AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
-22%
Le deal à ne pas rater :
-110€ sur Roborock S5 Max Aspirateur Robot
389.99 € 499.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lowri Conway
Circus Night
Event

Peter & Lowri ;
Comme tous les matins, j'écoute la radio en me faisant chauffer mon thé, et descends pieds nus jusqu'à la porte d'entrée de la boutique, traversant le magasin plongé dans le noir pour récupérer mon journal et remonter m'installer pour le petit déjeuner. Le temps de faire l'aller-retour, suivi par Pirate toujours sur mes talons à croire qu'il se prend pour un chien de garde, l'eau du thé est chaude et je m'en verse une tasse, avant de parcourir les nouvelles du jour en grignotant un scone beurré ou deux. Un début de journée en douceur, surtout que j'ai le luxe de ne pas avoir de temps de transport, ayant juste à descendre l'escalier menant de mon appart pour me retrouver dans l'arrière boutique, prête à affronter une nouvelle journée. Et là je parcours tranquillement les articles, me tenant au courant de la marche du monde, quand en reprenant ma tasse que j'avais posée sur les grandes feuilles imprimées pour passer à la page suivante, je vois que le bas de la tasse a laissé une auréole autour d'un article indiquant qu'un cirque s'est installé à Hyde Park sans aucune annonce, laissant les habitants du quartier et de tout Londres à la fois surpris et enthousiastes. Je hausse un sourcil.

Est-ce que je dois y aller?

L'ampoule du plafonnier clignote une fois et je hoche la tête. Très bien. Reposant ma tasse je me lève et vais attraper mon petit sac renfermant les lettres de Scrabble, le déposant devant moi.

Est-ce que je dois inviter quelqu'un?
Oui.
Qui?
P-E-T-E-R.


J'avoue que je suis surprise. De toutes mes connaissances, je ne m'étais vraiment pas attendue à ce que ce soit Peter qu'on me demande d'accompagner. Mais j'ai appris depuis longtemps que les esprits savent beaucoup plus de choses que moi, et que s'ils me demandent de faire quelque chose... Eh bien je le fais. J'ai la réponse après coup souvent, d'ailleurs. Soupirant doucement j'attrape mon portable et après avoir bu une gorgée de thé je pianote rapidement.

Salut Peter, c'est Lowri! J'ai vu qu'un nouveau cirque venait de s'installer en ville, ça pourrait être sympa d'aller y faire un tour! Qu'en penses-tu? Si jamais je t'attends ce soir près du chapiteau! Fais-moi signe!

A ma grande surprise, il répond oui et après une journée à peu près normale, je l'attends près du chapiteau, obligée de me prendre le bus à cause de mon plâtre et de ma moto qui est morte. Je le guette et souris, vraiment surprise et rassurée de le voir là, pour une raison que j'ignore encore.

Bonjour Peter! Tu vas bien? Je me suis dit que ça te ferait peut-être du bien une sortie de ce genre! Surtout que William est en voyage d'affaires toute la semaine à ce que tu m'as dit la dernière fois!

Et d'un signe de tête je l'invite à ce qu'on se dirige vers les attractions.


b l a c k f i s h
Lowri Conway
Lowri Conway
LONDON PEOPLE
Messages : 184
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Medium, tient une boutique ésotérique
Etat Civil : Célibataire
27th Mai 2020, 22:59
Revenir en haut Aller en bas
Peter Adeane
Butterfly Effect
Lowri & Peter
I come down like a hurricane sucked up inside I spit out the suffer you say you want a revelation, revel in This my lover you're free at liberty is this what you want? Sometimes I wonder There's a highway to The edge once a night you will drive yourself there At the end of the road you will find the answer At the end of the road you will drink the fear

Le message n'avait été qu'une excuse pour lui échapper, qu'une énième opportunité pour être lâche, pour fuir les silences furieux de celui qui n'a cherché à me retenir, qui en me voyant partir, n'a eu pour marque d'affection qu'un regard inquisiteur et quelques mots accusateur, quelques paroles sifflés dans la pénombre de notre appartement éclairé par la seule lumière nécessaire pour lui permettre de lire, de prétendre en tout cas feuilleter un livre sûrement pris au hasard, attrapé à la hâte pour s'occuper les doigts, pour distraire cette rancœur qui sur ses lèvres se fait venin que j'aurais accepté d'essuyer d'un baiser, d'une morsure faite pour me blesser, pour se venger. « Tu vas la rejoindre ? » L'évidence était telle que sur mon ombre, je me suis contenté de claquer la porte afin de ne l'entendre s'aigrir, se faire amer et devenir cet homme que je ne pourrais que haïr, à qui je donnerais tout les tords, y compris celui d'avoir échoué à me faire changer, à sauver mon cœur du mutisme, de cette fatalité que mon père craignait, qu'il prophétisait quand j'étais encore gamin.

Nous n'allons nulle part. Un temps tu aurais été celui qui m'aurait proposé de venir me perdre a u milieu de la foule, de m'enivrer de l'odeur trop sucrée des confiseries et autres douceurs caramélisées. Il y a quelques années, tu aurais été celui à me donner rendez-vous, à m'entendre au pied du chapiteau, à me promettre que tu allais bien vite me faire oublier le brouhaha incessant des curieux et des émerveilles, que tu ferais taire leurs mots aussi assourdissants que le battement d'ailes d'un million de papillons, qu'à tes côtés, je pourrais trouver cette sérénité que seul l'océan est capable d'invoquer au sein de mon cœur recouvert de cristaux de sel. Il y a longtemps, tu aurais été là, à sa place. Tu m'aurais fait oublier l'agitation qui enivre les sens, les couleurs qui donnent le vertige. Dans une autre vie, nous aurions été amoureux, nous aurions été heureux

C'est la mine grave que j'approche Lowrie, peinant à lui sourire et même à desserrer les lèvres, préférant longuement contempler son plâtre sans jamais perdre le temps de lui demander ce qui a pu lui arriver, grimaçant simplement quand elle évoque le voyage d'affaire de William.

« Oui... Oui. »

Je réponds presque à côté, me glissant dans ses pas, l'esprit toujours lointain, les pensées encore agitées par les tourments de mon quotidien, par cet étrange ressac qui ne cesse de me donner la nausée, de me faire regretter d'être ainsi ballotté parmi la masse presque étouffante des passants, des adolescents en quête de frissons, des enfants à la recherche de merveilleux et des parents qui remontent le temps, qui tentent, un instant, d'oublier la cruauté du monde, la laideur qui n'existe en ce lieu enchanteur, en ce royaume de l'excès de l'autorisé dont les charmes peinent à me faire frissonner, à séduire les restes, les fragments de ce petit être qui déjà, ne rêvait d'aventure ou de fauves, de sucre et de folies mais uniquement des caresses de l'écume, du chant et des murmures des coquillages.

Un serpent au milieu d'une bourrasque de papillons.

L'image me fait un instant battre des cils tandis que je me fraye un chemin avec elle, inconscient du silence que je lui impose, de cette distance que je mets entre nos deux corps qui devraient s'enlacer, afin de tromper ceux qui ne devraient douter de notre union, de ce mensonge auquel personne ne croit, sauf peut-être les aveugles incapables de percer le secret de mes gestes. Une longue minute passe ainsi avant que je ne parvienne à m'exprimer, à enfin esquisser autre chose que des mono-syllabes.

« J'avais besoin de sortir en effet. » Il me semble lui glisser un regard, peut-être même d'esquisser un sourire qui peine à illuminer mes prunelles ternies par les années. « C'est bruyant mais... C'est différent. »

Différent du silence, de nos cris, de la violence qui souille notre amour. C'est autre chose.

Non loin de nous, j'aperçois alors l'entrer vers ce qui semble être un palais des glaces, et soudain pris d'une pulsion presque juvénile, c'est la main de la jeune médium que j'attrape afin de l'entraîner vers l'entrée de ce royaume de l'incertain, du doute et des reflets, lui murmurant au passage de ne pas me lâcher, afin de ne pas risquer de se perdre dans les entrailles de ce dédale presque vide, quasiment sans vie, au sein duquel je m'enfonce avec aux tripes l'impression d'en être le nouveau souverain, le premier explorateur.

« J'ai toujours trouvé cela effrayant que l'on puisse se perdre à cause de son reflet. » Cette fois-ci, je souris plus franchement, alors que j'entrelace pour de bons nos doigts, serrant les siens avec une force qui ne me ressemble pas. « Mais c'est aussi excitant, tu ne trouves pas ? »

Un autre pas en avant, et du bout des doigts, j'espère ne pas rencontrer ceux de tout ces autres qui autour de nous, se dédoublent, se fragments et se diffractent pour mieux me narguer pour mieux en silence me demander :

« Sauras-tu te retrouver ? »

Made by Neon Demon
Peter Adeane
Peter Adeane
OBJECTION!
Messages : 41
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Avocat
Etat Civil : Compliqué. Fiancé pour les apparences, en concubinage avec son compagnon
28th Mai 2020, 00:40
Revenir en haut Aller en bas
Lowri Conway
Circus Night
Event

Peter & Lowri ;
Le voilà, le ruisseau et l'océan, fuyant et imprévisible, impétueux, au regard couleur d'océan écossais les jours de marée haute... Peter. Il s'approche avec son flegme habituel et ne fait aucun commentaire sur mon plâtre. Ce qui me fait me demander : est-ce qu'il s'étonne parfois? Est-ce qu'il lui arrive d'être surpris et étonné? Chamboulé en bien comme en mal? Je ne sais pas mais à chaque fois qu'il est là, près de moi, je sens qu'il est ailleurs... loin... très loin. Est-ce qu'il est comme ça avec tout le monde? Ou juste avec moi parce que je lui sers juste de couverture et qu'il ne m'apprécie pas plus que ça? Alors pourquoi est-il venu? Je n'en sais rien, et ça ne fait qu'un mystère en plus qui se rajoute à tous les autres qui le constituent, comme s'il était un homme fait d'ombres et de questions. Il s'avance à mes côtés, sans rien rajouter, posant son regard tranquille et pourtant insondable sur le monde qui l'entoure. Est-ce que William au moins peut se glisser sous cette carapace? Est-ce que lui arrive à savoir ce qu'il pense? A le comprendre? A finir ses phrases?

On s'approche du barnum, et si je suis curieuse et un peu impatiente, c'est surtout la nervosité qui m'habite. Les esprits m'ont prévenue, ils m'ont dit que je devrai être là, avec lui ce soir, et je regrette de ne pas avoir eu plus de temps pour en savoir plus, histoire de savoir à quoi m'attendre. Qu'est-ce qui va arriver? Est-ce que je vais courir des risques? Etre blessée? Je n'en sais rien et je ne profite qu'à moitié de la bonne humeur ambiante. En attendant, plus on s'approche et plus la foule se fait dense, on entend des rires, des éclats de voix, le tout sur fond de musique de foire, avec des odeurs de pomme d'amour, de pop corn et de beignets qui mine de rien font gronder mon estomac. L'oeil attentif je continue ma promenade à ses côtés.

Et sinon comment tu vas en ce moment?

Puis d'un coup, comme si une flamme s'était rallumée en lui, je vois l'expression de son visage changer, et une vraie joie, presque enfantine se dessine sur son visage. La surprise augmente encore quand il prend ma main spontanément, lui qui est si avare de manifestations physiques, sans même qu'il se sente obligé de le faire. Décidément on va de surprise en surprise! Et je le suis dans le palais des glaces, observant tout autour de moi à la fois pour ne pas le perdre de vue, trouver la sortie et chercher la source de l'avertissement des esprits. Et pour la première fois depuis que je le connais, il a l'air de vraiment s'amuser, et non pas le feindre. Je me surprends même à rire avec lui quand une fois ou deux on manque de se prendre une vitre.

Ses doigts sont toujours mêlés aux miens alors qu'on s'approche de nouvelles glaces et que j'entends sa remarque.

Se perdre littéralement ou métaphoriquement parlant? Parce que j'avoue que je ne me suis jamais posé cette question...

Mais à cause de mon plâtre je lâche sa main pour pouvoir la tendre devant moi et essayer de me frayer un chemin à travers les miroirs.


b l a c k f i s h
Lowri Conway
Lowri Conway
LONDON PEOPLE
Messages : 184
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Medium, tient une boutique ésotérique
Etat Civil : Célibataire
31st Mai 2020, 18:00
Revenir en haut Aller en bas
Dice Master

Butterfly Circus

EVENT #3 ~ PREMIER TOUR - IL FAUT CHAUD NON ?



Mise en situation

Vous vous baladiez parmi les chapiteaux avec vos amis, vos proches. L’ambiance est aussi festive que l’on peut se l’imaginer. On pourrait même dire que c’est un prémisse aux congés estivaux. Même le temps est au rendez-vous. Vous notez qu'il fait de plus en plus chaud, que le ciel est bas. L'atmosphère commence à être pesante. Les plus fragiles d’entre vous se sentent écrasés par la chaleur et peut-être même éprouvent des difficultés à respirer. Le cirque est sous une étrange chape de chaleur qui lentement mais sûrement le ralenti...

Vous voyez que les circassiens communiquent entre eux rapidement après plusieurs malaises de visiteurs. Certains quittent leur stand pour aller chercher des réserves d’eau en bouteilles et faire un tour du parc pour les distribuer aux visiteurs. Les hauts-parleurs grésillent puis le directeur du cirque fait une annonce générale. Il invite tous les visiteurs à suivre les artistes qui vont les guider à l'abri dans les chapiteaux climatisés où il vous sera offert boisson et repos. Une décision intelligente qui satisfait pas mal d'entre vous mais pas tout le monde bien entendu. Assez rapidement quelques esprits s'échauffent alors qu'on vous dirige vers le chapiteau le plus proche.

Votre situation

Vous étiez en train de déambuler dans le palais, ou bien encore de vous donner le frisson dans la maison hantée, quand un mouvement de foule se fait entendre au dehors. Il y en a toujours pour penser qu'ils ont tous les droits et surtout celui de passer avant vous ou de revendiquer alors qu'ils ne savent même pas ce qui se passe…

@Lowri Conway @Peter Adeane votre conversation est interrompue par l’intervention du circassien qui gère cette attraction. Il vous informe que compte tenu de la situation vous devez rester ici quelques instants. Il vous apporte de quoi vous hydrater. Vous voyez des gens entrer de façon assez désordonnée pour se mettre à l’abri avec vous. Heureusement Peter a la présence d'esprit de vous écarter du flux. @Jean-Baptiste Lemoine , tu as entendu une annonce comme quoi la Maison Hantée est momentanément suspendue. Un acrobate vous faire sortir de là pour vous guider vers le Palais des Glaces où de l’eau vous attend. C’est sur ce court trajet que tu te fais rentrer de dedans par une armoire à glace qui veut vous doubler. L’impact te bouscule tellement que tu en perd l’équilibre. Heureusement plus de peur que de mal alors que Laure arrive pour te proposer une main secourable. Vous rejoignez les autres sous le chapiteau.

Nous vous laissons jouer votre installation sous le chapiteau et le résultat de votre dé pour ce premier tour (il n'y a donc pas de dés à lancer pour ce premier tour, vous l'avez déjà fait).

Les interventions du MJ

Le MJ interviendra toutes les semaines (plus ou moins nous ne sommes pas des machines) ou dès qu'un tour sera terminé.
Prochain tour vers le 8 juin.

[CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Szopas10

Rappel des règles
- Merci de ne pas faire plus de 500 mots pour que ça tourne.
- Jet de dé (D10) pour savoir la réussite d'une action individuelle (fonction incorporée sur le forum). (A lancer dans ce sujet.) > Il n'y en a pas besoin pour le premier tour.
- Mettre en gras les noms des personnages joueurs et non joueurs cités dans votre post.
- Un sujet en flood est ouvert pour que vous puissiez tous vous y concerter et me poser vos questions (c'est le même que celui pour lancer vos dés). ▷▷▷. Des salons ont été aussi ouvert sur Discord pour vous permettre de vous organiser.

Halloween





[CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Giphy
Know the rules:
 
Dice Master
Dice Master
MJ
Messages : 677
Date d'inscription : 20/11/2011
Profession : Lanceur de dés
1st Juin 2020, 15:17
Revenir en haut Aller en bas
Peter Adeane
Butterfly Effect
Lowri & Peter
I come down like a hurricane sucked up inside I spit out the suffer you say you want a revelation, revel in This my lover you're free at liberty is this what you want? Sometimes I wonder There's a highway to The edge once a night you will drive yourself there At the end of the road you will find the answer At the end of the road you will drink the fear

Du bout des doigts, j'ai à peine le temps d'effleurer la surface de mon reflet, de cette image que nous renvoie ces autres qui n'existent qu'entre les frontières de la glace et de l'irréel que nous sommes arrachés à l'attraction par un homme qui nous ordonne de la quitter, de rejoindre le reste des passants et autres curieux sous la voûte du chapiteau à l'atmosphère étouffante qui immédiatement me fait regretter de m'être encombré d'une veste que je quitte en un geste faussement élégant, pour sur mon avant-bras la porter, alors que de mon autre main, je garde Lowri à mes côtes, l'attirant à moi pour lui permettre d'échapper au flux incessant de la foule paniquée, angoissée, que d'un regard et de mes silences, je toise, je méprise tandis que sans le réaliser, je masse du pouce le dos de la main de ma fiancée, comme si elle était cet aimé qui n'est point là pour me détester.

Il suffit de si peu pour réveiller cette peur primaire qui fait d'eux rien de plus que des moutons tentant d'échapper à un abattoir qui n'existe pas. Ce n'est sûrement rien et pourtant... Les voilà à s'entasser en murmurant, en regardant leur ombres par crainte d'y trouver cette fatalité qu'ils passent une vie à esquiver, à tenter de devancer. Ils sont agaçants, à ainsi transpirer cette terreur puant la lâcheté et la vacuité. Ils sont décevants.

Un soupir ose traverser mes lèvres jusque-là pincées tandis que je baisse enfin le regard vers celle que je garde fermement à mes côtés, presque à la manière d'un homme qui pourrait encore s'inquiéter pour un, une autre que cette moitié qu'il ne cesse de blesser par son absence et non comme celui que je suis devenu au fil des années passées à souiller mes paumes dans la laideur de l'humanité, dans les travers et failles de ceux que je pensais un jour pouvoir sauver, purger presque d'intentions que parfois je me surprends à comprendre. Délicatement, je la repousse ainsi, la libérant même alors que de ses doigts, je réclame une bouteille encore fraîche, au plastique élégamment paré d'une condensation qui parvient presque à me faire frisonner et vient semer sur la pulpe de mes doigts, quelques gouttes glacées.

L'été pourrait se résumer à ça. Les caresses exigeantes des rayons du soleil, l'eau fraîche qui dévale les creux et monts de la peau, à son sourire...

J'inspire et vient écarter les cheveux de la jeune femme, exposant sa nuque sur laquelle je viens poser la bouteille d'eau encore fraîche.

Je m'égare.

« Bois. » souffle-je simplement, sans réellement la contempler, préférant de nouveau détourner le regard pour mieux prétendre ne pas souffrir de cette chaleur qui fait pourtant rosir mes joues, qui à mes tempes, fait perler cette sueur qui vient déranger ma chevelure, la faire coller à mon front, former ses mèches d'adolescent qui dans les yeux, me tombent presque. A une époque j'aurais tenté de les chasser, mais persuader d'être encore aimé, je les laisse ainsi se mêler à mes cils alors que je répète une fois de plus cet ordre étrangement tendre.

« Bois. »

Made by Neon Demon
Peter Adeane
Peter Adeane
OBJECTION!
Messages : 41
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Avocat
Etat Civil : Compliqué. Fiancé pour les apparences, en concubinage avec son compagnon
6th Juin 2020, 20:35
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Butterfly Circus <<<

Les deux français se moquaient bien de la chaleur du jour. C'était passé du temps ensemble qui était le plus agréable. JB avait sous-entendu que peut-être, oui, il jouerait un morceau de musique à sa belle, si elle se montrait sage, ainsi que se joindre à son trip africain, peut-être... et puis, il avait accepté de la suivre dans la maison hantée. Pour se faire peur. L'avantage, c'était bien que l'endroit était plutôt frais, encore, ils ne ressentaient pas la chaleur qui commençait à être suffocante à l'extérieur et heureusement, car vu son état, JB le supportait moins. Pourtant, le message diffusé partout se fit entendre dans leur petit monde aussi. Ce qui ne manqua pas de faire quelque peu froncer les sourcils de notre flic. C'était surprenant. Que se passait-il à l'extérieur? Pas besoin de se poser plus longtemps la question, à peine passaient-ils dehors que la chaleur se faisait sentir, la transpiration collait les habits à la peau... ce qui faisait regrette à notre loup son antre sur l'eau... ils auraient mieux fait d'y être, pour profiter, justement, de l'eau du canal autour de Mojo, plutôt que de se retrouver sous une canicule, dans une foule.

Prit dans ses pensées, il ne remarqua pas assez rapidement l'armoire à glace qui le renversait sans attendre et avec toute la douceur dont cette brute épaisse était capable. Oui, il le savait, la foule devenait stupide, la peur rendait con et lui, avait intérêt à rester calme, pourtant la chute au sol le fit grimacer. Certes, il s'était remis de ses blessures, mais ce genre de chocs n’était pas là pour lui faire du bien. Il grogna à l'impact et insulta copieusement, dans sa langue natale, l'énergumène qui l’avait foutu par terre. Sérieusement, il aurait été dans un autre état, tout ce bordel aurait pu se finir en bagarre. Mais... zen... Lemoine, zen.

La silhouette de Laure, dans le soleil trop radieux, aidait à rester zen, il sourit un peu, attrapant sa main sans rechigner pour se mettre debout dans un grondement sourd. Oui, il avait été secoué un peu. Et puis cette chaleur....

- On aurait dû rester sur Mojo....

Ils arrivaient sous le chapiteau, sans attendre, Lemoine tendait la main pour prendre deux bouteilles, une, il la donnait à sa compagne, l'autre, il l'utilisait pour se rafraîchir, notamment en en laissant couler un peu dans ses cheveux, avant de s'assurer que sa belle allait bien.

- Ça va?

Il savait que Laure avait plus ou moins l'habitude des grandes chaleurs avec tous les voyages qu'elle avait faits, mais on n'était jamais trop prudent, avant qu'il ne jette un oeil autour de lui, pour voir comment s'organisait les choses et surtout, voir s'il n'y avait pas des têtes connues dans le coin. Se passant une main dans ses cheveux mouillés, il reconnut finalement quelques silhouettes. Notamment celles de maître Adeane et de Conway, haussant légèrement un sourcil en les voyant, il se demanda alors ce qui pouvait les faire se retrouver ensemble tous les deux, sans pour autant, encore, s'avancer pour se faire connaître. Il n'y avait pas encore de raison à cela.

*En français dans le texte
:copyright:️️️ 2981 12289 0

Mini résumé a écrit:
> JB aurait bien défoncé la gueule de celui qui l'a bousculé
> Il s'assure que Laure va bien.
> Il reconnaît Lowri et Peter, mais ne les aborde pas encore.




On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1592
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
6th Juin 2020, 22:44
Revenir en haut Aller en bas
Dice Master

Butterfly Circus

EVENT #3 ~ SECOND TOUR - TENSIONS



Situation


Chacun de vous attend donc patiemment que … quelque-chose se passe. Jean-Baptiste, Laure est près de toi. Elle regarde comme toi les gens qui sont avec vous sous la tente. Mais elle ne semble connaître personne et se concentre plutôt sur le décor de l’attraction. Il faut dire que l'effet est réussi!

[CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Bleven11 [CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Bleven12
Un homme, son amante et sa femme

-” Jim ? … Jim ?
-” Lizy ?
- “C’est ça ton “Congrès”

Au beau milieu de la foule débute une Scène digne de Courteline. Un joli petit duo de tourtereaux anonymes vient visiblement d’être pris sur le fait de l’adultère. L’épouse trahie est dans une grande indignation et les interpelle avec violence. L’homme ne sait plus où se mettre et tente, balbutie des mots sans aucun sens. Les réactions du public vont de petits ricanements à mal aise pour le couple marié.

En une inspiration la stupeur s'évanouit et débute une joute verbale assez violente entre les deux femmes. Vont-elles en venir aux mains ? La tension monte de seconde en seconde. Là une première gifle part pour souffler la maîtresse. Elle a un pas de recule et tombe contre toi Peter !

Informations du MJ

@Peter Adeane : Lance un Dé pour savoir comment tu réceptionnes l’épouse trahie dans tes bras.

@Lowri Conway & @Jean-Baptiste Lemoine : Vous êtes libres de réagir comme vous le voulez. Pour une action un lancé de Dé également.

Le MJ interviendra toutes les semaines (enfin plus ou moins, nous ne sommes pas des machines) ou dès qu'un tour sera terminé.
Prochain tour vers le 15 juin.

[CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Szopas10

Rappel des règles
- Merci de ne pas faire plus de 500 mots pour que ça tourne.
- Jet de dé (D10) pour savoir la réussite d'une action individuelle (fonction incorporée sur le forum). (A lancer dans ce sujet.) > Merci de commencer votre rp pour que le MJ puisse comprendre exactement ce que vous désirez faire puis de le poster en mettant [En attente du MJ] et de lancer le dé. Une fois le résultat du dé connu, vous pourrez finir votre post en le prenant en compte.
- Mettre en gras les noms des personnages joueurs et non joueurs cités dans votre post.
- Un sujet en flood est ouvert pour que vous puissiez tous vous y concerter et me poser vos questions (c'est le même que celui pour lancer vos dés). ▷▷▷. Des salons ont été aussi ouverts sur Discord pour vous permettre de vous organiser.

Halloween





[CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Giphy
Know the rules:
 
Dice Master
Dice Master
MJ
Messages : 677
Date d'inscription : 20/11/2011
Profession : Lanceur de dés
8th Juin 2020, 15:56
Revenir en haut Aller en bas
Lowri Conway
Circus Night
Event

Peter & Lowri ;
Alors qu'on se glisse dans le palais des glaces, je le suis, partagée entre la curiosité et l'inquiétude de cet événement mystère dont je ne sais rien et dont je n'ai pas eu le temps de savoir plus. J'espère que ce n'est rien de grave, ou au moins j'espère que quoi qu'il arrive je vais pouvoir protéger Peter et que rien de grave ne lui arrive. Et je me laisse entraîner, surprise dans le bon sens par cet aspect de lui que je ne connaissais pas et que je découvre, un Peter curieux et enjoué, me laissant entrevoir un côté enfantin que j'aime beaucoup. Comme une pièce du puzzle que je rajoute à la fresque qu'il représente, et dont j'ai au final que peu de morceaux... Marchant sur ses talons, ma main dans la sienne, j'avance à petits pas pour éviter de me prendre un coup. J'ai ôté ma veste et reste à côté de lui, souriant même si je regarde un peu nerveusement ce qui nous entoure et soupire. Il fait vraiment chaud...

D'un coup je sens de l'agitation, des voix, et d'un coup on entend une voix, un membre du cirque nous demandant de quitter l'attraction et de sortir. Je sens l'angoisse qui monte un peu alors que des flots de gens se déversent de tous les chapiteaux et toutes les baraques présentes, et j'apprécie que Peter me garde près de lui. C'est idiot, c'est moi qui devrais veiller sur lui, le protéger même, alors que c'est précisément l'inverse qui se produit.

Merci... c'est gentil. Au fait je... je ne t'ai pas dit mais j'ai un mauvais pressentiment pour ce soir... Alors fais attention d'accord?

Je le vois attraper une bouteille, et titube un peu. Bon sang mais il fait une chaleur d'enfer ici, c'est pas normal... Et je soupire délicieusement quand je sens quelque chose de frais sur ma nuque, me faisant fermer les yeux.

La vache... ça fait du bien...

Je hoche ensuite la tête et attrape la bouteille, en buvant de longues gorgées, la vidant au quart, avant de refermer le bouchon et cherche à croiser le regard de Peter.

Bois toi aussi... c'est important...

Alors que je suis toujours près de Peter, et que je me demande toujours ce qui se passe, j'entends des éclats de voix, et en désignant le couple d'un léger geste du menton à Peter, je me mets à écouter, assez amusée par la situation. J'en ris presque quand les insultes fusent, sauf que l'une d'entre elles, la maîtresse, se prend une gifle magistrale, qui la fait retomber contre Peter. Par réflexe je tends les mains pour l'aider.

Attention!


b l a c k f i s h
Lowri Conway
Lowri Conway
LONDON PEOPLE
Messages : 184
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Medium, tient une boutique ésotérique
Etat Civil : Célibataire
8th Juin 2020, 19:07
Revenir en haut Aller en bas
Peter Adeane
Butterfly Effect
Lowri & Peter
I come down like a hurricane sucked up inside I spit out the suffer you say you want a revelation, revel in This my lover you're free at liberty is this what you want? Sometimes I wonder There's a highway to The edge once a night you will drive yourself there At the end of the road you will find the answer At the end of the road you will drink the fear

Un mauvais pressentiment.

L'impression, l'idée, l'image même de ce mal à venir, de cette fatalité faite dague entre les cervicales parvient à me faire frissonner, à s'accrocher à mon échine pour déposer à la base même de ma nuque cette désagréable pensée qui ne cesse de parasiter mon silence, qui me fait pincer les lèvres et subir la chaleur avec cette fausse nonchalance mutique que j'impose à Lowri, malgré sa tentative presque charmante de prendre soin de ma personne, malgré cette attention que d'un demi-sourire je chasse bien élégamment, préférant fermer les yeux et tenter de me couper momentanément du brouhaha permanent de cette foule qui s'inquiète, qui ne cesse de murmurer les prémices d'une angoisse aussi venimeuse, aussi poisseuse que cette sueur qui à mes tempes ne cesse de perler, de lentement dévaler les courbes de mon visage émacié par les années, par le temps passé à penser que le monde pouvait être sauvé, changé, métamorphosé.

Un mauvais pressentiment. Sûrement une vision de sa part, une autre prophétie arrachée aux griffes de l'aléatoire, des quelques lettres en plastique qu'elle secoue dans un petit sac. Trois fois rien.

Et pourtant me voilà à douter, à doucement être bercé par les flots de cette sensation qui prend possession de mon myocarde, qui entre ses griffes le fait prisonnier pour mieux le broyer, le réduire en quelques cristaux de sels entre mes côtes, chanteront la douce mélodie des vagues qui caressent le sable, qui font des os et autres pierres, rien de plus que de la poussière. Faiblement, je rouvre les yeux, restant un instant ébloui par le trop plein de vie, avant de porter mon attention au couple, qui trop près de nous, s'engage dans une joute qui en un autre temps aurait pu sembler déchirante mais qui en cet instant, ne m'arrache qu'un soupir méprisant, qu'une expiration lasse qui s'accompagne de ce geste que je fais pour sauver la jeune médium de cette vulgaire expression de sentiments aussi violents qu'obscènes, aussi laids que puérils, de cette main qui vient se poser sur sa tempe pour la rafraîchir des quelques gouttes de condensations glacées qui ont su s'égarer sur le bout de mes doigts.

Je les connais ses hurlements. Le son déchirant d'une relation qui s'éteint, qui une dernière fois s'étreint. Je les connais trop bien.

Du coin de l'oeil, je capte le geste dessinant dans l'air cette gifle violente qui fait chuter la pécheresse, la démone qui vers moi tombe, comme fauchée par la fatalité, par cet inévitable qui en eu assez de la voir valser avec la chance et l'arrogance, que par réflexe, je tente de rattraper, de sauver, ouvrant les bras pour la réceptionner, pour mieux l’accueillir contre mon torse et sentir dans l'une de mes épaules ses ongles trop manucurés, puis son parfum qui me fait plisser le nez alors qu'avec elle, je termine au sol, que je heurte assez violemment pour entrevoir derrière mes paupières closes, quelques étoiles et les astres qui gravitent avec.

Bravo.

Je grogne quelque peu et prends appui sur mes coudes pour mieux passer une main à l'arrière de mon crâne et maudire sans oser le dire, celle qui m'écrase à moitié, qui maladroitement, ne cesse de me donner des coups au niveau des hanches en tentant de se relever.

Made by Neon Demon
Peter Adeane
Peter Adeane
OBJECTION!
Messages : 41
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Avocat
Etat Civil : Compliqué. Fiancé pour les apparences, en concubinage avec son compagnon
8th Juin 2020, 23:37
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Butterfly Circus
L'atmosphère était lourde, la chaleur commençait à devenir pénible, JB sentait son t-shirt lui coller à la peau. Il avait envie de se barrer, de rejoindre le frais de son bateau. Parce que c'était bien là qu'il était le mieux. Son attention fût pourtant attirée, comme pour beaucoup, vers une scène de ménage, qui pouvait au moins, dévier les pensées de tous. Un couple adultère qui se faisait prendre en flagrant délit. Le flic haussa légèrement les sourcils, c'était une situation qui n'était pas si nouvelle pour lui, combien de fois s'était-il retrouvé entre deux époux s'engueulant pour ce genre de chose. De quoi se faire se poser des questions sur le mariage. La violence des mots se répercutaient sur les parois en toile. Jean-Baptiste faisait signe à Laure de rester là où elle se trouvait, pour aller à la hauteur du trio, mieux valait mettre un terme rapidement à tout ça, avant que ça ne dégénère vraiment et en tant qu'habitué, il estimait pouvoir faire quelque chose.

Le français ne bougeait pourtant pas assez rapidement et la femme trompée se montrait alors vive comme l'éclair, mettant une baffe retentissante à sa rivale, la faisant s'écrouler sur le pauvre avocat qui avait tenté, tant bien que mal, de l'empêcher de s'écraser de tout son long sur le sol, ils s'étaient retrouvés finalement les deux par terre. Dans d'autres circonstances, le vieux loup en aurait sans doute ri, parce que finalement, la situation était plutôt finalement cocasse. Il avait rarement vu ce mec dans des situations aussi peu reluisantes. Comme quoi, ça valait bien la peine de les rencontrer parfois en-dehors du boulot. Il venait alors aider la dame à se remettre debout, puis Peter, en lui tendant une main.

- Besoin d'un peu d'aide, maître? Avec un petit sourire, fin, en coin.

Lemoine n'allait clairement pas se laisser emmerder par cette affaire privée, bien qu'il fût prêt à faire se calmer tous les protagonistes en présences. Même si pour le moment, il s'inquiétait plus du sort du pauvre avocat au sol. Il prenait même le temps de saluer la femme à ses côtés, puisqu'ils se connaissaient aussi.

- Bonjour miss Conway. Avec un léger sourire. Tout en aidant finalement Adeane à se remettre sur ses pieds. Lui tendant une bouteille d'eau qui était tombée. Vous allez en avoir besoin.

D'une oreille, il suivait ce qui pourrait suivre, surtout que la maîtresse se trouvait encore auprès d'eux.

*En français dans le texte
:copyright:️️️ 2981 12289 0

Mini résumé a écrit:
> JB voulait aller séparer le trio, avant que la trompée ne baffe sa rivale.
> Il aide Peter à se remettre sur ses pieds, en profite pour saluer Lowri.




On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1592
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
14th Juin 2020, 21:39
Revenir en haut Aller en bas
Dice Master

Butterfly Circus

EVENT #3 ~ TROISIEME TOUR - TENSIONS




Situation


[CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Bleven11 [CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Bleven12
Un homme, son amante et sa femme

Pendant que l’inspecteur Lemoine aide le juriste à se remettre sur pied Lizy profite que sa rivale soit au sol pour lui sauter dessus. Elle se retrouve rapidement à califourchon, les mains serrées autour de sa gorge pour l'étouffer.

Je vais te tuer !“ Prédit la blonde en commençant à compresser la carotide de la femme. Celle-ci prise par surprise a visiblement du mal à se défendre ! Elle agrippe les mains de Lizy dans l’espoir de se libérer. Face à cela Jim tente d’arrêter sa femme. Il se prend un coup au visage, droit dans le pif, et saigne.

-” Liz ! ARRÊTE ! TU VAS LA TUER !“ Une main sur le nez, l’homme infidèle regarde les deux femmes de sa vie s’écharper. Il n’a vraiment pas l’air tranquille. Un circassien arrive de l’entrée. ” Je vous en prie, aidez-moi à les arrêter.“ Il regarde la fille aux cheveux blanc et l'homme juste à côté d'un air désemparé.

-"Jean... Laure interpelle l'inspecteur pour lui faire signe d'intervenir. La scène de ménage la met visiblement assez mal à l'aise... Impression de "déjà vu" ?

Informations du MJ


@Peter Adeane tu te remet de ta chute à ton rythme. Pas loin de toi les filles sont en train de s’entretuer. A toi de décider ce que tu vas faire !


@Lowri Conway & @Jean-Baptiste Lemoine : “Jim” vient de vous interpeller l’un puis l’autre puisque vous êtes pas loin. La situation est en train de dégénérer à vitesse grand V. Meurtre au Butterfly ça ferait mauvais genre, non ? Que faites-vous ?


Le MJ interviendra toutes les semaines (enfin plus ou moins, nous ne sommes pas des machines) ou dès qu'un tour sera terminé.
Prochain tour vers le 22 juin.


[CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Szopas10


Rappel des règles
- Merci de ne pas faire plus de 500 mots pour que ça tourne.
- Jet de dé (D10) pour savoir la réussite d'une action individuelle (fonction incorporée sur le forum). (A lancer dans ce sujet.) > Merci de commencer votre rp pour que le MJ puisse comprendre exactement ce que vous désirez faire puis de le poster en mettant [En attente du MJ] et de lancer le dé. Une fois le résultat du dé connu, vous pourrez finir votre post en le prenant en compte.
- Mettre en gras les noms des personnages joueurs et non joueurs cités dans votre post.
- Un sujet en flood est ouvert pour que vous puissiez tous vous y concerter et me poser vos questions (c'est le même que celui pour lancer vos dés). ▷▷▷. Des salons ont été aussi ouverts sur Discord pour vous permettre de vous organiser.


Halloween





[CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Giphy
Know the rules:
 
Dice Master
Dice Master
MJ
Messages : 677
Date d'inscription : 20/11/2011
Profession : Lanceur de dés
15th Juin 2020, 16:46
Revenir en haut Aller en bas
Lowri Conway
Circus Night
Event

Peter & Lowri ;
C'est drôle de voir comme les choses changent vite. IL y a dix minutes je découvrais Peter sous un tout aspect, léger, presque enfantin et amusé alors que je ne l'avais jamais encore vu comme ça, ensuite il y a eu cette vague de chaleur qui a fait fermer les attractions du cirque, et tel un diamant une autre facette de Peter se dévoile, protecteur et prévenant, veillant sur moi et vérifiant que je boive bien, et enfin il y a ce spectacle improvisé, presque une comédie de boulevard du style "le mari, la femme, l'amant" même si ici c'est monsieur qui est pris entre sa femme et sa maîtresse. Et si on m'a toujours dit que c'était mal d'écouter les conversations des autres, j'avoue que vu leur esclandre je ne peux pas me retenir de laisser trainer mes oreilles, tout comme Peter, au point de nous retrouver spectateurs malgré nous. Je fais de mon mieux pour rester impassible même si c'est super dur de me retenir de rire face à cette scène ridicule. Je me mords presque la lèvre pour ne pas rire, jusqu'au moment où le bruit sec d'une gifle me fait sursauter, et je n'ai pas honte de regarder directement le trio malheureux. Sauf que dans son élan une bagarre se lance, et la maîtresse, ayant perdu l'équilibre, retombe sur Peter.

Réflexe stupide, je tends les bras malgré mon plâtre, dans un réflexe idiot pour empêcher la chute de cette nana et je remarque que Peter a le même réflexe. Sauf que, plus près, il n'arrive pas à se retenir et tombe sur le sol, tenant la demoiselle dans ses bras. Quel chevalier servant! Je m'approche de lui et m'accroupis, lui tendant ma main valide, un peu inquiète tout de même.

Bon sang Peter est-ce que ça va? Tu t'es fait mal?

Je veux l'aider mais un homme de la quarantaine, du genre vieux beau se penche vers lui et prend de ses nouvelles, d'un ton qui indique que les deux se connaissent. Un avocat? Et c'est là que je reconnais JB, le flic français que j'ai déjà croisé au Yard et qui bosse avec Zac... C'est un peu logique qu'il connaisse Peter quand on y réfléchit et je souris en l'entendant me saluer à mon tour.

Bonjour inspecteur! Le monde est petit on dirait!

Puis me tournant vers Peter.

Tu vois, quand je te dis que toi aussi tu dois boire,c'est important!

Mais à l'instant où je pensais que les choses étaient arrangées, voilà qu'un mouvement a lieu tout près, et que les deux furies se sont jetées l'une sur l'autre en se roulant par terre. Je me recule de quelques pas, histoire de ne pas me prendre un mauvais coup, et observe ces deux harpies, presque fascinée. Un membre du cirque a l'air de nous demander de l'aide. J'hésite une seconde, encore un peu réticente à l'idée d'être à nouveau blessée, avant de me décider et de choper celle qui est au-dessus par le tshirt et la tirer fortement en arrière de mon bras valide, prête à reculer pour mettre de la distance entre elle et moi si besoin.

Oh on se calme là! Oui votre mardi a merdé mais ça ne vaut pas le fait de finir en prison vous croyez pas?

b l a c k f i s h
Lowri Conway
Lowri Conway
LONDON PEOPLE
Messages : 184
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Medium, tient une boutique ésotérique
Etat Civil : Célibataire
19th Juin 2020, 17:24
Revenir en haut Aller en bas
Peter Adeane
Butterfly Effect
Lowri & Peter
I come down like a hurricane sucked up inside I spit out the suffer you say you want a revelation, revel in This my lover you're free at liberty is this what you want? Sometimes I wonder There's a highway to The edge once a night you will drive yourself there At the end of the road you will find the answer At the end of the road you will drink the fear

"Nous chutons pour mieux nous relever. Pour devenir plus grands, tu sais." qu'il disait, ce père qui n'est plus là pour s'amuser de mes genoux écorchés, de mes pommettes griffés par les pierres et cette maladresse bien étrange qui est mienne. "Nous tombons pour nous élever."

Je grognerais presque, mais à la place, c'est les lèvres pincées que j'accepte la main qui m'est tendue et cette attention qui fait naître sur mon échine la désagréable impression d'être pris en pitié autant par le français que je foudroie de mes prunelles glacées, que de Lowri que je n'ose contempler, de peur de trouver sur son faciès, ce léger rictus que lui aurait eu en me voyant ainsi me ramasser, me ridiculiser pour sauver une femme qui n'en a rien à faire du monde qui l'entoure, préférant s'écharper pour un homme qui ne mérite certainement pas d'être désiré, et encore moins d'être aimé.

Ca m'apprendra, à vouloir encore essayer d'aider.

Les doigts crispés autour de la bouteille d'eau que je ne porte pas à mes lèvres, je me contente de soupirer au commentaire de ma soit-disant fiancée, agacé.

"Tout ça pour un sûrement piètre amant."

J'avale une gorgée d'eau glacée, toujours frileux à l'idée de remercier Lemoine autrement que d'un silence, préférant le jauger comme je le fais si bien, quand il me faut le croiser lors d'une affaire, quand il me faut aller lui arracher quelques informations, parfaitement conscient qu'à sa manière, il se méfie de moi plus que de la peste.

Sûrement parce qu'il me craint.

L'idée seule parviendrait à me rendre le sourire, mais face à l'hystérie des harpies qui ne cessent de piailler, de créer autour de nous une agitation qui n'est bonne qu'à remuer la chaleur écrasante, c'est en un geste agacé que je finis par verser une partie de ma bouteille d'eau dans la nuque de celle qui m'est tombée dessus un peu plus tôt.

Ca suffit maintenant. Couché.

Une inspiration outrée vient rompre le silence qui entre elles s'étaient installé, et si je la vois se retourner pour me faire face, pour m'imposer cette rage qui fait plus qu'enlaidir son faciès mal maquillé, je ne prévois pas cette gifle qui vient me couper le souffle et écorcher ma peau au point de la marquer de cette punition expéditive que je mérite.

Made by Neon Demon
Peter Adeane
Peter Adeane
OBJECTION!
Messages : 41
Date d'inscription : 05/04/2020
Profession : Avocat
Etat Civil : Compliqué. Fiancé pour les apparences, en concubinage avec son compagnon
19th Juin 2020, 22:22
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Lemoine
Butterfly Circus
Le regard de l'avocat était bien noir, à croire qu'il n'était pas content de tomber sur Lemoine, alors que ce dernier se montrait plutôt sympa. Il lui offrait une main secourable pour le remettre debout sur ses pieds. Puisqu'ils n'étaient pas au palais, que pour le coup, JB n'était pas dans une situation qui pouvait mettre en danger ses petits secrets, pourquoi se montrer méfiant? Autant être avenant et cool. C'était Peter, ainsi, qui passait pour un paranoïaque, ce qui pouvait, très certainement, amusé notre flic. Qui n'était plus sur le terrain depuis quelques temps déjà.

Au moins, Lowri avait un peu plus de tchatche et se montrait moins sombre que son compagnon. Le petit sourire en coin du français, restait sur ses lèvres, alors qu'il hochait légèrement de la tête aux dires de la jeune femme. En effet, le monde était petit, il l'était pour tout même, c'était ce qui pouvait parfois lui donner quelques sueurs froides, quand il croisait la mauvaise personne au mauvais endroit.

- En effet.

Il aurait bien continué la discussion, mais Laure attirait son attention sur la problématique de la femme trompée et de la maîtresse, qui se battaient comme des tigresses. Enfin surtout, celle qui voyait sa confiance bafouée par un compagnon qui ne savait clairement pas la garder dans son pantalon. Honnêtement, JB ne voyait pas pourquoi il se mêlerait de cette histoire, bien qu'il trouvait que femme ferait bien de régler son compte à son époux, qui était tout aussi fautif que cette adversaire qu'elle... étranglait. Bon certes, il ne pouvait pas laisser quelqu'un mourir alors qu'il était présent, mais Lowri lui passa devant, pour séparer les deux furies.

Impressionnant.

- En effet, il serait dommage que je doive mettre un terme à mon jour de congé, pour vous amener tous les trois au poste. S'adressant au trio. Madame même si je comprends votre colère, je vous conseille plutôt de quitter votre mari et de tout lui prendre, vous avez tout à y gagner.

Pourquoi prendrait-il le parti d'un des autres protagonistes? Il en voyait souvent, des adultères et ça le fatiguait. Il n'aimait pas cette façon de faire. Il estimait qu'une relation devait être saine, sinon, à quoi bon? Peut-être que ces trois loustiques l'écouteraient, peut-être pas. Mais il n'était pas là pour faire son boulot, de base, c'était pour passer un peu de bon temps.

- En plus avec cette chaleur, c'est mauvais les esprits qui s'échauffent. Lâcha-t-il avec son petit sourire.

Il y aurait bien un moyen de désamorcer cette situation, non?

*En français dans le texte
:copyright:️️️ 2981 12289 0

Mini résumé a écrit:
> JB fait juste comprendre qu'il est flic et que c'est pas le moment de faire les cons.
> Il propose que tout le monde se calme.




On est notre seul famille,
si on se lâche,
on n’est plus rien.
Jean-Baptiste Lemoine
Jean-Baptiste Lemoine
PROTECT&SERVE
Messages : 1592
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Londres
Profession : Inspecteur Chef / Leader de la Strike Team
Etat Civil : Célibataire endurci
22nd Juin 2020, 22:48
Revenir en haut Aller en bas
Dice Master

Butterfly Circus

EVENT #3 ~ 4éme TOUR - TENSIONS




Situation


[CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Bleven11 [CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Bleven12
JIM SOPHIE & LIZY

La fraicheur de l'eau glace les épaules de la femme bafouée. Mais l'effet dure à peine une poignée de secondes. C'est sans remord qu'elle balance son coup sur l'avocat.

-” Liz !“ Jim vient porter assistance à la femme aux cheveux blancs quand elle entreprend de séparer les deux femmes. Il attrape Sophie pour la tirer loin des mains de sa femme fulminante. La brune est encore sous le choc et tient sa gorge en cherchant sa respiration. Elle fuit le contact de son amant d'un mouvement revêche. Elle lance quand même un regard reconnaissant à Lowri d'avoir essayé...

L’intervention de Lemoine attire d'ailleurs toute l'attention de l'amante qui le fixe soudainement avec des grands yeux. Apparemment elle n'a pas du TOUT envie de se retrouver devant des officiers de police. Une sueur froide parcours le dos de Jim également. Quand il reprend la parole c'est pour supplier sa femme:

-” On va rentrer en en parler calmement... D'a...

VOUS CROYEZ QUE J AI PEUR DE LA POLICE ?“ La femme blonde vient de virer un regard furibond sur le cinquantenaire. Elle est bien trop en colère pour se sentir intimidée par la menace proférée. “Ce bon à rien est vigile. Vous croyez qu'il suit les règles ! “ Au moins cela semble avoir changé l'ire de cible. Lizy ne regarde plus sa rivale. Non elle fixe dangereusement le père de deux petits garçons. “Allez-y appelez-les vos amis! Il mérite la prison !“ Elle fait tout de suite mine de retourner à la confrontation avec l'homme qu'elle a épousé.



Informations du MJ

Bon bah c'est bien essayé ! Mais il va falloir plus qu'une bouteille d'eau pour calmer la dame. D'autant que les plus jeunes sous la tente commencent à être nerveux sous tant d'énervement. Les bébés se mettent à pleurer. Ca devient une vraie cocotte-minute là dessous!
Que faites-vous ?

Le MJ interviendra toutes les semaines (enfin plus ou moins, nous ne sommes pas des machines) ou dès qu'un tour sera terminé.
Prochain tour vers le 29 juin.


[CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Szopas10


Rappel des règles
- Merci de ne pas faire plus de 500 mots pour que ça tourne.
- Jet de dé (D10) pour savoir la réussite d'une action individuelle (fonction incorporée sur le forum). (A lancer dans ce sujet.) > Merci de commencer votre rp pour que le MJ puisse comprendre exactement ce que vous désirez faire puis de le poster en mettant [En attente du MJ] et de lancer le dé. Une fois le résultat du dé connu, vous pourrez finir votre post en le prenant en compte.
- Mettre en gras les noms des personnages joueurs et non joueurs cités dans votre post.
- Un sujet en flood est ouvert pour que vous puissiez tous vous y concerter et me poser vos questions (c'est le même que celui pour lancer vos dés). ▷▷▷. Des salons ont été aussi ouverts sur Discord pour vous permettre de vous organiser.


Halloween





[CLOS] Butterfly Circus [Peter - Lowri - JB] Giphy
Know the rules:
 
Dice Master
Dice Master
MJ
Messages : 677
Date d'inscription : 20/11/2011
Profession : Lanceur de dés
23rd Juin 2020, 12:40
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: