AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
Voir le deal
228 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dimanche au Country club
Swan Evans

Tim & Swan

Dimanche au Country Club


Comme chaque semaine, je me retrouve le dimanche midi au country club. Père et Mère tiennent à réunir la famille au complet le temps d’un repas au moins une fois par semaine. Donc tous les dimanches à midi, nous prenons place autour d’une table au restaurant du Country club pour échanger sur notre semaine. Même nos échanges sont bien hiérarchisés comme toute notre vie. Père prend toujours la parole en premier et fait un résumé des événements politiques de la semaine auxquels il a assisté. Même si je me tiens au courant de l’actualité en lisant les journaux tous les jours, il a toujours des informations plus confidentielles qu’il accepte de nous confier. Sa devise est « Le savoir, c’est le pouvoir » et il fait en sorte de nous donner du pouvoir dès qu’il le peut. Ensuite, c’est au tour de Cyrus, mon frère ainé de nous débriefer sur son travail à la Bank of England, puis Mère prend la parole pour les dernières nouvelles qu’elle glane auprès des femmes de la Noblesse, lors de leurs réunions d’organisation de gala de charité. Cette semaine encore, Aidan le cadet de notre famille n’est pas présent, il a été déployé en Syrie avec son unité et il ne peut donc pas assister à nos repas dominicaux depuis quelques mois.

Enfin la conversation arrivée sur moi et le déroulement de ma semaine. Je fais un résumé de mes cours à la faculté et de tous les devoirs qui en découlent. Depuis quelques semaines, les questions qu’ils posent concernent la double explosion de l’université et ses conséquences sur mes cours, comme sur la vie quotidienne à Londres. On ne parle bien pas sûr que de mes activités officielles. Je me doute que mes parents sont au courant d’une partie de mes activités nocturnes, les précédents gardes du corps qu’ils m’ont attribué ont sûrement fait un rapport détaillé de ce qu’il avait pu voir avant que je n’échappe à leurs surveillances. Heureusement le dernier qu’ils ont mis à mon service, la joue plus finement et nous avons un deal entre nous. Je lui dis toujours où je me trouve et en échange, il me surveille sans se faire voir et sans rien dire à mes parents. C’était donnant, donnant et cet accord me convient bien. J’aime bien ces moments d’échange qui nous réunissent une fois par semaine. Même si je fuis le manoir aussi souvent que possible ce n’est pas leur présence que j’évite, mais je suis en recherche de liberté et je ne peux pas l’avoir là-bas.

À la fin du repas, mes parents et mon frère prennent un temps pour échanger entre eux des affaires de famille qui ne me concernent pas pour le moment, j’en profite pour faire un tour au haras pour voir comment se porte mon cheval et le monter quelques heures dans l’après-midi. Je suis donc sur le chemin du box d’Arés, mon étalon, quand je m’arrête près des barrières du manège extérieur attirait par un cavalier de dos que je ne reconnais pas. Je m’accoude aux barrières et l’observe, j’analyse inconsciemment tous ses gestes et les ordres qu’il donne à son cheval. Ses aides sont franches sans être violentes et le cheval qu’il monte lui obéit au doigt et à l’œil. Ils semblent tous les deux y prendre du plaisir. Il fait enfin demi-tour pour retourner vers les boxes et je peux enfin observer le cavalier de face. Je bloque en voyant son visage lorsqu’il se tourne vers moi
« Tim ??????» Va falloir qu’on ait une discussion sérieuse tous les deux.

AVENGEDINCHAINS

Swan Evans
Swan Evans
LONDON PEOPLE
Messages : 459
Date d'inscription : 28/05/2020
Localisation : Londres
Profession : Rentier
Etat Civil : C'est compliqué
1st Juin 2020, 22:59
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Cooper
Dimanche au Country club


“The sweetest smiles hold the darkest secrets...”

-- Sara Shepard


Je ne sais pas depuis combien de temps je ne suis pas venu ici. Ca me parait une éternité. Parfois je peux de nouveau y accéder, comme une récompense à tous les efforts que je fournis et à toutes les missions que j’effectue. Une façon comme une autre de pouvoir renouer avec l’éducation que j’ai eue. Cachée certes mais présente. Je pense que l’équitation est, de loin, l’activité qui me manque le plus depuis que je suis à courir d’informations en petits boulots entre deux squats. Alors parfois je me permets. Le country club n’est pas réservé aux riches mais reste surtout accessible à une certaine élite. Heureusement il est possible de s’y faire inviter. Autant dire que je n’ai pas accès au grand restaurant gastronomique ni aux autres activités que l’endroit peut proposer mais je m’en moque, je veux juste trouver le cheval que j’apprécie de monter et passer une après midi tranquille.

Je suis parti me balader dans l’immense terrain avant de revenir vers le manège pour travailler nos postures à Jupiter et à moi pour nous remettre dans le bain. A chaque fois que je reviens ici je me dis qu’il faut que je demande à y revenir plus régulièrement et puis mes missions font passer le temps trop vite et parfois il y a bien six mois qui se sont écoulés depuis mon dernier passage. Oh je n’ai pas de cheval attitré donc je sais qu’il n’est pas malheureux, il y a du monde pour s’occuper de lui mais il a tendance à être hargneux et je sais qu’il n’est pas souvent le préféré des gens ici. Je ne sais pas comment les animaux se souviennent mais je n’ai jamais eu de soucis avec lui. Dès que j’arrive il me retrouve comme si c’était la veille sans que je n’ai besoin de faire un tour de force pour le monter. Un vrai ami.

Cela fait un bon moment qu’on profite tous les deux quand je décide à rentrer pour prendre le temps de m’occuper de lui. Je suis donc en train de revenir quand j’entends qu’on m’interpelle. Dans mes pensées j’émerge pour tomber nez à nez avec toi. Tiens… L’ami de Maël. Pas étonnant de te croiser ici d’un autre côté et je t’offre un petit sourire. « Tiens salut Swan. » Tu n’as pas l’air d’être en mode Vicomte de Rutland donc je me permets plus de familiarité. Au pire tu me reprendras, je fais confiance aux nobles pour cela. « Comment vas-tu ? » La dernière fois qu’on s’est vu c’était pour la soirée sur les toits où j’ai du partir, comme souvent. Je continue mon chemin vers les écuries avant de sauter à terre, flattant l’encolure de Jupiter pour qu’il reste calme.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR astral divinity & oldmiserunt
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 865
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
3rd Juin 2020, 17:39
Revenir en haut Aller en bas
Swan Evans

Tim & Swan

Dimanche au Country Club


Me voilà sur les bords du manège extérieur en train de regarder monter celui que j’ai rencontré en même temps que Maël, il y a quelques jours. C’était une soirée assez sympa et j’y ai fait des rencontres que je n’arrive pas encore à qualifier mais qui vont certainement être importantes d’une manière ou d’un autre. Je ne sais pas encore où cela va me mener mais je verrais bien. J’ai demandé à Kyle de se renseigner sur eux comme à chaque fois, il m’a déjà donné des réponses pour Mael et Irina mais pas encore pour Tim, je vais donc y aller à l’aveugle avec lui. Enfin pas si à l’aveugle que cela, en y repensant je sais que j’avais déjà vu Tim bien avant notre sortie à l’appartement avec piscine. Il a souvent été là dans divers moments de ma vie. Serveur lors de soirées mondaines ou bien coursier. Il me semble l’avoir vu déposé un colis à mon père et rester un moment dans son bureau. Il trainait souvent aussi à l’université avec Parish. Je deviens un peu triste en pensant à lui. Pour une fois dans ma vie j’avais trouvé un ami. Enfin ce qui ressemblait le plus à un ami. Je ne pouvais pas me confier complétement à lui mais au moins j’avais trouvé quelqu’un de mon âge avec qui j’avais des délires en commun. Il savait qui j’étais et n’avais jamais cherché à faire partir de ma vie au manoir. Il avait même une certaine aversion pour les coutumes de la noblesse. Lorsqu’il était mort lors de la double explosion de l’université, j’avais ressenti un vide dans ma vie mais j’avais aussi pris conscience que ma vie ne se limitait pas aux fêtes et au sport, que la vie en Angleterre était beaucoup plus complexe que cela. Je n’avais pas voulu le voir jusqu’à présent mais il était temps pour moi d’ouvrir les yeux.

Je te regarde revenir au pas vers moi et m’interpeller à ton tour. Tu utilises mon prénom comme nous l’avons fait lors de notre première rencontre. Cela me fait drôle d’entendre quelqu’un me parler ainsi dans ce cadre, mais comme nous sommes seuls je ne te reprends pas. Je n’ai pas à mettre en avant mon titre parce que nous sommes au Country Club. Nous sommes seuls et je n’ai pas à sauver les apparences. Les choses seraient différentes si mes parents ou d’autres membres du club étaient présents, mais je sens que toi aussi tu te serais adapté à la situation.

Je t’accompagne jusqu’aux écuries et caresse Jupiter lorsqu’il passe près de moi. J’ai toujours apprécié ce cheval, il a du caractère mais j’aime ça. « Ça va bien merci. » Je te laisse retirer la selle et commencer à le bouchonner. « Tu te débrouilles bien sur Jupiter. Peu de cavalier arrive à le maîtriser. Tu as de très bonnes bases » Je vois bien que ton niveau est largement au-dessus d’un cavalier débutant, on n’apprend pas à monter comme cela en quelques mois. Tu as du travailler longtemps pour arriver à ce niveau.

AVENGEDINCHAINS
Swan Evans
Swan Evans
LONDON PEOPLE
Messages : 459
Date d'inscription : 28/05/2020
Localisation : Londres
Profession : Rentier
Etat Civil : C'est compliqué
4th Juin 2020, 23:30
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Cooper
Dimanche au Country club


“The sweetest smiles hold the darkest secrets...”

-- Sara Shepard


Je descends du cheval, défais ma selle et commence à m’occuper de Jupiter qui reste assez calme, appréciant toujours ce moment après une bonne balade et quelques exercices. Je ne suis pas inquiet de te croiser là. J’aurais aimé être tranquille mais je ne l’affiche pas. C’est aussi le jeu de venir ici, je peux croiser quelqu’un que je connais ou devoir répondre à certaines questions. Le seul moyen pour moi d’avoir un peu la paix est de me caler dans un nid et je songe de plus en plus à avoir le mien, un endroit où personne ne peut venir, que personne ne peut connaitre et où je puisse entasser mes rares affaires personnelles sans veiller toujours à ce que personne ne les trouve pour avoir au moins une ou deux choses rien qu’à moi. A réfléchir… Normalement je n’en ai pas le droit mais pourquoi ne pas prendre le gauche ?

Je bouchonne Jupiter et ris doucement à ta réflexion. « On a fait un deal : je lui fais faire de grandes balades là où il veut et il arrête de me foutre par terre. » Je caresse le cheval avec un sourire amusé. « Si tu avais vu les premières fois où je l’ai monté ! Je crois que mon postérieur et ma fierté s’en souviendront toute leur vie ! » Oh oui… J’ai fait des chutes incroyables grâce à lui ! Heureusement qu’on m’a appris à ne jamais baisser les bras. « Humm…. » Je réfléchis. « Ça fait huit ans que je fais de l’équitation. J’ai un pote dont le père bosse ici. Il m’a entraîné un jour ici pour me faire découvrir tout ce qu’il aimait et je suis tombé amoureux. J’adore les chevaux ! » Un des rares trucs dont j’ai du mal à me passer même si j’ai appris à vivre autrement.

« C’est pas souvent que je peux venir ici désormais. Faut le temps et un créneau où je peux emprunter Jupiter… » Sans payer donc forcément ce n’est pas tous les jours. J’aimerais que ce soit plus souvent mais je fais avec les moyens du bord. Et puis au moins ça ne peut pas devenir lassant de venir ici si je viens peu… Quoique… Je doute me lasser mais trouvons nous des excuses ! « Et toi ? Tu viens là souvent ? » Je sais que c’est souvent la petite sortie familiale pour certains nobles mais je te laisse répondre ou pas à cette question. Je fais une petite pause bouchonnage pour vérifier mon téléphone avant de le remettre dans ma poche quand je prends un coup de tête de Jupiter. « Oui oui je m’occupe de toi j’ai compris ! »


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR astral divinity & oldmiserunt
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 865
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
7th Juin 2020, 14:43
Revenir en haut Aller en bas
Swan Evans

Tim & Swan

Dimanche au Country Club


Je vois que Jupiter a confiance en toi et que tu sais très bien ce que tu fais avec lui. Tu as cette assurance du cavalier accompli et amoureux des animaux. Les chevaux nous reconnaissent et agitent en fonction de notre humeur. Il y a peu de cheval vraiment hors de contrôle, juste des cavaliers qui ne sont pas en harmonie avec leurs montures. L’équitation a toujours été pour moi un moyen d’être enfin moi-même, les chevaux écoutent tout ce que l’on veut leur raconter sans juger, ni nous trahir. Ce sont bien les seuls qui savent garder un secret. Je souris lorsque tu parles de tes déboires avec Jupiter. « Quel cavalier n’a jamais chuté ? Cela fait partie de l’apprentissage et aide à la fusion entre le cheval et son cavalier. Une manière d’apprendre à se connaître et se respecter mutuellement.» Et les nombreuses cicatrices qui parcourent mon corps montrent que j’ai mis du temps à comprendre comment parler à un cheval. Je sais que je ne suis pas à l’abri de nouvelles chutes mais cela fait partie de la règle du jeu et je suis prêt a cela pour vivre ma passion, cela en vaut largement la peine.

« Huit ans, cela explique ton niveau. Tu as dû avoir un bon professeur et être passionné cela se voit. Je suis étonné de ne pas t’avoir vu plus tôt. Aux écuries je veux dire » Je passe énormément de temps ici, enfin beaucoup moins depuis l’explosion de l’université et je t’aurais repéré comme je l’ai fait dans les autres endroits où nous nous sommes croisés. « Je viens moins souvent au haras depuis l’explosion et la mort de Parish, mais j’aime venir monter pour passer un moment au calme et réfléchir.» Je sais que tu connaissais Parish, donc je ne prends pas la peine de te préciser qui il est. Il me manque et j’ai besoin de savoir pourquoi il était là au mauvais endroit au mauvais moment, même si cela ne changera rien à sa mort. « Je sais que tu le connaissais, c’est peut-être pas évident pour toi aussi, tu as peut-être perdu des gens que tu connaissais dans cette explosion ?» Je ne devrais pas poser autant de questions, mais ce n’est pas le Vicomte qui s’exprime en ce moment, mais Swan. Cela peut paraitre paradoxal mais même si je vis avec ces deux facettes en moi, j’évite de les faire interférer le plus possible. Mais tu fais partie des rares personnes qui ont vu mes deux visages. Je ne me suis pas caché devant toi et Maël. J’ai peut-être fait une erreur ce jour-là en me dévoilant aussi vite mais j’assume. Il ne faut jamais regretter ces actes, juste les assumer.

Je reprends la conversation sur un ton plus assuré. « Aujourd’hui c’est ma journée au Country club, je viens manger avec mes parents, comme tu as pu le voir je passe beaucoup de temps hors de ces murs et du manoir familial ? » Je fuis dès que je peux mes obligations, j’essaye de profiter du peu de liberté que l’on m’octroie avant de perdre ce petit espace de liberté qui me reste. Je caresse l’encolure de Jupiter en parlant avant qu’ il se rappelle à toi.

AVENGEDINCHAINS

Swan Evans
Swan Evans
LONDON PEOPLE
Messages : 459
Date d'inscription : 28/05/2020
Localisation : Londres
Profession : Rentier
Etat Civil : C'est compliqué
7th Juin 2020, 21:03
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Cooper
Dimanche au Country club


“The sweetest smiles hold the darkest secrets...”

-- Sara Shepard


Je ris à ta réflexion et réponds avec malice. « J’ai plus eu l’impression de fusionner avec le sol aux premières rencontres avec ce cheval mais c’est la vie de tout cavalier en effet. Je crois qu’il a un bon score de cavaliers désarçonnés ! » C’est même beau qu’il n’ait pas collé un noble par terre qui l’aurait fait tuer tiens ! J’espère que ça n’arrivera pas ou alors faudra que je fasse jouer mes relations pour essayer de le sortir de là avant qu’il finisse dans les assiettes du club. Je porte aussi les marques de mes chutes avec lui, des petites cicatrices ici et là qui vont avec d’autres de mauvais coups que j’ai pris. Je suis une fouine, un chat, mais cela n’empêche que je ne peux pas toujours éviter les mauvais coups et je traîne dans bien trop d’histoires pour que ce soit toujours safe.

« Je viens très rarement les weekends, ce sont des jours plutôt réservés à une autre caste » Je me contente de répondre avec un petit sourire. C’est toujours plus facile d’avoir des cours et de pouvoir monter quand les nobles ne sont pas présents aussi j’ai rarement pu être là en weekend. Désormais je fais ma vie donc si je trouve un créneau -même un weekend- je m’arrange pour me rendre dispo mais avant c’était mieux qu’on m’oublie. J’ai 23 ans je peux justifier d’avoir des contacts un peu partout. Quand tu n’es pas majeur c’est plus étrange de te voir errer tout seul et on a toujours tendance à chercher tes parents or ma réalité familiale est complexe.

L’explosion de l’université est sur toutes les lèvres, je ne suis pas surpris que tu m’en parles, tu y es étudiant comme Maël ou encore Lyov. Je ne connaissais pas Parish autant que toi, c’était juste une connaissance qui faisait quelques petits deals et avec qui j’avais bossé une ou deux fois. Rien de plus. Un dommage collatéral comme il y a en a dans toute explosion. Il est difficile de demander à une bombe de frapper seulement quelques personnes. « Comme tout le monde. » Je me contente de répondre. « Moins que toi ou d’autres potes en tout cas, je suis rarement sur le campus donc je n’ai pas eu l’occasion de m’y faire vraiment des amis. » Et puis ce n’est pas comme si je cherchais à m’attacher, cela me complexifierait l’existence. Après je suis franchement mal placé pour parler de la mort de Parish et ne suis pas un enfoiré au point d’appuyer la dessus.

« Oui j’ai vu ! Faut dire que ça ne doit pas être facile tous les jours de tenir son rang. » Beaucoup de devoirs et de responsabilités. Je ne sais pas ce que c’est, je ne suis pas à ta place, mais pour ne pas pouvoir gérer une bonne partie de ma vie comme je l’entends je comprends que tu sortes pas mal pour te sentir libre. « Tant que t’arrives à ne pas te faire chopper. Ça ne doit pas être facile d’être un comte irréprochable. Non ? » Par exemple je connais ta double vie et je pourrais très bien jouer les fouteurs de merde. Mais je sais parfaitement les conséquences de jouer à ce petit jeu là avec la noblesse. C'est l’avantage de pouvoir toucher un peu tous les mondes du bout des doigts sans appartenir vraiment à un non plus. Je suis juste un fantôme qui erre en fonction des opportunités et des contrats. Je ne sais pas qui a la place la plus enviable dans tout ça.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR astral divinity & oldmiserunt
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 865
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
9th Juin 2020, 22:34
Revenir en haut Aller en bas
Swan Evans

Tim & Swan

Dimanche au Country Club


Ah oui, on peut dire que Jupiter est bien connue au Haras, il a jeté à terre plus d’un cavalier et s’est fait des ennemies. Mais pour le moment le responsable du haras l’aime bien et le protège donc il passe à côté de la colère des cavaliers qui ne l’aime pas. Il s’arrange aussi pour qu’il ne soit pas réservé par des Nobles un peu trop influents qui pourraient mal prendre la chute. Certains aiment montrer qu’ils ont du pouvoir en s’attaquant à des personnes ou des animaux qui ne peuvent pas se défendre. Ils n’ont pas compris qu’ils n’obtiendront aucun respect en agissant comme cela. Mais leur attitude permet de mieux les cerner et de pouvoir s’en servir contre eux en lors de négociations. Nous évoluons dans un monde de requins où chaque action et geste est étudiée par mes autres et pouvons se retourner contre nous. « Il a beau avoir une mauvaise réputation, je l’aime bien. J’aime les gens et les animaux qui ont du caractère. Il t’a testé et adopté, c’est l’essentiel »

« En semaine c’est plus calme, j’essaye de monter d’autres jours que le dimanche mais avec les cours c’est plus compliqué. Ca doit être pour ça qu’on ne s’est pas croisé au haras avant aujourd’hui» Je peux toujours sécher un cours en semaine pour venir, cela ne me pose pas de problème, je récupère assez facilement de mes absences en travaillant un peu plus sur mes cours en fin de semestre, mais dès que je mets les pieds ici mes parents sont avertis et ils ne prendraient pas bien mes absences si nombreuses en cours. Je fais donc très attention aux jours et aux heures où je passe. Je réalise bien que même à l’université je suis sous surveillance, mais là-bas, il y a moins de monde pour les renseigner.

« C’est dommage, je me pensais que tu le connaissais mieux que cela. Mais merci quand même, j’aurais essayé d’avoir des infos. J’ai encore du mal à me faire à sa mort. Il faut juste que je l’accepte » J’ai pas mal trainé sur le campus pour essayer de trouver des informations mais rien ne filtre pour le moment. Enfin si, des théories sans fin sur un attentat non revendiqué de l’IRA, ou une guerre entre les mafias établies à Londres. Mais rien de concluant. La vérité éclatera peut-être un jour on verra bien.

« C’est pas évident de jongler entre vie publique et vie privée » et je ne sais pas pourquoi je sens que tu comprends ce que je veux dire. « Il y a des moments où je dois finalement faire confiance à certaines personnes. C’est risqué, je l’avoue » Je souris en te disant cela car je sais que tu fais partie des rares personnes à connaître ma double vie. Je sais que tu peux me trahir à tout moment, je tente le coup, on verra bien où cela me mènera. Et Jupiter te fait confiance, je vais me fier à son instinct.

« Ça te tente une sortie en duo. Aujourd’hui ou un autre jour ? Y a des ballades et des courses sympas à faire ici. »

AVENGEDINCHAINS

Swan Evans
Swan Evans
LONDON PEOPLE
Messages : 459
Date d'inscription : 28/05/2020
Localisation : Londres
Profession : Rentier
Etat Civil : C'est compliqué
17th Juin 2020, 00:08
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Cooper
Dimanche au Country club


“The sweetest smiles hold the darkest secrets...”

-- Sara Shepard


J’aime bien les animaux comme Jupiter. D’une certaine façon je me retrouve un peu dans ce cheval sauf que moi j’ai adopté le système inverse : je me fais aimer de tout le monde pour me trouver des places de choix et pouvoir obtenir tout ce que je désire. Plus subtile mais c’est comme ça que j’ai été « dressé » comme Jupiter a du l’être d’une toute autre façon, entrainant sa façon si rude de vous confronter la première fois pour savoir si vous le valez vraiment. D’une façon ou d’une autre a la fin cela donne la même chose : on a très peu de personne capable de nous cerner et de savoir vraiment ce qui se trouve en nous. En ce qui me concerne je n’ai même personne pour prendre cette place et c’est aussi bien comme ça.

« Tu suis quoi comme études déjà ? » Je demande simplement parce qu’on parle étude et équitation. Je te fais un petit sourire désolé quand tu me parles de Parish que je ne connaissais pas particulièrement bien. On avait quelques affaires ensemble mais de là à pouvoir en dire plus, difficile. « Il y a eu beaucoup de pertes ce jour là. Les flics trouveront peut être ce qui s’est passé. » Qui sait… Déjà ils font appel à moi pour trouver une personne qui a disparu le jour J, je dois avouer que cela m’amuse beaucoup mais soit, je ne vais pas m’en plaindre. Ça me permet de me tenir au courant des investigations en cours au moins.

Je commence à défaire tranquillement les étriers en discutant de ton statut. Je sais que ce n’est pas facile de jouer double jeu. Je le fais tous les jours et ce n’est pas juste un double jeu, c’est une multitude de facettes pour toujours montrer la bonne et obtenir les informations qu’on me demande. « La vie est toujours risquée mais la vivre à moitié c’est chiant. » Je te fais un clin d’œil. T’as pas grand-chose à craindre de moi vu qui tu es et ce même si je suis au courant de tes relations en dehors du château de tes parents. J’ai tellement de règles à tenir que je peux comprendre que tu veuilles t’éclater même si c’est risqué.

« Pourquoi pas ! » Je flatte l’encolure en remettant correctement l’étrier de Jupiter qui va hennir de plaisir. « Jupiter est partant pour retourner en balade aussi. Je connais pas mal de coins et recoins d’ici, tu veux aller où ? » Je finis de bien remettre ce que j’avais commencé à retirer avant d’entraîner Jupiter à ma suite avec toi et de monter de nouveau dessus dans un geste plutôt souple. Je respire profondément l’air, particulièrement bien quand je suis sur lui. « Je préfère passer plus de temps sur Jupiter qu’à rouler sur mon vélo pour mes missions de coursier en pleine ville. » J’en ris mais bon faut bien manger dans la vie hein. Je prends le chemin vers les immenses balades du domaine. « T’as d’autres passions que le cheval ? » Et certainement les sorties vu que je sais que tu traînes pas mal avec Maël.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR astral divinity & oldmiserunt
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 865
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
22nd Juin 2020, 23:42
Revenir en haut Aller en bas
Swan Evans

Tim & Swan

Dimanche au Country Club


Ça fait du bien de pouvoir discuter sans trop avoir à réfléchir. Je risque gros avec toi car tu connais ma double vie, mais pour une fois je tente de faire une minimum confiance à quelqu’un. Le risque est calculé, tu as l’air de chercher un moyen de fuir ta vie quotidienne toi aussi et l’équitation semble te permettre de te ressourcer comme moi. Je sens que nous avons des points communs dont pour une fois je me lance. De toute façon, tu fais partie des rares personnes qui connaissent ma double vie, le risque existe déjà. Je commence à préparer Arés pour aller me balader, tout en répondant à tes demandes. « J’ai choisi, l’économie et la gestion. Les chiffres m’ont toujours parlé et mes connaissances seront toujours utiles pour la famille. Autant joindre, l’utile à l’agréable.» J’ai toujours au fond de moi ce besoin d’aider et de soutenir ma famille. L’éducation que j’ai reçue depuis mon plus jeune âge ne peut pas être rayée d’un seul coup de crayon même si j’aspire à plus de liberté.

Cette explosion fait toujours partie de mes pensées et me perturbe, même si je sais que la police essaye de trouver les coupables, énormément de questions se bousculent dans ma tête. « Je ne sais pas s'ils trouveront le ou les coupables, mais avant tout j’aimerais comprendre pourquoi. Cette explosion a fait beaucoup de bruit et a ému énormément de monde, mais elle n’a pas été revendiquée ouvertement. Pourquoi faire une telle chose, si médiatisée, sans en profiter pour faire connaitre ses opinions. » Certaines valeurs ou idées, sont-elles assez fortes pour justifier ce genre d’action ? Je n’ai pas d'idée tranchée sur la question. Beaucoup diraient que non, mais l’histoire n’est-elle pas construite sur des guerres et des coups de force ? C’est une des questions dont je n’ai pas encore trouvé la réponse mais qui me fait beaucoup réfléchir

Vivre la vie à moitié ou prendre des risques pour la vivre pleinement ? Voilà une autre de ces questions que je me suis posée mais pour elle, j’ai rapidement choisi. Si je devais rentrer dans le carcan, que m’imposent ma naissance et mon éducation, je veux vivre pleinement au moins pendant ma jeunesse. Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve alors autant en profiter. « Si on ne vit pas une vie pleine et entière maintenant, quand pourrons-nous le faire ? J’accepte de prendre le risque. Je ne veux pas avoir de regret plus tard. ».


Je finis de seller Arés quand tu acceptes ma proposition de ballade, je le sors de sa stalle et le monte en douceur. Il râle légèrement lorsque je mets en selle, ne m’acceptant pas complètement les premières secondes comme à l'accoutumée. Il a son caractère et ne supporte pas d’être dominé. Il a juste besoin de quelques secondes à chaque fois pour comprendre que je ne suis pas là pour le priver de toute sa liberté mais que nous formons une équipe. J’aime son caractère bien trempé, il sait ce qu’il veut et ce qu’il vaut et me le fait savoir à chaque fois. Dès qu’il s’est calmé, je caresse son encolure et le dirige vers la sortie du haras au pas pour lui laisser le temps de s’échauffer tranquillement. Tu montes à mes côtés avec Jupiter, ta posture et ton corps complétement détendu démontrent que je ne me suis pas trompé, tu es un très bon cavalier. « Ça se voit que tu te sens bien à cheval, j’ai l'impression de te voir différemment quand tu montes. Tu sembles heureux avec Jupiter. Je comprends que tu préfères cela à tes courses à vélo. Surtout en ce moment avec ces grosses chaleurs »

Je lance Arés au trot car je sens qu’il a besoin de se dégourdir les jambes et je profite pleinement de ce moment de calme en pleine nature. Je vois que tu t’adaptes à mon rythme et je continue sans un mot pendant un certain temps. « Mes autres passions en plus de l’équitation ? J’aime beaucoup sortir mais ça tu es au courant. J’aime les sports à sensations comme le saut à l’élastique, les courses de voitures ou le parachutisme par exemple. J’ai besoin de cette montée d’adrénaline dans mes veines qui me fait sentir vivant et libre.» Je sais que ça fait très fils de riches qui fait des caprices. Je vois bien que j’ai une vie plus facile que d’autres. Je n’ai pas à travailler pour manger comme toi, mais contrairement à ce que les gens peuvent croire, j’ai besoin de ces moments de sensations pures pour me vider l’esprit. « J’aime aussi l’art en général, avec tout ce qu’il apporte comme sensation et émotions. Et toi tu as d’autres passions en plus de l’équitation ? Des rêves inavoués ? » Je te laisse passer devant et donner la cadence, on est au milieu de nulle part au calme, c’est un endroit parfait pour avoir une discussion sincère, il n’y a aucun témoin qui pourrait utiliser nos dires contre nous, mais je comprendrais parfaitement que tu ne me dises rien, le culte du secret je ne connais que trop bien.
AVENGEDINCHAINS

Swan Evans
Swan Evans
LONDON PEOPLE
Messages : 459
Date d'inscription : 28/05/2020
Localisation : Londres
Profession : Rentier
Etat Civil : C'est compliqué
28th Juin 2020, 12:13
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Cooper
Dimanche au Country club


“The sweetest smiles hold the darkest secrets...”

-- Sara Shepard


Wah. Que des choses qui ne me parlent pas un brin. Magnifique. J’en rigole légèrement d’ailleurs en continuant de m’occuper de Jupiter. Faut dire que j’ai arrêté les études assez jeune et que je n’ai pas eu une formation comme les autres, ayant besoin que je sois parfaitement opérationnelle sur certaines choses et laissant le reste de côté. Quant à l’université j’écoute ce que tu me dis et note ce que tu penses de tout cela. C’est toujours intéressant d’avoir les points de vue des gens pour savoir vers quoi les londoniens, peuple ou bourgeoisie, tendent pour comprendre ce qui vient de se passer. « C’est rare de savoir pourquoi. Ce qui se passe à Londres nous échappe depuis quelques temps désormais comme nous sommes dominés par les événements et vivons en fonction des conflits intérieurs qui sont très nombreux désormais. » A chaque fois qu’un clan se fait la guerre, il y a des morts. A chaque fois que quelqu’un revendique une idée, on a des morts. Les quartiers se sont fermés, tout le monde vit renfermé sur soi dans un pays déjà renfermé. On est loin de la beauté d’antan de notre pays, celle qu’on m’a de nombreuses fois comptée.

Je remonte à cheval sans avoir rajouté quelque chose à ton envie de profiter de la vie. Je l’ai plus dit pour toi que pour moi de toute façon puisque cela fait très longtemps que ma vie ne m’appartient plus. Je vis chaque jour comme s’il était le dernier. Heure par heure. Minute par minute. Parfois il faut savoir aussi faire ça pour avoir l’impression de vivre sans toujours penser que demain sera la dernière journée de sa vie. Tant de choses peuvent m’arrêter même si je passe ma vie à faire attention. Mais toi tu es riche, tu auras toujours ton père pour rattraper tes affaires parce qu’il tient à ses enfants donc tu peux te permettre plus de choses. Amuses toi. Et assumes si tu fais de la merde et voila. Que dire de plus ? Si j’étais à ta place je le ferais certainement.

Je remonte sur Jupiter et te rejoins tranquillement. « C’est agréable d’être en osmose avec lui. On se comprend et je suis comme… libre quand je suis sur lui. Y’a que lui et moi. Si je dévie mon attention il me collera par terre de toute façon donc ça m’oblige à me focus sur ce moment. » Ce que je fais rarement comme beaucoup de personnes. Faire quelque chose mais en pensant à tout ce qu’on doit faire après, incapable de profiter du moment présent. Un truc très humain mais avec un cheval ça ne pardonne pas alors quand je suis sur Jupiter je suis moi. Je me trahis avec ma posture et une façon d’être beaucoup plus parfaite que celle que je parais être en tant que petite fouine mais ce n’est pas grave. « C’est terrible en ce moment de bosser mais c’est comme ça. » Pas comme si j’avais le choix.

Jupiter marche tranquillement à côté d’Arès le temps qu’on rejoigne un sentier plus ombragé. C’est clair que tes passions montrent que tu es riche et n’as pas à te prendre la tête. Je ne serais pas capable de me payer la moitié de tes activités à part en magouillant et je n’ai pas envie de faire des sports à sensation en plus. Je passe ma vie à marcher sur une ligne très fine qui est à la limite de la transparence alors franchement j’ai pas besoin de me faire peur pendant mes loisirs. Je préfère largement prendre du bon temps et jouer aux chats dans les multiples nids que je squatte. « Non pas vraiment. Ma vie est assez chargée toute la semaine pour avoir envie de bouger le weekend. Surtout que je bosse aussi parfois le weekend. Du coup quand j’ai du temps libre je viens ici ou je lis ou mate des films bien au chaud. C’est mon côté chat qui ressort, j’aime me lover dans un coin bien au chaud et être tranquille » J’en ris doucement. Je suis clairement tout ton opposé mais nos vies le sont. Je prends un chemin bien ombragé, laissant Jupiter aller au trot pour se dégourdir les pattes un peu. « T’aimes le cinéma ? » Moi j’aime bien, ça me plonge dans un autre monde.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR astral divinity & oldmiserunt
Timothy Cooper
Timothy Cooper
LONDON PEOPLE
Messages : 865
Date d'inscription : 02/05/2019
Localisation : Partout dans Londres
Profession : Coursier à vélo, serveur & autres petits boulots
Etat Civil : Ronronne
3rd Juillet 2020, 00:48
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: