AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
21.95 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Discussion et chocolats [Liam]
Kala Avasarala
A force de vivre dans le smog, Kala avait dû finir à cet air pourtant lourd, pesant... Certains diraient même irrespirable. Toute cette pollution, ces particules mauvaises dans l'air faisait que Londres était une ville où il ne faisait pas bon vivre en tout cas si on voulais rester en bonne santé. Enfermée dans l'habitacle de sa voiture, l'infirmière voyait les immeubles de la ville s'éloigner dans ses rétroviseurs et le vert de la campagne anglaise apparaître. Le spectacle était plaisant, et elle profita du trajet d'une heure et trente minutes pour admirer ce décor auquel on n'était plus habitué lorsqu'on passait son temps dans les rues grises de la capitale ou entre les murs de l'hôpital St Thomas. Ce qui était en fait le quotidien de la jeune indienne depuis de nombreuses années.

-Liam a de la chance de pouvoir vivre ici.

Elle savait pourquoi son mentor et ami Liam Hawkins s'était depuis quelques temps retiré dans cette maison de campagne, et ce n'était pas seulement pour le plaisir. Même s'il devait se sentir heureux d'être loin du vacarme londonien. Elle fini par stopper sa voiture une fois arrivée à destination et ouvrit la portière. Aussitôt l'air s'infiltra par ses narines et vint chatouiller ses poumons souffrant à cause du smog de Londres. Plus habituée à un air aussi pur, Kala toussa une ou deux fois, le temps que son corps s'habitue. Une fois calmée, elle ouvrit le coffre pour prendre un paquet contenant ce qu'elle avait apporté. Un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qu'elle avait essayé de faire maison. Si ça ressemblait bien un brownie pas sûr que ça soit bon.

-Cadeau !

Elle affichait un sourire radieux au vieux médecin sans frontière en lui tendant le paquet une fois qu'elle fut en face de lui. Elle l'admirait pour ce qu'il avait faut au court de sa vie, et surtout pour son dévouement envers les autres et le serment d'Hippocrate. Elle appréciait beaucoup passer du temps avec lui, pour l'entendre évoquer ses souvenirs ou lui demander des conseils... Ou simplement lui parler de son quotidien à l'hôpital. Mais en ce moment, elle venait surtout lui rendre visite pour s'enquérir de sa santé.

-Comment vas-tu ? J'espère que tu n'est plus trop malade.

Elle laissa le temps à son ami de découvrir le cadeau qu'elle lui avait amené et attendit sa réponse, curieuse mais aussi un peu inquiète à l'idée qu'il lui annoncer que sa santé n'allait pas mieux. Bien que ça ne semble pas être le cas.
Kala Avasarala
Kala Avasarala
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 121
Date d'inscription : 09/04/2020
Profession : Docteur
Etat Civil : Célibataire
12th Mai 2020, 21:02
Revenir en haut Aller en bas
Liam Hawkins
Discussion et chocolats
Kala & Liam

« The body is a sacred garment. » ― Martha Graham
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je suis dans ma maison de campagne depuis quelques semaines désormais. Mon état de santé s’améliore grandement grâce à l’air moins vicié que celui du cœur de Londres même si certaines industries se sont éloignées et créés aussi des zones brumeuses ici. C’est fou comme on ne réalise pas, à travailler comme nous le faisons les médecins, qu’il faut aussi prendre le temps de lever le nez parfois de ses dossiers pour découvrir que nous devons penser aussi à notre santé avant tout le reste. Pas par égoïsme mais tout simplement parce que sans cette précieuse santé nous ne pouvons pas prendre soin des autres. Un cercle vertueux auquel on devrait faire attention, ayant tendance à plus utiliser les cercles vicieux. Je suis le premier à être un bourreau de travail, ne comptant pas mes heures mais mon corps m’a fait sentir qu’il était temps d’arrêter et de prendre du temps. Je donne beaucoup aux autres mais je ne suis pas inconscient de mon âge et de ma santé aussi j’ai fait pour une fois une pause. Même si cela inquiète tout le monde car le docteur Hawkins ne s’arrête jamais normalement.

Et je remarque que m’être éloigné vous fait venir jusqu’à moi et découvrir aussi le plaisir de l’air sain et agréable. Je suis un homme d’habitude aussi j’ai transféré une grosse partie de mes rituels de Londres ici même si j’y ai inclus désormais de longues marches calmes pour prendre l’air et que mon cœur reprenne doucement l’habitude de travailler. Je me ménage, je fais des pauses dès que j’en ai besoin et m’occupe le reste du temps par de la lecture, des conversations par mail avec mes enfants, puzzles et casse-têtes. Je me fais aussi à manger et ne risque pas de mourir de faim comme vous m’apportez tous des sucreries tout le temps. Heureusement que je n’ai pas de diabète ! Je crois que vous savez tous que je suis terriblement gourmand.

Aujourd’hui j’ai le plaisir de te recevoir. Tu n’es encore jamais venu dans ma maison de campagne, nous nous voyons à Londres souvent. Pour le travail ou juste pour discuter comme tu es une de mes petites protégées, une jeune femme que j’apprécie comme ma propre fille. J’entends le bruit de ta voiture et ouvre la porte, sortant avec ma tasse de thé encore fumante à la main, t’entendant tousser. On perd vraiment l’habitude de respirer correctement et on s’en rend compte en venant ici. « Bonjour Kala » Je viens t’embrasser, souriant avec douceur, heureux de te voir. « Merci beaucoup ! » Je regarde le brownie avec envie. « Veux-tu un bon thé pour déguster cela ? » Comme il fait bon je t’entraîne vers le patio extérieur de la maison pour que tu puisses profiter du bon air. Ma maison est grande, un plaisir que je me suis offert et dont mes enfants ont géré toute la décoration. Il semblerait que j’ai des gouts « de vieux » selon Ann… « Je vais bien mieux. Le grand air me fait du bien et mon cœur reprend un rythme normal » Une petite faiblesse due aux années sur le terrain , l’âge et le smog ont fait un peu dérailler mon cœur mais je vais bien mieux. La fatigue n’a pas du aider non plus. « Et toi, comment vas-tu ? » Je suppose que tu es débordée vu les cas de plus en plus fréquent de détresses respiratoires et cardiaques.
(c) DΛNDELION
Liam Hawkins
Liam Hawkins
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 298
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Partout
Profession : Médecin
Etat Civil : "Sage"
17th Mai 2020, 01:40
Revenir en haut Aller en bas
Kala Avasarala
Le docteur Hawkins ne s'arrête jamais normalement, c'était ce que tous disaient. Mais Liam Hawkins était bien à l'arrêt depuis plusieurs mois, le smog londonnien ayant finalement réussi à mettre à la porte le dévoué médecin sans frontière. Heureusement, celui-ci survivait, certes à l'écart dans la campagne, mais restait toujours debout. Et il profitait d'un air d'une qualité à laquelle Kala n'avait jamais été habituée. Mais qui faisait pourtant beaucoup de bien... Une fois le premier choc passé et ses poumons plus ou moins lavé de la puanteur de la ville qui les avait investis. Oui, l'air de la campagne était bon et pur, c'était plaisant. Et Kala sourit lorsqu'elle vit le vieux médecin venir vers elle, heureuse de le voir.

Elle admirait beaucoup le docteur Hawkins qui représentait pour elle un modèle de don de soi et de respect de ses principes jusqu'au bout. Quitte à soigner des criminels ou à mettre sa vie en danger. Enfin, pour le moment il la mettrait surtout en danger face aux sucreries que l'Indienne lui avait apporté. Et elle rit en voyant que l'emballage seul suffisait à faire envie à Liam, comme il aurait fait envie à un jeune enfant.

-Avec plaisir. As-tu du thé à la menthe ?

Elle suivit son mentor jusqu'au patio qu'elle admira pendant quelques secondes... Se demandant si c'était Liam lui-même ou l'un de ses enfants adoptifs aujourd'hui absents. Ils étaient l'un des exemples vivants de l'ouverture d'esprit du médecin sans frontières puisqu'il les avait tous les deux recueillis en plein conflit.

-Tant mieux... Nous ne voudrions pas perdre le grand médecin que tu es. Certains se sont vraiment inquiétés, tu sais ?


Elle entre autre... Mais elle ne voulait pas le préciser... Trop timide pour l'avouer.

-Je vais bien... J'arrive encore à supporter le smog. Mais ça devient dur pour beaucoup de mondes. On a sans cesse des patients qui arrivent parce qu'ils souffrent de cela.

Elle avait les traits tirés à force de travailler pour soigner ceux qui arrivaient et qu'elle devait ensuite aider et conseiller lorsqu'il y avait des précautions ou des traitements à prendre.

-En plus, il y a eut les victimes de l'explosion à l'Université. Tu as dû en entendre parler, j'imagine. La police est sur les dents depuis.
Kala Avasarala
Kala Avasarala
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 121
Date d'inscription : 09/04/2020
Profession : Docteur
Etat Civil : Célibataire
1st Juin 2020, 18:11
Revenir en haut Aller en bas
Liam Hawkins
Discussion et chocolats
Kala & Liam

« The body is a sacred garment. » ― Martha Graham
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]« Bien entendu » En grand connaisseur et appréciateur de thés j’ai de très nombreuses variétés dans mes stocks et c’est toujours avec plaisir que je partage un tea time avec une amie. Je te laisse donc te mettre à l’aise dans le patio, entrant par une autre porte de la maison pour me rendre dans la cuisine et faire chauffer de l’eau. Je reviens vers toi en attendant que l’eau soit à température pour que nous puissions en discuter, vérifiant que tu as bien une chaise avec des coussins. Toujours mes petites manies un peu désuètes pour beaucoup. « Je suis solide il ne faut pas croire. » J’en souris doucement. « Les années passent, je ne peux le nier, mais j’ai survécu à pire que cela et je compte bien aider encore longtemps » Certes j’ai plus d’années derrière que devant moi mais je ne compte pas raccrocher tout de suite. C’est bien pour cela que je prends quelques semaines pour moi d’ailleurs. Parce que je compte bien revenir vous aider et qu’il faut que je sois en forme pour cela.

« Je sais oui, j’ai reçu beaucoup d’appels depuis que je suis ici. Il est rare que je m’arrête. » Cela a fait peur à beaucoup de monde de voir le cabinet fermé. « Mais tu peux rassurer les gens que tu connais, je vais revenir, je prends juste soin de moi » Tout simplement. Parfois il faut savoir s’écouter. Je te laisse déballer le brownie que tu as fait en prenant plutôt de tes nouvelles car même si mon cœur se veut fragile je pense que tu es beaucoup plus fatiguée que moi vu le smog de plus en plus présent ces derniers temps. Je suis désolé que les hautes autorités de l’hôpital et surtout notre premier ministre ne prenne pas au sérieux les nombreux dossiers que nous remontons tous mais hélas l’économie sera toujours plus importante que la santé. Ce n’est pas propre à l’Angleterre de toute façon.

« J’ai peur qu’il faille une catastrophe plus importante pour que le premier ministre accepte enfin de prendre les mesures adéquats pour la santé de nos compatriotes. » Vouloir que l’Angleterre sorte de l’Europe était une chose mais l’isoler même des autres pays au fil des années en rouvrant les usines à charbon et en rajoutant encore plus d’industries a forcément un impact sur notre environnement et donc notre santé. Parfois à long terme mais hélas c’est à court terme désormais. « Oui j’en ai entendu parler j’ai donné des conseils de loin à certaines personnes sur site. Un vrai désastre. » Pour le moment personne ne sait ce qui s’est passé même si le nom de l’ira est sur toutes les lèvres. Difficile de ne pas y penser mais que ce soit eux ou pas c’est extrêmement répréhensible de toute façon. Tellement de morts et des jeunes en plus, notre avenir. « Tu as encore des gens en soin ? » Il doit certainement y avoir des comas ou ce genre de trauma très compliqués à gérer. Je me redresse pour aller chercher le service à thé dans lequel je mets l’eau chaude. Je prends un thé vert et quelques feuilles de menthes avant de revenir.
(c) DΛNDELION
Liam Hawkins
Liam Hawkins
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 298
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Partout
Profession : Médecin
Etat Civil : "Sage"
4th Juin 2020, 23:41
Revenir en haut Aller en bas
Kala Avasarala
C'était agréable de pouvoir se poser là, dans cette charmante maison de campagne avec quelqu'un qui se rapprochait d'un ami, bien que Kala le considère principalement comme un mentor et un confident. Mentor et confident plus solide que son âge pouvait laisser penser. Bien que Kala ne sache pas à quel point il disait cela pour la rassurer, elle voyait bien que Liam était en forme. Il ne passerait pas l'arme à gauche de si tôt, ou le caducée compte tenu de sa fonction de médecin. Elle s'assied sur la chaise pourvue de coussins confortables.

-Ton aide sera toujours la bienvenue. Puisses-tu vivre encore plusieurs décennies.

Il faisait vraiment bon ici, bien meilleur qu'à Londres toute grisée et polluée. Le smog ne faisait qu'aggraver la pollution ambiante. Ici, Kala pouvait se contenter d'évoquer la situation là-bas et surtout à St Thomas, pour un temps seulement. Parce qu'elle ne supporterait pas être éloignée trop longtemps de ses patients. Ils avaient tellement besoin d'aider là-bas, tellement besoin d'être soignés et guidés. Lorsqu'ils acceptaient de l'être.

-Je transmettrais. Tout mon service au moins sera au courant. Sean, Desmond et Inma devraient m'aider aussi.

Enfin, elle ne savait pas réellement pour les garçons, mais Inma avait été plutôt optimiste même si elle aussi s'était inquiétée du devenir de Liam. Comme tout le monde. Comme tous ceux qui s'étaient accoutumés à voir le vieux médecin sans frontière fidèle au post. Mais ça allait, il disait. Il ne faisait que se reposer. Elle commence à découper le brownie en parts égales tandis que Liam évoquait ce qui selon lui pourrait réellement faire changer les choses. Une véritable catastrophe. Cette pensée l'attrista autant que ça l'énerva, si bien que l'un des morceaux fut moins bien découpé que les autres à cause de son bras tremblant.

-Des gens nous sont amenés mourant parce que leurs poumons n'arrivent plus à évacuer tout le gaz qu'ils ingurgitent. Le mieux que l'on peut faire pour eux, c'est de soulager la souffrance avec de la morphine et des médicaments. Parce qu'ils nous sont amenés trop tard. Souvent même pas par choix.

L'émotion la gagnait, mais elle fit de son mieux pour la contenir et finir de couper du mieux possible le brownie dont une part restait déformée par rapport aux autres. Si seulement les élites politiques n'étaient pas aussi insensibles et fermées au sort de leurs concitoyens... Tout pourrait être tellement différent et plus vivable. Une fois sa tâche terminée, elle se rassied et profite que Liam se soit détourné pour s'essuyer les yeux et se reprendre. Avec de la chance, il ne remarquera rien une fois revenu.

-Oui, il y a encore des blessés de l'explosion. Quelques unes sont toujours dans le coma, on ne sait même pas si elles vont se réveiller un jour. Mais... Ça commence à s'arrêter de ce côté-là. Se sont plus nos collègues en psychologie qui vont avoir du travail avec eux à présent. Il va y avoir des suivit à faire.

Comme toujours après un événement aussi terrible, et au moins tant qu'on n'aura pas de réponse. Et ça risquait de prendre un certain temps. JB n'avait pas pu lui donner la moindre information. Elle soupira tristement en touillant son thé, puis une anecdote lui revint en mémoire qui empêcherait peut-être la situation de devenir déprimante.

-Mais, il n'y a pas que des mauvaises nouvelles. Une jeune femme nous est arrivée dans le coma à cause du smog il y a 3 semaines, elle s'est réveillée il y a 2 jours. Tu aurais dû voir la joie de sa famille, ça faisait chaud au cœur !


Cet éveil ne changerait rien aux malheurs de l'Angleterre ni même de Londres, mais il avait au moins l'avantage d'apporter un peu de joie pour ceux qui savaient apprécier ce petit moment de bonheur.
Kala Avasarala
Kala Avasarala
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 121
Date d'inscription : 09/04/2020
Profession : Docteur
Etat Civil : Célibataire
12th Juin 2020, 22:36
Revenir en haut Aller en bas
Liam Hawkins
Discussion et chocolats
Kala & Liam

« The body is a sacred garment. » ― Martha Graham
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je te souris avec douceur. Je compte bien vivre quelques années encore. On ne sait jamais de quoi demain sera fait, surtout que j’accepte de soigner toute personne se présentant au cabinet et que j’ai déjà eu des gens excessivement peu recommandables mais sans un événement de ce genre ce n’est pas un cœur un peu fragilisé par les années et le smog ambiance qui mettra fin à mes jours. Tu peux donc rassurer tout le monde, je serais de retour certainement en juin. Nous ne sommes pas assez de médecins pour que je me permette de monopoliser mon remplaçant plus longtemps et je me sens mieux. Quelques semaines que je suis ici et mes examens sont bien meilleurs. Je préfère prendre encore quelques semaines pour stabiliser le tout avant de revenir. Autant ne pas jouer avec ma santé et repartir sur de bonnes bases.

Cette situation sanitaire nous dépasse mais tant que le gouvernement ne prendra pas de décisions concrète et surtout n’avouera pas aux gens ce qui est en train de se passer, rien ne pourra être fait. Parce que l’hôpital a déjà peu de moyens mais en plus les gens ne sont pas informés. « C’est le mieux que nous puissions faire. » Je te réponds avec douceur pour te tranquilliser. « Je sais que cela est rageant Kala mais nous ne pouvons pas faire de miracles. Le mieux est de continuer de soigner, d’être en alerte et de remonter chaque dossier vers le ministère de la santé. » A un moment cela finira par bouger. Trop tard j’en suis persuadé mais on aura fait tout ce qui nous était possible. Pas pour se dédouaner, je sais que tu es aussi investi que moi dans ton travail, mais pour montrer, alerter et espérer que ça serve. Je sens l’émotion qui te gagne mais respecte le fait que tu désires te reprendre toute seule.

Je reviens avec le service à thé et prends le temps de tout préparer tranquillement, ayant plein de petites habitudes pour le tea time. Manie de vieil anglais. Je finis par poser une jolie tasse ouvragée devant toi et m’installe pour savourer le moment avec gourmandise. « J’espère que les gens prendront le temps de soigner leur esprit » Car c’est bien souvent mis de côté alors que le corps ne peut fonctionner qu’avec un esprit serein. Je me demande encore comment on peut s’en prendre à l’université, à des enfants. Même a vingt ans cela reste des enfants, notre avenir, c’est terrible de faire cela. « C’est magnifique Kala ! Pas de séquelle ? » Je demande en médecin avant d’avancer ma main pour la poser sur la tienne avec douceur. « C’est ça qu’il faut voir en premier. On perdra toujours beaucoup de personnes au cours de notre carrière mais on en sauvera aussi énormément et c’est à ces souvenirs qu’il faut se raccrocher. » Même quand les temps sont sombres comme en ce moment entre les attentats et le smog. « Tu te plais toujours autant à l’hôpital ? »
(c) DΛNDELION
Liam Hawkins
Liam Hawkins
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 298
Date d'inscription : 14/07/2019
Localisation : Partout
Profession : Médecin
Etat Civil : "Sage"
24th Juin 2020, 12:28
Revenir en haut Aller en bas
Kala Avasarala
Liam a de la sagesse et de la patience à revendre, ce qui lui permet peut-être de rester aussi calme face à l'injustice de ce monde. Ça et le fait d'y avoir vécu et d'avoir largement eut le temps de s'y habituer sans doute. Et ses paroles étaient pleines de bons sens et révélait au fond la seule manière viable d'agir pour eux, les médecins. Continuer à lutter, à soigner, à soulager la souffrance de la population. Pour qu'au moins les soins puissent continué à être distribués à ceux qui en ont besoin tant que cela est possible. En espérant qu'un jour le ministère de la santé finisse par se réveiller.

-Oui. Tu as raison. C'est le mieux que nous puissions faire.

La journée était calme et l’appétissant gâteau permettait de penser un peu à autre chose. D'avoir des idées plus claires, moins tristes que la situation actuelle de la Grande Bretagne, et surtout en Angleterre. Kala laisse Liam servir avec ses manies anglaises un peu anciennes mais qui gardaient un certain charme. Peut-être grâce à leur ancienneté justement.

-Beaucoup de personnes. J'arrive à en conseiller plusieurs lorsqu'ils viennent me voir. Celles qui essaient s'en sorte bien généralement.

Avec plus ou moins de rapidité... Parfois, Kala était obligée de leur donner des conseils ou des pistes de personnes à voir. Mais elle était toujours ravie d'apprendre que les personnes allaient mieux grâce à ses conseils. Elle était toujours de toute façon ravie lorsqu'une personne mal parvenait à guérir.

-Elle aura un peu de rééducation à faire au niveau de ses muscles, mais pas de graves séquelles.

Dans plusieurs jours elle pourrait donc sortir et retourner vivre auprès de ses proches, avec les précautions nécessaires et en espérant qu'elle n'aurait pas à revenir trop rapidement à l'hôpital. Liam lui demanda si elle se sentait toujours bien là où elle travaillait. Elle répondit à la question avec un enthousiasme qu'elle aurait aimé plus mesuré, mais qui au fond

-Oh oui, beaucoup. J'aime toujours autant soigner ceux qui y viennent et on y fait de belles rencontres.

Autant avec les patients qu'avec les personnes avec lesquelles on travaille. Kala avait sympathisé avec beaucoup d'entre eux et les aidait également lorsqu'elle le pouvait.

-Et les collègues sont sympas. Nous formons une bonne équipe.


Elle les appréciait beaucoup, ça oui. Peut-être un plus que les autres. Peut-être.
Kala Avasarala
Kala Avasarala
CALL AN AMBULANCE!
Messages : 121
Date d'inscription : 09/04/2020
Profession : Docteur
Etat Civil : Célibataire
Hier à 18:49
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: