AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, jusqu’à 64%
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[CLOS] Hand of Fate - Zac & Lowri
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lowri Conway
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Hand of Fate -


Pousse-toi. Mais pousse-toi allez!

Je grogne alors que Pirate, mon chat borgne est en train d'envahir mon lit, le proclamant comme terre conquise maintenant que le réveil a sonné. Sale bête. Et puis j'abdique. Après tout, si je continue je risque d'ouvrir la boutique en retard et Amy ne va pas apprécier... Elle est beaucoup plus pointilleuse que moi sur les horaires... Je repousse les couvertures, allume la bouilloire en passant et m'habille rapidement avant d'attraper le journal et le parcourir, ma tasse d'Earl Grey en train de me réchauffer les doigts. Je fais le tour des nouvelles du reste du monde, derrière cette lourde barrière de fer imposée par le Brexit qui me rappelle bien trop le fameux mur de Berlin qu'on a étudié en cours d'histoire quand j'étais gamine... Même si à part l'alcool interdit et quelques denrées étrangères "rares" qu'on sait toujours se trouver si on sait à qui demander et si on y met le prix, la vie est quand même moins dure qu'à Berlin Est, tenue sous le bloc communiste... Politique, scandales, faits divers... je grignote un scone tartiné de Golden Syrup quand un miaulement plaintif me fait sursauter. Mon pauvre animal est en train de mourir de faim parce qu'il n'a pas mangé depuis... qu'il a terminé sa gamelle à savoir quelques heures. Reposant ma tasse je me lève et vais faire mon devoir de maître attentif avant de retourner sur ma chaise, et au moment où je soulève le récipient de porcelaine, je me rends compte que la tasse a laissé une marque sur les grandes feuilles de papier grisâtre et je fronce les sourcils. Depuis toute petite, ma grand mère m'a toujours dit de faire attention aux signes, aux petites choses que la plupart des gens ignorent. Cette impulsion qui te dira d'aller à gauche plutôt qu'à droite, de descendre un arrêt plus tôt du bus ou du métro, de te fier à quelqu'un ou pas... parce que pour elle ce sont les façons dont les esprits communiquent avec nous, même si nous ne sommes pas mediums. Ignorer leurs appels risquerait de les fâcher, car c'est comme refuser de répondre aux textos de quelqu'un, ou ne pas ouvrir alors que quelqu'un toque à la porte. Extrêmement mal élevé. Et si on les ignore trop de fois, ils s'en vont, et vont offrir leurs services à des personnes plus "disposées". Et depuis que j'ai appris, grâce à elle, j'ai appris à en prendre conscience, j'ai affûté mon don... mais je suis aussi passée plusieurs fois pour une foldingue aux yeux de certaines personnes "normales" à vouloir choisir un chemin plus long, ne pas monter dans ce taxi-là, prendre quelques secondes pour observer la forme des feuilles de thé au fond de ma tasse et autres... Et là, le cercle entoure le prénom d'une petite fille qui a été enlevée la nuit précédente et dont les policiers sont encore sans nouvelles. Pauvre petite...

Et de par mon... "don" je sens que c'est un signe et que je dois porter attention à cette affaire... à cette petite. Je hoche doucement la tête et me lève.

Très bien, je vous écoute...

Je vais fouiller dans mon sac et sortir le sac de tissu en soie chinoise contenant mes lettres de Scrabble. Mon outil. Je pose le sac sur la table, me rassieds et ferme les yeux.

Est-ce que vous voulez que je m'occupe de cette affaire?

Je plonge la main dans le sac et je sens l'air se charger d'électricité statique, comme avant un orage. Mes doigts se referment et ressortent, sans jamais essayer de compter un nombre précis de lettres, sans jamais croire qu'il y en aura trop ou pas assez. Il y aura le bon nombre pour me donner l'information qu'il faut. J'ouvre la paume. Trois lettre. "U, I et O". Le message est clair.

Très bien. Vous voulez que j'intervienne dans cette affaire et que j'aide la petite. Où est-elle?

Un frisson me parcourt... signe que c'est important. Je déglutis et pioche à nouveau. Ma main, comme une griffe de machine de foire se referme au hasard sur des lettres, que je tire. Puis les étale devant moi.

Egoûts.

Ok ça devient sérieux. Il faut que je fasse quelque chose. Je jette un oeil à l'horloge. Je vais ouvrir à la bourre. Tant pis. J'avale ma tasse cul sec, glisse mes lettres dans mon sac à dos et enfile mon blouson en cuir, mon scone entre les dents. Je claque la porte et descends au garage souterrain où je retrouve mon fier destrier et me faufile dans le trafic avant d'arriver devant Scotland Yard. Je me gare sur le trottoir et pousse la porte après qu'on m'ait fouillé mon sac. Ce bâtiment m'intimide vraiment... Mais je n'ai pas le choix. Je m'approche du guichet et demande à parler à l'enquêteur en charge de la disparition de Maddie Calloway. On m'indique un étage et un bureau et je tente de me retrouver, mon casque de moto au bras, faisant tellement tache avec mon blouson en cuir et mon tshirt Thin Lizzy... Je toque à la porte et une fois qu'on m'invite à entrer je me glisse à l'intérieur.

Bonjour je m'appelle Lowri Conway... Je sais que ce que je vais vous dire est dingue mais je suis medium. Alors oui je sais qu'on doit vous faire le coup dix fois par jour et vous demander de l'argent mais c'est pas mon cas. J'ai juste... j'ai peut-être des informations sur l'endroit où se trouve une petite fille du nom de Maddie... Maddie Calloway qui a été enlevée... Et je... je me dis que ce qui est important c'est surtout de la retrouver... donc si vous voulez je peux... essayer de vous aider.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lowri & Zac
A la poursuite de la gamine perdue
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lowri Conway
Lowri Conway
LONDON PEOPLE
Messages : 146
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Medium, tient une boutique ésotérique
Etat Civil : Célibataire
6th Avril 2020, 20:28
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hand of Fate
Lowri & Zac

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il m’a demandé de passer le chercher en voiture. Je trouve en soit que c’est un progrès. A une autre époque, il aurait pris sa moto, blessé ou pas, pour aller au QG sans demander son reste. Là au moins je peux vérifier moi-même qu’il ne va pas s’épuiser pour rien. Il a signé la décharge pour sortir au plus vite.
Maintenant, c’est la période de rétablissement. On sait tous combien ça va être long… et pénible à gérer.


Sanders remet les pieds à Yard de bon matin. Parce que de bon matin, il y a moins de monde dans la boutique. Donc moins de monde susceptible de notifier sa présence en ce lieu. L’opération de sauvetage de Lemoine lui a laissé un bon gros souvenir. La blessure par balle est sérieuse. Il devrait être dans un lit à dormir. Il devrait être entrain de se reposer dans un endroit paisible. Laisser le corps faire son travail de guérison.
Au lieu de cela, Junior est obsédé par l’idée de récupérer quelque-chose dans le bureau. Cela fait deux jours que l’envie le tâne. Plutôt que de tourner en rond. Plutôt que de sentir la folie douce s'insinuer dans l’esprit, il a réagit.

Ici, on le croit simplement en congé de récupération. Toute la Strike a été mise au repos forcé. Jean-Baptiste en congé pour une durée indéterminée encore. Il vient de reprendre ses quartiers sur Mojo. Junior n’ait pas encore allé le voir. Il veut attendre d’avoir passé les 15 jours de sevrage avant. Un peu comme un défi personnel. Une façon de se montrer à lui-même qu’il est capable d’arrêter.
Oui, rompre avec le cercle vicieux et ce une bonne fois pour toute.

-“Ouais. Vous êtes la nana de la boutique ésotérique. Je vous reconnais. Salut. “ L’homme sort de derrière le bar de la pièce. Il laisse la bière sur le bar au passage pour se montrer en son entier. Il a des yeux gris-bleus perçants. Il scrute les cheveux neige et le visage d’ange.
Il porte le blouson au prêt du corps, un jeans en bout de course. Une gueule cassée par le service au pays et les mauvais choix de vie.

-“Les personnes disparues c’est de l’autre côté du couloir. “ Scotland Yard est un labyrinthe de béton et de vieilles briques. Même les anciens arrivent à se perdre ici. Aussi Junior n’est pas surpris que la demoiselle se soit égarée en chemin. Il s’avance, lent, silencieux.
Parce qu’une part de son esprit est déjà attiré par le mystère qu’on vient de mettre sous son nez.

Calloway vous avez dit. “ Sanders vient de dévier de la route toute tracée vers la porte. Il braque pour aller sur la droite. Il agite la souris sur le tapis. Par chance l’ordinateur de Byrd est allumé. L’homme tire vers lui le fauteuil à roulettes déglingué. Il s’assoit et active une section générique pour ouvrir le logiciel interne. “Venez là. Prenez une chaise. Ca risque d’être un peu long. Le réseau est pourri ici. “ Le dos voûté devant la machine, le flic pianote sur le clavier pour entrer le nom de la petit fille. Il n’a pas encore entendu parler de cette affaire. Mais, en général les gars remplissent les dossiers numériques dans les 10h00.

Et alors, ils vous ont dit quoi vos osselets ? “ La demande est dénuée de sarcasme. Sanders a grandi dans la campagne indienne. L’un de ses voisins de disait sorcier. Il a vu et il a entendu des choses que les anglais ne pourraient pas comprendre.
Donc, non, il ne ferme pas la porte à la magie. C’est une piste, comme une autre, jusqu’à preuve du contraire.






" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
7th Avril 2020, 15:41
Revenir en haut Aller en bas
Lowri Conway
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Hand of Fate -



A force que les lettres me disent d'aller quelque part, ou d'intervenir pour une chose ou une autre, j'ai essuyé toutes sortes de comportements face à la révélation de mon don. Déjà un beau chapelet de jurons divers et variés, des moqueries, de l'incrédulité, et plus rarement... le fait qu'on me croie. Pourtant les lettres ne se trompent pas et n'ont jamais menti... C'est juste que pour la plupart des gens qui m'entourent, le genre de choses que je fais est tout bonnement inacceptable. Que la magie, le surnaturel et les esprits puissent en fait exister dans le monde où ils ont grandi et dans lequel on leur a toujours répété que tout était rationnel et tout avait une explication. Il y a ceux qui sont fascinés mais qui veulent comprendre et avoir une explication logique, comme lorsqu'on va voir un spectacle de magie et qu'on aime à se faire tromper. Qu'on s'amuse de savoir qu'il y a un truc et qu'on refuse de savoir lequel pour laisser planer le mystère même si on élabore des théories. Il y en a qui n'arrivent pas à accepter quelque chose qui sort du carcan de leurs certitudes, tentant de chercher l'astuce, m'accusant de menteuse, de coupable aussi, ou d'avoir obtenu certaines informations illégalement alors que j'avais juste posé la question à celles qui étaient les mieux placées pour le faire : les lettres.

Et à force aussi, je me suis fait un petit laïus que je sers d'entrée, histoire de couper l'herbe sous le pied de mon interlocuteur et éviter les sempiternelles questions... En général s'en suit un blanc, et après... c'est variable. Je suis déjà venue quelques fois ici, reçue à chaque fois par quelqu'un d'autre en fonction de l'affaire, et peu m'ont crue, même quand je leur ai donné des informations cruciales... Espérons que ça se passera mieux avec celui-ci. Quand on me dit d'entrée, je débite ma tirade, et c'est seulement une fois que j'ai fini que je prends le temps de détailler le type que j'ai en face de moi. Et surtout le fait que ça ne semble pas être un bureau... Le policier... ne ressemble pas vraiment à un policier, plutôt à une rock star en plein sabordage, avec une belle gueule mais les joues creusées mangées d'une barbe de quelques jours. Une chose est sûre, il n'a pas l'air en bon état. Plusieurs impressions, brouillonnes, commencent à affluer et je veux leur prêter l'oreille avant de sursauter légèrement, et hausser un sourcil lorsqu'il dit... qu'il me connaît.

Oh... c'est rare qu'on me connaisse... ça fait bizarre... Mais ça me donne l'impression d'être connue. C'est pas désagréable!

D'un geste nerveux je glisse une mèche de cheveux derrière mon oreille tout en croisant mes bras sur ma poitrine, balayant la pièce autour de moi. C'est étrange... je ne suis pas le genre de fille célèbre et je ne suis de loin pas la seule à avoir une boutique ésotérique à Londres alors.. d'où me connait-il? Je serais bien curieuse de le savoir... mais pour l'instant il y a d'autres chats à fouetter. Je finis par hocher la tête quand il m'annonce que je me suis plantée. Je regarde à nouveau autour de moi.

Merde, je suis désolée... Les explications de la dame de l'accueil étaient un peu compliquées... Je vous embête pas plus longtemps alors...

Je tourne les talons, sentant déjà la douleur émaner de lui - il a mal, et il mène une lutte invisible... contre toi? Je ne sais pas... mais il lutte. Il lutte beaucoup trop et chaque instant de sa vie, au point d'avoir presque oublié ce que c'était que le repos... La main sur la poignée de la porte, je réfléchis à quoi lui dire pour l'aider, lorsqu'il répète le nom de cette gamine, me faisant me figer et lentement me retourner vers lui, abandonnant la poignée et l'idée de partir. Tout du moins pour l'instant.

Oui c'est ça... Maddie Calloway... Elle aurait disparue depuis hier...

Je me détends un peu en voyant qu'il prend la nouvelle... plutôt bien et je le regarde passer près de moi avant de s'installer devant un pc sûrement post Brexit, bataillant avec la machine, et me glissant rapidement de m'asseoir. J'obéis, tirant une chaise et m'asseyant du bout des fesses après avoir ôté mon blouson que je suspends sur le dossier, et mon sac à dos que je pose sur mes genoux.

Pas... pas de soucis. C'est déjà gentil de ne pas me mettre à la porte en me traitant de sorcière...

J'ai un sourire timide alors que je me penche un peu pour voir ce qu'il y a sur cet écran d'un autre âge. Et j'ai un léger rire en entendant sa question à propos des osselets. J'avoue que celle-là, on ne me l'avait jamais faite.

D'emblée les gens pensent qu'on lit l'avenir avec des cartes. Rarement des osselets. Et je suis un peu plus moderne que ça... même si ça va vous paraître ridicule mais je... ce qui marche pour moi ce sont des lettres de scrabble. Enfin bon, pour faire simple... ce matin j'ai eu une sorte d'intuition et j'ai interrogé mes lettres... Elles m'ont dit de venir vous voir et vous dire que la petite est dans les égoûts. C'est tout ce que je sais pour l'instant, parce que je n'ai pas creusé plus loin. Mais si vous voulez que j'essaie d'avoir plus de précisions... Je me doute bien que les égoûts sont une zone vaste... donc je peux... poser d'autres questions.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lowri & Zac
A la poursuite de la gamine perdue
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lowri Conway
Lowri Conway
LONDON PEOPLE
Messages : 146
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Medium, tient une boutique ésotérique
Etat Civil : Célibataire
7th Avril 2020, 18:45
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hand of Fate
Lowri & Zac

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Junior scrute son interlocutrice. Les méninges turbinent aussi vite qu’ils en sont capables. Il recherche dans les méandres de sa mémoire le nom du commerce dans lequel il l’a rencontré. Il a la mémoire sensorielle un peu plus efficace, les odeurs de santal, les arômes des bâtons d’encens.

-“ Je venu deux trois fois ouais. Souvent pour des attrapes-rêves. On dort pas bien dans la famille. “ La famille, dans la bouche de cet homme incluent une définition beaucoup plus large que le modèle nucléotide. Il pense à cette meute avec laquelle il a signé un pacte de sang en entrant dans la division de la Strike.

Je me souviens qu’on est venu ensemble une fois à la boutique. Je voulais un pendule depuis quelques temps. J’avais déjà fait quelques boutiques. Mais ça n’avait rien donné. Zac m’a parlé de toi et de l’impression qu’il avait eu. C’est grâce à ça que j’ai pu enfin trouver mon bonheur.
Je n’y ai pas retouché depuis ma séquestration. Quelque-chose m’en empêche. Peut-être les mauvaises ondes qui tournent encore autour de moi.


-“ Médium plutôt. Pas sorcière. Enfin on peut aussi dire que le médium fait partie de la famille des sorciers. Ça dépend des cultures. “ La palabre est gentille. Zac ne cherche pas à ouvrir un débat conflictuel.
Il parle spontanément d’un thème qu’il connaît. Il y a peu de personne qui sont disposées à considérer l’existence de l’Outre-monde. Mais chez les Sanders c’est tout un monde. Ils coexistent avec depuis des générations.

-“ C’est pas con l’idée du Scrabble. On a toutes les lettres. C’est moins le bordel pour interpréter le message. “ Il enfonce la touche enter. Une fiche indicative s’affiche sur l’écran. On y voit une photo de la gamine. Les informations sont limitées. On indique seulement l’heure supposée de la disparition, un quartier, les vêtements portés ce jour-là.
Junior émet un grognement dubitatif.

-“ Ils ont dût commencer le porte à porte ce matin. A mon avis faudra attendre demain pour avoir la retranscription. “ La main active la souris d’ordinateur pour scroller avec vélocité. La fiche s’étire. Sanders ne freine pas avant d’être arrivé en bas de page.

Là dans un encart apparaît le nom de l’agent de police qui s’est vu refilé le dossier. Il a un autre onomatopé animal tout en notant mentalement de nom de son confrère dans un coin de sa tête.
Ensuite, la page bouge de nouveau sous son impulsion de poignet. Zac roule des épaules pour faire relâcher la pression sur le haut de ses épaules. Il sent sur sa langue l’envie de la drogue. Parfois, ce manque peut lui faire basculer son esprit. Il braque donc sa concentration sur le visage de la petite Maddy.

-“ Ils disent qu’elle a disparu dans ce quartier là. “ Lui dit-il en affichant une map de la banlieue ouest de Londres. Il ouvre une autre page du logiciel pour rechercher une carte des égouts de la ville. Grâce à une rapide commande les deux maps se superposent l’une sur l’autre. C’est un peu trop brouillon et surchargé. Mais les lignes directrices apparaissent. Junior analyse ce qu’il voit. Il recherche un indice. “Vous pouvez leur demander dans quel direction il faut chercher ? … Ca peut aider.

Le siège roule en arrière. Zac circule jusqu’à son bureau personnel un peu plus loin. Il ouvre un tiroir et il en sort un paquet de bonbons. Une sous marque qui imite les Berthie Crochus les préférés de Matthews. Le sucre est un carburant indispensable pour tenir, si ce n’est debout, au moins le choc.






" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
8th Avril 2020, 22:42
Revenir en haut Aller en bas
Lowri Conway
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Hand of Fate -


Maintenant que je suis près de lui, et que son visage est un peu moins loin, il me semble reconnaître ses traits. Je ne suis pas la fille la plus physionomiste du monde mais là je le reconnais. J'aurais été incapable de savoir ce qu'il avait acheté, ou quand il était venu mais oui, sa tête me disait maintenant quelque chose... Par contre, la vache... il avait l'air d'avoir perdu beaucoup de poids depuis la dernière fois que je l'avais vu, au point qu'il en était presque méconnaissable. Honnêtement, s'il ne m'avait pas clairement dit qu'il me connaissait, tout du moins un peu, j'aurais été infoutue de le resituer... Et une bouffée de sensations m'envahit... confuses : il souffre... il est fatigué... il lutte aussi... durement. Contre quoi? Je n'en sais rien... mes impressions et mes sensations ne viennent pas sur commande... Je pourrais interroger les lettres mais... ça serait insultant pour un sujet qui n'est ni important ni nécessaire. Et privé aussi. Je hoche la tête quand m'explique pourquoi il était déjà venu dans mon antre et je réponds d'une voix douce alors qu'il bataille avec son ordinateur.

Je vois... Si vous voulez j'ai pas que des attrape-rêves... J'ai aussi des tisanes et des bougies avec un mélange d'huiles essentielles... Enfin des trucs bizarres mais qui marchent, en général. Hésitez pas à repasser...

Et si j'étais assez angoissée et tendue en arrivant, me préparant à affronter le pire, c'est à dire me faire traiter de tous les noms mais aussi batailler pour qu'on m'écoute, parce que la vie d'une gamine est en jeu, son attitude hyper détendue et surtout... normale, me met à l'aise. Oui, c'est vraiment ça, il agit comme si tout ça, mon don et ce que je lui raconte sont tout à fait normaux et c'est aussi agréable qu'inattendu. J'ai un léger rire en hochant la tête à sa remarque sur les sorcières et les mediums.

Clairement oui... Mais comme souvent, les gens ont peur de ce qu'ils ne comprennent pas... Et bien qu'on soit en 2024, il y a encore plein de trucs que la science ne peut pas expliquer... Et qui sont donc mauvais... ou surtout effrayants. Si un jour la science arrive à expliquer notre don... je vous garantis que ça tombera dans le champ de la banalité... Même que certains chercheront un moyen de l'avoir aussi... juste pour être spécial. Enfin bref on s'en fout un peu... c'est pas important.

Et là où il me surprend vraiment c'est quand je lui parle de mes lettres de Scrabble. Je crois que c'est la première fois qu'on réagit comme ça quand j'explique comment j'arrive à voir l'avenir, et je finis de m'apaiser, certaine maintenant qu'il ne me voit pas comme une ennemie, une illuminée ou autres.

Vous êtes vraiment à l'aise avec ça, c'est presque impressionnant... J'avoue qu'au moins c'est clair comparé à un pendule, une ouija ou encore un jeu de tarot mais... en tout cas dans ma famille... On choisit pas son "instrument" mais c'est l'instrument qui nous choisit. Ma grand mère utilise un pendule, mon arrière-grand mère, à ce qu'on m'a dit, utilisait un vieux jeu de runes celtiques... Faut croire que la voyance sait aussi vivre avec son temps!

Je fais des guillemets avec mes doigts pendant que je parle avant de me taire, et me concentrer sur le vieil écran, balayant les informations au fur et à mesure qu'elles apparaissent. A savoir pas grand chose. Je sursaute juste un peu et lui jette un regard quand il voit quelque chose qui n'a pas l'air de lui plaire, avant de recommencer à lire, plongé dans les rares infos que la police semble avoir sur cette histoire sordide. Je me penche un peu plus quand une carte apparaît, fronçant les sourcils.

Je... peut-être... Encore une fois j'ai vraiment pas creusé l'histoire... Je suis venue le plus vite possible... et je peux répondre à vos questions ici...

Sa demande me fait sourire par sa politesse nonchalante, comme si c'était banal, et parce qu'encore une fois, tout ça a l'air tellement normal pour lui. Je hoche la tête et le suis du regard, l'observant sortir des bonbons pendant que je plonge la main dans mon sac à dos.

Ne mangez pas le prochain. Il a un goût que vous n'aimerez pas.

Je pose le sac sur la table, ferme les yeux et y plonge la main, comme toujours, sans compter ni faire attention. Plonger, saisir et remonter. Quand je rouvre les yeux, je vois que les lumières de la pièce et de l'écran clignotent encore un peu avant de se calmer, et je dépose les lettres sur la table devant moi. Elles sont dans le désordre, et je relève le nez vers lui.

Là on doit jouer à l'anagramme... Avec ces lettres en vrac, quelles sont les stations de métro qui pourraient coller?

Et je m'approche encore de l'écran, comparant le nom des stations à celles que j'ai devant moi. C'est plus simple de partir des stations de métro à Londres comme point de repère. Il y en a partout et elles sont déjà souterraines... ça facilitera le travail. Alors du bout des doigts je commence à faire glisser les lettres et à reconstituer un mot qui a du sens.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lowri & Zac
A la poursuite de la gamine perdue
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lowri Conway
Lowri Conway
LONDON PEOPLE
Messages : 146
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Medium, tient une boutique ésotérique
Etat Civil : Célibataire
9th Avril 2020, 11:43
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hand of Fate
Lowri & Zac

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le policier valide l’invitation de la médium d’un rapide hochement du chef. Il est déjà passé à l’étape suivante. Il veut avant tout en savoir plus sur la disparition qu’on ait venu lui mettre sous le nez. Sans doute évoquera-t-il cette rencontre hasardeuse à Izaline.

Puis, la diatribe à propos de la peur de l’inconnu attire un regard. Zac scrute le visage de son interlocutrice. Autour d’elle, il voit ses amis indiens. Il comprend très bien le malaise qu’elle expose. Parce qu’elle lui paraît honnête et même sincère, il s’ouvre. Ne serait-ce que pour la rassurer.
Toute personne extraordinaire a besoin d’être rassurée.

-“ Hum. Ouais. Une histoire vieille comme le monde. Vous seriez en Orient ce ne serait pas pareil. Ca dépend aussi de la culture dans laquelle on se trouve. Vous êtes en avance sur nous. Vous bilez pas trop pour les idiots. Concentrez-vous sur ce qui vous rend unique.

Un encouragement, ou un sermon ?
Le ton rugueux de Sanders peut paraître autoritaire. Il parle à cette femme comme il parle à son fils. Matthews Sanders sept ans, diagnostiqué comme un enfant avec du haut potentiel. Autrement dit un garçon qui ne voit pas les choses de la même façon que les autres.

-“ Il y avait un sorcier dans mon village d’enfance. Il faisait de la divination. Un peu. “ Les yeux de Zac fixe alors un point invisible, loin dans le dos de la jeune femme. Il pense rarement à son pays natal. Il n’y a guère que ses parents, résidants encore là-bas, pour lui rappeler ses racines exotiques. “ Mais son truc à lui c’est exorcisme. “ Le diable a attiré les parents des jumeaux sur cette terre lointaine, aride et magnifique à la fois.

C’est en partageant son histoire, que Sanders se rend compte, qu’il n’a pas pris des nouvelles depuis un moment. Le comte ne lui a pas parlé des anciens du village non plus pendant leur dernière conversation téléphonique qui remonte au moins précédant.

-“Pas de souci. Dans ce genre d’affaire vaut mieux pas perdre de temps. Une gamine de cet âge… C’est dans les premières 24h00 que tout se joue. “ Une façon synthétique d’exposer la cruauté de l’être humain.
A force de connaître les statistiques, de les voir se réaliser sur le terrain, un agent prend de la distance. Cela fait penser aux médecins, qui pour exercer leur savoir-faire, finissent par couper tous liens empathiques avec leurs patients. Enfin, ce n’est jamais parfait. Junior en a vécu la très douloureuse expérience.
Le conseil donné suspend l’action de Sanders. Les arcades sourcilières de courbes. Pendant un instant il a l’air d’un chien-loup. Un animal sauvage qui cherche à intégrer le monde domestiqué. Il laisse alors de côté le paquet de bonbons. Ce sera pour plus tard.

Intrigué par le modus operandi de la jeune femme, il regarde. Rapidement, une chair de poule vient recouvrir ses bras et sa nuque. Il ressent dans le creux de son ventre une sensation qu’il avait oublié. C’est un feu de camp qui se ranime. Une chaleur très différente que celle que déclenche l’adrénaline ou la drogue.

-“Fûté ouais. “ Lâche le flic. Il fait une traction des pieds pour venir plus près. Il scrute le pêle-mêle des pièces du jeu. Il songe que l’aide d’Izaline n’aurait pas été superflue. Elle qui a passé beaucoup de temps à circuler par le métro. Maintenant, elle ne le fait plus. La peur de croiser des personnes mal intentionnées la bétonne au sanctuaire dans lequel elle se cache. “ Lin… Da…. “ Zac tente de visualiser mentalement la zone supposée de l’enlèvement.
Le pied gauche frappe alors le sol en cadence. Il fouille l’espace de Rylee pour prendre une feuille de brouillons et un crayon. Il ne dessine pas comme Izaline. Mais faire des traits l’aide à focaliser son esprit.






" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
11th Avril 2020, 10:37
Revenir en haut Aller en bas
Lowri Conway
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Hand of Fate -


Pour moi qui m'étais attendue encore une fois à une volée de bois vert, à des moqueries ou des insultes, cette discussion prend un tournant totalement inattendu mais franchement pas désagréable comparé aux réactions habituelles de gens quand j'essaie de leur expliquer pourquoi je suis là et ce que je viens faire... Il semblerait que je sois tombée sur un des rares qui soit assez ouvert d'esprit, et qui ne me considère pas comme une folle ou une arnaqueuse... Si seulement il pouvait y en avoir plus comme lui, ça rendrait mon quotidien clairement plus simple mais bon... on se contente de ce qu'on a, à savoir quelqu'un de gentil, pour une fois... Je m'installe près de lui, et hausse un sourcil lorsqu'il me parle de l'Orient, avant de sentir mes joues rougir sous son compliment. Eh beh... si c'est pour entendre des trucs comme ça, je veux bien venir faire des prédictions tous les jours...

J'entends rarement parler des médiums de façon aussi positive et j'avoue que c'est agréable... mais vous parlez d'Orient... vous y êtes déjà allé?

Ca semble être le cas, car il m'en dit plus, un tout petit peu plus, assez pour que je comprenne mieux sa réaction aussi... détendue. Il agit comme ceux qui savent, ou au moins ceux qui en ont l'habitude... au contraire des tarés enthousiastes qui me bombardent de questions et veulent que je leur fasse une démonstration là tout de suite. Je penche légèrement la tête sur le côté pendant qu'il bataille avec l'ordinateur, puis son regard se fait vague, comme s'il apercevait un fantôme, un spectre d'un Noël passé, comme dans le conte de Dickens... comme si en parler le ramenait là-bas, dans cet Orient dont il ne me dit pas beaucoup plus... juste assez pour comprendre que le domaine du surnaturel a fait partie de son quotidien pendant un temps...

Ca a dû être magique de pouvoir grandir dans une contrée comme ça... Je n'ai quitté la Grande Bretagne que quelques rares fois... pour des voyages en Europe avec mes parents où avec l'école... mais ensuite avec le Brexit c'est devenu beaucoup plus compliqué... Je galère déjà à aller voir ma grand mère en Ecosse avec toute la paperasserie à remplir alors... voyager plus loin... Je vous envie d'avoir pu connaître ça...

Me tassant un peu plus sur le fauteuil je frissonne lorsqu'il parle d'exorcisme et déglutis. Autant je sais que les esprits existent, j'en suis la preuve incarnée, autant je n'ai jamais eu peur d'eux ou les ai vus comme une menace. Disons que pour moi les esprits ne sont pas des trucs qu'on trouve dans la Bible, comme des démons, qu'on doit combattre à tout prix, et en quoi je ne crois pas... Mais après tout tant qu'on n'a pas eu la preuve de quelque chose, on ne peut pas savoir que c'est vrai... et c'est tout un pan que j'ignore... même si ma grand mère m'a toujours répété que les anges et les démons étaient des inventions pour que les catholiques se tiennent tranquilles.

Et vous avez déjà assisté à un exorcisme? Vous y croyez?

Pourtant la réalité nous rattrape bien vite et maintenant que son ordi daigne fonctionner et nous donner les informations nécessaires on revient à l'objet de ma visite, à l'objet de mes "visites" à savoir la pauvre petite. Et maintenant qu'il m'y encourage je ferme les yeux et pioche les lettres qui viennent s'étaler sur la table, portant avec elles tout une vague de mystère à éclaircir, nous laissant faire l'autre moitié du travail. Il faut bien que la médium ait un rôle, sinon je ne vaudrais pas mieux que la fille qui tire les boules de loto en robe beaucoup trop moulante et aux talons beaucoup trop hauts. Je vaux mieux que ça. Une fois que j'ai rouvert les yeux, je fronce les sourcils, mon regard faisant des allers et retours entre l'écran où s'affiche un plan du métro de Londres et les lettres devant moi, guettant les possibilités. Tel un chevalier blanc mais mal rasé il saisit sa fière feuille de papier et de son grand stylo, se mettant à noircir la page devant lui.

Les lettres défilent, tout en écoutant aussi les murmures qui s'échappent de ses lèvres, tentant d'assembler les lettres, les changeant de place... Et d'un coup, j'entends "Linda..."... aucune station de métro n'a un prénom de femme. La petite s'appelle Maddie... ou alors il aurait aussi un don de double vue? Je réfléchis à tout ça quand, en pointant le bout du doigt le long d'une des lignes, pour vérifier le nom de tous les arrêts qui s'y trouvent je m'arrête et tapote l'écran.

Condale! Condale! Ca pourrait être ça!

Ravie d'avoir une piste je fais glisser les lettres dans le sac que je tiens ouvert sous la table, et je ferme les yeux.

Est-ce que la petite est près de Condale?

Je referme les doigts et laisse les lettres retomber sur la table. U. I. O. Limpide. Je croise le regard du flic.

Elle est là bas! Du coup qu'est-ce que vous allez faire?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lowri & Zac
A la poursuite de la gamine perdue
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lowri Conway
Lowri Conway
LONDON PEOPLE
Messages : 146
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Medium, tient une boutique ésotérique
Etat Civil : Célibataire
11th Avril 2020, 19:36
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hand of Fate
Lowri & Zac

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Zac se fait immerger par les images d’un autre continent. Un océan indien dont il n’a pas prévu le déferlement. Il n’était pas préparé à croiser une civile et à s’embarquer dans une affaire de disparition. Mais, il était encore moins préparé à parler de son enfance avec une inconnue.
C’est un sujet qu’il garde enfouie sous un mont d’autres éléments.

Longtemps, Sanders a eu honte de sa double culture. Il a honte surtout d’être le fils d’un noble. Un sang-bleu caché. Un enfant de vieille famille anglaise désargenté. La particule paternelle a été cassée en deux alors qu’il avait six ans. Quand, ils ont dû se protéger d’un ennemi trop puissant.
Ils l’ont si bien fait, si bien intégrés, qu’avec le temps les jumeaux ont oublié. Ils ont oubliés pourquoi leurs parents sont encore en Indes alors qu’eux sont en Angleterre. Cette jeune femme aux cheveux blancs fait émerger une vieille vieille histoire.

-“J’ai vue quelqu’un en faire un. Mais j’étais trop petit pour participer. “ Ce qui ne dit pas c’est qu’à sept ans, Zac n’avait pas le droit de regarder. Sous couvert d’Izaline, il s’est soustrait à la surveillance de leur mère. Il avait couru jusqu’à la maison du sorcier dévoré par la curiosité. Chose qu’il n’a jamais confié ses parents, ou à Megara. Jamais. “Il n’y a pas besoin de croire aux Écritures pour croire au Mal. Vous, vous devez bien le voir ? Le Mal ? Il est partout. Il bouffe tout. Ca arrive même qu’il cherche à bouffer une âme… C’est moche. Croyez-moi vaut mieux se contenter d’un film. “ Le cinéma est doux comme un agneau avec la réalité infernale.

Ils font une suite de jeux de lettres. Junior pense aux après-midi jeux de société avec les potes pendant les hivers à l’internat. Les années lycées aussi n’ont pas ramené leur gueule depuis un moment. Le jeu pour lequel il était le plus fort : le poker. Jeu de malins, de tricheur, il pouvait faire croire ce qu’il voulait à la tablée.

Il revient sur la fiche de la gamine pour faire la vérification. Mais l’étalage d’un “OUI” sur la table le stoppe dans son élan. Junior fixe ces trois lettres. Il plonge ensuite son regard bleu acier dans celui de Lowri.
Que faire oui. Il serait capable de prendre l’affaire sans en avoir le droit. Les procédures n’ont pas un impacte sur son instinct de chasseur. Junior n’a pas atterri dans la “Strike Team” par hasard. Il est un frôleur de ligne jaune. Ce qui n’est pas permit l’est pour lui, pour le quatuor.

-“Je vais dire à l’équipe d’aller voir. “ La douleur dans les côtes se charge de le maintenir dans la lucidité. Sanders est en congé maladie. Il a échappé à la justice de très peu. S’il se pointe sur un terrain d’enquête maintenant c’est son insigne qui peut fondre dans la gueule de Satan. “Je vais donner un bobard. Pas de souci. Je sais faire. “ Il attrape son téléphone et quitte le fauteuil. Il marche dans la pièce alors que retentit la première sonnerie.

L’échange téléphonique dure trois minutes en tout est pour tout. Le dialogue est un numéro de cinéma. Le flic parle d’un indic’ de son “réseau”. Mais, il ne donne pas le nom de Conway. C’est la protéger des malveillants et elle pourra le comprendre.
Le code “Strike” crédibilise le mensonge. Personne n’en parle, mais tout le monde sait. Ils sont les “ripoux” dont les Bureaux ont besoin. Quand on ne les méprise pas, on les exploite volontier.

-“Ils vont voir. Faut attendre. “ Il s'effondre dans le fauteuil. Il est avachi comme un ado paresseux. Les yeux lorgne l’écran d’ordinateur avec provocation. Ca peut durer un moment. “ Il plonge la main dans le paquet de bonbons. “Une partie de Scrabble ? “ Un petit sourire en coin vient ponctuer la blague.








" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
14th Avril 2020, 14:44
Revenir en haut Aller en bas
Lowri Conway
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Hand of Fate -



Malgré l'inquiétude, malgré le tic-toc qui résonne au-dessus de nos têtes à l'idée que cette petite ait été enlevée, et soit en danger, notre conversation s'envole loin, vers des contrées qu'il a parcourues alors que je n'ai pu qu'en rêver, en avoir une idée grâce aux livres, aux films et aux documentaires... l'Orient, terme vaste, a toujours eu un degré de fascination assez important sur moi... Tout d'abord pour sa richesse, les pyramides d'Egypte, les mongolfières en Turquie, les palais d'Iran, mais aussi les temples du Vietnam ou du Laos, l'Inde et ses éléphants, sans compter le Taj Mahal, Angkor et autres... Toute cette partie du monde qu'il m'est à présent presque impossible d'aller voir au vu des restrictions et des frontières bien trop dures, nous condamnant à être presque des prisonniers de notre propre pays... Lui a eu la chance d'en voir au moins une partie de ses yeux au lieu que ce soit à travers un écran et je l'envie... vraiment... même si cette histoire d'exorcisme me fait un peu frissonner sur ma chaise. Je hausse une épaule lorsque la discussion se poursuit et qu'il répond au fait que je demande s'il y croit ou pas.

Je sais... enfin je n'appellerais pas vraiment ça le Mal... juste que chez pas mal de monde, la balance entre le bien et le mal est détraquée... ou que leur échelle de mesure n'est pas correcte. Je crois qu'il y a des forces qui nous dépassent, mais anges et démons, pour moi j'y crois pas... Je...

Je cherche mes mots une seconde pour ne pas passer pour une folle, alors que le vieil ordi souffle comme un boeuf au travail.

Je crois qu'il reste quelque chose de nous après notre mort. Comme on dit en sciences, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Je suis d'accord avec ça. Par contre qu'il y ait un Paradis et un Enfer, avec des soldats de chaque côté, qui nous regardent évoluer comme on regarde un match de foot en comptant les points... J'avoue que ça non, j'achète pas... C'est trop exagéré... Et je me dis que si un dieu existait, il ne laisserait pas arriver toutes les choses horribles qui surviennent comme des maladies, des catastrophes naturelles... Je ne croirais pas en un dieu qui aurait créé tout ça et observerait sans ciller des gens mourir... Enfin je... Désolée je m'emballe...

Et puis on arrive au vif du sujet. Je tire un nouveau set de cartes pour la localiser plus précisément, et grâce à lui on trouve une station de métro. Chose qui est confirmée. Encore une fois, il est tout à fait calme face à cette révélation, face à mon don qui s'affiche face à lui, comme si j'avais été un témoin qui a assisté à la scène ou que j'avais surpris une conversation dans un bar. Puis il décroche son téléphone pour prévenir une équipe et l'envoyer sur le terrain, commençant à me mordre nerveusement le pouce. Il y a peu de chances qu'on me croie... vraiment... mais là l'heure est grave. Je l'écoute baratiner, et je souris en l'entendant parler d'un "indic". Je ne m'étais jamais vue dans le rôle d'indic mais... c'est vrai, il a raison dans un sens. Je suis une indic de la police et sur le coup j'ai une bouffée d'importance... Je me croirais presque dans un film ou une série... même si souvent, quand ils parlent de médiums qui les aident... c'est souvent du grand n'importe quoi... Puis il raccroche et revient près de moi.

Si jamais ils ont d'autres questions, je pourrais toujours tirer à nouveau mes lettres... en direct.

Il me dit qu'il va falloir attendre et je jette un oeil nerveux à ma montre.

Ouais... j'aurais dû ouvrir la boutique mais tant pis... Si dans une heure on n'a pas de nouvelles je pourrais refaire un tirage et j'irai à la boutique... Je pourrais aussi vous aider de là-bas... Si vous voulez hein!

Puis j'ai un léger rire en entendant sa proposition de jouer au Scrabble en secouant la tête.

Alors, pourquoi pas, mais ça risque plus d'être un jeu de prédictions enflammé et il y a des choses que vous risquez de ne pas aimer qui pourraient s'afficher... Des révélations et autres... Je ne contrôle pas tout...

D'un geste du menton je lui demande si je peux en piocher moi aussi, et une fois qu'il a donné son accord je me sers. J'en avale un ou deux, sentant le sucre pur sous ma langue, avant de poser mon regard sur lui.

Ca fait longtemps que vous êtes flic? Au fait, j'ai même pas votre prénom...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lowri & Zac
A la poursuite de la gamine perdue
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lowri Conway
Lowri Conway
LONDON PEOPLE
Messages : 146
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Medium, tient une boutique ésotérique
Etat Civil : Célibataire
16th Avril 2020, 13:11
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hand of Fate
Lowri & Zac

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le QG de la Strike sert rarement de repère pour des envolées philosophiques.
Junior trouve la situation cocasse, intérieurement. Lowri ne sait rien de lui. Sinon peut-être n’aurait-elle pas ouvert la discussion avec lui. La boussole intérieure est cassée en lui. Il y a des années qu’il a perdu le sens du Bien et du Mal.

-“Pas de souci. “ Dit le flic en balayant les excuses d’un revers de main usée. Pourquoi aller s’excuser d’afficher ouvertement une opinion sur un sujet aussi clivant ? Zac est un croyant convaincu. Il n’est pas affaibli -sur ce plan- par le doute. Les objections, il les entend. Il respecte la peur qui conditionne le scepticisme naturel. “Ça fait un moment que je n’ai pas eu un vrai débat théologique.

-“Le principe de réincarnation est très présent dans les cultes comme le bouddhisme, le shintoïsme… ça ne me parait pas délirant... “ Les cours avec le Père Marc, les heures d’études, les débats avec le paternel, tout revient hanter. Un autre écho que Zac ne peut ignorer. Il est en pleine reconstruction de lui-même. La cure est également une cure de l’âme. Il n’en est pas encore à aller dans les églises ou à prier mais la démarche est présente. “ La résurrection de Jésus s’en inspire directement. Si on croit à la psychogénéalogie pareille, on accepte l’idée que nos atomes transportent leur histoire. J’y crois pas mal. “ Avec pour bagage une malédiction familiale, difficile de renier ces principes fondamentaux.

-“La Guerre Sainte, c’est une jolie parabole. Le vrai combat il se passe ici dans le monde réel. “ D’un geste Junior désigne la photo affichée sur l’écran. “Ce qui arrive à cette gamine, c’est ça le mal. “ Lui, il pense à son petit garçon. Toutes les menaces qui tournent autour de ces enfants innocents. C’est pour protéger que Sanders s’est engagé. Mais, on avait brisé son compas. Il était la brebis égarée.

Le confrère qui est sur la piste de la petite promet donc de regarder la piste de la station.
Junior est direct ramené à des questions pragmatiques… le travail, le cadre du travail. Dans la Strike Team les horaires sont cadduct. Ils sont habités par le métier. Le jour, la nuit, les week end, sont des conceptions temporelles dont ils sont coupés. Avec un arrêt maladie sur le dos c’est encore plus prégnant. Il n’y a que la présence de Matt qui donne un repère. Quand il est là c’est que l’école est terminée.

-“Ah merde ouais. “ Zac croise ses mains sur le bureau. Il contemple le profil de la médium en silence. Il faut une alternative donc. Une méthode pour qu’ils puissent continuer la collaboration sur le moyen terme. C’est elle qui apporte une solution. Junior trouve que l’idée n’est pas mauvaise. Il peut très bien continuer à faire l’intermédiaire le temps de l’enquête. “Si on peut continuer à distance ça sera plus simple pour vous. Vous seriez d’accord pour me filer un numéro où vous joindre ?

Le paquet de sucrerie est avancé vers Lowri. Que le péché de gourmandise de partage volontiers.

-“Hum. Pas sûre que je sois prêt à des révélations sur moi-même. “ Avec une tête moins polluée par la drogue Sanders ne peut plus faire l'économie de la vérité. L’introspection fait partie de la vie d’un catholique. Izaline cherche à le décider pour commencer une psychanalyse de fond. L’exercice le rebute. Il freine des quatre fers. “Vous pouvez savoir si mon fils va avoir une belle vie ? “ Une belle défilade signée Junior.

Un sourire amusé. Puis l’homme redresse son dos pour se présenter correctement.

-“Zac. Sanders. Enchanté. “ 2025 déjà. Une équation de tête pour reprendre le fil historique. Il se voit entrer ici, en plein été, accueilli par des drôles de regards. Il retrouve les émotions des débuts. Tout était plus simple à cette époque. Mais les regrets, les seuls qu'il a vraiment remontent à ces derniers mois de folie. “ Douze ans dans deux mois. Et vous ? Le don ? Depuis combien de temps ? “ Même si c'est là une convention sociale, il retourne la question, parce qu'il est intrigué.






" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
17th Avril 2020, 18:41
Revenir en haut Aller en bas
Lowri Conway
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Hand of Fate -



J'admire les gens vraiment pieux même si je ne crois pas une seconde au même dieu ou dieux qu'eux. J'admire la capacité de s'en remettre totalement à une force qu'ils jugent supérieure, et à accueillir toutes les bonnes choses comme une récompense, et les mauvaises comme une punition ou quelque chose qui était prévu et contre lequel on ne peut rien. Bien sûr pour certaines personnes c'est une occasion de se dédouaner, de se dire "C'est pas ma faute, c'est Dieu" ou que sais-je, mais pour d'autres j'admire le fait qu'ils acceptent des drames comme faisant partie de leur vie et ne sont même pas énervés face à ce Dieu... qu'ils ne hurlent pas, qu'ils ne le rejettent pas, non... et qu'au lieu de ça ils en viennent à se mettre à genoux encore plus souvent. A le prier encore plus fort alors que c'est lui qui les a mis dans cette merde... Ca me dépasse totalement mais j'admire cette fois inébranlable, cette résignation apaisée de reposer son destin dans des mains étrangères... parfois pour le pire. Et j'avoue qu'en lisant les signes ce matin, et ensuite en arrivant ici, je n'aurais clairement pas imaginé avoir un tel débat. Mais le flic, malgré sa mauvaise mine, est clairement plus sympa que la plupart de ceux que j'ai croisés par le passé et c'est plus qu'agréable. Je souris quand il mentionne lui-même la notion de "débat théologique".

C'est vrai... ça me désespère un peu que les gens se cantonnent à discuter des émissions télé et du temps qu'il fait... Comme s'ils avaient peur d'utiliser un peu plus leur cerveau...

Je hoche la tête quand il parle de réincarnation, haussant un sourcil quand il mentionne Jésus. J'avoue que je suis surprise par ce qu'il me dit, dans le bon sens.

Oh... c'est vrai... j'avais jamais vu les choses comme ça mais maintenant que vous en parlez... C'est super intéressant quand on voit les choses sous cet angle! Mais c'est vrai que si on devait comparer, et même si j'y crois pas... ma balance penche plus du côté de la réincarnation... Pour moi les âmes ne disparaissent pas à notre mort, elles restent là, autour de nous, comme derrière un voile et certaines personnes, soit parce qu'elles ont un don, soit avec des objets comme la oui-ja peuvent écarter un peu le voile et communiquer avec eux. Pour la réincarnation... l'idée que rien ne se perd d'accord, mais dans ce cas pourquoi recommencer à zéro à chaque fois? Ca serait beaucoup plus utile et cohérent qu'on garde nos souvenirs de nos vies passées, pour en tirer des connaissances et des informations... qu'on s'en serve pour progresser et ne pas recommencer les mêmes erreurs... vous voyez? Là la réincarnation aurait vraiment du sens... nous améliorer...

Et on retourne au sujet de discussion qui nous préoccupe, celui qui m'amène : cette petite gamine. Je hoche encore une fois la tête, mon enthousiasme pour ce débat diminuant un peu, voire beaucoup.

Clairement... Après je n'ai pas interrogé les lettres pour savoir qui l'a kidnappée et pourquoi... mais je peux le faire aussi si vous voulez!

Mais mine de rien l'heure tourne et vu ma situation financière je ne peux pas trop me permettre de perdre de l'argent... Je guette ma montre avec anxiété et heureusement il accepte sans souci que je file dans moins d'une heure à présent. Surtout que je ne suis pas obligée d'être ici pour aider... D'ailleurs je souris, soulagée quand il me demande mon numéro. Voilà, c'est parfait. C'est toujours plus facile de m'échapper entre deux clients dans la réserve le temps de tirer mes lettres, lui donner la réponse ou l'information qu'il veut et ensuite de reprendre comme si de rien n'était, remplissant des sacs de tisane ou créant des bougies.

Oui bien sûr!

J'attrape un bout de papier sur lequel je griffonne mon numéro et je le dépose devant lui, avant de piocher un ou deux bonbons. Il propose ensuite de jouer au scrabble mais je préfère le prévenir que des choses risquent d'être dites qui pourraient le heurter ou le mettre mal à l'aise... même moi ça m'arrive encore et je vis avec depuis toujours alors c'este dire... Et on achève les présentations officielles en me donnant son nom. Zac Sanders, bientôt 12 ans dans la police...

Enchantée Zac! Et la vache, douze ans ça fait long! Vous avez dû en voir des trucs... Je vous admire à côtoyer en permanence ce qu'il y a de plus moche dans ce monde... vraiment... Je ne sais pas si je supporterais ça au quotidien...

Mon sourire se fait plus timide et après avoir pioché deux bonbons je me frotte les mains, me préparant pour le tirage. Je ressens un léger frisson dans la nuque, annonciateur et sans réfléchir je laisse filer la phrase qui s'impose d'elle-même à mes lèvres.

Lequel de vos deux fils? Vous voulez que je fasse aussi un tirage pour votre fille après?

Et je le regarde, sentant que cette phrase m'a été dictée par les esprits, et attendant sa réaction.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lowri & Zac
A la poursuite de la gamine perdue
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lowri Conway
Lowri Conway
LONDON PEOPLE
Messages : 146
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Medium, tient une boutique ésotérique
Etat Civil : Célibataire
18th Avril 2020, 10:34
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hand of Fate
Lowri & Zac

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Junior est absorbé par le débat qu’ouvre la jeune femme sous ses pieds. Les résistances qu’elle oppose à la théorie sont tout à fait logiques. Echos de ce que disait Izaline pendant le catéchisme. Au nez et à la barbe du pontif qui voulait lui faire gober l'eucharistie.
L’image de la gamine perchée sur ses principes donne à sourire.

-“Qu’est-ce qui vous dit qu’on n’a pas accès à ces vies antérieurs ? “ Répondre à une question par une autre question. Sanders ne botte pas en touche pourtant. Il pousse l’argument plus loin. La science peut beaucoup de choses. Mais elle ne peut pas tout. Exactement ce qu’ils ont assumé en début de conversation. Il y revient, sans hargne. “La science moderne peut faire une carte du cerveau. Mais est-ce qu’elle a accès à tout ? “ Petite phrase rhétorique pour qu’il articule correctement le point d’après: “Mais ça fait des siècles que les sorciers traversent l’espace-temps. Ceux qui n’ont pas coupé le lien entre l’Homme et la Nature. “ L’un des regrets de jeunesse est de ne pas avoir eu le temps de se rendre chez les tribus indiennes d’amérique. Pour voir l’art de ses propres yeux.

Quelques soient les vérités cosmiques ces deux individus sont d’accord sur le fond: l’action.
Ils sont les bras, armés, du Bien. Ou bien en tout cas d’une volonté de bien faire. Ce qui est une force positive de fait. Même si débattre est bon organiser les forces est plus efficace.

Junior entérine ainsi le fait que Miss Conway est une consultante sur l’affaire de la disparition de la petite Maddie.

-“Nickel, merci. On attend un petit quart d’heure encore si ça vous va ? “ Délais minimum pour qu’il y ait une réponse potentielle des policiers. Mais après ça il n’y a pas tellement utilité à les maintenir sur place. Sanders doit rentrer lui aussi. D’autant qu’il sait que les tentations sont cachées un peu partout dans ce Bureau. “Je ne pourrais pas vous payer. On n’a pas vraiment de fric ici. Je doute que les chefs fassent un geste. “ En haut, ils feraient plutôt du forcing pour que ce soit stoppé illico presto. Une triste réalité sur le fonctionnement un peu archaïque de cette grande Maison. “ Mais si ça marche bien, on peut bosser sur d’autres dossiers ? Ca vous dirait ?

-“Nickel, merci. On attend un petit quart d’heure encore si ça vous va ? “ Dit-il en entrant les coordonnées de Lowri dans son GSM personnel. Il déchire ensuite le papier, qu’il jette tout de suite. Habitude de supprimer les preuves sans se poser de question. La Strike saura en temps et en heure.

Un raclement de gorge rocailleuse prend l’homme. Il est secoué comme un fétu de paille dans la tempête. Il a arrêté la coke, il a ralenti sur la boisson. Mais il lui faut bien encore un vice. Le tabac est la seule dépendance qu’il garde. Sans la nicotine Sanders serait incapable de tenir. Donc, il fume, beaucoup.

-“Nan, j’vous souhaite pas d’avoir à le faire Lowri. “ En bon soldat du bitume, il n’en dit rien. Les récits de guerres sont pour les soldats. C’est bien suffisant. “A chacun son fardeau. “ Un destin disent même certains.

Junior ne cille pas. Il tente de comprendre ce que vient de lui dire la médium. La première réaction est fulgurante. Cette femme se trompe. La seconde est plus inquiétante. Si elle ne se trompe pas ? La véracité de son don s’est révélée dès qu’elle est entrée ici.

-“Vous êtes entrain de me dire que j’ai trois enfants ? “ Sanders réfléchit sérieusement. Il n’a eu aucun rapport sexuel avéré depuis trois mois. C’était avec Megara le soir du réveillon de noël. Il essaye de se souvenir s’il a déchiré l’emballage d’une capote. Le doute s’installe. Ils étaient ivres. Tout est allé vite. “OH PUTAIN ! “ Une flamme de panique lui brûle le cerveau. Il bondit hors du fauteuil qui chuinte. “Vous êtes sûre de votre truc ? Pas d’erreur possible ? “ Zac marche pour évacuer la bouffée d’adrénaline. Un loup qui fait les cents pas. Il se refait les derniers dialogues avec Meg et avec Iza. Un sens nouveau éclaire son esprit.





" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
19th Avril 2020, 12:28
Revenir en haut Aller en bas
Lowri Conway
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Hand of Fate -



Un débat enflammé au beau milieu du commissariat, le genre de discussion improbable alors qu'on est au beau milieu d'une affaire où la vie d'une gamine est peut-être en jeu. J'avoue que je ne sais pas encore pourquoi elle a été enlevée, ou par qui, et mon don a simplement braqué un projecteur sur un prénom perdu au milieu d'une page de journal, un assemblage de lettres, ces signes mine de rien abstraits qu'on utilise tous les jours et pour tout faire, et qui là peuvent servir et mener à tellement de trucs. Une succession de traits et de points qui peuvent raconter des histoires et créer des textes pour lesquels des gens seraient prêts à mourir ou à tuer, à faire des déclarations d'amour et de haine tout comme une liste de courses... des lettres grâce auxquelles les esprits me parlent, et ils n'ont rien trouvé de mieux que d'utiliser un simple Scrabble pour passer leur message. Là c'est une gamine disparue, hier c'était pour retrouver une bague ancienne perdue, et toutes sortes de demandes comme ça qui s'imposent à moi sans que je l'aie demandé, guidant parfois mes actions et mes journées. Une succession de lettres qui créent un nom qui m'amène ici... et à la discussion sur la réincarnation pendant qu'une équipe est en route pour j'espère retrouver cette petite saine et sauve. Je hausse une épaule.

Hmm parce qu'on s'en souviendrait? Parce qu'on en tirerait des leçons? Pour moi la somme des connaissances devrait s'ajouter d'une vie à l'autre et donc plus on avance et en réincarnations, plus on devrait savoir de choses et autres... Là on repart à zéro à chaque fois, si on est tous des réincarnations... vous voyez?

Je souris, nerveuse quand même en jetant de petits coups d'oeil à l'horloge sur le mur qui égrène ses secondes et ses minutes bien trop lentement à mon goût. Et une partie de moi a envie que le téléphone sonne, non pas pour couper court à la conversation mais pour être fixée sur le sort de la petite et repartir l'esprit plus tranquille.

Non je suis d'accord, le cerveau garde encore de sacrés mystères, et c'est pas demain qu'on va pouvoir en comprendre enfin tout le potentiel. Après... j'ai pas connaissance de quelqu'un qui a pu voyager dans le temps... Quand les esprits me soufflent un truc, ce n'est pas moi qui voyage, c'est plus... quelqu'un d'une autre époque qui vient me parler. C'est plus une question d'écoute que de voyage. Un peu comme lire un livre écrit par... je sais pas, Jane Austen, on ne voyage pas à l'époque racontée, on écoute quelqu'un qui nous raconte cette époque. Vous voyez la différence?

On échange ensuite nos numéros, histoire de pouvoir se contacter s'il y a du nouveau, et je secoue la tête quand il me parle d'argent.

Je serais ravie de vous aider pour d'autres histoires, mais je ne veux pas d'argent... Pas pour ça. Je... pour arrondir mes fins de mois ça m'arrive de faire payer des prédictions mais là c'est la vie d'une gamine en jeu... et c'est hors de question que je me fasse du blé là dessus... ça serait clairement pas correct...

On parle ensuite de son job, et pour passer le temps je me lance dans une prédiction pour son fils. Enfin son fils... c'est ce qu'il me demande mais une voix, une impression surgit dans mon esprit, et comme souvent, surtout là alors que je ne me sens pas menacée, ou inquiète, je laisse simplement venir cette phrase à mes lèvres, avant de sursauter en voyant la réaction surprise de Zac face à moi.

Euh je...

Lui n'a pas l'air au courant et c'est bizarre. En général, on sait qu'on est parent non? Ou alors il ne le sait peut-être pas. Merde. Merde et merde. La boulette. Si ça se trouve sa copine voulait lui faire une surprise, ou voulait peut-être avorter sans le prévenir et je me sens devenir pâle tout à coup à l'idée des répercussions que cette phrase banale pourrait avoir. Le désavantage d'avoir des infos de première main. Et je sursaute une nouvelle fois quand il laisse échapper un juron, et qu'il se lève, commençant à tourner dans la pièce comme un lion en cage.

Je vais... c'est... comment dire parfois les esprits me soufflent des trucs. Des impressions ou des sensations. Là c'est sorti tout seul. Alors je... je vais voir je...

J'attrape mes lettres, pour être sûre, ferme les yeux et pose la question.

Est-ce que Zac a trois enfants?

Je plonge la main, la ressort et l'ouvre, contemplant le résultat.

"Aura"

Je me pince les lèvres et glisse le sac dans mon sac à dos.

Je crois que... vous devriez appeler votre copine. Ou... la personne avec qui il y a un risque que... enfin vous me comprenez...

J'attrape mon blouson et me lève doucement. Après une bombe pareille je me vois mal rester à lui faire la causette.

Vous... voulez que je vous laisse seul? Je suis désolée... parfois... les mots s'imposent tout seuls sans que je puisse décider je... suis désolée...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lowri & Zac
A la poursuite de la gamine perdue
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lowri Conway
Lowri Conway
LONDON PEOPLE
Messages : 146
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Medium, tient une boutique ésotérique
Etat Civil : Célibataire
22nd Avril 2020, 12:19
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hand of Fate
Lowri & Zac

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Zac posa coudes sur les genoux.
Ce que lui explique Lowri lui parle un peu. C’est un peu ce qu’il a entendu raconter dans son adolescence. Il a tenu tête à des bandes entières d’athéistes primaires. Primaires, oui parce que des bétes. A vouloir opposer l’ancien et le nouveau les gens passent à côté d’un élément essentiel: la nature. Ce n’est pourtant pas le cas de cette fille qui est reliée de fait aux forces qui les dominent tous.

-“Une voix… comme celle d’ “ange” qui voudrait vous aider ? “ Compare le flic.

Austen Jane il a lu quelques extraits pendant les études, guère plus. La référence lui échappe. Zac a lu -intensément- pendant une courte période de sa vie, entre 20 et 25 ans peut-être. A l’inverse de sa jumelle qui ne s’arrête jamais. Izaline dévore des livres avec la gourmandise d’une adolescente.
Mais, il y a toujours plus urgent à faire que de se poser avec un bouquin. Une sorte de mauvaise foi de garçon éduqué. Lui qui est bien capable de se farcir ses documents de 300 pages pour dénicher un indices sur un suspect. Ou de se faire l’oeuvre complète d’un homme pour mieux “cerner le personnage” après lequel ils courent.

Le métier apprend tout de suite à faire feu de tout bois. Junior garde cela en tête quand il parle de collaboration avec cette jeune femme. Il sait que l’occasion ne se représentera pas deux fois à la porte. Les conditions sont d’ailleurs idéales pour mettre en place les termes d’un accord.
C’est presque trop beau. En cynique le flic attend que le retour de bâton se présente.

-“De la morale. Okay. J’admire. “ Lui dit-il sans parlementer plus. La posture est noble. Sous ces dehors de voyou, de mauvais garçon Zac est un chevalier déçu... déchu. Il ne peut qu’admirer celles et ceux qui n’ont pas “perdu la foi”. L’acte de bonté désintéressé est une rareté. “J’vais vous surnommer “Halliwell” ! “ Référence à une série populaire des années 2000. L’histoire d’une sororité de sorcières dédiées à servir le Bien. Sanders a subit la Charmedmania de plein fouet.

La magie a toujours plus ou moins fait partie de la vie d’Izaline et de Zac. Le lien ne s’est jamais rompu. Lowri en est une preuve flagrante, sans doute autant que la “bombe” qu’elle lance dans la vie de Junior.
Il revient prestement dans le dos de la médium pour scruter les lettres. Les esprits, ou anges, ou quelque soit le nom, furent limpides. Le verbe avoir au futur simple de l’indicatif. “Aura” comme l’annonce d’un “heureux événement” qui ne sera pas plus loin que l’hiver suivant.

-“Oh M**** ... Murmure-t-il assommé par la prédiction “divine”. Zac se sent pris d’un vertige. L’émotion le dépasse. Il n’est clairement pas en état pour gérer une nouvelle aussi phénoménale. ll a les fesses qui tombent sur le fauteuil à roulettes. Il n’a rien entendu des dernières phrases. D’ailleurs, il frôle un “black-out”. Ses yeux suivent, sans réellement le voir le retrait de Lowri. “... Comment on va gérer ça ? Lui demande-t-il d’une voix atone.

Le pied frappe le sol à la cadence d’une course folle. Les mains pressent les genoux. Le teint livide d’un malade qui manque d’air.

-“Est-ce que tu peux savoir si elle le sait déjà ? Ce que veut faire Megara ? La femme ? Autant que Zac ne reproduise pas les maladresses du passé.






" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
24th Avril 2020, 18:14
Revenir en haut Aller en bas
Lowri Conway
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Hand of Fate -



Là où jusqu'à présent le sort de la petite gamine était au coeur de tout, de nos préoccupations et nos inquiétudes, c'est une toute autre sorte d'angoisse qui émerge, et que je partage un peu. Tout d'abord parce que j'ai été annonciatrice de cette nouvelle qui en le voyant semble lui faire l'effet d'une bombe, et parce qu'à cause de moi, de ce que je viens de lui dire, tout le cours de son avenir plus ou moins proche va s'en retrouvé changé. Pourtant une seconde avant, on parlait du fait que je ne demande pas d'argent, et je rougis légèrement en l'entendant me dire qu'il admire le fait que j'aie de la morale.

Oh vous savez je vous mentirais si je disais que je n'ai jamais monnayé mon don... Juste que là la vie d'une gamine est en jeu... Autant oui je fais des séances payantes pour des gens qui veulent parler à des gens qui sont morts, retrouver des objets perdus, savoir quelles décisions prendre mais je ne demande pas grand chose et j'évite de recevoir trop de fois le même client, histoire que je ne sois pas vue comme une pompe à fric, vous voyez l'idée. Je vais être honnête, je gagne de l'argent comme je peux, et avoir une boutique c'est cher mais... y'a des cas où c'est normal que j'utilise mon don pour la bonne cause!

Je ris ensuite quand il m'appelle Halliwell, me replongeant des années en arrière, au moins quinze si ce n'est plus. Je me rappelle à regarder ça religieusement à la télé, enroulée dans mon plaid en rentrant du collège ou à écouter ça en fond pendant que je travaillais ou révisais au lycée. Et je me rappelle même qu'un jour je regardais ça pendant mes vacances chez ma grand mère, qui a commencé à hausser un sourcil de son crochet et à contempler l'écran d'un air...consterné. Avant d'exploser "Mais ce sont des conneries ces trucs! La magie c'est pas ça. Oh et puis le coup de figer le temps c'est du n'importe quoi. Et il y a des démons? Et des sorciers? Mais c'est du n'importe quoi, une vraie connerie je dois te le dire..." puis reprendre, continuant à râler alors que l'épisode continuait, passant ses nerfs sur les mailles qu'elle avait entre les mains. C'est vrai que c'était bien différent de la façon dont nous on fonctionnait mais c'était de la fiction, je le savais bien. Et une partie de moi aurait bien eu envie d'avoir un pouvoir un peu plus... "voyant" que simplement la divination, comme le fait de pouvoir bouger les objets...

Logiquement je devrais être Phoebe, c'était la seule qui avait des pouvoirs de divination!

Et puis BIM, tout explose, notre tranquillité, ses certitudes, son univers et je me sens mal d'avoir brisé quelque chose, au moins en apparence. Et je flippe à l'idée d'avoir peut-être dévoilé un secret que cette femme voulait garder pour elle, d'avoir trahi son choix de ne rien dire. Peut-être qu'elle est folle de joie à cette grossesse et qu'elle voulait lui faire la surprise? Peut-être qu'elle voulait garder les enfants pour elle toute seule sans le prévenir? Peut-être qu'elle voulait se faire avorter, et que le père soit au courant pourrait clairement compliquer les choses? C'est pas la première fois que je balance des révélations comme ça, qui pour moi sont juste des informations, des mots dictés par mon don, mais qui, en quelques lettres, une poignée de syllabes, peuvent changer une vie toute entière. En séance j'essaie d'être plus mesurée et peser mes mots, mais là, je n'ai pas fait attention et c'est sorti tout seul. Je le vois être vraiment mal à côté de moi et je le comprends... A sa place je le serai aussi...

Je suis désolée... vraiment je... Je voulais pas vous l'apprendre comme ça...

Il marche, tourne comme un fauve avant de se laisser retomber sur sa chaise, et je suis à deux doigts de me dire qu'il va tomber dans les pommes. Heureusement non, mais il n'en mène pas large... alors je le laisse digérer la nouvelle, restant là pour voir s'il a d'éventuelles autres questions, s'il veut en savoir plus histoire de voir la situation plus clairement. Et après de longues minutes, sa voix s'élève, pour moi, et j'écoute sa question avant de hocher la tête.

Oui je... bien sûr...

J'attrape mon sac de lettres et pose la question. Est-ce que cette Megara est au courant de sa grossesse. Je pioche et tire les lettres, ouvrant ma paume.

U - O - I

Limpide. Je relève doucement les yeux vers lui, consciente de l'ouragan que je lui balance présentement.

Elle... visiblement elle sait. Je crois que... tu devrais l'appeler...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lowri & Zac
A la poursuite de la gamine perdue
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lowri Conway
Lowri Conway
LONDON PEOPLE
Messages : 146
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Medium, tient une boutique ésotérique
Etat Civil : Célibataire
25th Avril 2020, 12:38
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: