AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -31%
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 ...
Voir le deal
449 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Souvenirs, nouvelles et intérêts [Pv : Jess] /!\
Aller à la page : Précédent  1, 2
Jessica Keenan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Musique d'ambiance

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Souvenirs, nouvelles et intérêts. Feat Andrea Vaughan —


Keenan prend le baiser autant que la taquinerie du motard. Elle retient sa gourmandise charnelle qui luit dans le fond de son regard. Elle répond à la boutade comme elle aime le faire: avec panache. La pince à cheveux, les épingles retirées à la hâte, pour détruire la coiffure professionnelle. Cette poignée de métaux plongée dans la poche du manteau. Puis ce mouvement de tête pour libérer ses cheveux. Ils sont beaux ces cheveux, leur couleur de feu, leur brillance, leur santé. Ils s'épanouissent sur ses épaules, dans son dos. L’image de la juriste s’émousse quelque peu. Jess en jouit et cela se voit.

_ « Allez roule. » Se réjouit-t-elle également, en venant enlacer le ventre du détective.

La promiscuité corporelle lui offre tout le confort pour entretenir les braises de l’envie. Jessica en profite. Les doigts qui dansent sur le torse. Les pressions de sa poitrine contre le dos. Lorsqu’elle quitte le destrier de métal sous sourire est malin. Dans un coin de son esprit s’enregistre l’aménagement de ce domicile. Elle suit Andrea aussi curieuse que ravie de leur rapprochement.

Épaules allégées, cheveux courants sur son dos, la rouquine entre dans la pièce principale. Ses talons cadencent un début de visite. Un appartement de cadre citadin moyen. Une belle reproduction de catalogue. Sensiblement similaire à l’intérieure du 8 pièces que l’avocate n’a pas du tout personnalisé en six ans.

_ « Boire oui. » Confirment ainsi un sous-entendu grivois en dévoilant ses dents blanches. « C’est sombre. La chambre ? C’est par là ? » Jess connaît l’architecture de ce style de locaux. Elle n’a pas besoin d’aide pour s’orienter. Elle marche vers la chambre de Vaughan, aussi ambitieuse que sur le parquet du palace anglais. La pièce ressemble au reste de l’habitat, gris, sage. Keenan regarde à peine le tableau au-dessus du lit. L’art ne l’affecte pas vraiment.

_ « Une vraie tanière de loup. … célibataire. » Se moque-t-elle tranquille, alors qu’elle trouve la braguette sur le côté gauche de sa robe. Elle la descend avec soin. Un carré de chair de laiteuse apparaît. Dans un petit jeu de mise en scène « J’espère que c’est annonciateur. Tu m’as donné faim. » Jessica pivote pour tourner le dos à Andrea. Elle fait glisser le tissu de ses épaules sur ses hanches. D’un petit mouvement de bassin la robe sanguine tombe autour de des pieds encore chaussés. Cette aurait pu être actrice, escorte, espionne tant elle prend plaisir à prendre en main les archétypes de la séduction.

Dans un ensemble à prix coûteux l’avocate s’expose au regard de son ex-amant. Elle prend un certain plaisir à lui montrer la maturation de ce corps qu’elle soigne autant qu’elle maltraite. De séance de thalasso en coupe-faim. Sous les dehors de fêtarde il y a un contrôle plein et total sur tout. Mais cette apparence est la première arme. Elle avance vers le lit, tranquille s’assoit au bord. Bien qu’elle n’est pas les rondeurs d’une Marilyn l’hommage est intrinsèque.

_ « Tu viens ? » Derrière le regard de prédatrice se devine une émotion plus lumineuse, loin d’être neutre. La confiance. Après Hook et sa “fermeté” Andrea peut bien être un Michel-Ange.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Justice ? Yes. But for you ? "
Jessica Keenan
Jessica Keenan
OBJECTION!
Messages : 1162
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : London
Profession : Avocate
Etat Civil : Célibataire
22nd Avril 2020, 17:47
Revenir en haut Aller en bas
Andrea Vaughan

Souvenirs, nouvelles et intérêts
Jessica & Andrea
~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] D'aussi loin que je me souvienne, l'avocate est grande amatrice de boissons. Alcoolisées bien sûr. Nous avons souvent arrosé nos victoires communes, même les miennes contre les siennes et inversement. Je ne l'ai jamais vue refuser un verre et le pétillant que l'ivresse amène à ses charmes ne m'a jamais déplu.
Avec cette prohibition, la consommation d'interdits rend la relation plus grisante et je pense que cette soirée est une compile sympathique de gourmandises prohibées.

Heureusement j'ai su conserver quelques bons whisky à l'abri d'un contrôle ou de mes envies. J'en verse deux doigts par verre et les emporte jusqu'à la chambre que Jessica a trouvé sans mal. L'appartement est spacieux mais pas grand.

_ « Une vraie tanière de loup. … célibataire. »

Dit-elle avec ce ton espiègle qui m'arrache un sourire malgré la critique.

" Eh bien figure toi que ce n'est pas le cas depuis longtemps. "

Nous vivions là même si, bien sûr l'absence des effets personnels et décoratifs de la juge a retiré toute la féminité et la fraîcheur des lieux. Disons qu'en plus je n'ai pas l'intention de passer ma vie ici. En attendant de revendre... Je n'allais pas me lancer dans des travaux.
Et puis Jess ne fait que me piquer. Je la toise avec une fausse rancœur alors qu'elle parle de faim ; l'endroit ne lui déplaît pas au point de vouloir choisir un autre terrain de jeu.

Je dépose le whisky près de la lampe et admire le tombé de robe dévoilant un corps connu que j'ai hâte de redécouvrir. Sa peau laiteuse appelle mains et lèvres alors que j'hésite à déjà vider mon verre.

Ravi d'entendre que nos appétits sont réciproquement ouverts, j'attrape mon haut et m'en débarrasse brusquement pour pouvoir me rapprocher et mêler nos chaleurs respectives. Toujours debout, je pose mes mains sur ses épaules pour y faire glisser les bretelles de ce sous-vêtements parfait. Il reste de trop. Mon visage s'approche dangereusement du sien, je l'embrasse, à peine, glisse mes lèvres dans son cou un moment, remonte vers l'oreille en soupirant puis reviens à sa bouche que je mordille. Mes doigts n'ont pas perdu leur temps en soulignant le galbe des seins puis en les libérant d'un geste habile. Après une contemplation sans gêne, je lui souris et attrape les verres pour lui tendre le premier.

" À la nôtre. Jess. "

Une large gorgée plus tard, je reviens à la juriste, la faisant s'allonger afin de pouvoir profiter de cette poitrine offerte. Je lèche et embrasse l'un des tétons, masse avec jeu le second en m'enivrant de ce parfum conservé jusqu'ici dans un coin de ma mémoire.
(c) princessecapricieuse

Andrea Vaughan
Andrea Vaughan
OBJECTION!
Messages : 98
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Détective
Etat Civil : Célibataire
26th Avril 2020, 11:22
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Keenan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Musique d'ambiance

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Souvenirs, nouvelles et intérêts. Feat Andrea Vaughan —


Keenan expose alors cou, gorge à la bouche du détective. Elle attrape ses cheveux encore foisonnant entre ses doigts félins, alors qu’un petit frisson naît dans le creux de sa nuque. Elle en apprécie la texture. Il est encore fort, solide. Elle vient chercher les lèvres charnues, au moment où il recule, pour aller prendre les verres. Jess en sourit et saisit le verre en prenant une posture décontractée. Charmeuse et enquêtrice alors qu’il sourit.

_ « A la nôtre Andrea. » Dit-elle sur la même gamme volupteuse. La rousse s'abreuve plus que lui. L’ambre liquide presque disparue. L’échauffement des sens se voit surtout dans la gourmandise du regard. « Cargaison interdite. » Note-t-elle en se penchant pour déposer le récipient. Le sourire est celui d’une femme sans peur.

Les attentions de Vaughan enclenchent des soupirs féminins. Jess a le regard sombre de désir alors qu’elle admire ce mâle au travail. Une vue plaisante et inspiratrice. Elle malaxe ses cheveux féline, marquant un ascendant instinctif. Une érection tend la poitrine de la trentenaire, quand elle attire l’attention d’Andrea. Jessica prend son visage en coupe et lui donne un baiser. Ses lèvres communiquent un plaisir qui irradie le corps.

Au moment où leurs bouches se quittent l’avocate descend défaire bouton, braguette, le tout avec le doigté et l’assurance d’une femme avide de chair. Elle descend tout de suite les deux couches de tissus, sur les fesses du détective, avant d’échanger un regard complice. Tout de suite, elle l'attira entre ses cuisses toujours fermes. Elle en profite pour venir coller sa bouche contre la sienne. Puis chercher sa langue avec une fougue qui paraît difficile de feindre. La sensation humide de leurs langues nourrit l’envie de la belle. Dans le même temps une main curieuse passe entre eux pour aller redécouvrir un vit italien. Un toucher caressant et joueur qui recherche les grognements de l’amant.

La température de Jessica augmente rapidement. Elle est ne contient rien, ni son souffle, ni sa faim, plus honnête dans la chair que dans tout le reste. Elle vient sucer le lobe droit, avant de susurrer :

_ « Mes chaussures... » Elle frotte les souliers sur le fessier du détective pour rappeler l’accessoire de prada. Un rire léger remonte de sa gorge chaude.

La Tigresse dominatrice est surtout entrain de jouer avec un joli chat. Une décontraction qu’elle ne montre pas avec tous ses partenaires. C’est tout de même l’avantage d’être avec un homme connu. Elle ponctue son rire d’une caresse plus langoureuse sur le membre. Le tout en plongeant ses yeux lumineux dans ceux du mystérieux motard. Ils racontent une envie franche, une joie féline, et une curiosité d’une intrigante.






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Justice ? Yes. But for you ? "
Jessica Keenan
Jessica Keenan
OBJECTION!
Messages : 1162
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : London
Profession : Avocate
Etat Civil : Célibataire
27th Avril 2020, 15:22
Revenir en haut Aller en bas
Andrea Vaughan

Souvenirs, nouvelles et intérêts
Jessica & Andrea
~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le verre dont elle soulage ses jolis doigts est quasiment vide, ne reste qu'un trio de gouttes épargnées, sauvées par la hâte d'une autre gourmandise. Je retrouve ses lèvres et nos langues jouent inlassablement tandis que nos mains s'affairent sur le corps du partenaire. Je redécouvre ses seins, trace les courbes de ses cuisses, devine ses fesses et viens frôler sans retenue les diverses zones érogènes qu'elle a su me présenter il y a quelques années ;
Jessica a toujours été particulièrement entreprenante, à l'aise, confiante. A la Cour comme dans les ébats. Son assurance décuple son charisme et elle se fait maîtresse de la situation en toutes circonstances. Je ne suis pourtant pas avare en arrogance et domination. Rien d'étonnant à ce que nos échanges aient toujours été brûlants.

Lorsque je me perds dans le baiser langoureux, les paupières closes et les pensées focalisées sur sa personne, l'avocate vire mes vêtements de l'équation. Je prends un instant pour les dégager totalement et lui reviens, la peau couverte de frissons, la fièvre envahissant chacun de mes membres.
Elle reprend la parole pour rappeler à mon souvenir la présence de ses escarpins. Les talons s'appuie contre ma peau et je feins une grimace douloureuse. Pas l'outil le plus pratique pour une partie de jambes en l'air - bien qu'ils soulignaient parfaitement la petite tenue cramoisie.

" Ok. "

Je me détache d'elle à contrecœur et fais glisser mes caresses du haut de sa cuisse jusqu'à la cheville, prenant un instant pour masser le mollet au passage. Je retire la première chaussure puis effectue le même traitement à la seconde jambe, des étincelles plein les yeux.

" C'est mieux ? "

Je n’attends pas sa réponse et me replace au dessus d'elle, une main contre son visage pour lui voler un nouveau baiser délicieux, les cinq autres doigts s'invitant sous le tissu qui protège encore son intimité. Je frôle et cajole avec une fausse réserve afin d'être toujours plus provoquant; de me faire désirer.
Finalement je lui retire ce dernier rempart et passe mes bras dans son dos pour l’aider à se hisser correctement sur le lit. Je veux qu'elle soit confortablement installée, je veux que rien ne gâche la nuit qui démarre. Je lui souris, prends le temps de contempler son corps, puis mes lèvres s'écrase contre sa gorge. De là, elles entament un itinéraire semé de zones gourmandes et excitées. Je m'applique et prête attention à ses réactions jusqu'à ce que mon visage se niche contre son entrejambe humide pour un traitement de luxe.

(c) princessecapricieuse

Andrea Vaughan
Andrea Vaughan
OBJECTION!
Messages : 98
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Détective
Etat Civil : Célibataire
28th Avril 2020, 17:44
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Keenan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Musique d'ambiance

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Souvenirs, nouvelles et intérêts. Feat Andrea Vaughan —


Jessica sent les effets des deux verres qui désinhibent son esprit. Elle apprécie d’autant plus le massage et caressent qui dénouent progressivement les muscles ankylosés par la journée de lèche-vitrine. Une vraie pratique sportive, pour une femme qui possède une golden a 6 chiffres. Le premier doigté libère un gémissement qui penche vers un rire ravi. Andrea ne fait pas semblant ce qui est très bien. De même qu’il fait attention à elle, ce qui n’est pas toujours une évidence, quand un partenaire est chaud comme la braise.

Une chair de poule anticipatrice couvre les bras de lait de Keenan. Elle se mord la lèvre d’excitation. Ses mains arrivent pour malaxer le cuir chevelu du détective. Les doigts massent le crâne avec autorité. On devine qu’un lion aurait droit aux mêmes caresses. Elle ne se retient pas. Encouragée à profiter Jess se cambre un peu. Assez vite les signes de plaisir se voient, sur son visage, aux paupières mis closes. Elle tire les cheveux, griffe le crâne, le tient, jusqu’à atteindre un point culminant. Le cri félicite l’amant est éraillé.

_ « Mieux qu’avant… ! » La petite mort a fait son effet. La rousse plane. La vibration bat encore dans la chair moite. La belle retient Andrea à sa place pendant la chute. Elle masse lui la tête d’une main langoureuse. Jusqu’à ce que pouls se calme et les membres détendus. « Sympa... » L’index dessine la ligne du menton. Les yeux sont terriblement mutin.

Keenan nonchalante redresse son dos humide. Elle est souriante, gourmande. Vaughan a attiré toute son attention. Elle l’attire vers ses lèvres et dévore sa bouche avec une application particulière, excitée de savoir où sa langue vient de passer. Elle profite de l’instant pour bander les muscles et le pousser en arrière. Elle profite de la fraction de surprise pour arriver, au dessus de lui. Un nouveau baiser en diversion alors que Jess l’incite à rester docile. Sa main caresse sa barbe de trois jours. Par surprise encore elle appuie sur sa clavicule qu’il capitule et s’étende. Ses yeux descendent sur le corps exposé. Il n’est pas le seul à aimer regarder.

Elle vient à califourchon. L’expression de ses traits promet un long supplice. Ses cheveux trop longs finissent contre son cou. Une langue maligne arrive sous l’oreille qui finit sous les dents félines. Jessica sait ce qu’elle aime. Autant qu’un bon cunnilingus, c’est de les faire monter dans les octaves. Un effet d'orgueil, un plaisir secret d’avoir le pouvoir sur ceux qui l’ont matée plus jeune. Une main caresse le poitrail, glisse vers le ventre, et bien sûr dans la région plus chaude. Le doigté est travaillé. Andrea lui donne envie de particulièrement réussir. Une compétition charnelle qui est beaucoup plus plaisante avec un bon athlète. Jessica a un petit rire en sentant les premières réactions mutuelles. Elle l’embrasse avec une fougue complice alors qu’elle commence à approcher son corps brûlant du détective.






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Justice ? Yes. But for you ? "
Jessica Keenan
Jessica Keenan
OBJECTION!
Messages : 1162
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : London
Profession : Avocate
Etat Civil : Célibataire
30th Avril 2020, 13:56
Revenir en haut Aller en bas
Andrea Vaughan

Souvenirs, nouvelles et intérêts
Jessica & Andrea
~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]En quelques minutes brûlantes, ma dextérité est récompensée. L'entre-jambes moite et vibrant de l'avocate me donne satisfaction mais pas autant que sa voix, rendue rauque sous l'effet du plaisir ressenti. J'éloigne mes doigts, mes lèvres et ma langue de quelques centimètres pour lui laisser les secondes nécessaires à la détente de ses muscles. Ses cuisses se décrispent lentement, j'embrasse l'intimité avec une forme d'admiration non feinte. Je suis un homme mesquin et discret, mais dans les ébats - et particulièrement ceux avec Jessica - je suis on ne peut plus franc et dévoué.
Ravi de ce premier débarquement aux cimes du bien-être, je laisse mes doigts caresser sa peau claire tout en souriant.

« Sympa... »

" Tant mieux. "

La belle se redresse alors et affiche une mine comblée qui suffit à mon égo. La soirée a bien commencé, pas de raison que les choses se dégradent. La connaissant, je suis prêts à parier le contraire.

Nos lèvres se retrouvent avec ardeur et je laisse nos langues jouer langoureusement. Finalement je me fais surprendre par la détermination de son geste lorsqu'elle m’envoie contre le matelas. Amusé, je prends place mais bien vite ses baisers me manquent et ses chairs se retrouvent un peu trop loin de mes attentions. Mains tendues, j'essaye de lui revenir, cependant la juriste en a décidé autrement. Je lui cède les rennes avec joie, appréciant la rigueur de sa main plaquée sur mon torse ;

" Vous êtes devenue autoritaire, maître Keenan ? "

Dis-je en haussant un sourcil malicieux alors que ses doigts atteignent sans pudeur ma virilité. Je serre les mâchoires en contenant un gémissement. Mes bras se tendent, mon souffle se charge. La silhouette nue de Jess au-dessus de moi est merveilleusement mise en valeur. J'attrape un sein et m'autorise quelques centimètres loin du lit pour me rapprocher à l'effort de ma sangle abdominale.
Nos sexes se réclament indéniablement et j'entraîne une rencontre pleine de caresses impatientes. Le nouveau baiser qu'elle m'offre semble chargé du désir qui nous bouffe tous les deux. La tension est palpable, l'envie réciproque, le jeu à son apogée.

Mes mains épousent la forme séduisante de ses fesses et je rapproche dangereusement nos bassins. Je croise son regard, les yeux brillants de passion pour son corps, son caractère, notre fausse rivalité ; puis je nous unis dans un râle grave et délicieux.

(c) princessecapricieuse

Andrea Vaughan
Andrea Vaughan
OBJECTION!
Messages : 98
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Détective
Etat Civil : Célibataire
3rd Mai 2020, 16:53
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Keenan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Musique d'ambiance

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Souvenirs, nouvelles et intérêts. Feat Andrea Vaughan —


Jess lui répond de ce sourire mutin dont elle a ôté l’aspect diabolique. Andrea n’a rien des proies qu’elle cueille dans les bars du centre. Il l’a déjà vue jouer de ses griffes sur les jeunes avocat.es. Elle peut être pire qu’autoritaire, sadique, avec celles et ceux qui manquent d’assurance. Il y a quelques pucelles du barreau qui ont pleuré dans les toilettes après l’avoir croisée. Ces quelques années dans le coeur de la juridiction internationale l’ont durcie. Elle n’était pas spécialement fragile pourtant. Mais face aux ténors il faut plus qu’un bon vocabulaire et un sens du spectacle. Il faut des crocs prêts à mordre jusqu’au sang.

Alors, dès qu’elle se laisser aller et qu’elle baisse ses armes la machine perd les pédales. Cela ressemble en partie à l’état dans lequel la belle se sent au départ d’une chevauchée fantastique. Une digue de diamant craque et soudain tout est vrai. La chaleur du regard sur le séduisant détective. L’ondulation d’ondine sur qui vient chercher la fermeté du membre entre ses chairs. Les mains qui pressent les épaules fermes à sa porté. Le souffle se pressent aux bords des lèvres lubriques.

La cavalcade est franche. Jessica ne cherche pas tant, une performance sexuelle, que la connexion qu’elle a pu avoir avec cet autre humain. Cette différence donne à son excitation un goût plus épicé sur la langue. Lorsqu’elle sent les spasmes monter de la base de ses reins Elle embrasse goulument Andrea. Être endurante lui plaît surtout pour célébrer des retrouvailles aussi… sympathiques. Elle accélère avec une joie vive vers une jouissance qui s’écoule dans des gémissements.

Le sang bat fort. Jessica pose sa bouche ronde et humide sur son épaule alors qu’un frisson orphelin la prend par surprise. Les mains descendent dans le dos pour le caresser. Une caresse complice dont la langeur n’est pas dénuée de possessivité. Elle ne montre pas de signe de bonne volonté pour libérer le détective.

_ « Vraiment une bonne nouvelle ce célibat. » Lui souffle-t-elle en passant une main les cheveux grisonnants. L’index circule pour aller dessiner l’os de la mâchoire. Keenan profite de son avantage pour scruter le visage de Vaughan. Quels secrets a-t-il réussi à accumuler ? Elle veut savoir. « Offre-moi un autre verre ? » Sa bouche vient chercher la sienne. Le baiser est suave maintenant que la rouquine a pu goûter au plaisir. La détente post-coït se lit dans ce corps de tigresse. Elle l’enjambe pour le libérer.

Jess ne résiste pas au péche de la paresse. Elle s’allonge sur ce lit de garçon. Une main nonchalante passe et s’arrête sur son ventre encore chaud. Le souvenir du membre au fond de ses reins la fait sourire. Elle en rêve encore. Elle en rêve déjà. Au milieu d’une corolle de cheveux roux elle bascule la tête vers le provocateur de désir. La main se tend, pour atteindre ce corps attractif. La belle sourit. Une myriade de pensées lui vient mais que dire quand on s’appelle Keenan ?

_ « Je suis contente que tu ailles bien. » C’est à peu près tout ce qu’elle arrive à dire sans avoir l’impression de se compromettre. Elle éloigne ses doigts pour ne pas attendrir son geste. Le plaisir et l’amitié font rarement le ménage chez cette rousse. Elle retourne frotter son ventre gourmand. Ses yeux se perdent sur le plafond sans âme trop blanc, trop lisse. « Je n’ais pas dîner. On se commande un truc ? » Faire la cuisine est un exercice de haute-voltige pour une fille qui a regarder une cuisinière préparer son petit déjeuner pendant tout son enfance.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Justice ? Yes. But for you ? "
Jessica Keenan
Jessica Keenan
OBJECTION!
Messages : 1162
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : London
Profession : Avocate
Etat Civil : Célibataire
3rd Mai 2020, 21:02
Revenir en haut Aller en bas
Andrea Vaughan

Souvenirs, nouvelles et intérêts
Jessica & Andrea
~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ces retrouvailles sont surprenantes. Nos corps pourtant partenaires de sexe plus d'une fois font comme s'ils se redécouvraient. Fausse pudeur dans les caresses, regards admirateurs, frôlements de découverte et désirs conquérants. Pourtant les réflexes reviennent. Il ne s'agit pas seulement de ces gestes d'habitués, d'adultes aguerris à l'exercice. Nos ébats ce soir offrent multitudes d’expertises mais sont surtout agrémentés par dces souvenirs qui reviennent au fur et à mesure des secondes langoureuses ;
Ce coin juste après son oreille, ses doigts contre ma nuque, le rythme variable de mes assauts entre ses fines cuisses en fonction des œillades brûlantes qu'elle me tend.

Nous échappons à la notion du temps, à la réalité. Il n'y a plus que la bulle parfaite des frissons excités, des soupirs partagés. Je savoure ses ongles contre ma peau, son souffle geignant, la légère cassure de sa voix quand mes gestes s'intensifient et les réclamations implicites que quémandent ses beaux yeux.
Si au départ le but est de faire au mieux, de prendre un pied monstre tout en entretenant la réputation du talentueux amant, le contrôle est vite perdu. La situation n'est pas maîtrisée et c'est probablement preuve d'une alchimie merveilleuse. Nos mouvements se répondent naturellement et nous pouvons sans craindre exprimer cette joie bestiale réciproque.

Je retrouve ses lèvres tandis que le délice ultime est à notre portée. Mes doigts se resserrent sur la silhouette humide et des coups de bassin plus francs viennent nous délivrer. J'étouffe un gémissement grave et serre Jessica contre mon torse pour ne surtout pas lui laisser l'occasion de s'éloigner ;
Les muscles bandés tremblent légèrement et quand ma respiration me permet la parole, la juriste est plus rapide :

_ « Vraiment une bonne nouvelle ce célibat. »

Une moue amusée et des yeux levés au ciel, je me détache juste assez pour nous offrir un peu de fraicheur. L'envie de boire est partagée et je dois laisser ma jolie rivale se retirer pour effectuer le service. Je quitte le lit après avoir fait craquer cervicales et épaules puis rempli à moitié les deux verres qui patientaient là sur la table de chevet.

_ « Je suis contente que tu ailles bien. »

Dit-elle en retirant les doigts faussement caressants qui m'effleuraient à peine. Je lui tends le whisky en me rasseyant à ses côtés, attrape cette fuyante au passage et la porte à ma bouche pour l'embrasser. Finalement mes doigts viennent trouver son sein ferme.

" Je dois croire cet aveu stratégique ? "

Oui, c'est bien parce qu'elle ne s'étale pas sur ses réelles émotions que Jessica est sincère. Je le suppose du moins. Elle n'aurait tiré aucune joie de me savoir en souffrance et j'imagine que ses mots ont été - comme toujours - bien choisis. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit euphorique de me recroiser. Nous ne sommes pas mieux que des amants en bons termes, des rivaux attirants. Et je comprends sa réserve. Mieux, je l'accepte totalement.
Notre relation est ainsi parfaite.

" Moi aussi je suis content de te voir si ; en forme... Sushis ? "

Dis-je par facilité sachant que j'ai un numéro enregistré sur le portable. Je récupère d'ailleurs ce dernier et assis au bord du matelas, selon la décision de Jess, compose le numéro.
(c) princessecapricieuse

Andrea Vaughan
Andrea Vaughan
OBJECTION!
Messages : 98
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Détective
Etat Civil : Célibataire
8th Mai 2020, 17:26
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Keenan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Musique d'ambiance

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Souvenirs, nouvelles et intérêts. Feat Andrea Vaughan —


Jessica a éteint les radars internes. La prudence est relayée à plus tard. Sa bouche trouve celle du détective. Elle répond au baiser et le prolonge, alors que ses doigts ont envie de sentir la barbe. Elle touche sa barbe, les sens encore émus par toutes les sensations procurées. Elle pose ses yeux flamboyants sur lui. Le sein frissonnant, cherchant la chaleur et la sensation données dans la caresse. La main d’Andrea distrait l’attention de l’avocate. Un sourire félin lui vient et elle fond sur ses lèvres une fois encore, plus gourmande.

_ « A tes risques et périls. » Elle arbore un sourire provocateur et récupère la boisson ambrée. Elle constante que son jeu de rôle lui colle au corps comme une seconde peau. Cela est plus sûre. Plus sûre que d’entrouvrir le portail d’un jardin secret. Elle efface l’intellect dans une gorgée.

_ « Oui. Sushis. » Lui dit-elle, la voix accentuée par un rire retenu.

Keenan ne cache pas qu’elle est ravie. Elle fait tout pour entretenir son corps. Les années n’ont pas amenées que de l’expérience. Les désagréments, la perspective des années qui passent, sont des facteurs de peurs. Pour barrer la voie, la rouquine a tendance à brûler sa propre vie par les deux bouts. Voilà pourquoi, elle se débarrasse du verre sur la table de chevet, une fois vide et s’avance dans le dos de Vaughan.

_ « On va voir si tu as perdu en self control. » Souffle Jess alors qu’un serveur décroche de l’autre côté de la ligne. Maligne, elle se niche contre le dos ferme du détective. La poitrine tendue et écrasée contre sa peau encore chaude. Les mains arrivent tranquillement provoquer le chaos. Elles malaxent le torse du commanditer. « Je te laisse choisir. » Jessica ne précise pas quoi. L’érotique d’une femme de peu de vie. Elle mord l’oreille dans laquelle elle vient de susurrer.

Les doigts tentaculaires descendent à l’aveugle. Un monde de tactile, de chair, de plaisir, dans lequel l’avocate adore s’égarer. Là où les mots ne servent plus à rien. Elle caresse Andrea avec autant de sensualité que peut inspirer leur passé. « N’oublie pas le wasabi. » Le taquine-t-elle avec un manque clair de sérieux ou d’intérêt pour la nourriture. Jessica s’amuse. Qu’il soit captif lui plaît. Elle en profite pour savoir si ses souvenirs ne sont pas trop tronqués. A la recherche des frissons d’un homme contre lequel elle a pu déposer ses songes pendant quelques temps.

Jess picore son épaule, en suivant la commande d’une oreille. C’est une fille de chair plus que d’esprit, au départ, tout au départ. Mais son environnement et ambition a permit d’aiguiser le second. Il le lui rappelle un peu ce soir. Dès qu’Andrea ferme l’appel elle lui retire son téléphone ses mains. Elle le pose sur le lit sans y faire attention. Elle attire son visage pour un baiser. Puis son souffle chaud se perd dans son cou. Tout ça lui donne faim.

Ce n’est pas encore le moment pour enquêter.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Justice ? Yes. But for you ? "
Jessica Keenan
Jessica Keenan
OBJECTION!
Messages : 1162
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : London
Profession : Avocate
Etat Civil : Célibataire
9th Mai 2020, 12:42
Revenir en haut Aller en bas
Andrea Vaughan

Souvenirs, nouvelles et intérêts
Jessica & Andrea
~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] _ « A tes risques et périls. »

Ravi d'entendre que Jessica n'est pas blessée par mes doutes, je lui rends son sourire gourmand. Cette femme est un vrai fantasme. Magnifique, intelligente, indépendante, amante exquise, amusante, subtile, qui n'exige rien de personnel, joueuse ; et j'en passe.
Elle n'est pas qu'une camarade de plaisir. Je ne l'admettrai pas, mais Jess s'apparente à une amie pour moi. Nous ne sommes pas confidents, nous avons trop de respect pour les secrets de l'autre - et aucune envie ni besoin de soulager nos consciences respectives, néanmoins la relation intime harmonieuse de nos corps a créé une forme d'affection chaleureuse.

Le menu semble lui convenir et les sonneries de l'appel retentissent près de mon oreille alors que la belle se colle dans mon dos. Je frissonne avant même de comprendre qu'elle a l'intention de jouer, la sournoise.

_ « On va voir si tu as perdu en self control. »

" En self control ? ... Allo ? Oui bonsoir ; "

Hm. La peau si brûlante de l'avocate s'est légèrement rafraichie mais le contact est d'autant plus agréable. La différence de température entre nos épidermes me fait sourire et le touché de ses tétons contre mes omoplates m'incite à fermer les yeux pour mieux apprécier.
Je fais répéter mon interlocuteur dans une excuse hypocrite car j'ai été déconcentré par la rouquine.

Ses mains entreprenantes et son souffle aguicheur font remonter la température en un instant. Mes paupières se ferment à nouveau tandis que la voix du serveur disparaît, l'amante a créé une nouvelle bulle de contentement dans laquelle elle m'enferme.
Je lutte, pourtant, pour écouter le mec répéter la commande difficilement passée. Il est aussi perdu que moi, et pour cause : j'ai mis quelques secondes à retrouver le nom de tous mes choix pour finalement me tromper sur le nombre, puis d'ajouter un élément et lui donner - en trois fois - mon adresse.

Ma respiration s'est nettement accélérée et mon envie de la bouffer, elle, est indéniable. Quant elle dépose le téléphone plus loin sur le lit pour se servir un baiser contre mes lèvres, je rends l’échange volontairement plus affamé et l'oblige à s'allonger en me plaçant au dessus d'elle.

" Espèce de peste, ça t'amuse de me faire souffrir ? "

Son sourire radieux m'empêche de tenir plus longtemps l'air sévère que je voulais afficher. Je me glisse entre ses jambes et caresse sa sensibilité avec une lenteur sadique.

" Je n'étais pas préparé à résister. Mais voyons si toi, miss parfaite, t'es plus douée que moi."

Attouchements chastes et provocations incomplètes, je me fais diable astucieux pour attiser sa flamme sans pour autant la satisfaire et me délecte de ses réactions face à la douce torture.
S'il nous faut entamer un deuxième round en attendant les victuailles... je m'en ferais un plaisir.
(c) princessecapricieuse

Andrea Vaughan
Andrea Vaughan
OBJECTION!
Messages : 98
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Détective
Etat Civil : Célibataire
10th Mai 2020, 17:26
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Keenan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Musique d'ambiance

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Souvenirs, nouvelles et intérêts. Feat Andrea Vaughan —


Jess retrouve les draps défaits avec le rire aux lèvres. Les yeux levés vers Andrea sont rieurs. Elle lui masse les épaules, les bras et savoure sa forme. Mais très vite ses mains sont moins déterminées, plus alanguies. Le visage de la belle se métamorphose de mutin à lubrique.

_ « “Miss Parfaite”. J’aime bien. » Lui souffle-t-elle après un silence distrait. L’esprit à la torture délicieuse qui débute. Le carmen aux joues, l’avocate contient son corps au mensonge éhonté. C’est pour le défi, rien que le défi. Elle réclame, sans pouvoir lui succomber, la orgueil et frustration se chamaillent. « “Mr. Joueur”. Le baptise-elle au creux de l’oreille, alors qu’elle s’assoit pour et le caresse intimement. Il l’a excité. Exactement comme il faut pour débuter le repas. « Je cède. Sa bouche et sa langue reviennent dans un assaut.

La sonnerie de l’interphone se fait entendre par dessus les encouragements de la rousse. Le livreur a été trop rapide. Ou bien les amants ont oublié de regarder l’heure. Keenan tient le visage du détective entre ses mains. Elle contracte ses muscles pour l’empêcher de s’échapper. L’excitation redouble quand le temps presse. Plus sauvage, vive, pour aller chercher leurs frissons.

_ « Pas encore. Les bruits de succions, les soupirs, font la bande son d’un moment fébril. La sonnerie retentit encore une fois. Jessica rit de ne pas vouloir faire de coupure. Elle apprécie bien trop son apéro. Elle donne un coup de rein provocateur et lui mordille la carotide. Soudain, elle sent quelque-chose vibrer contre sa cheville. Elle rit de plus belle en comprenant que c’est le téléphone de Vaughan. « Att... C’est presque là, juste là, le frisson solaire.

Quelques secondes plus tard la porte de l’appartement s’ouvre sur un livreur. Il a l’habit du métier. Derrière son ton professionnel il y a un regard approbateur. Pour qu’une femme crit ainsi c’est qu’il y a de l’expérience. Jessica met à profit la coupure pour choper son verre et aller se servir un verre d’eau dans la salle de bain. L’oreille tendue, curieuse, elle écoute les hommes, pendant qu’elle se mire dans la glace. Elle ouvre le placard au dessus de l’évier et inspecte le contenu. Elle fait un petit tour de la pièce. Il n’y a rien de particulier.

La porte claque alors que la rouquine passe devant le bureau d’Andrea. Elle ralentit le pas et jette un coup d’oeil vers la pièce, sans en avoir l’air. Ses pieds -vernis de rouge- continuent en direction de la cuisine.

_ « Alors ? Combien d’erreurs ? Elle marche dans la pièce, telle une concubine qui attend que l’on réponde à ses désir. Son regard passe tranquillement d’un meuble à l’autre. Jess note tout ce qui passe à sa portée. « T’as encore des contacts avec le Palais ? Une simple curiosité partagée entre deux moments de régal.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Justice ? Yes. But for you ? "
Jessica Keenan
Jessica Keenan
OBJECTION!
Messages : 1162
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : London
Profession : Avocate
Etat Civil : Célibataire
11th Mai 2020, 13:40
Revenir en haut Aller en bas
Andrea Vaughan

Souvenirs, nouvelles et intérêts
Jessica & Andrea
~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le livreur a du assister à plus d'une scène indécente. Même en se contentant de l'audible. Peut être parfois davantage. Voyeur ou témoin accidentel, curieux ou indiscret parfois gêné, amusé, outré ? Je suis sûr que ce métier à première vue anodin réserve son lot de surprises et d’inattendus.
Je suis presque persuadé qu'en livrant Jessica ou - l'un de ses amants comme en l'état, les coursiers s'exposent encore plus aux risques de tomber au mauvais moment bien que la mission soit confiée par la destinataire elle-même.
Jess n'est pas ce qu'on appelle une femme pudique ;

_ « Pas encore. [...] Att...

Gémit-elle, soumise et magnifique, maîtresse qui subit mes attentions, déesse à laquelle mes gestes obéissent pour poursuivre le plus langoureusement possible cette torture qui la déchire, la comble, la sublime. Les frissons parcourent mon corps en réponse aux vagues qui secouent le sien, fébrile et abandonné.
Bien que notre repas soit en train de refroidir derrière la porte, je ne peux me résoudre à interrompre cet apéritif luxurieux.

Finalement, les limites de son être et celles de mes talents arrivent à leur sommet. Je relève le visage pour admirer ses traits conquis et satisfaits avant de déposer un baiser soudain doux et apaisant contre sa cuisse. J'enfile en hâte un peignoir et file récupérer nos sushis.
L'homme esquisse un sourire entendu quand j'ouvre la porte, débraillé et le front humide de sueur, mais je me contente de lui glisser la monnaie qu'il m'échange contre le sac heureusement encore chaud.

" Bonne soirée. "

Que nous articulons à l'unisson.
La mienne sera - et est déjà - indéniablement meilleure que la sienne.

Je jette un œil au contenu de la livraison en retournant vers le salon. J'y trouve une avocate dévêtue et parfaitement à son aise. Son regard glisse sur mes affaires, je n'en attendais pas moins de sa part. Si j'avais quoique ce soit à cacher je ne l'aurai pas emmenée ici.

_ « Alors ? Combien d’erreurs ? [...] T’as encore des contacts avec le Palais ?

" Il semblerait que tout soit là ! "

Dis-je après avoir terminé de compter les commandes. Je dépose le sac sur la table du salon et la désigne d'un mouvement critique du menton. Mon sourire sur les lèvres trahi l'amusement certain qu'elle m'inspire :

" Tu me penses assez bête pour perdre tous les contacts intéressants ? Et pour ne pas comprendre ce que t'es en train de faire ? "

Je m'approche d'elle et dépose un baiser dans son cou parfumé.

" La réponse est oui. Tu en es la preuve ; d'ailleurs comment ça se passe pour toi ? Les collègues ont du changer. De nouveaux amis ? "

J'insiste volontairement sur le terme car son ambigüité ne fait aucun doute. A-t-elle vraiment des amis ? Au boulot en plus ? Non, mais elle est douée pour s'entourer de liens positifs. Et pas que ; elle créé jalousie et frustration. Les juristes les plus droits peinent à l'apprécier - quoique ces messieurs plus aisément que les dames.
Du moment qu'elle ne s'attire pas d'ennuis, je me fiche de savoir ce que pense ses camarades, en bien ou en mal.

(c) princessecapricieuse

Andrea Vaughan
Andrea Vaughan
OBJECTION!
Messages : 98
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Détective
Etat Civil : Célibataire
18th Mai 2020, 17:40
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Keenan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Musique d'ambiance

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Souvenirs, nouvelles et intérêts. Feat Andrea Vaughan —


Keenan livre sa gorge au détective non sans un petit sourire en coin, à la pique qu’il lui lance. Elle le retient par le cordon du peignoir, qu’elle dénoue lentement, en plongeant son regard dans le sien. La facétie luit dans ses yeux autant que la gourmandise. De nouveau les frontières se brouillent.

_ « Qu’est-ce que je fais ? Lui demande-t-elle en ouvrant le peignoir pour se coller contre lui. Les mains félines courant dans le dos musclé. Prendre cela pour une simple tentative de diversion est encore sous-estimer l’appétit de Jess. Tout comme son amour du jeu et de la légèreté. Ce qui constitue sa vie privé doit être aussi simple, que le reste est complexe. Elle dépose un baiser sur la carotide de sa proie. Mais la nouvelle question la freine dans son élan.

_ « Des amis ? L’ironie lui donne un air presque fourbe.

La rousse lève le nez pour croiser son regard et a un petit sourire amusé. Les mains retombent et elle s’en va nue, insolente. La marche est nonchalante et d’ailleurs elle ne s’installe pas tout de suite devant la table du festin asiatique. Alors que son regard court -toujours- sur les possessions de l’Irlandais, elle réfléchie. L’organigramme lui revient en tête et elle constante toute la complexité du plateau.

_ « C’est plutôt l’inverse. Earnhart a gagné deux nouveaux poulains en moins d’un an. Déjà six ans plus tôt La juge Kristin Earnhart faisait tout pour contrer la jeune avocate aux dents longues. Ce qui ne s’est pas arrangé les années passants. Jess n’a aucun doute, sur le fait que, Kristin a profiter de ses accointances avec la Couronne, pour placer ses nouveaux cavaliers blancs. Il n’y a qu’à constater les résultats. D’abord Abernathy et maintenant Tyler grossissent les rangs. « Blakemore est trop ambitieux pour être fiable. Ce Juge là est plutôt de sa couleur. Caleb a l’amoralité à la peau. Malheureusement, il déteste les femmes ce qui prive la belle de prise sur lui. C’est bien dommage car ils se ressemblent sur plusieurs points.

C’est en parlant avec Vaughan que Jess constate à quel point la partie est devenue compliquée. Elle passe mentalement en revue le reste de l’équipe. C’est même un peu plus que ça. « La nouvelle procureure se prend pour un chevalier blanc. Elle pivote sur-elle-même pour croiser le regard d’Andrea. « Elle a été ma professeure. Belle ironie du sort. L’époque des classes semble d’ailleurs beaucoup plus attirante, maintenant que l’arène est inéquitable. Même quand elle étudie les avocats les plus réputés le bilan est plutôt négatif.

_ « Iúile est toujours là. Bien sûre. La chère Maître Quinlan et Keenan se détestent cordialement. Un peu comme l’eau et le feu ne peuvent pas s’entendre. Au début cela pouvait être amusant. Maintenant, c’est un jeu pénible, ou chaque coup de crocs doit faire plus mal que le précédant. « Adeane est peut-être devenu le moins virulent. Il est arrivé… Je ne sais plus trois ? Quatre ans ?Il est bon. Il en veut. Oui Peter est moins dur avec Jess. Mais elle a une théorie là dessus. Il faut seulement qu’elle prenne le temps de la vérifier. Elle élude Torres de toute la balance. Torres est lié au Réseau et il n’a pas d’intérêt de compliquer la vie de l’une des avocates de la mafia sicilienne.

_ « Je suis la dernière rescapée d’une espèce rare. Conclut-t-elle en venant enfin prendre une place sur le sofa pour dîner. Elle laisse Andrea gérer le pratique. De toute façon c’est une picoreuse. Elle passe ses jambes sous son fessier, un coude posé sur le dos du canapé. La main, tient sa tête de princesse, tandis qu’elle contemple son compagnon de soirée.

_ « C’est devenu compliqué. Ils attendent que je fasse un faux pas. Jessica dit ça comme si c’est normal. Elle a un haussement d’épaule. Un peu plus désinvolte en apparence qu’elle ne l’est en réalité. Elle n’a pas encore peur. Mais, elle n’est plus aussi tranquille que quand ils allaient batifoler dans les bureaux vides. A voir Andrea, juste là, elle a une once de nostalgie pour cette saison. « J’ai toujours une place qui m’attend à LA. Le fief des Keenan est en Californie. C’est là-bas qu’ils sont les rois du pétrole. Jess pourrait rentrer au bercail et avoir tout. Mais c’est trop facile. C’est trop faible. « Mais où serait le plaisir ? Cela révèle aussi une chose… Elle a fait du bon boulot pour exciter autant de velléité à son encontre.

_ « Si on retrouve mon corps dans un ravin, enquête pour savoir lequel m’a eu. Lui lance-t-elle le défi en allant prendre un sushis pour le croquer. Elle le tient d’une main et place son autre main pour retenir la chute possible. Amusée, Jessica déploie une de ses jambes pour venir coller son pied contre la peau d’Andrea. Elle échange un sourire de connivence avec lui. Non, la perspective de se faire assassiner, n’a pas l’air de l’émouvoir.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Justice ? Yes. But for you ? "
Jessica Keenan
Jessica Keenan
OBJECTION!
Messages : 1162
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : London
Profession : Avocate
Etat Civil : Célibataire
20th Mai 2020, 10:35
Revenir en haut Aller en bas
Andrea Vaughan

Souvenirs, nouvelles et intérêts
Jessica & Andrea
~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Jessica abandonne pour le moment ses inspections dans l'appartement. Son manque de discrétion me surprend, à moins que je la connaisse plus que je ne pensais. Quoiqu'il en soit, un inconnu ou un amant moins avisé aurait pub la soupçonner de préparer un vol.
Je souris à cette idée puis l’écoute attentivement.

_ « [...] Je suis la dernière rescapée d’une espèce rare.

Je ne pensais pas avoir droit à tant de détails mais, les informations qu'elle égraine intelligemment m'intéressent. Et puis sous ses talents certains se cache quand-même une femme, qui a besoin parfois de se livrer.
Je hoche la tête patiemment.

Tandis que la belle s'installe pour passer à table, je récupère le nécessaire en cuisine puis dépose le tout ainsi que notre livraison devant nous.
Ayant pris soin de refermé mon peignoir - pour calmer les braises d'un désir que Jess sait si bien attiser - je me place à ses côtés.

_ « C’est devenu compliqué. Ils attendent que je fasse un faux pas.

" ... Je vois. Dommage pour eux, tu ne sais pas te tromper. "

Dis-je, exagérément. Mais ça n'est pas non plus un mensonge éhonté. Elle est très douée. Ils ne la verront sans doute jamais faire ce faux pas. Mais s'il arrivait ?...
Ses mots suivants me déplaisent. Sa fierté est égal à sa beauté. Immense. Et si les aveux pourraient sonner au secours dans la bouche d'une autre, la blonde a la force de parler de sa fin avec classe et sérénité. La juriste me demande de prendre en charge les recherches, si dans un avenir plus ou moins proche, elle venait à disparaître.

" Je ne laisserai personne d'autre mener cette enquête. "

Promesse implicite, attachement assumé. Je lui souris en douceur et porte une gourmandise asiatique à ses lèvres.

" Mais je peux peut être aider avant que cela devienne si glauque, non ? J'sais pas, trouver des cadavres dans le placard de certains de tes rivaux, des cadavres que tu pourrais exploiter pour les... dégager ? "

Je hausse les épaules pour refouler ces semblant d'idées. Non, je n'irais pas me battre pour lui rendre un service dont elle ne veut pas. En revanche si elle me demande clairement de fouiller le passé - voire les agissements douteux actuels - des avocats qui polluent sa notoriété, j'accepterais sans problème.

Une main contre sa cuisse, je satisfait mon appétit de l'autre.

" Je regrette encore moins d'avoir été remercié. "

Mon égo a été salement amoché par la radiation du barreau. Je n'étais pas mauvais, loin de là à vrai dire et je sais que j'ai manqué. Au début. Puis d'autres plaideur m'ont remplacé.
Personne n'est indispensable ;
Savoir que les tensions sont à ce point piquantes près des cours me rassure. Ma position aujourd'hui n'est pas toujours confortable mais je commence à prendre mes marques, puis j'ai découvert où et comment tirer mon épingle du jeu avec ce job.

(c) princessecapricieuse

Andrea Vaughan
Andrea Vaughan
OBJECTION!
Messages : 98
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Détective
Etat Civil : Célibataire
8th Juin 2020, 15:08
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Keenan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Musique d'ambiance

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Souvenirs, nouvelles et intérêts. Feat Andrea Vaughan —


Il n’y a pas d’arrogance à dire qu’on est bon lorsqu’on est bon. Keenan n’a jamais eu de gêne à se mettre en valeur. Elle détient une estime de soi qui crève le plafond. Une telle assurance est un des piliers du talent. Quand les autres doutent, se découragent, Jessica fonce. Bien souvent elle gagne. Parce que tant qu’on est persuadé de pouvoir gagner les chances de perdre son réduite. Aussi ne peut-elle que sourire, doucement, au bon jugement de son comparse. La seule réelle menace vient des autres, d’une coalition des autres contre elle. Qu’ils puissent retourner ses propres armes contre elle.

Ceci dit savoir qu’Andrea sera là pour veiller à lui rendre un semblant de justice est un bénéfice inattendu jusqu’ici. Peu de monde sur cette maudite île prendrait la peine d'abonder en ce sens. Il suffit de cela pour la rebiffer contre de ombrageuses menaces. Elle toise son confident avec insistance.

_ « Tu ferais ça ? Jess est agréablement étonnée par ce bon geste. Elle sent bien que ce n’est pas commercial. Elle apprécie. Probablement parce qu’ils sont peu nombreux dans son monde de ruses et de manipulations. Certainement, parce qu’elle n’est elle-même pas généreuse du tout. « Ca pourrait rendre la Partie un peu plus équitable. Jessica le considère en silence. Elle va caresser la main sur sa cuisse. Un sourire au coin des lèvres en manifestation de son approbation. Là, mentalement, elle dresse une liste de ses ennemi.es et la fait dérouler. « J’ai un ou deux non qui me viennent spontanément à l’esprit. Peter et Diane sont les plus revêches à son encontre. Ils sont ceux qui pourraient la mettre très en difficulté dans le palais. Ils sont appréciés et ils sont fourbes. Même si ce n’est pas encore au niveau de Keenan c’est tout de même compliqué.

Sa main faucheuse, séductrice, remonte le long du bras du détective. Elle secoue lentement sa jolie tête pour confirmer ses dires.

_ « Je pense que c’est toi qui as bien fait. Inspirée par cette prise de risque masculine Jess cogite. Pour le moment, elle n’envisage pas de quitter cette profession. De toute façon, elle ne la fait pas pour survivre. Elle est à l’abri du besoin à vie. La génération suivante aussi si tenté qu’il y en ait une un jour. Ce qui ne sera jamais de son fait. Rien que l’idée d’avoir un parasite qui grossit dans ses entrailles la dégoûte. Ce n’est pas avec les femmes Keenan qu’elle a pu constater l’existence d’un quelconque instinct maternel. « On pourrait s’amuser à semer la zizanie. Souffle-t-elle. Stimulée par cette inspiration machiavélique, elle approche de la gorge de Vaughan. Sa peau est presque plus appétissante que ce qu’il y a sur la table.






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Justice ? Yes. But for you ? "
Jessica Keenan
Jessica Keenan
OBJECTION!
Messages : 1162
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : London
Profession : Avocate
Etat Civil : Célibataire
10th Juin 2020, 19:19
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: