ne le réutilise pas. .» C’est vrai que c’est en premier pour un souci de budget, mais aussi pour un problème de place. L’appartement que je me monte chez Riley sera plus grand que ma boîte à chaussures actuelle mais ce ne sera quand même pas un château.

Je souris en reprenant une bouchée de légumes, c’est vraiment délicieux et toujours aussi agréable de le partager avec une personne de bonne compagnie. « Tu ne t’emballes pas, tu es juste très impliquée et c’est une belle qualité. J’adorerais pouvoir te donner énormément de mon temps, mais je ne le peux malheureusement pas» Je ferais tout mon possible pour accompagner ses gosses, ils ont besoin d’être aidés et je me sens concerné.

La voir rire lorsqu’elle comprend le qui propos me fait pleurer de rire de mon côté. Nous n’avions pas la même vision de la compétition. « Je m’inscris des concours certains week-end. Une des inspectrices de la S07, ma remit le pied à l’étrier ici. Ça arrondit bien les fins de mois. Même si je ne gagne pas, je mange bien » J’ai toujours eu un appétit gargantuesque et c’est compliqué pour moi de me caler, alors les concours sont une bonne occasion de manger en quantité. Tu as fait des concours aussi ? » On trouve rarement des gens qui font ce genre de compétition et c’est toujours agréable de comparer nos expériences.

☾ ANESIDORA

Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 585
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
Sam 9 Mai - 21:52
Revenir en haut Aller en bas
Austen Thomas
HELP AND PROTECT
Austen et Rosario

SUJET N1
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

D’une rapide manip du téléphone Ten transfère deux MMS sur le téléphone de sa comparse. Ils contiennent un lien vers le site web des deux boutiques de sport qu’elle peut recommander avec assurance.

Oui ça je reconnais que ces gamins m’inspirent beaucoup.” Austen sourit avec une pudeur soudaine. Ce n’est pas commun chez elle. L’innocence, le courages de ces gosses la marque. Elle se sent humble et reconnaissante face à tout ce qu’ils lui offrent. Si elle n’avait pas raté de peu le concours pour l’école sociale. Après deux échecs trébuchants elle n’avait pas cherché à se battre contre le destin. Elle s’était enfuie sur le vieux continent. “Ils m’aident à garder en tête l’essentiel. … Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire par là ?” Ils lui demandent maintenant. Pourquoi n’a-t-elle pas d’enfant ? Pourquoi alors qu’elle s’occupe si bien d’eux. Ten ne voit pas l’enfantement comme une mission sacrée. Elle n’est pas impatiente. Un.e partenaire la convaincra peut-être un jour. “Je sais que tu le feras. Tu m’inspires confiance.” Les gens ont des auras. Austen peut les voir parfois. Elle pressent des choses. Concernant l’agent Gomez tout est limpide, lumineux. Une femme de confiance comme le monde en a besoin.

Tu le fait pour tout les produits ? ” Austen ne sait pas comment cela marche dans la capitale. En fait elle ne sait pas attardé sur ça. Elle a considéré que cela appartient à une autre partie de sa vie. Mais, elle n’a pas de mal à imaginer Rosario imiter Gargantua. Elle se souvient de ce conte. Il a fait partie de la liste des lectures fondamentales d’après Mrs et Mrs Thomas. “Quelques uns, quand j’étais ado. J’allais chez mon grand-père pendant les vacances. Il vivait dans un village perdu. Il y avait souvent de ces concours pendant les foires. Je tentais ma chance chaque été. Mais je n’étais pas assez forte. Ca te rapporte bien toi ? ” Il existe probablement des professionnels pour ce genre de défis. Il y a des experts de tout.

Le plat suivant arrive sur la table. Les légumes sont cuits et fumants. Il y a également de la viande. Ten reconnaît du canard laqué, du porc, pour le principal. Les odeurs de viande activent sa mémoire. Elle sourit. Après avoir visionné l’ensemble des mets proposés, elle approche son assiette pour se servir la nouvelle tournée. Elle ne lésine pas. Ce n’est pas tous les soirs qu’elle est avec ce type de cuisine.

Tu n’as pas le mal du pays ?” Une question qui s’entend quand ont sait les bouleversement que traversent les migrants. Gomez est-elle arrivée en Angleterre par choix ? Ce n’est pas forcément le cas. Austen s’en ait rendu compte en parlant avec les usagers. D’ailleurs, elle ne sait pas du tout si elle-même serait capable de faire la même chose. Elle a toujours vécu ici. Bien sûre elle a voyagé. Elle a même mit le nez en Australie. Mais elle chaque fois, elle savait qu’elle rentrait chez elle, une fois l’aventure finie.


(c) DΛNDELION
Austen Thomas
Austen Thomas
LONDON PEOPLE
Messages : 167
Date d'inscription : 21/03/2020
Localisation : London
Profession : Opératrice service aides sociales de la ville
Etat Civil : Nada
Dim 10 Mai - 19:31
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez
Help and Protect
ft. Austen Thomas


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Toujours plus rapide que l’éclair, Austen m’envoie 2 messages sur mon téléphone avec des liens vers les sites internet de vêtement et chaussures de Rando. Je prendrais le temps de les étudier au calme et de trouver des chaussures qui pourront convenir aussi bien à cette expérience de nuit dans la nature que dans ma vie quotidienne.

Elle est très touchée par le sort des jeunes qu’elle prend en charge. Le ton de sa voix et les mots quel emploi pour parler d’eux, font ressortir tout l’engagement et les sentiments qu’elle leur porte. Je suis toujours impressionnée par les gens comme Austen qui se dévoue pour les autres. J’aime aider et donner aux autres, comme j’ai eu la chance de recevoir dans ma jeunesse et qui m'a permis de ne pas mal tourné, mais je n’aurais jamais cet engagement total et désintéressé comme elle peut l’avoir envers ces jeunes. "J'espère ne pas te décevoir. "


" Je mange à peu près de tout dans les concours, j’évite juste la nourriture trop épicée. J’ai un mauvais souvenir d’un concours avec du rougail saucisse que j’ai encore du mal à digérer" J’en parle en riant maintenant, mais à ce moment là j’avais passé plusieurs jours malades. Avec mon envie de gagner à tout prix , je n’avais pas tenu compte des signaux d’alarme que m'avait envoyé mon corps pendant la compétition. Je le paye encore dès que je mange un peu épicée. Depuis j’écoute plus mon corps. On apprend avec l’expérience, même si des fois l’apprentissage se fait dans la douleur. " J’ai commencé comme toi par quelques concours de quartier et j’y ai pris goût. J’avais arrêté de concourir en arrivant ici, et une des inspectrices avec qui je travaille m’a remis le pied à l'étrier." Je ne suis pas sûr que j’aurais recommencé sans son soutien. Ce genre de concours est assez peu connu, il faut être introduit dans le milieu pour en faire partie. "Cela arrondit mes fins de mois et me permet de mettre un peu d’argent de côté en cas de besoin. "


Je vois arriver les plats avec de la viande et souris à la vue du canard laquais. J'adore cela, j’aime le mélange fondant de la viande avec le craquant du laquage. Un vrai délice en perspective. Je réfléchis à sa demande car la réponse n’est finalement pas si facile. Je t’avoue que par moments ma famille me manque.J’utilise beaucoup Internet pour prendre de leurs nouvelles. » Mes parents sont encore à Detroit, ils n’ont pas voulu quitter la ville malgré le départ de tous leurs enfants. Ils sont attachés à cette ville et ne veulent pas l’abandonner même si elle tombe en ruine. "Mes frères sont éparpillés aux quatre coins des Etats Unis, l’un d’eux est même basé à l'étranger comme moi. Nous avons vite appris à profiter de nos moindres échanges vidéo" Nous nous réunissons virtuellement au moins tous les quinze jours. on a longtemps galéré avec les différents décalages horaires mais on a trouvé un créneau qui nous convient à peu près à tout le monde. On a privilégié nos parents, nous on peut se passer de dormir un peu. "Lorsque finalement je me suis retrouvé seule à Londres, je me suis posé la question de savoir si je retournais aux USA ou si je restais. Ma la réponse a été évidente, j’étais venu pour un homme, mais je resterais pour le pays et le travail que l’on m’offre ici. Et je n’ai aucun regret. La situation est compliquée en Angleterre mais j’y fais un travail que j’aime et j’y rencontre des gens passionnants" Je ne regrette pas pour le moment ma décision. Par contre j’ai beaucoup évolué depuis mon arrivée, j’ai du revoir certain de mes valeurs sans les renier complètement bien sûr, mais la vie est différente ici et il faut faire avec. "Et toi, tu es anglaise de pure souche ? Ta famille habite ici ?"




☾ ANESIDORA

Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 585
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
Jeu 14 Mai - 15:27
Revenir en haut Aller en bas
Austen Thomas
HELP AND PROTECT
Austen et Rosario

SUJET N1
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Austen passe sous silence l'appréhension de sa camarade de dîner. On ne la déçoit pas facilement. Ceux et celles qui la déçoivent sont ces personnes qui ont le pouvoir et ne font rien. Les personnes qui peuvent faire évoluer le monde mais qui font attention aux dividendes. Ceux sont eux les déceptions. Pas les agents comme Rosario Gomez.

Moi aussi! Enfin ce n’était pas de la saucisse mais du choux farcis. J’ai mis deux semaines à m’en remettre. Ma mère disait que j’étais une ogresse. Qu’elle ne savait pas comment elle a pu mettre au monde un tel monstre de la nature. ” Le rire de Ten fait écho à celui de Rosie. Chacune à son comptant d'anecdote. “Une collègue ! C’est sympa. Je me demande s’il y en aurait au bureau ?” Le service n’est pas très important. L’équipe se compose de moins de dix personnes. Thomas est la dernière arrivée. Elle a encore l’aura de la petite nouvelle. D’autant que son tempérament déluré détonne. Elle songe à préparer un concours interne le temps d’une image franchement comique. Un pouffement de rire renforce son espièglerie. “C’est comme toutes les compétitions. On doit bien se préparer ! L’avantage là c’est qu’on aura le choix de l'aliment. On en prendra un qui convienne. ” Disant cela, la brune regarde ce qu’il y a sur la table pour en tirer de l’inspiration. Le choix est important. Un aliment neutre sans qu’il soit ennuyeux en bouche. Il doit être consistant mais pas trop non plus.

Si Ten est plus curieuse sur la vie personnelle de sa comparse c’est avec sincérité. Elle ne retient pas les données qu’elle lit dans les dossiers. Elle met un cadre pour bien séparer ce qui est du pro de ce qui ne l’ait. La frontière se brouille de temps en temps. Quand un dossier fait vibrer sa corde sensible d’être humain. Elle est contente que Rosario lui parle de sa propre famille.

Je suis contente que tu te sentes bien ici. Surtout ne pas avoir de regret, c’est aussi ce que je tente de faire! Tant qu’on n’a pas de regret on peut avancer avec le sourire. Quelque soit l'adversité.” A chacune des tuiles du chemin Ten a eu la chance d’avoir quelqu’un pour l’aider. Ludo en premier sur la liste. La foi en l’être humain se sont eux qui la renforce. Ce soir, elle a bien la sensation d’être avec quelqu’un qui lui ressemble. Elle se sent bien, encore plus libre d’être qui elle veut être. “Mais je suis quand même impatiente qu’un génie invente le premier Tardis ! Surtout pour le temps. Je n’ai pas encore quitté mon île. ” Une machine pour faire des voyages spatio-temporelle est le fantasme de toute leur bande. L’abolition des frontières n’est pas qu’un choix politique. C’est un rêve de gamine. Ten rêve depuis longtemps de pouvoir exister dans deux endroits en même temps.

On peut dire ça comme ça, oui. Je suis née à St Thomas. Juste à côté. ” Le plus grand hôpital public de la capitale. C’est Kate qui raconte le mieux la séance de l’accouchement. Gaëlle était trop occupée à souffrir comme mille martyrs. Ten a un fugace sourire de compassion pour sa mère et génitrice. Elle prend le temps de plonger son regard dans celui de Rosie. “Je suis une fille unique. Mes mères ont fait appelle à un donneur. Je le considère plus comme un oncle que comme un père. Ils sont tous les trois professeurs en université. Des vraies têtes pensantes. Avec tous les bons et tous les mauvais côtés de la choses. Je les adore. Même si si je suis partie super tôt du giron familial. J’avais envie de… vivre ma vie. ” Les doux yeux de Thomas sont pleins de tendresse pour les personnes évoquées. Au fond, elle espère que sa camarade ne va pas avoir, une de ces réactions réactionnaires, qui briserait ce bon moment.


(c) DΛNDELION

Austen Thomas
Austen Thomas
LONDON PEOPLE
Messages : 167
Date d'inscription : 21/03/2020
Localisation : London
Profession : Opératrice service aides sociales de la ville
Etat Civil : Nada
Sam 16 Mai - 15:58
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez
Help and Protect
ft. Austen Thomas


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Son anecdote sur le chou me fait sourire. Oui c’est vraiment un légume qui met notre corps à rude épreuve lorsqu’on le rencontre en concours. « Je compatis, tu as dû souffrir. Je n’ai pas rayé définitivement le chou de mes compétitions mais quand je peux l’éviter je le fais » J’ai des souvenirs peu agréables de concours de choucroute qui me reviennent en tête et je fais une légère grimace avant de me reconcentrer sur les plats qui s’amoncellent sur notre table. Je préfère oublier ces mauvaises expériences pour mieux profiter des merveilles qu’on nous propose ce soir. « Je comprends ta mère, la mienne se demande toujours où je stocke tout ce que je mange. J’ai juste la chance d’avoir un organisme qui élimine plus rapidement que la normale. » Cela à certains avantages pour les concours, mais dans la vie de tous les jours je dois faire attention car je peux avoir une crise d’hypoglycémie assez facilement. J’ai toujours une barre de céréales sur moi au cas où et je suis rarement loin d’un endroit où je peux acheter à manger. Je ne suis pas une fille de la ville pour rien. Tiens, il va falloir que je pense à prendre de quoi tenir pour la soirée et la nuit à la campagne avec Austen, je ne voudrais pas finir à l’hôpital bêtement.

« Ça pourrait être sympa si tu arriverais à motiver certains de tes collègues de bureau de se joindre à nous.» Et vu ton caractère, je suis persuadée que tu seras trouvé les arguments pour en convaincre un ou deux. Je réfléchis un instant avant de m’avancer « Si on fait ce genre de concours avec des adolescents on ne doit pas choisir des aliments compliqués. On doit s’adapter à leur goût pour les motiver à participer.» Le but de cette journée sera de récolter des fonds, il faut donc que tout le monde s’amuse et se sentent bien. « On pourrait réfléchir à un aliment genre pizza, hotdog ou donuts par exemple Même si le sucre peut écœurer assez facilement. Enfin tu les connais mieux que moi, je te laisse choisir.»

« Merci Austen, je prends mes marques et je me refais une vie et des amis ici. J’y trouverais peut-être l’amour ? » Je demande peut-être la lune, mais j’aimerais vraiment me poser. Je verrais bien ce que l’avenir me réserve. « Un Tardis ! Le rêve. On pourrait découvrir tellement de choses avec » Voyager dans le temps et l’espace serait un vrai rêve mais aussi un vrai risque entre de mauvaises mains. « Une vraie Anglaise, qui connaît parfaitement sa ville. Tu dois avoir des milliers d’anecdotes sur Londres à raconter.» Elle doit connaître ce Londres caché que seuls les aficionados ont la chance de voir. Quelquefois les plus belles choses sont près de nous. Pas besoin de faire des milliers de kilomètres pour les découvrir.
« C’est bien qu’elles aient gardé le contact avec leur donneur, c’était un de leurs amis au départ ? Cela n’a pas été trop compliqué pour toi de grandir avec deux mamans ?» Son annonce sur ses mamans me fait me poser des dizaines de questions. « Je ne veux pas te t’embêter avec mes questions. Mais je me dis qu’un jour j’aurais peut-être envie d’avoir des enfants. Et ma dernière conquête masculine m’a un fait un peu m’éloigné des hommes et retourné vers les femmes. J’assume complétement ma bisexualité, pour moi l’amour est juste une question de sentiment et pas de genre. Mais je me suis toujours demandé, si l’amour de ma vie était une femme et que nous voulions un enfant, est-ce que nous ne lui ferions pas porter un fardeau supplémentaire. Je suis adulte et je peux gérer le regard mauvais ou outré des autres, mais comment l’as-tu vécu enfant ? Est-ce que cela qui ta fais partir tôt de chez elles ? » C’est facile pour moi de passer outre les regards acérés de la population, je les vécus avec mes origines et mon orientation sexuelle, mais je ne sais pas si je suis prête à faire subir cela à un enfant.

☾ ANESIDORA

Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 585
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
Sam 23 Mai - 12:25
Revenir en haut Aller en bas
Austen Thomas
HELP AND PROTECT
Austen et Rosario

SUJET N1
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Austen tient une forme olympique. Elle pratique le footing, la natation, le yoga aussi. Elle ne le fait pas intensément mais ce sont des exercices réguliers. De fait, c’est une femme tonique. Une personne qui a de l’endurance.

On pourra s’entraîner ensemble! ” Inspirée par leurs idées gargantuesques Thomas attrape le plat de nouilles sautés nature énergiquement. Elle se sert une portion très généreuse. Avec le sourire déterminée d’une guerrière elle saisit les baguettes pour attraper une bouchée. “ Je vais même commencer tout de suite. ” Une mastication et une autre et le contenu de l’assiette disparaît. Quelque-chose d’insouciant irradie de la jeune femme. Ce n’est pas comme si elle est immature, ou enfantine. Elle incarne une joie aussi simple que pure. Une force vitale qui est plus forte que la moyenne.

Tu as raison on peut faire des tests avant. Je pense en effet qu’il faut oublier le sucré. On va les perdre ou provoquer des crises de diabètes. ” Ten ne tient pas à mettre les enfants en danger. Ni à avoir des soucis avec les parents de ces derniers. Maintenant qu’elle pratique les jeunes parents depuis quelques années elle sait que certains peuvent être pointilleux. Ayant eu droit à une éducation très structurées, très dure, elle comprend. Cela ne fait que renforcer le challenge pour préparer les activités. Austen adore relever des défis pour les autres. Il n’y a rien de plus stimulant. “Je vais y réfléchir oui.

Bien sûre l’amour ! Tu es une ravissante jeune femme! Toute personne qui cherche à te connaître peut s’en rendre compte. ” Sans préméditation Ten prend le rôle de la copine encourageante. Elle n’a pas besoin de réfléchir pour s’ouvrir à quelqu’un quand elle se sent en confiance. Rosario l’a mise en confiance. “ Exactement comme moi je peux le voir. ” Dans l’esprit d’Austen s’ouvre le livre de ses relations. Elle se demande si elle ne pourrait pas donner un petit coup de pouce au destin. N’y a-t-il pas une personne dans son entourage de disponible ?

Il y a tellement de personnalité historique que je rêverais de rencontrer…. Mmmm Marie Curie ? Rosa Park ? Simone de Beauvoir! ” Toutes femmes de têtes, toutes précursseures du monde dans lequel elles sont maintenant en 2025. Avec deux universitaire à la maison, Austen a eu une grande chance. Un accès au savoir lui a été donné. C’est bien avant d’embrasser la cause LGBT qu’elle s’est revendiquée féministe. “ Je connais cette ville comme ma poche oui. ” Les voyages scolaires l’ont amené à découvrir le reste du Royaume. Mais elle n’a jamais mis les pieds en Europe, ou sur un autre continent de sa vie. C’est quelque-chose qu’elle fera… éventuellement. “ Mais rien d’aussi exaltant que ce que tu pourras me dire de l’endroit d’où tu viens. ” Avide d’entendre le récit de vie d’une autre contrée du monde.

Tout à coup une vague de questions submerge Austen. Elle regarde son interlocutrice avec un grand sourire étonné. Elle attend que le flux se calme. Elle sent que Rosie a besoin de parler en effet. Elle ne souhaite pas couper un aussi bel élan de curiosité. “Ça fait beaucoup de questions. Je vais essayer d’être la plus précise possible. Donc pour commencer mon géniteur oui ? Elles ne sont pas passées par une banque de donneurs. Elles voulaient savoir donc elles ont demandé à une connaissance commune. ” Ce qui n’est pas la démarche la plus répandue. Dans le cas des filles ce choix a plutôt bien marché. “Il faudrait leur demander. Je crois que les avantages et les inconvénients sont équivalents qu’on soit proche ou pas du donneur. ” Ten pose ses mains devant son assiette et les croise. “Je le connais. Depuis que je suis enfant. Ils tenaient tous les trois à ce que j’ai un repère “masculin”. Je ne le vois pas vraiment comme mon père ceci dit. Il est plus un “oncle”. Mais on s’entend plutôt bien.” Tout en parlant Austen a une prise de conscience. Cela fait des mois qu’elle n’a pas échangé quelques mots avec cet homme. “Et non je ne suis pas partie de chez moi parce à cause de ça du tout. Non! ” La voix s’adoucie et elle avoue avec un timbre marqué par la fierté. “Je n’ai jamais voulu d’une autre famille que la mienne. J’en suis même fière. ” Elle s’enfonce dans le fond de sa chaise et pose le haut de ses épaules sur son dos. “ Ce n’est pas le fait d’avoir deux mères qui est compliqué. C’est le fait que la société soit si attardée.” Combien de tribus Matriarcale, combien de modèles familiaux dont l’Occident ne sait rien. “ L’idiotie des gens ne me blesse pas. Elle me met en colère. Je ne supporte pas l’intolérance quelque soit le domaine, mais particulièrement en amour. Oui, j’ai eu des moments dures, mais c’est incomparable comparé à ce que j’ai reçue. Quand il y a de l’amour le reste… ! Donc j’espère bien que la crétinerie ne t’arrêtera jamais de réaliser tes rêves.



(c) DΛNDELION

Austen Thomas
Austen Thomas
LONDON PEOPLE
Messages : 167
Date d'inscription : 21/03/2020
Localisation : London
Profession : Opératrice service aides sociales de la ville
Etat Civil : Nada
Sam 30 Mai - 20:37
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez
Help and Protect
ft. Austen Thomas


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] S'entraîner ensemble, pourquoi pas. C’est toujours motivant de faire les choses à deux ” On peut se fixer une soirée par semaine si ca te vas. Après si on a un empêchement , il suffit qu’on s’envoi un message pour décaler” Je te suis en reprenant des nouilles qui sont si bien cuisiné . Si je m’écoutais je mangerais ici tous les jours, tellement j’aime leur cuisine.Et d’aprés ce que je vois et la lueur dans tes yeux qui irradie face à ce plat de nouille, je suis persuadée de ne pas être la seule.

‘est toujours bon de s’entendre dire que l’on est belle et intéressante au travers du regard des autres et cela me fait voir mon avenir amoureux avec un peu plus d'optimisme. “ Merci Austen, c’est toujours bon à entendre. J’attends juste de rencontrer la personne idéale, cela va bien arriver à un moment. Et toi tu as des prétendants en vue ? Belle comme tu es tu dois avoir pas mal de demande ? “ J’ai toujours admiré les belles femmes et Austen rentre carrement dans cette catégorie, je trouverais étonnant qu'elle soit célibataire ou alors par choix.



” Que de femmes aux caractères forts a ce que je vois. Moi, je pencherais plutôt pour un retour au temps de la construction des pyramides pour comprendre comment ils ont fait ? Ou aller voir la grande bibliothèque d’Alexandrie ou voir si Atlantis a vraiment existé. “ J’ai toujours eu une passion pour les mystères et leurs résolutions, je pense qu’on ne choisit pas le métier que je fais par hasard, il faut aimer chercher, fouiller être curieux. cela me correspond bien. “oh ! tu sais chez moi, cela n’est pas si idyllique que cela. Je viens de Detroit et depuis la fermeture des usines automobile et la mise en faillite de la ville, nous vivions dans la misère. Heureusement que j’ai une famille unie” Lorsque tu parles d’excitation , je revois les multiples bêtises plus ou moins dangereuses que j’ai faites pour trouver cette fameuse excitation qui manquait à mon quotidien. “Finalement la vie à Londres au milieu des mafias et des gangs ne me changent pas beaucoup de mon ordinaire. Mais je ne regrette pas d'être venu m’installer ici. Je m’y sens mieux qu’à Detroit, je me crée de nouveaux souvenirs, moins négatifs malgré tout”


Ses explications sur sa conception et la vie qu’elle vit en ayant eu deux mamans sont claires et rassurantes. “Merci d’accepter de te confier. Je me doute que cela ne doit pas être un sujet évident à aborder avec n’importe qui” Nous ne nous connaissons vraiment que depuis quelques heures, je ne suis pas intime avec toi mais malgré tout tu te confies. J’aime ta manière de fonctionner qui ressemble un peu à la mienne. “C’est un bel exemple à suivre, même s'il y a des barrières à franchir et des idiots à combattre je le ferais. Je me bats déjà parce que je suis une latino et que j’assume ma bisexualité en public. Je ne suis plus à ça près. Je voulais juste être sûr que cela n’empêcherait pas mon futur enfant de s’épanouir et grâce à toi j’’ai la réponse” Je suis trés heureuse d’avoir ton témoignage qui me rassure.






☾ ANESIDORA

Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 585
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Célibataire
Mar 9 Juin - 13:54
Revenir en haut Aller en bas
Austen Thomas
HELP AND PROTECT
Austen et Rosario

SUJET N1
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les filles se donnent donc un rdv de principe pour une dizaine de jour plus tard afin de débuter leur entraînement estimacal! Ten pragmatique promet d’aller chercher les munitions sur un marché. Autant joindre l’utile à l’agréable. Même si la cuisine n’est pas une qualité de la jeune femme elle peut se débrouiller.

Oui je suis sûre que tu vas rencontrer de belles personnes. ” Pas surprise, d’avoir un rebond sur sa propre situation Austen sourit. La première personne vers qui vont ses pensées concerne une splendide Espagnole. Leur relation a duré quelques mois. D’un commun accord les filles se sont arrêtées au début de l’hiver. Ce ne fût pas dans les larmes. Pourautant c’est toujours un peu triste de clore une romance. “ Eh bien pas tant que cela figures toi. ” Ce qui ne dérange pas Thomas. Elle n’a pas besoin d’être en couple pour être heureuse. Elle aime quand une romance la prend par surprise. “ Mais, il y a un homme que j’aime bien. On se tourne autour pour le moment. C’est le début. … J’attends de voir.” Elle joue du bout de sa baguette avec un bout de carotte cuite. “ Ce qui est amusant c’est qu’on a été des amoureux… Y a piouuuuf au moins dix ans !

Il y a la théorie des Aliens pour les Pyramides. ” Une référence là encore à la pop culture américaine. Ten a vécu avec deux fana des séries de sciences fiction pendant un temps. Même si de base ce n’était pas sa préférence, elle a appris à aimer avec eux. “Toi tu serais une “Daniel Jackson” intersidérale. Découvrir tous les mystères.

Rosario rappelle à Austen une vérité qu’elle a minimisé les Etats-Unis ne sont pas tout à fait les plus unis qui soient. Les médias parlent (trop) régulièrement des drames qui se déroulent là-bas. Il n’y a pas de terre d'accueille qui soit parfaite. Ce qui fait la différence, au fond, ceux sont les gens rencontrés, les liens créés. C’est aussi pour ça que Ten ne se sent pas plus Anglaise que… Terrienne. Membre de l’Humanité dans tout son ensemble.

Il n’y a pas de problème Rosario. Tu sais ça fait partie intégrante de ma vie. Donc les gens le découvrent assez rapidement quand ils commencent à me connaître.” Les Thomas ne se cachent pas. Elles n’ont pas peur. Ou bien quand elles ont peur, des réactions violentes, elles se soudent et elles combattent. Parce qu’il n’y a que de cette façon que les moeurs évoluent. Parce qu’elles sont autant des êtres humains que les autres et que tout le monde devrait avoir les mêmes droits. “Si jamais tu as envie de rencontrer la communauté LGBT de London je peux t’embarquer.” Cela fait des années qu’Austen s’est intégrée. Le fait d’avoir des parentes lesbiennes a clairement simplifié les choses. “Je crois bien qu’on a une petite soirée dans 15 jours.” La date ne revient pas spontanément en mémoire. Mais ce n’est pas grave. Cela peut se retrouver en deux deux. Ten sourit à Rosie avant de reprendre une bouchée de son plat. Elles passent à un autre sujet. Il y en a encore plusieurs qui défilent pendant ce dîner. Ca n’en finit pas tant la communication est facile.


(c) DΛNDELION

Austen Thomas
Austen Thomas
LONDON PEOPLE
Messages : 167
Date d'inscription : 21/03/2020
Localisation : London
Profession : Opératrice service aides sociales de la ville
Etat Civil : Nada
Mer 10 Juin - 18:50
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: