AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -36%
Nike Air Max 270 React – Chaussure pour Homme
Voir le deal
102 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Let's talk about our future, my love / Rylee
Zac Sanders
Let's talk about our future, my love

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Izaline Sanders
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Ruth Wilson
IDENTITE : Izaline Sanders
GROUPE : L P
RANG : /
AGE :39 ans
ETAT CIVIL :
PROFESSION : Intérim
ETAT DE SANTE : En soin psy et physique
LIENS : Jumelle de Zac, Amie de Megara, tante de Matt, compagne de Rylee, complice de JB, pote de Marlon, collègue de Paul Woods.



Que tu rentres aussitôt (sans me prévenir) brise la routine de ma journée. Je suis partagée entre la confusion et la joie. C’est bien, ça me boost, après mon échec tonitruant de la semaine dernière… L’effet de surprise ne fait pas partie de notre mode de vie. Je sais, que c’est en très grande partie de mon fait. Un cadre solide, des repères, c’est clairement ce qu’on recommandés à la fois, la clique médicale, la famille et les ami.es pour que je reprenne pied. En gros tout le monde. Ils ont eu raison. « Je suis contente de te voir!» Alors que ça fait, quoi 4h00 qu’on s’est quittées ? En fait, je suis contente de te voir là, dans un cadre inhabituel. J’ai l’impression qu’on fait une folie. C’est plaisant. « Et ton entraînement avec Rosario ? » Même Rosie m’a parlé de ce truc hier soir. Je m’attendais donc à te retrouver dans la nuit seulement… avec un de ses câlins que j’attend avec impatience.

Puisqu’on part en moto je peux oublier les sandales. Je recommence à vouloir assortir mes habits avec les accessoirs. Mais du coup je me casse parfois la tête de façon totalement girly. Objectivement, quand je vois mon état de l’an dernier y a pas photo. Je préfères pester contre la disparition des jupes en jeans portefeuilles. « Je vais peut-être prendre un pull au cas où...» Je pique ton sweat ACDC. Je met mes tennis blanches. J’aime bien le contraste robe à fleurs et pull de métalleux. « Tu veux pas me dire où on va ? » J’attrape Oliver pour planter un baiser sur son crâne. Il sait ce que ça veut dire. On part un moment. Il est le gardien de la tanière. Je le lance en douceur sur le canapé. « Un truc encore!» Je sors la mousse au choco du frigo. Je trouve un post-it pour prévenir Rosie et je file de son côté pour mettre le saladier en évidence dans son frigo. Je suis plutôt contente de cette tentative trois chocolat. J’ai prévu une portion pour les Sanders aussi. Il faudra que je me motive à sortir demain… Mais demain est un autre jour.

Je prend le casque passager. Le claquement de la fermeture me tire un sourire. Je ne suis pas montée depuis quelques semaines. Je monte derrière toi. Le leggings servira juste pour notre trajet. Mais au moins pas de coup de froid. J’aime me retrouver pressée contre ton dos. Je me sens en sécurité. Je me sens à ma place. Je ne peux pas résister à caresser ton ventre. Je suis beaucoup mieux que ces derniers jours, ça. « Enlève-moi!» Je ne sais pas, mais je suis curieuse de voir ce tu as en tête. Je regarde quelle direction tu nous fais prendre. Je sais qu’on ne roule pas vers les zones bondées. Ce n’est plus vraiment dans mes goûts. J’attend.

On se retrouve dans les environs de Hammersmith & Fulham que je commence à deviner où tu nous embarques! « Génial.» Je souffle dans le casque. Je ne dis pas que tu ne me fais jamais de surprise. Mais généralement c’est pas vraiment “sans raison”. On fête un truc. On se donne du courage. Je me demande ce que c’est cette fois. Est-ce que Zac aurait enfin fait une BA ? Quoi JB va reprendre plus tôt que prévu ? Tu as une promo ?

Le Twickenham Stadium sur notre gauche. Je trépigne maintenant. Je descend de la bécane la première. J’hôte le casque en vitesse. Je viens te voler un baiser excité dès que je vois ta tête. « Trop bien!» Je te vole ta main et on monte dans l’ascenseur du parking. On passe les quatre contrôle de sécurité du bâtiment. Mais rien à fiche je suis trop contente. On a la permission pour rejoindre le dernier étage. Je t’attire directe vers le salon de thé en question. « Cette fois je goûte le smoothie violette.» C’est un tout petit salon. Il n’est pas super bien répertorié. Y a pas grand monde. Je salue le couple de hippie qui tient l’endroit. Ellie nous amène à la table la plus tranquille et surtout celle qui est la plus proche de. J’ouvre la porte en verre et voilà le petit jardin intérieur avec les transat. C’est ça le vrai trésor. On a une vue sur l’hyper Londres au loin et même la Tamise. « Merci, t’as raison. J’avais besoin de sortir.»


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
4th Mai 2020, 19:01
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Let's talk about our future, my love.
Iza & Rylee
J’suis pas la plus douée pour les surprises et franchement ce que je prévois pourrait prendre des jours et des jours de préparation à certaines personnes mais je ne suis pas du genre à trop me prendre la tête. De toute façon ce ne serait pas moi si je partais dans un truc totalement romantique donc autant rester soi-même. Je me suis juste arrangée pour rentrer tôt maintenant que j’ai récupéré ce qu’il me manquait et j’ai réservé un endroit que t’adores. La dernière fois qu’on a été là c’était bien avant ton enlèvement, j’avais pesté parce que franchement les salons de thé c’est pas vraiment mon délire mais là y’a quand même mieux qu’un bar pour la conversation que nous devons avoir. Enfin j’trouve. J’suis pas super romantique comme meuf mais de là à caser ma question entre deux verres de bière et deux refrains de chanson qui tachent… Voilà quoi…

J’suis donc rentrée, j’me suis changée histoire de me sortir des fringues de la journée. Pour le reste je reste moi-même et les fringues que tu passes me font marrer. Parce que c’est juste toi et que ça m’plait que cette conversation dénote de celles qu’on peut imaginer ou bien voir à la télé. Bref… Je ne réponds pas à tes questions, je sais que tu te demandes pourquoi on fait ça et surtout ce dont je compte parler mais je te filerais pas d’indices. Je lève les yeux au ciel en voyant que tu vas encore nourrir Rosie pour plusieurs jours, je l’avais prévenu que tu pouvais être envahissante quand tu t’y mettais, au moins elle sait que je mens pas mais je vous laisse gérer votre relation de voisinage. Moi tant qu’on me fout la paix franchement…

J’sais que t’as compris où on va et te gardes contre moi quand tu me voles un baiser et m’entraines vers la terrasse de l’immeuble. On pourrait croire que c’est toi qui prépares cette sortie vu comment tu es pressée d’y arriver et cela m’amuse, me laissant faire, saluant les proprios de l’endroit et nous installant à l’endroit que j’ai demandé. « J'me demande encore comment tu peux boire ça… » Smoothie violette quoi… Moi je commande un café corsé comme d’hab, je suis pas du genre à apprécier les mélanges et les trucs à base de plantes ou de fruits c’est pas trop mon délire. Par contre ils ont des putains de gâteaux et là j’hésite avant de prendre un part de tarte. Je remercie Ellie avant de t’attirer sur mes genoux sur le transat, embrassant ton cou. « Ça a été ta journée ? » Je sais que l’échec de la semaine dernière te pèse et je t’encourage à ne pas reculer dans tes efforts même si tu n’as pas réussi ton premier boulot.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 961
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
11th Mai 2020, 23:28
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders
Let's talk about our future, my love

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Izaline Sanders
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Ruth Wilson
IDENTITE : Izaline Sanders
GROUPE : L P
RANG : /
AGE :39 ans
ETAT CIVIL :
PROFESSION : Intérim
ETAT DE SANTE : En soin psy et physique
LIENS : Jumelle de Zac, Amie de Megara, tante de Matt, compagne de Rylee, complice de JB, pote de Marlon, collègue de Paul Woods.



Je plante mon regard dans le tiens. Je prend une voix joueuse pour faire la pub de mon choix. « Ca un goût doux et suave...» C’est vrai qu’on n’a pas les mêmes goûts culinaires. Quoique je suis contente de notre ouverture d’esprit mutuelle. « Tu pourras goûter avec moi si tu veux. » Tu goûtes à ce que je prépare même quand c’est loin des habitudes. Je sais que c’est pour me faire plaisir. Justement, ça me fait plaisir. Meg m’a suggéré de chercher un boulot dans la restauration. Je ne sais pas si j’aimerais autant le faire si ce n’est pas pour toi, pour elle, pour la famille quoi. « Et moi, je vais prendre un muffin choco-banane. » Ma tentative avec les muffins a été très mitigée. Je pourrais demander à Drew comment il les fait.

Je te suis. En un quart de seconde je me retrouve sur ses cuisses. C’est aussi une place où je me sens bien. Je te souris, en venant caresser ton bras. Je me penche pour t’embrasser. Parce que quand on aime on ne compte pas. Ca me plait de ne pas avoir à attendre ce soir pour le faire. Je ferais bien plus que ça, mais on n’est pas chez nous. Enfin, chez toi. « Oui. » Oui comme, j’ai repoussé la recherche de boulot. J’ai bouquiné au lit toute la matinée plutôt que de m’occuper de ranger. « J’ai pas fait grand chose encore.» Enfin, je dois relativiser. Au début, je faisais quand même dix fois moins que ce que je fais maintenant. « Enfin si, j’ai testé une séance de pilate.» C’est clairement de l’auto dérision. Je ne me sens pas d’aller dans une salle de sport avec des inconnu.es. Mais, je veux retrouver toute ma forme d’avant. J’étais une joggeuse accroc. Maintenant, faut que je me motive. « Je vais m’y remettre.» Je ne repousse pas par fainéantise. Contrairement à ce que peut penser ma chère mère. Ce monde va trop vite pour moi. C’est tout. J’ai appris à vivre autrement près de toi. J’ai du mal à en sortir. « Promis. » Je ne sais pas encore pour combien de temps les parents vont rester sur Londres. Zac approche du mois de sevrage. Il est déjà plus calme. Ce n’est pas gagné je sais. Mais, ça avance.

« Et toi ? Marlon t’a renvoyé vers moi ? » Je viens jouer avec le col de ta chemise. Je souris parce que je repense à la façon dont on a veillé hier soir. Je t’aie eu pour moi à chaque instant. C’était bien. Tu es moins là. Je m’y fais. Mais en fait j’aimais bien quand on était rien que nous deux dans notre bulle. Je sais que ce n’est pas pareil pour toi. Ca te fait du bien de bosser. Même si l’ambiance n’est pas la meilleure. « … Zac ?» Je sais que quelque-chose est abîmé. Je sens que tu n’as pas la même niak. Tu réfléchies à la suite. C’est peut-être pour ça que tu mets les formes… L’idée que tu bosses pour une mafia me serre le ventre. Mais je refuse que ma peur soit un blocage pour ta vie. Elle nous a assez empoisonné comme ça. Je me prépare mentalement à toutes les options depuis un petit moment. Même si ma préférée… ce serait un mi-temps à la Strike, que tu puisses vraiment te poser… et vieillir, près de moi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
12th Mai 2020, 18:52
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Let's talk about our future, my love.
Iza & Rylee
« Ouais » Pourquoi pas. De toute façon je goûte toujours ce que tu me proposes. J’ai jamais beaucoup bouffé de trucs différents alors autant dire que la diversité n’est pas mon truc. J’ai tendance à aimer manger toujours les mêmes choses et toujours les mêmes saveurs. Mais ça te fait plaisir alors je le fais. Ouais parfois je me dis que tu peux faire un peu ce que tu veux de moi mais c’est comme ça. Je ne donne rien, sauf aux personnes proches de moi. C’est aussi pour ça que ça pique autant quand la personne se fout de ma gueule. Je passe commande et je te laisse faire avant de t’entraîner vers les transats pour qu’on puisse s’installer. Enfin y’a pas besoin de deux comme je compte bien te garder sur mes genoux. Même si j’aime aussi avoir mes moments et ma tranquillité j’ai pris l’habitude que tu sois contre moi quand tu es là.

Je réponds à tes baisers en prenant des nouvelles. Ça va mieux mais je sais qu’il y a encore beaucoup à faire et le psy a dit qu’il fallait en parler pour en faire ressortir le positif alors j’essaie de le faire. Faut bien que ce soit pour toi que je fasse ça tiens. « Tu t’es r’posée » Au moins c’est une bonne chose et j’en souris en entendant l’histoire pour le cours de pilate. « Viens à la salle. Y’a Amber qui s’entraîne le matin. » Elle pourra t’aider. Et puis tu seras sous la protection d’Andrew et je te confie à lui les yeux fermés. Moi je serais au boulot mais je suis sure que tu t’entendras avec Amber en plus comme vous aimez la cuisine et qu’elle est aussi dynamique que toi. Elle commence à avoir un niveau correct et je crois qu’elle fait du step, zumba et tout ça en plus, ça pourrait te plaire… Plus que le pilate quoi… C’est pas un truc de mamie ça ?

« Curieuse… » Je m’en amuse alors que je t’observe. « Rien de tout ça » Et j’ai certainement pas envie de parler de Junior maintenant en plus. Je fouille dans la poche de mon cuir que j’ai mis à côté histoire d’y récupérer une petite pochette en velours. « J’suis pas la plus douée pour ça alors on va le faire direct. » Parce que bon je vais pas mettre un genou en terre, te faire une déclaration d’amour, toussa. La parlotte et moi c’est quand même pas l’amour fou donc je fais glisser la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui se trouve dans la pochette dans le creux de ma main avant de te la montrer. « J’sais qu’on a parlé PACS tout ça… Mais quitte à être ensemble j’préfère la totale donc… Tu veux m’épouser ? » Un petit sourire en coin j’espère bien qu’tu dises oui. Bon j’ai pas trop de doute non plus parce qu’on a déjà parlé de tout ça y compris de mômes mais je me doute que tu l'avais pas vu venir. L’engagement et moi c’est pas l’amour fou non plus hein. Mais y’a une première à tout et surtout avec toi.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 961
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
21st Mai 2020, 15:21
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders
Let's talk about our future, my love

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Izaline Sanders
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Ruth Wilson
IDENTITE : Izaline Sanders
GROUPE : L P
RANG : /
AGE :39 ans
ETAT CIVIL :
PROFESSION : Intérim
ETAT DE SANTE : En soin psy et physique
LIENS : Jumelle de Zac, Amie de Megara, tante de Matt, compagne de Rylee, complice de JB, pote de Marlon, collègue de Paul Woods.



C’est vrai tiens… Je ne pense pas spontanément à la salle d’Andrew. Je l’associe à ton univers personnel. C’est un de tes repères. Je ne veux pas envahir tous tes espaces. Parce que je sais que je prend de la place dans ta vie déjà. Mais je sais aussi que tu ne proposes rien par convenance, ou par simple “gentillesse”. Quand tu fais quelque-chose c’est que tu es décidée. « Ce sera plus sympa que les tutos. Bonne idée oui. » J’approche de ta bouche pour voler un baiser. Le calme avec lequel tu prends chaque barrage… J’admire ça.

Je ne suis pas encore sur la bonne piste. Mince. Je plonge mon regard dans le tiens. Je ne sais pas du tout ce qui se passe. Ca a un côté un rien frustrant parce que d’ordinaire je devine assez bien ce qui va arriver. Je me redresse un peu pour que tu puisses bouger comme tu veux. Je te regarde faire. Qu’est-ce que tu...

UNE BAGUE ?! J’ai le palpitant que perd le nord. T’es vraiment en train de… ? Rylee Byrd ?! « OUI ! » Je n’ai absolument pas besoin de réfléchir. Je sais ce que je veux. Je veux nous. Si j’ai proposé le Pacs seulement parce que je pensais que tu ne voudrais pas te marier. Alors… Je reprend mon souffle pour dire : « Oui. » Je sens l’émotion qui soulève ma poitrine. Je sens que mes yeux commencent à être humides. Tu ne peux pas savoir comme ça me rend heureuse. « Oui. Je veux t’épouser Rylee Byrd.» Je saisi ton visage en coupe pour un baiser beaucoup plus vif. Tant pis pour le reste du monde. Je t’aime! « Met la moi. Vite met la moi.» Je te montre ma main pour avoir la bague au doigt. J’entend mon cœur battre très fort dans ma poitrine. Je lève ma main pour regarder ce bijou à mon doigt. Elle est vraiment belle. Elle est… parfaite. Tu as du la chercher... Toi. L'idée me fait sourire encore plus. « Elle est… Je l’adore. » Cette fois je pleure. Je n’ai pas ressenti une joie aussi intense depuis… En fait, je ne me souviens pas depuis quand. Même l’annonce du futur neveux ne m’a pas autant remplie de bonheur. Je reviens coller ma bouche contre la tienne. Je ris. Je pleure en attrapant ta tête. Je reste collée contre ta chaleur en réalisant lentement ce qui est entrain de nous arriver.

« Je t’aime. » On ne se le dit pas. Mais là je veux les dires. Je les vies tellement forts. J’ai la voix encombrée par un sanglot de joie. J’en ris. Adieux la classe là. Je pose mes mains sur tes joues et je t’embrasse, d’un long baiser, amoureux et passionné. Tu es une passion. Tu m’as sauvé des monstres. Maintenant, tu m’offres une vie dont je ne pouvais même pas rêver. Je pose mon front contre le tiens pour nous isoler un peu plus. Je me ressert dans tes bras. « Je peux t’offrir une bague aussi ?» Je ris. C’est moins ton truc que moi, je sais. Je caresse tes cheveux, ton crâne. « Va falloir qu’on en parle à mes parents. » J’imagine déjà la tête de mes chers parents. J’en ris encore. Mais enfin, ils ont bien compris que je t’aime. Ils ne sont pas aveugles. « Je croyais que tu allais m’annoncer que tu voulais changer de boulot. » Je ris de ma propre bêtise maintenant. Je t’embrasse, avant de te prendre par le cou, pour me presser dans tes bras. Je dépose un baiser sur ta nuque. « J’ai la tête qui tourne... » Je crois que mon cerveau n’a plus l’habitude de gérer un message aussi positif. « ... je peux prévoir une première danse ?» Je ris dans son cou. Je vois déjà des images du jour J qui viennent flotter. Je dépose un nouveau baiser sur ta peau.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
24th Mai 2020, 11:58
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Let's talk about our future, my love.
Iza & Rylee
J’ai réussi à poser ma question avant que tu répondes c’est un exploit. Je me doute que tu ne voyais pas venir cette question vu que tu connais mon allergie pour l’engagement mais je crois que penser que nous ne sommes pas un couple établi est se voiler la face. Vu qu’on vit ensemble depuis plusieurs mois et que je n’envisage clairement pas d’avoir quelqu’un d’autre dans mes draps que toi. C’est la première fois en quarante ans d’existence donc il n’en faut pas plus pour comprendre que c’est toi et personne d’autre. Je sais qu’on avait parlé de PACS, qu’on est d’accord toutes les deux pour ne pas avoir d’enfants mais je réfléchis aussi au fait que PACS ou mariage ça ne change pas grand-chose au fait que tu es ma femme et que je le dis déjà. Le mariage me permet en plus de te mettre à l’abri s’il m’arrive quoique ce soit alors que l’autre pas du tout, ce n’est qu’un acte de concubinage qui te laissera sans rien au moindre accident. Ce que je n’accepterais pas.

Je souris à ta réponse, voyant bien les larmes qui montent dans tes yeux. Je préfère largement que ce soit pour ça que pour toutes les raisons de ces derniers mois et je réponds à tous tes baisers avant de passer la bague à ton doigt. Je fais rarement les choses bien mais quand je le décide ça fonctionne et j’ai pu te piquer une bague pour avoir la bonne taille aussi elle te va parfaitement. « C’est toi qui es parfaite. Izaline Byrd… » Je te taquine tu sais que tu peux garder ton nom de famille, c’est mon côté garçon manqué qui ressort mais tu feras bien ce que tu veux, comme toujours. Je reste contre tes lèvres, te serrant contre moi « Idem » Je t’aime. J’ai juste ma façon de le dire ou de le faire remarquer. En tout cas n’en doutes pas vu ce que je viens de te demander.

« On choisira ensemble celles du mariage » Je n’ai pas besoin de plus. Une bague et la plus basique possible sera suffisante. « Ils sont au courant. J’ai demandé ta main à ton père » Je finis par connaitre la réputation de la famille Zanders aussi j’ai fait les choses correctement, profitant d’avoir un peu de temps pour discuter avec le paternel. Je sais que je ne suis pas la plus causante donc je voulais avoir une conversation à cœur ouvert avec ton père et lui demander son accord. Je trouvais ça mieux. Tu n’es pas comme moi tu as besoin des tiens et j’ai appris à le respecter. « Jb aussi est au courant, ce sont les trois seuls » Que tu saches tout de suite à quoi t’en tenir.

Je ne suis pas surprise que tu pensais au boulot, tu connais la situation complexe de la ST mais j’attends juste d’avoir une conversation cœur à cœur avec ton jumeau. Il est temps de mettre les choses au point tous les deux. « Et moi je vais avoir envie de te faire l’amour tout de suite si tu continues. » Honnête comme toujours, ça commence à chauffer de mon côté que tu te colles autant et que tu me demandes autant mes lèvres et mon corps. Je remercie le serveur des boissons et gâteaux qu’ils nous apportent, reportant mon attention sur autre chose que ton corps. « …. On verra » Genre je danse… Moi… Enfin je me doute que tu vas être à fond dans les préparatifs, je viens de créer un monstre…
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 961
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
29th Mai 2020, 14:36
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders
Let's talk about our future, my love

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Izaline Sanders
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Ruth Wilson
IDENTITE : Izaline Sanders
GROUPE : L P
RANG : /
AGE :39 ans
ETAT CIVIL :
PROFESSION : Intérim
ETAT DE SANTE : En soin psy et physique
LIENS : Jumelle de Zac, Amie de Megara, tante de Matt, compagne de Rylee, complice de JB, pote de Marlon, collègue de Paul Woods.



Je ne pensais pas changer encore une fois de nom de famille dans ma vie. Le mariage ne m’a jamais attiré. Je trouvais ça conventionnel. Mais c’est une des choses qui a changé. J’ai beau confiance en toi. Il y a une part de moi qui a peur. Cette petite part, qui restera toujours attachée dans l’entrepôt à attendre ses sauveurs. Ce n’est pas une crainte que j’arrive à maîtriser. Je travaille beaucoup dessus avec la psy. Je sais que toi en particulier tu n’envisages… geais pas de devenir une monogame. « C’est la seule chose pour laquelle je peux remercier la Vie de tout ce qui s’est passé.» Je ris. Faire de l’humour sur le passé. C’est un bon pas en avant, non. Je ne m’avancerais pas plus loin sur ce terrain ceci dit. « ... Je sais ce que ça représente. Je veux dire. Enfin … tu sais. » Pour toi, pour moi, symboliquement, je sais. Je me sens fière.

Megara a eu le droit à la bague de fiançaille de Grand-Mère Elizabeth. Papa n’a plus de contact avec ses parents depuis des années. On connaît mal cette branche de la famille. Mais je n’ai pas besoin d’un bijou historique. J’aime bien l’idée qu’on créer ensemble le concept. Pour notre histoire. « T’as fait ça! » Je suis un peu impressionnée. Zenon de Lascelle n’est pas l’homme le plus rassurant. Il a dû te poser pleins de questions. Tu as tout anticipé en fait. « Qu’est-ce qu’il a dit ? » J’aime que tu ait planifié. Ce n’est pas ton truc de faire des secrets je le sais. « Oh. JB sait! … Il ne t’as pas trop charier… ? » JB me voit comme une petite soeur. Tout comme Marlon. Je pense que ça peut être bizarre pour eux de nous imaginer à une telle étape. « … Je peux en parler à Meg ? »

Je me doute que pour trouver un équilibre entre nos envies il va falloir chercher. C’est ce que l’on fait depuis des mois. « Une pré lune-de-miel...» Que je souffle contre son oreille avant d’y poser un baiser. « Tu as une idée ? … On pourrait aller chez moi. » L’idée de revoir le village de l’enfance me plait bien, là comme ça. « Je… me calme. D’accord. » Je dis ça alors que j’aurais plutôt envie de faire une folie. Je n’ai jamais fait l’amour en lieu public de ma vie. Mais pendant une petite seconde l’idée me traverse l’esprit là. Je sais que ma libido est directement connectée à mes émotions. Sans doute de façon plus intense qu’avant. Je me décolle d’un coup quand j’entend la porte qui s’ouvre. Je me sens rougir. Alors que je ne devrais pas. « Merci. » Je la regarde repartir sans rien dire.

Je fais un bond pour aller vers l’autre siège. Je le tire plus près du tiens. Je m’installe les fesses sur le bord. J’attrape ma « Andrew me fera danser sinon… » Je ne vois pas qui d’autre t’escorterais devant le maire. Je t’offre un petit sourire avant de croquer un bout du muffin. Ils sont aussi bons que dans mon souvenir. Voir même plus aujourd’hui. Je crois que c’est à cause de la joie extrême. « On peut se faire une belle cérémonie laïque. Juste nos très proches ? » Je pense à la cérémonie, je me demande dans quel endroit on pourrait faire ça. Je ne résiste pas alors à revenir sur tes genoux dans un bond. L'excitation est trop grande pour que je la canalise. Mais dans tes bras c'est mieux, c'est toujours mieux. Je me cale comme Oliver quand il devient câlin. Je te caresse lentement les cheveux. Qu’est-ce que tu me rend heureuse. « Je voudrais que ça te plaise autant qu’à moi. » Je sais que tu n’as pas envie d’organiser tout ça. Je sans que je vais m’éclater à le faire. Mais c’est notre projet, de filles qui s’aiment.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
2nd Juin 2020, 20:20
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Let's talk about our future, my love.
Iza & Rylee
Je viens t’embrasser. Pas besoin de parler de ça. Tu sais pas tout ce que j’ai vécu, tout ce que j’ai pu faire en représailles de ce que j’ai vécu. J’me suis parfois posée la question de te le dire par honnêteté mais le fait de ne pas rien savoir te protège aussi. Si un jour j’tombe pour tout ça tu pourras dire en tout franchise que tu ne savais pas. Et c’est très bien. Seul JB sait pour le plus lourd de mon passif, ma décision la plus terrible. Quant au fait que je ne suis pas du genre monogame nous savons toutes les deux que nous ne l’étions pas. Je ne cherchais pas à l’être ou bien à changer, je me laissais juste porter par ce que j’vivais en m’attachant le moins possible comme j’me jugeais incapable de prendre soin de quelqu’un. Ces derniers mois m’ont prouvé le contraire et surtout je sais bien que je ne désire personne à part toi.

« C’est une histoire entre l’beau père et moi. » Tu crois quand même pas que je vais te dire ce qu’on s’est dit autour d’un bon whisky. Zénon n’est pas l’homme le plus facile c’est clair mais moi non plus et on est raccord sur une chose : on t’aime. Pas besoin d’aller plus loin, même si je ne suis certainement pas le gendre le plus parfait au monde. « Non. Il est juste heureux pour nous. » Enfin il m’a charié mais rien d’plus que d’habitude quoi et puis il est comme mon frère ainé donc il a bien l’droit de se foutre un peu d’moi vu dans quoi je me lance. Moi qui me marie c’est quand même super chelou je le sais bien. « Bien sur. » C’est ta meilleure pote, j’ai pas de raisons de t’en empêcher. « J’attends que Zac vienne me voir pour lui en parler. » Après tout c’est à lui de faire le premier pas. Non je l’aide pas on est d’accord mais j’me juge pas en faute.

« S’tu veux. » Perso le hangar me suffit mais si ça peut te faire plaisir on peut faire une virée ouais. Moi j’ai rien à part ici de toute façon donc je ne risque pas de te faire une meilleure contre proposition. Et puis j’suis pas du genre hyper sentimental. J’te laisse t’installer de nouveau à ta place quand le serveur arrive, souriant d’te voir rougir. J’me marre quand tu parles d’Andrew « Alors ça ! Je veux te voir lui vendre ! » Parce que si j’suis pas à l’aise pour danser, c’est encore pire Andrew mais j’doute qu’il soit capable de te refuser ça. Ça va le mettre tellement de mauvaise humeur tiens, j’ai intérêt à prévenir Amber qu’il va avoir besoin d’elle. Il s’ra heureux mais ça va lui coller la pression. « Ouais on va évite l’reste. » La cérémonie laïque ok mais pas plus.

J’te récupère de nouveau sur mes genoux et te garde contre moi, heureuse que ça te fasse autant plaisir même si je l’affiche pas forcément des masses. Les sentiments et moi… Longue histoire… « Tout c’qui me plait c’est que tu sois heureuse. Tu sais bien que j’aime le simple alors juste pars pas dans un truc trop délirant et ça m’ira. » Parce que c’est pas mon style donc si j’peux accepter quelque chose que t’aimes faut pas trop pousser non plus. La famille, les proches, quelque chose de romantique si tu veux mais pas plus quoi. « J’peux donner mon avis. » Ouais ça va me faire chier tu le sais déjà mais je ferais un effort pour valider ce que tu choisis en essayant de ne pas être trop… vindicative ou directe avec tes propositions. Je sais déjà que je vais dire trop de fois « non » mais tu t’en doutes.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 961
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
8th Juin 2020, 12:43
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders
Let's talk about our future, my love

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Izaline Sanders
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Ruth Wilson
IDENTITE : Izaline Sanders
GROUPE : L P
RANG : /
AGE :39 ans
ETAT CIVIL :
PROFESSION : Intérim
ETAT DE SANTE : En soin psy et physique
LIENS : Jumelle de Zac, Amie de Megara, tante de Matt, compagne de Rylee, complice de JB, pote de Marlon, collègue de Paul Woods.



Les hommes de nos deux vies sont sur la même longueur d’onde. Ce qui est tout de même un puissant indicateur. Ils sont parmi les mieux placés pour nous alerter. Quand il y a besoin. Mon père par exemple, est celui qui m’a déconseillé de prendre le reportage sur la traite des blanches. Mais ce qui est fait est fait. « Il avance.» Je ne lui demande pas directement. Parce que quand je le fais il se mur dans le silence. Il ne veut pas en parler avec moi. J’en ai de la peine. Enfin, c’est comme ça. Megara me tient au courant. « Et il veut revenir vers toi.» Non. Je ne fais pas son avocate. Je ne tiens pas à avoir ce rôle du tout. Ce n’est pas ma place. Ni pour l’un ni pour l’autre. Je dis ce que je sens dans mon ventre. Je connais encore mon jumeau. Zac, en ce moment cherche un chemin jusqu’à toi.

« Je verrais ça avec maman.» Le vouvoiement est encore d’actualité pour notre père. Maman s’est tassée avec les années. Elle dit “tu”. « Quand on aura convenu d’une date.» Je ne sais pas du tout comment tu vois la chose. J’en suis encore aux papillons de joie dans le ventre. Je sais que le jour J ne sera pas avant l’été, l’automne… Au fond peu importe. Chaque jour jusqu’à cette date sera un jour dont je profiterais. « Ah mais je vais le faire ! » Je ris de bon cœur. Non, bien entendu, l’idée n’est pas de forcer l’autre. C’est surtout que ça me ferait plaisir de vivre ça avec cet homme. Celui qui t’as aidé. Toi. Je verrais bien comment aller sur le terrain. « Oui. Au plus simple. Juste l’essentiel.» De toute façon… ma disparition a fait l’effet d’un trie drastique dans mon entourage. Sans être populaire. J’étais appréciée. Fêtarde. Spontanée. Sociale. Ça aide. Je ne pense pas que je ne le sois plus. Mais les êtres humains m’attirent moins facilement.

Oh oui, je pense que toutes les deux on se prépare mentalement à une période particulière. « Je vais être la fiancée la mesurée d’Angleterre. Tu vas voir ! » Une boutade qui ne fait pas de mal. C’est surtout de l’autodérision. Quoique franchement, je suis plus tempérée qu’avant. On peut se dire que c’est aussi ce qui nous a autant rapprochées. Je ne veux pas être un calvaire pour toi que ce soit dans la peine, la douleur, ou dans cette extrême joie. « J’irais embêter Meg… et Rosie ! Je vais te solliciter uniquement pour les trucs indispensables. » Je me penche pour saisir la pâtisserie. Je t’en propose un morceau test avant d’en prendre un pour moi. « Je pourrais cuisiner. » C’est sans doute le fait de manger un truc. Je fais une association d’idée. Mais ce n’est pas si déconnant. « Megara pense que je pourrais tenter de postuler pour ça. Un truc en cuisine. » Je me tourne d’un quart pour bien voir ton visage. Tu es un livre ouvert quand tu penses un truc. Je sais que tu ne ménages pas la vérité. C’est bien parce que comme ça aucun besoin de faire une double lecture. « Tu me vois faire ça ? » Qu’en penses-tu ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
10th Juin 2020, 19:14
Revenir en haut Aller en bas
Rylee Byrd
Let's talk about our future, my love.
Iza & Rylee
Je ne réponds pas à tout ça. J’écoute mais je n’ai rien à dire. Tu sais que j’attends qu’il vienne vers moi. Pas sous prétexte d’avoir de tes nouvelles ou te faire passer un truc mais réellement pour me parler. Le jour où il fera ça, les choses avanceront. Et j’ai pas envie d’parler de lui maintenant, on a mieux à faire toutes les deux. J’sais que t'es curieuse de ce que j’ai pu dire avec ton père mais ça reste entre nous. Et puis tu le connais bien je ne pense pas que tu aies besoin de réponse à cette question. Ta mère est plus mesurée mais en fait ça passe surtout avec ton père, on a la même façon de voir les choses, j’ai plus de mal avec les gens plus « fins ».

« Printemps prochain ? » Parce qu’il faut le temps de préparer, que l’histoire avec Zac soit finie et qu’on n’a pas de raison de vraiment courir. Le temps que tout le monde se remette sur pied on sera déjà a l’été en plus donc autant repousser ça aux beaux jours. Nop ? J’hausse un sourcil en te regardant quand tu confirmes que tu vas faire simple et que tu seras mesurée. Je me doute bien que ce ne sera pas le cas mais j’essaie au moins de te faire comprendre qu’il faut y aller tranquillement. Ce n’est pas parce que je fais plein de pas en avant pour nous que je vais changer donc pas de thèmes ou de délires, ça passera clair’ment pas. J’vais pas changer du tout au tout et si tu voulais autre chose tu vivrais pas avec moi.

« Nop. C’est ton jour tu fais rien. » Tu vas déjà passer des heures à préparer des petits cadeaux pour les invités je te connais alors tu fais pas en plus la bouffe le jour J c’est mort. T’es la reine de la journée et elle branle rien cette demoiselle. C’est clair et net. « C’est ta journée tu fais rien à part profiter » Voila. C’est peut être totalement macho mais je m’en contrefous ! Après tu prépares ce que tu veux avec tes copines pour ce jour là mais pour le reste on prendra les professionnels qu’il faut. C’est pas comme si j’avais des soucis d’argents et même sans taper dans ce que je trouve au black.

« Pourquoi pas ! T’adores ça » T’es toujours en train de cuisiner à la maison et c’est très bon donc ça pourrait être une idée. « Après faut peut être que tu fasses une formation, mais l’avantage c’est que tu côtoies moins de monde en cuisine » Ce qui sera forcément plus facile que de travailler dans un commerce par exemple. Le temps de te réadapter petit à petit à croiser du monde. Je sais que tu voudrais que tout change soudainement et que tu reprennes ta vie mais ce n’est pas possible donc la cuisine est un bon deal. « A toi de voir si tu veux en faire ton taf » Car y’a une différence entre avoir une passion et un métier. Comme moi et la méca quoi.
code by exordium.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't fear death...
I don't fear death so much as I fear its prologues: loneliness, decrepitude, pain, debilitation, depression, senility. After a few years of those, I imagine death presents like a holiday at the beach ▬ Mary Roach
Rylee Byrd
Rylee Byrd
PROTECT&SERVE
Messages : 961
Date d'inscription : 25/02/2019
Profession : Sergent / Membre de la Strike Team
Etat Civil : Fiancée
22nd Juin 2020, 11:02
Revenir en haut Aller en bas
Zac Sanders
Let's talk about our future, my love

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Izaline Sanders
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FACE IDENTITY : Ruth Wilson
IDENTITE : Izaline Sanders
GROUPE : L P
RANG : /
AGE :39 ans
ETAT CIVIL :
PROFESSION : Intérim
ETAT DE SANTE : En soin psy et physique
LIENS : Jumelle de Zac, Amie de Megara, tante de Matt, compagne de Rylee, complice de JB, pote de Marlon, collègue de Paul Woods.



Printemps… Printemps 2026. Rien que de formuler cette date dans ma tête je me sens portée. C’est bien au printemps. On aura le temps. Megara aura accouché. Les petits ne seront plus des nourrissons. Oui c’est aussi un point à prendre en compte. Parce que je veux que ce soit Meg ma témoin. Au moins, elle pourra profiter vraiment de ce moment de famille, en famille. Je suis d’accord.

Tu me tire un rire. C’est vrai, comment ais-je pu envisager que tu me laisserais m’embarquer dans un challenge pareil ? C’est ce que j’aime ! Oui… toi qui a ton regard sur les choses. Ce regard différent. Un regard qui m’a aidé. Un regard qui m’aide chaque jour à penser à moi. A penser à nous. Je t’aime. « Et de toi. » De toi, de nous, d’une belle nuit ensemble, de tout cela. Je prend ta main pour y faire un baisemain. Je suis diablement consciente que ce n’est pas ton truc du tout. Je sais que tu le fais pour me rendre heureuse. « ... Merci. » Oh je sais que tu ne t’obliges à rien. Ca ne m’empêche pas de savoir que c’est un effort sincère. La déclaration indirect que ce que je ressens dans le creux de mon ventre est partagé. Je découpe la pâtisserie en deux pour t’en filer la moitié.

Je la regarde. Oui, elle a raison. Je peux commencer par évaluer. « Une formation. Ca peut être un bon test. Voir si j’ai envie de continuer après.» Bon ça implique de sortir de l’argent de la bourse. Encore une fois de l’argent pour la pomme. Je n’aime pas ça. C’est un sujet qui revient souvent avec la psy. Je suis sensée travailler sur ça. Arrêter de me mettre la pression. “Croire que je ne vaut rien”. Si on extrapole le principe. Je reviens effleurer ta peau, dans une petite caresse continue. « Je vais me renseigner. » J’ai le temps de faire ça maintenant que j’ai renoncé au nouveau job. Je suis devenue plutôt bonne de la recherche à distance maintenant. Mon isolement aura au moins servi à ça. Mais pas que à ça. « Je me suis officiellement inscrite au code avancé ce matin. » J’étais une vraie réfractaire à la moto. C’est vrai. Je trouve que Zac a des conduites à risque. Pourtant notre père et motard. Mais bon, ils ne sont pas pareils en tout. « Tu me feras réviser ? » Je t’imagines en prof, avec des petites lunettes sur le nez. La chemise, l’air autoritaire, l’image est parfaite. Tu serais sexy avec n’importe quoi de toute façon. Je me mord la lèvre inférieure autant d’espièglerie que de désir.

J’écarte mon gobelet pour me pencher et te voler un baiser. Est-ce qu’il est possible de désirer une autre aussi fort ? Bon sang… toi, ma femme! Je laisse mes doigts courir dans tes cheveux. « On se fait une virée ?» Maintenant que je t’ai à moi jusqu’à demain, je ne te laisse plus partir. Ca c’est clair et net. Avec la moto on est libre d’aller n’importe où. Pourquoi pas en dehors de cette ville grouillante. Je me vois très bien rouler dans l’herbe avec toi. Je me vois faire ça jusqu’à ce que l'arthrite nous gagne.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






" My Family is first."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zac Sanders
Zac Sanders
PROTECT&SERVE
Messages : 649
Date d'inscription : 22/12/2011
Localisation : En ville
Profession : Policier - Strike Team
Etat Civil : Marié - 1 fils
2nd Juillet 2020, 23:07
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: