AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -22%
-110€ sur Roborock S5 Max Aspirateur Robot
Voir le deal
389.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
La faim justifie les moyens [BINGO 2 #Eileen&Rosario]
Dice Master

La faim justifie les moyens.

Eileen Andarsan&Rosario Gomez


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Situation

Rosario et Eileen, vous avez été appelées dans la banlieue londonienne pour un cas particulier, dans un petit village, de quelques milliers d'habitants quand même, un homme mort a été retrouvé et ils vous faut enquêter dessus. Mais en vous parquant, vous apercevez du coin de l’œil, une affichette, pour un concours de bouffe, ça semble même être à deux pas d'ici. Certes... le boulot avant tout mais.... les ventres qui gargouillent, la faim qui tenaille... est-ce un signe?

Choix cornélien, peut-être... bon app!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Know the rules:
 
Dice Master
Dice Master
MJ
Messages : 652
Date d'inscription : 20/11/2011
Profession : Lanceur de dés
26th Mars 2020, 10:56
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LA FAIM JUSTIFIE LES MOYENS .
8 heures mon réveil sonne comme tous les matins, je me glisse sous ma douche le temps que le café coule. Pas de début de journée sans café. Enfin non pas de journée complète sans café. Il n'y a pas à dire je ne me suis jamais faite à cette foutue manie qu’ont les Anglais à boire du thé à longueur de journée. Ce n’est pas pour critiquer mais ça n’a aucun gout. Juste de l’eau chaude aromatisée quoi ! Après m'être séchés les cheveux, avoir choisi mes vêtements pour la journée. (Teeshirt et jean de rigueur, soyons franc le choix est vite fait), je m’installe pour profiter du moment de calme avant la tempête. J’aime prendre mon petit déjeuner au calme. Un café et ce que je trouve dans mon frigo pour manger avant de partir. Je me sers mon premier mug de la journée et ouvre le frigo pour voir ce que je peux manger avant de partir. Le choix est vite fait c’est soit la tarte aux pommes du traiteur qui m’a livrée hier, soit une omelette. Il me reste 2 œufs pas encore périmée autant en profiter, je finirais la tarte dans la journée. Elle me servira d’en cas. Je pousse les lettres que j’ai récupérées en montant me coucher et que je n’ai pas ouvert pour poser mon assiette et mon mug. De toutes façons à part des factures et de la pub il n’y a jamais rien d’autre dans le courrier que je reçois. Que voulait que je fasse d’une pub pour la dernière voiture à la mode, moi qui suis folle de ma moto ou d’une croisière en mer du Nord alors que le pays est fermé. Je n’ai toujours pas compris la logique des publicitaires. Je balance tout à la poubelle et m’installe pour manger mes œufs tranquillement. J’ai à peine terminé mon assiette que mon téléphone vibre. J’ai un message d’Eileen, elle passe me chercher dans 10 minutes en voiture, nous sommes attendus en banlieue londonienne pour un meurtre.

J’ai juste le temps de remplir mon thermos de café et de prendre le reste de la tarte, je suis sure qu’elle ne sera pas contre un petit en-cas pour la route. En attendant qu’Eileen arrive je fais le tour de ma beauté pour voir si elle n’a pas été abîmée pendant la nuit. Je vais la laisser là pour la journée et cela me stresse un peu. Bon pas trop de bobo, mais je note mentalement qu’il va falloir que je refixe la plaque d’immatriculation un des rivets est en train de lâcher. Pas le temps d’en voir plus, j’entends Eileen me klaxonner et je monte rapidement dans la voiture. Je lui fais la bise avant de me caler dans le fond du siège passager et d’attacher ma ceinture.

«Hello. Ça fait plaisir de bosser avec toi sur cette enquête.»

Nous voilà partie pour la banlieue londonienne, lieu inconnu pour moi qui suis une fille de la ville et déteste les grands espaces et les animaux qui peuplent ces contrées. Franchement qui apprécie les lieux peuplaient d’araignées, de guêpes et d’insectes en tout genre.
Voilà le panneau qui signale l’entrée de la ville où nous sommes attendus. Lorsqu’Eileen gare la voiture et arrête le moteur, je sors rapidement de la voiture pour m’étirer et me détendre les muscles. Je ne suis pas habitué aux voyages en voiture et j’ai toujours l’impression d’être emprisonné dans une boîte de conserve. J’explore les alentours pour bien mémoriser les lieux et pouvoir les décrire dans mon rapport.

Mes yeux s’arrêtent tout à coup sur une affiche agrafée sur un des poteaux électriques. J’éclate de rire et donne un coup de coude à Eileen pour attirer son attention. Je lui désigne l’affiche du doigt.

«T’y crois-toi ? Un concours de bouffe ? Tu crois qu’on peut y aller ? Après le boulot bien sûr.»





EXORDIUM.

Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 715
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Accompagnée
27th Mars 2020, 00:00
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Andarsan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La faim justifie les moyens ft. Rosario Gomez


Andarsan était de bonne humeur. Enfin, pas qu’un meurtre la mette en joie, loin de là. Cependant, iel avait passé une nuit agréable. Et reposante. Avec les temps qui courraient à Londres, c’était une denrée rare. Ce qui expliquait peut être que pour fuir de ces nuits mouvementées, Eileen avait dû fuir la ville. Il n’avait certes s’agit que d’une soirée, mais c’était suffisant pour la remettre sur pied. Et de bonne humeur.

S’étirant tel le chat, iel quitta l’étreinte de son petit papi d’amant pour rejoindre iel aussi sa douche. L’appel pour meurtre venait d’être reçu et si Iel devrait retourner à Londres, traverser la ville et continuer vers le lieu du crime, iel avait tout de même le temps pour une douche matinale. Le petit déjeuner lui, fut… rapide. Il se résuma en un verre de jus d’orange et une tranche de toast, qu’iel avait encore en bouche alors qu’iel finissait de s’habiller. A peine eut-iel le temps pour un au revoir tranquille avant de se mettre en route.

Celle-ci fut tout à fait tranquille, même si le trafic en ville n’était pas le meilleur. Quelqu’un d’autre qu’Eileen aurait surement usé de la sirène que possédait la voiture mais l’Inspectrice était bien trop respectueuses des règles pour en abuser. Iel prit donc son mal en patience avant de finalement rejoindre le quartier de Rosario.

Iel retrouva –sans surprise– en train d’ausculter son petit bébé mécanique. Il n’y avait pas à dire, la laborantine aimait les bécanes. Surtout la sienne. Qu’elle chouchoutait comme la prunelle de ses yeux. Toutefois, Eileen n’était pourtant pas du genre à juger. Après tout, iel était connue pour ses excentricités. Et puis, iel n’était pas de ce genre-là quoiqu’il arrive.

Une fois les ceintures bouclées, l’Inspectrice commença à rouler en direction du la ville de banlieu qui avait fait appel à elles.

▬ Hello ! Oui, c’est chouette ! répondit-iel simplement mais sincèrement, bien que ce soit des réponses qu’iel avait dû apprendre par cœur.

Iel ajouta même un signe de Girl Power qui était devenu presque un private joke entre elles, preuve qu’iel était vraiment heureuse de bosser avec elle se jour-là.

▬ Enfin, c’est chouette de travailler ensemble, pas le meurtre ! ajouta-t-iel finalement, légèrement en panique, au cas où on l’aurait mal interpréter.

Eileen était toujours comme ça mais il lui était arrivé tellement souvent de passer pour une insensible simplement pour s’être mal exprimée qu’iel préférait maintenant prévenir que guérir.

Quoiqu’il en fût cependant, leur destination fut bientôt atteinte. C’était une ville plutôt calme et boisée. En bref, ce qu’Eileen avait toujours connu étant enfant. A la différence près, qu’iel venait d’Ecosse. Et il n’y avait pas à dire, les paysages d’Ecosse dépotaient quand même vachement plus. Cela n’avait cependant pas d’importance ici. Elles étaient là pour le boulot, pas pour le panorama.

Absorbée dans l’observation du décor, Andarsan fut rappelée à la réalité par un coup de coude de sa partenaire du jour. Elle lui montrait une affiche un peu plus loin. Affiche qui annonçait un concours de nourriture pour le même jour. A croire que c’était le Destin.

▬ Il est à 16H, si on a fini avant, je n’y vois pas de soucis. répondit-iel en regardant sa montre qui indiquait déjà 10H. Après tout, même les flics doivent manger. Et si en plus je peux te mettre une pâté phénoménale en même temps, moi je dis pas non.

Car si Eileen suivait les règles à la lettre, iel n’était pas sans esprit de compétition. Non pas qu’iel était mauvaise perdante mais plutôt bonne gagnante. Surtout quand il s’agissait de bouffe. Iel avait l’habitude d’engouffrer des quantités astronomiques de nourritures quoi qu’il arrive alors si iel pouvaient s’amuser en peu dans le même temps, c’était tout bénef. Bref, une bonne journée s’annonçait ; si on exceptait bien sur le crime qui avait été commis dans la maison en face d’elles.

S’avançant vers le cordon et les équipes qui se trouvaient là, Eileen se présenta en sortant son badge avant de faire de même avec sa coéquipière du jour. On leur ouvrit ensuite la voie vers l’intérieur. Un homme d’âge mur avait été retrouvé mort chez lui. Son nom n’apparaissait dans aucuns dossiers mais ses nombreux tatouages laissaient à penser qu’il avait été de la Bratva. Il leur fallait donc déterminer si le meurtre en question avait un quelconque rapport avec la dite-mafia russe ou non. Bref, elles allaient avoir à récolter, mais avec un peu de chance, cela serait terminé avant 16h ?


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm definitely on the spectrum of

socially awkward.
Eileen Andarsan
Eileen Andarsan
PROTECT&SERVE
Messages : 517
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur de Police (S07)
Etat Civil : Célibataire
14th Avril 2020, 20:16
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LA FAIM JUSTIFIE LES MOYENS WHEN.
C’est toujours un plaisir de travailler avec Eileen, iel a la même vision du travail que moi. Iel croit en la justice et iel est droit dans ses bottes. On commence à bien se connaître et nous n’avons plus besoin de beaucoup nous parler lorsque nous travaillons ensemble. Chacune ayant confiance en l’autre nous ne nous marchons pas sur les pieds, nous nous complétons parfaitement. Nous passons l’une derrière l’autre le cordon posé par la police locale et nous nous présentons au chef de la police du village. On n’est pas là pour se faire des ennemies mais pour aider, mais à chaque fois que nous intervenons sur une scène de crime qui a été prise en charge au départ par la police locale, ils ont l’impression que nous remettons en question leurs compétences. Donc avant tout je cherche à créer un climat de confiance avec les techniciens locaux en laissant Eileen gérer les inspecteurs de son côté. Je me concentre sur les résultats que l’équipe sur place à trouver. Ils ont juste eu le temps de délimiter une zone autour du corps et vu le peu de personnes qui gravitent autour du corps, ils ont minimisé les risques de contaminations de la scène de crime.

Avant de m’approcher du corps, je m’habille à l’écart tout en observant la scène de loin. Eileen est concentrée sur son interlocuteur comme à chaque fois qu’iel travaille. J’ai remarqué que dans ces moments-là tout ce qui l’entoure disparait. Si iel a trouvé quelque chose qui peut me concerner, iel viendra m’en parler, en attendant je la laisse gérer son interrogatoire et je me mets au boulot de mon côté. Je prends des photos de la scène de crime de manière assez large, puis je me concentre sur les détails.

Cet homme a des tatouages visibles malgré ses vêtements. Eileen avait raison en arrivant, il s’agit bien d’un homme de la Bratva, actif ou à la retraite on ne peut pas le dire au premier abord. Je l’étudie de prés et cherche des indices qui pourraient nous aiguiller vers les raisons de son meurtre. Je collecte les cheveux, les empreintes autour et sur le corps. Je suis tellement concentrée que je ne vois pas le temps passer. Seul le grognement de mon ventre me ramène à la réalité. Heureusement, je venais de finir mes prélèvements ; Je fais signe à l’équipe du coroner qu’ils peuvent récupérer le corps pour moi le travail de terrain est terminé. Le reste de mon boulot va se passer au labo.

Je me déshabille tranquillement et remets mes habits de ville. Je m’installe un plus loin pour attendre Eileen qui termine ses interrogatoires. J’en profite pour sortir mon thermos et me servir un café bien mérité. Lorsqu’iel se rapproche de moi je consulte ma montre. On est bon, il est à peine 14h30, on va pouvoir débriffer avant de nous présenter au concours. Alors, ça a été concluant pour toi ?.» Je lui tends le thermos pour qu’elle se serve un café le cœur lui en dit. «Tu as vu ça on est des vrais pros Je vais pouvoir te mettre ta pâté au concours. » Oui il ne faut pas rêver quand même, on est associé sur les enquêtes, mais je ne vais tout de même pas la laisser gagner aussi facilement qu’iel peut l’espérer. J’ai une réputation à me faire ici.

EXORDIUM.

Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 715
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Accompagnée
25th Avril 2020, 18:27
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Andarsan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La faim justifie les moyens ft. Rosario Gomez

Une fois le cordon de sécurité passé et les présentations faites, chacune se mit au travail. Chacune dans son domaine, bien évidemment. Rosie rejoignit donc le corps alors qu’Eileen se renseignait auprès de ses collègues des forces de l’ordre. Elles n’étaient pas là pour les policer, encore moins pour leur voler leur affaire. Elles étaient là pour aider avant tout. Un renfort en somme, pas un remplacement. Et l’équipe de flics semblent plutôt rassurée quand Eileen appuie sur ce fait.

Les hommes en bleu la débriefèrent donc rapidement avant de la laisser prendre à son tour la déposition des... témoins. Ou plutôt non témoins. Des gens du voisinage qui n’avaient rien entendu, ni rien vu. Qui décrivaient la victime comme un gentil petit monsieur, parfois un peu bourru mais pas méchant. Un comble quand l’appartenance -même antérieure- à la Bratva fut confirmée. Mais après tout, les gens pouvaient changer, non? Ou du moins en donner l’impression.

Quoiqu’il en fût, l’absence de témoins auditifs de ce qui ressemblait fortement à une exécution par arme à feu laissait au moins imaginer un silencieux. Un tueur à gages, peut-être? Après tout, c’était bien le genre de la Bratva de se débarrasser de ses maillons les plus faibles. En avait-il été un?

S’habillant à l’écart comme l’avait fait sa collègue, des sur-chaussures à la magnifique charlotte, iel finit par la rejoindre. Elle et le corps. Surtout le corps, en réalité. Car si l’inspectrice n’était pas une scientifique, iel avait vu son lot d’homicides. Surtout lien de prêt ou de loin à la Bratva. Peut-être repérerait-iel quelque chose. Laissant Rosie faire ses prélèvements, Eileen se concentra davantage sur le visage de l’homme qui se trouvait là, une balle dans le front. La scène n’était pas belle à voir mais iel avait déjà vu bien pire. Et bien moins propre. Pas de quoi lui retirer l’appétit qui grandissait silencieusement en arrière-plan donc. Et puis avantage non négligeable, les traits de l’homme étaient encore reconnaissables. Suffisamment, en tous cas, pour tenter une comparaison avec la base de données à laquelle iel avait accès depuis son téléphone portable.

La recherche fut fastidieuse, et plutôt lente, mais Eileen finit par mettre le doigt sur l’identité du bonhomme. Emelyan Bykov. Un des sergents de Markov grand-père, ayant quitté le circuit à la mort de celui-ci. Cela faisait donc plus d’une année qu’il avait quitté les rangs de cette mafia; alors pourquoi l’assassiner maintenant? C’était pour le moins étrange. Surtout qu’il n’avait pas fait beaucoup pour cacher son identité ou prendre sa retraite loin d’une potentielle menace. Quoiqu’il en fût, il leur faudrait d’avantage d’éléments, surtout ceux des techniciens, pour avancer dans l’enquête. Eileen nota donc toutes ses observations avant d’en donner une copie à ses collègues en bleu. Pour l’heure, c’était tout ce qu’il pouvait faire.

Rejoignant Rosie après une dernière discussion avec les officiers sur place, iel la trouva en train de siroter son café. Un coup d’œil sur le cadran de sa montre lui apprit qu’il était à peine 14h30. Autant dire qu’elles aillaient pouvoir aller se goinfrer au concours de bouffe. Et Eileen lui mettre la pâté. Bien évidemment.

▬ On a un nom, des centaines de motifs du coup mais aucun témoin. J’espère que tu auras plus d’éléments avec tes analyses! répondit-iel en attrapant le Thermos. L’approchant de son nez, iel s’aperçut que c’était du café et lui rendit promptement. Nope, merci. Iel farfouilla dans son sac à dos récupéré dans la voiture pour en sortir un chocky avant de rire. On est des vraies pros c’est vrai, mais pour la raclée, rien n’est moins sûr! Je propose qu’on ouvre les paris. Qu’est-ce que tu dirais de "celle qui perd invite l'autre au restaurant de Grodon Ramsay"? ajouta-iel, riant aux éclats tout en se dirigeant enfin vers l’intérieur du véhicule. Allez en voiture Simone! Euh... Rosie! En voiture Rosie!

Entrant dans le GPS l’adresse qui était inscrite sur les affiches, Eileen les conduisit rapidement au concours. Les inscriptions ne prirent que peu de temps et quelques livres. Il leur restait donc une heure pour se préparer mentalement à engloutir le maximum de bagels. Ça allait être fun !



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I'm definitely on the spectrum of

socially awkward.
Eileen Andarsan
Eileen Andarsan
PROTECT&SERVE
Messages : 517
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur de Police (S07)
Etat Civil : Célibataire
8th Juillet 2020, 12:39
Revenir en haut Aller en bas
Rosario Gomez

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LA FAIM JUSTIFIE LES MOYENS WHEN.
Je n’ai pas longtemps à attendre avant qu’Eillen ne finisse ses constations et me rejoigne. Comme a son habitudes iel prend son temps pour se rhabiller, professionnel jusqu’au bout des ongles, iel s’arrange toujours pour ne pas polluer les scènes de crime. Certains de ses collègues devraient prendre exemple ou retourner à l’école de police, une remise à niveau ne serait pas du luxe pour certains. Mon café ne semble pas lui vendre du rêve. « Quoi ? Tu aussi tu es accroc a l’eau chaude parfumé que boivent tous les anglais ?» Je ne peux pas m’empêcher d’être moqueuse, mais je sais qu’iel ne le prendra pas mal car elle connait mon amour immodéré du café. Je ne comprends toujours pas que l’on puisse se passer de ce nectar exquis. Tant pis il y en aura plus pour moi.

« J’ai recueilli pas mal de petits indices autour de lui et dans la pièce. Je ne peux rien te promettre pour l’instant mais j’ai matière à recherche. Il va falloir que je fasse un gros tri car je pense que beaucoup des empreintes que j’ai recueillies appartiennent aux propriétaires de la maison. J’ai demandé aux flics locaux de me faire parvenir les empreintes des propriétaires.» Je prends un temps de réflexion en prenant une gorgée de café, j’aime être précise dans le cadre de mon travail et ne pas donner de faux espoirs. « Hum… Je pense avoir mes premiers résultats demain matin mais si tu veux des choses vraiment concrètes, laisses moi au moins 24h. »

Je me repousse de l’arbre sur lequel je m’étais adossé, époussette mon pantalon, des branchages, feuilles mortes et autres bestioles qui auraient pu m’approcher. Un frisson me traverse le corps rien qu’en y pensant. Beurk, quelle idée de vivre à la campagne. « Un pari vraiment ? Tu n’as pas peur de perdre à ce que je vois. » Je sais très bien qu’on est de force équivalente, mais le psychologique peut faire la différence, je ne baisse jamais les bras. « J’ai toujours rêvé de gouter les plats de Gordon Ramsay.» Je lève ma main droite pour un check « Pari tenu. Je m’en lèche les babines d’avance. »

Me voilà dans sa voiture, ceinture bien attachée en direction du concours. Nos inscriptions ne furent qu’une formalité, nous allions pouvoir commencer par évaluer nos concurrents avec le début du concours. Je connaissais déjà le niveau et la technique d’Eillen, je me concentrais donc sur les autres inscrits. Nous étions 8 au total, parmi les 6 autres candidats restants, je me focalise sur une femme qui semblait être à l’aise au milieu de tout le monde et dont la tête me dit quelque chose. Je suis sûr qu’on l’avait déjà vu. Je donne un léger coup de coude à Eillen pour avoir son attention. « Dis ! on l'a déjà vu elle, non ? Sur un de nos derniers concours ? Je suis sûr de la connaître. » Le monde des concours est petit cela ne serait pas étonnant qu’on la connaisse. Mais si on là déjà vu concourir on pourra avoir une idée de son niveau.


EXORDIUM.

Rosario Gomez
Rosario Gomez
PROTECT&SERVE
Messages : 715
Date d'inscription : 10/02/2020
Localisation : Londres
Profession : Technicienne de Laboratoire
Etat Civil : Accompagnée
6th Août 2020, 16:31
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: